Les chemins vers la paix
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les chemins vers la paix

on

  • 593 views

Mme. Palmer

Mme. Palmer

Statistics

Views

Total Views
593
Views on SlideShare
586
Embed Views
7

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

1 Embed 7

http://www.slideshare.net 7

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Les chemins vers la paix Les chemins vers la paix Presentation Transcript

    • 6 milliards de chemins vers la paix
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’adopte toujours mes animaux dans des refuges. Je donne mes vieux vêtements à ceux qui en ont besoin, avec la Croix Rouge. Je fais des dons aux associations de secours. Je dis toujours bonjour et au revoir à mes collègues de travail. J’obéis à la dernière phrase des Beatles avant qu’ils ne se séparent: “La quantité d’amour que vous recevez est égal à la quantité d’amour que vous créez.” Peter Collin, de New York (1)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’aide les gens à porter les objets lourds. Aujourd’hui, j’ai aidé quelqu’un à porter sa valise. Je retiens les portes pour les gens derrière moi. Je laisse les gens passer avant moi. Je libère ma place dans le métro aux gens qui en ont besoin. Duncan McNiff, de New York (2)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je dis une prière pour mes “ennemis”, pour mon attitude vers eux, et pour toutes les occasions que j’ai de changer ma relation avec eux. Rob Sweezy, de Washington DC (3)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Tous les matins, je vais chercher le journal avec mes enfants. Ron Antonette, de Los Angeles (4)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je prends le petit-déjeuner avec mes enfants. Quand je vais promener mon chien, je ramasse le journal de mes voisins et je le dépose sous leur porche. J’embrasse mes enfants et mon mari avant d’aller au lit. Ann Kittlaus, de Saint Louis (5)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’ai toujours des barres de céréales dans ma voiture. Si un sans-abri me demande de l’argent, je lui donne une barre de céréales à la place. Christina Perino, de Saint Louis (6)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’ai de longues conversations avec ma grand-mère au moins une fois par semaine. Melissa Barnes, de New York
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’y pensais ce matin: je laisse les gens s’asseoir dans le métro ou le bus quand je vais au travail. Et pas seulement les personnes âgées ou les femmes enceintes.” Shannon Cusick, de San Francisco (8)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je m’abstiens de manger de la viande, donc je ne participe pas aux souffrances causées par cette industrie. Dans la rue, quand je vois quelqu’un qui a l’air d’être perdu, je lui propose de l’aide (ça arrive tous les jours à Washington DC). Je joue avec les enfants de ma rue: je fais la course avec eux, parfois j’interromps leurs bagarres. Je cultive des légumes et des fruits dans mon jardin, devant et derrière ma maison, et tout le voisinage peut en profiter. Gadi Ben-Yehuda, de Washington DC (9)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je respecte mes collègues. J’essaie de bien écouter les gens, et pas seulement de parler. La première chose que je fais le matin et la dernière chose que je fais le soir, c’est de faire des bisous et des câlins à mes enfants. J’embrasse mon mari le soir pour lui dire bonne nuit. Pameal Chait, de New York (10)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je fais notre lit tous les matins, pour mettre de l’ordre dans ma tête avant une journée qui va être mouvementée. Valerie Cashou, de New York (11)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Mon voisin a une maladie mentale. Il a eu une coupure d’eau il y a quelques mois, alors il vient prendre de l’eau tous les jours à mon robinet extérieur. Lisa Brooks, du Kansas (12)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je fais un signe aux personnes qui me laissent la priorité en voiture. Je laisse les voitures s’insérer sur l’autoroute. Je salue les étrangers. Je tiens la porte aux gens derrière moi. Je retiens les ascenseurs pour les autres. Katie Brooks et les stagiaires de Dallas (13)
