technotic
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

technotic

on

  • 3,600 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,600
Views on SlideShare
3,523
Embed Views
77

Actions

Likes
2
Downloads
113
Comments
0

4 Embeds 77

http://anojan10.blogspot.com 63
http://mastertic.blogspot.com 10
http://www.slideshare.net 2
http://anojan10.blogspot.fr 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

technotic technotic Presentation Transcript

  • Les NTIC et l’entreprise Damien JACOB Multicom Consult [email_address] PARTIE 1
  • 1. L es principales tendances technologiques
      • 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’
      • 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’
      • 1.3 Avènement de l’Internet
      • 1.4. Qu’est-ce que les TIC ?
      • 1.5. Evolution des technologies d’accès à Internet
  • 1.1. Informatique
    • G estion d’une information binaire (0 ou 1) : numérique (‘digital’ en anglais).
    • 5 tendances importantes :
    View slide
  • 1.1. Informatique
    • Augmentation de la puissance de calcul et diminution du coût de production
    • Décentralisation du traitement de l’information au plus près de l’utilisateur : puissance de plus en plus localisée
    View slide
  • 1.1. Informatique
    • Miniaturisation :
    • Mainfra me
    •  PC
    •  portable
    •  PDA  informatique embarquée
  •  Informatique embarquée – produits gd. public
    • Ex: Screenfridge d’Electrolux
    Sait lire les étiquettes des produits, gérer les stocks, passer commandes, proposer des menus optimalisés en fonction des dates de péremption. Grâce à son écran, il est possible de surfer sur Internet, lire ses mails, chatter à volonté, écouter de la musique, regarder la télé, écouter la radio,… mais aussi de laisser des messages aux autres membres de la famille et de faire ses courses directement de sa cuisine.
  • 1.1. Informatique
    • Application s au départ limitée s à un département , puis i nformatique en réseaux
    • (de plus en plus étendus)
  • Evolution technologique A noter toutefois une tendance à un retour vers une architecture « serveurs  terminaux », caractérisée par une substitution de l’OS par le navigateur Internet qui permet d’accéder à de multiples applications en ligne (cf stratégie de Google) PC isolés Ordinateurs en réseau Mainframe Client/Server Evolution de l’organisation des systemes d’information
  • 1.1. Informatique
    • Standardisation des logiciels
    • quelques acteurs dominants
    • logiciels libres
      • 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’
      • 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’
      • 1.3 Avènement de l’Internet
      • 1.4. Qu’est-ce que les TIC ?
      • 1.5. Evolution des technologies d’accès à Internet
    1. L es principales tendances technologiques
  • 1.2. Télécommunication
    • Téléphone : pas vraiment une nouvelle technologie (inventée en 1871 par Antonio Meussi)
    • 3 types d’équipement :
      • Equipement terminaux (réception & émission)
      • Equipement de t ransmission
      • Équipement de commutatio n
      • 6 tendances importantes :
    Central
  • 1.2. Télécommunication
    • 1. Mutation de la technologie de transmission du signal :
    • a) Signal analogique (difficile de transmettre aisément des données informatiques)
    •  signal numérique
    • b) Compression des données
  •  
  • 1.2. Télécommunication
    • 2.   Evolution de la technologie de commutation : centraux électromécaniques  centraux numériques
    • Nouveaux réseaux de télécommunications : P . S . T . N .
    •  R . N . I . S .
    •  A . T . M .
    •  réseaux I.P.
  • 1.2. Télécommunication
    • 3.   Evolution des technologies de transmission (filaire) , permettant des débits de + en + rapides  :
    • Paire de cuivre
    •  câble coaxial
    •  fibres optiques 
    • Evolution vers le
    • (très) haut débit
    • [voir partie 1.5]
  • 1.2. Télécommunication
    • 4.   Renouveau de la technologie « paire de cuivre » : saut d’un débit longtemps plafonné à 56 Kbit/s  plusieurs Mbit/s.
