Le Web comme plateforme TIC pour l'entreprise
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Le Web comme plateforme TIC pour l'entreprise

on

  • 2,412 views

Support de cours d'André Blavier pour

Support de cours d'André Blavier pour

Statistics

Views

Total Views
2,412
Views on SlideShare
2,406
Embed Views
6

Actions

Likes
0
Downloads
24
Comments
0

1 Embed 6

http://www.slideshare.net 6

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Le Web comme plateforme TIC pour l'entreprise Le Web comme plateforme TIC pour l'entreprise Presentation Transcript

  • Le Web comme plateforme Quels défis? Quelles opportunités?
  • Les 10 « disruptive technologies » du Gartner
      • Processeurs Multicore et Hybrid
      • Virtualisation
      • Cloud Computing et Cloud/Web Platforms
      • Mashups
      • User Interface
      • Social networks et Social software
      • Ubiquitous Computing
      • Contextual Computing
      • Augmented reality
      • Semantics
    • Processeurs Multicore et Hybrid
    • Architectures hardware -> plusieurs processeurs (Multicore) en parallèle pour augmenter les performances
    • Logiciel -> utiliser la puissance de plusieurs processeurs en même temps. Nouvelles applications conçues pour fonctionner sur plusieurs processeurs.
    • Performances des processeurs augmentent pratiquement tous les deux ans -> plus performants et moins chers // miniaturisation des équipements électroniques.
    • System on a chip -> la puce contient de plus en plus d'éléments. Frein: dissipation de chaleur.
    • Virtualisation
    • Une machine physique est divisée en plusieurs machines virtuelles -> de plus petites capacités, indépendantes les unes des autres et chacune étant vue comme un container spécifique.
    • Machine virtuelle -> son propre système d'exploitation et ses propres applications.
    • Tendance vers l'agrégation -> la création d'une machine virtuelle sur plusieurs machines physiques. Cette nouvelle machine virtuelle sera capable d'utiliser un système d'exploitation unique et les ressources de plusieurs machines réelles distribuées.
    • Green IT !!
    • Cloud Computing
    • Cloud Computing -> nouveau modèle informatique où les fonctionnalités TIC, évolutives et flexibles, sont fournies "as a service" à travers les technologies Internet, via un "nuage" de serveurs vers une multitude d'utilisateurs externes.
    • Tout est vu comme un service -> l'application, l'infrastructure, l'information, le processus, la gestion de l'écosystème (SaaS).
    • Fournisseur de service TIC -> création et développement d'applications et services utilisant les briques informatiques disponibles dans les différentes plateformes "cloud/Web". Composer/assembler les services et les présenter au client avec un interface propre, spécifique.
    • Internet -> écosystème composé de plateformes "Cloud/Web Computing" utilisé par des tiers (les fournisseurs de services) afin d'assurer les services à la demande d'utilisateurs.
    • Cloud Computing
    • Mashups
    • Mashup -> site Web ou application qui présente un contenu provenant de différentes sources intégrées dans une présentation spécifique.
    • Technologies :
      • API (Application Program Interface)
      • Web services / Services Web
      • JavaScript
      • Javascript
      • Web feeds: RSS
      • XML (eXtensible Markup Language)
    • User Interface
    • Interfaces utilisateur -> environment is the computer.
    • Futurs écrans :
      • LEDs à base de matériels organiques (OLED) ou plastiques
      • E-paper : support flexible et/ou transparent permettant de nouveaux usages (pare-brise d'une voiture)
      • écrans 3D, à côté d'outils qui simulent l'odorat, le toucher, etc.
    • Communication avec les machines intelligentes :
      • terminaux mobiles intelligent)
      • consoles de jeux
      • claviers virtuels
      • reconnaissance gestuelle
      • habits intelligents
      • etc.
    • Social networks et Social software
    • Partager le savoir est le pouvoir -> devise des « digital natives ».
    • Web -> « alchimie des multitudes » ou « intelligence collective ».
    • Logiciels spécifiques des réseaux sociaux -> environnement ouvert et gratuit:
      • stimuler la participation par des interactions informelles;
      • agrèger ces interactions pour refléter une attitude collective et le savoir des participants
    • Ubiquitous Computing
