Des Outils 2.0 En Bdp 19 FéVrier Bdp 13
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Des Outils 2.0 En Bdp 19 FéVrier Bdp 13

on

  • 1,516 views

Journée professionnelle pour les bibliothécaires de la BDP 13 de Marseille

Journée professionnelle pour les bibliothécaires de la BDP 13 de Marseille

Statistics

Views

Total Views
1,516
Views on SlideShare
1,514
Embed Views
2

Actions

Likes
3
Downloads
10
Comments
0

2 Embeds 2

http://www.slideshare.net 1
http://webcache.googleusercontent.com 1

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Des Outils 2.0 En Bdp 19 FéVrier Bdp 13 Des Outils 2.0 En Bdp 19 FéVrier Bdp 13 Presentation Transcript

    • Des outils 2.0 en BDP ? Mais pour quoi faire ?
      • Gadgets… mythes… et réalités
      [email_address] Médiathèque de Saint-Raphaël (83) Groupe de travail ABF Bibliothèques Hybrides Blog personnel : http://memoire2silence.wordpress.com/
    • Faisons un test !
      • http://www.deezer.com/
    • Résultats du test sur Deezer
      • Georges Brassens
      • Moins connu…
      • Enfin des jeunes générations…
      • Dick Annegarn
      • Un chanteur plutôt confidentiel mais talentueux :
      • Sylvain Vanot
      • (5 CD parus)
      • 989 chansons (plusieurs interprètes et interprétations)
      • + de 1000 vidéos !
      • 201 chansons
      • 34 vidéos
      • 2 chansons
      • 2 vidéos
    • Deezer c’est quoi ?
      • Un site où vous pouvez écouter en gros tous les morceaux de musique (ou presque) que vous voulez - gratuitement. (3,5 millions de titres / 4 millions d’inscrits)
      • C’est légal (accord SACEM) ;
      • C’est du mp3 en streaming --) qui renvoie vers des plateformes d’achat (Itunes, Amazon, Virgin…) ;
      • C’est en ligne --) accessible tout le temps ;
      • C’est un moteur de recherche puissant où l’usager tape ce qu’il veut ;
      • Malgré mon exemple (Sylvain Vanot) : base de données très complète
    • Sur Deezer
      • Je peux donc écouter un nouvel album entier en streaming et l’acheter ensuite…
      • Ou venir l’emprunter à la médiathèque !
      • D’où la question :
      • Pour quelles raisons
      • « mystérieuses » un usager pourrait continuer à venir dans une médiathèque, en l’occurrence avec mon exemple une bibliothèque musicale?
      • Et je ne suis pas pessimiste !
    • Une réalité inéluctable ? La musique est un bon exemple de la révolution en cours
      • Baisse du marché physique :
        • 2002, 1 302 millions d’euros (ventes de gros HT en France).
        • 2007, 662 millions d’euros soit une chute de 49,2 % en cinq ans.
      • 4 milliards de fichiers sonores vendus sur iTunes depuis 2003.
      • iTunes était en 2007 le 2e vendeur de phonogrammes aux USA (toutes ventes confondus).
      • (Chiffres de Gilles Rettel sur : http://blog.formations-musique.com/interventions/paris-octobre-2008-ecrans/paris-octobre-2008.html )
    • Le modèle « de type Deezer » n’est pas une mode
      • Constat : succès du modèle nomade
        • Usagers ont un petit outil technologique pour surfer (PC à 100$, Palm, Tél. mobile, iphone…)
        • les ressources sont en ligne. (Tout est flux !)
        • il n’y a plus rien de stocké en local.
        • L’usager construit sa page d’entrée sur Internet : fin du bibliothécaire omniscient ---) un « réel » médiateur
      • Fin du CD mais confusion entre fin d’un support et nouveaux usages
      • Echec (pour le moment ?) des solutions de protection DRM et succès du modèle Google basé sur la gratuité. (Personne n’y croyait !) --) d’où retard des offres légales de téléchargement…
      • Et des You Tube, P2P et autres sites qui naviguent sur les questions des droits des auteurs…
      • La loi création et Internet devrait être votée en mars 2009…
    • Évolution du nombre des internautes (*) en France depuis 2004
      • Nombre d'internautes (en millions)
      • Source : Médiamétrie Netratings
      • 2008 (mars) 32,5 sur 63,75 (population France)
      • 2007 30,46
      • 2006 28,69
      • 2005 26,2
      • 2004 23,7  
      •   (*) Internautes : individus de 11 ans et plus s'étant connectés au cours des 20 derniers jours
