Les NTIC et l’entreprise <ul><li>3.5.  Les catégories de projets E-Business   </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><ul><li>3 ...
Source : http://www.awt.be
BtoB <ul><li>Echange vers </li></ul><ul><ul><li>Fournisseurs, prestataires de services </li></ul></ul><ul><ul><li>Sous-tra...
BtoB <ul><li>C’est ,  paraît-il ,  +/- 90 % de l’E-Business </li></ul><ul><li>Mais moins médiatique que le BtoC </li></ul>...
BtoB
BtoB <ul><li>Nécessite une i ntégration du front-office et du backoffice (‘arrière-boutique’) </li></ul><ul><ul><li>En amo...
BtoB <ul><li>Avantages recherchés </li></ul><ul><li>Gagner de nouveaux clients et fidéliser </li></ul><ul><li>Mais surtout...
BtoB <ul><li>Inconvénients rencontrés </li></ul><ul><li>Réorganisation en profondeur </li></ul><ul><li>Coordination intern...
BtoB <ul><li>3.5 .2.  Relations  inter-entreprises </li></ul><ul><ul><li>3.5 .2.1.  Transactions entre entreprises </li></...
3.5 .2.1  Transactions entre entreprises indépendantes <ul><li>a)  Vente </li></ul><ul><li>Cf.:  « E-Commerce  BtoC » </li...
<ul><li>a)  Vente </li></ul><ul><li>Etapes de la transaction </li></ul><ul><ul><ul><li>Consultation du catalogue et de l’é...
<ul><li>Vente </li></ul><ul><li>E xemples : </li></ul><ul><li>Fournitures de bureau  :  www.franssen-papeterie.com   </li>...
<ul><li>Vente </li></ul><ul><li>Autres e xemples  : </li></ul><ul><li>Shop.cleaningboy.be   (produits de nettoyage) </li><...
 
www.eurofoodmat.com (MISE A JOUR: site en dérangement en oct 2007)
 
 
 
 
 
www.cleaningboy.be (Le magasin n’est plus en ligne depuis 2007)
 
www.caron-vector.be
 
 
 
(cette partie du site n’est plus en ligne depuis 2007)
 
www.steeluser.com
 
www.sobelvet.be
<ul><li>ASP = Application Services Providers </li></ul><ul><li>E xemples  : </li></ul><ul><li>www.securex.be  (gestion du ...
 
Vente de services en mode « A.S.P. » (REM lors de la mise à jour : site en dérangement en oct 2007)
 
 
 
<ul><li>b)  Projet orienté « a chat  »   </li></ul><ul><ul><li>1) Pour l’achat de fournitures  généralement non stratégiqu...
Site e-procurement de Belgacom
E-Procurement <ul><li>Gains financiers potentiels : </li></ul><ul><li>  </li></ul>Source : D. Guillocheau & D. Pastural, 2...
E-Procurement <ul><li>  </li></ul>Source :  Internet Professionnel (Octobre 2001) + O. DE WASSEIGE (2003)
<ul><li>b)  Projet orienté « a chat  »   </li></ul><ul><li>2)  Pour les achats « stratégiques »: </li></ul><ul><li>Plus di...
<ul><li>b)  Projet orienté « a chat  »   </li></ul><ul><li>Avec le développement des TIC, le métier d’acheteur évolue : </...
<ul><li>Particularité  des transactions e-commerce en BtoB, à bien tenir compte  :  </li></ul><ul><li>souvent  2 interlocu...
BtoB <ul><li>3.5 .2.  Relations  inter-entreprises </li></ul><ul><ul><li>3.5 .2.1.  Transactions entre entreprises </li></...
3.5 .2.2  Transactions  entreprises interdépendantes <ul><ul><li>Exemples d’entreprises interdépendantes : </li></ul></ul>...
<ul><li>Communication, coordination, partage de ressources </li></ul><ul><li>  Origine : recours accru à la sous-traitance...
Extranet de coingénierie de Renault pour la Clio (2002)
   [email_address] <ul><li>https://esourcing.airbus.com/Sourcing </li></ul>
<ul><li>Exemple : </li></ul><ul><li>Construction d’une frégate navale par le groupe Dassault et ses partenaires / sous-tra...
 
 
http://www.awt.be/web/ebu/index.aspx?page=ebu,fr,tem,010,002
 
 
<ul><li>  Workflow  au niveau de la chaîne de production (workflow interne et workflow inter-entreprises)   Objectifs :  <...
<ul><li>  3 grandes ‘lexifications’ internationales au niveau de l’établissement de catalogues électroniques :  </li></ul>...
 