    • « En 1960 de milliers de personnes utilisent un seul ordinateur. Dans le futur une seule personne utilisera de milliers d'ordinateurs »  Mark Weiser, Xerox Park
    • Ubiquitus Computing -> l’omniprésence de l'intelligence informatique implique que:
      • les ordinateurs deviendront des simples objets (par exemple dans une voiture)
      • les objets vont communiquer entre eux
      • les données et les préférences vont suivre l'utilisateur;
      • la connectivité change (fixe, mobile, permanente, temporaire, etc.);
      • l'emplacement de l'ordinateur n'a plus d'importance (location awareness)
    • Contextual Computing
    • Services enrichis par des données contextuelles -> déjà disponibles sur le marché, sur les portails web, les applications mobiles et les solutions de communication unifiées. Le logiciel s'adapte à une situation spécifique de l'utilisateur.
    • Exemples :
      • GeoVector : combiner les images avec des services de localisation pour créer des nouvelles opportunités commerciales
      • Geo-Tracking : suivre le mouvement des utilisateurs avec les techniques GPS
    • Augmented reality
    • Nouvelles applications -> amplifier et approfondir certains aspects de notre vie au bon moment ou dans la bonne situation
    • Nouveaux business et revenus :
      • donner plus d'informations pour aider l'utilisateur dans son choix d'un restaurant
      • fournir en temps réel un guide pour la visite d'un musée
      • localisation (domaine militaire, panneaux de signalisation routière, etc.)
      • objets (réparation, vérification, validation, soins de santé, etc.)
      • personnes (check-in pour les hôtels ou les aéroports, enregistrement des noms, etc.)
      • téléprésence (soins de santé, commerce, etc.)
    • Semantics
    • Rendre les informations Web accessibles pour les machines -> enlever toute ambigüité et mieux définir les données et la sémantique des relations.
    • Semantic Web -> articulé autour de données et d'un medium universel pour les échanges d'informations.
    • Techniquement -> normes sémantiques et langages de balises pour décrire les éléments et les relations entre ces éléments.
    • Vision à long terme -> W3C.
  • Vous avez dit Web 2.0?
  • Le web 2.0 et l'entreprise
    • Tendances technologiques
      • Haut et très haut débit
      • Rich media
      • VoIP
      • Sans fil
      • Etc.
    • Tendances d’affaires
      • Réduction des coûts
      • Optimisation des stratégies IT
      • Nouveaux business models
    • Tendances sociétales
      • « Prosumers »
      • Ubiquité
      • Autonomie
      • Etc.
  • Le défi de la « consumérisation » de l’IT
    • «  Entre 2007 et 2012, la majorité des technologies qui seront adoptées par les entreprises trouveront leur origine dans le marché grand public…  » (Gartner Group)
      • Les évolutions technologies vont être dictées par le marché grand public (marché des semiconducteurs, GUI, Searching, Mobile, etc.).
      • L’expérience IT du consommateur résidentiel va structurer les attentes des employés dans le monde professionnel.
      • La montée en puissance des « Digital Natives » dans le monde du travail va avoir un impact profond sur les modes d’organisations des structures (entreprises, secteur public), notamment en termes de processus collaboratifs.
  • Vers une « anarchie managée »
    • L’impact du web 2.0 sur les organisations sera davantage humain que technologique:
      • processus continu d’évolution technologique
      • raccourcissement des cycles de vie des produits et services
      • autonomie des employés
      • établissement de processus encadrés d’innovation individuelle au sein des structures
      • mise en place d’environnements IT favorisant la collaboration et la prise de décision décentralisée
      • prévoir des dispositifs d’évaluation
  • Collaboration et Communautés
    • La puissance de l’aspect « social » des architectures Web 2.0
      • User-generated content
      • User-created metadata (Tags)
      • User-created applications,
      • Création collaborative
      • Intelligence collective
      • Recommandations
      • Interfaces ouvertes (API, Open source, etc.)
      • AJAX
      • Tags
      • RSS
      • Mashups
      • Widgets
      • P2P
      • Etc.
      • Web-based Business models
      • Micro-paiements
      • Partage de revenus
      • Places de marchés
      • Participation du consommateur…
  • Le web 2.0 et l'entreprise
    • Le Web devient « la » plateforme
