Roses, orties et fraises - jardin-paysan de production pédagogique

1,818 views

Published on

Roses, orties et fraises - jardin-paysan de production pédagogique
#permaculture #agroécologie #pédagogie #production #gourmandises #biodiversité

Published in: Education
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,818
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
87
Actions
Shares
0
Downloads
33
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Roses, orties et fraises - jardin-paysan de production pédagogique

  1. 1. 1
  2. 2. Dossier de présentation générale 2
  3. 3. Préface 3
  4. 4. Une présentation :  Axée sur 2 plans : • La philosophie du projet • L’activité au sein du projet  Transparente et concrète  Sème les premières graines du projet en idées et en images  Préfigure un dossier destiné aux partenaires Sous Licence Creative Commons 4
  5. 5. Vision, mission, valeurs 5
  6. 6. Vision Répondre aux besoins alimentaires des populations autour de Paris : Permettre aux citoyens franciliens d’accéder progressivement -et chacun à son niveauà une alimentation de qualité, esthétique, diversifiée, et autonome. 6
  7. 7. Mission Concevoir, réaliser et transmettre en agroécologie et permaculture • Concevoir et réaliser des jardins, parcs et zones agricoles esthétiques, innovants et productifs • Transmettre les connaissances et les pratiques : • Initier les plus jeunes à la biodiversité et au monde végétal • Former les adultes à des pratiques agricoles et jardinières modernes et remises à jour : bio-intensif, couches chaudes, agroforesterie… 7
  8. 8. Valeurs Réconcilier :  développement économique  équilibre de la biosphère  respect du vivant  liens sociaux de proximité  autonomie et interactions humaines 8
  9. 9. Définition 9
  10. 10. Définition Un jardin paysan pédagogique bio de petite surface, coopératif, accessible à tous, intégratif, reproductible sur un autre territoire, pour une large biodiversité végétale, et pour l’autonomie alimentaire, afin de contempler, observer, apprendre, comprendre, et reproduire le végétal vivant, nourricier et sain : enfants, adultes, en roues, en jambes, à canne, amateurs, professionnels, jardiniers, urbains, néo-ruraux… 10
  11. 11. Histoire du projet 11
  12. 12. Histoire du projet Au départ, en 2010-2011, ce projet était un projet associatif, collectif, et très localisé. Les membres du collectif ont progressivement choisis d’autres chemins, faute de mise en œuvre concrète du projet à court terme. Certains se sont investis dans des projets dans le sud de la France. D’autres ont intégré des projets plus proches de leur domicile. Avec les difficultés d’accès au foncier agricole en Ile de France, le projet s’est doucement mué en un projet au statut « professionnel ». Pour accéder aisément au foncier agricole, un statut officiel agricole est préférable. Cela permet de renforcer le caractère militant et engagé du projet, qui en même temps est devenu plus simple et humble : pour une large biodiversité, pour le respect de la vie, pour des modes de relations de qualité avec la Terre. Il en résulte un cahier des charges toujours aussi proche de la nature, de l’esthétique et du bio local et de qualité : biodynamie, agroécologie, permaculture. Avec l’optique de rendre accessibles les connaissances pratiques et empiriques au plus grand nombre, en plus. 12
  13. 13. Observations & contexte 13
  14. 14. Contexte sociétal 14
  15. 15. Contexte consommation locale 15
  16. 16. Zones de couverture géographique • Breuillet et 50 km autour • Essonne, Yvelines, Loiret, Seine et Marne, banlieue sud de Paris 16
  17. 17. Opportunités territoriales • Zone péri-urbaine, à densité de population croissante • 30-40 km de Paris • À proximité directe des foyers urbains denses • PNR de Chevreuse • Communauté de Communes de l’Arpajonnais • Circuits et villes du Sud Essonne et de la Beauce 17
  18. 18. Contexte touristique • Châteaux et domaines en Essonne • Forêts protégées • PNR de Chevreuse, PNR du Gâtinais • Journées des plantes (à 6, 20 et 30 km) Courson, St Jean de Beauregard, Milly la Forêt : 6x / an • Les fermes pédagogiques environnantes 18
