Your SlideShare is downloading. ×
0
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Innovation internet v3
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Innovation internet v3

813

Published on

Les innovations qui pourront s'adapter à musée.

Les innovations qui pourront s'adapter à musée.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
813
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Internet a révolutionné tous les secteurs de nos sociétés, notre manière de communiquer, de nous informer, de nous divertir, de consommer et même d’interagir socialement.
  • 65 000 œuvres 14 000 m² de surface d’exposition 3000 prêts par an Un accrochage renouvelé tous les 18 mois Ouverture prochaine d’une antenne à Metz Présence sur les réseaux sociaux : facebook + page facebook de la publication du musée (les cahiers du MNAM) Site web peu participatif, non dynamique. Contenu informationnel sous forme de catalogue. Visites virtuelles disponibles: mais prise d’une webcam et visite de l’extérieur et du forum. Concernant les Ressouces en ligne : vidéos et débats, podcast conférences et dossiers pédagogiques Collections en ligne : plan des salles et base de données donnant accès aux fiches descriptives des oeuvres avec photos. Technique utilisée : PDF, pages html thématiques Conclusion du diagnostic: Des idées de médiation innovantes mais qui n’intègrent pas des possibilités offertes par les dernières technologies de l’internet: l’utilisation des technologies se fait de façon sporadique principalement lors d’expositions temporaires : vidéo en ligne, blog, accueil de sites internet d’artistes, sites dédiés aux expos Manque d’harmonisation dans l’utilisation actuelle des technologies, difficulté à mettre à jour les données, multiplication des sites, dispersion Pas d’expérimentation de nouvelles utilisations des technologies récentes, pas d’immersion de l’internaute dans le musée, dans les collections…
  • IPV6: la mise en œuvre des adresses IPV6 dans l’ensemble des composantes du réseau va permettre la création l’infini d’adresses et donner à chaque objet une adresse IP. Raisons pour opter pour le protocole IPV6: Applications innovantes (le protocole garantit un grand nombre d’adresses IP) Une attribution d’adresses IP plus efficace Une intégration en douceur des investissements optimisés Le contexte international (beaucoup d’entreprises se sont déjà équipées de ce protocole= Ainsi tout le monde, tous les objets peuvent être connectés. Amélioration du réseau d’accès Historiquement les réseaux d’accès étaient construits sur l’infrastructure téléphonique (DSL) et sur le câble. Peu à peu, on évolue vers le réseau sans fil, réseau d’accès en fibre otpique.
  • la mise en œuvre de adresses IPV6 et de l’amélioration des réseaux d’accès vont permettre les innovations suivantes: - internet des objets La réalité augmentée Le travail collaboratif et les réseaux sociaux
  • Une puce RFID est un circuit électronique dans lequel se trouvent des informations qui sont lisibles et réinscriptibles à distance, la puce incorpore une antenne, mais elle est sans alimentation propre. Il faut utiliser un lecteur dote d’une antenne, qui émet un champ magnétique. Ce rayonnement réveille la puce et lui permet de communiquer avec elle. Les puces RFID pourront fournir des informations de localisation et les informations de plusieurs RFID pourront être associées. De plus la technologie NFC (near field communication) = combinaison de la technologie RFID aux systèmes d’interconnexions La géolocalisation permettra, quant à elle, de fédérer une nouvelle communauté culturelle en réseau autour du musée. Celui-ci pourra alors mettre en place un service communautaire permettant à ses membres de se retrouver et de partager ensemble une expérience d’exposition.
  • C f les travaux du labo du Louvre –DNP (museum lab) au Japon: - contenu personnalisé - interactions - services d’après-visite - réflexion sur les profils (par niveau et par langue) Grâce aux puces RFID, on peut faire des statistiques complètes sur les parcours des visiteurs.
  • Réalité augmentée: - découverte d’une expo à partir d’une photo d’une affiche avec un téléphone portable - se repérer dans les salles du musée, accès au plan en permanence et localisation des œuvres Cf. Cultureclic = « la culture augmentée sur mobile ». Service qui propose de découvrir 500 tableaux, photos, gravures… ou sites cultures. Cette application de réalité augmentée permet à l’utilisateur de découvrir de nombreux lieux patrimoniaux tels qu’ils étaient à l’époque, comme l’ancien Louvre, la construction du Pont neuf… Visite virtuelle en 3D: On pourra par exemple voir l’arrière d’une œuvre ou l’arrière d’une sculpture Médiation par hologramme en remplacement des audioguides Permettra de conquérir de nouvelles cibles (celles qui ne peuvent pas se déplacer) et d’offrir une expérience unique de visite personnalisable à souhait.
  • Recevoir des informations sans devoir s’inscrire à une newsletter
  • Atteindre de nouvelles cibles : cibles jeunes à la pointe des nouvelles technologies internet, personnes en situation de handicap, renforce à l’accès à la culture
  • Atteindre de nouvelles cibles : cibles jeunes à la pointe des nouvelles technologies internet, personnes en situation de handicap, renforce à l’accès à la culture
  • Réorganisation des ressources: humaines : apparition de nouveaux métiers, disparition de certains métiers (comme les conférenciers) techniques: repenser l’agencement et la déambulation au sein du musée?, équiper les œuvres de dispositifs permettant ces technologies Limites financières : l’équipement technique a un coût fini Nouveau modèle économique : comment fait-on pour faire rentrer de l’argent si tout le contenu est accessible depuis chez soi? La libération des contenus pose t-elle des questions de propriété intellectuelle? Un musée sans musée? Quid du contact avec l’œuvre?
  • Transcript

