Open Access scientific Literature
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Open Access scientific Literature

on

  • 1,317 views

Introduction au mouvement de l'Open Acces, libre accès à la littérature scientifique mondiale, pour l'essentiel revue par les pairs.

Introduction au mouvement de l'Open Acces, libre accès à la littérature scientifique mondiale, pour l'essentiel revue par les pairs.

Statistics

Views

Total Views
1,317
Views on SlideShare
1,293
Embed Views
24

Actions

Likes
0
Downloads
16
Comments
0

1 Embed 24

http://urfist.enc.sorbonne.fr 24

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Open Access scientific Literature Open Access scientific Literature Presentation Transcript

    • O.A.I. Open Access Initiative Archives ouvertes Introduction Principes fondamentaux Manuel Durand-Barthez - URFIST Paris 2011
    • Archives ouvertes : définition La notion traditionnelle d’Archives : Sauvegarde pérenne d’informations dans un contexte institutionnel Dans un réseau d’information scientifique électronique  : entrepôt ou réservoir de publications
    • Archives ouvertes : définition
      • La notion d’ouverture :
      • Référence au mouvement international « Open access Initiative » lancé à la conférence de Santa Fé en Octobre 1999
      • Lien avec le statut de l’Open Source
      • Parallèle entre l’accès libre à un code source et à un texte intégral de publication
      • Contexte de l’ ouverture lié à l’architecture informatique
      • Accès ouvert n’est pas synonyme d’accès gratuit.
    • Archives ouvertes : définition
      • Réservoirs informationnels alimentés par les auteurs ou leurs institutions
      • Exonération des contraintes juridiques ou économiques
      • Interopérabilité technique permettant les requêtes transversales sur (méta)-moteurs
    • Repères historiques
      • 1990-1991 Lancement de revues libres expérimentales
      • Lancement du réservoir ArXiv par
      • P. Ginsparg, physicien (hautes énergies)
      • Los Alamos puis Cornell
      • Articles revus par les pairs
      • 1993-1997 Déploiement de ressources de type OAI en cognitique, neurosciences et domaines assimilés: pre- / post-prints
    • Repères historiques
      • 1999 : Conférence de Santa Fé, naissance du mouvement post-expérimental OAI
      • 2000-2001 : mise en œuvre d'EPrints, logiciel libre et gratuit pour l'auto-archivage
      • Elaboré à Southampton-U.K. (équipe de S.Harnad)
      • 2002 : Déclaration de Budapest, à l'origine d'une série d'autres qui jalonnent l'évolution de l'OAI
    •  
    •  
    •  
    • Objectifs de l'Accès ouvert
      • Mutualisation des connaissances
      • Neutralisation des coûts d'abonnement
      • Pérennisation de l'information scientifique
    • Préconisations techniques de l'Accès ouvert
      • Développement du protocole OAI-PMH (Prot. pour le Meta-Harvesting)
      • Optimisation des Métadonnées (description)
    • Les services disponibles pour développer des archives ouvertes
      • Logiciels en libre accès:
      • Logiciels Eprints de l'université de Southampton:
      • http://www.eprints.org
      • Dspace (HP laboratoire et Bibliothèques du MIT)
      • logiciel: http://dspace.org
      • CDSware: plateforme logicielle du CERN,
      • logiciel : http://cdsware.cern.ch
    •  
    • Gestion de l'Accès ouvert (personnel impliqué)
      • Ingénierie: logiciel, matériel, réseau
      • Identification des documents (métadonnées)
      • Evaluation-modération
      • Sensibilisation et campagnes d'information
    • Retombées de l'Accès ouvert
      • Il constitue le complément naturel de la publication traditionnelle
      • Il favorise le taux de citations
      • Il ne contrevient pas au Copyright et reçoit depuis plusieurs années l’approbation des éditeurs commerciaux les plus en vue
      • Il permet d’apporter très rapidement une attestation d’antériorité sur des résultats
      • Il constitue, de par sa traçabilité systématique, une parade plus efficace contre le pillage que l’imprimé seul
    • Types de dépôts
      • Internationaux
      • Nationaux
      • Institutionnels
      • Pluridisciplinaires et/ou thématiques
    • Recensement, typologie des archives ouvertes
      • Selon la définition proposée en
      • introduction => difficulté de connaître le nombre exact d’archives ouvertes
      • sur le Registry of Open Access Repositories : 1790
      • http://roar.eprints.org/
    • Types de documents
      • Limitation aux articles
      • Extension aux documents "académiques" autres qu'articles, d'un niveau égal ou supérieur à la Thèse
      • Extension éventuellement limitée en Intranet à des documents d'un niveau jugé "inférieur" (mémoires…) => Différence A.O. / S.I.D. (Portail de Webservices)
    • Revues libres
      • Plates-formes associées (type DOAJ - Directory of Open Access Journals env. 6000 titres, pluridisciplinaire, pluri-éditeurs ; BioMed Central env. 210 titres de l’éditeur BMC/Springer, thématique biomédicale)
      • < 230 revues libres seulement sur les 9700 du Web of Science (ISI) englobant 80% de Sc. exactes et 20% de Sc. sociales
    • Compatibilité / Facteurs d’Impact + Citations
      • Revues libres type PLoS (Public Library of Science) et BMC (BioMed Central) également bénéficiaires d’un Facteur d’Impact
      • Citations dénombrées par ex. sur Scholar Google
    • Contexte administratif français
      • PROTOCOLE D’ACCORD
      • en vue d’une approche coordonnée, au niveau national, pour l’archivage ouvert de la production scientifique.
      • Projet du 26 mars 2006 Application Mai 2006
    • Les signataires du présent protocole, CEMAGREF, CIRAD, CNRS, CPU, INRA, INRIA, INSERM, Institut PASTEUR, IRD, Conférence des Grandes Ecoles, ci après désignés comme les Partenaires, souhaitent se doter de moyens d’identification, de diffusion, de valorisation, de promotion et de suivi de la production scientifique de leurs chercheurs et enseignants chercheurs, au sein des unités de recherche, des laboratoires et, le cas échéant, des équipes qui leur sont rattachées
    • Contexte administratif français
      • pour maximiser les chances de succès d’une telle démarche les Partenaires ont décidé de s’associer pour se doter d’une plate-forme commune de dépôt de la production scientifique inter opérable avec les autres dépôts d'archives ouvertes satisfaisant aux critères de la communication scientifique directe
      • (open access)
    • Régularisation avec le Copyright
      • Les positions des éditeurs commerciaux vs. l’ Open Access , de plus en plus positives, sont répertoriées par le site britannique Sherpa sous :
      • http://www.sherpa. ac . uk/romeo/
      • Les positions des bailleurs institutionnels le sont sous :
      • http://www.sherpa. ac . uk/juliet/