  19. 19. Contexte touristique • 11 arboretums, dont 3 en Essonne • 4 jardins botaniques à Paris, 1 jardin botanique en Essonne à Orsay • 24 Jardins Remarquables en Ile de France, dont 4 en Essonne D’autres lieux de sensibilisation et de pédagogie ludique autour du végétal existent en France : • le Centre Terre Vivante, au sud de Grenoble, dans une vallée préservée • Terra Botanica, Parc d’attractions et de loisirs dans le domaine végétal, à Angers 19
  20. 20. Contexte éco-paysager Paysages très forts et diversifiés : • grandes cultures • vergers • maraîchers • activités équestres • hameaux d’origine agricole • prairies • bois et haies • chemins de randonnée • lisières et fossés 20
  21. 21. Contexte éco-paysager Breuillet 21
  22. 22. Contexte écologique et architectural • 3 vallées : Renarde, Orge, et Rémarde • Proximité du plateau de la Beauce • Des Espaces Naturels Sensibles (ENS) : • 2 espaces boisés à l’ouest, • des milieux humides, des espaces agricoles, • un site géologique / carrière + bois d’Arny (Bruyères le Chatel) • Sur un couloir de continuité écologique (au sud de Breuillet) • Des hameaux • 2 châteaux : Chapitre et Colombier • La fresque du Travail (Parc du Moulin) 22
  23. 23. Contexte écologique 23
  24. 24. Cadre local (PLU) Sauvegarder et embellir le cadre de vie • Préserver les espaces naturels et agricoles • Favoriser les continuités écologiques • Valoriser le patrimoine bâti et végétal 24
  25. 25. Populations concernées 25
  26. 26. Populations concernées • Enfants : classes d’écoles, péri-scolaire, familles • Particuliers : curieux, jardiniers amateurs, naturalistes, botanistes • Professionnels : agriculteurs, wwoofers, paysagistes 26
  27. 27. Les activités 27
  28. 28. Les activités • Concevoir Agroécologie • Produire Permaculture • Transmettre Respect de la Terre et du Vivant 28
  29. 29. Les activités • Concevoir : architecture des paysages nourriciers • Approcher : jardinothérapie, hortithérapie • Réaliser : aménagements, paysagisme, plantes en pots • Produire : fruits, légumes, œufs, miel, fleurs • Sensibiliser : débats, films, conférences, portes-ouvertes • Transmettre : ateliers scolaires, ateliers citoyens • Former : modules jardiniers, wwoofers, agriculteurs 29
  30. 30. Une activité ancrée sur le territoire • Entre villes et campagne • En milieu agro-forestier • Une passerelle vers une autre modernité, notamment pour les rurbains et les néoruraux • Intégration : • • • • collaboration avec un ESAT et un lycée agricole pour les plants accueil de wooffers inclusion dans le projet du réseau de conciergerie ChezNous visites rendues accessibles aux personnes en situation de handicap 30
  31. 31. Un Ecocentre Un lieu de cultures agricoles, d’échanges, d’expériences agroécologiques et de pratiques pédagogiques, pour : • Concevoir des écosystèmes végétaux viables • Réaliser des écosystèmes nourriciers pérennes • Innover dans les pratiques culturales • Produire pour montrer par l’exemple • Transmettre les connaissances et les pratiques expérimentées et observées sur le terrain 31
  32. 32. Vers un Ecocentre • L’écologie pratique • Approche globale écologique et économique • Réflexion locale • Création respectant l’environnement et économe en énergies • Respect de la vie, de la santé, et de la biodiversité • Répondre à des besoins touristiques, culturels et agricoles locaux (Ile de France) • Valoriser les espaces publics : randonnées, bois ? • Un bureau d’études dédié à l’innovation et R&D agricoles • Favoriser les pratiques agricoles écologiques = agroécologie • Favoriser les matières et matériaux écologiques, sains, recyclés et recyclables • Un projet économe en énergie et en ressources extérieures • Expérimenter la diversité des pratiques agricoles et jardinières • Montrer des exemples explicites et concrets • Transmettre des méthodes démonstratives 32
  33. 33. 33