2.2.2  Transactions  entreprises interdépendantes <ul><li>Société Babelgom </li></ul>
BtoB <ul><li>3.5 .2.  Relations  inter-entreprises </li></ul><ul><ul><li>3.5 .2.1.  Transactions entre entreprises </li></...
<ul><li>Fonctionne surtout dans un secteur où : </li></ul><ul><ul><li>Les entreprises sont peu nombreuses et se connaissan...
<ul><li>Concept d’ entreprises en réseau  :   </li></ul><ul><li>Réseaux d’achats et d’approvisionnement (coopérative d’ach...
3.5 .2.3  Coopération entre entreprises semblables <ul><li>3 objectifs possibles :   </li></ul><ul><ul><li>Partage de ress...
www.timocom-fr.com
www.eurotransfret.com
www.teleroute.be
3.5 .2.3  Coopération entre entreprises semblables <ul><li>3 objectifs possibles :  </li></ul><ul><li>1.  Partage de resso...
<ul><li>Non orientée ‘achat’ : </li></ul><ul><ul><ul><li>Ex:  Extranet d’une profession, à l’initiative souvent d’un syndi...
 
 
 
 
<ul><li>Autres o bjectifs :   </li></ul><ul><ul><li>Partage de ressources </li></ul></ul><ul><ul><li>Communication   </li>...
   Places de marché <ul><li>2 formules de gestion de places de marché non propriétaires :  </li></ul><ul><ul><li>soit reg...
<ul><li>Typologie des places de marché : </li></ul><ul><li>Places de marché horizontales  : Fournitures courantes   </li><...
3.5. 2.  Exemples BtoB (hors vente classique) <ul><li>Autres exemples de places de marché / communautés virtuelles BtoB </...
www.bobex.com
 
www.tradcom.com
 
 
www.quadrem.com
 
www.covisint.com Créé en 2000 par Daimler-C, Ford et GM : hub central destiné aux fournisseurs du secteur automobile.
www.covisint.com
www.supplyon.com
www.rubbernetwork.com
www.exostar.com
www.elemica.com
www.chemconnect.com
www.omnexus.com
www.chemunity.com Non actif
www.clickplastics.com
www.e-plasturgy.com
 
www.gnx.com
www.pefa.com Inactif depuis 2005
www.foodgalaxy.com
http//www.foodtrader.com
 
3.5 .2. Autres exemples de places de marché / communautés virtuelles sectorielles BtoB <ul><ul><li>www.worldwideretailexch...
http//www.worldwideretailexchange.org
www. fordaq.com
www.woodnet.com
http//e-market.infoweb.be
www.bravobuild.com
 
http//www.ardilla.com
Site hors service en sept 2006
http//www.prestataires.com
Archives datant de 2003
www.isteelasia.com
 
<ul><li>Exemples de sociétés positionnées comme « facilitatrices » (conseil, service mis à disposition en mode ASP,…): </l...
www.synerdeal.fr Intermédiaire cherchant à faciliter les achats dans les entreprises : organisation d’enchères inversées,…
Archives datant de 2000
www.ariba.com
www.eqos.com
 
Places de marché et e-procurement Source : D. Guillocheau & D. Pastural, 2001, e-solutions pour l'entreprise,   Dunod.
Commentaires <ul><li>Premier bilan des services BtoB entre entreprises interdépendantes / semblables : </li></ul><ul><li>T...
Exemples de sites dont la stratégie a évolué <ul><li>REM: certains sites sont devenus mixtes (BtoC et BtoB) et/ou ont élar...
 
 
BtoB :  synthèse MARCHE ACHAT Fort VENTE TROC Faible Fort Faible Influence du vendeur Influence du vendeur Influence  de l...
   Outils électroniques ‘BtoE’ <ul><li>B to E  (employés) </li></ul><ul><ul><ul><li>Formation à distance </li></ul></ul><...
 
