Your SlideShare is downloading. ×
0
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Swiss Microtech Enterprise Network
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Swiss Microtech Enterprise Network

1,193

Published on

Travailler en réseau pour être plus fort. …

Travailler en réseau pour être plus fort.
Plus d'infos sur : http://www.swissmicrotech.ch/

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,193
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Comment s’est crée le réseau SWISS MICROTECH ? Quel est la stratégie retenue pour le développement harmonieux du réseau SWISS MICROTECH ? Quels sont les éléments de collaboration possibles pour le travail en réseau ?
  • Swiss Microtech est un réseau d'entreprises misant sur le regroupement des outils de communication et de production pour étendre les possibilités de réponse à une clientèle de plus en plus exigeante.
  • La création de l’entreprise virtuelle « Swiss Microtech » découle d’une enquête financée par la CTI et menée en 1998 par l’EPFL (Dpt de Génie Mécanique, Laboratoire de Gestion et Procédés de Production) auprès des décolleteurs, de leurs clients et de leurs concurrents . L’enquête a mis en évidence les éléments suivants auxquels les industries du décolletage de l’arc jurassien sont confrontés : - Une r éduction du nombre des fournisseurs capables d’assurer une prestation complète - Des d élais plus courts et plus fiables - Une q ualité parfois insuffisante - Difficultés pour obtenir du financement - Un manque personnel qualifié Parmi les piste à creuser pour palier aux divers manquements relevés dans ce rapport, l’EPFL propose que les entreprises se rassemblent en vue de créer un réseau appelé réseau HTO qui partage la philosophie Homme – Technique – Organisation. Suite à cette enquête, en 1999 un groupe de 10 industriels, sous l’égide de l’AFDT, s’est déclaré prêt à se lance r et former un groupe de travail en vue de faire une étude de faisabilité. Des démarches sont donc entreprises. Une demande de subside est adressée à la CTI par le réseau HTO La CTI accorde le financement du projet L’étude de faisabilité commence début 2000. Au bout d’une année de travaux et de concertation, seules 4 entreprises décident de poursuivre le projet et s’investissent à défini les points suivants : Une stratégie - Enquête sur les attentes des clients - Marchés visés - Segments de produits visés -  E -commerce - Partenaires futurs Une structure - Forme juridique, nom, siège… - Rôles dans l’entreprise virtuelle - Groupes de travail - Moyens de communication Des règles - Charte de Swiss Microtech - Processus d’affaires Un plan d’affaires - Budget pour la 1ère année - Business pour les 3 années suivantes
  • Le réseau SWISS MICROTECH est aujourd’hui composé de 5 entreprises. Toutes ces entreprises sont certifiées ISO 9001, ISO 9002, ou ISO 14001. Chacune d’entre-elle est réputée pour son travail de haute qualité.
  • Ensembles, ces 5 entreprises représentent un potentiel de 350 employés 600 machines de production Un chiffre d’affaire représentant plus de 50 Millions de francs suisses Elles ont chacune la ferme volonté de se développer en toute autonomie.
  • La structure de SWISS MICROTECH est aussi légère que possible. Elle est formée de 1 coach qui est dirigé et contrôlé par le comité. SWISS MICROTECH est une association d’entreprises et n’assume aucune responsabilité dans les affaires.
  • La stratégie de développement de SWISS MICROTECH a été prévue sur une durée de 10 ans sur 3 axes principaux. Comme toute entreprise misant sur le développement de ses activités, SWISS MICROTECH a pour but initial de renforcer sa présence sur le marché en développant ses activités de marketing. Le développement des achats au travers d’un réseau de plusieurs entreprises permet de réduire les coûts de fabrication et d’augmenter la compétitivité des produits manufacturés. Le développement du réseau passe aussi par la diversification de son offre. Des entreprises disposant de compétences complémentaires sont un atout indéniable permettant réduire le nombre de fournisseurs
  • En fonction des premières discussions, l’ordre des axes de développements a vite été remodelé en fonction des attentes des membres et de la facilité de mise en œuvre.
  • Dans un premier temps, les achats ont constitué un axe de développement facile et avec des résultats immédiats qui apportent une grande satisfaction.
