1
REMERCIEMENTS

je tiens très sincèrement à remercier Mr. CHAKIB SFIOUI, le Gérant de la
société, d’avoir bien voulu m’acce...
SOMMAIRE

INTRODUCTION………………………………………………………………………………………………..4
PRESENTATION GENERALE DE LA FIDUCIAIRE…………………………………………………..7...
INTRODUCTION
L’audit est une activité de contrôle et de conseil qui peut porter sur
différents aspects d’une organisation....
compétences peuvent aller beaucoup plus loin. On peut appréhender ses
fonctions sous l’angle de 3 grands points :
1) La co...
dépôt des déclarations dans leurs délais précis en vue de maîtriser
parfaitement la fiscalité. Et en second lieu, dans le ...
PRESENTATION GENERALE DE LA
SOCIETE
1- FICHE SIGNALETIQUE :
NOM DE L’ENTREPRISE : CHALLENGE AUDIT
SIGLE USUEL :
ADRESSE : ...
2- L’HISTORIQUE :
La fiduciaire « CHALLENGE AUDIT », est une personne morale à été
créée le 28/08/2008 pour répondre à des...
4-2- DEFINITION DES DIFFERENTS POSTES DE TRAVAIL:
 Le gérant:
Le gérant est un cadre de gestion dans la fiduciaire, son e...
DEROULEMENT DE STAGE
1- LE COMPTE RENDU :

J’ai effectué mon stage du 01/07/2012 au 31/08/2012 dans la
fiduciaireChallenge...




l'établissement du statut et des procès verbaux
l'inscription au rôle de patente auprès du secrétariat- greffier du...
2-1- LES PRATIQUES COMPTABLES :
Pour respecter les principes comptables, il est nécessaire de s'appuyer,
pour les différen...
Il faut noter que, de la réception des factures, le comptable de la société
procède à leur classement selon la nature et l...
opérations réglées par chèque.
Mais avant tout, ce document constituait la base sur laquelle s'appuyait
le classement de f...
d'un compte de charge (achat de marchandise) ou d'actif (achat
d'immobilisation) pour le montant 1-11', et le compte de TV...
5161

7124

30/09/10

CAISSE

2407.98

VENTPS/CESN°F501E01

2006.65

4635 (1T/05)

4455

TVA FACT. /TEL.(1T/05)

401.33

...
Si le journal enregistre les opérations payées en espèce, le journal
banque ne concerne au contraire que les opérations ré...
ses travaux comptables sont, le journal général, le grand livre et la balance.
 Le journal général: le journal général es...
la situation et la gestion de l'entreprise.
Ils sont établis selon les principes et règles le code général de
normalisatio...
- déclaration de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA),
- impôt général sur les revenus(IGR).
- Impôt sur les sociétés.
2-2-...
Le fait générateur de l'imposition est l'événement qui donne naissance à
la dette fiscale envers le trésor et rend l'impôt...
. Opération de vente de denrées de boisson à consommer sur place.
. Opération touristiques et restauration dans les hôtels...
 Les entreprises dont l'activité sont saisonnières, périodiques au
occasionnelles.
Il faut noter que la déclaration de la...
2-2-2. Les supports de paie : Le bulletin de paie :
C'est le document par lequel l'entreprise justifie la rémunération de ...
LES ACTIVITES DU CABINET
1-LA TENU DE COMPTABILITE :
La tenue des comptabilités par le cabinet
La tenue d’une comptabilité...
CONCLUSION
Ainsi, j’ai effectué mon stage au sein de l’entreprise Challenge Audit.
Lors de ce stage de 8 semaines, j’ai pu...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Rapport de stage challenge audit: gestion de la comptabilité dans un cabinet fiduciaire

44,565

Published on

Published in: Economy & Finance
1 Comment
6 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
44,565
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
854
Comments
1
Likes
6
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Rapport de stage challenge audit: gestion de la comptabilité dans un cabinet fiduciaire

