rapport Creation d'entreprise "nature sarl"

  • 1,271 views
Uploaded on

Dans le cadre de l’activité de l’observatoire de l’entreprise, notre classe de 3ème année était divisée en groupes, à chaque groupe était attribué un thème sur lequel ils devaient travailler par notre …

Dans le cadre de l’activité de l’observatoire de l’entreprise, notre classe de 3ème année était divisée en groupes, à chaque groupe était attribué un thème sur lequel ils devaient travailler par notre professeur et encadrant des activités de l’observatoire, Mr. Mohamed Kadous. le theme sur lequel on a pu travailer c'est la création d'entreprise.
Après un travail préliminaire théorique, le résultat de plusieurs réunions, on est sorti avec la décision de commencer par une entreprise dans le domaine industriel, et être un des producteurs des arômes alimentaires nationaux. C’est un investissement qui commence à peine à émerger, permettant une opportunité qu’il faut saisir aux nouveaux entrants, car c’est un marché qui n’est pas encore totalement exploité.
La procédure de création de cette entreprise va nous faire survoler tous les volets principaux nécessaires à cette opération, nous allons devoir créer l’entreprise en passant par plusieurs étapes qui doivent être exécuter en respectant les réglementations en vigueurs, les obligations du secteur et toutes les opérations qui vont assurer le démarrage et la survie de notre entreprise pendant au moins les 5 années à suivre.

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,271
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
63
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 1
  • 2. 2 INTRODUCTION Dans le cadre de l’activité de l’observatoire de l’entreprise, notre classe de 3ème année était divisée en groupes, à chaque groupe était attribué un thème sur lequel ils devaient travailler par notre professeur et encadrant des activités de l’observatoire, Mr. Kadous. Les deux principaux thèmes qui sont disponibles pour cette année sont : - Création d’entreprise. - Trophée d’entreprise. Notre groupe, qui est composé de trois membres (Aziz Adghal, El Mehdi Laâroussi et Mustapha Tichli), a choisi le thème de création de nouvelle entreprise. Après un travail préliminaire théorique, le résultat de plusieurs réunions, on est sorti avec la décision de commencer par une entreprise dans le domaine industriel, et être un des producteurs des arômes alimentaires nationaux. C’est un investissement qui commence à peine à émerger, permettant une opportunité qu’il faut saisir aux nouveaux entrants, car c’est un marché qui n’est pas encore totalement exploité. La procédure de création de cette entreprise va nous faire survoler tous les volets principaux nécessaires à cette opération, nous allons devoir créer l’entreprise en passant par plusieurs étapes qui doivent être exécuter en respectant les réglementations en vigueurs, les obligations du secteur et toutes les opérations qui vont assurer le démarrage et la survie de notre entreprise pendant au moins les 5 années à suivre. Tous les produits alimentaires aujourd’hui sont à base d’arômes, et si on aurait voulu utiliser des fruits secs à la place des aromes, cela n’aurait jamais pu être pratique. Le développement des procédés industriels en alimentation a conduit à plusieurs exigences nouvelles. Il fallait en effet obtenir des produits standards, toujours disponibles, constants en qualité et en concentration. De plus, le marché des denrées subit des contraintes climatiques, économiques voir politiques, qui rendent impossible la fabrication de produit répondant à la totalité de ces critères. Les arômes permettent, dans une certaine mesure, de
  • 3. 3 s’affranchir de ces contraintes. Ces arômes que l'on ajoute aux aliments peuvent être de composition entièrement artificielle, ou au contraire d'origine naturelle. Tout dépend des matières premières utilisées. Les arômes sont ensuite combinés entre eux, de façon à imiter ou renforcer les arômes naturels. Il est de plus en plus difficile de retrouver le goût naturel des aliments. Les différentes phases de conservation longue durée, de pasteurisation, dénaturent le goût et du coup l’industrie alimentaire même bio fait appel aux arômes. Bien sur certains choisissent des arômes « bio » issus des aliments eux mêmes, mais la plupart du temps ce sont des arômes de synthèse c’est à dire chimiques. Comme les arômes sont naturellement présents dans la nature, ils ne sont pas considérés en Europe comme des additifs, ils n’ont donc pas le fameuse lettre « E » comme les conservateurs, et pas besoin de procédure d’agrément pour les inclure dans le processus de fabrication. Ils ne sont pas considérés comme dangereux car on les consomme en infime quantité. Il suffit par exemple de 5mg d’un arôme artificiel pour donner un goût de noisette à 6 millions de yaourts. Les arômes sont présents dans de nombreux aliments issus de l'industrie agroalimentaire et représentent donc un poids économique relativement conséquent. La préférence pour un produit peu onéreux induit naturellement les arômes de synthèse qui peuvent être 2 à 20 fois moins cher qu'un arôme naturel. Le principal avantage des arômes est leur coût, en effet ceux-ci sont moins onéreux que des extraits naturels. Les arômes sont un outil important de la standardisation des produits de consommation issus de l'industrie agroalimentaire. Ils permettent aussi de compenser un traitement chimique qui aurait entraîné une perte de saveur. On va donc utiliser les arômes pour rehausser et remodeler le goût. En effet, les saveurs attendues par les consommateurs favorisent une certaine uniformisation du goût. A contrario, le client peut se surprendre à essayer de nouvelles saveurs, grâce aux arômes et ainsi exploiter toute la dimension créative de ces additifs alimentaires, qui est quasiment infinie. Nous pouvons prendre comme exemple les glaces au goût de bonbons. L’arôme est un élément peu périssable, avec de nombreuses facilités d’emploi et de stockage et offre une disponibilité de chaque produit en toute saison. Son goût reste stable et constant avec le temps, il a une meilleure résistance aux traitements industriels (oxydation…).