    • xDSL : ADSL , SDSL, VDSL
  • 1.2. Télécommunication
    • 4.   Renouveau de la technologie « paire de cuivre » :
    • ADSL
  • 1.2. Télécommunication
    • 4.   Renouveau de la technologie « paire de cuivre » :
    • ADSL
  • 1.2. Télécommunication
    • 5.   Emergence de la technologie « cellulaire » :
    • GSM + SMS
    •  WAP
    •  GPRS
    •  I-Mode
    •  UMTS
  • 1.2. Télécommunication
    • 6.   Emergence de la technologie de localisation via satellite :
    • GNSS (Global Navigation Satellite Systems) : GPS , GLONASS, bientôt GALILEO
    • Conclusion :
    • «  Tout au numérique » , « full IP », (très) haut débit
    •  Convergence informatique & télécom.
      • 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’
      • 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’
      • 1.3. Avènement de l’Internet
      • 1.4. Qu’est-ce que les TIC ?
      • 1.5. Evolution des technologies d’accès à Internet
    1. L es principales tendances technologiques
  • 1.3. Internet
    • Le premier navigateur (browser) aurait été imaginé dès la Renaissance !
    • Cette image est la reproduction d'une gravure du capitaine Agostina RAMELLI (Paris, 1588) intitulée : La nouvelle et ingénieuse machine.
    • Elle devait faciliter les études : Le chercheur consulte plusieurs livres donnant des informations ponctuelles, simplement en tournant une roue, le premier des "browsers". Des pages relatives au sujet qui intéresse le chercheur s'offrent à lui et il n'a pas à se déplacer. Les informations sont regroupées par un assistant qui fixe les livres sur une roue.
    • Source: http://www.clic.net/~mephisto/bush/bush.html
  • 1.3. Internet
    • Comme pour le téléphone, la base de cette technologie n’est pas vraiment nouvelle (existe depuis 3 5 ans).
    • Il faut distinguer le réseau de transport (la tuyauterie maillée) des règles de circulation (protocoles) standardisées sur le plan mondial (grande avancée par rapport notamment au Minitel)
    • 1)     Le plus important protocole
    • technologique est TCP/IP : Inter- connectivité des réseaux   mondialisation des réseaux
    Internet
  • 1.3. Internet
    • 2)      Protocole ‘ HTML ’
      • Langage standardisé de diffusion d’informations multimédias (données – voix – images)
    • 3)      Protocole ‘ XML ’
      • Langage de description et d'échange de documents structurés , facilitant le stockage et l 'échange de données . En permettant une « traduction » de façon standardisée, l’interrogation de base de données internes est ainsi facilitée sur des pages Internet, de même que la récupération dans des applications externes multi-clients (ex: catalogues électroniques)
  • Bilan de ces tendances
      • Convergence de l’informatique et des télécom.
          • Intégration des flux internes et externes
    Réseau Télécom Réseau unique (technologie IP) Réseau informatique PABX ROUTEUR
  • Bilan de ces tendances
      • Convergence de l’informatique et des télécom.
            •  Intégration des flux internes et externes
      • Emergence de nouvelles solutions
        • Ex: sous-traitance, télétravail, application de localisation, « marketing relationnel », « yield management »,…
      • Technologies normalisées et moins chères (libéralisation  dynamisation de l’offre)
            •  Communications plus aisées et plus loin
        •        
  • Bilan de ces tendances
      • Les applications supplantent les supports
      • Evolution tendancielle vers une ère « machine to machine »   (MtoM)        
  •  : Machine to Machine
    • Multiplication attendue d’objets capables de produire, stocker et échanger de l’information numérique, de plus en plus en dehors de toute intervention humaine
      • Distributeurs de cannettes de boissons avec puces GPRS
      • Palettes de marchandises avec puces RFID (radio frequency Identification)/ NFC (near field communication)
      • Couplage puces GPS & RFID, y compris dans des mobiles équipés d’une carte SIM.
      • Arbres de parcs municipaux avec puces RFID
      • Affiches publicitaires et mobilier urbain
      • 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’
      • 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’
      • 1.3 Avenement de l’Internet
      • 1.4. Qu’est-ce que les TIC ?
      • 1.5. Evolution des technologies d’accès à Internet
    1. L es principales tendances technologiques
  • 1.4. Qu’est-ce que les (N) .T.I.C. ?
  • Qu’est-ce que les (N) .T.I.C. ?       WEB
  • T. I. C.  >>> O. E. C.