 
 
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Hec 352 Exposé Bto B (2007)

5,926

Published on

Published in: Business
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
5,926
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Hec 352 Exposé Bto B (2007)

  1. 1. Les NTIC et l’entreprise <ul><li>3.5. Les catégories de projets E-Business </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><ul><li>3 . 5. 1. Relations entreprise  consommateur final (ou « E-Commerce ») </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2. Relations inter-entreprises (ou B to B) </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .3. Relations administration  administré / client </li></ul></ul><ul><li>  </li></ul>
  2. 2. Source : http://www.awt.be
  3. 3. BtoB <ul><li>Echange vers </li></ul><ul><ul><li>Fournisseurs, prestataires de services </li></ul></ul><ul><ul><li>Sous-traitants </li></ul></ul><ul><ul><li>Clients professionnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Partenaires commerciaux </li></ul></ul><ul><ul><li>Organismes financiers </li></ul></ul>
  4. 4. BtoB <ul><li>C’est , paraît-il , +/- 90 % de l’E-Business </li></ul><ul><li>Mais moins médiatique que le BtoC </li></ul><ul><ul><ul><li>Car pas de publicité grand public </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Généralement, accès avec mot de passe… </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Transactions qui ne transitent souvent pas par une plate-forme en ligne </li></ul></ul></ul>
  5. 5. BtoB
  6. 6. BtoB <ul><li>Nécessite une i ntégration du front-office et du backoffice (‘arrière-boutique’) </li></ul><ul><ul><li>En amont : Gestion des approvisionnements </li></ul></ul><ul><ul><li>Planification de la production et des livraisons </li></ul></ul><ul><ul><li>En aval: Gestion des commandes clients </li></ul></ul>
  7. 7. BtoB <ul><li>Avantages recherchés </li></ul><ul><li>Gagner de nouveaux clients et fidéliser </li></ul><ul><li>Mais surtout : </li></ul><ul><li>Meilleure planification, réduction délais et stocks (flux tendus) </li></ul><ul><li>Moins de papier, éviter réencodage </li></ul><ul><li>Fiabilisation des transactions (éviter erreurs) </li></ul>
  8. 8. BtoB <ul><li>Inconvénients rencontrés </li></ul><ul><li>Réorganisation en profondeur </li></ul><ul><li>Coordination interne et externe </li></ul><ul><li>Investissements en NTIC </li></ul><ul><li>Dépendance des NTIC (en cas de panne…) </li></ul>
  9. 9. BtoB <ul><li>3.5 .2. Relations inter-entreprises </li></ul><ul><ul><li>3.5 .2.1. Transactions entre entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>indépendantes (achat / vente) </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2.2. Transactions intégrées entre entreprises interdépendantes </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2.3. Coopération </li></ul></ul><ul><ul><li>entre entreprises semblables </li></ul></ul>
  10. 10. 3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes <ul><li>a) Vente </li></ul><ul><li>Cf.: « E-Commerce  BtoC » </li></ul><ul><li>mais: </li></ul><ul><ul><ul><li>Client généralement identifié </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pas d’application de la loi sur la vente à distance </li></ul></ul></ul>
  11. 11. <ul><li>a) Vente </li></ul><ul><li>Etapes de la transaction </li></ul><ul><ul><ul><li>Consultation du catalogue et de l’état des stocks </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Identification du client </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Passage de commande </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Accusé de réception </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Notification de la livraison </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Envoi facture (généralement off-ligne) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Paiement (généralement off-ligne) </li></ul></ul></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes
  12. 12. <ul><li>Vente </li></ul><ul><li>E xemples : </li></ul><ul><li>Fournitures de bureau : www.franssen-papeterie.com </li></ul><ul><li>Matériel informatique (hardware et software) ex : RedCorp .be , Dell .be, www.shopmat.be </li></ul><ul><li>Voyages et déplacements ( ex : www.expedia corporate .fr ) </li></ul><ul><li>Services financiers (ex : Isabel.be ) </li></ul><ul><li>Services proposés en mode « A.S.P. » (voir slide spécifique) </li></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes
  13. 13. <ul><li>Vente </li></ul><ul><li>Autres e xemples : </li></ul><ul><li>Shop.cleaningboy.be (produits de nettoyage) </li></ul><ul><li>www.eurogentec.com (biotechnologie - clients : chercheurs) </li></ul><ul><li>www.detilleux.be (grossiste en matériel électrique) </li></ul><ul><li>www.caron-vector.be (composants électroniques) </li></ul><ul><li>www.depairon.be (vêtements professionnels) </li></ul><ul><li>www.sobelvet.be (produits vétérinaires; en 2005, 30% commande en ligne) </li></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes
  14. 15. www.eurofoodmat.com (MISE A JOUR: site en dérangement en oct 2007)
  15. 21. www.cleaningboy.be (Le magasin n’est plus en ligne depuis 2007)
  16. 23. www.caron-vector.be
  17. 27. (cette partie du site n’est plus en ligne depuis 2007)
  18. 29. www.steeluser.com
  19. 31. www.sobelvet.be
  20. 32. <ul><li>ASP = Application Services Providers </li></ul><ul><li>E xemples : </li></ul><ul><li>www.securex.be (gestion du personnel) </li></ul><ul><li>www.mobileexpense.com (gestion des frais professionnels des travailleurs) </li></ul> Vente de services dématérialisés, en mode ASP
  21. 34. Vente de services en mode « A.S.P. » (REM lors de la mise à jour : site en dérangement en oct 2007)
  22. 38. <ul><li>b) Projet orienté « a chat  » </li></ul><ul><ul><li>1) Pour l’achat de fournitures généralement non stratégiques (appelé aussi «  E-Procurement  ») .   </li></ul></ul><ul><li>Objectif: Rationalisation du processus d’acquisition </li></ul><ul><ul><ul><li>Décentralisation des réquisitions, mais parallèlement centralisation de la gestion </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mise en concurrence ( publication d’ appels d’offres en ligne) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Diminution des coûts de gestion </li></ul></ul></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes ex : Belgacom ( catalogue négocié globalement : réduction des coûts de 2m€ / an, sur un volume de +/- 900 m€/an ; diminution du temps de traitement).
  23. 39. Site e-procurement de Belgacom
  24. 40. E-Procurement <ul><li>Gains financiers potentiels : </li></ul><ul><li>  </li></ul>Source : D. Guillocheau & D. Pastural, 2001, e-solutions pour l'entreprise, Dunod.
  25. 41. E-Procurement <ul><li>  </li></ul>Source : Internet Professionnel (Octobre 2001) + O. DE WASSEIGE (2003)
  26. 42. <ul><li>b) Projet orienté « a chat  » </li></ul><ul><li>2) Pour les achats « stratégiques »: </li></ul><ul><li>Plus difficile à gérer électroniquement, car une partie de la valeur ajoutée de la société y est étroitement liée) </li></ul><ul><li>Soit l’acheteur met en compétition uniquement ses fournisseurs, via un outil électronique d’appel d’offres électroniques (développé par ses soins / en mode ASP) </li></ul><ul><li>Soit il s’inscrit dans un mouvement de regroupement d’acheteurs pour faire pression sur les fournisseurs ( groupement d’acheteurs, organisé autour d’une centrale d’achat en ligne : «  pl ace de marché   »   dite « verticale ») : </li></ul><ul><li> voir partie 3.5.2.3 (coopération entre entreprises semblables) </li></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes
  27. 43. <ul><li>b) Projet orienté « a chat  » </li></ul><ul><li>Avec le développement des TIC, le métier d’acheteur évolue : </li></ul><ul><li>l’acheteur consacre moins de temps aux aspects administratifs. Il s’investit plutôt dans la recherche de nouveaux fournisseurs (‘sourcing’) et dans l’innovation (définir avec les fournisseurs des produits ou services correspondant mieux aux besoins spécifique de la société) </li></ul><ul><ul><li> « E-Sourcing » </li></ul></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes
  28. 44. <ul><li>Particularité des transactions e-commerce en BtoB, à bien tenir compte : </li></ul><ul><li>souvent 2 interlocuteurs dans l’entreprise : </li></ul><ul><ul><li>le prescripteur (qui choisit et utilisera) </li></ul></ul><ul><ul><li>et l’acheteur (qui négocie, commande et gère l’aspect administratif) </li></ul></ul><ul><li>  </li></ul>3.5 .2.1 Transactions entre entreprises indépendantes
  29. 45. BtoB <ul><li>3.5 .2. Relations inter-entreprises </li></ul><ul><ul><li>3.5 .2.1. Transactions entre entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>indépendantes (achat / vente) </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2.2. Transactions intégrées entre entreprises interdépendantes </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2.3. Coopération </li></ul></ul><ul><ul><li>entre entreprises semblables </li></ul></ul>
  30. 46. 3.5 .2.2 Transactions entreprises interdépendantes <ul><ul><li>Exemples d’entreprises interdépendantes : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Lien entre franchisés et centre de distribution (ex : magasin de décoration) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Lien entre producteurs et revendeurs patentés </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Lien entre concepteur s et fabricants (ex : pièce mécanique) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Lien avec collaborateurs indépendants réguliers (journalistes, traducteurs,..) </li></ul></ul></ul>
  31. 47. <ul><li>Communication, coordination, partage de ressources </li></ul><ul><li>  Origine : recours accru à la sous-traitance   Intégration des transactions inter-entreprises (achat/vente) au niveau de la fabrication d’un produit / prestation d’un service (via outils tels que ERP) </li></ul><ul><li> concept d’e ntreprises virtuelles </li></ul><ul><li> développement de l’intrapreneuriat </li></ul><ul><li>(création des Business Unit) </li></ul>3.5 .2.2 Transactions entreprises interdépendantes
  32. 48. Extranet de coingénierie de Renault pour la Clio (2002)
  33. 49.  [email_address] <ul><li>https://esourcing.airbus.com/Sourcing </li></ul>
  34. 50. <ul><li>Exemple : </li></ul><ul><li>Construction d’une frégate navale par le groupe Dassault et ses partenaires / sous-traitants : Une maquette numérique a été constituée (fichier de 300 GB) reprenant les 500 000 objets composant le navire, et accessible à 4500 personnes qui peuvent interagir en fonction de leur habilitation. Avantages : </li></ul><ul><ul><ul><li>le constructeur est certain que tout le monde partage les mêmes données; le client peut visualiser virtuellement le navire et préciser ses attentes; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>division par 2 des anomalies et du temps de résolution des problèmes; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le temps total de conception a été sensiblement réduit; </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>des économies ont été réalisées en optimalisant la construction (ex: 60km de câbles, soit une réduction de 30%). </li></ul></ul></ul><ul><li>La même approche a été suivie avec l’Airbus A380 (20 000 opérateurs sur la même maquette !) </li></ul>3.5 .2.2 Transactions entreprises interdépendantes
  35. 53. http://www.awt.be/web/ebu/index.aspx?page=ebu,fr,tem,010,002
  36. 56. <ul><li>  Workflow au niveau de la chaîne de production (workflow interne et workflow inter-entreprises)   Objectifs : </li></ul><ul><ul><ul><li>communication normalisée et automatisée (réduction des coûts de coordination) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>flux tendus (pas de stocks) </li></ul></ul></ul><ul><li>REM : généralement, ces transactions électroniques se réalisent d’ordinateurs à ordinateurs (ex: transfert de données d’un ERP à un autre), sans passer par des sites Internet, ce qui explique la faible visibilité pour le grand public de ce type de transactions. </li></ul>3.5 .2.2 Transactions entreprises interdépendantes
