Lettre du challenge Education-Entreprise
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Lettre du challenge Education-Entreprise

on

  • 1,848 views

Lettre du challenge Education-Entreprise, numéro spécial "Forum Education-Entreprise : Le numérique change nos vies : travailler, former, recruter autrement"

Lettre du challenge Education-Entreprise, numéro spécial "Forum Education-Entreprise : Le numérique change nos vies : travailler, former, recruter autrement"

Statistics

Views

Total Views
1,848
Views on SlideShare
1,808
Embed Views
40

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

1 Embed 40

http://storify.com 40

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Lettre du challenge Education-Entreprise Lettre du challenge Education-Entreprise Document Transcript

  • Numéro 8 La lettre du Challenge Education-Entreprise mars 2013Education-Entreprise Le numérique change nos vies : travailler, former, recruter autrement
  • EDITOLe numérique change nos vies :travailler, former, recruter autrementC’est le thème du 6e Forum Education-Entreprise organisé au MEDEFle 20 mars 2013, en étroite collaboration avec la Conférence desPrésidents d’Université, le ministère de l’Education nationale et le ministère de l’Enseignementsupérieur et de la Recherche.En effet, le numérique est omniprésent dans notre quotidien. Il modifie les codes, les compor-tements, les modes de transmission des savoirs et des compétences ainsi que les pratiques derecrutement des entreprises. Il révolutionne les méthodes de travail et la coopération entreles acteurs dans un mode contributif. Il ouvre de nouvelles perspectives à tous ceux qui saurontles saisir !L’intelligence collective, le travail en équipe, les nouvelles méthodes pédagogiques et la pro-duction créative doivent être fortement encouragés. Cela participe des propositions du MEDEFpour la Refondation de l’Ecole de la République et les Assises de l’Enseignement supérieur etde la Recherche.Notre volonté commune est de mieux préparer les jeunes aux métiers de demain et de faciliterleur insertion professionnelle dans un monde en profonde mutation.Je me réjouis que les relations entre le monde scolaire, universitaire et économique s’intensifientchaque jour un peu plus, notamment grâce à l’engagement et à la mobilisation des écoles, descollèges, des lycées, des universités, des MEDEF régionaux et territoriaux ainsi que des fédérationsprofessionnelles. Les initiatives partenariales se multiplient comme en attestent les nombreuxexemples de bonnes pratiques que je vous invite à découvrir dans cette lettre.Plus que jamais, nous devons faire corps et intégrer résolument les vecteurs du changementpour préparer un avenir meilleur à nos jeunes et améliorer la compétitivité de nos entreprises. Laurence Parisot Présidente du MEDEF
  • Le numérique au cœur des universitésC’est une grande satisfaction pour les présidents d’université de voir lethème du numérique choisi par le MEDEF pour le 6e Forum Education-Entreprise cette année.En effet, les incidences de la révolution numérique sont très sensiblespour les universités et leur fonctionnement. Sujet vaste, complexe etmultiforme, le numérique touche l’ensemble des activités de l’université telles que la pédagogie,la recherche à travers l’accès facilité des données au niveau mondial et le développement ducalcul intensif, la documentation, les systèmes d’information et les réseaux comme les métiersde gestion et de management.Les outils numériques vont jusqu’à remettre en cause les frontières étanches qui existaienttraditionnellement entre les différents métiers au sein de l’institution. L’émergence des learningcenters ou de la prise en compte de la notion de Système d’Information dans nos établissementssont les illustrations les plus emblématiques de cette mutation où la politique du numérique seconstruit autour des usagers et où des métiers et domaines différents ont noué à travers l’outilde nouveaux modes de collaboration.Le numérique et ses déclinaisons permettent d’abolir les notions d’espace et de temps pour lesétudiants géographiquement éloignés ou les salariés. Il est donc un puissant facteur dégalitédes chances.Depuis quelques années, la CPU a lancé en son sein une réflexion sur la façon d’intégrer dansles stratégies d’établissements ces nouvelles proximités qui redessinent à terme l’organisationdes universités. Consciente des enjeux nationaux et internationaux en termes de compétitivitéet d’attractivité, elle travaille, au sein d’un Comité Numérique, en lien avec l’ensemble des acteursattachés à l’émergence de cette ère universitaire nouvelle, que ce soit la MINES (Mission pour leNumérique dans l’Enseignement Supérieur), les UNT (Universités Numériques Thématiques), lesUNR (Universités Numériques en Région), le consortium COUPERIN, l’ABES (Agence Bibliographiquede l’Enseignement Supérieur), RENATER ou encore l’AMUE. La CPU est également étroitementassociée à la conception du projet « France Université Numérique », annoncé par la ministre del’Enseignement supérieur et de la Recherche.Les débats lors des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche en 2012 ont montréen effet l’importance du numérique dans l’évolution du monde de l’ESR … à la fois cause et consé-quence, objet et sujet.Les thèmes abordés lors des Assises étaient en effet très divers : enseignement en ligne, formationau numérique dans les futurs ESPE (Ecoles supérieures du Professorat et de l’Education), accèsaux archives numériques, programme de recherche sur le numérique,…Cette adaptation réciproque de la communauté universitaire aux évolutions technologiques etdes entreprises du secteur numérique aux évolutions du monde universitaire devient une im-périeuse nécessité.L’adaptation des enseignants-chercheurs aux nouvelles technologies que les étudiants (générationY) se sont déjà appropriées, est une des conditions de l’adaptation de l’ESR à une meilleureinsertion professionnelle des jeunes.C’est pourquoi, dans le cadre des relations CPU-MEDEF, reflet des relations entre les universitéset les entreprises, je me félicite de cette réflexion commune sur le numérique.Je formule des vœux afin qu’elle débouche sur des actions concrètes, au bénéfice tant desentreprises que des établissements d’enseignement supérieur. Jean-Loup Salzmann Président de la Conférence des Présidents d’Université
  • Le numérique, un défi pédagogiqueLes technologies de l’information et de la communication connaissentune telle évolution que toute la société vit une transformation aussiimportante que celle vécue jadis grâce à l’invention de l’écriture ou del’imprimerie.Inscrire l’école dans le XXIe siècle passe donc nécessairement par ledéveloppement du numérique à l’école. Il ne s’agit pas seulement dela diffusion de technologies ni même d’équipements, mais plutôt du développement d’unestratégie globale au service des apprentissages des élèves, de la réussite de tous et sur tous lesterritoires. L’école entend être actrice, et non pas spectatrice, du numérique.Fruit d’une large concertation et présentée par le ministre Vincent Peillon le 13 décembre 2012,l’ambition numérique pour la refondation de l’école vise à placer notre pays parmi les plusdynamiques dans le développement des usages pédagogiques, des ressources, des services etdes infrastructures nécessaires. Elle entend accompagner le mouvement par la formation desenseignants. Elle vise à l’introduction de démarches plus interactives et plus collaboratives dansl’espace classe qui s’entend aussi bien dans l’espace physique de l’établissement que dans la« classe augmentée » des espaces numériques de travail qui ouvrent l’univers des possibles.Permettre aux élèves d’apprendre, de produire, d’échanger grâce au numérique dans un mondeplus ouvert, telle est l’ambition.Pour ce faire, l’ensemble des acteurs du numérique éducatif doit être mobilisé : acteurs del’Education nationale, acteurs publics, acteurs privés pour la construction de services à desti-nation des élèves, des enseignants et des parents. Sont notamment concernés les différentsministères, le Commissariat général aux investissements à travers les appels e-Education, laCaisse des Dépôts autour du très haut débit, les collectivités territoriales, les éditeurs de contenuset de services numériques. Au-delà de la mobilisation des enseignants, il convient de faciliterl’essor d’une filière numérique française compétitive dans le champ de l’éducation, au traversd’une démarche collective d’innovation technologique, économique, sociale et pédagogique.La création récente de l’AFINEF (Association Française des Industriels du Numérique del’Education et de la Formation) lors du salon Educatice-Educatec en octobre 2012, sa présencesur le salon du BETT (British Educational Training and Technology) de Londres, organisé par leBESA (British Educational Suppliers Association), fin janvier 2013, révèlent un élan encourageantpour fédérer la filière et pour affirmer sa présence à l’international. La rencontre de toutes lesénergies au service des élèves, de leurs parents et de leurs enseignants, doit s’inscrire dans ladurée et dans de nouveaux modes de gouvernance : les conditions sont établies pour releverle défi du numérique à l’école et pour l’école. Jean-Paul Delahaye Directeur général de l’Enseignement scolaire Ministère de l’Education nationale
  • Vers l’université numérique :les enjeux d’une transformationLes technologies numériques, et plus particulièrement le web, sont entrain de modifier profondément notre économie et nos pratiquessociales. Les établissements d’enseignement supérieur accueillentaujourd’hui des étudiants de la génération qu’on appelle « Y », unegénération connectée, mobile, grande consommatrice et productrice de formats numériquespour la facilité d’accès à l’information, la rapidité et la variété des échanges qu’ils autorisent.Cette génération devra s’insérer dans un monde professionnel dans lequel le numérique estomniprésent. Elle apprécie la flexibilité offerte par les dispositifs numériques, car elle est biensouvent obligée de mener de front études et première expérience professionnelle.D’une façon générale, le numérique transforme autant les conditions de production des savoirsque les modes d’accès, de partage, de transmission et d’évaluation de ces savoirs. En changeantle rapport au temps et à la distance, il est l’un des facteurs du processus d’internationalisationdu monde de la formation, dans sa double dimension de compétition et de coopération, face àdes étudiants de moins en moins « captifs » du point de vue géographique. Le développementdu numérique apparaît donc pour l’enseignement supérieur français, à la fois comme un défiincontournable et une opportunité majeure, pour mieux répondre à l’ensemble de ses missionset occuper toute sa place dans un contexte de concurrence internationale accrue.La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a décidé de fairede l’université numérique un élément important de son action dans les mois qui viennent, parle développement d’une offre numérique de formation à distance, cohérente et visible, adaptéeà la demande des individus comme du monde professionnel. La ministre a eu l’occasiond’annoncer le lancement du plan France Université Numérique qui favorisera la mise en lignedes cours magistraux, la mise en réseau des enseignements et les partenariats nationaux et in-ternationaux.En développant l’usage du numérique, nous visons notamment :• la montée en compétences et l’insertion professionnelle de cette génération qui a de nouveauxmodes de vie, d’information, de communication, citons ici le C2I, certificat informatique etinternet, qui sanctionne un ensemble cohérent et diversifié de compétences liées au numérique,qui vont de la bureautique à l’identité numérique, de la gestion de l’information au travail enréseau ;• la possibilité de synergies nouvelles au niveau territorial, national ou international, par exemplepour les formations à faible effectif ; une nouvelle dynamique de la formation tout au long de lavie, pour permettre aux entreprises de rester compétitives dans un monde concurrentiel et auxindividus d’adapter et de valoriser leurs compétences à tout âge ; nous soutenons ainsi lesexpériences menées autour du e-portfolio, portefeuille numérique d’expériences et de compé-tences, permettant à chacun d’expliciter et de rendre visibles ses différents acquis, d’où qu’ilsproviennent, tout au long de la vie ;• la visibilité et l’attractivité de la formation française à l’international. Il s’agit de proposerressources et dispositifs de formation au niveau mondial, à l’instar de ces fameux MOOC (MassiveOnline Open Course) qui défraient actuellement la chronique. Je crois également que le numériquepeut favoriser la mobilité des étudiants, à laquelle nous sommes tous très attachés. En effet, lesressources et les échanges sous forme numérique peuvent aider, tant nos étudiants qui partent
  • à l’étranger, que les étrangers que nous accueillons, à s’intégrer plus rapidement, donc à réussirplus aisément.Le numérique est un levier important de promotion de l’innovation pédagogique. Soyons clairs :le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ne confond pas technologie etpédagogie, mais je suis convaincue que le numérique peut être un des outils de la transformationde l’acte pédagogique.Le développement de son usage est susceptible d’inciter à l’élaboration de nouveaux modesd’apprentissage, mieux adaptés à la jeunesse étudiante, avec la volonté de la rendre plusautonome et plus active. Développer, par exemple, les pédagogies inversées qui ne répondentpas au schéma traditionnel d’enseignement, peut être un moyen de mobiliser les étudiantspar une approche novatrice des contenus à transmettre et des rôles de chacun. Parier sur lenumérique, c’est donc viser la motivation des étudiants, et consolider l’attractivité et la per-formance de nos établissements. Simone Bonnafous Directrice générale pour lEnseignement supérieur et lInsertion professionnelle Ministère de lEnseignement supérieur et de la Recherche
  • Le numérique : passeport pour la vie,passeport pour l’emploi !Levier incontestable de transformation économique et sociétale, lenumérique a réussi à s’imposer, en moins de 20 ans, dans l’ensemble dela société occidentale et s’est répandu comme une trainée de poudre surtoute la planète.Nul ne peut aujourd’hui rester à l’écart des bouleversements qu’il impose. Le numérique estvecteur de croissance et de compétitivité pour l’économie, vecteur d’intégration sociale etprofessionnelle pour les citoyens et les jeunes en particulier.L’école et l’université, pas plus que les entreprises ou l’Etat, ne peuvent plus faire comme si derien n’était ! Donner à chaque élève, et dès le plus jeune âge, les moyens de s’ouvrir sur le monde,d’avoir un accès illimité à un savoir universalisé, d’échanger avec le plus grand nombre, sont undevoir pour la Nation et autant de chances à saisir pour les jeunes. Il est aussi un devoir plus im-périeux qui consiste à maîtriser les risques, les dérives, les excès et à nourrir un esprit critique,analytique et avisé. Au-delà d’une discipline supplémentaire, ou d’une spécialité optionnelle, ils’agit bien d’une culture à instiller et de méthodes à faire acquérir. Plus de 90 % des adolescentssont internautes et huit adolescents sur dix utilisent les réseaux sociaux. L’intensification numériquedu monde modifie les codes, les comportements des jeunes générations, la notion même de cul-ture et d’identité. Le rapport à l’information, à l’image, au texte... évolue, modifiant jusqu’auxmodes de raisonnement et d’apprentissage. Le MEDEF souhaite que la France, à l’instar des autrespays européens, développe les usages du numérique, naturellement intégrés au sein de tous lesapprentissages, et accroisse le recours aux outils adaptés pour diversifier les approches pédago-giques. Il s’agit autant de stimuler toutes les formes d’intelligence (logique, linguistique, spatiale)que de favoriser la personnalisation des apprentissages ou la conduite de projets collectifs et laco-construction créatrice. En parallèle, une exigence d’analyse critique doit être développée vial’appréhension méthodique d’une information devenue si facilement accessible. L’école ne doitpas laisser les élèves démunis de la vigilance et du recul nécessaires pour comprendre et décrypterle foisonnement d’informations auquel ils accèdent avec une simplicité inédite. L’information sejauge, se critique, se compare, se valide et s’enrichit ! Le rôle des enseignants dans cette chaînede transmission du savoir et de la culture numérique est capital. Il apparaît crucial d’intégrer uneformation au numérique à la formation initiale et continue des enseignants. Dans l’enseignement,comme dans tous les métiers, il est indispensable de mettre une priorité sur les enjeux de formationsi l’on veut que le numérique soit un vecteur de progrès.Enfin, parce que les organisations connaissent une mutation sans précédent, les métiers changent,se transforment, se créent et pour certains, disparaissent. C’est une réalité dont l’école doit sefaire l’écho auprès des élèves, dans sa mission d’information et d’orientation, ainsi que l’universitédans sa mission d’insertion. Aussi, plus que jamais, la proximité et les liens de confiance entrel’école, l’université et les entreprises doivent-ils être étroits, afin que le dialogue ainsi établi entreles acteurs, puisse assurer aux futurs diplômés une insertion professionnelle facilitée.Accompagner la révolution économique et sociétale provoquée par l’avènement du numériqueest un impératif qui nous concerne tous. Il apparaît cependant dans ce contexte, que l’école,comme l’université, à travers les missions que la loi leur confient, se voient jouer le rôle le plusimpliquant et le plus déterminant quant à l’avenir économique et intellectuel de notre pays : édu-quer nos jeunes à une appropriation intelligente et maîtrisée de l’outil, tout en leur donnant lesmoyens, par l’exploration du potentiel numérique, de créer et d’exprimer leur personnalité. Philippe Lemoine Président du Comité Economie et Société numériques du MEDEF