  1. 1. 1
  2. 2. REMERCIEMENTS je tiens très sincèrement à remercier Mr. CHAKIB SFIOUI, le Gérant de la société, d’avoir bien voulu m’accepter en tant que stagiaire au sein de sa société, et qui a bien voulu trouver, à titre répétitif, quelques minutes à me consacrer pour m’expliquer, de façon très précise, le fonctionnement de son entreprise, je lui en suis particulièrement reconnaissant, et j’avoue avoir pris un grand intérêt à l’écouter. il m’est particulièrement agréable d’exprimer ma gratitude et mes remerciements à Mr. Kadous Mohamed, notre professeur et Directeur Pédagogique, pour son encadrement et ses conseils pertinents qui m’ont aidé tout au long de ma formation, il ne cesse de nous pousser à faire sortir le meilleur de nous même. Je tiens également à remercier Mlle. Halima, la secrétaire et Mr. Jawad, le comptable de la Sté, qui m’ont réservé si gentiment un peu de leur temps afin de me faire partager leur quotidien. 2
  3. 3. SOMMAIRE INTRODUCTION………………………………………………………………………………………………..4 PRESENTATION GENERALE DE LA FIDUCIAIRE…………………………………………………..7 1234- FICHE SIGNALETIQUE………………………………………………………………………………7 HISTORIQUE……………………………………………………………………………………………8 L’IMPORTANCE DE LA FIDUCIAIRE………………………………………………………….8 L’ORGANISATION DE LA SOCIETE……………………………………………………………8 4-1- STRUCTURE DE L’ENTREPRISE……………………………………………………….8 4-2- DEFINITION DES DIFFERENTS POSTES DE TRAVAIL………………………..9 DEROULEMENT DE STAGE………………………………………………………………………………10 1- LE COMPTE RENDU : ………………………………………………………………..10 2- LES TACHES EFFECTUEES :……………………………….…………………………11 2-1- LES PRATIQUES COMPTABLES : ………………………………………………12 2-1-1. Les pièces comptables : ……………………………………………….…..12 a. La facture: ………………………………………………………………………….12 b. Le relevé bancaire : ………………………………………………………….…13 C. Les pièces de caisses: ………..…………………………………………….…14 2-1-2. L'organisation comptable :……………………………………………..14 a. La comptabilité auxiliaire: ………………………………………………..…14 b. Le livre comptable et les états de synthèse:………………………..17 2-2- LES TRAVAUX FISCAUX ET LES DECLARATIONS SOCIALES :……….19 2-2-1.La taxe sur la valeur ajoutée(TVA) : ………………………………….20 i. Champs d'application: ………………………………………………………...20 ii. Le fait générateur de la TVA :…..……………………………………….…20 iii. Les taux de la TVA……………………………………………………………...21 iv. Le paiement de la TVA : ……………………………………………………..22 v. Les cotisations dues à la CNSS :….………………………………………..23 2-2-2. Les supports de paie : Le bulletin de paie :….…………………….24 CONCLUSION………………………………………………………………………………………………….25 3
  4. 4. INTRODUCTION L’audit est une activité de contrôle et de conseil qui peut porter sur différents aspects d’une organisation. Les deux principaux types d’audit sont: • l’audit organisationnel : qui s’intéresse à l’organisation du travail, à la répartition des tâches et des responsabilités, et au respect des procédures par les acteurs de la structure. • l’audit financier : qui est l’examen de la validité des états financiers émis par une organisation. Il peut exister d’autres types d’audit par exemple : audit social, audit statutaire, audit environnemental, audit des systèmes d’information, etc. L’audit peut être mené soit par une personne appartenant à l’organisation, c’est l’audit interne ; soit par une personne extérieure, c’est l’audit externe. C’est le type d’audit qui nous intéresse le plus. Comme toute autre organisation, une institution financière doit rendre compte de ses ressources et de ses activités. Elle établit des systèmes comptables et produit des états financiers qui reflètent la nature et les résultats de ses activités. La direction et le personnel fournissent des informations financières aux autres parties concernées, à savoir les membres du conseil d'administration et les investisseurs extérieurs, tels que les actionnaires ou bailleurs de fonds. Ou bien une entreprise qui veut à peine commencer son activité. Pour cela, on fait généralement appel à des auditeurs externes. Pour une description plus claire du métier, l’auditeur externe est à la foiscontrôleur de gestion (contrôle permanent des résultats de l'entreprise), et commissaire aux comptes (vérification de la sincérité et de la fiabilité des comptes), il intervient ponctuellement et a posteriori pour analyser une activité précise de l'entreprise dans le but d'en maîtriser les risques. Cependant ses 4