    • 1. Musée national d’art moderne George Pompidou Quelles nouvelles technologies internet à l’horizon 2012-2015?
    • 2. Problématique <ul><li>Quels sont les enjeux dans le domaine muséal et plus particulièrement pour le Musée national d’art moderne George Pompidou? </li></ul><ul><li>A l’horizon 2015, le musée aura t-il su intégrer les nouvelles technologies internet (usage, services, applications)? </li></ul>
    • 3. Sommaire <ul><li>Contexte du musée Pompidou </li></ul><ul><li>Quelles innovations internet pour quels usages au musée Pompidou? </li></ul><ul><li>Les côtés positifs </li></ul><ul><li>Les limites </li></ul><ul><li>Le Blog </li></ul>
    • 4. Contexte du musée Pompidou <ul><li>6 millions de visiteurs / an </li></ul><ul><li>L’une des deux plus importantes collections d’art moderne et contemporain au monde (avec le MOMA) </li></ul><ul><li>Présence sur les réseaux sociaux </li></ul><ul><li>Pourtant, en retard concernant les nouvelles technologies : </li></ul><ul><ul><li>Site web peu participatif </li></ul></ul><ul><ul><li>Visites virtuelles disponibles </li></ul></ul><ul><ul><li>Ressources en lignes </li></ul></ul><ul><li>Wifi disponible dans le centre pour 1h30 pendant la visite </li></ul><ul><li>=&gt; Le centre est en retard sur l’application des nouvelles technologies mais son infrastructure permet un ratrapage rapide. </li></ul>
    • 5. Quelles innovations internet pour quels usages au musée Pompidou?
    • 6. <ul><li>Introduction : </li></ul><ul><ul><li>Mise en œuvre des adresses IPV 6. Tout le monde, tous les objets peuvent être connectés. </li></ul></ul><ul><ul><li>- L’amélioration des réseaux d’accès </li></ul></ul>
    • 7. <ul><li>Internet des objets (RFID et géolocalisation) </li></ul><ul><li>Internet des contenus (réalité augmentée et 3D) </li></ul><ul><li>Internet des usages (travail collaboratif et réseaux sociaux) </li></ul>
    • 8. <ul><li>Internet des objets </li></ul><ul><ul><li>RFID et géolocalisation </li></ul></ul><ul><li>-&gt; création d’un gigantesque flux d’informations supplémentaires </li></ul><ul><li>-&gt; L’exemple des RFID = étiquettes électroniques : « tout marquer » </li></ul>
    • 9. <ul><ul><li>Internet des objets pour quels usages? </li></ul></ul><ul><ul><li>-&gt; Communiquer avec un central concernant l’état de conservation des œuvres, leur emplacement (prêt) </li></ul></ul><ul><ul><li>-&gt; Mise à jour continue du site web au fur et à mesure de l’enrichissement des collections et du déplacement des œuvres </li></ul></ul><ul><ul><li>-&gt; Informations sur les œuvres prêtées </li></ul></ul><ul><ul><li>-&gt; Sélection des œuvres en pré-visite pour créer son propre parcours de visite qu’on pourra recevoir sur son terminal mobile </li></ul></ul><ul><ul><li>-&gt; personnalisation de la visite (langue choisie, historique de la visite, handicaps, retour d’informations sur le web..° </li></ul></ul>
    • 10. <ul><li>Internet des contenus </li></ul><ul><ul><li>Réalité augmentée </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Amélioration de la médiation grâce à un accès aux inforamtinos en temps réel </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Virtualisation 3D </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Voir les « dessous de l’œuvre » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Conquérir de nouvelles cibles </li></ul></ul></ul>
    • 11. <ul><li>Internet des usages : réseaux sociaux et site participatif </li></ul><ul><ul><li>Recevoir des informations </li></ul></ul><ul><ul><li>Devenir « acteur » des collections du musée </li></ul></ul><ul><ul><li>Devenir prescripteur d’une exposition auprès de son réseau </li></ul></ul>
    • 12. Les côtés positifs
    • 13. <ul><li>Créer de nouvelles expériences visiteur </li></ul><ul><li>Atteindre de nouvelles cibles et renforcer l’accès à la culture </li></ul><ul><li>Permettre au visiteur de suivre en direct la vie du musée </li></ul><ul><li>Avoir acès aux oeuvres alors qu’elles sont prêtées </li></ul><ul><li>Avoir accès aux collections de Metz de la même façon sans devoir se déplacer </li></ul>
    • 14. <ul><li>Proposer de l’interactivité sur les expositions </li></ul><ul><li>Proposer différents niveaux de lecture des contenus </li></ul><ul><li>Montrer l’invisible </li></ul><ul><li>Multilplier les expériences sensorielles (enchantement) </li></ul><ul><li>Poursuivre la visite du musée dans le temps et dans l’espace (avant et après la visite) </li></ul>
    • 15. Les limites
    • 16. <ul><li>Réorganisation des ressources </li></ul><ul><li>Limites financières </li></ul><ul><li>Nouveau modèle économique? </li></ul><ul><li>Propriété intellectuelle? </li></ul><ul><li>Un musée sans musée ? </li></ul>
    • 17. Le Blog http://futursoundofbeaubourg.wordpress.com
    • 18. Merci

    ×