  • Accueillons les enseignants en entreprisepour mieux préparer les jeunes à l’emploiBonne nouvelle, la glace est rompue ! De plus en plus, l’entreprise s’ouvreà l’école et l’école à l’entreprise. Chaque année se développent de nouvellesinitiatives. Et cette fois, dans un consensus politique qui permet d’espérerque les choses changent de dimension et avancent plus vite.2012 restera en effet l’année où un ministre de l’Education nationale de gauche, Vincent Peillon, adit tout haut ce que certains enseignants se cachaient encore, malgré la pression constante d’unchômage élevé, notamment chez les jeunes. Oui, l’école est certes destinée à former des citoyenset à transmettre des savoirs, mais elle doit aussi « préparer les jeunes à un emploi ».La loi d’autonomie des universités, sous la précédente majorité, avait fait de l’orientation et del’insertion professionnelle une nouvelle mission de l’enseignement supérieur. Vincent Peillon seveut plus exigeant encore puisqu’il estime que la responsabilité de l’insertion professionnelle incombeà l’école, « dès la classe de 6è». Son ambition est double : offrir des parcours à tous les élèves pourmieux connaître le monde économique, l’entreprise et les métiers, mais aussi inclure dans laformation des enseignants, au cours de leur formation, « un contact avec le monde de l’entreprise ».C’est ce que, modestement encore, propose la Fondation Croissance responsable aux enseignantsde lycée et collège d’enseignement général ainsi qu’aux conseillers d’orientation. Créée il y a deuxans sous l’égide de l’Institut de France, la Fondation s’est fixée pour objectif de favoriser la commu-nication entre les entreprises et les Français, de mieux leur faire comprendre l’économie de marché.Et l’Education nationale lui a paru le lieu de rencontre le plus évident. Pourquoi s’adresser par prioritéaux enseignants ? C’est le chaînon manquant. Les élèves, au travers des stages de 3e ou de l’optiondécouverte professionnelle, ont déjà la possibilité de venir en entreprise. De même, avec les journéesmétiers et carrières ou les témoignages d’entrepreneurs dans les classes, le monde économiqueest entré à l’école. En revanche, bien peu d’enseignants ont l’opportunité d’être accueillis en en-treprise, pour y observer le fonctionnement interne, l’organisation, les métiers, les compétencesrequises au-delà des diplômes, et se créer un réseau profitable ensuite à leurs élèves. Or, ce sonteux qui sont en première ligne pour accompagner les élèves dans la construction de leur projet etleur orientation. Notamment les professeurs de 3e et seconde, qu’en accord avec nos partenairesacadémiques, nous accueillons en priorité. En décembre 2011, un manifeste intitulé « Ecole-entreprise,apprenons à mieux nous connaître » lance l’opération : il est signé d’une centaine d’entreprises detoutes tailles et soutenu par 8 organisations (100 000 entrepreneurs, ANDRH, Croissance Plus, En-treprise et Progrès, Ethic, Institut Montaigne, MEDEF, Syntec Numérique). Un partenariat est ensuitesigné avec les 3 académies d’Ile-de-France (Paris, Créteil, Versailles) où se déroulent actuellement leprojet, et les 25 premiers stages lancés au printemps, entre avril et juin. La session d’automne(novembre/février) avec 50 enseignants ou conseillers d’orientation vient de s’achever et la prochainesession de printemps est sur les rails. Ce stage de découverte/immersion en entreprise se déroulesur 4 jours, non consécutifs : en début de session, une demi-journée, en groupe, de sensibilisationau monde économique et à l’entreprise, puis 3 jours d’immersion organisés sur mesure entrel’enseignant et l’entreprise d’accueil, et en fin de session une demi-journée en groupe de retour etpartage d’expériences. Les résultats de cette première année sont suffisamment prometteurs, tantcôté enseignants qu’entreprises, pour se fixer l’objectif de 100 stages à chaque session.A l’heure du numérique, il est certes plus facile qu’avant de repérer les métiers d’avenir, les bonnesfilières, les cursus de formations et les nouveaux diplômes. Mais rien ne remplace la richesse de larencontre directe et le contact personnel que permettent ces 3 journées en entreprise. Christian Poyau Président de la Fondation Croissance responsable
  • SOMMAIRE Actu du challenge éducation-entreprise ...14 Découverte des métiers et de l’entreprise ................14 • AFT-IFTIM – Branche Transport/Logistique Transport : développement de la formation professionnelle • Confédération du Commerce Interentreprises – CGI La semaine du commerce B to B Les Concours de l’Excellence Commerciale Le B to B au cœur de nos vies • Fédération Française du Bâtiment Lorraine – FFB Lorraine Partenariat FFB / ONISEP en Lorraine • Fédération Française du Bâtiment Provence-Alpes-Côte d’Azur – FFB PACA Partenariat avec l’académie d’Aix-Marseille • Fédération Nationale de l’Aviation Marchande – FNAM Découverte des métiers aéronautiques et aéroportuaires • Fédération Nationale des Travaux Publics – FNTP Découverte des métiers des travaux publics Les Trophées de l’image travaux publics Concours Batissiel Les Rendez-vous des Travaux Publics en Ile-de-France Bus Tour BTP en Languedoc-Roussillon • Fédération de la Plasturgie Des partenariats pérennes et novateurs • MEDEF de l’Ain Vive l’entreprise ! • MEDEF Alsace Boss-Profs : un duo toujours gagnant • MEDEF Aquitaine Partenariat rectorat de Bordeaux / MEDEF Gironde • MEDEF Auvergne A la découverte de l’Entreprise : 1er Défi scolaire numérique • MEDEF Basse-Normandie Les actions des CLEE • MEDEF Bourgogne Chrysalide, fais éclore ton projet d’avenir ! • MEDEF Cher 24 heures ensemble…dans le Cher • MEDEF Corse 24 heures avec…en Corse Charte Qualité des périodes de formation en entreprise 10 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • • MEDEF GuadeloupeOlympiades des métiers 2012, la Guadeloupe médaillée• MEDEF Haute-SavoiePromotion des formations• MEDEF IsèreDes boss… des profs … et des élèves• MEDEF LimousinA la rencontre des métiers techniques et technologiques2013, année du transport• MEDEF Loire-AtlantiqueKit découverte des entreprises• MEDEF Loir et CherJeunes Reporters en EntrepriseS’engager pour les jeunes• MEDEF Lyon-RhôneGénération Y et entreprises• MEDEF MartiniqueForum des métiers en Martinique• MEDEF MorbihanPrintemps de l’entreprise• MEDEF Nord-Pas de CalaisClubs école-entreprise• MEDEF Provence-Alpes-Côte d’AzurLe numérique dans les écoles et les lycées niçois• MEDEF Rhône-AlpesAvenir Attitude : Mes envies, Mes compétencesChocoFactory : un jeu pour découvrir l’entreprise• MEDEF SartheDes clichés dans la boîte• MEDEF Saône et LoireL’œnotourisme…en Bourgogne• MEDEF SavoieGénérations Y et Z, les comprendre, nous adapter• Union Française des Industries Pétrolières – UFIPSci-Tech Challenge: promotion des métiers scientifiques et tech-niques• Union des Industries Chimiques – UICNouvelles ressources pédagogiques pour les enseignants• Union des Industries Chimiques – UIC NormandiePromotion des métiers de la Chimie• Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie – UIMM La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 11
  • Sommaire suite Industries technologiques ; kit pédagogique pour les enseignants • Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie – UIMM Cal- vados Soirées de l’Industrie • Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie – UIMM Côte d’Or Les boss sur les bancs du lycée • Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie – UIMM Pro- vence Partenariat avec l’académie d’Aix-Marseille Des COPSY chez Eurocopter Formation à l’entrepreneuriat .....................................41 • Fédération Française des Sociétés d’Assurances – FFSA Connaissance, prévention, gestion des risques en entreprise • MEDEF Alsace 12 ans… et déjà entrepreneur ! • MEDEF Basse-Normandie Les CLEE acteurs de la SEE 710 mini-entrepreneurs • MEDEF Champagne-Ardenne Mini-entreprises en Champagne-Ardenne Sensibilisation à l’esprit d’entreprendre Pôle entrepreneuriat Etudiant – POTENTiel sélectionné • MEDEF Doubs Un film sur les mini-entreprises en Franche-Comté • MEDEF Guadeloupe Entreprendre au lycée • MEDEF Hauts-de-Seine InnoPrix : un concours qui booste les étudiants • MEDEF Languedoc-Roussillon Un film sur les mini-entreprises • MEDEF Poitou-Charentes Mini-entreprises • MEDEF Réunion Entreprendre : on aime… Vous allez adorer ! • MEDEF Rhône-Alpes Partenariat avec EPA 12 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Relations Universités-Entreprises ...............................47• Confédération du Commerce Interentreprises – CGIUne chaire de recherche sur le commerce interentreprises• MEDEF Basse-NormandieRencontre Université de Caen / acteurs du monde économique• MEDEF BretagneIntensification des partenariats avec l’UBS• MEDEF CorseRencontre doctorants/chefs d’entreprise à Corte• MEDEF Languedoc-RoussillonRenforcement des partenariats avec Montpellier 1• MEDEF LimousinAgir pour RE AGIR !• MEDEF Lyon-RhôneDoctor’Entreprise à Lyon• Union des Industries Chimiques - UICBourse à l’emploi pour les docteursMobilisation pour l’emploi des diplômés de l’enseignementsupérieurFocus sur une action ..................................52Semaine de l’Industrie du 18 au 24 mars 2013Actu de l’éducation.....................................54Stratégie pour le numérique à l’écoleContribution du MEDEF à la Refondation de l’Ecole de la Républiqueet aux assisses de l’Enseignement supérieur et de la RechercheConventions éducation-entreprise.............58Agenda des manifestations........................66 La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 13
  • ➜➜ Actu du challengeLETTRE éducation-entreprise Les relations entre le monde de l’éducation et le monde économique se tissent et se vivent au quotidien. De très nombreuses opérations sont organisées partout en France et tout au long de l’année. Les actions mentionnées dans cette lettre sont des exemples de bonnes pratiques initiées et portées par les MEDEF régionaux et territoriaux, ainsi que par les fédérations professionnelles, en lien avec les acteurs de l’éducation. Education-Entreprise Découverte des métiers et de l’entreprise Transport : développement de la formation professionnelle Le 18 janvier 2013, Bernard Dubreuil, recteur de l’académie d’Aix- Marseille, et Caroline Gouy, déléguée régionale de lAFT, ont signé une convention de partenariat lors du salon Métiérama qui se déroulait à Marseille. Cette convention vise à développer la coopération de lAFT avec lacadémie au travers de partenariats ciblés en référence à la convention de coopération entre lAFT et le ministère de lEducation nationale du 29 janvier 2010. Lacadémie et lAFT souhaitent structurer des relations de partenariat à travers un renforcement des concertations et la mise en œuvre dactions conjointes, pour améliorer la connaissance réciproque du système éducatif et du monde de lentreprise ; procéder aux nécessaires adaptations des formations aux métiers et aux évolutions économiques du secteur du transport et de la logistique ; améliorer la connaissance par les jeunes, des métiers, des qualifications attendues et renforcer leur insertion professionnelle. Contact : AFT - Caroline Gouy carolinegouy@aft-iftim.com La semaine du commerce B to B Le commerce B to B (le commerce B to B caractérise l’activité commerciale de professionnels à professionnels) est un secteur dynamique qui recrute. Fort de ses 120 000 entreprises qui vendent 14 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • et achètent des biens et équipements entre professionnels -1 millionde salariés et 700 milliards d’euros de chiffre d’affaires - le secteurannonce 50 000 recrutements en 2013*, majoritairement en CDI. Pourfaire découvrir ce secteur porteur, la CGI a organisé du 4 au 10 février2013, pour la troisième année consécutive, la semaine du CommerceB to B. L’objectif est de faire connaître le secteur auprès d’un largepublic, en développant les relations entre les professionnels du sec-teur et les jeunes en formation. Visites d’entreprises, campagned’affichage d’envergure nationale, rencontres, et présence au salonMondial des Métiers à Lyon, sont les événements phares de cettesemaine.Salon : cette année, la CGI a mis en avant le dynamisme du secteur,à travers un stand ludique et interactif, construit autour de troispôles : distribution automobile, matériel électrique et alimentaire.La projection de films métiers, dans une véritable salle de cinéma, apermis aux visiteurs une plongée au cœur du secteur. Etudiants etprofessionnels partenaires de l’opération, ont accueilli sur le standde nombreux jeunes à la recherche d’informations pour les orientervers des métiers adaptés à leur profil et offrant des perspectives decarrière. Technico-commercial, vendeur, préparateur de commande,chef de zone, chauffeur-livreur, directeur d’agence, responsabled’entrepôt… dans le B to B les opportunités sont nombreuses.Visites d’entreprises : pour cette 3e édition de la Semaine,une quarantaine d’entreprises dans la France entière ont ouvert leursportes à des groupes de jeunes lycéens ou en BTS pour découvrirleurs activités dans des domaines aussi variés que la distribution dematériel électrique, les produitsalimentaires, les pièces automo-biles, les fournitures indus-trielles… Une opportunité pournouer des relations solidesentre entreprises et établisse-ments de formation et susciterdes vocations pour des métiersporteurs.Campagne d’affichage :des affiches visibles sur plus de 2 000 panneaux partout en France,ont permis une couverture de 80 % des actifs de 15 ans et plus.Plus d’information sur www.mybtob.fr/semaineducommercebtob/* Enquête Besoin en Main d’œuvre 2012 Crédoc / Pôle Emploi Contact : CGI - Solène Barres sbarres@cgi-cf.com La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 15
  • Actu du Challenge Education- Entreprise Les Concours de l’Excellence Commerciale La Confédération du Commerce Interentreprises (CGI) organise les 28 et 29 mars 2013, au lycée hôtelier René Auffray à Clichy, lesLETTRE Concours de l’Excellence Commerciale, en partenariat avec les ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette manifestation résulte du souhait de la branche professionnelle du B to B, de regrouper deux concours emblématiques de l’excellence commerciale : Les Trophées du commerce interentreprises et Les Olympiades de la négociation com- merciale. Ces concours récompensent respectivement des étudiants issus des BTS technico-commercial et des BTS négociation relation client. Tout en mettant en lumière les compétences des étudiants, ils valorisent les partenariats existant entre les jeunes en formation et les professionnels du secteur. Pour les 10 équipes d’étudiants issus des sections de BTS sélection- Education-Entreprise nées sur toute la France et les professionnels du secteur qui parti- cipent à l’opération, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable de la profession, et une opportunité de renforcer l’attractivité des métiers commerciaux dans le B to B, secteur porteur… Contact : CGI - Solène Barres sbarres@cgi-cf.com Le B to B au cœur de nos vies Pour faire découvrir le B to B au plus grand nombre, la Confédération du Com- merce Interentreprises (CGI) a créé un film d’ani- mation à vocation pédago- gique Le B to B, au cœur de nos vies. En suivant les personnages d’une famille au cours de leur journée, le spectateur découvrira le rôle des entre- prises du B to B, leurs spécificités et leur valeur ajoutée. Ce film de 4 minutes peut être présenté à tout type de public et donnera as- surément l’envie d’en savoir plus. A retrouver sur www.cgi-cf.com. Ce film fera l’objet d’un concours destiné aux étudiants et lycéens. Contact : CGI - Solène Barres sbarres@cgi-cf.com 16 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Partenariat FFB / ONISEP en LorraineLe 15 janvier 2013, en Lorraine, la présidente de la Fédération Françaisedu Bâtiment (FFB) a signé une convention de partenariat avecLaurence Naert, déléguée régionale de l’ONISEP. L’objectif de ce par-tenariat innovant est de mettre en place, de façon conjointe, desoutils et des actions de communication concernant les formationspost-bac menant aux métiers du bâtiment. En Lorraine, sur 8 000jeunes se formant aux métiers du bâtiment, 1700 sont en formationpost-bac, soit plus d’un jeune sur cinq. Pourtant les formations deniveau CAP, BP ou Bac sont nettement plus connues des jeunes et dugrand public en général que les formations post-bac. Or, la part destechniciens et des ingénieurs dans les entreprises n’a jamais été aussiimportante et continuera à croitre. Pour ces raisons, les signatairesdu partenariat ont décidé de mettre en place des outils et des actions,tels qu’une plaquette de présentation des formations post-bac dubâtiment, avec des témoignages de jeunes en formation et de jeunesprofessionnels ; des vidéos de présentation et des témoignages ; desjournées de sensibilisation des enseignants et des orienteurs. Contact : FFB Lorraine - Philippe Grange grangep@lorraine.ffbatiment.frPartenariat FRB / académie d’Aix-MarseilleLe 28 septembre 2012, le recteur Bernard Dubreuil et Serge Ramonda,président de la Fédération Régionale du Bâtiment PACA ont signéune convention de partenariat. L’objectif est de pérenniser et dedévelopper la complémentarité des actions communes de la fédé-ration et de lacadémie, dans différents domaines tels que linforma-tion des jeunes sur les métiers et les formations du bâtiment ; laconstruction de leurs projets dorientation ; la découverte du mondeprofessionnel; lévolution des formations en adéquation avec les at-tentes et les perspectives du secteur économique.Serge Ramonda a souligné « la volonté de la fédération de mieuxéclairer les jeunes sur les perspectives professionnelles du secteurdu bâtiment, les filières de formation, et mieux les préparer aux réa-lités du monde professionnel ». Bernard Dubreuil a réaffirmé « lavolonté douverture de lacadémie au monde professionnel, engagéedepuis plusieurs années déjà, et en constant développement. La col-laboration et une réflexion commune sont indispensables afin depréparer lavenir des jeunes et délever leur niveau de qualificationpour faciliter leur insertion professionnelle ». Contact : FFB PACA - Marion Destailleurs destailleursm@paca.ffbatiment.fr La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 17