  5. 5. compétences peuvent aller beaucoup plus loin. On peut appréhender ses fonctions sous l’angle de 3 grands points : 1) La comptabilité : La comptabilité est une technique de collecte, de traitement et d’interprétation, dans un langage quantitatif homogène, des signes traduisant l’activité d’une organisation afin d’en : Conserver la mémoire, d’ou la production de documents écrits ou informatiques conservant la trace de phénomènes transitoires. Exprimer l’évolution et les résultats, sous une forme adaptée aux besoins des divers utilisateurs intéressés. Permettre le contrôle, donc servir de base à l’appréciation des décisions prises au sein de l’organisation (contrôle de gestion) mais aussi à la vérification de la régularité des opérations (contrôle interne et audit) Le cabinet de conseil procède à l'enregistrement et à l'établissement des documents annuels de l'entreprise (CPC, BILAN, ESG, ETIC). 2) Le conseil Le conseil joue un rôle de révélateur de situation. L'argument le plus fréquent est que le consultant apporte une vision neuve. Mais les entreprises doivent s’assurer que le consultant est tenu d'observer le secret professionnel. L'intervention du conseil est justifiée par le besoin d'obtenir un avis en indépendant, afin de résoudre un conflit entre membres de la direction sur les solutions possibles à un problème. 3) La fiscalité Le rôle du cabinet au niveau de déclaration fiscale (IR, TVA, IS, Patente) et sociale (CNSS). L'importance de ce cabinet comptable réside, en premier lieu dans le 5
  6. 6. dépôt des déclarations dans leurs délais précis en vue de maîtriser parfaitement la fiscalité. Et en second lieu, dans le choix convenable de régime de déclaration fiscale pour normaliser la relation entre l'entreprise et l'administration fiscale. Pour autant, le cabinet conseil se réfère aux textes de loi en vigueur .D'autre part, le cabinet conseil s'occupe des opportunités apportées par les lois de finance, de réduction d'exonération fiscale, et de respect de droit fiscal. Une grande mobilité del’audit externe est souvent de règle, (80 % du temps est réservé pour la clientèle) et elle est fonction de la réputation du cabinet. C’est un homme de contact avant tout, il doit savoir écouter mais aussi poser les bonnes questions à propos des conditions nécessaires pour qu’il puisse bien évaluer la situation du client. Il doit avoir des capacités de synthèse, d'analyse et de rigueur pour l’aider à hiérarchiser les problèmes, il doit aussi toujours avoir l'esprit curieux et ouvert. Il doit faire preuve d'une grande autonomie. Et il estéminemment adaptable et diplomate. 6
  7. 7. PRESENTATION GENERALE DE LA SOCIETE 1- FICHE SIGNALETIQUE : NOM DE L’ENTREPRISE : CHALLENGE AUDIT SIGLE USUEL : ADRESSE : Rue Antsirabé, Imm. 8 N°6 (V. N.) – Meknès. TELEPHONE/FAX : 05 35 40 44 02 LIGNE N°2 : 00 808 301 376 E-mail : challengeaudit@gmail.com FORME JURIDIQUE : S. A. R. L. DATE DE CREATION : 23/08/2008 N° DU REGISTRE DE COMMERCE : 27673 PATRON : CHAKIB SFIOUI PERSONNEL : La secrétaire : Mlle. Halima Laghrib Le comptable : Mr. Jawad ACTIVITES :     La tenue de comptabilité. Les diverses déclarations comptables. Les travaux juridiques. Les diverses déclarations nécessaires à la constitution de société.  L’étude de faisabilité de projet d’investissement. 7
  8. 8. 2- L’HISTORIQUE : La fiduciaire « CHALLENGE AUDIT », est une personne morale à été créée le 28/08/2008 pour répondre à des besoins spécifiques concernant les petites et moyennes entreprises, inscrite à l’impôtdes patentes sous le numéro 17119346, identifiée sous le numéro 23841988, inscrite au registre de commerce au ressort du tribunal de première instance de la ville de MEKNES sous le numéro27673 sise RUE ANTSIRABE , Imm. 8 Appt. 6, 2éme étage VN MEKNES. Cet établissement s’occupe des travaux de la comptabilité générale de la fiscalité, de l’étude de projet, et de programmes d’investissement, il supervise également les démarches préalables à la constitution des sociétés, ainsi que la rédaction de tous les actes et l’accomplissement de toutes formalités relatives aux sociétés. 3- L’IMPORTANCE DE LA FIDUCIAIRE : La forme juridique d’un cabinet comptable est souvent une entreprise individuelle ou une société à responsabilité limitée. Il peut être défini comme un bureau d'étude comptable de constitution de société et de conseil (fiscale, financier et Juridique). 4- L’ORGANISATION DE LA SOCIETE : 4-1- STRUCTURE DE L’ENTREPRISE : Au niveau de la structure, le cabinet contient 3 postes de travail. Les postes sont:  Un gérant  Une secrétaire  Le comptable 8
