Côte d'Ivoire: les statistiques scolaires 2013-2014

10,037 views
9,449 views

Published on

Les statistiques scolaires de la Côte d'Ivoire pour l'année 2013-2014

Published in: Education
2 Comments
5 Likes
Statistics
Notes
  • merci pour ces données.Elle me sont vraimant utiles pour mes travaux de these.
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
  • Mercci beaucoup mais faudrait mettre les informations dans un tableau pour mieux voir les chiffres
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total views
10,037
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
164
Comments
2
Likes
5
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Côte d'Ivoire: les statistiques scolaires 2013-2014

  1. 1. STATISTIQUES SCOLAIRES 2013-2014 Présenté par : Mamadou FOFANA Directeur de la Planification, de l’Evaluation et des Statistiques Abidjan, le 14 mai 2014 Hôtel Tiama Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique
  2. 2. Etapes de la présentation Contexte Méthodologie Résultats 2013-2014 Difficultés Perspectives Recommandations Objectifs
  3. 3. Contexte 1 Statistiques Scolaires 2013-2014
  4. 4. Le Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique (MENET) a besoin, chaque année, de données statistiques et d’informations fiables pour lui permettre de réaliser une planification objective et une gestion efficiente du système éducatif. Ces données doivent être produites de façon régulière, en vue d’aider à la prise de décision. C’est pourquoi, il importe de diffuser les résultats des campagnes auprès des acteurs et partenaires. 1-1. Contexte
  5. 5. 1-1. Contexte (suite) Depuis l’année scolaire 2012-2013, le MENET a décidé d’améliorer la Production Annuelle des Statistiques Scolaires en responsabilisant davantage les structures déconcentrées que sont les Directions Régionales de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique (DRENET) et les Inspections de l’Enseignement Préscolaire et Primaire (IEPP), tant au niveau de la collecte, du contrôle de qualité qu’au niveau de la saisie des données.
  6. 6. La production des données statistiques 2013-2014 a démarré le 23 Janvier 2014 et s’est achevée le 07 mai 2014 (environ 4 mois). Elle a mobilisé:  les agents de la DPES;  les 36 DRENET;  les 185 IEPP . 1-1. Contexte (fin) Au terme de la campagne statistique 2013-2014, la production, la diffusion et le renforcement de capacités des différents agents de la chaîne de production coûteront 168.651.000 FCFA.
  7. 7. Objectifs 2 Statistiques Scolaires 2013-2014
  8. 8. Objectif général : Cette cérémonie a pour objectif principal de présenter les données statistiques scolaires 2013-2014. Objectifs spécifiques :  Présenter aux acteurs et aux partenaires de l’éducation, les statistiques scolaires dans les différents ordres d’enseignement au niveau national et des districts;  Présenter aux décideurs et aux partenaires une liste d’indicateurs permettant de mieux accompagner le MENET dans le pilotage du système éducatif. 2. Objectifs
  9. 9. Méthodologie 3 Statistiques Scolaires 2013-2014
  10. 10. Fournisseurs de données :  Chefs d’établissement (Secondaire);  Directeurs d’école (Primaire). 3-1. Acteurs et Partenaires Coordination des activités :  DPES;  DRENET, DDENET;  IEPP. Appui Financier et technique:  BGF (Etat) UNICEF;  UNESCO;  Institut National de la Statistique (INS).
  11. 11. L’identification des indicateurs à calculer et la révision des questionnaires et du masque de saisie se sont déroulées en 60 jours (d’octobre à novembre 2013). Questionnaires édités:  Préscolaire (2 500 exemplaires);  Primaire (15 000 exemplaires);  Secondaire général (1 500 exemplaires);  Secondaire technique (500 exemplaires)  Alphabétisation (3 000 exemplaires);  CAFOP (30 exemplaires). 3-2. Questionnaires et Masque de saisie
  12. 12. La formation des agents à la collecte des données scolaires s’est déroulée en 3 étapes et a duré 1 mois (Janvier 2014). 1 2 3 3-3. Formation des fournisseurs de données Formation des agents chargés de Statistiques en DRENET par les chargés d’études de la DPES Formation des agents chargés de statistiques en IEPP et dans les établissements secondaires par les agents en DRENET Formation des Directeurs d’école par les chargés de statistiques en IEPP
  13. 13. Chaque Direction Régionale a organisé la collecte et la saisie de ses données. Ces activités se sont réalisées en 3 mois (de Février à Avril 2014). 3-4. Collecte et Saisie des données Supervision de la DPES:  Mission de contrôle de cohérence des données collectées dans les DRENET;  Mission d’apurement des données après la saisie dans les DRENET;  Organisation d’un atelier de consolidation des résultats.
