Tumeurs bénignes du sein

2,664 views
2,533 views

Published on

Cours résumé pour le concours de résidanatCours résumé pour le concours de résidanat

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,664
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tumeurs bénignes du sein

  1. 1. http://www.MedeSpace.net Share what you know, learn what you don’t TUMEURS BÉNIGNES DU SEIN La découverte d’une masse mammaire impose les examens suivants : mammographie, échographie, voire une cytoponction. Les adénofibromes sont les plus fréquentes. Ils sont tendance à  de volume et à récidiver. Ils peuvent varier au cours du cycle. L’échographie est l’examen de choix chez les femmes jeunes chez qui les seins sont trop denses à la mammographie. Mammographie → taille radiologique strictement superposable à la taille clinique. Elle peut être le siège de macrocalcifications ; pas d’halo péri-tumoral ; pas d’épaississement cutané en regard. CAT : abstention thérapeutique en cas d’âge < 35 ans ; pas d’ATCD de Kc du sein ; pas de discordance entre la clinique, l’imagerie et la cytoponction ; petit nodule (< 3 cm) et non gênant. Sinon → exérèse chirurgicale  La maladie fibrokystique du sein est la plus fréquente des mastopathies bénignes (= maladie de Reclus ou dystrophie fibrokystique). Elle associe une hyperplasie simple de l’épithélium galactophorique et une sclérose conjonctive. Le terrain de cette maladie est le même que celui du cancer du sein. Elle survient le plus souvent le plus souvent après 35 ans et disparaît à la ménopause. Mastodynie permanente ; écoulement mamelonnaire. Ces lésions sont permanentes mais subissent des variations au cours du cycle. La mammographie est impérative. Elle n’évolue pas vers le cancer mais les deux peuvent coexister. Le traitement est le plus souvent médical. La tumeur phyllode : développée à partir des composants épithéliaux et conjonctifs de la glande mammaire ; la prolifération conjonctive est dysharmonieuse, atypique. Elle bénigne mais avec un risque de récidive locale important. Sa croissance est rapide. Elle impose une exérèse chirurgicale large. Ecoulement mamelonnaire : tout écoulement séreux, séro-sanglant ou sanglant unicanalaire, uniporique impose une pyramidectomie avec examen anapath. → dystrophie sclérokystique ; galactophorite ectasiante ; papillome intragalactophorique ; carcinome intracanalaire ou carcinome canalaire infiltrant (10% des cas).

×