    • 1 foyer sur 2 a dorénavant accès à Internet
      • Mars 2008 et plus généralement le premier trimestre 2008 aura également été synonyme de record puisque pour la première fois, c’est plus d’un foyer sur deux qui a accès à Internet ,
      • soit 13,5 millions de foyers (52 %) contre 11,8 millions (45,6 %) au premier trimestre 2007.
      • Source : http://www.generation-nt.com/mediametrie-internet-nombre-internaute-mars-actualite-86221.html
    • La révolution actuelle porte sur quoi en définitive ?
      • Remise en cause de plusieurs métiers et de leurs influences dites « d’autorité » :
      • Du producteur traditionnel de musique ?
        • Site My major company, expérience « Radiohead »
      • De l’éditeur
        • Site d’autopublication : du farfelu au plus sérieux « publie.net »
        • Encyclopédie en ligne « wikipédia »
      • Du journaliste
        • Site wikio :
      • Du bibliothécaire
        • Moteurs de recherche, accès à des contenus
        • passage d’une gestion collection physique à une gestion des flux… vers une bibliothèque hybride.
    • Où pourquoi je préfère parler de Web inscriptible plutôt que de Web 2.0…
      • C’est quoi ce concept ?
      • Web 2.0 ?
      • Bibliothécaire 2.0. ?
      • « Je ne suis pas un numéro »…
      • criait le défunt Patrick Mc Gohan…
      • vous vous rappelez ?
    • Le concept de Web 2.0 :
      • A la base, c’est un concept marketing
      • Qui s'appuie sur des changements réels du web
        • innovation technique : facilité d’usage des blogs et fils RSS…
        • modèle de participation sociale : facebook, myspace…
        • changement dans les formes de valorisation économique
      • C'est la conjonction de ces trois renouvellements qui fait le Web 2.0
    • Différence entre Web 1.0 et Web 2.0 :
      • http://memoire2silence.wordpress.com/2008/02/11/web-10-versus-web-20-une-image-vaut-mieux-parfois-que-de-longs-discours/
    • Un Web… inscriptible…
      • Web inscriptible plutôt que web 2.0 car :
        • wikis (Wikipédia, bibliopédia…)
        • Blogs ( http://www.bibliopedia.fr/index.php/Biblioblogs )
        • Wikio ( http://www.wikio.fr/ )
          • Wikio est un portail d’information qui fouille dans les sites de presse et dans les blogs pour trouver l'actualité qui vous intéresse.
        • Flickr ( http://www.flickr.com/ )
          • Flickr est un site web de partage de photos et de vidéos gratuit, avec certaines fonctionnalités payantes
          • Bill Gates : « Tout sera en ligne »
    • L’usager 2.0 est-il là ?
      • http://labibapprivoisee.wordpress.com/2009/01/12/des-fils-rss-dans-nos-bibliotheques-mais-pour-qui/
      • «  Encore une fois, et il faut me se  le répéter régulièrement, l’usager internaute 2.0 n’est pas là. Ainsi, il y a de fortes chances que les fils rss que  nous essayons de déployer sur nos portails de bibliothèque ne concernent en fait qu’une petite minorité de nos usagers en ligne. Une récente étude publiée par Forester indique que seul 11 % des internautes ont adopté les flux RSS avec une croissance d’ à peine 2 % sur ces trois dernières années.  Il y a donc là un grand écart : nous défendons les fils rss sur nos services en ligne et nous constatons que cet outil ne séduit pas l’internaute usager. Je me demande si au final nous ne reproduisons pas les mêmes travers que nous condamnons : ne pas prendre l’usager pour ce qu’il est et le considérer pour ce qu’il devrait être ….  » (Lionel Dujol)
    • Je vous rappelle notre « utopie ? » …constituante…
      • L’article 3 de la charte des Bibliothéques
      • TITRE I Missions et accessibilité des bibliothèques
      • Article 3 La bibliothèque est un service public nécessaire à l’exercice de la démocratie. Elle doit assurer l’égalité d’accès à la lecture et aux sources documentaires pour permettre l’indépendance intellectuelle de chaque individu et contribuer au progrès de la société .
      • ( charte adoptée par le CSB – 7 nov. 1991)
    • Aujourd’hui :
      • Le réseau informatique et la numérisation ouvrent de nouvelles promesses
        • de création collective de la connaissance