  14. 14. 168 651 000 FCFA  PTF (Unicef):  MENET: 11 530 000 FCFA 157 121 000 FCFA Budget de la Campagne Appui financier aux DRENET 12 490 000 FCFA 07,3 % 3-5. Financement de la campagne  La production et la diffusion : 122 651 000 fcfa  Le renforcement de capacités des agents: 46 000 000 fcfa Pour appuyer les activités de collecte et de saisie des données dans les DRENET. Origine du financement 92,7 %
  15. 15. 4 Statistiques Scolaires 2013-2014
  16. 16. Structure Statut Nombre de fiches saisies Taux de Complétude Préscolaire Public 1 138/1138 1 750/1 750Privé 587/587 Com. 25/25 Primaire Public 11 221/11 222 Privé 1 816/1 816 Com. 746/747 Secondaire Général Public 343/343 1 296 / 1 296 Privé 953/953 Secondaire Technique Public 5/5 267 / 267 Privé 262/262 Alphabétisation 1 624 / 1635 CAFOP 14/14 13 783/13 785 100% 99.9% 100% 100% 99,3% 4-1. Taux de complétude 100%
  17. 17. Statistiques Scolaires 2013-2014 4-2
  18. 18. effectif enseignants effectif élèves structures 1 750 3 890 4 854 64 373 129 371 49.7% 231 5 690 5 921 96.0%71.1%95.5%96.6% 50.0% 49.1% 52.1% 64 998 % fille % femme Préscolaire Public Privé Commu nautaire Total 89 276 38 942 1 153 601 552 19 134 19 808 44 638 44 638 Total Filles Garçons 351 642 1 415 587 28 25 3 177 2 447 1 138 Groupes pédagogiques Salles de classe Nombre d’écoles 45 32 13 1 997 1 908 89 3 879 3 750 129 Total Femmes Hommes 4-2-1. Chiffres globaux du Préscolaire 2013-2014
  19. 19. Ecoles Salles de classe Elèves Enseignants 1 595 3 803 111 384 5 378 1 781 3 906 129 371 5 951 +186 +103 + 17 987 + 573 Groupe Pédagogique 4 511 4 870 +359 2012-2013 2013-2014 Ecart 4-2-2. Evolution des chiffres dans le préscolaire 2012-2013 à 2013-2014
  20. 20. Répartition des écoles et des élèves selon le statut dans le préscolaire 2013-2014 4-2- 3. Public 65% Privé 34% Public 69% Privé 30% Répartition des écoles selon le statut dans le préscolaire Répartition des élèves selon le statut dans le préscolaire Communautaire 1% Communautaire 1% 65 écoles préscolaires sur 100 sont publiques et sur 100 élèves, 69 fréquentent une école publique.
  21. 21. Répartition des élèves selon le genre dans le préscolaire. 4-2- 4. Garçons 50% Filles 50% La répartition des élèves selon le genre révèle que la parité est atteinte dans le préscolaire.
  22. 22. Répartition des élèves par niveau d’études dans le préscolaire 2013-2014. 4-2- 5. 27988 44773 56610 0 10000 20000 30000 40000 50000 60000 Petite Section Moyenne Section Grande Section 21.6% 34.6% 43.8%  43,8% des élèves du préscolaire sont en Grande Section,  34,6% en Moyenne Section,  21,6% en Petite Section.