  • Actu du Challenge Education- Entreprise Découverte des métiers aéronautiques etLETTRE aéroportuaires La Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM), en lien avec Les Ailes de la Ville, le Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, l’aéroclub de France et Opcalia, met en place un programme pour favoriser l’intégration sociale et professionnelle de jeunes sans qualification de la région parisienne, par la restauration du patrimoine aéronautique. Le support pédagogique est l’hydravion Bermuda, qui permet notamment de faire découvrir les métiers aéronautiques et aéroportuaires. Pour la période 2013/2015, Les Ailes de la Ville mettra l’accent sur la formation aux métiers de l’assistance en escale, l’action visant une préparation aux métiers aéroportuaires en emploi direct ou en formation qualifiante post chantier Education-Entreprise notamment par contrats en alternance. Les métiers principalement concernés sont : agents de nettoyage davion ; magasiniers, caristes fret ; manutentionnaires trieurs ; agents de fret ; bagagistes tracto- riste ; bagagistes tri correspondance ; agents de piste ; agents de sûreté ; accompagnateurs de personnes à mobilité réduite… Les pre- miers bénéficiaires de cette action commenceront leur formation dès février 2013, pour une période comprise entre 5 et 7 mois. Par ailleurs, la restauration de pièces de l’hydravion Bermuda s’éten- dra, sur 2013/2015, à des élèves inscrits dans des lycées professionnels et des CFA franciliens préparant aux métiers de l’aéronautique et de l’industrie en général. Contact : FNAM - Myriam Alcandre malcandre@fnam.fr Découverte des métiers des travaux publics La Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) et son réseau de FRTP mettent en place chaque année des actions de promotions des métiers et des formations des travaux publics dans le cadre de l’enseignement de la découverte professionnelle au collège. Ainsi, pour l’année scolaire 2011-2012, de nombreuses interventions de professionnels, la mise en place de bus itinérants et des présentations lors de forums, ont permis d’informer plus de 10 000 élèves sur les métiers des travaux publics et les formations y préparant. De mul- tiples visites de chantier ont été organisées au cours desquelles 6600 élèves ont pu découvrir les métiers in situ. Plus de 2000 jeunes ont participé à des journées d’information sur les travaux publics 18 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • (journées portes ouvertes, journées destravaux publics, olympiades des métiers).Pour accompagner ces démarches,la FNTP réalise chaque année un kit dedécouverte des travaux publics à l’atten-tion des professeurs de collège en chargede l’enseignement de la découverteprofessionnelle.Ce kit se compose de ressources péda-gogiques disponibles sur www.metier-tp.com, qui permettent aux professeursde réaliser une ou plusieurs séances decours sur les travaux publics. Contact : FNTP - Anne-Claude Coudevylle-Carette coudevylleac@fntp.frTrophées de l’image travaux publicsLa FNTP organise chaque année, en partenariat avec le groupeMoniteur, un concours photos les Trophées de l’image travaux publicsouvert aux jeunes des classes de 4e et de 3e. Toute ou partie des élèvesd’une même classe, ont la possibilité de soumettre entre 1 et 5 pho-tographies à un jury composé de professionnels des travaux publicsillustrant cinq thèmes : les Travaux Publics et les hommes ; les TravauxPublics et l’environnement ; les Travaux Publics et la société ; leséquipements, les matériaux ; les valeurs des Travaux Publics. Lesélèves auront la possibilité de voter en ligne pour leur photographiepréférée. Contact : FNTP - Anne-Claude Coudevylle-Carette coudevylleac@fntp.frConcours BatissielLa FNTP participe depuis 4 ans au concours Batissiel organisé, enpartenariat avec l’Education nationale, la Fondation Ecole Françaisedu Béton, la Fédération Française du Bâtiment et la Fondation BTPPlus. Ce concours propose aux élèves scolarisés en classes de 5e etde 3e de découvrir le secteur de la construction. Il permet aux élèvesde s’investir dans l’étude et la réalisation d’un ouvrage du bâtimentet des travaux publics. Ils conçoivent et réalisent un ou plusieurs ob-jets techniques (construction, élément d’ouvrage ou maquette…).74 classes et quelque 1 600 élèves ont participé aux sélections duconcours 2011. 180 classes et plus de 4000 élèves ont participé aux La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 19
  • Actu du Challenge Education- Entreprise concours 2012. La finale s’est tenue le 6 juin 2012. Contact : FNTP - Anne-Claude Coudevylle-CaretteLETTRE coudevylleac@fntp.fr Les Rendez-vous des Travaux Publics en Ile- de-France La Fédération Régionale des Travaux Publics Ile-de-France a mis en place un bus itinérant pour la découverte des métiers des travaux publics. Destiné en priorité aux élèves de DP3 et DP6, le bus Les Rendez-vous des Travaux Publics se déplace dans les collèges qui en font la demande. Sur la période scolaire 2011-2012, le bus s’est rendu dans 66 collèges (dans 6 départements) et 2569 collégiens ont pu découvrir les aménagements pédagogiques du bus. Pour l’année 2012-2013, 93 collèges franciliens ont souhaité être une étape du bus. Education-Entreprise Neuf collèges de l’Essonne ont d’ores et déjà accueilli le bus et seize collèges font partie de la tournée dans les Yvelines. Contact : FNTP - Anne-Claude Coudevylle-Carette coudevylleac@fntp.fr Bus Tour BTP en Languedoc-Roussillon En partenariat avec l’académie de Montpellier et le Conseil régional Languedoc-Roussillon, la Fédération Française du Bâtiment Languedoc-Roussillon, la Fédération régionale des Travaux Publics de Languedoc-Roussillon et le CCCA-BTP (organisme national du Réseau des 103 CFA du BTP) ont organisé pour la deuxième fois un Bus Tour BTP pour les collèges du Languedoc-Roussillon. En collaboration avec le groupe Virgin Radio, du 19 mars au 30 avril 2012 un bus aux couleurs du BTP a fait étape dans 32 collèges, plus de 2 000 collégiens du Languedoc-Roussillon ont été concernés. Des professionnels du BTP et des formateurs sont intervenus afin de présenter les métiers et les formations en apprentissage dans le secteur du BTP. Une clé USB a été remise à chaque élève, contenant les informations et les références des organismes, des vidéos présentant les CFA du Bâtiment et des Travaux Publics. Contact : FNTP - Anne-Claude Coudevylle-Carette coudevylleac@fntp.fr Plasturgie : des partenariats pérennes et novateurs Dans le cadre de son action dans le domaine de l’emploi formation, pour attirer les jeunes et les former à ses métiers, la Fédération de 20 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • la Plasturgie développe depuis de nombreuses années des partena-riats avec des acteurs du monde pédagogique, des associations etdes entreprises. Afin de renforcer l’attractivité de la filière plasturgieauprès des enseignants et des jeunes, la fédération s’est rapprochéedu web pédagogique qui est aujourd’hui la première communautééducative francophone. Objectif de cette nouvelle collaboration :repenser ses outils en lien avec les moyens d’aujourd’hui et lesattentes des enseignants de collèges.Toujours avec cette volonté de faire découvrir les métiers de la plas-turgie et des composites au plus grand nombre, la fédération s’estaussi associée à l’Etudiant pour créer un magazine présentant ledynamisme du secteur, ainsi que les formations, les métiers et lescarrières possibles dans la Plasturgie.Dans le même temps, d’autres partenariats destinés à enrichir lacollaboration entre les établissements de formations et les entre-prises, se poursuivent et se développent. Depuis 2009, la Plasturgiecollabore ainsi avec l’association Entreprendre Pour Apprendre (EPA)pour augmenter les projets d’entrepreneuriat et promouvoir lesmétiers et les formations. Ce partenariat s’enrichit à travers desmini-entreprises de plus en plus nombreuses et des entreprises deplus en plus intéressées par le dynamisme des projets. Avec l’asso-ciation Projets Métiers Actions (PMA), la fédération s’implique, viades experts métiers, pour sensibiliser les enseignants au secteurde la plasturgie dans une perspective d’orientation. Aussi, depuis2009, la fédération s’est engagée auprès de l’Association MétiersEntreprises et Formations (AMEF) pour valoriser les formations enalternance. A ce titre, la fédération mobilise son réseau de formateurspour participer au concours Les Victoires de l’AMEF 2013 qui récom-pensent les meilleurs trios apprenti-centre de formation-entreprise. Contact : Fédération de la Plasturgie – Audrey Noble a.noble@fed-plasturgie.frVive l’entreprise !Renforcer la relation école entreprise est l’un des souhaits majeursde Hervé Chavanne, directeur de la Cité Scolaire Lamartine (collègeet lycée) implanté à Belley dans l’Ain. Interventions de chefs d’entre-prise, stages d’enseignants en entreprise, forum des métiers, fontpartie du projet. Le 4 février 2013, pour aller plus loin, l’établissementa organisé une journée particulière. Le personnel enseignant etadministratif, soit 65 personnes, a été convié à participer à une Jour-née Thématique, l’une des actions école-entreprise portée par le La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 21
  • Actu du Challenge Education- Entreprise MEDEF de l’Ain, en partenariat avec l’Education nationale. L’objectif ? Faire découvrir l’entreprise et son environnement. La CompagnieLETTRE Industrielle d’Applications Thermiques à Culoz, 1 200 salariés sur le site concerné, numéro 1 de son secteur en France et leader euro- péen, a participé à l’opération. Après une présentation de l’entreprise et la visite du Centre de Formation International, de l’atelier Energy, de l’atelier Unité de Confort le matin, les participants ont travaillé l’après-midi au sein d’ateliers de réflexion sur la gestion de projet en entreprise et l’éco conception et la démarche de développement durable en entreprise. Une journée très dense et de l’avis général, une initiative à renouveler pour découvrir d’autres aspects de l’entreprise. Contact : MEDEF de l’Ain – Marie-Christine Cintas mariechristinecintas@medef-ain.com Education-Entreprise Boss-Profs : un duo toujours gagnant Pour la 7e fois, le MEDEF Alsace organise l’opération Les Boss invitent les Profs. L’objectif est de favoriser le partage d’expériences, et sur- tout d’idées, entre le monde de l’entreprise et celui de l’éducation. « Le fossé n’est pas aussi grand qu’on ne le pense » estime un patron d’entreprise locale, « néanmoins, certains clichés perdurent… ». Au-delà de la théorie, il est indispensable pour les jeunes d’expéri- menter une approche concrète. Un échange de bonnes pratiques a été convenu pour plus d’un tiers des professionnels. Les patrons se sont déplacés dans les écoles pour présenter leur travail au quotidien. Les professeurs ont pu faire visiter des entreprises à leurs classes. Cette année l’opération a réuni 300 boss et 600 profs. Pari réussi ! Les collaborateurs de demain semblent mieux appréhender le monde du travail. Contact : MEDEF Alsace - Stéphanie Ballias stephanie.ballias@medef-alsace.com Partenariat rectorat de Bordeaux / MEDEF Gironde Le 27 Février 2012 une nouvelle convention de partenariat a été signée par Jean-Louis Nenbrini, recteur de l’académie de Bordeaux et Jean- François Cledel, président du MEDEF Gironde. L’objet de cette conven- tion est d’améliorer la connaissance réciproque entre les mondes de l’éducation et de l’entreprise, de renforcer les échanges et les liens de partenariat existant dans le département, de susciter de nouvelles initiatives, d’instaurer un dialogue en profondeur sur le 22 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • long terme, dans un esprit d’ouverture et de réciprocité.Un plan d’action a été défini pour les années scolaires 2012-2013, 2013-2014 et 2014-2015, il se concrétise par cinq actions, réparties tout aulong de l’année.• Formation des personnels de l’Education Nationale aux réalités de l’entreprise. - Stages d’immersion en entreprise de moyenne durée (3 à 5 jours) pour les Professeurs de collèges ou lycées et les Conseillers d’Orientation Psychologues, soit dans le cadre du plan de formation académique, soit dans le cadre d’actions mises en œuvre par les services académiques. - Stages en entreprise pour les Professeurs et les COPSY dans le cadre d’un projet d’évolution individuel.• Opération « vis ma vie » : afin de mieux connaître le fonctionnement de chaque structure, un chef d’établissement passera une journée comme chef d’entreprise et inversement.• Les Boss invitent les Profs : un chef d’entreprise invitera un chef d’établissement à déjeuner.• Organisation d’un véritable maillage école / entreprise de proximité, sur la durée.• Partenariats ou parrainages de lycées généraux ou professionnels par des entreprises du secteur géographique avec des actions tout au long de l’année (présentation de l’entreprise, stages de décou- verte, projets communs, interventions pédagogiques par des témoignages, manifestations avec les familles…) et accompagne- ment du développement des mini-entreprises dans le cadre d’Entreprendre Pour Apprendre. Contact : MEDEF Aquitaine – Dominique Bisson dbisson@medef-aquitaine.frA la découverte del’Entreprise : 1er Défiscolaire numérique enAuvergneA la découverte de l’entreprise est le 1er Défi scolaire numérique,initié et construit dans le cadre de la convention régionale de la dé-couverte des métiers et des professions. Les travaux ont été menéspar un groupe constitué d’une enseignante, d’une documentaliste,de l’ONISEP, du MEDEF, de l’entreprise Cartolux (63) et du Centre ré-gional de Documentation Pédagogique (CRDP). Il s’est déroulé du 22au 26 octobre 2012, et a rassemblé 14 collèges et lycées professionnels La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 23
  • Actu du Challenge Education- Entreprise autour de sujets concernant l’entreprise tels que : une entreprise réalise un produit ou un service ; une entreprise organise le travailLETTRE de chacun en respectant un cadre légal en fonction de ses besoins et projets ; une entreprise participe à la vie locale et associative ; une entreprise concourt au maintien de l’environnement. 228 jeunes de classes de 3e DP3 et prépa pro, 4e, CFA spécialisé, SEGPA, ont préparé le questionnaire et réalisé des supports de communi- cation entreprise (flyers, cartes de visite, slogans) pendant un mois, avant de rivaliser via la plateforme numérique du CRDP Auvergne pendant cette semaine d’octobre. Cette activité Défi scolaire s’intègre dans le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF). Des enseignants et des documentalistes se sont mobilisés pour sa réussite. Chaque jeune s’est vu remettre une récompense et la classe gagnante partira une journée visiter les coulisses et pro- Education-Entreprise fiter des jeux à sensations d’un parc d’attraction régional dans l’Allier. C’est donc un franc succès pour les partenaires de ce projet : MEDEF, rectorat, Club des 1000 Entreprises Citoyennes d’Auvergne, Chambre régionale de Commerce et d’Industrie, CGPME, AJE. Contacts : MEDEF Auvergne - Cécile Furnestin CRFP.AUVERGNE@wanadoo.fr Rectorat - Dominique Cognard dominique.cognard@ac-clermont.fr Rectorat - Sandrine Dussourd sandrine.dussourd@ac-clermont.fr (photo à intégrer) Les actions des CLEE en Basse-Normandie Les acteurs du CLEE (Comités locaux école entreprise) du Bassin d’éducation du Pays d’Auge, ont choisi de renforcer le lien entre l’univers de l’éducation et celui de l’entreprise. « Il est souvent dit que les enseignants ne connaissent pas le monde de l’entreprise ». Ils étaient donc le public cible de cette action avec les conseillers d’orientation-psychologues. Chaque jour de la semaine Ecole-Entreprise du mois de novembre 2012, un lycée professionnel et technologique, (4 dans le Bassin d’édu- cation), en lien avec 12 entreprises, a accueilli ce public en formation (90 au total sur la semaine). Issus de 13 collèges du bassin, les stagiaires ont visité une entreprise le matin, et participé à un temps de formation en lycée et à des échanges avec des élèves et des en- seignants l’après-midi. 24 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • La qualité de l’accueil dans les entreprises et dans les lycées,le contenu et la teneur des échanges ont modifié le regard desenseignants de collège et des COP sur le monde de l’entreprise. Desenseignants qui ont également perçu le lien qui existe déjà entre leslycées technologiques et professionnels, et l’entreprise.En permettant aux enseignants de faire évoluer leur regard surl’entreprise et la formation professionnelle et technologique, lesacteurs du CLEE du Pays d’Auge ont eu le sentiment de démultiplierles forces et donc, de toucher plus d’élèves et plus de familles. Contacts : MEDEF Basse-Normandie – Leëtitia Boussumier laetitia.boussumier@medef-bassenormandie.fr CLEE du Bassin d’Education du Pays d’Auge - Stéphane Périchon stephane.perichon@ac-caen.frChrysalide, fais éclore ton projet d’avenir !Le lancement du projet Chrysalide, fais éclore ton projet d’avenir ! aeu lieu à Montbard le 27 novembre 2012 dans le cadre de la SemaineEcole-Entreprise. Organisée par le rectorat de l’académie de Dijon enpartenariat avec le MEDEF Bourgogne, les branches professionnelles(Métallurgie, Plasturgie, Transports et Logistique, Agriculture, Bois…) les consulaires, le club des entrepreneurs de l’Auxois, cette rencontrea réuni 200 collégiens et lycéens, accompagnés des équipes pédago-giques et des parents. Ils ont ainsi pu découvrir des métiers, des filièresprofessionnelles, des secteurs porteurs d’emploi, des parcours deformation. L’objectif était d’éclairer leur choix d’orientation et dedépasser certaines représentations à travers des témoignages deprofessionnels, des présentations ludiques et des rencontres avecles professionnels.Cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’un projet, soutenu par leFonds Social Européen et la DIRECCTE qui vise à accompagner lesjeunes dans la construction de leur projet dorientation, et notammentles publics des zones rurales et urbaines sensibles, en leurouvrant dautres perspectives. Afin de faciliter laccès à lentreprise etde promouvoir de manière durable et coordonnée le lien entre laformation et le monde économique, de nouvelles actions sont prévuestout au long de l’année 2013, en lien avec l’ensemble des partenaires. Contacts : MEDEF Bourgogne – Ourida Lebbal olebbal@maisonsdesenreprises.com Conseil Relation Ecole Entreprise - Académie de Dijon - Catherine Dekeyser cree@ac-dijon.fr La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 25
