12.01.10 3ème partie citadelle, starlette fond gris
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

12.01.10 3ème partie citadelle, starlette fond gris

on

  • 295 views

 

Statistics

Views

Total Views
295
Views on SlideShare
257
Embed Views
38

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

1 Embed 38

http://www.strasbourg2030.com 38

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

12.01.10 3ème partie citadelle, starlette fond gris 12.01.10 3ème partie citadelle, starlette fond gris Presentation Transcript

  • Schéma des Deux Rives,quartiers Citadelle et Starlette Analyse et contributions Micha Andreieff, Michel Messelis, Jean Werlen Urbanistes, Strasbourg janvier 2012
  • Notre réflexion concernant cette partie du schéma des Deux Rives,Citadelle / Starlette, consiste à situer concrètement les secteurs àurbaniser et les approcher sous deux formes: • l’analyse du schéma; comprendre ses intentions et mettre en évidence ses incidences, • apporter une contribution pour tenter de l’enrichir ou infléchir ce qui nous semble devoir l’être.Chaque diapositive comporte donc une mention:Analyse ou Contribution 2
  • Contribution L’objectif de cette nouvelle urbanisation est bien : • de faire évoluer un territoire portuaire en territoire urbain, • d’assurer une continuité entre les différents secteurs à urbaniser par une organisation qui s’agence avec son environnement, • de construire un rapport d’appartenance à la cité en mettant en valeur les particularités de ces terrains, notamment leur rapport aux bassins portuaires, • d’établir une continuité des infrastructures et des espaces publics, d’autant plus serrée que les secteurs à urbaniser sont distants. 3 View slide
  • Analyse Les différents sites à aménager. 4 View slide
  • Analyse Les terrains proposés à l’urbanisation 5
  • Analyse Le rapport d’échelles : la superficie des terrains à urbaniser est comparable à celle de l’ensemble du centre ville (en l’Ill). 6
  • Analyse Le principe d’aménagement retenu au schéma est décrit comme « des bulles reliées entre elles par le fil du tramway ». Ce tramway circulant exclusivement en « site propre » exclue sur son parcours tout autre mode de déplacement. Les différents secteurs sont donc indépendants les uns des autres, connectés au reste de la ville par la seule voirie d’agglomération et le tramway. Tramway Voirie d’agglomération 7
  • Analyse : Les secteurs à urbaniser Citadelle, Starlette et Coop, futurs quartiers d’activités et d’habitat, sont envisagés comme des entités indépendantes, dans bien des cas avec des impasses , n’ayant comme seuls liens avec le reste de la ville que le tramway et la voirie structurante d’agglomération. 8
  • Contribution Ces nouveaux secteurs à urbaniser, comme les autres quartiers de la ville, doivent être parfaitement irrigués et reliés par des rues, boulevards et avenues, d’autant plus étroitement qu’ils sont géographiquement distincts. 9
  • Analyse Les voies d’agglomération (voies structurantes) retenues dans le schéma. 10
  • Contribution Pour relier les différents nouveaux quartiers à la ville, pour les désenclaver, il conviendrait d’ajouter des voies de liaison internes aux nouveaux quartiers et transformer celle qui mène à Kehl en passage sous-fluvial. 11
  • Contribution Le tramway devrait emprunter ces nouvelles voies chaque fois que possible au même titre que les autres modes de déplacement. 12
  • Contribution Ces nouvelles dispositions devraient donc conduire à créer de nouvelles interconnexions qui faciliteraient les échanges de ces nouveaux quartiers avec l’ensemble de la ville. 13
  • Analyse Le franchissement du bassin Vauban par le tramway, tel qu’il est prévu dans le schéma, se fait par un viaduc permettant franchissement du bassin Vauban, en préservant un tirant d’air d’une dizaine de mètres pour la navigation portuaire, et celui de la voie ferrée. Cette solution interdit pour l’avenir l’interconnexion entre la ligne de tramway D et l’éventuel prolongement de la ligne F (possible ligne circulaire centrale). L’hypothèse retenue pour ce franchissement semble conduire à un urbanisme sur dalle, forme d’organisation urbaine des années 1960, abandonnée depuis. Ligne F 14
  • Contribution Une première hypothèse pour éviter cette urbanisation sur dalle serait de prendre en considération le « petit » gabarit rhénan, suffisant à cet endroit, et de redescendre dès le franchissement de la voie ferrée. 15
  • Contribution … et d’abaisser le viaduc vers starlette. 16
  • Analyse Nous pensons que l’hypothèse retenue pour le franchissement du bassin Vauban se rapprocherait de ce que nous avons déjà connu à Strasbourg : le viaduc Churchill. Une voirie automobile associée au tramway, même avec une circulation de caractère local, produira des gênes analogues à celles produites par ce dernier, construit en 1964 et démoli en 2006. Un ouvrage de ce type ne peut qu’être une contrainte difficilement acceptable pour l’aménagement de ces futurs quartiers. 17
  • Contribution Une seconde hypothèse consisterait à abaisser l’ouvrage de franchissement et à envisager une travée mobile, ceci à l’instar de nombreuses villes portuaires. Abaisser le niveau au passage du bassin Vauban, jusquau niveau de la liaison ferrée portuaire Nord-Sud. 1. Le croisement à niveau du tramway et de la voie ferrée est possible, mais il pose peut-être des problèmes de sécurité. 2. La réalisation d’un pont avec une travée mobile permettrait la circulation des bateaux de croisière. 18
  • Contribution D’une manière générale, les villes portuaires se sont dotées de ponts mécaniques, que ce soit au sein même de la ville ou en périphérie dans l’agglomération. A Kappeln, Strasbourg, Dunkerque ou Paris ces ouvrages font partie du paysage urbain, et les caractérisent … 19
  • Contribution L’emplacement de la voie ferrée portuaire Nord-Sud, le long du bassin Vauban, entrave l’aménagement de la rive du secteur Starlette, et pourrait poser à l’avenir des problèmes de sécurité. 20
  • Contribution Un déplacement de la voie ferrée portuaire, le long de la voie de liaison des ports Nord et Sud, rendrait à cette ligne toute son indépendance. De plus l’aménagement des berges du quartier citadelle serait plus aisé. 21
  • • Ces éléments de réflexion interrogent le schéma des Deux Rives tel qu’il est actuellement engagé. Nous pensons qu’ils devraient être examinés, vérifiés, car les questions qu’ils soulèvent, si elles restent sans réponse, pourraient conduire, selon nous, à une urbanisation discutable. Comme tout projet urbain, il évoluera nécessairement, nous espérons que notre apport y aura contribué. 22