  9. 9. 4-2- DEFINITION DES DIFFERENTS POSTES DE TRAVAIL:  Le gérant: Le gérant est un cadre de gestion dans la fiduciaire, son expérience lui permet d'avoir une compétence considérable. Il s'occupe des problèmes et des missions que les autres postes ne peuvent pas accomplir.  Le service secrétariat: Elle s'occupe de la correspondance, de la communication téléphonique et de l'accueil des clients.  Le comptable: Ses activités sont définies d'une part dans la réception des pièces relatives aux opérations commerciales des clients, en vue de classer ces documents selon leur nature et leur ordre chronologique. D'autre part dans l'enregistrement des ces opérations. 9
  10. 10. DEROULEMENT DE STAGE 1- LE COMPTE RENDU : J’ai effectué mon stage du 01/07/2012 au 31/08/2012 dans la fiduciaireChallenge Audit à Meknès. Durant ce stage, j’ai découvert pour la première fois ce que peut être le travail d’audit. Les informations que j’ai pu collecter pendant ma modeste période de stage m’ont permis d’avoir une vue un petit peu plus claire sur ce métier en le voyant comme une potentielle branche d’étude future. J’ai ensuite organisé ces informations afin de bien pouvoir les survoler à volonté. Les informations à propos des activités de l’entreprise m’ont été fournit à plusieurs reprises par Mr. Chakib, c’était tout en vitesse ce qui ma causé un petit délai en me les rappelant, mais en générale, ces activités sont diverses et applicables essentiellement sur trois champs principaux :    Services comptables Services fiscaux Services juridiques services comptable : Ils concernent les enregistrements et les traitements des différentes opérations effectuées par les clients (les journaux auxiliaires, grand livre, la balance et les états de synthèse.) Services fiscaux : L'exécution de la déclaration fiscale et sociale de l'entreprise telle la T.V.A, l’IS, et la C.N.S.S. services juridiques : A ce niveau, le comptable tient à son compte de tirer profit, et essayer d'éviter tout contentieux avec l'administration fiscale. Il tient de tirer aussi profit au niveau des procédures de la constitution de l'entreprise telle: 10
  11. 11.    l'établissement du statut et des procès verbaux l'inscription au rôle de patente auprès du secrétariat- greffier du tribunal de commerce. La publication dans un journal d'annonces légales. Devant les diverses procédures administratives et leurs importances, l'entreprise doit coordonner avec l'administration fiscale.Pour cette raison, l'importance de l’entreprise se manifeste au niveau des différents rôles élémentaires tels que:  La consultation générale pour prendre des décisions fiables  L'orientation sur la forme juridique à choisir et l'accomplissement des formalités de création.  Elle joue un rôle de simplification et un moyen de rapidité au niveau de procédures administratives.  Les études de faisabilité au niveau économique, technique et financière. Ces avantages permettent à l'entreprise de gérer convenablement ses engagements fiscaux. Au delà de son importance dans la clarification des relations entre les différents départements de l'entreprise en vue de tirer profit et d'éviter tout contentieux avec l'administration fiscale. 2- LES TACHES EFFECTUEES : La fiduciaire « CHALLENGE AUDIT », est une entreprise dont les préoccupations consistent, parmi tant d'autre, à exécuter la fonction comptable à la place d'une entreprise cliente. Elle se base donc dans ces travaux fiscaux et juridiques et sa déclaration sociale, sur les pièces justificatives reçues. Alors, pour que le service fourni soit efficace, elle doit disposer d'une organisation comptable bien faite, pour atteindre, en évitant toute erreur possible, un haut niveau de satisfaction des clients. 11
  12. 12. 2-1- LES PRATIQUES COMPTABLES : Pour respecter les principes comptables, il est nécessaire de s'appuyer, pour les différentes déclarations, sur des éléments de preuve servant de base à l’enregistrement et à la gestion comptable. 2-1-1. Les pièces comptables : Aucun enregistrement comptable ne peut avoir lieu sans l'existence d'une pièce justificative ainsi, chaque fait comptable donne lieu à un support matériel,la pièce justificative qui: - Fournira toutes les informations liées à ce fait comptable, date, agent concerné, donnée chiffrée, indication sur certaine opération liée à ce fait. - Servira à la transmission et à la manipulation de ces informations grâce à une pluralité d'exemplaire. Parmi ces justificatifs les plus utilisés dans la pratique comptable, on peut citer: a. La facture: C'est le document adressé par le fournisseur au client et qui indique le détail des marchandises vendues ainsi que le montant net à payer. Elle constitue la preuve de l'opération d'achat ou de vente. Elle doit comporter:  Le nom et l'adresse du fournisseur  Le numéro d'identification fiscale  Le nom et l'adresse de l'acheteur  La date d'établissement de la facture  Le numéro de la facture  La quantité, le prix unitaire, le montant total, la T.V.A  La signature et ou le cachet de celui qui délivre la facture 12