        • d'extension de l'accès à la connaissance
        • d'autonomisation des personnes
        • dans un cadre coopératif
      • Jamais les individus et les groupes n'ont disposé d'une telle puissance
        • de stockage
        • de calcul
        • de communication
    • Relativisons toutefois … tout n’est pas perdu !
      • Papier + numérique (Information imprimée, films, stockage optique et magnétique) estimé à 5 exabits :
        • Sachant que 17 millions de livres (bibliothèque congrès) = 137 TB
        • 5 exabits = 37 000 bibliothèques de 17 millions de livres = 629 milliards de livres
      • Internet
        • le web "de surface " (= indexé ou susceptible de l'être par les moteurs ) représente 167 TéraBits d'information
        • les données des bibliothèques : 2,000 TB
        • le web profond ("invisible" ou "deep web") : 91,850 T
      • (Pour mémoire 1 TB = 1000 GigaBits, 1 Cédérom = 700 mégas, 1 disque dur = 20 à 500 Gigas )
      • Google = 8 milliards de pages = 0,005 % de l'information mondiale .
      • Concept des métadonnées : enjeu des professions de l’information
      • A voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tadonn%C3%A9e
      • (Source : http://www2.sims.berkeley.edu/research/projects/how-much-info-2003/ )
    • Le rêve des bibliothécaires : des outils de veille…
      • Exemple des univers netvibes appelés aussi du terme barbare :« agrégateurs de fils RSS »
      • Qu’est-ce que sont ces drôles de fils ou flux… RSS ?
    • Fils ou Flux RSS ? A quoi ca sert ?
      • Le standard RSS représente un moyen simple d'être tenu informé des nouveaux contenus d'un site web, sans avoir à le consulter.
      • Le format « RSS » (traduisez « Really Simple Syndication ») permet ainsi de décrire de façon synthétique le contenu d'un site web, dans un fichier au format XML, afin de permettre :
      • Suivre l'actualité d'un site
      • Conserver notre lecteur sur notre portail
      • Le fidéliser en lui permettant de construire son espace
      • Un annuaire spécialisé : http://www.lamoooche.com/
      • ATOM est un autre standard
      • Pour recevoir des fils RSS sur votre ordinateur, il faut que vous téléchargiez un agrégateur. C'est un logiciel qui permet de suivre plusieurs fils de syndication en même temps.
    • Faire sa veille pro en un clin d’œil ou presque…
      • http://www.netvibes.com/#General
      • Ou comment suivre plus de 300 sites ou blogs dans un seul outil ?
    • Veille collective de la bibliothèque
      • Au SAN OUEST PROVENCE :
      • Création d’un blog : BAMBOU
      • http://docmiop.wordpress.com/
      • Un univers netvibes
        • http://docmiop.wordpress.com/
      • Outils de management et de formation d’une équipe
    • A vous de jouer…
      • Si vous hésitez encore, vous pouvez aller voir des univers netvibes de collègues, mis à disposition pour tous…
      http://www.netvibes.com/bibliobsession
    • Ou encore Discoflux de l’ACIM
      • http://discoflux.acim.asso.fr/portal/index.php
    • enfin
      • Biblioflux : http://ilozen.net/biblioflux/
      • Vous pouvez partir d’un des exemples précédents pour construire votre veille
      • Comme utiliser ces outils pour nos publics ?
    • Exemples de netvibes de bibliothèques
        • -) Fédérer les ressources de son territoire (Travail traditionnel aussi !)
        • Romans sur Isère : http://www.Netvibes.com/mediamonnaie
        • Digne-les-bains : http://www.Netvibes.com/mediathequedigne
        • Brest : http://www.Netvibes.com/bibliobrest#Le_reseau
        • BDP Haut-Rhin : http://www.netvibes.com/mediatheque68#Accueil
    • La blogoboule de lecture illustre une absence des bibliothécaires…
      • La lecture publique est une mission de nos établissements ?
      • Les usagers peuvent se passer de nous : le blog de Oiselle (profession bibliothécaire) a recensé les blogs de lecteurs http://blogobouledelecture.blogspot.com/
      • Son univers netvibes : outil de recensement de plus de 300 blogs de lecteurs !
      • http://www.netvibes.com/oiselle#Introduction
      • Pourquoi la bibliothèque n’est pas un centre fédérateur de tous ces lecteurs qui lisent et surtout ont envie de partager ?…