  23. 23. Répartition des enseignants par emploi dans le préscolaire (2013-2014) 4-2- 6. 44% 28% 6% 4% 6% 11% Dans le préscolaire, les enseignants sont à 44% des instituteurs ordinaires et à 28% des instituteurs adjoints. IA: Instituteur Adjoint IO: Instituteur Ordinaire IS: Instituteur Stagiaire EP: Educateur Préscolaire EPA: Educateur Préscolaire Adjoint
  24. 24. Statistiques Scolaires 2013-2014 4-3
  25. 25. effectif enseignants effectif élèves structures 13 784 70 958 77 170 1 473 070 3 176 874 46.3% 55 535 19 168 74 703 25.6%11.8%35.0%24.2% 46.1% 48.0% 43.0% 1 703 804 effectif redoublants 45.5%45.6% 42.2% 45.5% 327 429 274 226 601 655 Primaire Public Privé Commu nautaire Total Filles Garçons Groupes pédagogiques Salles de classe Nombre d’écoles Total %fille Filles Garçons Total %fille 62 930 58 230 11 221 11 691 10 974 1 816 2 549 1 754 747 306 851 17 987 3 591 2 696 450 425 772 54 652 1 244 984 204 581 23 505 1 451 466 221 191 31 147 257 307 15 023 1 896 564 158 33 010 4 487 46 462 7 627 1 442 14 860 4 114 194 61 322 11 741 1 636 Hommes Femmes %femme Total 4-3-1. Chiffres globaux du Primaire 2013-2014
  26. 26. Ecoles Salles de classe Elèves Enseignants 12 916 70 296 3 021 417 73 691 13 784 70 958 3 176 874 74 703 + 868 + 672 +155 457 + 1 012 2012-2013 2013-2014 Redoublants 610 923 601 655 - 90 732 Ecart Groupe Pédagogique 71 892 77 170 + 5 288 Evolution des chiffres dans le primaire 2012-2013 à 2013-2014 4-3-2.
  27. 27. 81 écoles primaires sur 100 sont publiques et sur 10 élèves, plus de 8 fréquentent une école publique. Répartition des écoles et des élèves dans le primaire selon le statut. 4-3-3. Public 81% Privé 13% Public 85% Privé 13% Communautaire 6% Communautaire 2% Répartition des écoles selon le statut dans le primaire Répartition des élèves selon le statut dans le primaire
  28. 28. Au niveau national, 46 élèves du primaire sur 100 sont des filles. Répartition des élèves selon le genre dans le primaire (2013-2014) 4.3.4 Filles 46% Garçons 54%
  29. 29. Le CP1 enregistre le plus grand nombre d’élèves dans le primaire (21,4%). Les effectifs élèves régressent du CP1 au CM2. Répartition des élèves par niveau d’études dans le primaire (2013-2014) 4-3-5. CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 21,4% 18,6% 17,5% 15,4% 14,0% 13,1%
  30. 30. La proportion de redoublants augmente au fur et à mesure que le niveau d’études s’accroît jusqu’au CE2. Au cours préparatoire (CP), 16 élèves sur 100 sont des redoublants. Au cours élémentaire (CE), 17 élèves sur 100 sont des redoublants. Au CM2, 16,6% des élèves sont des redoublants contre 40% en 2012-2013. Proportion des redoublants par niveau d’études dans le primaire (2013-2014). 15,2% 15,4% 15,6% 15,8% 16,0% 16,2% 16,4% 16,6% 16,8% 17,0% 17,2% CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 16,7% 16,8% 17,0% 17,1% 15,9% 16,6% 4-3-6.
  31. 31. Les districts du Bas-Sassandra, des Lagunes, des Lacs, des Montagnes, du Zanzan et du Sassandra- Marahoue comptent plus de 100 élèves en grossesse. Nombre de filles en grossesse dans le primaire 2013-2014 par district 17 17 18 29 54 59 88 96 102 107 113 142 230 262 AUTONOME YAMOUSSOUKRO DENGUELE WOROBA SAVANES AUTONOME D'ABIDJAN COMOE GÔH-DJIBOUA VALLEE DU BANDAMA SASSANDRA- MARAHOUE ZANZAN MONTAGNES LACS LAGUNES BAS-SASSANDRA 1 334 filles en grossesse 4-3-7.
  32. 32. 892 098 élèves du primaire sont sans extrait d’acte de naissance. La situation est plus préoccupante dans les districts des Montagnes, du Sassandra-Marahoué et dans le Bas-Sassandra . Nombre d’élèves sans extrait d’acte de naissance dans le primaire 2013-2014 par district AUTONOME YAMOUSSOUKRO DENGUELE COMOE AUTONOME D'ABIDJAN WOROBA VALLEE DU BANDAMA SAVANES LAGUNES LACS ZANZAN GÔH-DJIBOUA BAS-SASSANDRA SASSANDRA-MARAHOUE MONTAGNES 9263 18040 34379 35474 41047 47578 49432 49877 60391 62631 78076 114383 123278 168249 892 098 élèves 4-3-8.