  • Actu du Challenge Education- Entreprise 24 heures ensemble… dans le Cher Dans le cadre de la Semaine Ecole-Entreprise, le MEDEF Cher, enLETTRE partenariat avec lUIMM Cher et linspection académique du Cher organisent depuis plusieurs années déjà, une opération de rappro- chement Ecole-Entreprise. Il s’agissait cette année de permettre à un chef d’établissement scolaire et à un dirigeant d’entreprise de passer 24 heures ensemble dans l’établissement et dans l’entreprise, afin de découvrir le quotidien de leur vie professionnelle respective. Une vingtaine de binômes se sont rencontrés et ont échangé au cours de la semaine du 26 au 30 novembre 2012. Leur objectif est d’envisager des actions de coéducation possibles pour répondre aux besoins des élèves : découverte des métiers et organisation des stages et parcours en alternance. Contact : MEDEF Cher - Nadia Berviller Education-Entreprise nberviller@medef-cher.fr 24 heures avec… en Corse C’est le constat posé par les deux binômes chefs d’entreprise/chefs d’établissement scolaire à l’issue du 24 heures avec… organisé pour la 1ère fois à Ajaccio et Porticcio les 29 et 30 novembre 2012. Après une journée passée à découvrir l’environnement professionnel de l’autre en même temps que ses fonctions, missions et responsabilités, ils ont témoigné de « réalités qui se rejoignent » en insistant sur la découverte, pour l’Education nationale « de la diversité des métiers présents dans une entreprise » et pour les entreprises « de la difficulté à gérer les contraintes administratives tout en veillant à la transmis- sion des valeurs ». La vidéo de ces échanges est le meilleur support pour donner envie à d’autres binômes de se former, et de développer ainsi les conditions d’actions communes réussies pour nos élèves et nos entreprises. Contact : MEDEF Corse - Anne-Armelle Melikian aa.melikian@medef-corse.com Charte Qualité des périodes de formation en entreprise en Corse Pour renforcer la continuité pédagogique entre le temps scolaire et le temps en entreprise Serge Santunione, président du MEDEF Corse, Noël Mariot, proviseur du lycée professionnel Jules Antonini et Dan Richez-Pinelli, président de l’AFDET Corse du Sud, ont signé le 26 juin 2012 en présence de Michel Barat, recteur de l’académie de Corse et Guy Monchaux, directeur des services académiques de Corse du Sud, 26 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • la Charte Qualité des périodes de formation en entreprise. Retrouvezla Charte Qualité sur : http://medef-corse.com/partenariat-avec-le-lycee-professionnel- jules-antonini.html Contact : MEDEF Corse - Anne-Armelle Melikian aa.melikian@medef-corse.comOlympiades des métiers 2012 :la Guadeloupe médailléeLors des 42e Olympiades des métiers qui se sont déroulées du 22 au24 novembre à Clermont-Ferrand, la Guadeloupe a obtenu la médailled’or en soins esthétiques et la médaille de bronze en mode et créa-tion. Le Conseil régional, en partenariat avec le Groupement d’IntérêtPublic (GIP)-DAIFI, a convié au mois de février 2013 l’ensemble despartenaires dont le MEDEF Guadeloupe pour une séance de débrie-fing. Contact : MEDEF Guadeloupe - Jean-Luc Lubin j2l.lubin@laposte.netPromotion des formations en Haute-SavoieCette action initiée par le MEDEF Savoie s’inscrit dans une démarchede promotion des cursus de formation en interne, en particulier,ceux qui sont méconnus des élèves de seconde confrontés àdes choix d’orientation immédiats. A travers, un parcours de troisateliers-types - Atelier Formations et Métiers scientifiques avecBaikowski, Laboratoires Galderma, TFL Solutions ; Atelier Formationset Métiers industriels, technologiques et du développement durableavec Viollet Industrie, Conicio Design et industrie, Maped ; AtelierFormations et Métiers de la construction avec Elan Bois, O’Sitoit etSchneider Electric - une centaine d’élèves de seconde ont pu parti-ciper à une présentation de chaque entreprise et poser des questionsliées à l’entreprise et à la filière de formation représentées. Lestémoignages des professeurs a permis de leur apporter des infor-mations concrètes et une perspective à leur recherche et ainsi decréer une passerelle entre les études et le monde de l’entreprise.Chaque atelier était animé par un professionnel du monde del’entreprise, un enseignant et un élève du lycée engagé dans le cur-sus. Une synthèse des ateliers a été réalisée en direct par les élèvesen séance plénière et la matinée s’est achevée par une conclusionde Jean-Luc Raunicher, président de la Chambre syndicale de laMétallurgie de la Haute-Savoie, de Chrystel Callies de Salies, chargée La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 27
  • Actu du Challenge Education- Entreprise de mission à la Mission départementale aux droits des femmes et à l’égalité, de Daniel Machire, proviseur du Lycée Louis Lachenal.LETTRE Contact : MEDEF Haute-Savoie – Dominique Marsal dmarsal@medefhautesavoie.com Des boss… des profs… et des élèves Dans le cadre d’un partenariat avec le Conseil régional, le FSE et le rectorat de Grenoble, le MEDEF Isère, en lien avec le MEDEF Rhône- Alpes, mène chaque année depuis 1992 différentes actions afin de rapprocher le monde de l’entreprise avec celui de l’école. Au cours de la Semaine Ecole-Entreprise du 26 au 30 novembre 2012, le MEDEF Isère a organisé huit actions RECIPROCITE grâce à la mobilisation de ses adhérents. Ainsi, plus de 50 chefs d’entreprise ou cadres dirigeants sont allés dans les établissements scolaires afin de ren- Education-Entreprise contrer les équipes pédagogiques et d’évoquer auprès d’environ 300 élèves le monde de l’entreprise. Les intervenants ont parlé aux élèves de leur parcours et de leur expérience professionnelle, de leur formation et de leur vécu, des enjeux en entreprise et des recrute- ments, afin de leur faire appréhender le monde du travail avant de l’intégrer. Des visites d’ateliers, suivies d’une conférence, ont été organisées au lycée Vaucanson sur le thème Des métiers et des com- pétences pour toutes et tous afin de faire un point sur les évolutions des formations et des métiers, les niveaux de recrutements, l’adé- quation formation-métier, les perspectives d’emplois et la mixité des métiers techniques avec un regard croisé à travers des interventions d’élèves, d’enseignants et de professionnels. Ces actions ont atteint leurs objectifs de rapprochement, favorisant les échanges d’expériences et une meilleure compréhension entre écoles et entreprises. Cette réussite a pu être réalisée grâce une forte collaboration des entreprises et de leurs équipes, qui se sont pleinement investies dans l’organisation de ces actions aux côtés du MEDEF Isère. Contact : MEDEF Isère - Françoise Achard medefisere@medef-isere.com A la rencontre des métiers techniques et technologiques Le 12 mars 2013, en préambule à la Semaine de l’Industrie, plus de six cents étudiants en capacité de s’orienter vers des licences profes- sionnelles techniques et technologiques, ont rencontré une trentaine de professionnels en activité. Cette journée, organisée par le MEDEF 28 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Limousin en partenariat avec l’IUT du Limousin et le rectorat deLimoges, s’est articulée autour de six ateliers en amphithéâtre, conçuspar thématique métier et licences professionnelles associées. Cetteopération est soutenue financièrement par l’association Ecole-Entreprise de la Haute-Vienne. Contact: MEDEF Limousin – Laurent Desplat ldesplat.crfp@gmail.com2013, année du transport dans le LimousinAvec 391 établissements pour plus de 6 800 salariés, la branche destransports représente 4,5 % de la population active du Limousin. Lesenjeux en emploi sont nombreux, d’autant que la profession vadevoir renouveler près d’un cinquième de son effectif régional dansles prochaines années. Pour répondre à cet enjeu, le Comité Régionalde Formation Professionnelle dans les Transports et la Logistiquelance une campagne d’information et de promotion des métiers.L’année 2013 sera égrenée de temps forts sectoriels que l’on peutdécouvrir sur : http://ressources.aft-iftim.com Contact : MEDEF Limousin - Thomas Uguen thomashuguen@aft-iftim.comKit découverte des entreprises de Loire-AtlantiqueAfin d’intensifier ses actions de rapprochement école-entreprise etde valoriser les secteurs d’activité du département, le MEDEF Loire-Atlantique, en collaboration avec le rectorat et l’ONISEP, va proposeraux élèves de troisième et aux lycéens un kit pour mieux appréhenderle tissu économique de leur territoire.Le kit privilégie une approche ludique, pédagogique et interactiveavec une vraie facilité d’utilisation. Les différents chapitres sont illus-trés de vidéos témoignages, de quizz et de liens vers les fichesmétiers de l’ONISEP. Le kit est structuré autour de la découverte dela région puis du département, de l’entreprise, des secteurs clefsdu département en termes d’activité, d’emplois, de métiers et deperspectives. Grâce aux différentes étapes de ce kit, les enseignantspourront permettre aux élèves, dans une approche dynamique, demieux comprendre leur environnement économique et les métiersqui le composent. Contact : MEDEF Loire-Atlantique - Aurélie Le Diberder alediberder@medef44.fr La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 29
  • Actu du Challenge Education- Entreprise Jeunes Reporters en Entreprise dans le LoirLETTRE et Cher Le MEDEF Loir et Cher, en partenariat avec la Direction des Services départementaux de l’Education nationale (DSDEN), l’enseignement diocésain, le Conseil général et la presse locale, organise pour la 4e année consécutive le concours Jeunes Reporters en Entreprise, édition 2012-2013. Pour la première fois les classes issues des sections denseignement général et professionnel adapté (SEGPA) participent au concours. Chaque collège du département s’est vu attribuer un binôme, asso- ciant un référent d’une entreprise et un référent de l’établissement scolaire. Le concours est proposé aux 38 collèges publics et privés du département. Il se déroule sur une année scolaire, sous la responsabilité du binôme qui organise des visites d’entreprises, Education-Entreprise la venue d’intervenants dans les classes. L’objectif de ce concours est de rédiger un article de presse, sur la découverte d’Un métier dans l’entreprise, thématique de cette édition. Les meilleurs articles seront désignés par un jury composé de jour- nalistes, d’institutionnels et de chefs d’entreprise, paraitront dans la presse locale et seront soumis aux votes des lecteurs. Les lauréats se verront remettre un prix en lien avec le journalisme, à l’occasion d’une cérémonie organisée au mois de mai 2013. Cette 4e édition apporte une nette amélioration de la connaissance et de la compréhension des métiers par les jeunes, afin qu’ils puissent choisir leur orientation en connaissance de cause. Les relations entre le monde de l’éducation et le monde de l’entreprise se tissent et se vivent au quotidien. Contact : MEDEF Loir et Cher - Peggy Nivault peggy.nivault@medef41.fr S’engager pour les jeunes dans le Loir et Cher Le 11 octobre 2012, le MEDEF Loir et Cher, en partenariat avec la Direction des Services départementaux de l’Education nationale (DSDEN), en présence du préfet du Loir et Cher, a rassemblé, pour une première dans le département et en région Centre, plus de 150 participants au cours d’une matinée d’échanges et d’informations. Plusieurs tables rondes ont permis aux chefs d’établissement, enseignants, jeunes et apprentis, formateurs et chefs d’entreprise d’échanger sur le thème de l’orientation et d’évoquer les leviers possibles pour aider les jeunes du département. Ecoute, témoignages, 30 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • échanges d’expériences et suggestions ont favorisé une meilleurecompréhension des problématiques de l’orientation rencontréespar les établissements scolaires et donner l’occasion aux profes-sionnels de transmettre les codes de l’entreprise aux jeunesgénérations. Contact : MEDEF Loir et Cher - Peggy Nivault peggy.nivault@medef41.frGénération Y et entreprisesLa génération Y bouscule les codes de l’entreprise. Bien connaîtreces nouveaux salariés et adapter les pratiques managériales et lagestion des ressources humaines à leurs attentes constituent unvéritable enjeu actuel. Mais qui sont-ils exactement ? Comment fonc-tionnent-ils ? Quel est leur rapport au travail et à l’entreprise ? Quelest l’impact des nouvelles technologies sur leur comportement ?Quelle génération Z se profile à l’horizon ?…Près de 100 entrepreneurs, managers et professionnels du mondede l’éducation ont participé à la matinale dédiée aux yers, le 29 mars2012. Elle était organisée par le MEDEF Lyon-Rhône, en partenariatavec le rectorat de l’académie de Lyon. Contact : MEDEF Lyon-Rhône - Bruno Verney bruno.verney@medeflyonrhone.comForum des métiers en MartiniqueDu 4 au 8 février 2013 s’est déroulée la seconde édition du Forumdes métiers au Lycée Acajou 2 avec la participation d’Air France enpartenariat avec le MEDEF Martinique. Le thème retenu cette annéeétait Lycéen d’aujourd’hui, Entrepreneur de demain ! Durant cettesemaine, quatre conférences-débats ont retenu l’attention : le vieillis-sement de la population et ses conséquences sur l’émergence denouveaux métiers ; l’hypertension artérielle ; les métiers verts ;innovation, Recherche et Développement. Un concours de mini-entreprises a clôturé ce forum. Contact : MEDEF Martinique - Maïté Cabrera maite.cabrera@medef-martinique.frPrintemps de l’entreprise dans le MorbihanLa 7e édition du Printemps de l’entreprise s’est déroulée du 25 au 29mars 2013. Cette manifestation réunit chaque année, pendant unesemaine, les entreprises, les étudiants et les enseignants d’un bassind’emploi. La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 31