      • A nous d’inventer des moments de rencontres !
      • http://memoire2silence.wordpress.com/2008/11/28/jubilations-12-la-blogoboule-de-lecture-ou-plus-de-300-blogs-de-lecteurs/
    • Une limite « hiérarchique » ?
      • Un exemple : La salade romanaise , un univers netvibes à l ’échelle du territoire local…
      • http://www.netvibes.com/lesromanais#General
      • Fédérer de l’information en respectant nos missions mais aussi en pensant à nos devoirs de réserve… pour le dire de manière soft…
      • --) Variation : la démocratie ne s’use que si l’on s’en sert !
    • On peut ou on doit ?
      • Faire de la veille sur d’autres plateformes que les blogs ou sites du Web
      • Exemple : l’incontournable Facebook
      • On entend beaucoup de choses négatives : protection de la vie privée, superficialité de la notion d’ami
      • C’est vrai… en partie
    • Facebook : un exemple de réseau social
      • Mais c’est aussi un fabuleux site pour :
      • Faire une veille sur la culture, les artistes… ;
      • Entretenir des liens avec des artistes amis ;
      • Avoir aussi des échanges professionnels partager nos expériences (groupe de bibliothécaires) ;
      • Disséminer la bibliothèque pour élargir nos publics… ;
      • S’ouvrir à d’autres communautés de pensée (ne pas rester qu’entre bibliothécaires même si c’est aussi un lieu d’échanges intéressants)…
    • Faire aussi de la veille : la notion de fan s’élargit…
    • Avoir du lien avec les artistes que l’on aime ou avec qui on a établit des liens
    • Des communautés ? Un autre exemple ?
      • Le site My Major company joue la carte des fans…
      • http://www.mymajorcompany.com/
    • My Major company bouleverse le rôle de producteur ?
      • Des artistes sont proposés à l’écoute. Les usagers deviennent producteurs en versant l’obole qui leur conviennent.
      • Quand la somme atteint 70 000 €, l’artiste peut enregistrer un album.
      • Depuis 1 an, ce nouveau site a produit 11 artistes.
      • Dernier succès en date : Grégoire (Le « Lorie ? » de 2008… Lorie avait commencé ainsi sa carrière sur un site Internet ( peoplesound.fr ) et le plébiscite des fans… Qui s’en souvient ? Plus les fans en tout cas… (c’est pour rire)
      • --) Changement de paradigme (le producteur est l’internaute) ou coup astucieux pour les webmasters du site ? ---) Déstabilisation des métiers de la médiation
    • Pourquoi les bibliothèques sont, par exemple, sur Facebook ?
      • Pour disséminer la bibliothèque :
      • - aller chercher les usagers qui sont sur les réseaux ;
      • - les ramener vers le lieu bibliothèque ;
      • - leur rappeler l’existence des ressources disponibles près de chez eux ;
      • - n’oublions pas que la bibliothèque virtuelle permet aussi de proposer des services pour des publics empêchés mais aussi en dehors des heures « maigrichonnes ? » d’ouverture de la bibliothèque physique ?
    • http://fr-fr.facebook.com/ (démonstration)
    • Disséminer la bibliothèque sur les réseaux
      • Nos usagers utilisent parfois sans savoir ..
      • Voir une page personnalisée sur igoogle
      • http://www.google.fr/
    • Dissé…minons… le web : exemple
      • En créant des « widgets » pour que l’usager nous incorpore à sa page personnalisée ! (igoogle, my yahoo). Exemple :
      • http://www.bibliotheque.toulouse.fr/outils_web2_cat_widget.html
      • Widget = wi n d ows + gad get
      • --) la fin du portail de la bibliothèque ?
      • --) la fin du bibliothécaire omniscient ?
      • Pour un bibliothécaire médiateur
    • J’ai choisi le widget pour igoogle
    • Le portail personnalisable de l’utilisateur
      • Widgets et Flux RSS
    • On peut aussi : Présenter autrement nos collections : http://www.bibliosurf.com/-Guides-de-lecture-?&id_mot=5088 Des cartes de géolocalisation en bibliothèques : http://www.netvibes.com/mediamonnaie#Decouvrez_Les_Cartoguides
    • Tout le monde connaît Wikipédia
      • Aussi je vais vous parler d’autre chose :
      • Le wiki de Brest : une belle expérience coopérative à l’échelle d’un territoire…