  37. 57. <ul><li>  3 grandes ‘lexifications’ internationales au niveau de l’établissement de catalogues électroniques : </li></ul><ul><li>la classification &quot;e-cl@ss&quot;. Plus de 30 000 classes. Elle est développée par le secteur industriel européen et centrée sur les besoins de celui-ci pour la gestion de la chaîne d'approvisionnement d'un produit durant toute sa durée de vie. Peut associer des mots clés à des produits ainsi que potentiellement plus de 13 000 types de propriétés techniques/caractéristiques ( www.eclass-office.com ); </li></ul><ul><li>la classification « UN/SPSC »  , développée au niveau des Nations Unies. Surtout utilisée aux Etats-Unis, elle couvre toutes les catégories, mais ne permet pas d’associer des caractéristiques ( http://www.gs1belu.org ). </li></ul><ul><li>la classification &quot;GPC&quot;. Utilisée au niveau mondial, mais couvre uniquement le secteur &quot;retail&quot;. Elle est couramment employée dans le secteur de la grande distribution. Comme la classification &quot;e-cl@ss&quot;, elle permet d'associer des propriétés à un produit ( http://www.unspsc.org /) </li></ul> Standards de catalogues électroniques
  38. 59. 2.2.2 Transactions entreprises interdépendantes <ul><li>Société Babelgom </li></ul>
  39. 60. BtoB <ul><li>3.5 .2. Relations inter-entreprises </li></ul><ul><ul><li>3.5 .2.1. Transactions entre entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>indépendantes (achat / vente) </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2.2. Transactions intégrées entre entreprises interdépendantes </li></ul></ul><ul><ul><li>3.5 .2.3. Coopération </li></ul></ul><ul><ul><li>entre entreprises semblables </li></ul></ul>
  40. 61. <ul><li>Fonctionne surtout dans un secteur où : </li></ul><ul><ul><li>Les entreprises sont peu nombreuses et se connaissant très bien entre elles, actives dans un marché mature </li></ul></ul><ul><ul><li>Les fournisseurs sont nombreux (ex: matières premières) </li></ul></ul><ul><ul><li>fluctuation fréquente de la demande et capacité de production peu modulable </li></ul></ul><ul><ul><li>confiance facile à établir </li></ul></ul><ul><li>E x : grande distribution, constructeurs automobiles, sidérurgie </li></ul>3.5 .2.3 Coopération entre entreprises semblables  Concept de coopétition
  41. 62. <ul><li>Concept d’ entreprises en réseau : </li></ul><ul><li>Réseaux d’achats et d’approvisionnement (coopérative d’achats) </li></ul><ul><ul><ul><li>Economie d’échelle grâce au regroupement des besoins </li></ul></ul></ul><ul><li>Réseaux de services </li></ul><ul><ul><li>Partage du secrétariat, de la gestion comptable, d’études de marché </li></ul></ul><ul><li>Réseaux de production : </li></ul><ul><ul><li>Collaboration poour mener à terme un contrat </li></ul></ul><ul><li>Réseaux de coopération : </li></ul><ul><ul><li>les partenaires coopérent à la solution de problèmes communs ou profitent d’intéressantes possibilité d’affaires, par exemple, l’ouverture d’un bureau à l’étranger </li></ul></ul><ul><li>Réseaux d’apprentissage : </li></ul><ul><ul><li>les entreprise s’associent pour que leurs collaborateurs acquièrent de nouvelles compétences </li></ul></ul> Entreprises en réseau virtuel Source: CARTIER M. (2003)
  42. 63. 3.5 .2.3 Coopération entre entreprises semblables <ul><li>3 objectifs possibles : </li></ul><ul><ul><li>Partage de ressources </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>capacité de production (ex : bourse de fret) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>www.timocom-fr.com, www.eurotransfret.com, www.translogistica.com </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>capacité de stock </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>capacité de compétence (ex : travail à domicile d’un informaticien) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Communication </li></ul></ul><ul><ul><li>Coopératives d’achat / de vente </li></ul></ul>‘ bundling’  Concept de coopétition
  43. 64. www.timocom-fr.com
  44. 65. www.eurotransfret.com
  45. 66. www.teleroute.be
  46. 67. 3.5 .2.3 Coopération entre entreprises semblables <ul><li>3 objectifs possibles : </li></ul><ul><li>1. Partage de ressources </li></ul><ul><ul><li>Communication </li></ul></ul><ul><ul><li>… au travers , par exemple, de «    Communautés virtuelles  » : workflow, outil de gestion de la connaissance,… </li></ul></ul> Concept de coopétition
