Your SlideShare is downloading. ×
White paper mentorat entrepreneurial
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

White paper mentorat entrepreneurial

2,472
views

Published on

Le mentorat entrepreneurial est une forme efficace d’accompagnement des entrepreneurs novices par des entrepreneurs expérimentés qui complète le panel de pratiques à disposition des incubateurs, …

Le mentorat entrepreneurial est une forme efficace d’accompagnement des entrepreneurs novices par des entrepreneurs expérimentés qui complète le panel de pratiques à disposition des incubateurs, pépinières et autres organismes de soutien à l’entrepreneuriat. Pour mettre en place un tel dispositif, il est nécessaire de comprendre les facteurs clés de succès d’une relation de mentorat tels que le profil de l’entrepreneur accompagné, celui du mentor et la compatibilité professionnelle et inter-personnelle du binôme mentor-mentoré. Un organisme initiant un programme de mentorat entrepreneurial doit favoriser ces facteurs de succès par des actions clés telles que la création et l’animation d’un réseau d’entrepreneurs autour de valeurs communes de partage, solidarité et développement personnel ; la préparation des mentors et des mentorés à la relation d’accompagnement - on ne s’improvise pas mentor ; et la coordination de l’appariement du binôme. Le design d’un programme de mentorat ne doit pas se faire à la légère et quelques règles importantes sont donc présentées dans ce document.

Published in: Business

0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,472
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
112
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. !Les points clefs du designd’un programme d’accompagnementdes entrepreneurs par le mentoratStéphanie MITRANO, transition designer, merkaptRésuméLe mentorat entrepreneurial est une forme efficace d’accompagnement des entrepreneursnovices par des entrepreneurs expérimentés qui complète le panel de pratiques àdisposition des incubateurs, pépinières et autres organismes de soutien àl’entrepreneuriat. Pour mettre en place un tel dispositif, il est nécessaire de comprendreles facteurs clés de succès d’une relation de mentorat tels que le profil de l’entrepreneuraccompagné, celui du mentor et la compatibilité professionnelle et inter-personnelle dubinôme mentor-mentoré. Un organisme initiant un programme de mentorat entrepreneurialdoit favoriser ces facteurs de succès par des actions clés telles que la création etl’animation d’un réseau d’entrepreneurs autour de valeurs communes de partage,solidarité et développement personnel ; la préparation des mentors et des mentorés à larelation d’accompagnement - on ne s’improvise pas mentor ; et la coordination del’appariement du binôme. Le design d’un programme de mentorat ne doit pas se faire à lalégère et quelques règles importantes sont donc présentées dans ce document.merkapt innovation copilots, 2013 1/11
  • 2. !Pourquoi écrire un livre blancMerkapt est une agence de copilotage de linnovation. Nous concevons et mettons en place desstratégies d’innovation efficace pour des segments de marché qui peuvent paraîtrediamétralement opposés au néophyte : des réseaux de startups et des grands groupestechnologiques internationaux 1.En pratique ces deux segments partagent essentiellement le même problème face à l’innovation :il n’y a pas d’innovation sans prise de risque, et prendre des risques n’est pas aisé à organiser. Etdans les deux cas, nous proposons donc un spectre de services spécifiques pour réunir lesconditions efficaces à la construction d’innovations assez risquées, pour qu’elles aient une chancede changer les marchés dans lesquels nos clients agissent. Les mots-clefs sont : innovation debusiness model, incubation, excubation, intrapreneuriat, transition design, executive coaching etmentorat.Une fois que cela est dit, certains conservent probablement une image un peu surannée desagences de conseil. Depuis 2007, date de création de l’agence, il nous a semblé particulièrementcompliqué d’être suranné tout en travaillant dans le champ de l’innovation et du risque. Enconséquence de quoi, nous partageons le plus souvent possible notre expérience. C’est unprincipe fondamental à toute entreprise agile souhaitant progresser dans sa maîtrise technique etopérationnelle. Comment pourrions-nous ne pas l’embrasser ?Vous trouverez donc dans ce bref document les points clefs sur lesquels nous basons une grandepartie de notre travail lié à la construction de programmes de mentorat dans des réseauxd’entrepreneurs innovants. Ce livre blanc est sous une licence creative commons, vousencourageant à le diffuser et le partager sous quelques règles de savoir-vivre simples2.1 : Accenture, Airbus, Allianz, BP, Caisse d’Epargne, Caisse des Dépôts, CEA, EADS, ERDF, Gemalto, Pfizer...2 Reproduction à l’identique, pas d’utilisation commerciale, ni de transformation.merkapt innovation copilots, 2013 2/11