    • Outils
    • électroniques
    • de communication
    • La « nouveauté clé  » : l’électronique
    • (dématérialisation du média de communic.; intégration)
    • Les fonctionnalités /applications > les technologies
    • ‘ Communication’ (  bilatérale) et non ‘diffusion’ (TV,…)
    Ou encore : « Nouveaux Standards Transactionnels » (cf J-M. YOLIN) (cf les protocoles liés aux technologies Internet, ‘convention’ autorisant, à l’échelle planétaire, de nouvelles formes d’organisation et d’échanges d’information s
      • 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’
      • 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’
      • 1.3 Avenement de l’Internet
      • 1.4. Qu’est-ce que les TIC ?
      • 1.5. Evolution des technologies d’accès à Internet
        • 1.5.1. Connexions fixes
        • 1.5.2. Connexions mobiles
    1. L es principales tendances technologiques
    • Etat des lieux :
      •  connexions fixes
      •  connexions mobiles
    1.5. Evolution des technologies d’accès à Internet Avec ou sans fil
  •  . Accès fixe à Internet
    • 5 technologies principales
      • Ligne téléphonique classique
      • Raccordement xDSL / câble (ADSL, SDSL, VDSL,…)
      • Ligne louée (point à point)
      • Raccordement en fibres optiques
      • Antenne satellite
      • Autres technologies (ex: CPL)
  • 1 ) Accès fixe à Internet – ligne classique
      • Connexion temporaire (à la demande de l’utilisateur)
      • Coût: l’abonnement classique + 1 à 2 €/h de connexion HTVA
      • Matériel: un modem analogique standard
    • Avantages :
      • Disponible partout. Ligne ordinaire (PSTN)
      • - Convient pour relever sa boîte aux lettres électronique à
      • partir d’un PC isolé
    • Inconvénients :
      • Coût, si connexion à Internet > 40 minutes/jour en moyenne
      • Il faut se connecter régulièrement pour vérifier l’arrivée d’e-mails
      • Ne convient guère pour raccorder un réseau de PC
      • Impossible de recevoir un coup de fil pendant la connexion Internet si partage de la même ligne téléphonique
      • Vitesse trop faible pour une consultation confortable d’Internet
    •  Solutions d’accès quasiment abandonnée maintenant
  • ADSL, via la ligne téléphonique Via le câble de télédistribution 2 solutions, techniquement différentes, mais présentant des avantages / inconvénients presque identiques
  • 2) Accès fixe à Internet - xDSL
    • ADSL (Asymetric Digital Subscription Line)
    • Caractéristiques :
      • Connexion permanente
      • Disponible (quasiment) partout, du moins en Belgique (+/- 98 % de la population)
      • Coût: l’abonnement téléphonique classique + 20 à 200 €/mois
      • Matériel minimum : un « modem » ADSL
      • Fournisseurs: pour la ligne généralement Belgacom; pour le service: Belgacom-Skynet, Scarlet, Tele2-Versatel-KPN, Latribu, Toledo,…
      • Débit de téléchargement (‘download’) très élévé (jusqu’à 4.6 Mbit/s actuellement), mais débit d’envoi (‘upload’) faible (jusqu’à 0.5 Mbit/s).
      • Nombreuses formules. Celles d’entrée de gamme sont bridées au niveau du débit et n’accordent que des adresses IP dynamiques  solution inadéquate pour l’hébergement de sites Internet sur un serveur dans l’entreprise.
  • 2) Accès fixe à Internet - xDSL
    • ADSL…
    • … ou câble ‘Télédis’: la solution « accès Internet » par câble est équivalente sur le plan pratique (mais « modem » spécifique)
    • Avantages de cette solution d’accès :
      • Convient pour consulter Internet et être connecté en permanence à sa boîte aux lettres électronique
      • La même ligne peut aussi être utilisée pour la téléphonie
      • La ligne peut desservir un groupe de PC reliés au réseau informatique
      • Convient particulièrement pour « télétravailler »
  • 2) Accès fixe à Internet - xDSL
    • ADSL (ou câble ‘Télédis’).
    • Inconvénients :
      • Faible débit d’envoi de données  Même les formules avancées ne conviennent guère pour héberger un serveur Internet si celui-ci est riche en informations multimédias et très fréquenté.