      • Rappel : un wiki est un site Web permettant à des utilisateurs de participer à la rédaction de son contenu depuis leur navigateur.
      • Le wiki de Brest est une expérience réussie, collaborative avec les brestois et coopérative entre différents partenaires :
      • « histoires de lieux, de personnes, de travail, géographie, tranches de vie, cartes postales, chansons, articles encyclopédiques, Wiki - Brest c'est une écriture qui relie habitant-e-s, journaux de quartiers, associations, artistes, bibliothécaires, enseignants... »
    • Le wiki de Brest : http://www.wiki-brest.net/index.php/Accueil
    • Le lecteur acteur de nos catalogues ?
    • La recommandation : un autre terme pour une médiation partagée avec l’usager ?
      • au sein de l’OPAC de sa bibliothèque :
      • Les lecteurs ayant emprunté ce livre ont aussi emprunté ceux-ci
      • --) venus de sites de ventes tel Amazon
      • --) le concept de longue traîne…
      • Exemple : le portail de la Médiathèque de Saint-Herblain
      • http://www.la-bibliotheque.com/homepage2_test.php
      • on peut aussi noter les ouvrages
    • La bibliothèque de Bourg la Reine permet aux lecteurs d’ajouter des tags !
      • Tags = indexation matière « grand public » ?
      • --) le référencement
      • http://www.bibliothequediscothequebourglareine.net/pergame_opac2/pergame_opac2.php?menu=RECHERCHE+action=RECHERCHE_SIMPLE
    • La bibliothèque du Congrès met ses photos sur Flickr et vous demande de les tagger !
      • Flickr est un site Web de partage de photos gratuit avec certaines fonctionnalités payantes. En plus d’être un site Web populaire auprès des utilisateurs pour partager leurs photos personnelles, il est aussi souvent utilisé par des photographes professionnels. Le site hébergerait plus de 2 milliards de photos
      • La Library of Congress vient de s’associer avec Flickr pour mettre ses collections d’images en ligne et permettre “le taggage” (!) par le grand public. Toutes ces photos sont sous licence créative commons , c’est à dire que selon les photos vous pouvez les utiliser comme bon vous semble (le fameux domaine public) sauf celles qui précisent une non utilisation commerciale.
    • La bibliothèque du Congrès met ses photos sur Flickr et vous demande de les tagger !
      • cette initiative démontre la progression de la logique de l’accès comme le fait si justement remarquer Olivier Erztcheid : “ [la bibliothèque du Congrès qui a la possibilité d'acheter les serveurs qu'elle souhaite] est allée mettre ses données, là où sont les usagers. Ces mêmes usagers qui quand ils cherchent de l’information … vont sur Google, qui quand ils cherchent des bouquins … vont sur Amazon … et qui quand il veulent voir des photos … vont sur FlickR. “
      • http://www.loc.gov/rr/print/flickr_pilot.html
      • Une expérience similaire a été faite en France :
      • http://www.flickr.com/people/photosnormandie/
      • “ le projet PhotosNormandie, également sur Flickr depuis un an. Il s’agit d’un projet de documentation collaborative ou de “redocumentarisation” (si l’on veut être un peu à la mode) dont le but est d’améliorer les légendes et tags d’un fonds photographique historique sur la Bataille de Normandie.
    • Utiliser les sites de recommandations : une bib de votre réseau l’a fait !
      • Voir blog de Puyloubier (13) : http :// bibdepuyloubier . blogspot . com /
          • (nouveautés sur Librarything et babelio + site de nos lecteurs)
      • Librarything : http://www.librarything.fr/ OPAC du PUBLIC ?
      • Babelio : http://www.babelio.com/ OPAC du PUBLIC ?
      • Zazieweb : http :// www . zazieweb . fr /
      • Le blog de blogoboule et sa blogoboule de lecture (un univers netvibes)
    • Autre outil fabuleux pour la BDP : les blogs
      • Simplicité de l’outil qui ne nécessite que très peu de connaissances informatiques ;
      • Manière « idéale ? » de promouvoir l’activité des petites bibliothèques : gratuité, facilité…;
      • la BDP et son portail pourrait devenir un pôle fédérateur des expériences et des ressources…