  • 3. !Qu’est-ce que le mentorat entrepreneurial ?Les entrepreneurs sont l’un des moteurs essentiels de la création de richesse de nos économiesmodernes. Il n’est guère surprenant que de nombreux dispositifs d’aide et de soutien à la créationd’entreprises soient considérés comme essentiels pour un développement économique réussi.Le risque de défaillance étant trois fois plus élevé pour les entreprises de moins de cinq ans, laplupart des dispositifs d’accompagnement adressent les étapes initiales du projet de création etcherchent, si ce n’est à annuler, au moins à minimiser ses risques spécifiques : financier, humainet commercial. Ces dispositifs souvent constitués en réseaux, peuvent être des organismes deformation ou d’orientation, des structures d’accompagnement, des agences publiques quiapportent du soutien sous forme de biens ou services, d’informations, de mises en relation et deprestations diverses. Ces réseaux d’échanges et d’apprentissage à l’entrepreneuriat peuventaussi bien être formés par des communautés informelles de personnes que par des structuresprofessionnelles formelles. L’enjeu principal de ces formes d’accompagnement est particulier. Ilréside dans le développement de la réflexivité critique de l’entrepreneur plutôt que dansl’augmentation de la base de ses connaissances : les structures daccompagnement privilégientl’internalisation du savoir, la faculté dimprovisation et l’autonomisation du dirigeant. Parmi lesmodalités spécifiques d’accompagnement au développement des adultes, nous trouvons leconseil, le coaching, la formation et le mentorat. Toutes ces formes d’accompagnement visent àaider une personne dans son développement personnel et professionnel par la transmission desavoirs, d’expériences, de savoir-faire et de savoir-être.Depuis les années 90, plusieurs gouvernements et agences gouvernementales ont eu recours àdes programmes de mentorat entrepreneurial, en parallèle des autres formes classiques desoutien aux entrepreneurs telles que des prêts à taux dintérêt réduits, des subventionssectorielles ciblées, des programmes de formation, des dispositifs d’incubation ou de la mise enréseau.Le mentorat est lui, une forme d’accompagnement qui aide Le mentoratle mentoré à trouver du sens tout en restant dans un mode entrepreneurial estd’apprentissage expérientiel. Dans ces activités, le mentor l’accompagnementest défini comme une personne expérimentée qui donne de bénévole d’un entrepreneur novice par unson temps sans lien d’intérêt, transmet son expérience et entrepreneur expérimenté.offre un espace de réflexion afin de faciliter la transition d’unnovice vers la performance dans son nouveau rôle.merkapt innovation copilots, 2013 3/11
  • 4. !Nous comprenons que ce mode d’accompagnement de l’entrepreneur revêt une particularité fortepar le fait qu’il juxtapose à sa nature bénévole, un bénéfice initial tourné vers les intérêtsparticuliers de l’entrepreneur mentoré, puis vers ceux du collectif économique. La plupart desautres modes d’accompagnement sont eux organisés, souvent ponctuels et exercés par desprofessionnels rémunérés. De plus, le mentorat étant un accompagnement global de la personneet de son projet entrepreneurial sur une période de temps étendue, il se distingue clairement d’uneintervention de conseil, ou d’actions de formation individuelle ou collective, qui ont des objectifsdifférents (souvent purement professionnels) et s’exercent de façon ponctuelle. Nous devons aussile distinguer clairement d’un accompagnement sous forme de coaching, qui s’il peut être réalisésur des périodes longues, ne vise que l’efficacité personnelle de l’entrepreneur sans sepréoccuper directement de son projet.Le mentorat est-il un réel levier