  47. 68. <ul><li>Non orientée ‘achat’ : </li></ul><ul><ul><ul><li>Ex: Extranet d’une profession, à l’initiative souvent d’un syndicat professionnel, accessible à un groupe fermé d’utilisateurs </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>C ercle de communication d’avocats avec leurs confrères et avec leurs clients ; </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Extranet pour les agences de voyage (signalant offres spéciales des tours opérateurs) . </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Orientée ‘achat’ (voir « coopérative d’achat ») </li></ul> « Communauté virtuelle »   de sociétés :
  48. 73. <ul><li>Autres o bjectifs : </li></ul><ul><ul><li>Partage de ressources </li></ul></ul><ul><ul><li>Communication </li></ul></ul><ul><ul><li>Création de coopératives d’achat (pression sur des fournisseurs communs) ou de vente </li></ul></ul><ul><ul><li>pour se placer en position de force en matière de commerce électronique (cf partie 3.5.2.1 ci-dessus)  places de marché non propriétaires </li></ul></ul>3.5 .2.3 Coopération entre entreprises semblables
  49. 74.  Places de marché <ul><li>2 formules de gestion de places de marché non propriétaires : </li></ul><ul><ul><li>soit regroupement d’acheteurs (coopératives) </li></ul></ul><ul><ul><li>… mais risque d’abus de position dominante qui peut être dénoncé auprès des Autorités de régulation du marché, et difficulté de maintenir à long terme un partenariat entre concurrents </li></ul></ul><ul><ul><li>soit apparition d’une start-up qui se passe pour un intermédiaire électronique commercial </li></ul></ul><ul><ul><li>… mais difficulté à garantir la neutralité et à gérer la chaîne logistique, confrontation avec les systèmes propres à chaque donneur d’ordre). </li></ul></ul>
  50. 75. <ul><li>Typologie des places de marché : </li></ul><ul><li>Places de marché horizontales : Fournitures courantes </li></ul><ul><li>(cf partie 2.2.1 « processus d’achat entre entreprises indépendantes) </li></ul><ul><li>Places de marché verticales : Achats stratégiques (matières premières, pièces détachées...)  </li></ul><ul><li>Elles sont soit sectorielles soit propriétaires (centrales d’achat en ligne à l’initiative d’un grand donneur d’ordre) </li></ul><ul><ul><li>  </li></ul></ul><ul><li>Application souvent du système d’ enchères inversées </li></ul> Places de marché
  51. 76. 3.5. 2. Exemples BtoB (hors vente classique) <ul><li>Autres exemples de places de marché / communautés virtuelles BtoB </li></ul><ul><li>www.bobex.be www.quadrem.com </li></ul><ul><li>(places de marché multi-sectorielle) </li></ul><ul><li>www.perfect.com (réseau virtuel de fournisseurs) </li></ul><ul><li>www.covisint.com (centrale d’achat pour le secteur automobile) , www.supplyon.com , www.rubbernetwork.com (secteur automobile) </li></ul><ul><li>www.exostar.com (secteur aéronautique et défense) </li></ul><ul><li>www.elemica.com , www.chemunity.com , www.chemconnect.com www.e-plasturgy.com (secteur chimique & plastique) Place de marché crée en 1995 par de grands donneurs d’ordre </li></ul><ul><li>www.medicaldesignonline.com : place de marché verticale sectorielle (dédiée aux achats de produits médicaux) </li></ul><ul><li>www.gnx.com (GlobalNetExchange): place de marché verticale multi-propriétaires (centrale d’achats en ligne qui avait été lancée pour la grande distribution : Carrefour, Sear, Metro,…) </li></ul><ul><li>www.foodgalaxy.com , www.foodtrader.com (secteur alimentaire) </li></ul>
  52. 77. www.bobex.com
  53. 79. www.tradcom.com
  54. 82. www.quadrem.com
  55. 84. www.covisint.com Créé en 2000 par Daimler-C, Ford et GM : hub central destiné aux fournisseurs du secteur automobile.
  56. 85. www.covisint.com
  57. 86. www.supplyon.com
  58. 87. www.rubbernetwork.com
  59. 88. www.exostar.com
  60. 89. www.elemica.com
  61. 90. www.chemconnect.com
  62. 91. www.omnexus.com
  63. 92. www.chemunity.com Non actif
  64. 93. www.clickplastics.com
  65. 94. www.e-plasturgy.com
  66. 96. www.gnx.com