    • Pour info : les connaissez-vous ? les blogs et sites de bib du réseau 13
      • BELCODENE : http://bibliobelcodene.free.fr (site)
      • CARNOUX EN PROVENCE : http://217.128.171.156/opacweb/ (catalogue en ligne)
      • CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES : http://www.mediatheque-chateauneuf-les-martigues.fr (site)
      • CHATEAURENARS : http://bibliothequechato.free.fr/ (Site)
      • CUGES LES PINS : http://www.cuges-les-pins.fr/bibliotheque (Lien ne marche pas)
      • LA DESTROUSSE : http://mediathequedestrousse.over-blog.com (Blog sur Over-blog)
      • LANCON DE PROVENCE : http://www.mediatheque.lancon-provence.fr (Site)
      • PEYNIER : http://www.peynier.free.fr/Vie/Biblio/News.php?0 (Page sur site de la Ville)
      • PUYLOUBIER : http://bibdepuyloubier.free.fr (Site / Blog / Babelio)
      • TRETS EN PROVENCE : http://www.ville-de-trets.fr/culture/la-mediatheque.html (Site)
      • VENTABREN : http://www.wmaker.net/Ventabren/index.php?action=rubrique&numrub=69 (Pages sur le site Ville)
      • LE TAM TAM DES MOTS : http://www.letamtamdesminots.info/bibliotheques.htm (Blog coopératif !)
    • Je blogue, tu blogues…nous bloguons…
      • Une biblioblogosphère francophone exceptionnelle, les blogs des professionnels : http://biblio.wikia.com/wiki/Biblioblogs
      • Touti frouti : un méta blog --) les blogs « officiels » des bibliothèques
      • http://toutifrouti.viabloga.com/
      • ---) voir la rubrique biblioblog conseils qui regroupe beaucoup d’interventions données lors de journées d’études.
      • Des blogs personnels des usagers : cf la blogoboule…
    • Je blogue, tu blogues…nous bloguons…
      • Des blogs thématiques :
      • Plateforme wordpress
      • ex emples de 4 blogs thématiques : Médiathèque de Saint-Raphaël
      • http://www.bm-saintraphael.fr/blog/mediazone/ Département multimédia
      • http://delaplumealoreille.blogspot.com/ Un concours littéraire en partenariat entre deux bibliothèques et les collèges et les lycées
      • Puis 2 Blogs réalisés pour répondre aux besoins de notre public : un service d’informations actualités constamment actualisés
      • http://www.bm-saintraphael.fr/blog/infoactu_autoformation/
      • http://www.bm-saintraphael.fr/blog/infoactu_emploi/
    • BMOL c’est un blog où l’on trouve :
      • des billets sur des sujets variés ;
      • des listes de coups de cœur ;
      • De la musique (bien entendu… ouf !) ;
      • De la vidéo ;
      • Des liens
      • Comme dans beaucoup de blogs !
      • Mais ce qui il y a de plus ce sont …
      • Une équipe de 20 acquéreurs
      • Un comité de rédaction du blog
      • Un travail partagé
      • 2 personnes mettent en ligne
    • … les choix de l’ équipe pour permettre d’
      • Ecouter toute la collection numérisée ? NON, pas le choix fait ici !
      • Pb de droit…
      • Et Intérêt ? (puisque Deezer and co existent…)
      • Plutôt numériser et faire connaître la scène locale
      • Création d’un widget avec Sprout
      • ---) diversité et médiation
    • Dans tous les cas
      • La réflexion de l’ équipe tourne autour de l’interactivité avec les usagers…
      • en autorisant les commentaires ;
      • en les incitant à venir aux rencontres…
      • Enfin, une volonté de ne pas isoler les espaces de la musique de la vie culturelle locale ---)
    • Mais aussi de voir ou entendre quand on a pas pu venir à l’animation de la bib. (réécouter aussi…)
      • Enregistrements des animations : sons et images sous la forme de podcasts audios et vidéos
      • Rassemblés dans une rubrique Archives sonores
      • ---) http://www.bmol-grenoble.info/media-les-archives-sonores-de-bmol/
      • --) aspect technique : nécessité d’avoir du matériel et de savoir s’en servir.
    • Ancrer l’espace musique dans la vie culturelle locale
      • En créant des partenariats avec les festivals qui se déroulent sur l’agglomération grenobloise
      • Cet aspect fonctionne bien d’après Anne Theureau, responsable de BMOL
    • Ancrer l’espace musique sur un territoire
      • Revient la question de la communication
    • Une BDP tente d’associer tous ces outils …