  33. 33. Plus de la moitié des enseignants du primaire sont des instituteurs ordinaires Répartition des enseignants selon l’emploi dans le primaire (2013-2014) 50,5% 18,4% 18,4% 12,7% IO IA IS Bénévoles IA: Instituteur Adjoint IO: Instituteur Ordinaire IS: Instituteur Stagiaire 4-3-9.
  34. 34. Statistiques Scolaires 2013-2014 4-4
  35. 35. effectif enseignants effectif élèves structures 1 296 21 485 26 641 535 010 1 321 565 40.5% 39 097 6 280 45 377 13.8%11.5%16.4% 38.6% 42.4% 786 555 nombre redoublants 18.2%10.6% 14.4% 206 734 34 834 241 568 Secondaire Public Privé Total Groupes pédagogiques Salles de classe Nombre d’établissement 10 653 8 036 343 15 988 13 449 953 107 634 99 100 12 713 22 121 120 347 121 221 661 583 659 982 255 423 279 587 406 160 380 395 18 129 20 968 3 550 2 730 21 679 23 698 Filles Garçons Total %fille Filles Garçons Total %fille Hommes Femmes %femme Total 4-4-1. Chiffres globaux du secondaire 2013-2014
  36. 36. Etablissements Salles de classe Elèves 1 238 20 491 1 215 672 1 296 21 485 1 321 565 + 58 + 994 +105 893 2012-2013 2013-2014 Redoublants 220 504 241 568 + 21 064 Ecart Groupe Pédagogique 23 946 26 641 + 2 695 4-4-2. Evolution des chiffres dans le secondaire général 2012-2013 à 2013-2014
  37. 37. Etablissements Elèves 227 49 839 267 55 789 + 40 + 5 95 0 2012-2013 2013-2014 Ecart 4-4-3. Evolution des chiffres dans le secondaire Technique 2012-2013 à 2013-2014
  38. 38. Répartition des établissements et des élèves selon le statut dans le secondaire général (2013-2014) Seulement 26 établissements secondaires sur 100 sont publics, les collèges et lycées publics accueillent 50.1% des élèves soit plus de la moitié. Public 26% Privé 74% Public 50,1% Privé 49,9% Répartition des écoles selon le statut dans le secondaire Répartition des élèves selon le statut dans le secondaire 4-4-4.
  39. 39. 40 élèves du secondaire sur 100 sont des filles. Répartition des élèves selon le genre dans secondaire général (2013-2014) Garçons 60% Filles 40% 4-4-5.
  40. 40. Cette année, l’effectif des élèves de 6è représente 25% de l’effectif du secondaire contre 21% en 2012-2013. Proportion des élèves par niveau d’études dans le secondaire général (2013-2014) 4-4-6. 6è 5è 4è 3è 2nd 1ère Tle 25,0% 17,7% 15,3% 19,9% 7,5% 5,4% 9,3%
  41. 41. Dans les trois premiers niveaux du secondaire, la proportion de redoublants n’excèdent pas 10%. La présence de redoublants est plus importante dans les classes d’examens. Ainsi, 28,7% des élèves de Terminale sont des redoublants et pour la Troisième, les redoublants représentent 38,2% des effectifs du niveau. Proportion des redoublants par niveau d’études dans le secondaire général (2013-2014) 6è 5è 4è 3è 2nd 1ère Tle 9,9% 7,4% 8,5% 38,2% 3,7% 3,5% 28,7% 4-4-7.
