Lasthme Du Sujet âGé

2,005 views

Published on

Tache difficile du fait de la variabilité des critères retenus d'une étude à l'autre

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,005
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
146
Actions
Shares
0
Downloads
98
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Lasthme Du Sujet âGé

  1. 1. L'ASTHME DU SUJET ÂGÉ: Les pièges diagnostiques Dr Claude KRESPINE 3 èmes Journées Internationales Auressiennes de Pneumologie 30 Avril – 01 Mai 2008 P.H Service de Pneumologie http://www.MedeSpace.net Share what you know and learn what you don’t
  2. 2. Épidémiologie de l'asthme du sujet âgé Tache difficile du fait de la variabilité des critères retenus d'une étude à l'autre Population générale aux USA 2 études: Résultats convergents 6 à 10% > 70 ans Non-fumeurs 1979 6.5% 1997 95/100 000 habitants* * Bauer BA et al. Chest; 1997; 111 ; 2: 303-310 85% des asthmatiques ont des symptômes avant 40 ans > 65 ans Non-fumeurs
  3. 3. DÉFINITION DE L'ASTHME CRITÈRES DU GINA * TVO (souvent) réversible (spontanément ou sous traitement) HRB non spécifique Inflammation chronique des voies aériennes +++ 1 2 3 http://www.ginasthma.org/Guidelineitem.asp??l1=2&l2=1&intId =60 DÉFINITION DU SUJET ÂG É OMS (France) : 60 ans  Âge biologique  Âge chronologique
  4. 4. Problèmes de "frontières" avec les BPCO chez les sujets âgés Perte de la réversibilité de l'obstruction bronchique 1 Asthme "vieilli" 2 Asthme tardif * Remodelage bronchique "Vieillissement" naturel de l'appareil bronchopulmonaire? Après infection bronchique? * Braman SS et al; Am Rev Respir Dis; 1991; 143 ; 2: 336-340 LE CRITÈRE HRB
  5. 5. LE CRITÈRE HRB L'HRB augmente(rait) "physiologiquement" avec l'âge "Vieillissement" des voies aériennes Diminution sensibilité des récepteurs bêta - adrénergiques Modification de l'équilibre sympathique - parasympathique Pas de modification des caractères de l'inflammation chronique des VA (LBA) quel que soit l'âge * * Radenne F et coll. Rev Mal Respir; 2003; 20 ;1Pt 1: 95-103
  6. 6. PARTICULARITÉS PHYSIOPATHOLOGIQUES GÉNÉRALES DE L'ASTHME DU SUJET ÂGÉ 3 phénomènes intriqués Inflammation Bronchospasme Recrutement de cellules inflammatoires in situ et CD4+ Th2 Hypersécrétion des glandes à mucus Obstruction Plus de neutrophiles chez le sujet âgé * *Woodruff PG et al. J Allergy Clin Immunol; 2000; 108 ;753-758
  7. 7. PARTICULARITÉS PHYSIOPATHOLOGIQUES DE L'ASTHME DU SUJET ÂGÉ: PLACE DE L'ALLERGIE  90% des enfants asthmatiques présentent une sensibilisation à 1 ou plusieurs allergènes Pic de prévalence de la réactivité cutanée survient au cours de la 3éme décennie puis chute rapidement après 50 ans Après 60 ans? 12% d'asthmes allergiques quand il débute après 60 ans (*) * Ford RM; Med J Aust; 1969; 1: 628-631) 80 sujets de plus de 65 ans dont 65% asthme modéré à sévère 75 (74.7%) ont des tests cutanés positifs (**) ** Cassino c ; Am J Respir Crit Care Med; 2000; 162: 1423-28 Y PENSER
  8. 8. PARTICULARITÉS CLINIQUES DE L'ASTHME DU SUJET ÂGÉ ASTHME Épisodes de dyspnée sifflante paroxystique évoluant par crise de résolution spontanée ou sous traitement Gravité fonction de: fréquence des crises, gênes nocturnes, consommation médicamenteuse, retentissement EFR Également vrai chez le sujet âgé mais forme rare Asthme "vieilli" Asthme à dyspnée continue Corticonécessitant Asthme "de novo" tardif (infections) progressivement D'emblée
  9. 9. PARTICULARITÉS CLINIQUES Formes à dyspnée continue Dyspnée considérée comme "normale" elle est banalisée et négligée Le sujet âgé ne se considère pas comme dyspnéique Il a une mauvaise perception de sa dyspnée DANGER Aggravation progressive sans traitement Retard thérapeutique des exacerbations Diagnostic en période de décompensation: difficultés ++
  10. 10. Particularités cliniques: les formes à toux chronique ou toux d'effort Formes très fréquentes chez les sujets âgés Diagnostic d'asthme difficile: multiples facteurs confondants possibles Autres particularités cliniques: symptômes extra respiratoires dominants Nette limitation de l'activité quotidienne (physique, sociale) + Signes de dépression et troubles du sommeil  Perception négative de l'existence souvent Productive
  11. 11. Particularités de l'EFR  Déclin physiologique aggravé par l'asthme À 60 ans: VEMS moyen 3.050 L (homme-1.75m) vs VEMS moyen 1.99 L asthmatique apparié (*) Lange PJ. N. Engl. J. Med.; 1998; 339: 1194-1200 Problème d'exécution : compréhension, motricité Vieillissement de l'arbre respiratoire L'HRB risque d'être plus sévère et/ou obstruction fixée N= 17 500 personnes dont 1 095 asthmatiques Étude longitudinale sur 15 ans: 3 EFR en moyenne (*) Déclin VEMS/an: 38mL chez asthmatique vs 22mL sujet non asthmatique
  12. 12. TOUX EXPECTORATIONS DYSPN ÉE LIMITATION R É CENTE DES ACTIVITES SENSATION DE MAL-ÊTRE ASTHME ? Y PENSER TOUJOURS INFECTION PULMONAIRE TUBERCULOSE…… FIBROSE PULMONAIRE MALADIE THROMBO EMBOLIQUE ÉLIMINER +++ Asthme de survenue récente Modification récente d'un asthme stable
  13. 13. Les pièges diagnostiques à éviter Chez les sujets âgés "Asthme cardiaque  Bilan cardiologique: échocardiographie ++ Processus tumoral Corps étrangers Imagerie: RT/TDM Bronchoscopie RGO PH-métrie Syndrome de dysfonction des cordes vocales Syndrome d'hyperventilation Vascularite (Churg et Strauss) ABPA (Hinson – Pepys) Trachéo-bronchomalacie Imagerie: RT/TDM Bronchoscopie Biologie BPCO +++ Infection des VAS Problème des limites nosologiques Asthme OU/ET BPCO TDM VAS Pneumopathies d'hypersensibilité Myopathie aux corticoïdes Prise de β ¯ (collyre)
  14. 14. NE JAMAIS IGNORER LA POSSIBILITÉ D'UN ASTHME CHEZ LE SUJET ÂG É NE JAMAIS SE CONTENTER DU DIAGNOSTIC D' ASTHME SANS BILAN CHEZ LE SUJET ÂG É Je vous remercie de votre attention [email_address]

×