  • Actu du Challenge Education- Entreprise Co-organisé par des entreprises, des étudiants et des établissementsLETTRE scolaires et universitaires, l’événement a pour but de faciliter et d’améliorer la connaissance mutuelle entre ces différents acteurs. Les étudiants trouvent dans le Printemps de l’entreprise une occasion de mieux connaître le tissu économique local et ses opportunités d’emploi, préparer leur entrée dans la vie active, présenter des projets collaboratifs développés dans le cadre scolaire et nouer des contacts utiles pour leur avenir professionnel. Les établissements scolaires et universitaires y voient un moyen de valoriser les filières de formation proposées aux étudiants et de les accompagner dans des projets collaboratifs au plus près de la réalité économique. Le Printemps de l’entreprise offre enfin aux entreprises une occasion de faire décou- vrir aux étudiants, dans un cadre convivial, la réalité du monde Education-Entreprise de l’entreprise, leur secteur et leurs métiers, le parcours de leurs dirigeants et collaborateurs. Le Printemps de l’entreprise, initialement créé à Vannes en 2005, s’est étendu au fil des ans à plusieurs bassins d’emploi, comme Lorient, Ploërmel, Quimper, Rennes, Pontivy et Nantes. Il se déroule chaque année la même semaine dans chacune de ces agglomérations, selon des modalités différentes mais dans un même esprit. Contact: MEDEF Morbihan - Isabelle Boutserin isabelle.boutserin@udem.fr Clubs école-entreprise dans le Nord-Pas de Calais Quatorze classes de lycéens des filières générales, technologiques et professionnelles de la région ont répondu au défi lancé pendant la Semaine Ecole-Entreprise, par l’académie de Lille et le MEDEF Nord- Pas de Calais. Les lycéens ont 4 mois pour réaliser une vidéo de 3 minutes sur une entreprise partenaire et promouvoir leur vidéo via les réseaux sociaux. Le 22 mars 2013, dernier jour de la Semaine de l’Industrie, toutes les équipes se retrouvent à la cité des échanges de Marcq-en-Barœul pour connaître les résultats. Les internautes pourront commencer à voter début mars mais aussi pendant toute la semaine de l’industrie. www.lyceen-reporter.com Retrouvez l’actualité des clubs école-entreprise Nord-Pas de Calais sur www.clubster-ecole-entreprise.com Contact : MEDEF Nord-Pas de Calais – Thierry Collet collet@medef-npc.org 32 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Le numérique dans les écoles et lycéesniçoisLa maîtrise des technologies de linformation et de la communication(TIC) est déterminante pour la réussite des élèves. Grâce au trèsimportant soutien matériel et technique des collectivités territorialeset du ministère, l’académie de Nice est très engagée dans le déve-loppement de l’usage pédagogique du numérique à l’école. Le Pôlenumérique de l’académie de Nice développe les usages des élèves.Ainsi, 100 espaces numériques de travail (ENT) sont déployés dansles collèges et les lycées de l’académie et 128 écoles de 4 circonscrip-tions sont en phase de test. Une expérimentation est menée surl’usage des manuels numériques dans 16 collèges sur 8 disciplineset depuis 3 ans. 500 tablettes tactiles sont déployées au travers de14 expérimentations tablettes numériques. La mission académique,Matice, est engagée dans deux projets visant à l’utilisation des jeuxsérieux Seatcher et Ecobalades et déploie cette année la plateformed’apprentissage en ligne Moodle.www.ac-nice.fr/matice Contact : MEDEF PACA – Olivier Robert orobert@uprpaca.comAvenir Attitude ! Mes envies,Mes compétencesAu cœur des préoccupations, l’emploi et l’avenir des jeunes, quirestent une priorité pour les actions école-entreprise. La SemaineEcole-Entreprise, du 26 novembre au 30 novembre 2012, avait choiside mettre l’accent sur les compétences et les métiers de demainpour toutes et tous : Avenir Attitude ! Mes envies, Mes compétences.Une thématique qui a permis d’aborder à la fois les métiers d’avenir,les compétences et les attitudes des jeunes et l’évolution vers lamixité des métiers, pour dépasser les préjugés. A cette occasion,des actions, des animations, des débats et des rencontres ont étéorganisés avec l’aide de la région Rhône-Alpes au sein des lycéespour sensibiliser et fédérer un public large : jeunes, équipespédagogiques, parents d’élèves et entrepreneurs. Ces actions ontconcerné 4 500 jeunes de 75 établissements de la région Rhône-Alpes,avec la présence de plus de 320 professionnels dentreprises.Le 4 décembre 2012, la cité des Catalins à Montélimar a accueilli lacérémonie de clôture de la Semaine Ecole- Entreprise 2012 en Rhône-Alpes. Plus de 200 personnes, jeunes, enseignants, chefs d’entreprise, La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 33
  • Actu du Challenge Education- Entreprise élus, partenaires, étaient réunis. Des groupes de lycéens se sont succédés sur scène pour exposer leur vision des métiers et des for-LETTRE mations, leurs regards croisés filles/garçons sur la mixité des métiers, leurs perspectives sur les métiers de demain. Des témoignages sous forme de discours, d’interview, de clips vidéo, de magazines télé… Une performance à la fois instructive et surprenante, qui prouve que la nouvelle génération a des idées, de l’ambition, l’envie d’avancer, et veut faire changer les représentations sur l’accessibilité des métiers pour toutes et tous. L’après-midi a été consacré à la découverte des formations et des métiers, autour de stands tenus par les lycées et les entreprises. Les jeunes collégiens présents ont ainsi pu poser des questions, tester des techniques, des logiciels, des robots, pour avoir une vision plus large sur leur orientation. Une journée haute en couleurs, qui a montré limportance des Education-Entreprise synergies entre écoles et entreprises, et qui incite à poursuivre le développement des passerelles entre ces deux mondes afin de per- mettre aux jeunes daujourdhui de devenir, demain, des profession- nels impliqués dans le développement de lentreprise. Contacts : MEDEF Rhône-Alpes Simone Encrenaz sencrenaz@medef-rhone-alpes.fr Rectorat de Lyon - Serge Mathoux serge.mathoux@ac-lyon.fr Rectorat de Grenoble - Laurent Bertrand laurent.bertrand@ac-grenoble.fr ChocoFactory : un jeu pour découvrir lentreprise Le MEDEF Rhône-Alpes poursuit son objectif de rapprocher lécole de lentreprise en favorisant les échanges réciproques. Dans le cadre de l’édition annuelle du Mondial des Métiers, les enseignants inscri- vent leurs élèves au jeu ChocoFactory. Le principe du jeu est de par- courir les différents services de l’entreprise ChocoFactory. Les élèves viennent se mesurer à dautres élèves par session de 30 minutes. Quoi de mieux quun jeu pour connaître lenvironnement de lentre- prise et pouvoir répondre à des questions telles que : Cest quoi un chiffre daffaires? Combien y a-t-il de services dans une entreprise ? Quelle est la différence entre entreprise de services et entreprise de production? A travers les 12 principaux métiers de lentreprise, tous les services et toutes les fonctions sont présentés pour permettre aux jeunes de mieux appréhender lentreprise et les préparer à leurs premières 34 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • expériences professionnelles. Pour chaque service, on trouve : lesmétiers associés ; les qualités nécessaires pour exercer la fonction ;une énigme ; une anecdote ; une question entrepreneuriat ; desexemples de formations pour accéder aux métiers ; les missions liéesà l’exercice de la fonction ; des liens pour aller plus loin. Contact : MEDEF Rhône-Alpes - Simone Encrenaz sencrenaz@medef-rhone-alpes.frDes clichés dans la boîtePour permettre aux jeunes de venir au contact de l’entreprise d’unefaçon originale et ludique, le MEDEF Sarthe lance un concours photoDes clichés dans la boîte destiné aux collégiens, lycéens et étudiants.L’entreprise sera appréhendée par l’objectif sous de deux angles : lesmains au travail et les couleurs de l’entreprise.Un site dédié accueille les œuvres qui feront ensuite l’objet d’expo-sitions. La participation se fait individuellement, par groupe ou parclasse. Une préparation pédagogique est dispensée avant d’appuyersur le déclencheur. Les élèves sont épaulés par des photographes etvidéastes confirmés qui interviennent dans les établissements.Lancé à l’occasion de la Semaine Ecole-Entreprise, ce concours seclôturera en mai 2013 à l’occasion de la manifestation Ici les boîtesbougent. Contact : MEDEF Sarthe - Stéphanie Brion sbrion@medef-sarthe.frL’œnotourisme… en BourgogneA l’occasion de La Semaine Ecole-Entreprise, le MEDEF de Saône etLoire, le MEDEF Bourgogne et le rectorat de l’académie de Dijon sesont mobilisés pour susciter des vocations auprès des jeunes dansles métiers autour du vin et du tourisme pour mettre en avant le pa-trimoine et la culture du terroir. Le 27 novembre 2012, deux classesde Macon ont été reçues par deux entreprises actrices de l’œnotou-risme en Saône et Loire, Loron et Fils à la Chapelle-de-Guinchay,propriétaire de 110 hectares de vigne, et le Château de Besseuil àViré Clessé. Les 40 élèves de troisième et de seconde PFEG (principesfondamentaux en économie et gestion) ont commencé la matinéepar la visite du site de production de vins de l’entreprise familialeLoron. Ils ont ensuite été accueillis au château de Besseuil où ils ontpu découvrir toute l’étendue des métiers de l’hôtellerie et de lagastronomie en visitant les appartements de standing, la vinothèque,le restaurant, le parc et le domaine viticole. La matinée s’est terminée La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 35
  • Actu du Challenge Education- Entreprise par un quizz portant sur la découverte des métiers présentés dans les deux entreprises.LETTRE Contact : MEDEF Saône et Loire - Coline Thoubillon cthoubillon@medef71.com Générations Y et Z, les comprendre, nous adapter La mission Ecole-Entreprise du MEDEF Savoie organise le 17 avril 2013 une conférence sur le thème Générations Y et Z, les comprendre, nous adapter. Les comportements, généralement associés aux générations qualifiées Y et Z, ne sont que les prémices des mutations qui attendent les enseignants et chefs d’entreprise. Comprendre les nouveaux comportements est essentiel tant au niveau de l’éducation qu’au niveau des entreprises, en adaptant les approches de mana- Education-Entreprise gement et d’éducation. Grâce aux nouveaux outils et au développe- ment des réseaux sociaux, les professeurs et chefs d’entreprise ont aujourd’hui un nouveau terrain pour se faire entendre et com- prendre. Les enseignants sont en première ligne des mutations de notre société, et les entreprises doivent se préparer aux nouvelles approches de management. Contact : MEDEF Savoie - Nadine Barbier dirmedef@medef-savoie.fr Sci-Tech Challenge : promotion des métiers scientifiques et technologiques Le Sci-Tech Challenge (Sciences et Technologie) est un programme créé par Junior Achievement Young Enterprise (JA-YE) en partenariat avec le groupe Exxon Mobil et ce, au niveau européen. Il a pour objectif d’encourager les jeunes à poursuivre leurs études supé- rieures dans le domaine des mathématiques, des sciences et des technologies, et de promouvoir les métiers et opportunités d’évo- lution qu’offrent ces disciplines. Le challenge est décliné dans les pays d’Europe dans lesquels le groupe est présent. Il s’agit en 2012/2013 de la 4e édition de ce chal- lenge au niveau européen et de la 3e édition à laquelle la France participe. Le projet est coordonné pour la France par l’association Entreprendre Pour Apprendre (EPA), et par les sociétés du groupe Exxon Mobil en France (Esso S.A.F. et Exxon Mobil Chemical France). Le Challenge comporte quatre étapes : une visite en classe qui a pour but de donner aux élèves une opportunité d’échanger avec un jeune ingénieur sur son parcours et son expérience ; une sélection par un 36 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • quizz et un travail de réflexion sur les sciences et plus particulière-ment sur l’énergie ; une finale en France, atelier d’une journée aucours duquel les élèves sont amenés, par équipes de cinq, à déve-lopper un projet sur une problématique scientifique et à le présenterdevant un jury ; enfin, les équipes gagnantes des différentes finalesnationales s’affrontent enfin lors d’une finale européenne, organiséesur deux jours.En France, pour l’année 2012/2013, deux challenges sont organisésen parallèle en Haute-Normandie et dans les Bouches-du-Rhône,avec deux finales françaises en février 2013. Quatorze classes de septlycées différents y participent, ce qui représente environ 430 élèves. Contact: Union Française des Industries Pétrolières (UFIP) Jean-Pierre Legalland legalljpm@numericable.frChimie : nouvelles ressources pédagogiquespour les enseignantsL’Union des Industries Chimiques (UIC) a participé à la créationd’un site internet documentaire et d’information sur la chimiehttp://www.mediachimie.org/, ses métiers et ses formations avecla Fondation Internationale de la chimie, le CNDP et EDP Sciences.L’objectif est de permettre aux enseignants de chimie de disposer deressources pédagogiques en lien avec les programmes. Des articleset des vidéos leur sont proposés. Dans un premier temps le siteconcerne les programmes du lycée. Le développement des ressourcesdocumentaires pour l’enseignement supérieur est en projet. Contact : Union des Industries Chimiques - Catherine Beudon cbeudon@uic.frPromotion des métiers de la chimie enNormandieEn novembre 2009, l’UIC Normandie, l’UIMM Haute-Normandie etl’Union Interprofessionnelle Régionale (UIR) Normandie ont signéune convention de partenariat avec le rectorat de Rouen contribuantà la création de l’Association Ecole/Entreprise et confirmant ainsileur engagement en faveur d’un rapprochement entre le mondede l’éducation et l’industrie régionale. De nombreuses actions sontdéveloppées pour promouvoir les métiers de l’industrie : villages dela chimie, Olympiades de la chimie, Passeport Jeune-Chimie-Sécurité,Industrielles, Stages en Industries, Semaine de l’Industrie… sontautant d’opérations et d’actions menées en partenariat avec le rectorat La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 37
  • Actu du Challenge Education- Entreprise de Rouen ou directement avec les établissements scolaires. Toutes ont pour objectif de faire découvrir aux jeunes publics, du primaireLETTRE à l’enseignement supérieur, la diversité des métiers associés aux filières de formation. Chaque année, près de 40 actions sont organi- sées par les représentants des industriels pour promouvoir l’industrie régionale, la diversité de ses métiers et ses opportunités de carrière. Contact : Union des Industries Chimiques (UIC) Normandie - Pascale Soteau pascale.soteau@ui-normandie.org Industries technologiques : kit pédagogique pour les enseignants Ce kit pédagogique est un outil de présentation des industries tech- nologiques et de leurs métiers, élaboré avec l’Education nationale Education-Entreprise et destiné aux enseignants. Il s’inscrit dans la continuité de la cam- pagne d’information de l’UIMM sur les industries technologiques et répond à une attente des enseignants de pouvoir disposer d’un outil clé en main pour développer leurs cours autour des thématiques in- dustrielles. Il tient compte du programme de l’Education nationale en s’inscrivant dans le cadre du Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (PDMF) de la 5e à la terminale. Trois thématiques sont abordées : le panorama des industries technologiques, qui permet d’évoquer les perceptions associées à l’univers industriel mais aussi de présenter les produits et les grands secteurs des industries technologiques ; les métiers des industries technologiques au service des besoins de la société montrent la place de l’homme au cœur des industries technologiques, l’importance de l’innovation et du développement durable dans les projets industriels ; des formations qui mènent à de nombreux métiers proposent de décrypter certains métiers, d’identifier les voies de formation pour y accéder et les perspectives d’emploi qui leur sont associées. Ces thématiques répondent à des objectifs précis et adaptables en fonction du niveau des classes. Différents supports peuvent être utilisés pour les évoquer parmi lesquels un jeu inter- actif et virtuel : Le quizz des industries technologiques qui permet d’aborder de manière ludique ces différents sujets. Les contenus de ce kit sont disponibles et téléchargeables sur le site internet www.les-industries-technologiques.fr sur une nouvelle page dédiée aux enseignants et aux prescripteurs de l’orientation. Contact : UIMM - Amélie Hardyau-Gaye ahardyau-gaye@uimm.com 38 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Soirées de l’Industrie en Basse-NormandieDans le prolongement de la Semaine de l’Industrie, des soirées del’industrie autour des métiers de l’usinage, de l’outillage et de lachaudronnerie seront organisées du 15 au 19 avril 2013. L’objectif estde présenter aux familles (parents et collégiens de 3e) les opportu-nités de carrière dans ces métiers méconnus du public et pourlesquels les entreprises bas-normandes sont en manque de compé-tences. CFA et Lycées d’enseignement technologique ouvriront leursportes en soirée pour présenter les métiers, faire témoigner desentreprises, des professionnels et des apprentis. L’UIMM en partena-riat avec le rectorat de Caen et le Conseil régional de Basse-Normandiecoordonnent cette action. Contact : UIMM Calvados - Didier Morellon didier.morellon@uimmcalvados.frLes boss de Côte d’Or sur les bancs dulycéeInvités par l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie de Côted’Or et par le MEDEF, 35 chefs d’entreprise ont participé à un petitdéjeuner au lycée Eiffel le 29 novembre 2012. L’objectif était de leurfaire découvrir les nouvelles formations en rapport avec l’industriedispensées par le lycée Eiffel et les équipements de formation exis-tants avec la volonté partagée de rapprocher le monde éducatifet celui de l’entreprise, et d’attirer les jeunes vers des métiers endéveloppement pour favoriser l’insertion professionnelle.Le lycée Eiffel, qui a accueilli 14 000 élèves à la rentrée 2012, est spé-cialisé dans l’enseignement des matières scientifiques et technolo-giques, plus particulièrement dans les sciences de la vie et de la terre,la maîtrise des énergies et du développement durable et l’innovationtechnologique.Cette initiative de l’UIMM 21, en partenariat avec le rectorat, a permisun temps privilégié d’échanges entre les professionnels et lesenseignants, afin d’adapter au mieux les outils pédagogiques auxbesoins actuels et à venir du marché industriel. Contact : UIMM Côte d’Or - Nathalie Kwapinski nkwapinski@maisondesentreprises.comPartenariat UIMM PACA / académie d’Aix-MarseilleLe 12 décembre 2012, sur le site de STMicroelectronics, l’académied’Aix-Marseille a confirmé son engagement aux côtés de l’UIMM La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 39