  42. 42. Le district des Montagnes enregistre la proportion la plus grande des filles en grossesse dans le secondaire général. Nombre de filles en grossesse dans le secondaire général (2013-2014) par district 4-4-8. 0 0 0 0 0 0 0 11 23 27 47 59 278 452 0 50 100 150 200 250 300 350 400 450 500 AUTONOME YAMOUSSOUKRO COMOE DENGUELE LACS SASSANDRA-MARAHOUE SAVANES VALLEE DU BANDAMA AUTONOME ABIDJAN WOROBA BAS-SASSANDRA LAGUNES GÔH-DJIBOUA ZANZAN MONTAGNES 897 Filles en grossesse
  43. 43. Pour s’orienter Pour planifier Statistiques Scolaires 2013-2014 Quelles indicateurs
  44. 44. 4-5 Statistiques Scolaires 2013-2014
  45. 45. Taux Brut de Scolarisation (TBS), Taux Brut d’Admission (TBA), Indice de Parité entre les Sexes (IPS) et les Ratios 06.8%Garçons Taux Ratio TBA TBS 04.3% 04.5% 07.0% 04.4% 06.9% 1.04 1.02 Filles G + F IPS National 33 27 Ratio élèves/salle de classe Ratio élèves/groupe pédagogique 4-5-1.  Préscolaire
  46. 46. TBA TBS TAP 100.2% 99.7% 66.4% 95.2% 89.6% 54.2% 97.8% 94.7% 60.4% 0.95 0.90 0.82 Garçons Filles G + F IPS 4-5-2. Taux Brut de Scolarisation (TBS), Taux Brut d’Admission (TBA), Taux d’Achèvement du Primaire (TAP) et Indice de Parité entre les Sexes (IPS).  Primaire
  47. 47. Taux Brut de Scolarisation (TBS), Taux Brut d’Admission (TBA), Taux d’Achèvement du Secondaire (TAS) et Indice de Parité entre les Sexes (IPS) . 0.72 0.670.65 66.5% 58.7% 40.0% 49.6% 42.5% 29.0% 0.74 0.72IPS 1er Cycle 2nd Cycle 50.8% 34.6% 22.0% 17.3% 26.5% 31.9% 21.6% 27.2% 24.8% 18.7% 0.75 TBA TBS TAS 58.2% Garçons Filles G + F TBA TBS TAS 21.8% 4-5-3.  Secondaire général
  48. 48. 4-6 Statistiques Scolaires 2013-2014
  49. 49.  Primaire Ratio élèves/salle de classe dans le primaire (Public et Privé) Ratio élèves/salle de classe dans le primaire public 4-6-1. Disponibilité en salles de classe dans le primaire (2013-2014) CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 53 45 48 41 42 37 CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 55 47 50 43 43 38 Le nombre moyen d’élèves par salle de classe au CP1 est élevé . La norme nationale est de 50 élèves par salle de classe.
  50. 50. Le nombre moyen d’élèves par salle de classe est très élève . La norme nationale est de 65 élèves par salle de classe. Ratio élèves/salle de classe dans le secondaire général 1Cycle(Public et Privé) Ratio élèves/salle de classe Dans le secondaire général public 1er cycle 4-6-1. Disponibilité en salles de classe dans le secondaire général 1er Cycle (2013-2014)  Secondaire 6è 5è 4è 3è 81 77 71 63 6è 5è 4è 3è 116 111 101 79
  51. 51. Le nombre d’élèves à charge par enseignant au CP1 est élevé.  Primaire Ratio élèves/maître dans le primaire (Public et Privé) Ratio élèves/maître dans le primaire public Disponibilité en enseignants dans le primaire (2013-2014) 4-6-2. CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 51 44 46 40 41 36 52 46 48 42 42 37 CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2
  52. 52. Les groupes pédagogiques dans le primaire sont en effectifs inferieurs à la norme nationale qui est de 50 élèves.  Primaire Ratio élèves/groupe pédagogique dans le primaire (Public et Privé) Ratio élèves/groupe pédagogique Dans le primaire public 3-6-3. Conditions d’apprentissage dans le primaire (2013-2014) CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 48 42 39 35 32 30 CP1 CP2 CE1 CE2 CM1 CM2 50 44 42 38 35 32
  53. 53. Les groupes pédagogiques dans le 1er cycle du secondaire général sont en effectifs inferieurs à la norme nationale qui est de 50 élèves.  Secondaire 1er cycle Ratio élèves/groupe pédagogique dans le 1er cycle du secondaire général (Public et Privé) Ratio élèves/groupe pédagogique dans le 1er cycle du secondaire général public 3-6-3. Conditions d’apprentissage dans le secondaire général (2013-2014) 6è 5è 4è 3è 43 40 40 45 6è 5è 4è 3è 45 40 41 45
  54. 54. De nombreuses écoles ne bénéficient pas de commodités adéquates.  Primaire 4-6-4. Commodités au sein des écoles primaires (2013-2014) % d'écoles électrifiées %d'écoles ayant des latrines fonctionnelles % d'écoles ayant une cantine fonctionelle % d'écoles ayant des lave-mains % d'écoles ayant une bibliothèque % d'écoles ayant une clôture 31% 20% 43% 11% 6% 20%
  55. 55. De nombreux établissements ne sont pas encore dotés de bibliothèques, ni de salles multimédia.  Secondaire 4-6-4. Commodités au sein des établissements (2013-2014) 86% 89% 38% 18% % d'établissements électrifiées %d'établissements ayant des latrines fonctionnelles %d'établissements ayant une bibliothèque %d'établissements ayant une salle multimedia
  56. 56. Statistiques Scolaires 2013-2014
  57. 57. 4. Difficultés  Absence d’une plateforme de production des statistiques scolaires (exemple StatEduc) .  Absence d’implication de certains acteurs au niveau déconcentré (Directeurs régionaux, Inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire, chefs d’établissement, directeurs d’école)  Ressources humaines insuffisantes et peu qualifiées pour conduire toutes les activités liées à la production des statistiques au niveau de la DPES et dans les Directions Régionales et Inspections.  Sous équipement en matériel informatique des services chargés de statistiques dans certaines DRENET.