  34. 34. Complémentarité des activités • préserver une large biodiversité vivante avec une vision long terme saine • tester des dispositifs culturaux en conditions réelles dans une approche de R&D ouverte au monde • présenter avec pédagogie à destination de groupes : touristes agricoles, retraités, groupes de scolaires, jardiniers amateurs, professionnels de l’agriculture, chercheurs en agriculture et en agroécologie, etc. • produire en conditions réelles avec des techniques et des outils traditionnels restaurés, modernisés et facilités par des travaux en micro-biologie des sols et en agricultures denses 34
  35. 35. L’offre : design en paysages naturels esthétiques et nourriciers Conception (design), aménagement et entretien d’écosystèmes, de parcs et jardins. Prestations à la ferme-école, chez les partenaires-clients, dans les établissements scolaires. Agricultures naturelles • • • • conception d’écosystèmes agricoles nourriciers équilibrés exploitations agricoles en forêts-jardins (agroforesterie) cultures maraîchères en planches et en buttes, poly-cultures denses sur petites surfaces formation aux professionnels Parcs et jardins • • • • tontes, débroussaillages, tailles de haies taille et soin des arbres fruitiers, d’ornement et d’arbustes création et entretien de massifs et gazons, plantations, fleurissements, jardins potagers animation auprès des enfants, formation aux particuliers, sensibilisation Jardinothérapie, Hortithérapie Ventes annexes • • végétaux, outils et accessoires, produits et services pédagogiques biologiques et écologiques 35
  36. 36. Concevoir et réaliser 36
  37. 37. Produire 37
  38. 38. Ateliers scolaires 38
  39. 39. Formations jardiniers et débutants 39
  40. 40. Formations aux professionnels & wwoofers Couverture P17 d’une mise en culture automnale irriguée sur planche permanente dense modernité pratique ancestrale innovation 40
  41. 41. Statut légal • Au départ : collectif associatif loi 1901 • Avec les pressions foncières en Ile de France, le format retenu est celui d’une activité agricole en SARL-SCOP 41
  42. 42. Planning et budget 42
  43. 43. Planning prévisionnel Plantations en pleine terre Création d’un abri pour les poules et le stockage des récoltes 1ers ateliers et accueils scolaires 1ères sessions pour les jardiniers Montage d’une première serre mobile Formations pour les pros Recherche d’une terre agricole Rencontres, tour de table des partenaires potentiels BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole) Mars 2014 Avril Mai Juin Juillet Août Sept. Oct. Nov. Déc. Janv. Fév. 2015 43
  44. 44. Budget prévisionnel à 2 ans fév conception et aménagement animations pédagogiques mars avril mai juin soustotal année nov. déc. 2014 juillet aout sept. oct. 200 2 137 2 137 2 137 2 237 2 137 1 637 2 237 1 837 2 337 1 837 464 662 297 662 662 1 748 132 1 200 1 000 formations 0 0 0 500 0 0 0 3 975 ventes annexes 0 0 0 0 0 0 0 janv fév mars avril mai 20 865 200 150 1 700 juin 200 2 200 2 200 200 200 7 227 200 800 1 000 2 000 2 100 2 200 0 500 500 5 475 0 700 1 000 150 0 1 850 0 200 0 2 390 juillet aout sept 0 500 0 nov 300 1 750 300 10 800 700 500 500 11 600 500 0 14 310 0 1 200 1 600 1 000 0 8 100 200 200 1 200 0 2 390 2 625 1 890 900 1 400 1 300 0 1 800 oct soustotal année déc 2015 0 2 390 2 125 Évolution du chiffre d’affaire prévisionnel ventilé 44
  45. 45. Partenaires envisagés • • • • • • • • • • ChezNous Breuillet Nature Essonne Nature Environnement Collectif Environnement Arpajonnais Agriculteurs locaux : Pascal Lepere, Laurent Marbot, Jerome Leduc, Florent Sebban, Eric Chatelet, François Münch (maraîcher en traction animale), Thomas Lafouasse, Rick Vandooren LPO Syndicat des Apiculteurs du Gatinais CIVAM du Hurepoix Cécilia Aguirre (spécialiste des plantes à couleurs) Fondation Nicolas Hulot, WWF France, FSE 45
  46. 46. Le porteur de l’activité : Mike METZ • Jardinier-paysan, concepteur, formateur • Passionné par les plantes et le vivant depuis 30 ans • Diplômé en permaculture (PDC) • Professionnel de l’agriculture bio, des petites surfaces, des pratiques et pédagogies innovantes • En cours de formation diplômante (BPREA) 46
  47. 47. Les besoins 47