  • Après l’euphorie crée par les réductions de prix obtenus grâce aux achats en commun, il faut passer à l’étape suivante: le marketing.
  • Pour le marketing en commun, il faut tenir compte de la position de chaque entreprise sur chaque marché. Il est nécessaire de tenir compte des contrats de représentation de toutes les entreprises sur les marchés visés. Il faut avancer a petits pas sur ce terrain en tenant compte de la politique marketing de chaque entreprise.
  • L’application de la stratégie marketing est encore plus difficile.
  • Il est nécessaire de contenter tous les membres du réseau et d’engager des moyens financiers relativement élevés pour mettre en œuvre une politique marketing cohérente. SWISS MICROTECH a essayé d’appliquer cette première véritable action marketing au travers du salon MEDTECH 2008 qui s’est tenu en Californie en janvier 2008. Ainsi, 4 personnes ont représenté SWISS MICROTECH à Annaheim dans le but de trouver un agent commun pour la promotion du réseau aux USA et particulièrement dans le de l’industrie médicale, aéronautique, de la connectique et de l’automobile. Le résultat a été très décevant du fait de la crise qui a commencé de sévir à ce moment et qui n’a pas inciter les acheteurs à se présenter à ce salon. Par contre, quelques demandes bien particulières nous sont parvenues et les perspectives à venir nous semblent intéressantes.
  • Examinons ensembles les éléments de collaboration possible dans le cadre d’un réseau d’entreprises industrielles.
  • Le bon fonctionnement d’un réseau d’entreprise peux s’élaborer sur la base de 5 éléments principaux de collaboration. Il n’est pas nécessaire de démarrer avec l’application des 5 thèmes dès le départ du projet.
  • Le critère le plus important pour créer un réseau tel que SWISS MICROTECH est la confiance entre tous les membres du réseau. Un réseau peut réunir un vaste champ d’éléments de confiance avec lequel il veut travailler. Mais il est utopique de penser pouvoir appliquer toutes les possibilités offertes dès le début du travail en réseau. Après la définition des principes organisationnels, SWISS MICROTECH a choisi de commencer par la recherche de fournisseurs communs et de négocier de rabais de quantité pour l’ensemble des entreprises du réseau. Il a donc été nécessaire de mandater des personnes pour ce travail et de leur déléguer le travail ainsi requis. SWISS MICROTECH ne dispose que d’un budget très limité. Dans ce contexte, les perspectives financières se résument en l’établissement d’un budget annuel de fonctionnement auquel viennent s’ajouter des frais supplémentaires selon le supplément d’activités décidés au cours de l’année. Un bon contrôle des finances est ainsi nécessaire tout au long de l’année. Le but visé est d’équilibrer les comptes de l’Association sans réaliser de bénéfice et en évitant le déficit. Le deuxième volet a été la recherche de partenaires pouvant apporter une complémentarité aux entreprises déjà membres du réseau. C’est ainsi que SWISS MICROTECH est encore à la recherche de nouveaux membres devant lui permettre de diversifier encore les offres de prestations. Après la définition de l’activité industrielle et de l’impacte sur le réseau, les principaux critères d’acceptation d’un nouveau membre sont aussi évalués en fonction d’éléments de confiance. La démarche suivante est le développement de l’activité de marketing sous le nom de SWISS MICROTECH. Cette démarche est indépendante de celle de chaque entreprise et vise à décrocher de nouveaux marchés difficilement accessibles séparément. SWISS MICROTECH en est à cette phase aujourd’hui et nous réfléchissons à la prochaine étape de développement à entreprendre pour le futur.
  • SWISS MICROTECH participe aussi à des projets internationaux dans le cadre de développement de réseaux. Ces projets apportent de précieux renseignements techniques et commerciaux et peuvent ouvrir des perspectives de collaboration intéressantes.
  • Entre 2004 et 2008, un projet de collaboration entre des entreprises de décolletage suisses et chinoise est proposé à Swiss Microtech par l’EPFL en collaboration avec la CTI. Ce projet appelé projet DecoCHina et consiste à nouer des relations privilégiées avec un réseau d’entreprises industrielles chinois en voie de création.