      • Aucune garantie contractuelle de débit minimum  ne convient guère pour un usage professionnel de la téléphonie sur IP ou pour des VPN (particulièrement les formules de base)
    • Il apparaît toutefois que cette technologie (ADSL / Câble) apparaît optimale au niveau rapport qualité / prix pour la plupart des besoins d’indépendants, PME / petites structures publiques.
  • 2) Accès fixe à Internet - xDSL Part de marché du haut débit entre solution « ADSL » et « Câble »
    • SDSL
    • Caractéristiques
      • Connexion symétrique . Débit d’envoi de données (’upload’) garanti. Jusqu’à 2 Mbit/s
      • Ligne dédiée (non partagée avec une ligne téléphonique)
      • Coût: très variable; de nombreuses formules et options; supérieur à l’ADSL (à partir de 300 €/mois)
      • Matériel: selon configuration
      • Fournisseurs: Belgacom, Colt Telecom, MCI, Scarlet, Telenet Solutions, Versatel, Toledo,…
    2) Accès fixe à Internet - xDSL
    • SDSL
    • Avantages :
      • Convient mieux pour héberger un serveur Internet dans l’entreprise Garantie contractuelle d’un débit minimum permanent
      • Certaines solutions englobent l’accès Internet et le raccordement du central téléphonique, sur la même liaison ( offre combinée « téléphonie + Internet » souvent avantageuse)
      • Bonne alternative à la ligne louée
    • Inconvénients :
      • Ne convient guère si des garanties de très haute disponibilité de la liaison sont requises (ex: au delà de 99.5 %). Débit de 2 Mbit/s maximum.
      • Ne convient guère si des garanties d’intégrité de la liaison sont requises (ex: au delà de 99.5 %). Ex: banques, Loterie nationale,…
      • Pas encore disponible partout
    2) Accès fixe à Internet - xDSL
    • ADSL2 et ADSL2+
    • ADSL plus rapide (P erformances améliorées à moins de 2 km du DSLAM  : 24 / 3 Mbps théoriques )
    • VDSL (Very High-Speed Digital Suscriber Line):
    • Technologie commercialisée depuis 2005
    • Comparable à l’ADSL (asymétrique), mais débit supérieur : actuellement jusqu’à 17 Mbit/s en download et 400 Kbits/s upload.
    • Permet la ‘vidéo à la demande’, la diffusion simultanée de plusieurs programmes TV, et la diffusion de grandes quantités de données
    • Parfait pour un usage « VPN » (connexion à distance au réseau de l’entreprise
    • Offre proposée actuellement par Belgacom (+ revendeurs). Disponibilité géographique croissante (fin 2006: 45% des ménages).
    2) Accès fixe à Internet - xDSL
  • 3) Accès fixe à Internet – Ligne louée
  • 3) Accès fixe à Internet – Ligne louée
    • Caractéristiques :
      • Disponible partout; symétrique; tout type de débit possible
      • Coût variable, supérieur au SDSL, très supérieur à l’ADSL
      • Matériel: selon configuration
      • Fournisseur: Belgacom, câblo-opérateurs (souvent sur lignes fibres optiques, voir slides suivants), Colt Telecom, MCI, Telenet Solutions, Versatel,…
    • Avantages :
    • Haute fiabilité de la liaison. Monitoring du réseau 24h/24.
    • Intégrité de la liaison
    • Généralement garantie d’intervention rapide en cas de panne (SLA : Service Level Agreement).
    • Inconvénients :
    • Coûts.
    • … intéressant de faire jouer la concurrence.
  • 4) Accès à Internet en fibres optiques’
    • Débits nettement supérieurs à 2Mbit/s
    • Actuellement, solution proposée surtout aux entreprises
    • (souvent une ligne louée optique mixte téléphonie & Internet)
    • Probable développement du ‘FTTH’ (‘Fiber to the home’)
    Source: ARCEP (oct 2006)
  • 4) Accès à Internet via fibres optiques
    • Le câblage ne doit pas forcément être en fibres optiques jusqu’au bâtiment.