  • Actu du Challenge Education- Entreprise pour consolider un partenariat, déjà efficace, pour les élèves et les apprentis. Philippe Brun, président de l’UIMM Provence, FrançoisLETTRE Gilliard, président de l’UIMM Vaucluse et Bernard Dubreuil, recteur de lacadémie dAix-Marseille, chancelier des universités, ont signé lavenant de la convention de partenariat conclue le 21 octobre 2008 pour une durée de 5 ans. Ce partenariat a pour objectif de mieux répondre aux besoins des entreprises en matière de quali- fication et de renforcer lattractivité des métiers à dominante scien- tifique et technologique industrielle qui souffrent de désaffection auprès des jeunes, et ainsi de faciliter leur insertion professionnelle. Elle a également pour but daméliorer la connaissance réciproque du système éducatif et du monde de lentreprise et de procéder aux nécessaires adaptations des formations aux métiers de la métallurgie et aux évolutions économiques et technologiques du Education-Entreprise secteur. Pour ce faire, les relations de partenariat, renforcées à travers des concertations et la mise en œuvre dactions conjointes, respectent les compétences de chacune des entités et sinscrivent dans une perspective de développement durable. Contact : UIMM Provence - Serge Bornarel bornarel@uimmprovence.fr Des COPSY chez Eurocopter Pour la première fois, 21 conseillers d’orientation psychologues (COPSY) de l’académie d’Aix-Marseille ont passé trois jours sur le site d’Eurocopter Marignane en janvier 2013. Cette visite en immersion a permis d’enrichir leurs connaissances de l’industrie et plus particulièrement de la métallurgie, une branche en plein essor. Après une présentation de lUIMM et dEurocopter, les COPSY ont visité plusieurs chaînes dassemblage dhélicoptères et rencontré des sous-traitants du site de Marignane. Pendant cette immersion les COPSY ont pu échanger avec la DRH et des professionnels de la métallurgie. Loccasion de bien comprendre les compétences et les profils recherchés dans chaque métier. Enfin, les COPSY ont découvert la direction logistique dEurocopter. Lors de louverture de ce séminaire, le rectorat, lUIMM et Eurocopter ont regretté que certains préjugés demeurent encore quant au monde industriel et aux parcours professionnels possibles. En effet, de nombreuses opportunités de carrière existent dans le monde de lindustrie et notamment dans la métallurgie. Grâce à cette opération, les COPSY pourront enrichir leurs connaissances des métiers de lindustrie et encore mieux appréhender la diversité 40 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • des métiers de lindustrie et la richesse humaine dune grandeentreprise. Contact : UIMM Provence - Serge Bornarel bornarel@uimmprovence.frFormation à l’entrepreneuriatConnaissance, prévention, gestion desrisques en entrepriseMieux connaître les risques, apprendre à les prévenir et à les gérer,tels sont les enjeux qui sétendent à lensemble des champs delactivité humaine. Pour lentreprise, il sagit de questions stratégiquesauxquelles est confronté tout dirigeant. Promouvoir la logique delassurance et la gestion des risques dans lensemble des formationsdes jeunes, acteurs de notre société de demain, notamment commefuturs entrepreneurs, paraît donc fondamental.La FFSA a participé les 22 et 23 octobre 2012 aux Journées nationalesdu management organisées à Paris par le ministère de l’Educationnationale sur le thème Management : rationalité et irrationalité dansla gestion du risque. Ces journées sinscrivent dans le cadre du plannational de formation des professeurs d’économie et de gestionintervenant dans les lycées (classes de la seconde à la terminale,classes de BTS et classes préparatoires commerciales). Conférences,et ateliers ont permis à 400 enseignants d’analyser la gestion durisque en entreprise dans toutes ses dimensions (innovation,systèmes d’information, environnement, risques psychosociaux,risques financiers…).La Fédération Française des Sociétés dAssurances a présenté les mé-tiers de la gestion des risques, au cours d’une table-ronde consacréeà La fonction de Risk-manager. Chaque enseignant sest vu égalementremettre une clé USB comportant deux cas pratiques de gestion desrisques en entreprise, outil pédagogique développé dans le cadredes activités de lUniversité de lassurance. Contact : FFSA - Elisabeth Bauby e.bauby@ffsa.fr12 ans… et déjà entrepreneur !Le MEDEF Alsace a toujours encouragé l’entrepreneuriat, et plusparticulièrement auprès du jeune public. Dans cette démarche, ildéveloppe différents projets et soutient activement l’associationEntreprendre Pour Apprendre Alsace dans le cadre du dispositif La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 41
  • Actu du challenge éducation- entreprise mini-entreprise. Depuis 2008, l’action se développe fortement et confirme son succès chaque année. 900 jeunes alsaciens s’inves-LETTRE tissent énergiquement dans le projet et font de l’Alsace la 6e région française en nombre de création de mini-entreprises. Le championnat régional sera organisé en mai 2013 pour mettre à l’honneur toutes les équipes et les meilleurs projets se verront offrir des récompenses. Les premiers de chaque catégorie défen- dront les couleurs de l’Alsace au championnat national qui se tien- dra à Paris. Contact : MEDEF Alsace - Stéphanie Ballias stephanie.ballias@medef-alsace.com Les CLEE acteurs de la SEE 2012 en Basse- Normandie Education-Entreprise En Basse-Normandie, l’animation des Comités Locaux Ecole Entre- prise (CLEE) est confiée à un chef d’établissement, un directeur de CIO et un représentant du milieu économique. Une cartographie présentant les référents qui pilotent chacun des CLEE et tous les partenaires économiques qui s’y impliquent, a été présentée lors d’une réunion, rassemblant l’ensemble des partenaires acadé- miques et économiques, le 25 septembre 2012. Un concours, Esprit d’entreprendre : créez des métiers pour demain !, a été organisé par le CLEE du Grand Caen, en partenariat avec la cellule du partenariat du rectorat, le MEDEF, les entreprises innovantes de Basse-Normandie et les trois CIO du Bassin d’édu- cation. Il avait pour but d’enrichir les représentations et d’inventer un futur ouvert à tous les possibles. Ce concours s’adressait aux élèves de la sixième à la terminale, de collèges, d’EREA, de pôle d’insertion ou de lycées. Dix classes de différents niveaux ont participé à ce concours. Après avoir mené une réflexion en classe sur l’évolution des besoins collectifs et individuels, les élèves ont ensuite réalisé un visuel (affiches, maquettes, vidéo, Powerpoint…) sur un ou des métiers à inventer, les métiers du futur. Lors de l’inauguration de la SEE 2012, l’ensemble des projets réalisés a été évalué par différents jury composés d’acteurs du monde de l’éducation et du monde économique. Contacts : MEDEF Basse-Normandie – Laëtitia Boussumier laetitia.boussumier@medef-bassenormandie.fr CLEE du Grand Caen - Philippe Akli cio.caen1@ac-caen.fr 42 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • 710 mini-entrepreneurs en Basse-NormandieLe dispositif mini-entreprises se développe un peu plus chaqueannée. EPA Basse-Normandie débute l’année avec 43 mini-entreprisespour l’année scolaire 2012/2013, soit 710 mini-entrepreneurs bas-normands répartis dans 26 projets en collèges, 10 projets en lycées,2 projets en CFA, 3 projets en pôle d’insertion et 2 projets en postbac. De plus, le 12 décembre 2012, lors du colloque "mixité et crois-sance" organisé par Normandie pionnières, la mini-entrepriseDreamin, composée uniquement de jeunes filles, a été mise à l’hon-neur et les élèves du lycée Les Sapins de Coutances ont pu témoignerde leur expérience mini-entreprise. Le prochain championnat régionalaura lieu à l’Université de Caen le 5 juin 2013. Contact : MEDEF Basse-Normandie – Laëtitia Boussumier laetitia.boussumier@medef-bassenormandie.frMini-entreprises en Champagne-ArdenneCréée en 2008 à l’initiative du MEDEF Champagne-Ardenne, l’associa-tion Entreprendre Pour Apprendre Champagne-Ardenne organiserala 5e édition de son championnat régional des mini-entreprises, le30 mai prochain à Reims. Celui-ci réunira plus de 600 jeunes de 15 à25 ans issus des collèges, lycées, Missions locales, écoles de la 2eChance et établissements d’enseignement supérieur de toute larégion, acteurs des 57 mini-entreprises créées sur l’année scolaire2012/2013. Le MEDEF Champagne-Ardenne remettra le prix del’Innovation à l’équipe la plus créative et la plus innovante dans sonchoix d’activité et dans la réalisation de l’ensemble du projet. Contact : MEDEF Champagne-Ardenne - Guillaume Mangeart guillaume.mangeart@medef-champagneardenne.frSensibilisation à l’esprit d’entreprendre àChâlons-en-ChampagneLe lycée Etienne Oehmichen de Châlons-en-Champagne expérimente,dans le cadre de l’appel du Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse(FEJ), en partenariat avec le MEDEF Champagne-Ardenne, la mise enœuvre de modules de sensibilisation à l’esprit d’entreprendre pourses élèves, qu’ils soient issus du lycée général et technologique oudu lycée professionnel. Une équipe projet travaille à la conceptionde trois modules respectivement baptisés Mieux se connaître pourentreprendre, Travailler ensemble pour entreprendre et Prêt àentreprendre, s’intégrant dans le cadre de l’accompagnementpersonnalisé à raison de 8 séances de 2 heures. Les professeurs qui La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 43
  • Actu du Challenge Education- Entreprise l’animent accueillent des élèves de différentes classes sur la base du volontariat. A l’issue de l’expérimentation, un module destiné auxLETTRE enseignants sera rédigé en vue d’une duplication, d’abord au sein de l’établissement, puis dans d’autres établissements de l’académie. Cette initiative constitue une première pour un établissement du secondaire. Contact : MEDEF Champagne-Ardenne - Guillaume Mangeart guillaume.mangeart@medef-champagneardenne.fr Pôle Entrepreneuriat Etudiant Champagne- Ardenne : POTENTiel sélectionné Le Pôle Entrepreneuriat Etudiant Champagne-Ardenne, baptisé POTENTiel, fait partie des 23 Pôles Entrepreneuriat Etudiants sélectionnés par le ministère de lEnseignement supérieur et de la Education-Entreprise Recherche et le ministère de lEconomie et des Finances, suite à lappel à projet lancé en 2009 dans le cadre du plan Étudiants Entrepreneurs. Le MEDEF Champagne-Ardenne, qui soutient le pôle depuis sa créa- tion, a formalisé son engagement en signant une convention de par- tenariat, portant notamment sur la mise en place d’une journée de sensibilisation à l’entrepreneuriat dans le cadre du Salon Entreprendre de Reims, ainsi qu’un certain nombre d’opérations de sensibilisation, de formation et d’accompagnement organisées à l’attention des étu- diants et porteurs de projets issus de l’Université Reims Champagne- Ardenne et de Reims Management School. Contact : MEDEF Champagne-Ardenne - Guillaume Mangeart guillaume.mangeart@medef-champagneardenne.fr Mini-entreprises en Franche-Comté En Franche-Comté, le MEDEF s’est donné pour mission de développer sur son territoire les mini-entreprises dans les établissements scolaires. De 2009 à 2011, la mise en place de ce dispositif fonctionnait grâce au bénévolat. Depuis le printemps 2011, le MEDEF a pris en charge le projet, à l’aide de partenaires, et notamment Entreprendre pour Apprendre Franche-Comté. Une stratégie de développement a pu être déployée grâce à des financements du Conseil régional, des fonds européens et de l’ADREE. Les résultats sont probants. 22 mini-entreprises sont désormais en activité (6 en 2009/2010). En outre, le MEDEF s’est attaché à développer des partenariats institutionnels avec des entreprises afin que chaque élève mini-entrepreneur puisse échanger avec un ou plusieurs professionnels. Contact : MEDEF Doubs - Mathilde Huot-Marchand infoboss@medef-doubs.com 44 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Entreprendre au lycéeDu 1er au 15 février 2013, lancement des visites des mini-entreprisesdes lycées de Guadeloupe, dont les plans d’affaires ont été retenus.Les candidats auront un mois pour améliorer les produits qu’ilsprésenteront le 20 mars 2013 lors d’une foire-exposition. Le 20 mai2013 aura lieu la sélection des mini-entreprises finalistes. Les prixeront remis le 1er juin 2013. Contact : MEDEF Guadeloupe - Jean-Luc Lubin j2l.lubin@laposte.netInnoPrix : un concours qui booste lesétudiantsAu départ, un séminaire entrepreneurial de trois jours pour lesétudiants de 4e année à l’Ecole de Management Léonard de Vinci,organisé dans le cadre du Peego, Pôle Entrepreneurial EtudiantsGrand Ouest dont le MEDEF Hauts-de-Seine est partenaire. Vintensuite, la mise en place d’un concours InnoPrix dont l’objet, étaitla création d’un produit innovant, intégrant la conception de lastratégie commerciale et marketing, l’organisation de l’entrepriseainsi que le plan de financement, et la présentation devant un jury.Près de 50 équipes de 4 à 5 étudiants ont défendu leur dossier, de-vant un jury composé de professeurs. Une sélection des cinqmeilleures présentations a été proposée à un jury de chefs d’en-treprise adhérents du MEDEF Hauts-de-Seine. Cette année PascalThévenot, vice-président du MEDEF Hauts-de-Seine, Arnaud Frey,Extia (Informatique), Françoise Spiri, Spicofi (Commissariat auxcomptes), Richard Perrayon, Messer France (Gaz industriels) et LucVellay, Isochem (chimie fine) participaient au jury. Leur tâche futrude, compte-tenu de la qualité des dossiers et de l’enthousiasmedes étudiants à défendre leur projet.L’équipe composée d’Elise, Kahina, Laura et Edouard, a remporté leconcours pour leur produit Wibell, sonnette intelligente et connec-tée, équipée de caméra, microphone et haut-parleur, contrôléedepuis un smartphone ou une tablette et permettant ainsi d’en-tendre la sonnerie partout dans une habitation et d’identifier lapersonne. L’équipe victorieuse a été saluée par l’ensemble du juryet des élèves présents lors de la remise des prix par Pascal Thevenot,vice-président du MEDEF Hauts-de-Seine. Ce 22 janvier 2013, il étaitquestion de My Bar, Wibell, Sourissez, Fairdream… Contact : MEDEF Hauts-de-Seine – Laurence Bories l.bories@medefhautsdeseine.org La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 45
  • Actu du Challenge Education- Entreprise Un film sur les mini-entreprises enLETTRE Languedoc-Roussillon Le film, réalisé en partenariat avec l’association Entreprendre pour Apprendre, le CRDP et l’académie de Montpellier, l’AFDET et le MEDEF Languedoc-Roussillon sur les mini-entreprises est maintenant intégré dans la collection « gestes et situations professionnels » du Service culture, éditions, ressources pour lEducation nationale (SCEREN). Le DVD dispose d’un chapitre de présentation générale, de chapitres centrés sur le collège, le lycée général, le lycée professionnel, les stands, le championnat… Ce support, intègre un livret d’accompa- gnement pédagogique. Un clip de présentation des mini-entreprises, de courte durée, libre de droits, peut être communiqué par le MEDEF Languedoc-Roussillon. Contact : MEDEF Languedoc-Roussillon - Valérie Blanchard Education-Entreprise vblanchard@medef-languedocroussillon.com Mini-entreprises en Poitou-Charentes Le 29 janvier 2013, l’association Entreprendre Pour Apprendre Poitou-Charentes, dont le MEDEF Poitou-Charentes est membre, a organisé une réunion des parrains de mini-entreprises, l’occasion de présenter le fonctionnement de l’association, mais aussi des mini- entreprises. Anciens et nouveaux parrains, membres de l’association et accompagnateurs ont échangé sur l’aventure des mini-entreprises et sur le rôle de chacun. Joël Mazet, délégué régional d’EDF, président d’EPA Poitou-Charentes, a rappelé que « la finalité de la mini-entreprise est de susciter l’envie d’entreprendre chez les jeunes. Il s’agit éga- lement de rendre progressivement les jeunes autonomes, respon- sables, créatifs, capables de travailler en équipe… La mini-entreprise leur donne la possibilité de découvrir, pas à pas, la méthodologie de gestion de projet ». Les anciens parrains ont pu faire part de leur expérience aux nouveaux venus « Etre parrain, c’est stimuler les jeunes pour qu’ils prennent des initiatives, leur donner confiance en eux, donner des conseils d’organisation, aider à la prise de décision et aider à préparer le concours régional, et peut-être le concours national ! » a souligné M. Herault, parrain de la mini-entreprise du collège Marie de la Tour d’Auvergne à Thouars, vainqueur national de l’édition 2012. Cette année, 21 établissements scolaires se sont lancés dans l’aventure des mini-entreprises en Poitou-Charentes. Contact : MEDEF Poitou-Charentes - François Infantes infantes.f@medef-poitou-charentes.fr 46 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Entreprendre : on aime… Vous allez adorer !Les chefs d’entreprise du MEDEF Réunion ont osé entreprendre, etils ont souhaité partager leurs motivations et leur expérience avecles entrepreneurs de demain. La conférence-débat Entreprendre :on aime….vous allez adorer ! organisée par le MEDEF Réunion enpartenariat avec l’académie de La Réunion et l’Université de La Réunion,s’est tenue le 28 novembre 2012 à l’université. Elle a rencontré un vifsuccès auprès des 450 élèves, étudiants et professeurs présents. Septchefs d’entreprise ont exposé leurs parcours (autodidactes, diplômés,anciens professeurs...), leurs réussites, leurs difficultés, les motivationsqui les ont poussés à entreprendre et les enseignements tirés aujour le jour.Trois grands thèmes ont été abordés : Pourquoi devenir chefd’entreprise ? ; Entreprendre, un parcours tout au long de la vie ;Entreprendre : de la création de valeur au respect des valeurs. Leséchanges concrets et sincères ont touché aussi bien les élèves queles professeurs et permis aux jeunes d’obtenir des réponses à desquestions comme : est-il raisonnable de se lancer dans le contextede crise actuel ? Est-il facile d’être une femme entrepreneur ? A l’issuede ces discussions, la salle a attribué une note à la conférence. Aprèsdépouillement, la note attribuée est de 15,75 sur 20 : une excellentenote qui prouve que l’esprit d’entreprendre a de l’avenir ! Contact : MEDEF Réunion - Magalie Bibard magalie.bibard@medef-reunion.comPartenariat avec EPA en Rhône-AlpesLe MEDEF Rhône-Alpes, en 2012/2013, poursuit son partenariat avecEntreprendre Pour Apprendre et 19 parrains se sont ainsi impliquéspour soutenir et accompagner 13 mini-entreprises. EPA Rhône-Alpesest présente sur le stand Découverte de lentreprise au Mondial desMétiers dans la thématique de la "Création dentreprise". Contact : MEDEF Rhône-Alpes - Simone Encrenaz sencrenaz@medef-rhone-alpes.frRelations universités-entreprisesUne chaire de recherche sur le commerceinterentreprisesEn décembre 2012, la CGI et l’école de management EM Lyon ontrenouvelé la convention portant sur la chaire de recherche intermé-diation B to B. La CGI soutient une initiative scientifique de haut La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 47