  • 4. 4 CHAPITRE 1 : L’ACTIVITE DE FABRICATION DES ARÔMES. I. AU NIVEAU INTERNATIONAL : Le marché mondiale de fabrication des arômes te saveurs est un marché en pleine croissance, hautement technique, spécialisé, novateur et qui a un bon rendement ; d’après le magazine Perfumer & Flavorist, c’est un secteur qui « (…) a réalisé des ventes de 20,3 milliards de dollars américains (…) » en 2011. Le secteur de fabrication des arômes se caractérise essentiellement par son intensité concurrentielle très forte, c’est un secteur en pleine évolution qui demande une veille sérieuse dans tous les domaines (les concurrents, les matières premières, les nouveautés, les machines, etc.). Cependant c’est un secteur qui demeure très complexe et différent d’un pays à l’autre, les arômes doivent être adaptées aux préférences locales des consommateurs qui sont marqués par les arômes traditionnelles de leur région, ainsi les tendances dans l’industrie des arômes sont le reflet fidèle des tendances du marché des aliments et des boissons. Les attentes en matière d’arômes varient considérablement entre pays et régions, L’ajout des arômes comme additifs aux aliments joue un rôle essentiel et influence les quantités consommées de l’aliment, sans oublier de mentionner qu’il faut aussi préciser la région à laquelle les arômes sont destinées car leur utilisation varie selon la région, comme on peut le voir sur la figure ci-dessous.
  • 5. 5 Comme on peut le voir sur le diagramme, les produits laitiers, la confiserie et les soupe prennent la part du lion en ce qui concerne les aliments où il y a une grande concentration d’utilisation des arômes, suivis par les autres aliments avec un faible taux d’utilisation des arômes tels les produits de boulangerie, les crèmes glacées, les nouilles, etc. L’activité de fabrication des arômes est très concentrés, mais cela n’empêche qu’elle est régit par un rythme de concurrence exacerbé. Les deux leaders mondiaux sont Givaudan et Firmenich, et trois principaux intervenants dans l’industrie des arômes au monde sont Givaudan (Suisse), IFF (États-Unis) et Firmenich (Suisse), ils détiennent 44 % (Euromonitor international 2009) du marché mondial des arômes, et pour mieux clarifier, le tableau suivant regroupe les 10 principaux fabricants d’arômes et leurs parts de marché mondial. La figure fait apparaitre les parts de marché et des ventes des fabricants d’arômes et de parfums. Givaudan, Firmenich et IFF occupent les premières places avec des parts de marché considérables, suivis par Symrise et Takasago. Les autres fabricants essayent toujours de lutter pour avoir une place dans le marché mondial
  • 6. 6 des arômes, ce qui prouve que le secteur est caractérisé par une concurrence très forte et acharnée. L’industrie est dominée par de grandes multinationales. L’imitation est maintenant pratique courante dans l’industrie des arômes. Les petites entreprises peuvent se différencier en créant des arômes naturels propres à leur région. Les compagnies qui veulent prospérer sont celles qui présenteront des innovations exclusives et qui font preuve d’une grande créativité. Ces innovations peuvent prendre la forme d’ingrédients de haute performance ou d’instruments permettant de réduire les coûts pour mieux réussir dans les marchés émergents, ou encore de systèmes de distribution qui rehaussent la valeur des arômes et des parfums auprès du consommateur. II. AU NIVEAU NATIONAL : Au Maroc, les habitudes de consommation des produits alimentaires sont très spéciales et en évolution constante. « Le développement économique qu’a connu le Maroc depuis plus d’un demi-siècle a entraîné un changement considérable de la consommation des ménages. Les Marocains consomment plus, mais aussi autrement. » (Débat & chroniques : La consommation des Marocains se transforme par Larabi Jaïdi). Les marocains dépensent plus de 41% en moyenne de leur budget pour la consommation alimentaire (statistiques officielles publiées par le Haut Commissariat au Plan (HCP), à l'occasion de la "journée africaine de la statistique"), ces dépenses peuvent varier d’un consommateur à l’autre et d’une région à l’autre (différences des dépenses entre milieu urbain et rurale), mais n’empêche que les dépenses dans l’alimentaire ont une place de choix dans l’esprit des marocains. Partant de ce principe, les acteurs de l’industrie agroalimentaire s’intéressent de plus en plus à créer toutes sortes d’arômes afin de rendre leur produits plus attractifs pour le consommateur. En effet, le marché de la fabrication des arômes destinés aux produits alimentaires constitue, de nos jours, un monde fourmillant où interviennent plusieurs sociétés de diverses spécialités, desquelles on peut citer Arômes & co Maroc (Casablanca), la première société marocaine de fabrication et de développement d’arômes alimentaires, Foprotec (Casa), Dallant Maghreb (Bouskoura), Aromatic (Casablanca), Quest International Maghreb (Casa), Avm chim (Casablanca), Comaner Maroc (Casa), Dyechem (Casa), … . Les produits où on peut introduire des arômes sont les produits laitiers et dérivés lactées, les pâtisseries, les confiseries, les boissons, crèmes glacées, etc. ce sont les produits alimentaires qui constituent une part importante de la consommation des ménages marocains, et qui sont vendues en quantités très importantes.
  • 7. 7 CHAPITRE 2 : VOLET ADMINISTRATIF Notre entreprise sera une entreprise de type SARL, on a choisi cette structure juridique car elle beaucoup plus simple à mettre en œuvre et nous permettra de réduire notre investissement en ce qui concerne les frais d’établissement.