    • Comparaison entre le FTTH et la variante FTTN:
    réseau passif Source : IDATE/Lucent 2006
      • Fiber To The Node (FTTN)
      • I nstallation dans laquelle la fibre arrive jusqu’à un point de distribution , qui peut-être le sous-répartiteur – ensuite, on s’appuie sur le réseau cuivre, en mettant en œuvre la technologie VDSL, pour atteindre les utilisateurs finaux - on parle parfois également de FTTC (Curb ou Cabinet)
    DSLAM ATM/ Ethernet Switch WiMAX VDSL FTTN
      • Fiber To The Home (FTTH)
      • S olution mettant en œuvre la fibre jusqu’aux locaux des utilisateurs finaux (la maison, l’immeuble résidentiel ou professionnel)
    FTTH Splitter ATM/ Ethernet Switch PON Active Ethernet switch Ethernet Switch Ethernet P2P réseau passif réseau actif
  • Déploiement de réseaux FTTx :
    • 2 types d’architectures techniques de réseaux FTTH :
    Source : ARCEP, Lettre n°53-nov 2006
  • 4) Accès à Internet en fibres optiques Source: ARCEP 2006
  • 4) Accès à Internet en fibres optiques Source: IDATE
  • Réalisations étrangères de FFTx : Corée
    • La Corée du sud, pays leader en taux de pénétration du haut débit dans la population (25% en juin 2005)
    • Depuis 2003, on observe sur ce marché mature une migration progressive des abonnés ADSL vers les accès VDSL: mi-2005 on compte 2.4 M d’abonnés VDSL (20 à 50 Mbps)
    • Le développement du FTTX trouve les mêmes origines qu’au Japon: forte densité de la population, habitat vertical et culture «technologique » avec en plus le phénomène des jeux en ligne
    • La politique volontariste de l’état (projet u-Korea), ses ambitions industrielles, ainsi que la coopération avec l’ensemble des acteurs, ont créé un contexte favorable au développement du HD et du THD
    • Le gouvernement coréen souhaite à présent favoriser le déploiement du FTTH et des stratégies de convergence. L'initiative BcN (Broadband Convergence Network) du MIC place l'accès FTTH comme la solution privilégiée, avec un objectif de 5 M d'abonnés à 100 Mbps en 2007 et 20 M d'abonnés en 2010 sur une architecture PON
    Source: IDATE (2006)
  • Réalisations étrangères de FFTx : Japon Source: IDATE (2006)
    • MI-2006 :
    • 6.3 millions de foyers sont raccordés directement en fibres optiques (soit plus de 25 % des 24.2 millions connectés à Internet haut débit)
  • Réalisations étrangères de FFTx : Pays-Bas
    • Les initiatives de déploiements de réseaux FTTx sont principalement menées par des municipalités (Amsterdam, Eindhoven)
    • A l’image du projet CityNet sur la ville d’Amsterdam, les municipalités optent principalement pour un modèle de réseau passif (financé par les pouvoirs publics et par des sociétés privées), avec délégation de la couche active à un organisme tiers
      • ‘ Amsterdam CityNet ’ en cours de déploiement avec 40 000 prises d’ici fin 2007 (sur 410 000 foyers et 40 000 entreprises au total)
      • Un investissement de 6,6 M Eur pour la ville – Une société mixte créé e : 1/3 ville, 1/3 organismes de logements sociaux, 1/3 investisseurs privés
      • Prix au lancement 1Q2006: 50 à 60 EUR/mois pour 100 Mbps
  • Projets FFTx en France
  • Déploiement de réseaux FFTx :
    • Investissements
    • importants :
    Source : ARCEP, Lettre n°53-nov 2006 A distinguer le coût de raccordement du coût de desserte
  • 5) Accès fixe à Internet – Antenne satellite Technologie du type ‘sans fil’, mais plutôt adaptée pour des connexions fixes à Internet
  • 5) Accès fixe à Internet – Antenne satellite
      • Solution encore très peu présente en Belgique (parts de marché déjà très pris par les solutions ADSL et câble)
      • Alternative à considérer si ADSL / accès par câble Télédis impossible
      • Nécessite une petite antenne satellite et une carte spéciale à installer dans le PC
      • Coût très élevé si débit important en ‘upload’ requis
      • Facilement modulable au niveau du débit et opérationnel rapidement pour un événement par exemple (pas de contrainte de génie civil par rapport à une ligne louée)
      • Fournisseurs: ASTRA, EUTELSAT
  •  TVHD
  • Autres possibilités (marginales pour l’instant) :
    • Via le réseau électrique : ‘C.P.L.’ (courant porteur en ligne)
    • En « Outdoor » le courant porteur en ligne profite de l'infrastructure électrique moyenne et basse tension pour desservir un accès haut débit à Internet aux clients.