  13. 13. Il faut noter que, de la réception des factures, le comptable de la société procède à leur classement selon la nature et l'ordre chronologique. Par ailleurs, le comptable doit faire attention au mode de règlement de la facture qui peut être par espèce, chèque ou effet. Enfin ces factures peuvent être soit d'achat, de vente ou dans certains cas d'avoir, en cas de retour des marchandises ou de réduction accordée hors facture. b. Le relevé bancaire : C'est un document adressé par la banque à son client pour l'informer de l'état de compte, il a une importance non négligeable car il permet de dégager le solde final ,mensuel d'un compte bancaire ainsi que les mouvements d’entrée ou de sortie de fonds, un relevé bancaire doit comporter:  Nom et l'emblème de la banque le compte est ouvert.  L'adresse complète du client.  Le numéro de compte  La date de l'opération et la date de valeur. .  Une colonne de débit enregistrant les sorties des fonds.  Une colonne de crédit enregistrant les entrées des fonds. La différence entre la colonne de crédit et la colonne de débit donnera le solde qui peut être:  Créditeur: si les entrées sont supérieures aux sorties.  Débiteur : si les sorties sont supérieures aux entrées. Pour l'écriture comptable ce document revêt une importance non négligeable, d'abord il permet de procéder au rapprochement du compte banque et du journal auxiliaire banque, ensuite de vérifier les montants des 13
  14. 14. opérations réglées par chèque. Mais avant tout, ce document constituait la base sur laquelle s'appuyait le classement de facture réglée par chèque. C. Les pièces de caisses: Ce sont des documents propres à l'entreprise qu'elle crée elle-même pour garder trace des règlements par espèce, surtout les non justifiés par exemple, l'achat de timbres postaux (en cas de recette). C'est l'utilisation de ces différentes pièces comptables qui va permettre au comptable d'élaborer un bon traitement Comptable. 2-1-2. L'organisation comptable : L'information comptable constitue actuellement l'une des données essentielles dans la préparation de toute décision de planification ou de gestion, mais pour que cette information soit fiable et pertinente, elle doit être de haut niveau d'organisation c'est pour cela qu’il y a deux étapes d'organisation à savoir la comptabilité auxiliaire puis la comptabilité générale. a. La comptabilité auxiliaire: La fiduciaire fait appel généralement à cinq journaux auxiliaires, il s'agit du journal «achat », « vente », « caisse », «banque », et «opérations diverses» chaque journal permet de retracer la vie d'un compte et de dégager un solde qui peut être provisoire ou définitif à une date déterminée.  le journal achats: Avant de faire la saisie au journal achat, il faut d'abord classer par ordre chronologique les factures d'achat, ces dernières doivent comporter trois montants: HT, TTC, TVA. Ainsi, l'enregistrement des diverses opérations d'achat se fait, par débit 14
  15. 15. d'un compte de charge (achat de marchandise) ou d'actif (achat d'immobilisation) pour le montant 1-11', et le compte de TVA sur charge ou sur immobilisation, et le crédit de compte fournisseur avec le montant TTC. DATE N° PIECE COMPTE LIBELLE DEBIT 6126 1543.58 ACHAT PS/CES CREDIT NF°501E016435 (1T/05) 020/09/10 3455 TVA RECUP/TEL.1T05 4411 308.72 MAROC TELECOM 1852.30  Le journal vente: Correspond à toutes les opérations de vente effectuées avec les clients, ce journal reçoit dans son crédit toutes les ventes d'un bien ou d'un service réalisées par l'entreprise, avec en contrepartie le débit d'un compte d'actif circulant hors trésorerie, notamment le compte client, plus un compte de taxe sur la valeur ajoutée. DATE N° PIECE COMPTE LIBELLE 15 DEBIT CREDIT