  • 8. 8
  • 9. 9 ORGANIGRAMME DE « NATURE SARL »
  • 10. 10 CHAPITRE 3 : ETUDE FINANCIERE Les charges fixes et les charges variables sont calculées sur une base mensuelle : (1) Masse salariale : 1 cadre + 5 salariés 1 cadre : 30000 2 salariés : 3000 x 2 = 6000 3 salariés : 2500 x 3 = 7500 Total = 43500 x 26,3% (CNSS+AMO) = 54940,5 PREVISION DU C.A. : Production journalière : 500 kg Coût vente = 500 kg x 85 dhs = 42500,00 dhs 42500 – 20% (TVA) = 34000,00 dhs x 26 jrs = 884000,00 884000 – 588221,31 = 295778,69 Charges fixes et variables Valeurs Mat. Prem. + emballage 457 272,00 Masse salariale(1) 54 940,50 Gasoil véhicule : camion + voiture service 8 000,00 Leasing et crédit véhicule 17 000,00 Eau 1 200,00 Electricité 5 000,00 Maroc télécom fixe 200,00 Téléphone mobile 1 000,00 Taxe d’habitation 650,00 Taxe professionnelle 360,00 Caisse fonctionnement 6 000,00 Ramassage déchet 3 600,00 Nettoyage 1 500,00 Assurance AT 1 098,81 Assurance véhicule + vignette 1 400,00 Agios escompte 9 000,00 Loyer 20 000,00 Total 588 221,31
  • 11. 11 CALCUL DE LA CAF Ainsi on calcul la CAF : CHARGES VARIABLES CHARGES FIXES Mat. Prem. + emballage Gasoil véhicule : camion + voiture service Eau Electricité Maroc télécom fixe Téléphone mobile Caisse fonctionnement 457 272 8 000 1 200 5 000 200 1 000 6 000 Masse salariale Taxe d’habitation Taxe professionnelle Ramassage déchet Nettoyage Assurance véhicule + vignette Assurance AT Loyer 54 940,5 650 360 3 600 1 500 1098,81 1 400 20 000 TOTAL 478 672 TOTAL 83 549,31 1 2 3 4 5 C.A. 10 608 000 10 608 000 10 608 000 10 608 000 10 608 000 Charges financière -542 850 -530 880 -518 910 -506 940 -494 970 Charges variables -5 744 064 -5 744 064 -5 744 064 -5 744 064 -5 744 064 Charges fixes -1 002 591,96 -1 002 591,96 -1 002 591,96 -1 002 591,96 -1 002 591,96 -Amortissement -793 000 -793 000 -793 000 -793 000 -793 000 Total 2 525 494,04 2 537 464,0 4 2 549 434,0 4 2 561 404,04 2 573 374,0 4 I.S. (30%) 757 648,2 761 239,12 764 830,21 768 421,21 772 012,21 Totale après I.S. 1 767 845 1 776 224,8 1 784 603,8 3 1 792 982,8 1 801 361,8 3 +Amortissement 793 000 793 000 793 000 793 000 793 000 CAF 2 560 845,83 2 569 224,8 2 577 603,8 3 2 585 982,8 2 594 361,8 3
  • 12. 12 La rentabilité du projet La Valeur Actuelle Nette : VAN = ∑ CAF (1+i)-t – Capital = 3 251 693,12 MDH Le taux de rentabilité: T = CAF/Capital T année 1 = 64,6% T année 2 = 64,8% T année 3 = 65% T année 4 = 65,2% T année 5 = 65,4%
  • 13. 13 Choix de formule d’investissement - On calcul le coût de financement dans les cas suivant : 1) projet totalement financé par les fonds propres : 0 1 2 3 4 5 Variation charge : Loyer+leasing Dotation aux amortissement 444000 793000 444000 793000 444000 793000 444000 793000 444000 793000 Total 1237000 1237000 1237000 1237000 1237000 Decaissement: Fond propre Loyer +leasing Flux positif : Eco.d’impot -3965000 -444000 371100 -444000 371100 -444000 371100 -444000 371100 -444000 371100 Total -3965000 -72900 -72900 -72900 -72900 -72900 Le taux de rentabilité voulu : T= Chiffre d’affaires (HT)– charge/ Chiffre d’affaires(HT)=23% Flux net actualisés= -3965000 - 72900((1 ,23)^-1) - 72900((1 ,23)^-2) - 72900((1 ,23)^-3) - 72900((1 ,23)^-4) - 72900((1 ,23)^-5) = - 4169373,1
  • 14. 14 2) cas de financement de 21% de l’investissement par emprunt bancaire avec un taux d’intérêt de 7% : Montant de l’emprunt=3965000*21 ,56% =855000 Amortissement de l’emprunt : Emprunt par amortissement constant 0 1 2 3 4 5 Variation charge : Loyer+leasing Dotation aux amortissement Intérét 444000 793000 59850 444000 793000 47880 444000 793000 35910 444000 793000 23940 444000 793000 11970 Total 1296850 1284880 1272910 1260940 1248970 Decaissement: Fond propre Loyer +leasing Annuité Flux positif : Eco.d’impot -3110000 -444000 -230850 371100 -444000 -218880 371100 -444000 -206910 371100 -444000 -194940 371100 -444000 182970 371100 Total -303750 -291780 -279810 -267840 -255870 Flux net actualisé=-3110000 - (303750(1 ,23)^-1) - (291780(1 ,23)^-2) - (279810(1 ,23)^-3) - (267840(1 ,23)^-4) - 255870(1 ,23)^-5 = -3908082 Le financement 21,56% de l’investissement avec crédit bancaire est préférable que son financement avec les fonds propres. N Montant reste dù Intérét Amortissement Annuité 1 855000 59850 171000 230850 2 684000 47880 171000 218880 3 513000 35910 171000 206910 4 342000 23940 171000 194940 5 171000 11970 171000 182970
  • 15. 15 INVESTISSEMENT TRAITEMENT D’EAU : MACHINES ET MATIERES PREMIERES : NATURE DE L’INVESTISSEMENT MONTANT Achat Machines Aménagement Etagères inox Importation de matière première Importation de matière première Importation de matière première Achat machines Cantaire + voiture tourisme …..350 000,00 …..150 000,00 …..165 000,00 …..350000,00 …..600000,00 …..250 000,00 …..650 000,00 Total…………….. 2 515 000,00 NATURE DE L’INVESTISSEMENT MONTANT Réalisation des Citernes de stockage d’eau (Tôles inox, tuyauterie, tubes, vannes et pompes à eau) Station de Filtration d’eau. …1 000 000,00 …..450 000,00 Total…………….. 1 450 000,00
  • 16. 16 PLAN DE FINANCEMENT EMPLOIS 0 1 2 3 4 5 Frais préliminaires 6 000,00 loyer d’unité industrielle 240 000 240 000 240 000 240 000 240 000 240 000 Installations techniques, matériel et outillage 2 200 000 Matériel de transport 650 000 Mobilier, matériel de bureau et aménagement divers 30 000 Variation du BFR 1 115 000 (IMPORTATIO N DES M.P) 6506655,72 6506655,72 6506655,72 6506655,72 6506655,72 Remboursemen t de l’emprunt 230 850 218 880 206 910 194 940 182 970 Dividendes (50% de la caf) 1280422,92 1280422,92 1280422,92 1280422,92 1280422,92 TOTAL 1 4241000 8257928.64 8245958,64 8233988,64 8222018,64 8210048,64 RESSOURCES Fonds propres 3110000 L’emprunt 855000 CAF 2560845,83 2569224,8 2577603,83 2585982,8 2594361,83 Variation de BFR 6506655,72 6506655,72 6506655,72 6506655,72 6506655,72 TOTAL 2 3965000 9067501,55 9075880,52 9084259,55 9092638,52 9101017,55 Ecarts annuels (T1 – T2) 276000 809572,91 829921,88 850270,91 870619,88 890968,91 Insuffisance financière par : Trésorerie initiale 276000 1085572,91 1915494,79 2765765,7 3636385,58 Trésorerie finale 276000 1085572,91 1915494,79 2765765,7 3636385,58 4527354,49