    • Le Courant Porteur résidentiel, dit « Indoor », est utilisé sur le réseau électrique de l'abonné, et permet la mise en place d'un réseau local (LAN) personnel ou professionnel
    • Succès en France pour irriguer les classes des écoles (pas de câblage supplémentaire à déployer )
  • CPL
    • FOCUS : Epresa : Régie électrique du sud de l'Espagne (Puerto Real) qui a étoffé son offre de services en proposant un accès Internet en complément de la fourniture d'énergie à ses abonnés.
  •  Connexions mobiles à Internet
    • 2 technologies courantes :
      • 1. G.P.R.S.
      • 2. WIFI
  • 1) Connexions mobiles à Internet - GPRS
  • 1) Connexions mobiles à Internet - GPRS
      •  GPS (localisation grâce à des signaux satellites)
      • Permet de se connecter à Internet via le réseau GSM
      • Caractéristiques :
      • Disponible dès qu’un signal GSM est capté de façon suffisante
      • Option à demander auprès de son opérateur GSM (en plus de l’abonnement GSM classique)
      • Matériel nécessaire: un GSM compatible «  GPRS  » ou une carte PCMDIA «  GPRS  » à enficher dans le PC portable
      • Coût: indépendant de la durée de connexion (comme pour l’ ADSL ). Variable en fonction du volume de données transmis.
    • Avantage :
      • convient pour la personne souhaitant relever (et envoyer) ses e-mails ou consulter l’Intranet à distance (chez un client, entre deux réunions, en déplacement en train, en mission à l’étranger), pour se connecter (à faible vitesse) au réseau d’entreprise (par VPN - tunnel sécurisé)
      • Grande couverture géographique: accessible presque partout (mais signal parfois insuffisant en « indoor »),
    • Inconvénient s:
      • Coût élevé si usage intensif, surtout à l’étranger (tarifs très élevés de roaming)
      • Plus lent que l’ADSL (comparable à un modem classique)
      • Convient donc moins pour consulter intensivement Internet
      • Peut être difficile à configurer
    1) Connexions mobiles à Internet - GPRS
  • 1) Connexions mobiles à Internet - GPRS
    • Astuces :
      • Créer une boîte aux lettres électronique spécifique où sont redirigés seulement les messages de la boîte aux lettres habituelle comptant moins de 50 KB
      • Intérêt pratique de consulter n’importe où des sites de planifications d’itinéraires (ex: www.viamichelin.fr ), de répertoires d’adresses professionnelles,…
      • Combiner avec un PDA connecté sans fil à courte distance (technologies Bluetooth) avec le GSM: possibilité de consulter les annexes Word, Excel, Acrobat,…
    Solution intégrée «  Blackberry  » : Terminal spécial permettant de recevoir de façon sécurisée ses e-mails en temps réel (‘push’), de consulter les annexes et d’y répondre.
    • GPRS  UMTS:
      • plus rapide
      • Mais couverture géographique encore faible actuellement (surtout les grandes agglomérations)
    • Cartes combinées UMTS et GPRS pour PC portable
    • Migration actuelle du réseau UMTS de Proximus vers le HSDPA (High Speed Downlink Packet Access ) appellé aussi « 3,5 G » (solutions commercialisée s actuellement : 1,8 Mbit/s )
    1) Connexions mobiles à Internet – GPRS  UMTS
  • 2) Connexions mobiles à Internet - WIFI
    • Caractéristiques :
      • disponible dans un rayon de quelques dizaines de mètres autour d’une antenne (« hotspot »)
      • Connexion instantanée et rapide
      • Matériel: une carte d’extension à enficher dans un PC portable (intégrée dans les PC « Centrino ») ou un PDA avec module WIFI
      • Coût: Pour les hotspots dans les lieux publics : en fonction de l’opérateur ; assez cher (~ 6 à 10 €/h ou 20€/j); carte à gratter pour obtenir le mot de passe d’accès.