  16. 16. 5161 7124 30/09/10 CAISSE 2407.98 VENTPS/CESN°F501E01 2006.65 4635 (1T/05) 4455 TVA FACT. /TEL.(1T/05) 401.33  Le journal caisse: Ce journal ne comprend que les opérations réglées en espèces. Il est divisé en deux parties: caisse débit où sont enregistrés les encaissements par exemple.  Versement effectué par le client en espèce  Les chèques ayant fait l'objet d'un retrait de la banque pour alimenter la caisse. Et caisse crédit où sont enregistrés les décaissements de fond pour régler les dépenses nécessaire à l'activité de l'entreprise. DATE N° PIECE COMPTE 4411 LIBELLE REGLE TEL.NF°36161T/05 DEBIT 1597.71 6167 DROIT TIMBRE 8.00 5141 CAISSE CREDIT 14/09/10  Le journal de banque : 16 1605.71
  17. 17. Si le journal enregistre les opérations payées en espèce, le journal banque ne concerne au contraire que les opérations réglés par chèque. Ces opérations effectuées par la banque sont diverses: Versement, escompte, règlement, virement, remise de chèque. Dont certaine sont à débiter pour augmenter l'avoir bancaire, d'autres sont accrédités pour montrer qu'il y a diminution des sollicités DATE N°PIECE COMPTE 4411 LIBELLE REGLE TEL.NF°3616 1T/05 DEBIT 1597.71 6167 DROIT TIMBRE CREDIT 8.00 19/10/10 5141 CAISSE 1605.71  Le journal des opérations diverses Le journal des opérations diverses regroupe toutes les opérations qui n'ont pas de places dans les autres journaux, il s'agit là des opérations qui ne sont pas directement liées à l'exploitation de l'entreprise. On peut citer à titre d'exemple:  la constations de la T. V.A  les salaires et les opérations y afférent (CNSS, IGR, retraite...)  Les écritures des régulations, les amortissements. Apres l'établissement de ces différents journaux auxiliaires, le comptable de la fiduciaire précède à la présentation du livre comptable et des états de synthèse. b. Le livre comptable et les états de synthèse:  les livres comptables : Les livres choisis par le cabinet « CHALLENGE AUDIT », pour organiser 17
  18. 18. ses travaux comptables sont, le journal général, le grand livre et la balance.  Le journal général: le journal général est établi à partir des journaux auxiliaires, ce journal reprend pour chaque journal auxiliaire, les comptes mouvementés pendant un mois avec le taux de mouvements débiteurs ou créditeurs  Le grand livre: après avoir enregistré les opérations dans le journal, il reporte les sommes dans les comptes correspondant aux données du journal. Le grand livre est constitué par l'ensemble des comptes de l'entreprise, il est donc nécessaire. Son élaboration est rendue facile grâce à l'informatique.  La balance: La balance est un tableau qui représente l'ensemble des comptes, ainsi que leur circulation, elle s'assure de trois choses importantes: Total solde débiteur Total solde créditeur Début d'exercice Début d’exercice Total mouvement débit = Total mouvements crédit Total solde débiteur = Total solde créditeur C'est ainsi que la balance permet de contrôler le principe de la partie double.  Les états de synthèse: Les états de synthèse sont établis une fois par exercice, à la fin de celui-ci, sont l'expression quasi-exhaustive de l’information comptable destiné aux tiers, et constituent le moyen privilégié d'information des dirigeants eux-mêmes sur 18
  19. 19. la situation et la gestion de l'entreprise. Ils sont établis selon les principes et règles le code général de normalisation comptable, ils doivent donner une image fidèle de la situation financière de l'entreprise. Leur présentation identique d'un exercice à l'autre doit être faite selon l'un des deux modèles proposé par CGNC. Il s'agit de :  Modèle normal: conçu spécialement pour les grandes et les moyens entreprises.  Modèle simplifié: réservé aux petites entreprises ne dépassant pas un certain seuil de taille fixée par les textes. Ces entreprises peuvent à leur convenance ne pas user de cette possibilité et utiliser les modèles normaux. Les principaux états de synthèse sont le bilan, le compte de produit et de charges, que la fiduciaire traite et analyse pour faciliter la gestion de l'entreprise de décision au sein de celle-ci. Ce soin particulier est exercé au sein de la fiduciaire «CHALLENGE AUDIT» afin d'assurer à l'information comptable, la crédibilité la plus large possible, ce qui facilite l'élaboration des autres travaux fiscaux, sociaux et juridiques. 2-2- LES TRAVAUX FISCAUX ET LES DECLARATIONS SOCIALES : A fin de couvrir les charges publiques , l'état a recours à des prestations pécuniaires qu'il impose aux particuliers et / ou aux sociétés soit de manière directe ou indirecte, les citoyens versant à l'administration du fisc, une somme d'argent, en contrepartie des produits des services dont ils ont sollicité à titre individuel (taxe) ou des services rendus à l'ensemble des citoyens (impôt). Alors que la caisse nationale de sécurité sociale a été créée en 1959 pour assurer l'équilibre social des citoyens vivant dans une société donnée. Parmi les déclarations fiscales traitées dans ce cabinet, on peut trouver: 19