  • 17. 17 CHAPITRE 4 : VOLET MARKETING Avec notre nouvelle entrée dans le marché des fabricants d’arômes alimentaires, notre entreprise a bien besoin de se baser sur une stratégie marketing solide et rassemblant au maximum les différents défis et obstacle que peut rencontrer l’activité. La nature de notre activité est industrielle, on est spécialisé dans la fabrication des arômes alimentaires. Les clients qu’on veut servir sont les toutes les entreprise productrice dans le secteur de l’agroalimentaire, sur tout le territoire marocain. Les fabricants de jus, des produits laitiers, biscuiteries, confiseries, etc. sont des clients potentiels qu’on va essayer - à tout prix et en exploitant tout ce qui est dans notre capacité – de d’attirer. Cela pourrait être mis en œuvre en adoptant une stratégie qui va nous doter d’un avantage concurrentiel, c'est-à-dire qu’on va essayer de remplacer l’offre des concurrents par une offre qui va nous garantir l’insertion dans ce marché. Les arômes qu’on peut produire : Ce sont les arômes alimentaires naturels. Nos variétés sont : - fraise, - orange, - pêche, - banane, - vanille, - citron - et ananas. En poudre et en liquide, nos arômes vont offrir une satisfaction meilleure à nos clients et qui vont remplacer l’offre concurrente. Dans notre démarche marketing on a procéder à l’analyse suivante : 1. La segmentation : Pour notre première étape, on va procéder à la segmentation du marché, pour cela on a choisi la segmentation par avantages recherchés. Les avantages recherchés dans la fabrication des arômes sont relatifs toujours au rapport qualité/prix, c’est cela qui va constituer notre avantage concurrentiel, et qui va jouer un rôle essentiel dans la survie et le succès de notre entreprise « NATURE SARL ».
  • 18. 18 2. Le ciblage : Nos clients potentiels sont : 1) Confiserie : - la société AICHA - la société EL BARAKA - Finetti – Casablanca - Foods & goods – Bouskoura - Confiserie la RUCHE – Bouskoura - Aiguebelle – Casablanca - Bams – Casablanca - California food – Casablanca - Deluxe food company – Casablanca - E.m.s.a. – Casablanca - Ecomab - Casablanca 2) Les Produits laitiers : - Centrale laitier - Jawda - Chergui - Fromital – Agadir - Silda – Agadir - Gipam – Berrechid - Comaner Maroc – Casablanca - Doha de cornets de glaces (Sté) – Casablanca - Fromagerie des Doukkala – Casablanca - Glace Nejjari – Casablanca - Margafrique – Casablanca - Nestlé Maroc – Casablanca 3) Biscuiteries : - GAUMAR – Casablanca - MICHOC - Casablanca - Chocorif Bipan – Fes - Bimo - Casablanca - Henry’s - Casablanca - Biscaf - Casablanca - Comaner - Casablanca - Belga Chocolats - Casablanca - Dulcena – Nador - Biscoma – Casablanca 4) Les jus : - SOMACOSEF – Fes - V.c.r. - Vinaigreries chérifiennes réunies s.a. – Casablanca
  • 19. 19 - Moroccan Food Processing – Casablanca - Rifrui – Casablanca - Rostoy Maroc – Tanger - FRUMAT – Casablanca 3. Le marketing mix : Le marketing-mix est l’ensemble de touts les efforts coordonnées par notre entreprise « NATURE SARL » pour atteindre son objectif. Il est aussi l'ensemble des variables dont l'entreprise dispose pour influencer le comportement futur de l'acheteur. Il s'agit des 4P marketing : Le Produit, Le Prix, La Place (Distribution) et La Promotion (Commercialisation). Le marketing-mix va permettre à notre entreprise de pouvoir s’adapter aux 4P marketing, afin de faciliter une bonne commercialisation du produit. C’est la recherche de la combinaison des forces de marketing optimisant le profit ou privilégiant l’objectif commercial donné. Après avoir déterminé notre segment où on vise de nous positionner (positionnement par rapport aux attributs de nos produits) et nos clients cibles, il est nécessaire de mettre en œuvre une stratégie de marketing opérationnel efficace qui va déterminer notre : - Politique prix - Politique produit - Politique de communication - Politique de distribution a/ politique prix : Le prix initial que notre groupe a décider d’attribuer aux différentes arômes offertes, pour toutes les variétés, est de 85 dhs pour le kilo. On a essayé d’ajuster ce prix au maximum en donnant considération aux différentes variables qui peuvent influencer le prix, telles : - Les prix proposés par les concurrents. - Le cout de revient (couts de production + couts hors production). - Les attentes des clients. - Notre stratégie d’insertion parmi les concurrents qui nous impose de baisser le prix et offrir une qualité supérieure.
  • 20. 20 b/ politique produit : Pour nos produits, il dans notre capacité de produire jusqu’à 7 variétés (fraise, orange, pêche, banane, vanille, citron et ananas) en poudre ou en liquide. Les matières premières choisies sont des matières premières de très bonne qualité, fourni par la société « Augustus Oil Ltd UK ». Notre entreprise peut aussi offrir un haut niveau d’hygiène et de contrôle organoleptique. Nos produits seront emballés de façon à ce que cet emballage ne soit pas nuisant à l’environnement et permet une reconnaissance immédiate de notre entreprise. Toutes ces conditions complémentaires vont donner une valeur ajoutée à la qualité de nos produits proposés par rapport aux concurrents. Une offre spéciale pour tous nos clients nouveau sera offerte par notre entreprise, on va donner un échenillant d’arômes aux entreprises pour qu’elles puissent le tester, cela va augmenter notre notoriété et fidéliser nos clients. c/ politique communication : Notre stratégie de communication sera basée sur une stratégie de marketing direct, en collaboration avec les efforts de notre agent commercial, qui va essayer de contacter un maximum de clients (déjà définis par le ciblage) sur tout le territoire marocain. Nos clients doivent connaitre notre offre, les avantages qu’on leur offre et la possibilité d’établir des relations qui peuvent s’étaler sur le long-terme. C’est pour cela que le budget consacré au commercial doit être un budget important, des fêtes et des cadeaux d’entreprises, des facilité de paiement, les délais de paiement, tous ces avantages seront offerts par notre entreprise pour essayer d’attirer et de fidéliser nos clients. La couverture géographique est aussi un des éléments indispensable pour notre réussit.