      • Fin 2006, environ 3 000 hotspots publics en Belgique, dont 1172 géré par TELENET Quelques hotspots gratuits (avril 2006: 325 du réseau ‘free-hotspots’).
    2) Connexions mobiles à Internet - WIFI
    • Avantages :
      • possibilité de relever/envoyer ses e-mails et de consulter Internet avec le même confort qu’une ligne ADSL (idéal par exemple dans les lieux tels que aéroports, gares, centres de congrès, hôtels,…)
    • Inconvénients :
      • Sécurité à vérifier ! Cryptez les données échangées.
      • Disponible qu’en certains lieux
      • Pas de roaming international (mais regroupement croissants de hotspots au sein d’un même réseau)
    • Tendance probable vers des offres combinées UMTS – GPRS – WIFI
    • Evolution technologique vers le WIMAX (passage de la norme WIFI IEEE 802.11x vers IEEE 802.16x)
    • Débit attendu de 10 Mbit/s dans un rayon de 20km
    • WIMAX (norme portée par INTEL associé avec d’autres industriels)  compétition avec HSDPA ( H igh Speed Downlink Packet Access ) , technologie promu e par les opérateurs détenteurs de licences UMTS .
    2) Connexions mobiles à Internet – WIFI  WIMAX
  • 2) Connexions mobiles à Internet – WIFI  WIMAX
    •  le PRE-WIMAX : Boucle locale radio (BLR) / Wireless Local Loop (WLL)
    REM : Avant le déploiement du WIMAX :
  • WIFI Positionnement des différentes technologies sans fil
  • Synthèse : tableau comparatif réponse (latence) + Facilité d'équipement Courant porteur en ligne Utilisation du réseau électrique - débit limité(2 Mb/s) . gr â ce au réseau électrique, peut desservir tout le monde Source : http://www.loire.equipement.gouv.fr/ article.php3?id_article=716 ( oct 2006) TECHNOLOGIE DESCRIPTION BILAN XDSL ADSL ADSL2+ VDSL RE - ADSL Utilisation d e la paire de fils de cuivre classique d u réseau téléphonique Présence (pr esque) partout en Belgique . Technologie s tabilisée ·Les Débits - ADSL : de 1 à 6 Mb/s (sur 3 km) - ADSL 2+ : de 6 à18Mb/s (sur 2 - 3 km) - VDSL : >18 mb/s (sur 1 - 2km maximum) - RE - ADSL : <1 Mb/s (sur 5km) Fibre optique Signal lumineux Dans une gaine capable transmettre une grande quantité d'information +Jusqu'à 60 Gb/s + dé bit sur grandes distances - Raccordement complexe Wifi Liaison sans fil par onde radio +Débit jusqu'à 54 Mb/s - sur faible distance +Faible coût d'équipement Boucle locale radio (Wimax) Liaison sans fil par onde radio +Débit jusqu'à 70 Mb/s +Distance sur 40 Km+ - Débit et fiabilité à confirmer Satellite Utilisation du satellite en réception d'informations +Couverture totale - débit faible (1 Mb/s) et limité, T emps de
  • Connexions permanentes xDSL, Câble, BLR, Wimax
  •  
  • Schéma – résumé des solutions d‘accès fixes / mobiles Ligne louée , xDSL, CPL, …) ligne téléphonique Câble TV Technologies mobiles (GPRS, UMTS, WIMAX,…) Internet Réseau informatique Entreprise Télé-travailleurs Travailleurs ‘nomades’ Routeur ISP
  •  : Vers le ‘professionnel nomade’
    • Double solution pour le collaborateur nomade :
      • Accès GPRS à l’e-mail et à l’Intranet de la société. Le collaborateur est ainsi (presque) aussi bien connecté et informé qu’au bureau
      • Accès ADSL / Câble au domicile, avec passerelle VPN pour accéder de l’extérieur au réseau informatique Internet avec plus de sécurité.
  • Vers le ‘professionnel nomade’…