  67. 97. www.pefa.com Inactif depuis 2005
  68. 98. www.foodgalaxy.com
  69. 99. http//www.foodtrader.com
  70. 101. 3.5 .2. Autres exemples de places de marché / communautés virtuelles sectorielles BtoB <ul><ul><li>www.worldwideretailexchange.org (place de marché ‘retails’) </li></ul></ul><ul><ul><li>www.fordaq.com et www. woodnet.com (secteur bois : catalogue offres et appels d’offres ; contrôle de qualité des bois, contrôle solvabilité) </li></ul></ul><ul><ul><li>www.e-marketconstruction.com/ (site permettant aux entreprises de construction de trouver des sous-traitants)  </li></ul></ul><ul><ul><li>www.prestataires.com ; </li></ul></ul><ul><ul><li>www.steel24-7.com (vente et achat pour secteur sidérurgique) </li></ul></ul><ul><ul><li>www.isteelasia.com (place de marché secteur sidér.) </li></ul></ul><ul><ul><li>www.arvensia.be (courtage en céréales) </li></ul></ul>Site inactif Site abandonné Site inactif
  71. 102. http//www.worldwideretailexchange.org
  72. 103. www. fordaq.com
  73. 104. www.woodnet.com
  74. 105. http//e-market.infoweb.be
  75. 106. www.bravobuild.com
  76. 108. http//www.ardilla.com
  77. 109. Site hors service en sept 2006
  78. 110. http//www.prestataires.com
  79. 111. Archives datant de 2003
  80. 112. www.isteelasia.com
  81. 114. <ul><li>Exemples de sociétés positionnées comme « facilitatrices » (conseil, service mis à disposition en mode ASP,…): </li></ul><ul><ul><li>www.synertrade.com : suite logicielle permettant de créer sa propre plate-forme d’achat </li></ul></ul><ul><ul><li>www.freemarkets.com (initialement réseau virtuel de fournisseurs; repris en 2004 par Ariba) </li></ul></ul> Places de marché
  82. 115. www.synerdeal.fr Intermédiaire cherchant à faciliter les achats dans les entreprises : organisation d’enchères inversées,…
  83. 116. Archives datant de 2000
  84. 117. www.ariba.com
  85. 118. www.eqos.com
  86. 120. Places de marché et e-procurement Source : D. Guillocheau & D. Pastural, 2001, e-solutions pour l'entreprise, Dunod.
  87. 121. Commentaires <ul><li>Premier bilan des services BtoB entre entreprises interdépendantes / semblables : </li></ul><ul><li>Très peu de start-up ont survécu dans le domaine des places de marché non propriétaires (surtout celles « verticales »). </li></ul><ul><ul><li>Souvent pas assez d’utilisateurs prêts à acheter en ligne (mentalité pas encore prête, difficulté d’intégration avec les outils internes de gestion de la chaîne d’approvisionnement,…) </li></ul></ul><ul><ul><li>Difficulté de ne vivre que de commissions sur les transactions </li></ul></ul><ul><ul><li>Parfois réaction de boycott, l’outil étant vu par les offreurs comme mettant en ‘hyperconcurrence’ et comme étant sous contrôle de la demande. </li></ul></ul><ul><li>Extension du service avec des outils de gestion électronique d’approvisionnement (SCM). </li></ul><ul><li>De plus en plus souvent, évolution vers des objectifs mixtes : </li></ul><ul><li>portail de communauté virtuelle (espace de coopération mutuelle) et groupement d’achat (place de marché) en vue de mutualiser les achats . </li></ul>
  88. 122. Exemples de sites dont la stratégie a évolué <ul><li>REM: certains sites sont devenus mixtes (BtoC et BtoB) et/ou ont élargi leurs services (créneau des comparateurs de prix,…) </li></ul><ul><li>www.happymany.be (Belgique) [BtoB et BtoC] </li></ul><ul><li>www.koobuy.com [répertoire] </li></ul><ul><li>www.ebuyclub.com [comparateur, BtoB et BtoC] </li></ul><ul><li>www.buycentral.fr [comparateur, BtoB et BtoC] </li></ul>
  89. 125. BtoB : synthèse MARCHE ACHAT Fort VENTE TROC Faible Fort Faible Influence du vendeur Influence du vendeur Influence de l’acheteur
  90. 126.  Outils électroniques ‘BtoE’ <ul><li>B to E (employés) </li></ul><ul><ul><ul><li>Formation à distance </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>E-Learning </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Communication interne </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Knowledge Management, travail coopératif (via Intranet, Workflow) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Veille </li></ul></ul></ul>

×