  • 21. 21 d/ politique de distribution : Pour notre stratégie d’attaque du marché on a choisi de procéder par une distribution intensive, notre produit va être disponible pour toutes les entreprises qui l’intéressent, et le canal choisi sera un canal direct, de « NATURE SARL » vers les entreprises clientes. Les trois principaux avantages liés au choix de ce canal sont : investissements financiers de départ limités puisque aucun réseau commercial n'est mis en place. augmentation de la marge bénéficiaire et de la rentabilité (grâce à l'absence d'intermédiaire) et donc diminution possible des prix ; contact direct avec les clients qui induit une meilleure connaissance de leurs besoins et donc une politique commerciale plus adaptée. En ce qui concerne les moyens consacrés à l’agent commercial ils vont être en terme de : - un camion canter : qui va être consacré a la livraison des marchandises (capacité de carrosserie maximale de 5,6 tons). - voiture de service : une Ford focus (5l/100KM de gasoil) consacré pour les déplacements de l’agent commercial dans tout le territoire marocain.
  • 22. 22 CONCLUSION Arrivant à bout de notre travail, notre groupe espère avoir couvert tous ce qui pourrait y avoir pour créer sa propre entreprise dans le secteur industriel, partant de la création de l’entreprise du côté juridique, passant par son étude technique et financière, jusqu’à arriver à déterminer son volet marketing et commercial. C’était un travail difficile mais qui a eu ses fruits, on a pu apprendre d’innombrable astuces et connaissances, on a pu approfondir un petit peut nos connaissances théoriques qu’on a pu accumuler tout le long des trois années d’études, et pour coroner le tout, on a pu mélanger ses connaissances avec un peut de pratiques, ce qui donne une valeur ajoutée à nos acquis. Les défis qu’on nous propose dans le cadre de l’activité de l’observatoire de l’entreprise n’ont cessé de nous pousser à donner le meilleur de nous même, pendant trois années notre promotion a travaillé sur des thèmes différents, des sujets de recherche diversifiés qui devait être exécuté dans un climat de vie en groupe qui n’a qu’un seul objectif, c’est de réussir à développer des capacités de présentation. On essayer de faire de notre possible pour pouvoir réussir ce projet, on l’espère sincèrement, mais le plus importants c’est qu’après avoir entamer ce projet on a pu constater qu’il y a tout un grand nombre de projet d’investissements nouveaux qu’on peut étudier, beaucoup plus de marchés à exploiter. On a appris que tout entreprise ne peu survivre qu’avec un travail en communs de plusieurs personnes, fournissant des efforts exceptionnels et structurés, des idées nouvelles et révélatrice, et un effort de coordination entre tous ces éléments afin de prouver leur place sur un marché fourmillant de concurrents.
  • 23. 23 BIBLIOGRAPHIE - L’industrie mondiale des arômes/ rapport d’analyse de marché 2011/ bureau des marchés internationaux/ Canada. - www.mi.ucam.ac.ma - Le magazine Perfumer & Flavorist. - Euromonitor international. - la vie-éco/ édition le 08/11/2010 - emaroc.info - Marketing stratégique et opérationnel (Du marketing à l’orientation-marché) par Jean-Jacques Lambin et Chantal de Moerloose (7e édition) - www.tanargan.com - www.entreprendre.ma
  • 24. 24 ANNEXES
  • 25. 25 SOCIETE ‘’.....................................‘’SARL SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE CAPITAL SOCIAL : ………………. DHS SIEGE SOCIAL : …………………………………………………………………………………………... S T A T U T S Les soussignés: Indiquer : - Pour les personnes physiques, les noms, prénoms, date et lieu de naissance, nationalité, domicile, numéro des pièces d’identité (pour les associé(é)s personne physique étrangère non résidente au Maroc veuillez mentionner leurs adresse à l’étranger) - Pour les personnes morales, indiquer le nom, le prénom, le domicile et la qualité du représentant légal de la société, ainsi que la dénomination sociale, la forme, le capital social, le siège et le numéro du RC de la société qu’il représente - ………………………. - ………………………. LESQUELS ont établi ainsi qu’il suit les statuts d’une Société à Responsabilité Limitée qu’ils ont décidé de former. TITRE PREMIER FORME - OBJET- DENOMINATION - SIEGE - DUREE ARTICLE 1 : FORMATION IL est formé par les présentes entre les comparants attributaires des parts ci-après créées et tous ceux qui pourraient devenir cessionnaires, à un titre quelconque, des parts ci-après créées ou des parts créées en représentation d’augmentation de capital, une Société à Responsabilité Limitée régie par la loi en vigueur au Maroc et notamment le dahir n° 1-97-49 du 5 Chaoual 1417 (13 Février 1997) portant promulgation de la loi n° 5-96, le dahir 1-06-21du 15 moharam 1427(14 Février 2006) portant promulgation de la loi 21-05, et le dahir n° 1-11-39 du 29 Joumada II 1432 (02 Juin 2011) portant promulgation de la loi n° 24-10 modifiant et complétant la loi n° 5-96 sur la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en participation, ainsi que par les présents statuts. ARTICLE 2 : OBJET La Société a pour objet tant au Maroc qu’à l’étranger tant pour son compte que pour le compte des tiers : - ………………………. - ………………………. - ………………………. - Et plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, financières, mobilières et immobilières, se rattachant directement ou indirectement aux objets précités, ou susceptibles de favoriser la réalisation et le développement. ARTICLE 3 : DENOMINATION La Société prend la dénomination de : “ …………………….. “ Société à Responsabilité Limitée (et pour sigle …. : s’il existe). Dans tous actes, factures, bordereaux et pièces quelconques concernant la société, la dénomination devra être suivie des mots écrits visiblement et en toutes lettres, SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE. ARTICLE 4 : SIEGE SOCIAL Le siège social est fixé à : …………………………………………………. Il pourra être transféré en tout autre endroit au Maroc en vertu d’une décision collective des associés, des succursales ou agences peuvent être créées, dans la même ville par simple décision de la gérance. ARTICLE 5 : DUREE La Société est constituée pour une durée de Quatre Vingt Dix Neuf (99) années à compter de son immatriculation au registre du commerce, sauf les cas de dissolution anticipée ou prorogation prévue par la loi ou par les présents statuts.