pour favoriser laréussite des entrepreneurs ?Les programmes de mentorat entrepreneurial peuvent être mis en oeuvre au sein d’incubateurs,de pépinières d’entreprises ou d’organisations visant à développer, encourager et accompagnerl’entrepreneuriat. Ces programmes complètent l’accompagnement des entrepreneurs novices enphase de création d’entreprise ou même lors de reprise. Le mentorat met à disposition d’un neo-créateur l’expérience d’un entrepreneur qui a vécu la création, la croissance ou la reprise d’uneentreprise, il en connaît donc les rouages, les challenges, et peut transmettre des clés pouraccélérer ce processus parfois complexe et stressant. De plus le mentor n’a pas d’intérêt dansl’entreprise du mentoré il peut donc apporter un regard neutre et bienveillant visant à aiderl’entrepreneur accompagné qui se sent par la même moins seul dans ses prises de décisions etpeut également confronter ses idées, prendre du recul, et envisager son projet entrepreneurial demanière globale. Ces organismesLes organismes d’accompagnement proposent souvent des constatent que le taux deconseils d’expert ou du coaching. Le mentorat ne se survie des entreprisessubstitue pas à ces conseils, mais apporte un accompagnées est bien plus élevé que la moyenneaccompagnement plus long terme et holistique. nationale française.merkapt innovation copilots, 2013 4/11
  • 5. !De nombreuses organisations gouvernementales ou associations à but non lucratifs visant àdévelopper l’entrepreneuriat ont mis en place de tels programmes telles que : la pépinière Créativaà l’agroparc d’Avignon, l’accélérateur de start-ups Le Camping à Paris, la Chambre de Commerceet d’Industrie de Paris avec l’Institut du Mentorat Entrepreneurial, le Réseau Entreprendre, leMoovjee (Mouvement pour les Jeunes et Etudiants Entrepreneurs), France Initiatives etc.Pourquoi des entrepreneurs expérimentés donneraient-ils de leur temps ?Les mentors doivent rester bénévoles afin de créer avec le mentoré une relation de confiancedénuée de tout intérêt. Cette relation désintéressée permet une neutralité dans les échanges, ledévoilement de soi du mentoré sans risque, et un accompagnement long terme. La question restetoujours celle de savoir pourquoi un entrepreneur expérimenté donne de son temps, son énergieet partage son expérience voir son réseau sans contrepartie. Il est donc intéressant ici de porterun regard sur les motivations du mentor.Au travers de mes recherches, de mon travail de conseil, des diagnostics de programme etinterviews de mentors, j’ai pu recenser les motivations suivantes : ✓ La volonté altruiste d’aider un autre, la satisfaction de se sentir utile, et de contribuer au développement économique de son territoire ; ✓ L’enrichissement intellectuel d’échanger avec un Les entrepreneurs entrepreneur plus jeune ou vivant de nouvelles expérimentés peuvent expériences, d’apprendre sur les nouvelles être motivés à devenir technologies, ou les nouvelles problématiques mentor par altruisme... d’une secteur, d’une génération ; ✓ La reconnaissance que le statut de mentor peut apporter, la fierté de continuer de contribuer et la générativité, c’est-à-dire la passation de son savoir vers la nouvelle génération d’entrepreneur ; ✓ Le développement personnel du mentor : au travers de l’exercice d’accompagnement, le mentor développe de nouvelles compétences qui peuvent lui servir dans sa propre entreprise et dans sa pratique managériale.merkapt innovation copilots, 2013 5/11
  • 6. !Les 4 clés de l’e!cacité du mentorat d’entrepreneursPour qu’une relation de mentorat soit efficace, c’est-à-dire qu’elle soit à la fois satisfaisante, qu’ellepermette un apprentissage et qu’elle aide à atteindre des objectifs, pour lentrepreneur novice (lementoré) et pour son mentor, trois ingrédients clés doivent être réunis :1- Des mentors crédibles, engagés et possédant des compétences relationnelles.Il est préférable que le mentor soit un entrepreneur lui-même et ait réussi une ou plusieursexpériences entrepreneuriales, ce qui lui confère une certaine crédibilité aux yeux du mentoré. Deplus, cette démarche étant bénévole, le mentor doit s’engager dans le processusd’accompagnement qui peut durer de 6 mois à trois ans selon les programmes. Cet engagementdoit être volontaire et informé, les mentors sont en général motivés par des valeurs