  • Pour les entreprises faisant partie du réseau de Swiss Microtech, cette approche offre une chance de marquer sa présence sur le marché chinois et permettre de travailler avec des entreprises partenaire déjà implantées en Chine.
  • Depuis plus de 5 ans, la Commission fédérale pour la Technique et l’innovation, la CTI, a noué des liens privilégiés avec le Bureau pour la Science et la Technologie de Dongguang. Cette collaboration est encore accentuée par des contacts entre la Dongguan University of Technology et l’EPFL devant déboucher sur des échanges d’étudiants entre les deux universités en vue de compléter leur formation.
  • Dans le cadre de ce projet, Swiss Microtech en a profité pour lancer des appels d’offres pour la production de pièces de décolletage simples auprès d’entreprises intéressées à collaborer au travers du réseau chinois. Les résultats de nos demandes d’offres ont démontré que les prix réalistes des entreprises chinoises sont supérieurs de 30% et 250% aux coûts objectifs de fabrication réalisées en Suisse. En analysant tous les paramètres liés au calcul des prix de revient en décolletage, on constate que la qualification et la motivation du personnel fait toute la différence. Le taux de rotation du personnel dans les entreprises se situant à 10% par mois, on comprend aisément que les responsables d’entreprises ne sont pas les plus fervents défenseurs de la formation continue.
  • D’autres visite de 2005 à ce jour on confirmé toutes les difficultés de compréhension d’informations techniques, dues principalement à leur manque de formation et leur méconnaissance des normes les plus élémentaires régissant la fabrication de composants industriels. Ainsi la visite d’une douzaine d’entreprises de décolletage nous a permis de nous faire une idée bien précise des moyens à disposition ainsi que de leur manière de travailler. En conclusion, je dirai que le projet DecoCHina a permis à Swiss Microtech de lever quelques inquiétudes sur l’avenir du décolletage en Suisse face à la concurrence chinoise, Que Swiss Microtech s’est donné les moyens de récolter de précieuses informations sur le niveau technologique des entreprises chinoises, Et une fenêtre est ainsi ouverte permettant à Swiss Microtech de suivre le développement technologique et commercial de la branche du décolletage en Chine.
  • Depuis 2006, SWISS MICROTECH est associé au consortium européen ECOLEAD qui a pour but de développer des outils de communication visant à faciliter le travail en réseau.
  • Ce projet est principalement coordonné par des universités européennes associées à de grandes entreprises industrielles autour desquelles se sont formé des réseaux ayant pour but de travailler le plus rationnellement possible.
  • En tant que réseau industriel SWISS MICROTECH a été choisi comme partenaire pour tester et évaluer les outils et les méthodes développés dans le cadre de ce projet.
  • C’est aussi le réseau SWISS MICROTECH qui a été retenu pour réaliser l’audit final de la commission européenne de la technologie qui a eu lieu le 23 janvier 2008 chez DIXI Cylindre au Locle.
  • Qu’il s’agisse de développement des affaires ou de formation professionnelle, le but visé par la démarche de SWISS MICROTECH est la satisfaction TOTALE du client. Ce but ne peut être atteint qu’avec des partenaires ayant la ferme volonté de participer au développement harmonieux visant à confirmer durablement les valeurs de références par : la livraison de produits de haute qualité la recherche de rationalisation en vue de proposer des prix compétitifs le respect des délais de livraison un service après-vente permettant une satisfaction supplémentaire du client un support technique permettant au client de trouver des solutions d’industrialisation encore plus rationnelles. Tous les membres de SWISS MICROTECH sont convaincus que se n’est qu’en disposant de personnel hautement qualifié et en travaillant main dans la main que ce but peut être atteint.
  • Merci de votre attention.