  • 26. 26 TITRE DEUXIEME APPORT - CAPITAL SOCIAL ARTICLE 6 : APPORTS Il est fait apport à la présente société : - Par (personne physique, le nom, prénom/ personne morale, dénomination sociale) De la somme en espèces de .............................. DHS (en lettres Dirhams) - Par (personne physique, le nom, prénom/ personne morale, dénomination sociale) De la somme en espèces de .............................. DHS (en lettres Dirhams) TOTAL .............................. DHS Si le capital est supérieur à Cent Mille Dirhams ( Laquelle somme, les associés déclarent l’avoir déposée dans un compte bancaire bloqué ouvert au nom de la Société dans la Banque dite : ………………. ) ARTICLE 7 : CAPITAL SOCIAL Le capital social est fixé à la somme de …………… DHS (en lettres Dirhams) divisé en ……….. (en lettres) parts sociales de …….. DHS (en lettres Dirhams) Si le capital est totalement libéré : ( chacune totalement libérées, et attribuées aux associes en proportion de leurs apports respectifs ; savoir. ) Si le capital est libéré à hauteur du ¼, ½, ¾ ... : ( chacune libérées à concurrence du ¼, ½, ¾ ..., et attribuées aux associés en proportion de leurs apports respectifs ; savoir ). - (personne physique, le nom, prénom/ personne morale, dénomination sociale) ........................ Parts - (personne physique, le nom, prénom/ personne morale, dénomination sociale) ........................ Parts TOTAL ........................ Parts La libération du surplus interviendra sur décision des cogérants, en une ou plusieurs fois dans un délai qui ne pourra excéder cinq (5) ans à compter de l’immatriculation de la société au registre de commerce ARTICLE 8 : AUGMENTATION REDUCTION DE CAPITAL Le capital social pourra être augmenté en une ou plusieurs fois pour la création de parts sociales en vertu d’une décision collective, prise dans les termes de l’article 22 ci-après; ces parts qui ne pourront en aucun cas faire l’objet d’une souscription publique devront être entièrement libérées et toutes réparties lors de leur création. Le capital pourra être également réduit pour quelque cause que ce soit et de quelque manière que ce soit, notamment au moyen d’un remboursement aux associés, d’un rachat de parts ou d’une réduction du montant nominal ou du nombre de parts, le tout dans les limites fixées par la loi. ARTICLE 9 : PARTS SOCIALES Les parts ne peuvent en aucun cas être représentées par des titres négociables, les droits de chaque associé dans la Société résultent des présentes, des actes modificatifs ultérieurs et des cessions qui seraient régulièrement consenties; chaque associé peut se faire délivrer à ses frais des copies ou des extraits de ces actes certifiés par un gérant. ARTICLE 10 : INDIVISIBILITE DES PARTS SOCIALES Les parts sociales sont indivisibles et la société ne reconnaît qu’un porteur pour chaque part sociale.
  • 27. 27 Les propriétaires indivis sont tenus de se faire représenter auprès de la société par l’un d’eux. ARTICLE 11 : DROITS DES PARTS SOCIALES Chaque part a droit, dans les avantages attribués à l’ensemble des parts sociales par les articles 27 et 30 à une fraction proportionnelle au nombre de parts existantes. ARTICLE 12 : LIMITATION DE LA RESPONSABILITE DES ASSOCIES Les associés ne sont tenus, même à l’égard des tiers que jusqu’à concurrence du montant de leurs apports ; Ils ne peuvent être soumis, au delà, à aucun appel de fonds et sous réserve de l’application de la loi au Maroc, ils ne peuvent être assujettis à aucune restitution des dividendes. ARTICLE 13 : CESSION DE PARTS Les cessions de parts se feront par acte sous signatures privées ou par acte authentique, elles devront être signifiées à la Société ou acceptées par elle dans un acte, le tout dans les formes et conditions prévues par l’article 193 du Dahir formant Code des Obligations et Contrats. Les parts sociales sont librement cessibles entre associés à leur valeur nominale. Elles ne pourront être cédées à des tiers étrangers qu’en vertu d’une décision prise à l’unanimité des associés.En cas de cession projetée à une personne autre qu’un associé, le cédant doit en faire la déclaration à la gérance par lettre recommandée, en indiquant les nom, prénom, profession et domicile du cessionnaire, le nombre des parts à céder et le prix de la cession. Dans la quinzaine qui suit la réception de cette déclaration, la gérance en adresse une copie certifiée à chacun des associés par lettre recommandée et les invite en même temps, à lui faire connaître au moyen d’un vote écrit, dans le délai de dix (10) jours à compter de la date de l’envoi de cette copie, s’ils donnent ou non leur consentement à la réalisation de la cession projetée; Si ce consentement n’est pas obtenu, la cession ne peut être régularisée. En tout état de cause, les associés fondateurs auront un droit de préemption sur tout acquéreur étranger pour le rachat des parts cédées à leur valeur nominale, même si l’exercice de ce droit entraîne la dissolution de la Société et à pour conséquence de transporter à un seul associé la totalité de l’actif et du passif social. Les dispositions qui précèdent sont applicables à tous les cas de cession, même par adjudication publique en vertu d’une ordonnance de justice ou autrement, elles sont également applicables aux mutations par décès et aux transmissions entre vifs par voie de donation. TITRE TROISIEME ADMINISTRATION DE LA SOCIETE ARTICLE 14 : LES GERANTS La Société est administrée par un ou plusieurs gérants pris parmi les associés ou en dehors d’eux, nommés par les associés à la majorité ; Chacun d’eux signe les engagements contractés au nom de la société, de sa signature personnelle précédée ou suivie des mots pour la Société à Responsabilité Limitée d’un des gérants ou le gérant. Les gérants ne peuvent faire usage de cette signature que pour les besoins de la société, à peine de révocation et de dommage intérêts et même de dissolution. Conformément à la loi au Maroc comme il est dit ci-dessus, les gérants jouissent des pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de la société, mais ils ne peuvent bien entendu valablement accomplir que des actes rentrant dans l’objet de la société, tel qu’il est défini à l’article ci-dessus Et dès à présent, (personne physique, le nom, prénom), est nommé gérant de la société pour (illimitée ou limitée). Si cogérants : ( Et dès à présent, (personne physique, le nom, prénom) et (personne physique, le nom, prénom), sont nommés cogérants statutaires de la société pour une durée (illimitée ou limitée). En outre, la société sera valablement engagée pour tous les actes la concernant par la signature (conjointe ou séparée) des cogérants. ) ARTICLE 15 : DROITS DES GERANTS