    • 6 milliards de chemins vers la paix À San Francisco, les chauffeurs de bus sont des héros qu’on ignore, alors j’essaie de leur dire merci tous les jours. Tous les jours, je suis reconnaissante pour des petites choses comme de prendre une bonne douche, de ne pas être blessée, d’avoir une famille que j’aime et qui m’aime. Beth Nelson, de San Francisco (14)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’ai une voisine qui est âgée et qui n’a pas beaucoup d’argent car sa famille vit à 4000 miles d’ici et qu’elle vit seule. A chaque fois que je cuisine un grand plat ou un dessert, je partage avec elle. Il n’y a pas longtemps, je lui ai apporté une grosse part de gâteau, et elle m’a dit: “Arrête de me gâter, parce que moi je ne peux pas te gâter.” Je lui ai répondu: “Je ne fais pas ça pour que tu m’offres des cadeaux, jeune fille !”. Ca l’a rendu très heureuse. J’aide toujours les gens qui ont moins que moi parce que je me sens bénie d’avoir autant ! Lily Rodgriquez, de Miami et d’Amérique Latine (15)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’ai fait des stages de méditation à Taiwan et au Japon. Mon acte de paix, c’est de partager ma connaissance des gestes de méditation avec mes collégues pour les aider à gérer le stress et les problèmes de nos clients avec du calme. Je suis capable de donner des conseils tous les jours sur des méthodes de méditation rapide et efficace. Jordan McKinney, de Kansas City (16)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je laisse ma place dans le bus aux personnes âgées, aux femmes enceintes, et aux handicapés. Je donne de l’argent aux sans-abri. Si je trouve un dollar dans la rue, je le donne à la personne sans-abri la plus proche. Je laisse passer les piétons quand je suis en voiture. Michael Sinatra, de New York (17)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je vis à San Francisco, où il y a beaucoup de sans-abri. Pour éviter de mendier, ils vendent un journal à 1$ qui s’appelle “Street Sheet”. L’idée, c’est que les gens reçoivent quelque chose pour leur argent: un journal. Mais on ne donne aux sans-abris que 20 journaux chacun à vendre, donc à la fin de la journée, ils ont gagné au maximum 20$. Donc j’achète un journal, je reste pour discuter avec le sans-abri de deux ou trois sujets à la une, puis je replie le journal et je le redonne au sans-abri pour qu’il le vende à nouveau. Comme ça, ils ne mendient pas. Ils m’ont vendu quelque chose et on en a discuté. Et ils ont un autre exemplaire du journal à vendre pour gagner un autre dollar. Bill Mandel, de San Francisco (18)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Au travail,quand je vais chercher quelque chose à l’imprimante, je prends toujours les feuilles imprimées par d’autre personnes et je vais les leur donner à leur bureau. J’essaie d’appeler mes amis qui vivent loin, et ma famille, régulièrement. Je ramasse les ordures dans le métro, sur le trottoir, dans la cuisine et les toilettes de mon bureau. J’aide l’aveugle de mon voisinage à traverser la rue ou à trouver sa carte bancaire dans son portefeuille quand il va au café. Je laisse des petits mots gentils pour les gens, sur leur bureau, sur la porte, etc. Je demande des nouvelles aux personnes qui ont des soucis dans la vie. J’envoie toujours des cartes de remerciement. Quand on m’a rendu un bon service, je remplis des cartes de recommendation ou j’appelle le chef pour le féliciter. Amy Moulton, de Washington DC (19)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Mon chemin vers la paix est de caresser mon chat et d’encourager tout le monde autour de moi à aimer et à respecter les animaux. Angela Malala, de San Francisco (20)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’essaie de faire des petits actes de bonté par ci par là tous les jours: retenir l’ascenseur ou la porte, aider quelqu’un à porter quelque chose, aider quelqu’un à se relever ou à ramasser ses affaires après une chute, aider les petits enfants dans les escaliers. Je sais que ça a l’air stupide, mais je pense que quand un parfait étranger vient vous aider ou vous rendre service, cela renforce la bonté des gens dans le monde. Sarah Vellozi, de New York (21)
    • 6 milliards de chemins vers la paix L’année dernière, un vieil homme prenait le même train que moi tous les jours au même arrêt. Un jour, je suis allée vers lui (il a à peu près 80 ans) et je me suis presentée. Il est grec et il était tailleur en Grèce avant de venir travailler à New-York puis en Géorgie, en emmenant sa femme et ses enfants. Aujourd’hui, il est toujours tailleur et il travaille à Brooks Brothers, dans le même immeuble que mon bureau. Il s’appelle George et il est très gentil. Il aime bien me parler dans le train à propos de tout et de rien, il a simplement besoin d’un ami. C’est super, parce que quand il me voit, il va chercher deux sièges libres où on peut s’asseoir ensemble. Maintenant George est mon ami et je suis vraiment contente d’avoir fait le premier pas vers lui. Tous les après-midi, je suis impatiente de prendre mon train et de voir George. Ana Touro, d’Atlanta (22)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Tous les matins en me levant, je passe 15 minutes à lire un texte qui me rend joyeux. Cela peut être un texte spirituel, un