  20. 20. - déclaration de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), - impôt général sur les revenus(IGR). - Impôt sur les sociétés. 2-2-1.La taxe sur la valeur ajoutée(TVA) : La TVA a été instituée par la loi N°30 -85 Promulguée par le dahir N° 185347 de décembre 1985 pour entrer en vigueur le 1er avril 1986. La TVA est un impôt direct de consommation qui frappe les opérations de livraisons de bien et de prestation de service. Elle est supportée en dernier lieu par le consommateur final. La base d'imposition est généralement le prix de vente hors taxe après déduction de l'ensemble des réductions (Rabais, remise, ristourne et escompte de règlement. Autrement dit, la base d'imposition est le net commercial et le net financier selon le type de réduction. i. Champs d'application: La TVA s'applique sur le chiffre d'affaire des opérations industrielles, commerciales, artisanales, ou relevant d'exercice d'une profession libérale accomplie au Maroc, ainsi qu'à l'opération d'importation. Cependant, il convient de distinguer qu'il y a des opérations entrant obligatoirement dans le champ d'application de la T. V.A notamment celle de livraison de bien et de prestation de service et il y'a des opérations soumises volontairement à la taxe c'est-à-dire le contribuable peut choisir à soumettre pour bénéficier du régime de déduction. Il y'a également des opérations exonérées. Il s'agit des opérations portant sur les produits de consommations courantes notamment alimentaires, les produits faisant l'objet d'un monopole de l'état, les produits ou services des secteurs aidés par l'état et les produits soumis à des taxes spécifiques. Enfin l'application de la TVA nous emmène à aborder les régimes de la TVA. ii. Le fait générateur de la TVA : 20
  21. 21. Le fait générateur de l'imposition est l'événement qui donne naissance à la dette fiscale envers le trésor et rend l'impôt immédiatement exigible, ainsi, on distingue deux régimes. - Le régime de l'encaissement. - Le régime du débit. Le régime de l'encaissement: En matière de TV A, le fait générateur est constitué par l'encaissement du prix, sans considération de la date d'établissement de la facture ou la date de livraison de bien et de prestation de service. le fait générateur se situe à la date: - Du versement pour les règlements en espèce. - De l'encaissement du chèque pour ce mode de règlement - D'échéance de l'effet en cas d'émission de traite. Le régime du débit: Le redevable de la TVA sont autorisé à acquitter la taxe d'après les débits. La taxe est exigible en cas d'option, lorsque le compte du client est débité de la somme due à raison de la livraison de marchandise, ou de la prestation, sans considération du moment auquel intervient l'encaissement de la dite somme. Toutefois, si l'encaissement ou la facturation intervienne ou titre d'une affaire avant l'inscription de la créance y afférente au débit du compte client, la TV A devient exigible à la date des dites encaissements ou facturation. iii. Les taux de la TVA :  Le taux normal de 20% : c'est le taux qui s'applique à tous les produits et service taxables, qui ne sont pas soumis à un taux réduit.  Le taux de 14%: c'est le taux réduit de la TVA qui s'applique aux graisses alimentaires, thé, confitures, opérations de transport, les véhicules automobiles pour le transport des marchandises...  Le taux de 10%: c'est le taux réduit de la TVA qui s'applique aux: 21
