• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Autochromes paris1
 

Autochromes paris1

on

  • 347 views

 

Statistics

Views

Total Views
347
Views on SlideShare
336
Embed Views
11

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 11

http://www.maadi-gazette.com 11

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Autochromes paris1 Autochromes paris1 Presentation Transcript

    • Photo autochrome: Paris au début du XXe siècle en couleurs L'autochrome est un procédé de restitution photographique des couleurs breveté le 17 décembre 1903 par les frères Auguste et Louis Lumière. C'est la première technique industrielle de photographie couleurs, elle produit des images positives sur plaques de verre. Elle fut utilisée entre 1907 et 1932 environ. Le musée Albert-Kahn dispose d'un fonds d'images exceptionnelles. Voici un échantillon de clichés pris à Paris dans les années 1910 et 1920. Un vrai voyage dans le temps
    • Jardins potagers, quai d'Auteuil (actuel quai Louis-Blériot), en face le pont de Grenelle et la statue de la Liberté. 28 juin 1918. Auguste Léon
    • Le fonds du musée Albert-Kahn comporte de nombreuses photographies prises en 1914, au tout début de la Première Guerre mondiale. Ici, le faubourg et la porte Saint-Denis en juillet 1914. Opérateur : Stéphane Passet
    • Ici, une marchande de fleurs, face au 53 rue Cambon, dans le 1er arrondissement, photographiée le 25 juin 1918.
    • Cette famille a posé le 24 juin 1914 rue du Pot-de-Fer, dans le Ve arrondissement de Paris. Une douzaine d'opérateurs ont travaillé avec Albert Kahn. C'est Stéphane Passet qui a pris ce cliché.
    • Ces enseignes ont été photographiées le 22 juillet 1914. Elles accueillaient les clients aux numéros 8 et 10 de la rue du Montparnasse, dans le VIe arrondissement de la capitale
    • Place de la République, le 10 mai 1918, les vendeurs étalent leurs marchandises sur le trottoir.
    • Albert Kahn, qui est à l'origine de ce fonds photographique, a fait fortune d'abord en spéculant dans les domaines de l'or et du diamant. Ici, le 89, rue de Seine, dans le VIe arrondissement de Paris, en 1914.
    • A l'angle du boulevard Raspail et de la rue du Montparnasse, de grandes affiches s'étalent audessus de ce commerce. Nous sommes le 22 juillet 1914.
    • Le Port d'Austerlitz, au 30 avril 1920. Un lieu parisien qui a beaucoup changé depuis que ce cliché a été réalisé.
    • Jour de fête à l'Hôtel de ville de Paris avec la réception des maréchaux de France pour les fêtes de la Victoire (13 et 14 juillet 1919).
    • Un cliché du quai de Louvre pris le 19 mars 1920, avec ses tonneaux et ses charrettes sur le pavé. Aujourd'hui, il s'agit du quai François Mitterrand.
    • Au 64 de l'avenue Hoche, une marchande de fleurs fait des affaires. Au premier plan, un enfant sur une trottinette, accessoire déjà la mode il y a près de 100 ans. Ce cliché pourrait dater de 1924. Il a été pris par Auguste Léon.
    • Le photographe Frédéric Gadmer a pris ce cliché le 1er mai 1920 : la station de métro Auteuil, sur le boulevard Exelmans, était bien gardée pour ce jour particulier.
    • Le Cinéma Pathé-Gobelins ou Palais des Gobelins. 15 mai 1918. Auguste Léon
    • Les bateaux-lavoirs quai de Bourbon. 16 août 1923. Auguste Léon
    • Canons pris aux Allemands exposés place de la Concorde, Statue de Lille et bureau de souscription. 14 novembre 1918. Auguste Léon
    • La rue de la Paix décorée pour les fêtes de la Victoire. 13 juillet 1919. Auguste Léon