  58. 58. 5. Perspectives 2014-2017  Renforcement de capacités des acteurs de la chaîne de production des statistiques tant au niveau central qu’au niveau déconcentré ;  Restitution des résultats statistiques dans les régions;  Formation d’équipes capables de faire l’analyse des goulots d’étranglement pour appuyer les plans de développement locaux ;  Elaboration et mise en œuvre d’un plan stratégique de production des statistiques en vue de : • appuyer la déconcentration ; • pérenniser le processus de production des statistiques ; • améliorer la qualité des données.
  59. 59. 6. Recommandations  Aider la DPES à acquérir StatEduc2.0 comme plateforme de production des statistiques.  Sensibiliser les Directions régionaux, les inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire à s’impliquer davantage dans les activités liées à la production des statistiques scolaires. A l’endroit du Cabinet :
  60. 60. Conclusion Mesdames et Messieurs, Au terme de cette présentation des résultats de la collecte des données statistiques scolaires 2013-2014, une analyse générale de ces chiffres globaux et indicateurs présentés, invite aux constats suivants : Les indicateurs d’accès sont en hausse et cela peut être expliqué principalement par les constructions de salles de classe entreprises par le Programme Présidentiel d’Urgence (PPU) et, aussi par la baisse de la barre d’admission à l’entrée en sixième à 85 points, c’est-à-dire 10 de moyenne.
  61. 61. Conclusion Ainsi l’on est passé en un an (de l’année scolaire 2012- 2013 à 2013-2014) d’un TBA de 88,7% à 97,8% soit une hausse de plus de 9 points. Le Taux d’Achèvement au Primaire (TAP) lui est passé de 58,2% à 60,4% soit une hausse de 2 points. Le revers de cette médaille réside dans le fait que, le nombre d’enfants sans extraits de naissance a augmenté surtout au CP1, du fait de l’acceptation des enfants sans extraits.
  62. 62. Conclusion Par ailleurs, la proportion des filles en grossesse demeure importante mais est en baisse par rapport à l’année précédente. Cela prouve que la campagne de sensibilisation générale lancée par Mme le Ministre a commencé à porter ses fruits. En ce qui concerne le redoublement, il faut dire qu’au primaire la proportion de redoublants à tous les niveaux oscille entre 15,9% à 19,1%. Ces chiffres sont encourageants surtout du fait que le CM2 tend à ne plus être un goulot d’étranglement avec 16,6% contre 31,4% en 2011/2012. Néanmoins, des efforts sont à faire pour parvenir globalement à une proportion de 10% à tous les niveaux.
  63. 63. Conclusion Au secondaire général, la proportion de redoublants n’excède pas 10% dans les classes intermédiaires ; cependant, les classes d’examen (3ème et Tle) constituent toujours des goulots d’étranglement avec respectivement 28,7% pour la classe de 3ème et 38,2% pour la classe de Terminale.
  64. 64. Conclusion Enfin, en termes de commodités au sein des établissements, l’on note une insuffisance des équipements que ce soit au primaire tout comme au secondaire. Voici, Madame le Ministre, Mesdames et Messieurs, quelques repères relatifs aux résultats de la campagne statistique scolaire 2013-2014.
  65. 65. Je vous remercie pour votre aimable attention. Ensemble, travaillons pour l’Education

×