  48. 48. Besoin d’une terre agricole • De 1 à 2 hectares de prairie, bien exposée au soleil, irriguée ou sur laquelle la récupération d’eau soit possible (pente) :  Implantation d’une pépinière bio de plantes à massifs, arbustes, herbes, fleurs…  Accueil de groupes et de scolaires, pour les visites pédagogiques • Sur un axe routier passager, pour un bon potentiel de visibilité et de rentabilité économique • Collé à un bois ou à un gros bosquet, ou bien disposant d’une haie naturelle, pour profiter des apports ligneux directs et des auxiliaires 48
  49. 49. Besoins en biodiversité native Priorité aux plantes et espèces vivantes natives : • Bassin d’Ile de France • France Limiter la présence des plantes invasives : Ne pas les planter, ne pas les cultiver, ne pas les vendre. 49
  50. 50. Besoins en biodiversité comestible • 50 espèces et 400 variétés d’arbustes à baies • 400 variétés d’herbes aromatiques et médicinales • 200 espèces et 1500 variétés de légumes • 200 variétés d’arbustes et arbres fruits • 50 variétés de champignons comestibles • 100 espèces et 300 variétés de fleurs comestibles • Des Poules, 2 ânesses et des familles d’abeilles (espèces pacifiques et calmes) 50
  51. 51. Besoin d’un lieu intégré au paysage Architecture bioclimatique passive intégrée au paysage • Une serre de production irriguée, mobile et démontable • Une serre de conservation irriguée, mobile et démontable • Un verger sous forme de jardin-forêt (agroforesterie) • Une pépinière pour la reproduction des plantes en pots • Une médiathèque autonome, mobile et démontable • Une banque de semences mobile et démontable • Un abri principal pour les animaux, mobile et démontable 51
  52. 52. Besoin de communiquer et faire connaître • En local : ville, CCA, autres communautés publiques • Au niveau du département : CG, presse quotidienne • Au niveau régional : CR • Clubs et réseaux d’entreprises, CCI • Presse et sites web spécialisés 52
  53. 53. Merci 53
  54. 54. Crédits photos et visuels • D.R. • Terra Vitae / Ferme du Bec Hellouin • Nicolas Sawicki • Forgiae / Quinte et Sens / M. Metz • Christophe Roux • Les Incredible Edible • Des dizaines de Colibris • Des groupes de Villes en Transition 54
  55. 55. Parrainages • Tout don de semences, graines, boutures, plants, tiges, marcottages donne droit à : • Une inscription au catalogue des parrains • Une étiquette nominative qui présente la plante et son parrain • Un diplôme de parrain du jardin 55
  56. 56. Une activité modélisable et reproductible dans d’autres territoires Modèle permaculturel 56
  57. 57. Un modèle économique simple • Améliorer l’existant • Réinvestir dans la vie de la Terre les apports en énergies et en euros • Redistribuer plus que l’on reçoit 57
  58. 58. Un code social clair et explicite • Un fonctionnement coopératif entre les partenaires • Une charte éconologique = économie + écologie • Des circuits courts et directs La démarche de : • L’Homme dans la Nature est humble • Une plante n'est pas une marchandise : c’est un apport d’énergie vitale • L’Homme est au cœur des écosystèmes du vivant : il cultive la vie, la transforme, et l’enrichit • Multiplier les plantes nourrit l’Homme et la Nature • Dans toute culture du végétal l’Homme améliore le milieu, et passe de l’exploitation de la Terre à une relation harmonieuse avec elle • Apprendre de la Nature est source de connaissances riches 58
  59. 59. Un code social clair et explicite Œuvre pour la préservation du vivant Place la coopération Hommes-Nature au centre de sa vie S’inclut dans la sphère de l’économie collaborative Est un projet de développement humain local Joue un rôle dans l’Economie Sociale et Solidaire Facilite la compréhension du vivant et son autonomie 59
  60. 60. Un code environnemental basé sur la nature 60
  61. 61. Une vision globale coopérative adaptative directement inspirée par la permaculture 61
  62. 62. Une activité interdépendante de son écosystème 62
