• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Pechakucha mick
 

Pechakucha mick

on

  • 252 views

 

Statistics

Views

Total Views
252
Views on SlideShare
252
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Je me nommePour mes infos….Si jamais de pose des questions, je vais moi-meme répondre dû par manque de temps…C’Est PARTIE
  • Internet a tué la musique. Le P2P en est la cause.L’échange de fichiers est tellement rendu facile que l’industrie est dans un point presque de non-retour.De plus,Le marché est devenue fragmenté : ce n’est plus les grosses maisons de disque qui décident quoi écouter comme avantMaintenant, le consommateur a un plus grand poidsC’est ca la réalité d’aujourd’hui.
  • Ce que doit faire le consommateur pour aider la musique : être un calinours.Les calinours s’entraident et partage entre euxC’est le seul modèle d’affaire dans l’industrie qui vaut maintenant : s’entraider et partagerMême siL’industrie a sali l’image des termes « entraide et partage » à cause du téléchargement illégalJe dis bien sali car…
  • Car pour eux, partager est synonyme de piraterPourtantPartager ne veux pas dire pirater.Partager ne veux pas dire rien payerMais même en contexte de piratageLes avantages du partage sont énormes, pas seulement pour le consommateur mais aussi pour les artistes :Cela permet d’avoir une porte ouverte sur le mondeCela permet de rendre la musique accessible et intemporel.Vous comprenez ce que je veux dire?
  • Alors télécharger et partager la musique entre vousAprès tout selon une étude,75% des artistes bénéficie du piratage.En fait, ce n’est que les super-vedettes internationales comme Justin Bieber et les Lady Gaga de ce monde qui n’en bénéficient pasL’ironie dans tout ca : c’est en partie grâce au téléchargement qu’ils sont devenues connu
  • 75% ? Oui.Car on peut découvrir de nouveaux groupes et par la suite acheter des t-shirts, aller à des shows, etc.Je prend l’exemple québécois de MisteurValaire.5% de leurs revenues provient de l’achat de musique tant physique que digitale.Le reste, comme mentionné tantot est du aux revenus de spectacles, chandails, etc.
  • Alors Soyez un calinours ou un moutonFaites comme la majorité des personnes et télécharger, partager la musiqueMais aussi, le téléchargement aide l’environnementPlastique, Gaz, Électricité, Papier, Fabrication, Transport, Poubelle.On est dans une époque ou le « vert » est important après tout.
  • Mais… Oncle Sam n’est pas contentEt L’industrie de la musique veut vous faire porter le chapeau et avec raison!Mais même à ca… selon une étudele piratage POURRAIT être responsable du déclin des ventes de 0 à 30%D’autres causes : on ne trouve pas l’album, trop cher pour quelques chansons, pression normative,etc.
  • Mais l’industrie… veux du profit!!Cherche par tous les moyens de rentabiliser et freiner le déclin des ventes…Et finalement… une idée arrive depuis quelques années…La licence globale : le principe est de payer un montant par mois pour avoir de la musique illimité mais obtient un succès mitigé pour l’instan
  • Apple, encore une fois sauveur des technologiePense de plus en plus à ce concept. Veule donner aux consommateur la possibilité d’obtenir la musique illimité pour quelques dollars/mois.Présentement, ils tentent de convraincre les grandes maisons de disque tels que Sony, EMI, Warner, UniversalPour ceux qui ne le savent pas iTunes Store possède 67% des parts du marché en vente de musique digitaleBref, il tente a leur facon de donner un souffle de vie à l’industrie
  • Bref, l’industrie n’a pas le choix de s’adapter rapidement à la situation actuelleMaintenant on va parler un peu du côté des artistes…Ils ne peuvent pas rester les bras croisésAprès tout, s’ils ne sont pas sur le web maintenant, ils sont nulle part… 2 solutions pour eux : créer des aspects de communauté et opter pour une approche viral OU… disparaitre.
  • La plupart ont compris l’importance des médias sociauxC’est pourquoi plusieurs artistes se soucie davantage de faire écouter leur musique que de vendre des albums pour devenir rentableComment devenir rentable, je l’ai dit tantôt  créer une communauté et opter pour le viralEn fait… la musique est devenu un concept ou tout ce joue sur le fan et son appartenance au groupe plus que jamais
  • Myspace, par exemple est toujours le plus populaire pour les artistesPourquoi?Car le site permet de donner à l’artiste le pouvoir de créé justement l’aspect de communautéEt de donner du contenu exclusif décidé par l’artiste lui-même… pas les maisons de disque.Tout ca en ayant un contact direct avec les fansAlors qu’est-ce que les artistes font maintenant concrètement pour survivre à l’époque du téléchargement?
  • Alors qu’est-ce que les artistes font maintenant pour survivre à l’poque du téléchargement?Lady gagaCréer une communautéReine de Twitter : 7 Millions d’abonnésToujours en contact avec ses fansOui elle perds de l’argent avec le piratage mais dites vous qu’elle est quand même au sommet des palmarès
  • Avez-vous la Bieber Fever?Il a été découvert avec ces vidéos et BANG : contrat, vedette internationnal…Tantot quand je parlais de « viral » dans la musiqueBieber est l’exemple que j’avais en tête… après tout, 4 music awards cette année pour quelqu’un qui était méconnu Il y a même pas 2 ans.
  • Mais Justin Bieber est un génie… pas de la musique mais du marketing.Roi de Twitter : plus 6 millions d’AbonnésSi vous aller sur son site web : l’Achat de musique, des vidéos, et même la Bieber Nation comme communauté!Tout une stratégie axé sur les médias sociaux
  • Mis à part Miss gaga et BieberDes exemples, ils en a à la tonne :Weezer a établi un concours avec le publicLe but : créer la nouvelle pochette de leur nouvel album : HurleyComme tantot je mentionnais… maintenant, le fan est rendu une partie intégrante du groupe…: ils créent du contenu!
  • Un autre exemple : Cee-Lo GreenPeut-être que vous le connaissez moins mais sa chanson « FUCK YOU » joue beaucoup à la radio ces derniers tempsLe premier vidéo de la chanson était fait par un fan et a eu 2 M de vues en 1 semaine avant même que la toune soit sortie comme singleC’est assez impressionnant, non ! Encore une fois, je vous le dit : tout se joue sur le viral et la communauté.
  • Ici on voit Mêlée, Free Energy, The National… eux, ils diffuse en direct leur spectacles sur le web pour les fans qui ne peuvent pas accéder à leurs concerts. Moins connus mais existe depuis plusieurs années maintenant.
  • Finalement, le piratage est la pour rester.L’industrie cherche des solutionsLes artistes, quant à eux diffuse leurs musique aussi bien qu’ils le peuvent, toujours en gardant un aspect de communauté et de viralité en têteMerci de m’avoir écouter et j’espère vous avoir diverti.Maintenant partager la musique qui vous tient à cœur.

Pechakucha mick Pechakucha mick Presentation Transcript

  • Comment justinbieber
    et les calinours
    ont sauvé la musique.
    Par : Michael Bergeron
    http://mickbergeron.com
    Twitter.com/mickbergeron
    Facebook.com/mickbergeron
    Skype : mickbergeron
    Courriel : mickbergeron@gmail.com
  • Le piratage me permet de mieux respirer.
  • I wantyou.
    To take the blame.
  • JUSTIN
    BIEBER
  • BREF