      • C’est le site CHERMEDIA
      • http://www.chermedia.com/
      • Sans oublier de former les professionnels et bénévoles du réseau…
    • L’exemple de la BDP du Cher : CHERMEDIA
      • Chermedia est un espace commun à plusieurs centaines de bibliothécaires du Cher , conçu comme un média social, public et ouvert à vos contributions .
      • C’est un lieu d’information et de travail collectif :
      • recommandations d’ouvrages, rencontres avec des auteurs,
      • travaux d’écriture collective, des rdv, des articles de coups de cœur ou d’analyses, mais aussi des enregistrements sonores et des vidéos. Une série est tournée et des épisodes seront mis en ligne tous les mois pour vous conter les enthousiasmes, les peurs et les passions autour de cette aventure. http://www.chermedia.com/2008/10/chermedia-1/
      • Chermedia est un lieu d’échange, de partage, “l’Agora des Bibliothécaires du Cher” , un blog collectif, un média participatif, composé de 5 rédactions distinctes :
      • “ Conseils de Lecture ” “La vie des Bibliothèques” (blog de la rédaction) “ Rencontre d’Auteurs ” “ Ecriture Collective ” “ Multimedia ”
    • Pour finir, nos missions traditionnelles ont-elles changées ?
      • 1 ) Offrir des accès à la connaissances à tous nos publics ?
      • 2 ) Organiser les connaissances pour les rendre efficaces ?
      • 3 ) Préserver les sources ? Patrimoine ? Mémoire ?
    • Ce qui nous déstabilise…encore
      • Notre formation ou plutôt notre autoformation permanente ;
      • La participation des usagers : sous quelle forme et jusqu’à quel point ? La maîtrise des outils par ces « terribles » usagers car facilité des outils du Web « inscriptible » : intuitifs, gratuits… puisant dans la boite à outils de nos métiers (Tags versus RAMEAU) ;
      • La déstabilisation juridique : DADVSI, Loi création et Internet ---) Contrairement à ce que l’on entend, l’usager n’est pas un voleur ( voir expérience de téléchargement du dernier CD de Radiohead… l’usager avait le choix de récupérer gratuitement ou de payer. La moyenne des achats : 8 € ) http://www.iabd.fr/
      • La révolution de l’accès : tout devient flux ? Tous le monde devient auteur, producteur, bibliothécaires ? Passage d’une situation d’un usager consommateur (prêt retour) à un usager actif et une valorisation des contenus accrue pour une réelle médiation garantissant diversité culturelle et transmission des connaissances (Pensez à Points d’actu (BM de Lyon) et à Chermédia (BDP du Cher…)
    • Pour le dire autrement…
      • Comment passer d’une gestion de la collection à une gestion des flux !
      • Remise en question du modèle de la bibliothèque tel qu’il a été pensé dans les années 70
      • Voir le récent ouvrage : Quel modèle de bibliothèque ? Sous la dir. d’Anne-Marie Bertrand (ENSSIB, 2008) http://www.enssib.fr/npds/sections.php?op=viewarticle&artid=267
      • L' information , le savoir et la culture sont centraux pour la liberté et le développement des sociétés humaines. Mais les conditions de leur production et de leur échange sont bouleversées
      • L'organisation sociale de l'information et de la culture prend une place essentielle
      • Basculement de l'économie industrielle de l'information
        • symbolisée par les médias et leur concentration
        • et par la conception de banques de données centralisées
        • vers une économie de l'information en réseau
      • ouverte sur l'intervention des citoyens , comme personnes et comme membres de groupes :
        • développement de l'information non-marchande
        • et non-propriétaire (Phénomène du logiciel libre et licences créatives commons)
      • Mais risque d’une société à 2 vitesses au lieu de constituer une société de la connaissance  ?
      • Voir Vecam : http://vecam.org/
    • Merci à vous ! Et un petit écran de pub…
      • Outils web 2.0 en bibliothèque : manuel pratique dirigé par Franck Queyraud et Jacques Sauteron (ABF, 2008) avec Lionel Dujol, Xavier Galaup, René Phalippou, Dominique Lahary, Hervé Le Crosnier, David Liziard
      • En vente dans toutes les bonnes librairies « physiques » ou « virtuelles »…