    • Vieille enseigne à l'angle des rues des Nonnainsd'Hyères et de l'Hôtel-de-Ville, actuelle place du Bataillon-français-de-l'ONU-en-Corée. 27 juillet 1923. Auguste Léon
    • Parvis de Notre-Dame. 1918
    • Le quai d'Orsay au niveau de la gare d'Orsay. 13 juillet 1923. Auguste Léon
    • Démolition des fortifications et reconstruction d'immeubles (HBM), porte d'Orléans. 9-10 avril 1929. Stéphane Passet
    • Des soldats lisant des affiches à la porte de Saint-Cloud, à l'occasion du 1er mai. 30 avril 1920. Frédéric Gadmer
    • La rue de Rivoli longeant l'hôtel de ville. 13 juillet 1919. Georges Chevalier (?)
    • Le Grand Cinéma Plaisir au 95 rue de la Roquette. 14 mai 1918. Auguste Léon.
    • La rue d'Aboukir, vue depuis la place du Caire . juin-juillet 1914. Stéphane Passet
    • Statues de Lille et de Strasbourg, place de la Concorde. (sans date)
    • Le quai de Béthune et le pont de la Tournelle en démolition. 21 août 1920. Georges Chevalier
    • Les fortifications - Porte du Pré Saint Gervais. juin-juillet 1914. Stéphane Passet
    • La rue de Bièvre. 29 juin 1914. Stéphane Passet
    • Un parisien endormi sur le quai des Célestins. (sans date)
    • Angle des rues Puget, Lepic et du boulevard de Clichy. 1914. Georges Chevalier
    • L'angle de la rue Lhomond et du pot de fer. (Ve arr.) 24 juin 1914. Stéphane Passet
    • La rue Saint-Honoré, à l'angle de la rue de la Sourdière. (Ier arr.) 27 juin 1914. Stéphane Passet (?)
    • La rue du Haut-Pavé au carrefour des rues de la Bûcherie à droite, des Grands-Degrés à gauche et Frédéric-Sauton en face, en direction du Panthéon. (Ve arr.) 30 août 1928. Auguste Léon
    • La rue de Venise au niveau du n° 7, avec à droite l'impasse de la Baudroirie. (IVe arr.) 1914. Georges Chevalier
    • L'angle des rues de l'Ecole-Polytechnique, Descartes et de la Montagne-Sainte-Geneviève. (Ve arr.)25 juillet 1914. Opérateur : Stéphane Passet
    • L'angle des rues Saint-Jacques, Galande et SaintJulien-le-Pauvre. (Ve arr.) 8 juillet 1914.
    • 25 rue des Boulangers. (Ve arr.) 29 juin 1914.Opérateur : Stéphane Passet
    • Place Jussieu, angle des rues Linné et des Boulangers. (Ve arr.) 29 juin 1914.Opérateur : Stéphane Passet (?)
    • Carrefour des rues d'Alexandrie, Sainte-Foy et Saint-Spire. (IIe arr.) Sans date.Opérateur : Stéphane Passet
    • La rue de Viarmes. (Ier arr.) 25 juin 1914. Opérateur : Auguste Léon
    • La rue du Haut-Pavé à l'angle de la rue de la Bûcherie. (Ve arr.) 23 juin 1914. Opérateur : Stéphane Passet (?)
    • La rue des Martyrs en direction de l'église Notre-Dame-de-Lorette, avec à gauche la rue de la Tour d'Auvergne. (IXe arr.) juin-juillet 1914.Opérateur : Stéphane Passet
    • Angle du boulevard Beaumarchais et de la rue du pas-de-la-mule. (IIIe-IVe arr.) juin 1914 (?). Opérateur : Stéphane Passet (?)
    • Des marchandes d'oranges, rue Basfroi . (XIe arr.) 14 mai 1918.Opérateur : Auguste Léon
    • La rue Beaubourg, avec sur la gauche la rue de Venise et la rue des Etuves-Saint-Martin. (IVe arr.) 29 juin 1914. Opérateur : Stéphane Passet
    • La rue de Seine, au niveau du numéro 12. (VIe arr.) 16 juillet 1914. Opérateur : opérateur non mentionné
    • L'angle de la rue du Bac et du boulevard St-Germain. (VIIe arr.) 20 juillet 1914. Opérateur : Auguste Léon
    • La tour Eiffel et le Trocadéro. (VIIe - XVIe arr.) 1912. Opérateur : Auguste Léon (?)
    • Photos : © Musée Albert-Kahn / département des Hauts-de-Seine Collection : Archives de la Planète. Illustration musicale : "A Paris, dans chaque faubourg", Kid Caramel Jean-Claude