article sur des personnes qui font le bien autour d’eux, ou des textes religieux. Ensuite je passe 5 minutes à écrire sur tout ce qui m’est arrivé de bien dans les dernières 24h. Je me suis rendu compte que même si je n’aimais pas ma situation actuelle et que je ne pouvais rien y changer, il y avait quand même beaucoup de bonnes choses autour de moi. J’ai découvert que cet exercice avait deux bénéfices: J’aime plus les gens autour de moi, et je les remercie pour toutes les petites choses qu’ils font pour moi et qui rendent ma vie meilleure. Ca me donne plus de contrôle sur ma situation même si je n’ai pas choisi ce que je fais. Erik Enke (23)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je fais du tutorat avec un élève de collège qui a des difficultés scolaires. Je donne des conseils à mes frères sur leur vie sentimentale. Je fais des câlins à mon petit ami. Je donne de l’argent ou de la nourriture aux sans-abris. Je suis bénévole au centre d’appel d’une radio publique. Je vais à des cours de danse jazz au Centre de danse Alvin Alley. Je vais à la piscine. Je cuisine des énormes repas pour mes amis en utilisant des nouveaux ingrédients ou des nouvelles recettes. Je joue de la guitare et je chante (très mal). J’écris des petits poèmes pour féliciter ou faire rire mes amis et ma famille. Je suis bénévole pour First Robotics, pour encourager les enfants et les adolescents à travailler dans les sciences ou la technologie. Je fais des dons d’argent sur Internet pour les refuges animaliers ou les associations pour enfants. Jeannie Hornung, de New York (24)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Mon chemin vers la paix au quotidien, c’est de commencer une conversation avec un inconnu…on ne sait jamais l’importance que ça a pour les gens que quelqu’un fasse attention à eux. Jessica Willaims, de New York (25)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je prends le bus tous les jours pour aller au travail et revenir. Mon but, c’est de toujours regarder le chauffeur de bus dans les yeux et de le remercier. Lindsey Kirn, de Washington DC (26)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je vais à la messe tous les jours et je bavarde tous les jours avec un sans-abri qui s’appelle George. Kim Luisi, de New York (27)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je pense à Dieu tous les jours. J’envoie des messages encourageants par téléphone à mes amis et à ceux que j’aime. Cortney Aranda, de New York (28)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je prends le métro pour aller au travail, comme ça j’économise de l’essence et je pollue moins. J’ai une voiture hybride pour les mêmes raisons. Mon climatiseur est toujours sur le mode “économies d’énergie”. Cheryl Contee, de San Francisco (29)
    • 6 milliards de chemins vers la paix C’est très simple, mais je retiens toujours la porte pour la personne derrière moi (cette habitude a l’air de disparaître en ce moment). Russel Grant, de New York (30)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je dis des prières tous les jours. Bernie Frazier, de Saint Louis (31)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’envoie des lettres ou des cartes postales à mes amis ou à ma famille (qui n’aime pas recevoir du courrier ?). Julie Balsman, de Saint Louis (32 )
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je paie le péage pour la personne derrière moi sur l’autoroute. C’est un moyen simple de rendre quelqu’un joyeux et c’est très facile à faire ! Brittany Mohr, de Sacramento (33)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je suis bénévole dans un hôpital du comté au service néonatalogie, je m’occupe des bébés prématurés. Emily Downward, de New York (34)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je recycle autant que je peux ! Moneka Bahadur, de New York (35)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’écoute toujours les histoires de ma nièce, qui a 8 ans. Dawn Langeland, de New York (36)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je donne un peu d’argent aux mendiants, même si ce n’est que quelques pièces, ça rend les gens joyeux. Jessica Klein, de New York (37)
    • 6 milliards de chemins vers la paix J’essaie de faire rire les gens. John Armato, de New York (38)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Je fais des câlins aux gens. Susan Baranyi, de Boston (39)
    • 6 milliards de chemins vers la paix Tous les jours, j’emmène ma fille de 11 mois dans le jardin pour regarder les fleurs. J’aide les touristes à trouver leur chemin (au moins deux fois par semaine). Je propose à mes collégues d’aller leur chercher à manger si je vais manger dehors. Je fais du bricolage pour un voisin qui a une maladie chronique. Doug Costle, de San Francisco (40)