  • Transcript

    • 1. Minnovarc 2011-10-28
    • 2. Travailler en réseau pour être plus fort Par Jean BEELER, coach de SWISS MICROTECH Minnovarc 2011-10-28
    • 3. Historique 1998 : Enquête de l’EPFL : Décolletage dans l’arc jurassien 1999 : Groupe de travail avec 10 entreprises : Etude de faisabilité 2000 : Groupe de travail avec 4 entreprises : Définition de la stratégie 2001 : Création de SWISS MICROTECH Dès 2003 : Ouverture du réseau à d’autres entreprises Minnovarc 2011-10-28
    • 4. En 2011, Swiss Microtech regroupe 5 entreprises Minnovarc 2011-10-28
    • 5. <ul><li>350 employés </li></ul>Minnovarc 2011-10-28 <ul><li>600 machines de production </li></ul><ul><li>CA de plus de 50 Mio CHF </li></ul>
    • 6. Adax Boillat Detech Dixi-Cylindre Estoppey-Reber SWISS MICROTECH = 1 coach + 1 comité Minnovarc 2011-10-28
    • 7. Marketing Permettre aux membres d’accéder à de nouveaux marchés difficilement atteignables individuellement Achats communs Augmenter la compétitivité des membres par la réduction de coûts dues à l’achat en commun de biens, fournitures et services et la mise en commun de ressources Nouveaux membres Augmenter la valeur ajoutée des produits par l’adjonction de compétences complémentaires Stratégie de développement Minnovarc 2011-10-28
    • 8. 1-2 ans 3 ans 4-6 ans Achats Minnovarc 2011-10-28
    • 9. Premier pas ! Les achats <ul><li>Achats stratégiques </li></ul><ul><li>Communication prix </li></ul><ul><li>Négociation </li></ul><ul><li>Gain avérés </li></ul>C’est facile Ça rapporte Ça motive Minnovarc 2011-10-28
    • 10. 1-2 ans 3 ans 4-6 ans Achats Marketing commun Minnovarc 2011-10-28
    • 11. Deuxième pas ! Le marketing C’est difficile Ça coûte Il faut accepter d’ouvrir son jeu Minnovarc 2011-10-28
    • 12. 1-2 ans 3 ans 4-6 ans Achats Marketing commun Application Minnovarc 2011-10-28
    • 13. Troisième pas ! Appliquer ! USA – Marché médical Site internet Foire commune MEDTEC Agent commun C’est encore plus difficile Il faut trouver un projet et un intérêt commun Il faut un lieu géographique commun sans antécédent C’est très coûteux Minnovarc 2011-10-28
    • 14. Les structures organisationnelles d’un réseau Minnovarc 2011-10-28
    • 15. Eléments de collaboration pour le travail en réseau Social Technologique Management Financier Organisationnel 5 piliers Minnovarc 2011-10-28
    • 16. Eléments de confiance Perspectives organisationnelles Perspectives directoriales / comportemen- tales Perspectives technologiques Perspectives économiques / financières Perspectives sociales Solidité de l’organisation Capital Stabilité financière Stabilité financière des partenaires Standard financier Participation communautaire Docilité de participation Participation aux activités Contribution au service communautaire Conformité au standard communautaire Capital opérationnel Capital physique Cash Cash in Cash in Cash out Cash out Bénéfices / pertes Bénéfices / pertes Coûts opérationnels Vérification standard Vérification fréquente Organisation des compétences Compétence du personnel Couverture organisationnelle des affaires Taille de l’organisation Fréquence de changement de direction Structure de la gestion Années de fonctionnement Collaboration réussie Opportunité du partenaire Conduite du partenaire Fiabilité délais de livraison Qualité Fiabilité Comportement vis à vis des partenaires Stabilité de gestion Plateforme d’expérience Plateformes Standard technologique Structure R & D Système opératoire Base Langage de programmation Durabilité Projets externes Disponibilité Sécurité Hardware Software Procédures Vitesse réseau Interopérabilité 1 Eléments de confiance 2 Perspectives de confiance 3 Conditions de confiance 4 Critères de confiance La clé de la réussite pour le bon fonctionnement d’un réseau est : C onfiance E sprit d’équipe L oyauté Minnovarc 2011-10-28