altruistes ou savolonté d’aider (partager son savoir, permettre la croissance, donner du feed-back), par unevolonté d’enrichissement intellectuel et de développement personnel et parfois par un besoin dereconnaissance.Et finalement, pour être efficace le mentor doit posséder certaines compétences relationnellestelles que la capacité d’écoute, l’empathie, et adopter un style maïeutique (questionnementsocratique) pour encourager et faciliter la réflexion de son mentoré. Somme toute, le mentord’entrepreneurs doit certes posséder de l’expérience en entrepreneuriat, mais celle-ci ne lui suffitpas pour exercer de manière efficace son rôle de mentor : son engagement et son styledintervention (détaillé en point 4) sont clés.2- Des mentorés engagés, ayant besoin d’accompagnement et possédant descompétences relationnelle.Le mentoré doit s’engager volontairement dans la démarche et reconnaître son besoind’accompagnement afin d’être bien disposé envers et ouvert à l’accompagnement du mentor. Deplus, il doit posséder ou être disposé à développer des compétences relationnelles facilitant larelation telles que l’écoute, donner et recevoir du feedback, et traduire les expériences du mentoren conseils ou pistes de réflexion actionnables. L’ouverture, ou « niveau de dévoilement de soi dumentoré » est essentiel dans la relation de mentorat, elle permet en effet au mentor de pouvoirmieux comprendre non seulement les problématiques du projet du mentoré mais aussi l’individului-même, ses motivations, ses valeurs, son caractère, lui permettant ainsi de mieux adapter sonquestionnement, ses conseils et ses échanges avec lui.merkapt innovation copilots, 2013 6/11
  • 7. !À ces caractéristiques, nous pouvons ajouter l’élément de l’âge et du niveau d’expérience dumentoré en entrepreneuriat. Car, si nous avons jusqu’à présent parlé d’entrepreneurs-novicesdans une acception assez large, certains programmes accompagnent des jeunes, des novices peuexpérimentés, ou des repreneurs ayant déjà eu une, ou plusieurs carrières. Si dans tous les cas lemanque d’expérience en entrepreneuriat semble similaire, il faut souligner que les besoins de cesprofils sont bien différents. Il en ressort la nécessité d’une variété adaptée d’accompagnants,présentant différents styles de mentorat.3- Une compatibilité inter-personnelle et professionnelle du binôme.La relation étant basée sur la durée, la confiance et le dévoilement de soi, la compatibilité sur leplan humain est primordiale. De plus, pour que la relation soit efficace, c’est-à-dire quel’expérience du mentor puisse être bénéfique au mentoré, il doit y avoir une compatibilité sur leplan professionnel : un différentiel d’expérience dans l’entrepreneuriat dans le même secteur, enévitant les potentiels risques de concurrence ou dans des secteurs différents, en favorisant leprojet global plutôt que le métier du mentoré.Dans la mesure où la relation de mentorat est avant tout une relation interpersonnelle, elle met enjeu certains éléments largement décrits en terme de relations humaines. Ce facteur humain estd’ailleurs ambivalent et il est décrit sous la forme d’un sentiment ou ressenti comme souventinexplicable (« feeling »), d’alchimie personnelle (« personal chemistry ») ou de compatibilitépersonnelle (« fit »). La nécessité d’un face-à-face fréquent et régulier pour une relation dementorat efficace accroît d’autant plus l’importance de ce facteur humain et d’un ressenti positif.Mais la relation de mentorat demande aussi un élément d’efficacité. Elle a finalement unobjectif clair, celui d’aider un entrepreneur à se développer dans son rôle et de développer sonentreprise. Afin que la relation soit reconnue efficace et utile, il doit y avoir une compatibilité entreles besoins du mentoré et le style, les connaissances et expériences du mentor. Le mentor doitd’ailleurs percevoir le potentiel du mentoré afin de décider sisa contribution de mentor en vaudra la peine. Le succès d’une relation de mentorat dépend de laRéciproquement, le mentoré a besoin d’anticiper si les compatibilité entre lesqualités et expériences du mentor vont lui être bénéfiques. deux membres du binôme.4- Un style de mentorat appropriéLes compétences relationnelles sont très importantes pour un mentor. En effet, le styled’intervention le plus favorable pour le développement du mentoré est un style maïeutique. Lamaïeutique est une méthode de questionnement qui vise à « donner naissance aux esprits » etmerkapt innovation copilots, 2013 7/11