    Web 2.0 Nouvelles plateformes Intelligence collective « Infoware » Beta perpétuelle Nvx modèles de programmation Multicanal Expérience utilisateur ASP Architectures décentralisées Longue traîne Blogs Wikis Tagging Searching Gestion des droits d’accès Privacy Processus continu de changement Co-production Mashups Systèmes ouverts API Open Source Multi-formats Multiples Devices Data Management Nouvelles interfaces AJAX Applications Web-based Interactivité
  • La nouvelle cartographie de l’Internet -> fin du modèle hiérarchique
  • Crowdsourcing et wiki
    • Crowdsourcing:
      • utiliser les internautes pour créer des contenus, répondre aux questions, voire participer à la conception du site
      • mutualiser les ressources et compétences des visiteurs pour proposer des produits et services à bas coûts
    • Exemples:
      • sites proposant d'héberger des créations (photos, vidéos, articles, etc.), puis de les revendre à bas prix, moyennant commission (par exemple: Fotolia)
      • Wikipedia propose à des contributeurs volontaires de rédiger les articles qu'ils désirent
    • Wiki: rédiger et modifier librement des articles sur un site Web, de façon collaborative avec un minimum de contraintes et une gestion des droits utilisateurs très souple.
  • Folksonomy, tags et social bookmarking (1)
    • Folksonomy = Folks + Taxonomy (science du classement) :
      • méthode de classification collaborative de contenus Web, via des tags.
      • recherche et identification plus simples des contenus.
      • retour du facteur humain (subjectivité) dans les processus de recherche d'information sur Internet
    • Tag cloud: nuage de mots (tags) les plus utilisés, leur taille étant proportionnelle à la fréquence d’utilisation par les internautes, ce qui permet d'identifier les sujets « chauds ».
    • Exemple: Del.icio.us ... Mais aussi Slideshare pour partager ses présentations !
  • Folksonomy, tags et social bookmarking (2)
    • Les favoris deviennent « sociaux »
  • Folksonomy, tags et social bookmarking (3)
    • Web 2.0 et information taggée : outils sociaux, collaboratifs, de diffusion, de personnalisation, de géolocalisation, etc.
  • Social networking / réseaux sociaux (1)
    • Communautés d'internautes rassemblés en fonction de centres d'intérêts communs (goûts musicaux, passions, vie professionnelle, etc.). Ces réseaux se créent sur des sites qui proposent des fonctionnalités souvent similaires (par exemple contacter un membre du réseau par l'intermédiaire d'une connaissance commune).
    • Exemple: MySpace. Cette plate-forme offre de nombreux services ciblés sur les jeunes internautes (blogs, messagerie instantanée, e-mail, clips vidéos, partage de MP3, liste d'amis, etc.) articulés autour d'une "page perso" modulable.
    • Facebook, Linkedin, Viadeo, Netlog, etc. Mais aussi des réseaux pour des communautés spécifiques (aux USA: les afro-américains par exemple -> Obama)
  • Social networking / réseaux sociaux (2)
    • Profil du collaborateur :
      • contextualiser et personnaliser l’information
      • faciliter l’accès aux différents services associés (internes et externes)
      • point de départ et d’arrivée de l’ensemble de l’activité sociale du collaborateur
  • Syndication, RSS, XML et Atom
    • Syndication Web :
      • mise à disposition de contenus d'un site pour d'autres sites, gratuitement ou non
      • fils RSS (Really Simple Syndication) ou Atom. Les sites abonnés à un fil donné peuvent enrichir leurs propres contenus en contrepartie de quoi ils renvoient les internautes vers le site émetteur du flux
      • souscription à un fil via un browser, un client dédié ou des agrégateurs en ligne
      • le souscripteur est averti en temps réel et automatiquement de la publication de nouveaux contenus
    • Exemple: Netvibes
  • Blogosphère et blogrolls
    • Blogosphère -> ensemble des blogs :
      • réseau social d’échanges de points de vues et de débat citoyen. Culture spécifique ponctuée de codes, de valeurs et de normes précis
      • elle est étroitement tissée d'une multitude de liens croisés
      • blogroll: liste d'autres blogs jugés pertinents dans un contexte donné
      • trackbacks: permettent de lier deux articles traitant de sujets connexes, ce qui renforce l'homogénéité du réseau
    • Exemple: Technorati, moteur de recherche spécialisé dans l'indexation des blogs à l'échelle internationale.
  • Podcasts et vidéocasts
    • Podcasts : nouveau canal de distribution de contenus numériques:
      • fichier audio (mp3, etc.) intégré à un fil RSS
      • lecture automatiquement lu par un logiciel capable de le télécharger automatiquement
      • possibilité de le transférer vers une plate-forme spécialisée et un lecteur MP3 (Itunes / Ipod)
      • version vidéo = videocast
      • services de podcast à la volée en fonction des choix de l’internaute (Herald Tribune)
    • Exemples:
      • Odeo.com: portail dédié au podcasting
      • Hellodeo.com: permet d'enregistrer un podcast vidéo directement depuis le site
    Source: Journal du Net
  • AJAX (Asynchronous JavaScript and XML)
    • Technique de développement d'applications Web interactives :
      • améliore la réactivité d'affichage des sites Web (échanger seulement ce qui est nécessaire avec le serveur Web)
      • associe différentes techniques (JavaScript, CSS, XML, XHTML, DOM)
      • nouvelle expérience de navigation (glisser-déposer d'éléments, modules développés par des tiers mis à jour indépendamment du reste de la page, etc.)
    • Exemples : Netvibes, WebWag, AWT-TV.
  • Mashup et API
    • Mashup: combiner plusieurs applications Web au sein d'une application unique :
      • création d’une synergie et d’un service nouveau
      • applications provenant de sites web tiers et mises à disposition via API (Application programming interface), par exemple des services Web
      • API proposés par des sites offrant des contenus ou services -> favoriser un écosystème de services complémentaires pour diffuser leur application à moindre coût
    • Exemples:
      • API de Google pour Google Maps
      • HousingMaps: combine le site de petites annonces CraigsList avec l'application Google Maps
  • La gestion de projets en mode collaboratif
    • Les espaces de travail collaboratifs présentent l’énorme avantage de simplifier le déploiement et la gestion des participants.
  • Détecter les tendances
    • Web 2.0 et « veille opinions » et sites collaboratifs d’actualités : popularité des thèmes, information brute, quel positionnement des informations par rapport aux médias traditionnels, etc.
  • L’identité numérique
  • Identification et authentification
    • Mécanisme d’authentification : permettre un accès complet ou restreint aux applications internes, partagées ou externes (OpenID, FacebookConnect, Windows CardSpace, etc.)
  • Les blogs
    • Vous avez dit blog?
      • Pages web personnelles qui peuvent s'apparenter à un système de bloc-notes électroniques,
      • Systèmes automatisés de publication électronique permettant, sans connaissance technique particulière, de mettre directement en ligne toutes sortes d'informations sous la forme de textes, d'images, de sons, ou même de courtes séquences vidéos,
      • Les informations publiées apparaissent généralement selon un ordre chronologique inversé, c'est à dire que les contributions les plus récentes sont visibles en priorité.
  • Caractéristiques du blog
    • 4 différences essentielles avec un site Web :
      • facilité de publication
      • rythme rapide d’actualisation de l’information
      • commentaires
      • qualité du référencement dans les moteurs de recherches généralistes ou spécialisés.
  • Blog et moteurs de recherches
  • Le blog marchand L’exemple du blog marchand « La Fraise » Ou comment passer du statut d’employé blogueur à celui de chef d’entreprise prospère.
  • Le blog marchand: La Fraise
  • Quand le blog « déblogue » …
    • Le Blog c’est d’abord une éthique -> éviter les conflits d’intérêts !
    • La blogosphère s’autorégule -> la sanction est immédiate (exemple du blog de Vichy).
    • Respecter les règles du jeu (y compris juridiques) :
      • être soi-même
      • parler vrai
      • lire les commentaires et y répondre,
      • adopter et publier une « politique » en matière de commentaires
      • rester en veille
  • Alertes et microblogging
    • Notification et socialisation : détection des tendances, identification des réseaux de personnes, conversation, etc.
  • L’ubiquité du microblogging
    • Large accessibilité des contenus :
      • navigateurs Internet
      • aggrégateurs RSS
      • clients spécifiques de bureau
      • clients de messagerie instantanée
      • Widgets
      • simple téléphone mobile
    • Ecosystème et API -> cross-posting automatique vers différents services: Blog, flickr, Picassa, Tumblr, Facebook, etc.
  • Questions et réponses
    • [email_address]
    • mastertic.blogspot.com
    • www.delicious.com/mastertic