  • 28. 28 Les gérants pourront sous leur responsabilité et d’un commun accord constituer un ou plusieurs mandataires généraux ou spéciaux pouvant autoriser ou signer tous actes dans la limite que leur conféreront leurs pouvoirs mais devant, dans ce cas, faire précéder la signature de la mention de procuration concédée et de leur qualité. ARTICLE 16: POUVOIRS DES GERANTS Les gérants ont les pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de la société et pour faire autoriser toutes les actions ou opérations de gestion et tous les actes de dispositions ordinaires. Limitation du pouvoir du gérant : ( Toutefois, les gérants ne pourront pas sans l’autorisation de la majorité des associés : - Vendre, échanger, hypothèque, se porter, au nom de la société, caution solidaire ou aval au profit d'un tiers ... ) La décision collective des associés délibérant selon le cas ou la forme ordinaire ou extraordinaire, statue sur toutes les questions pouvant excéder les pouvoirs des gérants. Le ou les gérants peuvent, sous leur responsabilité, constituer des mandataires pour un ou plusieurs objets déterminés. Le ou les gérants sont responsables individuellement ou solidairement envers la société ou envers les tiers, soit des infractions aux dispositions législatives ou réglementaires applicables aux sociétés à responsabilité limitée, soit des violations des présents statuts, soit des fautes commises dans leur gestion. ARTICLE 17 : REMUNERATION Les gérants doivent consacrer tout le temps et tous soins nécessaires au bon fonctionnement de la Société. Leur rémunération qui sera portée aux frais généraux pourra comprendre un traitement fixé et mensuel et sera déterminée dès la constitution de la Société, par décision des associés prise à la majorité des voix. Cette décision restera jusqu’à décision nouvelle. ARTICLE 18 : RESPONSABILITE Les gérants ne contractent à raison de leur gestion aucune obligation personnelle ou solidaire relative aux engagements de la société. Ils sont responsables, conformément au droit commun envers la société et envers les tiers, soit des infractions aux dispositions de la loi au Maroc,soit des violations des présents statuts, soit des fautes lourdes qu’ils pourraient commettre dans leur gestion. ARTICLE 19 : CONTRÔLE DE GESTION Chaque associé non gérant pourra, dans le mois suivant la clôture de l’inventaire, prendre connaissance, soit personnellement soit par un mandataire agrée par la gérance, de toutes les opérations de la société, et obtenir au siège, communication des livres et de la comptabilité. ARTICLE 20 : DEMISSION ET REVOCATION DES GERANTS Les gérants ne pourront se démettre de leurs fonctions qu’à la fin de chaque exercice à condition de faire connaître leur intention à cet égard, trois mois à l’avance, par lettre recommandée avec accusé de réception a adressée aux associés ; Le ou les gérants ne pourront être révoqués que pour motif légitime conformément à la loi. ARTICLE 21: CESSATION DE FONCTION La cessation de fonction d’un ou de plusieurs gérants n'entraîne pas la dissolution de la Société. En cas de cessation de fonction d’un ou plusieurs gérants, le ou les gérants restants en fonction assurera la gérance avec tous les pouvoirs indiqués à l’article 14 ci-dessus. L’incapacité légale ou l’incapacité physique, continue pendant six mois, d’un gérant entraîne de plein droit la cessation des fonctions et des avantages afférents à ces fonctions. Ce délai ne sera que de trois mois en cas de gérant unique;
  • 29. 29 En cas de dissolution ou d’impossibilité de remplir les fonctions par suite d’accident ou de décès de tous les gérants si ceux-ci étaient associés, pourront soit nommer un ou plusieurs gérants propriétaires ou non de parts sociales, soit dissoudre la société. TITRE QUATRIEME DECISION COLLECTIVE ARTICLE 22 : DECISIONS ORDINAIRES Les décisions intéressant la gestion des affaires sociales sont prises aux conditions fixées par la loi au Maroc. Dans les rapports des associés entre eux, aucune forme spéciale n’est prescrite pour la constatation des décisions mais lorsque celles-ci, doivent être publiées ou opposées aux tiers, il est dressé, soit un acte soit un procès-verbal valablement signé par un seul gérant. ARTICLE 23 : MODIFICATION DES STATUTS Les Statuts pourront toujours être modifiés aux conditions de quorum fixées par la loi au Maroc, dans toutes leurs dispositions, d’accord entre les associés, qui peuvent décider notamment la fusion de la société avec une autre Société, sa dissolution anticipée, sa prorogation, sa transformation en société d’un autre type et ce, sans qu’il n’en résulte la création d’une nouvelle société. L’unanimité des associés est toutefois nécessaire pour changer la nationalité de la société ou augmenter les engagements de ses membres. ARTICLE 24 : VOTE PAR CORRESPONDANCE L’avis de chaque associé peut être demandé et donne par correspondance, dans ce cas, si la rédaction d’un procès-verbal est nécessaire pour des formalités de publicité et autres il est procédé comme suit : Le texte des résolutions proposées est adressé par lettre recommandée avec accusé de réception, à chacun des associés; Les associés ainsi consultés, doivent faire parvenir leur vote au siège social, dans les dix jours de l’envoi de la lettre recommandée, ci- dessus, et les votes formulés pour chaque résolution. Tout associé régulièrement consulté qui n’aura pas fait parvenir sa réponse dans le délai fixé, sera avisé, par une seconde lettre recommandée, reproduisant les termes de la première que faite par lui d’avoir fait parvenir son vote dans un nouveau délai de cinq jours, il sera considéré comme s’étant prononcé pour l’adoption des résolutions proposées. ARTICLE 25 : PROCES-VERBAUX Les procès-verbaux prévus à l’article 23 ci-dessus, sont transcrits sur un registre spécial; Si la consultation a lieu par correspondance, les lettres contenant le vote des associés, y sont sommairement visées et les procès-verbaux sont signés par un gérant. Tous extraits ou copies à fournir en justice ou ailleurs sont valablement signés par un seul gérant. TITRE CINQUIEME REPARTITION DES BENEFICES ET DES PERTES ARTICLE 26 : ANNEE SOCIALE L’année sociale commence le 1er janvier pour prendre fin le 31 décembre de l’année suivante Par exception, le premier exercice comprendra le temps écoulé entre la date de constitution et le 31 décembre de l’année en cours. ARTICLE 27: INVENTAIRE BILAN IL est dressé, chaque année, en fin d’exercice, et au plus tard, dans les trois mois de la clôture de celui-ci, un inventaire général de l’actif et du passif de la société et un bilan résumant l’inventaire. Dans chaque inventaire, la gérance tient compte des dépréciations survenues dans la valeur des biens composant l’actif social et opère tous amortissements qu’elle juge nécessaires ; Le bilan est transcrit sur un registre spécial et signé par les gérants dans le mois qui suit la clôture de l’inventaire.