  • 8. !ainsi permettant au mentoré de devenir conscient de connaissances enfouies et de faire émergerdes solutions qui lui sont propres et non pas induites par le mentor. Cette approche est ainsil’opposé du style directif.De plus nous avons trouvé au cours de nos recherches et d’une revue des meilleures pratiquesque quatre fonctions du mentor entrepreneurial étaient liées à des résultats positifs pour le binômede mentorat entrepreneurial : confrontation, guide, information et motivation.Le mentor doit confronter les idées du mentoré pour lui permettre d’aller plus loin dans saréflexion. Cette confrontation se déroule dans le contexte de la résolution d’un problème de sa vied’entrepreneur : la levées de fonds, une décision d’orientation stratégique, la gestion ou laconstitution d’équipe, le choix de partenaires, etc.Dans sa fonction de guide et toujours dans le contexte de la résolution d’un problème, le mentorfait part au mentoré de ses suggestions et de ses conseils. Ces suggestions sont soumises à laconsidération du mentoré-entrepreneur qui doit rester autonome dans sa prise de décision.Le mentor peut également donner de l’information au mentoré, dans la limite de ce qu’il connaîtpersonnellement, afin d’accélérer des processus qui parfois prennent du temps quand un novicefonctionne par essai-erreur. Le mentor peut partager des informations qu’il a déjà acquises aucours de son propre parcours d’entrepreneur telles que : comment négocier un pacte d’associés,un recours aux prud’homme, des formalités pour l’export, un conflit avec un client etc.Le mentor peut aussi encourager et aider son mentoré à bâtir sa confiance en soi et son sentimentd’auto-efficacité (sentiment que l’on est « capable » d’accomplir certaines tâches spécifiques). Ill’incite à poursuivre et à ne pas se décourager.Ces quatre fonctions répondent en grande partie aux besoins d’un mentoré entrepreneur. En effet,un novice possède par nature peu d’information par manque d’expérience, et peut avoir du mal àprendre du recul vis-à-vis des nombreux événements critiques de démarrage d’entreprise. Deplus, il peut se décourager quand les événements sont défavorables (des ventes non réalisées ouune levée de fonds qui échoue) ou quand les délais pour atteindre des objectifs fixés se rallongent.merkapt innovation copilots, 2013 8/11
  • 9. !Que doit mettre en place l’organisation initiatrice d’unprogramme ?Afin de favoriser les 3 facteurs clés de succès d’une relation de mentorat, l’organisation initiatricedu programme peut mettre en oeuvre trois actions clés résumées dans la figure ci-dessous : Modèle de mise en place par une organisation tierce, de relations efficaces dans un programme de mentorat entrepreneurial ACTIONS 1. Création et animation 2. Préparation des 3. Coordination de la CLEFS : d’un réseau professionnel, mentors et mentorés. mise en relation. dynamique et convivial. ✔ Cadre défini et ✔ Rencontre préalable des ✔ Participants partageant participants développant membres du binôme et les valeurs d’entre-aide et de leur capacités recherche de «fit». développement personnel. relationnelles. ACTIONS Reconnaissance Suivi et SUPPORT : des mentors. évaluation. RÉSULTATS : Mentors : Mentorés : • Crédibles. • Engagés dans le cadre. Création du « fit » : • Engagés dans le cadre par • Reconnaissant leur besoin en altruisme et leur volonté accompagnement. • Compatibilité inter-personnelle d’apprendre. • Possédant des compétences • Différentiel d’expérience • Possédant des compétences relationnelles. professionnelle relationnelles. Émergence des fonctions clefs des mentors : Relations • Guidage • Confrontation efficaces • Information • Motivation de mentorat1- Création et animation d’un réseau de chefs dentreprisesLa création et l’animation d’un réseau convivial, dynamique et professionnel permet :✓ L’attraction de mentors aux valeurs altruistes et de développement personnel ;✓ Des échanges réguliers entre mentors pour partager sur les meilleures pratiques, favoriser une émulation de ces bonnes pratiques, le respect de l’éthique et de la posture du mentor ainsi que soutenir leur développement en tant que mentor ;✓ L’attraction de mentorés entrepreneurs engagés dans une démarche de développement personnel et professionnel pour soutenir leur création d’entreprise ;merkapt innovation copilots, 2013 9/11