  • Actu du Challenge Education- Entreprise niveau portée par l’EM Lyon. Le programme de recherche établi se donne un double objectif : identifier des pratiques innovantes dansLETTRE le domaine de l’intermédiation B to B et accroître l’attractivité des travaux développés conjointement. Cette chaire a pour but de pro- longer et d’amplifier les travaux conduits entre 2009 et 2012 dans le cadre de la chaire de recherche CGI-EM LYON- CRET Log qui portaient sur les processus d’innovation dans la fonction d’intermédiation. Le programme retenu pour les cinq ans à venir s’articule notamment autour des grands thèmes tels que la mise en place d’une étude com- parative entre la France et l’Allemagne. L’objectif consiste à déterminer les variables sur la base desquelles les deux systèmes nationaux de distribution B to B peuvent être comparés (phase qualitative et phase quantitative par enquêtes) ; la préparation de l’Université d’Eté 2014 de la CGI (4e édition) pour l’EM LYON et l’organisation d’une Education-Entreprise étude comparative du commerce B to B avec un second pays. Le programme des 2 dernières années sera à définir en fonction des évolutions des travaux menés lors des 3 premières années. Contact : CGI - Isabelle Bernet-Denin ibernet-denin@cgi-cf.com Rencontre Université de Caen / acteurs du monde économique Le 13 décembre 2012, 30 participants étaient présents pour une réunion consacrée au partenariat entre l’enseignement supérieur et le monde économique. Au cours de cette rencontre, le président de l’Université de Caen, Pierre Sineux, a rappelé le caractère straté- gique pour l’établissement d’un élargissement et d’un approfondis- sement des relations avec le tissu économique, la nécessité de mieux se connaître, et pour l’université d’être plus réactive en proposant des formations conçues en concertation avec les acteurs écono- miques. L’Université de Caen a déjà conclu plusieurs conventions notamment avec l’APEC, Pôle Emploi, le MEDEF Basse-Normandie, la Chambre de métiers et de l’artisanat, la Poste, France Télécom, l’Association Jeunesse et Entreprises, la Jeune Chambre Econo- mique… Les participants se sont accordés sur la nécessité d’une meilleure connaissance réciproque. Les entreprises souhaitent dé- velopper les contacts, non seulement avec les étudiants, mais aussi avec les équipes pédagogiques. Auprès de ces deux publics, elles souhaitent pouvoir faire connaître leurs activités, leurs métiers, les opportunités d’emploi qui sont offertes. L’université, dans le cadre de la démarche de professionnalisation de ses formations, souhaite 48 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • également cette plus grande interaction entre les mondes acadé-mique et professionnel.L’université proposera aux partenaires des éléments d’organisationet de méthode afin de permettre la production d’actions concrètesutiles pour tous.Pour en savoir plus sur Le Parcours de Découverte des Métiers etdes Formations (PDMF) qui a été élargi à lenseignement supérieurà la rentrée 2011.(http://pdmf.ac-caen.fr/pedagogique/liste_entreprises.php). Contacts : MEDEF Basse-Normandie – Laëtitia Boussumier laetitia.boussumier@medef-bassenormandie.fr Université orientationinsertion.direction@unicaen.fr Rectorat - Hervé Calleja herve.calleja@ac-caen.frBretagne : intensification des partenariatsavec l’UBSLe MEDEF Morbihan et le MEDEF Bretagne poursuivent leurs actionspartenariales avec l’Université de Bretagne Sud (UBS). Ces actionsvisent principalement à favoriser l’insertion professionnelle. Cinqactions de parrainages ont été initiées entre des licences 3, des Masters2 et cinq entreprises du Morbihan. Ces parrainages visent à créer uncadre de collaboration entre les responsables d’une filière, les étudiantset une entreprise de proximité. Le renforcement du rapprochementde la recherche académique et du monde économique est aussi unobjectif. Les partenaires organisent une matinale d’information surle programme CIFRE (Convention Industrielle de Formation par laRecherche). En effet, aujourd’hui, plus que jamais, l’innovation estau cœur de la compétitivité des entreprises. Grâce au programmeCIFRE, des PME qui mènent ou souhaitent mener une activité de R&Dpeuvent bénéficier du co-financement d’un doctorant. Une rencontres’est déroulée le 21 février à l’UBS à Lorient pour faire connaître lesobjectifs et les modalités du dispositif ainsi que les retombées pourles entreprises et les partenaires. Contact : MEDEF Bretagne - Nicolas Lebon nicolas.lebon@ue-medef-bretagne.frRencontre doctorants/chefs d’entreprise àl’Université de CorteLe 27 novembre 2012 six chefs d’entreprise des secteurs aéronau-tiques, électricité, télécommunications, cosmétiques de Corse se La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 49
  • Actu du Challenge Education- Entreprise sont retrouvés, avec une quinzaine de doctorants de l’association ProDoc, à l’Université de Corte pour identifier les leviers d’une futureLETTRE collaboration. Les entrepreneurs ont témoigné de leur difficulté à appréhender les sujets de recherche des doctorants et ces derniers ont reconnu leur méconnaissance de l’entreprise. Des visites d’entreprise et des mini-stages seront proposés pour répondre aux attentes et besoins des uns et des autres. Contact : MEDEF Corse - Anne-Armelle Melikian aa.melikian@medef-corse.com Languedoc-Roussillon : renforcement des partenariats avec Montpellier 1 Partenaire du SCUIO-IP de l’Université de Montpellier 1 depuis deux ans sur la journée L’entretien de recrutement destinée aux jeunes Education-Entreprise de master 2 et centrée sur l’entretien de recrutement, le MEDEF Languedoc-Roussillon, travaille en synergie avec le MEDEF Montpellier sur deux nouvelles rencontres : Transition pour l’emploi, centrée sur les démarches pour une recherche d’emploi efficace et La semaine de l’insertion qui s’est tenue du 21 au 24 janvier 2013, avec la mise en place de l’atelier Comment construire et mobiliser ses réseaux ? et la participation au concours 5 minutes pour convaincre. Contact : MEDEF Languedoc-Roussillon - Valérie Blanchard vblanchard@medef-languedocroussillon.com Agir pour RE AGIR ! L’Université de Limoges en partenariat avec le MEDEF Limousin remobilise chaque année plus d’une centaine d’étudiants en échec avec le dispositif RE AGIR ! Ce dispositif combine un diplôme univer- sitaire et un accompagnement par des professionnels afin de les aider à bâtir un nouveau projet professionnel. Durant 17 semaines dont 8 semaines de stage, ils sont accueillis au sein du Carrefour des étudiants, BAIP de l’université. Tout au long de cette formation, ils bénéficient du soutien de professionnels et de l’appui du MEDEF Limousin. Contact: MEDEF Limousin - Laurent Desplat ldesplat.crfp@gmail.com Doctor’Entreprise à Lyon Le MEDEF Lyon-Rhône et l’Université de Lyon mettent en œuvre un dispositif concret de rapprochement entreprises- futurs doctorants Doctor’Entreprise. Organisées avec le soutien de l’IAE Lyon-Université 50 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Jean Moulin Lyon 3, des rencontres permettront aux entreprisesayant des projets innovants, de présenter leurs offres de thèses CIFREet d’échanger individuellement avec les futurs doctorants des uni-versités de Lyon et de Saint-Etienne. Dotés d’un master 2 (Bac+5), cesétudiants sont reconnus pour leur expertise et leur capacité de re-cherche. Ils maîtrisent la gestion de projet, savent prendre des risqueset sortir des sentiers battus. Contact : MEDEF Lyon-Rhône - Bruno Verney bruno.verney@medeflyonrhone.comBourse à l’emploi pour les docteursen chimieL’Union des Industries Chimiques (UIC), la FondationInternationale de la Maison de la Chimie et le réseauREDO (le réseau des écoles doctorales de chimie) ontmis en ligne en février 2013 une bourse à l’emploi pourles docteurs en chimie et une bourse destinée auxthèses de chimie. Pour l’UIC l’objectif d’un tel site estde faciliter les relations entre les industriels et le mondede la recherche ainsi que l’insertion professionnelle desdocteurs en chimie dans le secteur industriel. Les docteurs et lesjeunes à la recherche d’une thèse peuvent déposer leurs CV. Lesentreprises, les instituts de recherche et les laboratoires universitairespeuvent y déposer leurs offres d’emploi pour des docteurs en chimieet des offres de thèses en chimie : http://emploi.docteurs-chimie.org Contact : Union des Industries Chimiques - Catherine Beudon cbeudon@uic.frMobilisation pour l’emploi des diplômés del’enseignement supérieurL’Union des Industries Chimiques (UIC) a signé le 20 novembre 2012une convention de partenariat avec l’APEC. Cette convention vise àpermettre aux entreprises des industries chimiques, notamment lesPME/TPE, de bénéficier pleinement des services de l’APEC pour leursrecrutements de cadres ; à développer pour les salariés seniorscadres, des entreprises des industries chimiques, l’accompagnementde seconde partie de carrière proposé par l’APEC ; à déployerl’opération « Tremplin jeunes » de l’APEC auprès des entreprises dela branche, pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunesdiplômés de l’enseignement supérieur. Contact : Union des Industries Chimiques - Catherine Beudon cbeudon@uic.fr La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 51
  • ➜➜ Focus sur une actionLETTRE Education-Entreprise L’Industrie se mobilise pour valoriser son image, ses métiers et ses carrières La Semaine de l’Industrie permet au grand public et en particulier aux jeunes et aux demandeurs d’emploi de découvrir l’industrie et ses métiers, de rencontrer ses acteurs, de comprendre le fonction- nement des sites industriels du XXIe siècle. Chiffres clés de l’édition 2012 2 280 événements sur l’ensemble du territoire 70 % des participants sont âgés de moins de 25 ans 93 % des organisateurs participeront à l’édition 2013 200 000 participants Les événements organisés entre le 18 et 24 mars 2013 - Visite de site industriel - Classe en entreprise - Intervention ou atelier pédagogique sur un site scolaire (collège, lycée, université, école…) - Conférence-débat - Forum des métiers - Jeu-concours 52 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Pourquoi faut-il s’intéresser à l’industrie enFrance ?L’industrie en France constitue un acteur économique majeur,souvent méconnu. Aéronautique, chimie, agro-alimentaire, santé,luxe, ameublement, électronique … sont quelques exemples deomaines industriels dans lesquels la France dispose d’entreprisesleaders dans le monde. L’Industrie en France aujourd’hui, ce sont 240000 entreprises, dont 92% de moins de 50 salariés. Trois millions depersonnes travaillent directement pour l’industrie sur l’ensemble duterritoire. L’industrie joue un rôle essentiel dans les échanges inter-nationaux : 80% de ses produits sont exportés dans le monde entier.Les secteurs industriels agissent en interaction avec de nombreusesactivités telles que la production d’énergie, la recherche, les trans-ports (air, terre, mer), la logistique, la distribution… L’industriepropose ainsi un ensemble large de disciplines et de carrières pourles hommes et les femmes.A quoi ressemblerait votre quotidien sansindustrie ?Vous utilisez chaque jour de nombreux produits industriels : pourvos communications (téléphone, ordinateurs…), pour payer vosachats (carte à puce), pour votre santé (médicaments, scanners…),pour vous déplacer (voiture, transports en commun…), pour écono-miser de l’énergie (ampoules basse consommation..), pour voushabiller, étudier, et bien d’autres choses encore. Combien de produitsindustriels avez-vous déjà utilisés aujourd’hui ?! En s’adaptant enpermanence aux besoins sociétaux et en innovant, l’industrie contri-bue à améliorer le quotidien et le bien-être de l’humanité dans desdomaines essentiels : santé, environnement, sécurité, mobilité…S’intéresser à l’industrie, c’est s’intéresser à l’avenir de notre société.En savoir plus :Retrouvez toutes les informations sur le site officiel de la Semainede l’Industrie www.semaine-industrie.gouv.fr Contacts : MEDEF – François Remoué fremoue@medef.fr Groupe des Fédérations Industrielles (GFI) – Jérôme Breysse jbreysse@gfi.asso.fr La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 53
  • ➜➜ Actu de l’éducationLETTRE Développer le numérique dans l’éducation Stratégie pour le numérique a l’école Jeudi 13 décembre 2012, Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, a lancé la stratégie pour le numérique à l’école. « Notre Education-Entreprise monde connaît aujourd’hui avec le numérique une rupture techno- logique aussi importante que le fut, au 15e siècle, l’invention de l’im- primerie. La transformation radicale des modes de production et de diffusion des connaissances et des rapports sociaux induit, partout et pour tous, de nouvelles façons de vivre, de raisonner, de commu- niquer, de travailler, et, pour l’École de la République, de nouveaux défis. Car transmettre des savoirs à des enfants qui évoluent depuis leur naissance dans une société irriguée par le numérique et donner à chacun les clés pour réussir dans sa vie personnelle, sociale et pro- fessionnelle future, nécessite de repenser en profondeur notre ma- nière d’apprendre et d’enseigner ainsi que le contenu des enseignements. La stratégie du ministre de l’Education nationale se veut moins axée sur la problématique des équipements même si c’est un préalable important comme l’accès au très haut débit. Elle cherche à traiter d’autres questions majeures telles que la formation des enseignants, la recherche et la mise à disposition de contenus et services péda- gogiques de haute qualité. La stratégie présentée se veut globale mais aussi collaborative, car l’entrée de l’École dans l’ère du numé- rique ne pourra se faire qu’avec les enseignants, les personnels d’encadrement et tous les partenaires de l’École dont les entreprises. Il s’agit de créer avec eux les conditions nécessaires pour que le numérique trouve effectivement et durablement sa place dans notre système éducatif. Présentation de la stratégie pour le numérique à l’école : http://www.education.gouv.fr/cid66449/faire-entrer-l-ecole-dans-l-ere-du- numerique.html 54 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • Contributions du MEDEF à la Refondation del’Ecole de la République et aux assises del’Enseignement supérieur et de laRechercheLa question de la culture numérique dépasse désormais celle de laculture informatique. Il ne peut s’agir d’une simple discipline en plus,ni d’une spécialité optionnelle. La France qui ne comptait que 150000 internautes en 1995, en compte, en 2011, plus 38 millions. 99 %des adolescents sont internautes et huit adolescents sur dix utilisentles réseaux sociaux. L’intensification numérique du monde modifieles codes, les comportements des jeunes générations, la notionmême de culture et d’identité. Les rapports à l’information, à l’image,au texte... évoluent, modifiant jusqu’aux modes de raisonnement etd’apprentissage.L’école ne doit pas ignorer ce phénomène. Le MEDEF souhaite quela France, à l’instar des autres pays européens, développe les usagesdu numérique, à l’école comme à l’université, naturellement intégrésau sein de tous les apprentissages, et accroisse le recours aux outilsadaptés pour diversifier les approches pédagogiques, notammentvia les serious game (jeux sérieux ). Il s’agit autant de stimuler toutesles formes d’intelligence (logique, linguistique, spatiale) que defavoriser la personnalisation des apprentissages ou la conduite deprojets collectifs et la co-construction créatrice.Alors que l’université a incontestablement investi le champ dunumérique ces dernières années en structurant des espaces numé-riques de travail et des ressources disciplinaires accessibles à leursétudiants, les apprentissages doivent désormais s’attacher,en s’appuyant sur ces outils, à développer les pratiques de travail La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 55
  • Actu de l’éducation collaboratif (intelligence collective), l’interactivité disciplinaire et la créativité.LETTRE Accédez aux contributions du MEDEF : Pour une Ecole exigeante, personnalisée, et créative http://www.medef.com/nc/medef-tv/actualites/detail/article/contribu- tion-du-medef-a-la-concertation-sur-la-refondation-de-lecole-pour-une- ecole-exigean.html Pour une Université d’excellence mondiale au service de la réussite de tous les étudiants et de la performance économique des entre- prises http://www.medef.com/nc/medef-tv/actualites/detail/article/contribu- tion-du-medef-aux-assises-de-lenseignement-superieur-et-de-la- recherche.html Education-Entreprise 56 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 57