    • 17. Collaborations internationales Projet CTI DecoCHina 2004 – 2007 Projet commun soutenu par la CTI avec la participation de l’EPFL Projet européen ECOLEAD 2006 – 2008 Minnovarc 2011-10-28
    • 18. Projet CTI: DecoCHina A « win-win » Chinese-Swiss network of SME in the subcontracting industry Minnovarc 2011-10-28
    • 19. DecoCHina : les questions <ul><li>Que signifie pour des entreprises de sous-traitance en Suisse et spécialement dans le décolletage la concurrence Chinoise? </li></ul><ul><li>Une chance ou un danger ! </li></ul><ul><li>Est-ce une opportunité pour nous en terme de marché interne ou externe ? </li></ul><ul><ul><li>Si oui, comment procéder au vu des nombreuse expériences négatives rencontrées </li></ul></ul><ul><li>Approfondir les connaissances des mentalités locales </li></ul><ul><li>Est-il possible de faire des partner ships avec des entreprise de notre taille ? </li></ul><ul><li>Un réseau est il une bonne solution ? </li></ul>Minnovarc 2011-10-28
    • 20. DecoCHina : Le support La CTI Agence de la Confédération pour la promotion de l'innovation. Elle soutient depuis plus de 60 ans le transfert de savoir et de technologie entre les entreprises et les hautes écoles. Son objectif est d’obtenir le plus grand impact possible sur le marché. Dongguan University of Technology Fondé en 2002, 10’000 étudiants, 25 hectares Minnovarc 2011-10-28
    • 21. DecoCHina : l’organisation Une région, le delta de la rivière des perles = > Dongguan Une foire: DISTEC 2004 Des visites d’entreprises « chinoises » et des interviews Minnovarc 2011-10-28
    • 22. DecoCHina Un embryon de réponse: <ul><li>Les standard européens ou mondiaux ne sont pas compris dans les entreprises Chinoises en terme de : </li></ul><ul><ul><li>Dessins (Normes ISO) </li></ul></ul><ul><ul><li>Matière (certificats) </li></ul></ul><ul><ul><li>Langue </li></ul></ul><ul><li>Les prix ne sont pas ou peu calculés: </li></ul><ul><ul><li>Si les quantités sont intéressante, le prix est adapté </li></ul></ul><ul><li>Les temps de réactions sont long (de 1 à 3 sem. minimum) </li></ul><ul><li>Seuls les entreprises sous directions européennes sont à même d’entrer en considération </li></ul><ul><li>Les aspects juridiques de contrat ne sont pas couvert, en Chine c’est le réseau Chinois (famille) qui prévaut. </li></ul><ul><li>Le travail a haute valeur ajouté de personnel est forcément rentable (env. 2.- / h) </li></ul>Minnovarc 2011-10-28
    • 23. Projet Européen intégré Minnovarc 2011-10-28
    • 24. <ul><li>Partenaires du projet : </li></ul><ul><li>8 universités dont 6 en Europe, 1 au Mexique et 1 au Brésil </li></ul><ul><li>11 entreprises industrielles dont France Telecom et Siemens </li></ul><ul><li>6 réseaux industriels (CH, D, E, MEX) dont Swiss Microtech </li></ul><ul><li>Budget total : ~15 mio Euros </li></ul><ul><li>Durée : 4 ans </li></ul><ul><li>Rôle de SMT : évaluer et tester les </li></ul><ul><li>méthodes et logiciels développés </li></ul>Minnovarc 2011-10-28
    • 25. <ul><li>Avantages pour SMT : </li></ul><ul><li>Mise à disposition de méthodes et de logiciels tels que management des compétences, du savoir accumulé, des offres sur Internet etc. </li></ul><ul><li>Contacts avec d’autres réseaux </li></ul><ul><li>Image de marque </li></ul><ul><li>Ouverture vers de futurs projets R&D </li></ul>Prés. SMT 28-10-2011 JBe
    • 26. Evolution de la sous-traitance ? Minnovarc 2011-10-28
    • 27. But visé par Swiss Microtech Satisfaction TOTALE du client <ul><li>Haute qualité des produits </li></ul>Minnovarc 2011-10-28 <ul><li>Prix compétitifs </li></ul><ul><li>Respect des délais </li></ul><ul><li>Service après-vente </li></ul><ul><li>Support technique </li></ul><ul><li>Haute qualification du personnel </li></ul>
    • 28. Merci de votre attention ! Minnovarc 2011-10-28

    ×