  63. 63. Besoins et fonctions chez l’Humain Besoins : - Manger - Boire - Respirer - Se reproduire - Se protéger - Se soigner - Appartenance - Estime - Accomplir - … Fonctions : - Marcher - Soulever - Creuser - Fournir - Manipuler - Déplacer - Fabriquer - Cultiver - Produire - ... Besoins : - Manger - Boire - Respirer - Se reproduire - Se protéger - Se soigner - Appartenance - Estime - Accomplir - … Fonctions : - Marcher - Soulever - Creuser - Fournir - Manipuler - Déplacer - Fabriquer - Cultiver - Produire - ... 63
  64. 64. Les liens entreprise - clients Entreprise Clients • • • • • • • • Stratégie Business plan Business model Choix des produits Circuit de distribution Mode de fonctionnement Choix éthiques … • • • • • Besoins Mode de vie Choix éthiques Achats pragmatiques … 64
  65. 65. L’écosystème sous un angle de communication / marketing 65
  66. 66. Un modèle local reproductible • Améliorer l’existant • Réinvestir dans la vie de la Terre les apports en énergies et en euros • Redistribuer plus que l’on reçoit 66
  67. 67. Merci 67
  68. 68. Design Quelques éléments clés 68
  69. 69. Polyculture large en agroforesterie • Arbres fruitiers : petits fruits, fruits à corbeilles, fruits à jus et à compotes, fruits des haies • Arbustes à baies : baies comestibles • Micro-maraichage (en mode biointensif) : plantes, herbes et légumes pérennes et annuels • Production de sous-bois : légumes d’ombre, champignons • Fleurs comestibles 69
  70. 70. Élevage sur prés-vergers • Œufs fermiers : poules pondeuses dans un pré-verger • Miel toutes fleurs et miels d’aromatiques 70
  71. 71. Réintroduire les plantes régionales sauvages Et limiter la présence des plantes invasives 71
  72. 72. Haies plessées hautes et basses • Esthétiser le paysage sans le déformer • Permettre aux oiseaux et auxiliaires de nicher • Améliorer et augmenter la biodiversité 72
  73. 73. Haies plessées basses 73
  74. 74. Présence des auxiliaires • Nichoirs à mésanges (prédatrices des carpocapses qui mangent pommes et poires) 74
  75. 75. Le bâti agricole léger et mobile intégré au paysage 75
  76. 76. La maison de la semence • Mise à disposition des paysans locaux de semences (la maison de la semence reste propriétaire des semences) • Plateforme de préservation du patrimoine végétal 76
  77. 77. Centre de documentation • Mise à disposition de ressources et de connaissances : • Livres • Vidéos • Plateforme web (via ChezNous) 77
  78. 78. Concevoir et réaliser Quelques exemples en images 78
  79. 79. Concevoir et réaliser 79
  80. 80. Concevoir et réaliser 80
  81. 81. Concevoir et réaliser 81
  82. 82. Concevoir et réaliser 82
  83. 83. Concevoir et réaliser 83
  84. 84. Transmettre Les connaissances et les pratiques 84
  85. 85. Des pratiques anciennes modernisées • Présenter et apprendre des techniques et outils traditionnels manuels remis à jour et modernisés • • • • • • Tonte douce manuelle Taille douce Semis denses en bandes et sur planches Cultures sur couches chaudes Méthode bio-intensive Outillage à main innovants 85
  86. 86. Semoir de précision manuel européen à 4 rangs 86
  87. 87. Semoir de précision modulaire manuel américain à 6 rangs 87
  88. 88. Semoir de précision modulaire manuel américain à 6 rangs 88
  89. 89. Couverture automnale d’une butte de culture, par mulch de produits végétaux 89
  90. 90. Augmenter la couverture du sol et la production de plantes nourricières par le modèle biointensif  Production > x2 Rangée traditionnelle de 1m de large 8 têtes de salade sur 2m² Même largeur de rangée de 1m avec une plantation biointensive 18 têtes de salades sur 2m² 90
  91. 91. Augmenter la couverture du sol et la production de plantes nourricières par le modèle biointensif 90 salades 88 salades  Production x4 91
  92. 92. Cultures classiques espacées en plein champs Largeur = 1 m 3 rangs de radis Largeur = 1 m 3 autres rangs 92
  93. 93. Cultures biointensives en bandes étroites Préparation du sol de la butte permanente plate 93
  94. 94. Cultures biointensives en bandes étroites Les semis et plants 80cm : 80cm : 8 rangs de carottes + 1 rang de choux 7 rangs de poireaux 94
  95. 95. Cultures biointensives en bandes étroites Au moment de la récolte Largeur = 80 cm 8 rangs de carottes + 1 rang de choux Largeur = 80 cm 7 rangs de poireaux 95
  96. 96. Cultures biointensives en plein champs 96

×