  • ➜➜ Conventions éducation-entrepriseLETTRE SIGNEES DE MARS 2008 A NOVEMBRE 2012 (liste non exhaustive) • Convention de partenariat entre l’Université Claude Bernard Lyon 1 et le MEDEF Lyon-Rhône, signée le 27 mars 2008, relative à la formation tout au long de la vie (initiale et continue), l’insertion professionnelle, la mise en réseau de compétences scientifiques et industrielles et l’ingénierie de projets. • Convention de partenariat entre le MEDEF Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Université de Provence (Aix-Marseille), au titre de la mission d’insertion professionnelle pour le projet « ELITE », signée Education-Entreprise le 15 juin 2009. • Convention de partenariat entre la Fédération des Banques Françaises, le Centre de Formation de la Profession Bancaire (CFPB) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, signée le 25 juin 2009. Cette convention crée au sein de la licence professionnelle banque, un parcours de formation au métier de conseiller patrimonial agence (CPA) et conduit à l’obtention d’un double diplôme : la licence professionnelle délivrée par l’Etat et la certification professionnelle du CPA délivrée par le CFPB, elle-même reconnue au niveau européen. • Avenant signé en janvier 2010, à la convention cadre de partenariat Universités-Entreprises entre l’Université de Rennes 2, l’Université Rennes 1, le MEDEF Ille-et-Vilaine et le MEDEF Bretagne, signée le 22 avril 2009. Cette convention cadre a pour objectif la mise en place d’actions communes pour mieux connaitre les compétences des étudiants et faciliter leur insertion professionnelle, en prenant en compte les réalités et les attentes de chaque secteur d’activité. • Convention de partenariat entre l’Université de Polynésie Française, le MEDEF Polynésie Française et la ville de Papeete, pour la création et la gestion d’un site collaboratif www.stages-emplois.upf.pf », signée le 18 janvier 2010. • Accord-cadre entre l’Université de Poitiers et le MEDEF Poitou-Cha- rentes, signé le 30 avril 2010. Cet accord a pour objet de formaliser 58 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • en Poitou-Charentes, un partenariat pour la mise en œuvre de toute action visant à atteindre trois objectifs principaux : améliorer la connaissance réciproque entre enseignants-chercheurs et diri- geants d’entreprises, participer à l’évolution de l’offre de formation et favoriser l’insertion professionnelle des jeunes issus des filières de formation universitaires.• Accord-cadre entre le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le MEDEF, signé le 22 juin 2010. Cet accord-cadre a pour objet de développer des actions avec les publics scolaires, d’accompagner le rapprochement entre les universités et le monde économique et de renforcer les passerelles entre les enseignants et les entreprises. Trois groupes de travail ont notamment été mis en place et ont débouché sur la construc- tion de trois référentiels de compétences : le référentiel « intelli- gence économique et nouveaux risques du 21e siècle », le référentiel sur la « connaissance de l’entreprise pour l’insertion professionnelle des étudiants » et le « référentiel entrepreneuriat et esprit d’entreprendre ».• Convention de partenariat entre les académies de Créteil, Paris et Versailles et la Fédération de lAviation Marchande (FNAM), signée le 9 juillet 2010. Elle a pour objet de développer le partenariat entre les entreprises adhérentes à la FNAM et les établissements scolaires des académies de Créteil, Paris et Versailles.• Convention entre le Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, signée le 22 septembre 2010. Cette convention propose notamment d’amplifier le développement d’actions conjointes avec les Bureaux d’Aide à l’Insertion Professionnelle (BAIP).• Convention cadre de partenariat entre l’académie de Nantes et le MEDEF Pays de la Loire, signée le 22 novembre 2010. Cette conven- tion porte sur la promotion de la connaissance, la compréhension réciproque et le partenariat entre l’école et l’entreprise et sur le développement de nouveaux axes de coopération, comme le développement de l’esprit d’entreprendre et la coopération tech- nologique. La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 59
  • Conventions éducation- entreprise • Convention cadre entre la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et le MEDEF, signée le 23 novembre 2010. Cette convention a pour objet de mettre en commun les compétences des parties pour favoriser les relations des universités avec les entreprises,LETTRE notamment dans les domaines de la formation tout au long de la vie, l’insertion professionnelle, la recherche, l’innovation, l’entre- preneuriat et les fondations. • Convention de coopération entre le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse, de la Vie associative, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA), signée le 20 décembre 2010. Cette convention prévoit notamment des actions de coopération entre les établissements d’Enseignement supérieur et l’ANFA sur les véhicules du futur, non polluants. Education-Entreprise • Convention de coopération entre le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse, de la Vie associative, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et l’Union des Industries Chimiques (UIC), signée le 20 décembre 2010. Un travail d’études prospectives sur l’évolution des métiers (observatoire des métiers) ainsi que l’implication de la branche en matière d’orientation active (site lesmetiersdelachimie.com) et d’insertion professionnelle (bourses de l’emploi). • Convention de partenariat entre la Fédération des Entreprises de Propreté et services associés (FEP) et le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, signée le 12 janvier 2011. Cette convention porte notamment sur l’évolution des mé- tiers et des diplômes, l’information et l’orientation, la formation professionnelle initiale et la formation tout au long de la vie. • Convention de partenariat entre l’académie de Clermont-Ferrand, l’Université d’Auvergne et l’Université Blaise Pascal, la délégation régionale de l’ONISEP, les fédérations régionales de parents d’élèves, les organisations interprofessionnelles, professionnelles et écono- miques et le Comité académique de l’enseignement catholique d’Auvergne, signée le 18 janvier 2011. Cette convention porte sur la mise en œuvre de la découverte des métiers et des professions. • Convention de partenariat entre l’académie de Nancy-Metz et le MEDEF Lorraine, signée le 1er février 2011 pour la mise en œuvre 60 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • des actions conduites dans le cadre des relations éducation-entre- prise.• Convention entre l’Université Montpellier 1 et le MEDEF Montpellier, signée le 21 mars 2011. Cette convention est relative à la fondation « Université Montpellier 1 Entreprendre ». le MEDEF Montpellier s’engage à contribuer au fonctionnement, au développement et à l’animation de la Fondation qui lui fera bénéficier de relations privilégiées avec la communauté universitaire.• Convention de partenariat entre l’Université Jean Monet (Saint- Etienne) et le MEDEF Loire, dont les objectifs sont de contribuer à la consolidation d’une université stéphanoise, de poursuivre les partenariats dans le domaine de la recherche, de faciliter l’infor- mation, l’aide à l’insertion professionnelle et le recrutement des étudiants sur les emplois disponibles dans les entreprises ligé- riennes, signée le 18 avril 2011.• Convention de partenariat entre lUniversité de Reims Champagne- Ardenne (URCA) et le MEDEF Champagne-Ardenne, signée le 31 mai 2011. Cette convention porte notamment sur la traduction des diplômes en compétences, la création d’une fondation, des actions en faveur de l’insertion professionnelle.• Convention de partenariat entre la Fédération de la plasturgie, le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, signée le 7 juin 2011. Un accent particulier est mis sur la qualité des formations et l’innovation sur les notions d’entrepre- neuriat, de prévention-santé, de sécurité et d’environnement.• Convention de partenariat entre le MEDEF et l’Association Entreprendre Pour Apprendre (EPA), signée le 1er septembre 2011, pour agir ensemble dans la promotion et le développement de projets pédagogiques portant sur la culture entrepreneuriale auprès des publics scolaires.• Convention de partenariat entre le MEDEF Bourgogne et l’Université de Bourgogne, signée en septembre 2011. Cette convention porte sur des bourses de stages www.bourgognestages.com• Charte tripartite entre l’Université du Littoral Côte d’Opale, le MEDEF La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 61
  • Conventions éducation- entreprise et la CCI Côte d’Opale, qui fixe comme objectif de renforcer les relations Universités-Entreprises pour contribuer à l’essor écono-LETTRE mique et social du Littoral Côte d’Opale et plus largement du Nord- Pas-de-Calais, signée le 14 septembre 2011. • Accord-cadre de coopération entre le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et la Fédération de la Vente Directe (FVD), signé le 14 novembre 2011. Cet accord a notamment pour but de rénover les diplômes et les formations intéressant la formation en milieu professionnel et d’accueillir des personnels de l’Education nationale au sein des entreprises. • Convention de partenariat signée entre le MEDEF Nord-Pas de Calais et l’académie de Lille, le 20 novembre 2011. Cette convention d’une Education-Entreprise durée de 5 ans, porte sur cinq axes et notamment le lien respectif éducation-entreprise, l’orientation, l’insertion, l’alternance et tout particulièrement l’entrepreneuriat. Trois cibles sont iden- tifiées : les jeunes, les enseignants et les entreprises. • Charte de partenariat entre le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, l’académie de Toulouse, le MEDEF Midi-Pyrénées, l’Association Région Presse Enseignement Jeunesse (ARPEJ), la Fondation Varenne et l’Ecole de Journalisme de Toulouse (EJT), signée le 21 novembre 2011. Elle a pour objet de définir et de préciser les modalités du 5e concours « Raconte-moi l’Entreprise ». • Convention de partenariat entre le MEDEF Alsace et l’Université de Strasbourg, qui vise à renforcer le rapprochement entre les entre- prises et l’université, et permettre ainsi « une insertion durable de ses diplômés dans la vie active », signée le 24 novembre 2011. • Accord de partenariat entre l’académie de Montpellier et le MEDEF Languedoc-Roussillon, signé le 25 novembre 2011. Cet accord porte sur le développement d’actions avec les publics scolaires et le renforcement des passerelles entre les enseignants et les entreprises. • Convention de partenariat entre l’académie de Besançon, la région Franche-Comté, le MEDEF Franche-Comté, la CCIR, la CGPME, l’UPA et la CRMA de Franche-Comté, signée le 28 novembre 2011. Cette 62 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • convention porte sur le déploiement des actions « Relations Ecole- Entreprise » dans l’académie de Besançon.• Convention de partenariat entre l’AFT IFTIM (Transport-logistique) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, signée le 6 décembre 2011. Cette convention vise à développer des actions de coopération avec les Bureaux d’Aide à l’Insertion Professionnelle (BAIP), une cartographie des emplois et l’accès au réseau pédagogique en ligne de l’AFT, à tous les enseignants de l’enseignement supérieur.• Convention cadre entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et l’Union des Professions Libérales, signée le 18 décembre 2011. Cette convention vise à construire des parte- nariats sur l’évolution des métiers, des formations et des diplômes, sur l’information et l’orientation, sur la formation initiale et conti- nue, et sur l’entrepreneuriat.• Convention de coopération entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution signée le 23 décembre 2011. Cette convention s’appuie sur différents axes de collaboration : l’évolution des métiers, l’aide à l’information et l’orientation, l’insertion professionnelle et la formation tout au long de la vie.• Convention de partenariat entre le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et la Fédération Française de la Chaussure (FFC), l’Union Française des Industries de lHabillement (UFIH) et l’Union des Industries textiles (UIT), signée le 11 janvier 2012. Cette convention porte sur la mise en œuvre des actions conduites dans le cadre des relations école-entreprise.• Convention entre l’Université du Maine et le MEDEF Sarthe, signée le 26 janvier 2012. Cette convention est relative aux stages ouvriers pour les étudiants de l’ENSIM (Ecole Nationale Supérieure d’Ingé- nieurs du Mans).• Convention de partenariat entre l’Association des Parents d’Elèves de l’enseignement Libre (APEL) et le MEDEF, signée le 14 mars 2012. Cette convention permet notamment aux signataires de jouer plei- nement leur rôle pour renforcer les liens entre le système éducatif, La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 63
  • Conventions éducation- entreprise les familles, les jeunes et le système économique en menant diffé- rentes opérations à l’initiative de l’une ou de l’autre des parties.LETTRE • Accord-cadre entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Fédération des dirigeants commerciaux de France signée le 15 mars 2012. Cet accord-cadre vise à accompagner le rapprochement entre les universités et le monde économique, à renforcer les liens entre les enseignants et les entreprises et à contribuer à l’évolution des formations. • Convention entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Fédération Bancaire Française signée le 27 mars 2012. Cette convention évoque trois axes de collaboration : une réflexion commune sur l’évolution des métiers et des diplômes du secteur bancaire, un volet « partenariat et innovation pédagogique » Education-Entreprise et les modalités de rapprochement du secteur bancaire et des établissements d’enseignement supérieur. • Convention de partenariat entre le MEDEF Picardie et l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV), signée le 10 avril 2012. Déclinaison régionale de la convention cadre signée le 23 novembre 2010 entre le MEDEF et la Conférence des Présidents d’Université (CPU). Cette convention s’inscrit dans la volonté du MEDEF Picardie et de l’UPJV d’intensifier leurs relations et de dynamiser leurs réseaux respec- tifs. • Convention de partenariat entre l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie Picardie et l’Université de Picardie Jules Verne, signée le 10 avril 2012. Cette convention inscrit l’instauration d’un comité de pilotage qui travaillera sur les projets de formation portés par l’UPJV, dès qu’ils concernent l’industrie et sur les procédures facilitant l’identification des professionnels intervenant dans le processus de formation et d’orientation des jeunes. • Convention de coopération entre le ministère de l’Education nationale, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de l’agriculture et l’ANIA, signée le 24 avril 2012.Cette convention vise plusieurs axes : l’insertion profession- nelle, la recherche, la co-construction pédagogique, la formation tout au long de la vie et le référentiel compétence. 64 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • • Convention de coopération entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la Confédération Française du Commerce Inter-entreprises, signée le 4 mai 2012. Cette convention s’appuie sur différents axes de collaboration : l’évaluation des métiers, l’information et l’orientation, l’insertion professionnelle, la co-construction pédagogique et la formation tout au long de la vie.• 4e convention de partenariat entre le MEDEF Picardie et Entreprendre Pour Apprendre (EPA) Picardie, signée le 15 mai 2012. Cette conven- tion permet d’instaurer des liens durables entre le monde de l’édu- cation Picardie et les adhérents du MEDEF Picardie, et de favoriser les mini-entreprises dans le secondaire et dans le supérieur.• Convention de partenariat entre l’Université de Bretagne Sud, le MEDEF Morbihan et le MEDEF Bretagne, signée le 18 juin 2012. Cette convention vise à développer trois axes : la recherche-valorisation, l’insertion professionnelle et la formation continue.• Convention entre l’Union des Industries Chimiques du Languedoc- Roussillon (UICLR) et le Rectorat de Montpellier, signée le 21 novembre 2012 à Alès lors du lancement de la Semaine Ecole- Entreprise. Les principaux axes sont les suivants : information mu- tuelle sur les métiers, formations et diplômes, information des jeunes et orientation, formation professionnelle des jeunes, VAE, formation des personnels de l’Education nationale et formation continue. La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 65
  • ➜➜ Agenda des manifestationsLETTRE • 20 mars 2013 : 6e Forum Education-Entreprise au MEDEF • 18 au 24 mars 2013 : 3e édition de la Semaine de l’Industrie • 27 - 28 mars 2013 : 6e Rencontres Universités Entreprises (RUE), salon professionnel de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, organisé par l’agence d’information AEF, au Palais des Congrès de Paris • 28 - 29 mars 2013 : Concours de l’Excellence Commerciale, au lycée Education-Entreprise Hôtelier René Auffray à Clichy • 5 - 6 juillet 2013 : Championnat national des mini-entreprises organisé par Entreprendre Pour Apprendre France à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris 66 - La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013
  • ➜➜ La lettre du Challenge Education-Entreprise Contacts : Marie-Béatrice Ruggeri – Directrice adjointe Direction de l’Education et de la Formation mruggeri@medef.fr Vladimir Raymond Direction de l’Education et de la Formation vraymond@medef.fr➜➜ Mallette numérique http://www.challenge-education-entreprise.frCette lettre a été réalisée avec le soutien de l’Association pour leDéveloppement des Relations Education-Entreprise (ADREE) La lettre du Challenge Education-Entreprise - mars 2013 - 67
  • ­Mouvement des Entreprisesde France55, avenue Bosquet75330 Paris Cedex 07www.medef.comContact : Marie-Béatrice Ruggeri - Directrice adjointeDirection de l’Education et de la Formationmruggeri@medef.frDépôt légal : mars 2013