  • 30. 30 Chaque associé a le droit de prendre communication de l'inventaire et du bilan, mais seulement au siège social. ARTICLE 28 REPARTITION DES BENEFICES Les produits de l’exercice, déduction faite de tous frais généraux et charges sociales afférents à l’exercice et de tous amortissements décidés par la gérance, constituent les bénéfices nets. Sur ces bénéfices, il est prélevé 5% pour constitution de la réserve légale, jusqu’à ce que cette réserve représente au moins le 1/10ème du capital social. Après ce prélèvement, la distribution des dividendes sera décidée par l’assemblée générale ordinaire statuant en application de l’article 22 des présentes. Toutefois, les associés, peuvent, sur la proposition de la gérance, et à la majorité, effectuer tout ou partie de ce solde de bénéfices, à un fonds de réserve général ou spécial dont ils déterminent l’emploi ou la destination. Les pertes, s’il en existe, seront supportées par tous les associés, gérants ou non gérants proportionnellement au nombre de parts leur appartenant, sans qu’aucun d’eux puisse être tenu au delà du montant de ses parts, la mise en paiement des dividendes aura lieu chaque année aux époques fixées par la gérance. ARTICLE 29 : COMPTE COURANT Les associés, peuvent avec le consentement de la gérance, verser des sommes en compte courant dans la caisse sociale, ces sommes seront productives d’intérêts aux taux fixe chaque année par la gérance et les retraits ne pourront être effectués qu’après préavis d’un an, à moins d’accord contraire avec la gérance spécialement autorisée par décision collective des associés. ARTICLE 30 : CAS DE DECES D’UN ASSOCIE La Société n’est pas dissoute par la mort, l’interdiction la faillite ou la déconfiture d’un des associés, même gérant. En cas de décès d’un associé, la société continue d’exister entre les associés, survivants et les héritiers et représentants du prédécédé pour le montant des droits de leur auteur dans la société, sous réserve de ce qui est dit à l’article 13. Les héritiers et représentants d’un associé ne peuvent sous aucun prétexte, requérir l’apposition des scellés sur les biens et papiers de la Société, ni ne s’immiscer en aucune manière dans les actes de son administration. Ils doivent pour l’exercice de leurs droits s’en rapporter au dernier inventaire social et aux décisions prises régulièrement par la collectivité des associés. Toutefois, les ayants droit d’un associé décédé auront la faculté, dans les six mois de décès, d’examiner au siège, soit par eux, soit par un expert les livres comptables. En cas de décès d’un associé, il y aura lieu d’appliquer les dispositions de l’article ci-dessus. ARTICLE 31: LIQUIDATION En cas de dissolution de la société pour quelque cause que ce soit, autre que celles de l’exercice du droit de préemption prévu à l’article 13, il sera procédé à la liquidation par les soins du ou des gérants alors en fonction, par un liquidateur étranger désigné aux conditions prévues par l’article 22 ci-dessus. Le ou les liquidateurs auront les pouvoirs les plus étendus, selon les lois et usages du commerce, pour réaliser l’actif mobilier et immobilier, éteindre le passif et régler tous comptes : 1°) À éteindre le passif et toutes les charges sociales; 2°) À rembourser aux associés les montants amortis de leurs parts sociales possédés par Chacun d’eux. ARTICLE 32: INTERDICTION DE SCELLES ET D'INVENTAIRE En aucun cas et pour quelque cause que ce soit, il ne pourra être requis d’apposition de scelles ni fait d’inventaire civil sur l’actif de la Société, soit à la requête des associés, soit à la requête de leurs héritiers ou ayants droit. ARTICLE 33 : ATTRIBUTION DE JURIDICTIO
  • 31. 31 Toutes les contestations qui pourraient naître au sujet de l’exécution des présentes seront soumises au Tribunal de Commerce du lieu du siège social. Les notifications et assignations ne seront valablement faites, qu’au siége social de la société objet des présentes. ARTICLE 34 : FRAIS DE CONSTITUTION Tous frais concernant la constitution de la présente société, seront portés au compte des frais généraux. ARTICLE35 : GREFFE DU TRIBUNAL Les statuts seront déposés au greffe du Tribunal de commerce de Casablanca. ARTICLE 36 : PUBLICATIONS Tous pouvoirs sont donnés au porteur d’un original ou d’une copie des présentes pour effectuer les dépôts et publications prescrites par loi et accomplir toutes autres formalités concernant directement ou indirectement la constitution. FAIT ET PASSE A CASABLANCA Pour les personnes physiques, les noms, prénoms Pour les personnes morales, dénomination sociale Le présent modèle des statuts est fourni à titre indicatif, toutefois les associés peuvent modifier les statuts selon leur propre volonté.
  • 32. 32
  • 33. 33