  22. 22. . Opération de vente de denrées de boisson à consommer sur place. . Opération touristiques et restauration dans les hôtels. . Opération de locations d'immeuble.  Le taux de 7% : c'est le taux réduit de la TVA, qui s'applique au produit de large consommation: l'eau, l'énergie, les huiles, les produits pharmaceutiques, les aliments et certain profession libérales... iv. Le paiement de la TVA : Deux régimes d'imposition sont prévus par la loi 30-85- de la TVA :  Le régime de déclaration mensuelle.  Le régime de déclaration trimestrielle. Les taux actuellement en vigueur sont les suivants: Régime de déclaration mensuelle: Sous ce régime, la TVA existe au titre des opérations taxables réalisées au cours d'un mois, est versée au trésor avant la fin du mois suivant, ce régime est obligatoire pour:  Les entreprises qui ont réalisé, au cours de l'année précédente, un chiffre d'affaire hors TVA, supérieur ou égale à 1000000dhs.  Les entreprises n'ayant pas d'établissement au Maroc et y effectuant des opérations imposables. Régime de la déclaration trimestrielle: Sous ce régime, la TV A exigible au titre des opérations taxables réalisé au cours d'un trimestre, et versé au trésor avant la fin du mois suivant ce trimestre, ce régime obligatoire pour:  Les entreprises dont le chiffre d'affaire hors TVA, réalisé l'année précédente sont inférieures à 1000000dhs.  les entreprises nouvellement assujetties. 22
  23. 23.  Les entreprises dont l'activité sont saisonnières, périodiques au occasionnelles. Il faut noter que la déclaration de la TVA doit être déposé au près du percepteur, avant l'expiration du mois suivant ou le trimestre d'échéance. Lorsque le délai de dépôt de la déclaration expire un jour de congé légal, l'échéance est reportée au 1er jour ouvrable qui suit. La déclaration doit être faite par un imprimé modèle délivré par la direction des impôts. Apres avoir donné une idée sur la TVA et sa déclaration, on va entamer un autre travail effectué au sein de «ses» il s'agit de l'impôt sur le revenu. v. Les cotisations dues à la CNSS : Les cotisations dues à la CNSS sont les suivantes:  8, 87% du salaire brut non plafonnées pour allocations familiales, cette cotisation est à la charge exclusive de l'employeur.  9,78% du salaire brut dans la limite d'un plafond de 500 dirhams par mois pour les prestations sociales. Cette cotisation est répartie comme suit:  1/3 à la charge du salarié soit 3,26 %.  2/3 tiers à la charge de l'employeur soit 6,52%.  1,6 % du salaire de rue pour la taxe de la formation professionnelle, cette cotisation est à la charge de l'employeur. Le montant de la cotisation due à la CNSS être fait soit:  par ordre virement bancaire.  par des versements en espèces auprès d'une banque populaire de la place. 23
  24. 24. 2-2-2. Les supports de paie : Le bulletin de paie : C'est le document par lequel l'entreprise justifie la rémunération de son employé. Il porte les mentions suivantes:       le nom la raison sociale de l'employeur. le numéro de son affiliation à la CNSS. le nom et le prénom de l'employé. le numéro d'immatriculation de l'employé à la CNSS. le nombre de jours de travail. le salaire à payer. 24
  25. 25. LES ACTIVITES DU CABINET 1-LA TENU DE COMPTABILITE : La tenue des comptabilités par le cabinet La tenue d’une comptabilité et la présentation de la comptabilité générale correspondent à une suite d’opérations : - Rassemblement et éventuellement transfert au cabinet des pièces de bases - Comptabilisation de ces pièces - Présentation de la comptabilité générale Chacune de ces opérations doit être réalisée selon des méthodes qui donnent satisfaction au client et être parfaitement maitrisées par le cabinet. Le processus global est donc l’addition de différents procédés. Rassemblement et transfert des pièces de base Scanner Fax courier comptabilisation des pieces : 25
  26. 26. CONCLUSION Ainsi, j’ai effectué mon stage au sein de l’entreprise Challenge Audit. Lors de ce stage de 8 semaines, j’ai pu mettre en pratique mes connaissances théoriques acquises durant ma formation, de plus, je me suis confronté aux difficultés réelles du monde du travail et. Après ma rapide intégration parmi les membres de l’entreprise, j’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs tâches qui ont constitué des missions sérieuses de mon stage. Chacune de ces tâches, utiles au service et au bon déroulement de l’activité de l’entreprise, se sont inscrites dans la stratégie de celle-ci et plus précisément dans celle du Gérant. Je garde du stage un excellent souvenir, il constitue désormais une expérience professionnelle valorisante et encourageante pour mon avenir. Je pense que cette expérience en entreprise m’a offert une bonne préparation à mon insertion professionnelle car elle fut pour moi une expérience enrichissante et complète qui conforte mon désir d’exercer ce métier. Enfin, je tiens à exprimer ma satisfaction d’avoir pu travaillé dans de bonnes conditions matérielles et un environnement agréable. 26

×