  • 10. !✓ Des échanges réguliers entre les mentorés pour L’organisation initiant un les aider à bien gérer leur relation de mentorat, et programme de mentorat créer une dynamique de groupe et ainsi réduire le doit donc principalement créer et animer un réseau sentiment d’isolement de l’entrepreneur. d’entrepreneurs...2- Préparation des participants à la relation de mentoratLes participants d’un programme de mentorat entrepreneurial peuvent être préparés à la relationd’accompagnement ce qui permet de :✓ Leur donner un cadre, définir les rôles et responsabilités de chacun ;✓ Travailler sur la définition des objectifs et le déroulement de la relation (fréquence et durée) ;✓ Les informer sur les procédures de «divorce à l’amiable» ;✓ Aider les mentorés au développement de compétences relationnelles (recevoir du feedback, écoute, traduction, etc.) ;✓ Former les mentors au style maïeutique, aux outils de coaching, à la posture du mentor, à gérer les dysfonctionnements, et aux techniques pour exercer les fonctions les plus efficaces (confrontation, guide, information et motivation).3- Coordination de la mise en relation du binômeL’organisation mettant en place un programme de mentorat est responsable de la mise en relationdu binôme de mentorat. La pratique la plus efficace est l’organisation d’une rencontre préalableentre le mentor et son potentiel mentoré sans engagement. Ceci favorise la découverte mutuellepour stimuler la confiance. Cette rencontre favorise également la découverte de la compatibilitéprofessionnelle et donc de l’utilité de la relation. La compatibilité personnelle et professionnellestimule les participants à s’engager dans la relation puisqu’elle donne les premiers signes d’unerelation mutuellement bénéfique dans le futur : une personne avec qui je vais m’entendre, et qui vam’apporter de l’aide ou pour laquelle je vais me sentir utile.L’organisation peut également accompagner le démarrage de la relation, par l’officialisation decelle-ci au travers de la signature d’une charte éthique et d’un acte d’engagement. Elle doit enmerkapt innovation copilots, 2013 10/11
  • 11. !revanche informer les participants de la procédure pour le désengagement de la relation etgarantir un désengagement sans conséquence négative pour les deux partis.4- Des actions supportParmi les actions que peut mettre en place une organisation tierce, trois peuvent servir de supportaux relations mentorales créées afin de garantir leur efficacité dans le long terme :➡ Le suivi : des points réguliers avec les mentors et les mentorés (sans rentrer dans l’intimité de la relation) permettent d’identifier les potentiels dysfonctionnements et de relancer la relation si elle s’essouffle.➡ L’évaluation : il est important d’évaluer si la relation est satisfaisante (elle fonctionne sur le plan humain), efficace (des objectifs sont atteints) et bénéfique (un apprentissage réciproque). Cette évaluation des retombées proximales (à court terme, à la fin de la relation) permet d’améliorer le processus d’accompagnement (sélection et mise en relation des binômes). De plus une évaluation à plus long terme peut aider l’organisation à montrer les résultats pour l’entrepreneur accompagné et son entreprise (développement du CA, des effectifs, taux de survie, etc.) ;➡ La reconnaissance des mentors : mettre en valeur la contribution des mentors permet de satisfaire leur besoin de reconnaissance et de les fidéliser dans le réseau de mentors, et de communiquer au sein du réseau sur les bonnes pratiques et les valeurs du mentorat.Et maintenant ?Le mentorat a beau être porté par des mentors bénévoles, ledesign et le déploiement d’un programmed’accompagnement demandent une bonne préparation, dela communication, et un minimum de ressources afin de le Comment nous contacter :mener à bien pour qu’il puisse être bénéfique aux Stéphanie MITRANOentrepreneurs novices ainsi qu’aux mentors. Bien entendu, smitrano@merkapt.comnous pouvons vous accompagner dans le design d’un tel twitter : @SMMerkaptprogramme, mais nous sommes également intéressés par web : www.merkapt.comvos retours d’expérience donc n’hésitez pas à nouscontacter.merkapt innovation copilots, 2013 11/11