Les fêtes françaises de fin d'année (c di berardino, l fleurime, a foucault, j hacquin).
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Les fêtes françaises de fin d'année (c di berardino, l fleurime, a foucault, j hacquin).

on

  • 480 views

 

Statistics

Views

Total Views
480
Views on SlideShare
480
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Les fêtes françaises de fin d'année (c di berardino, l fleurime, a foucault, j hacquin). Presentation Transcript

  • 1. Noël Saint SilvestreGalette des rois
  • 2. ¨
  • 3. Noël est une fête chrétienne célébrant la naissance de Jésus Christappelée Nativité. Mais elle est aussi d’origine païenne et marquait lesolstice d’ hiver. Vient ensuite l’apparition du Père Noël qui est inspiréd’un personnage réel : Nicolas de Myre ou de Bari. Il représente unefête celle de la saint Nicolas qui n’est fêté que dans le Nord et l’Estde la France aujourd’hui. Habillé de rouge et de blanc avec unelongue barbe blanche, il a été inspiré de Sant Claus au FatherChristmas en Grande Bretagne. Le terme « Père Noël » est apparuentre le XIX ème et le XX ème siècle.Cette fête se déroule en famille, autour d’un repas puis tout le mondeva se coucher en attendant le passage du Père Noël. Celui-cidépose durant la nuit du 24 au 25 décembre, des cadeaux destinésaux enfants. Au réveil, les enfants déballent leurs cadeaux etdécouvrent plein de jouets. La tradition veut que pour les croyants, ilsassistent à la messe de minuit.De nos jours, son sens vari. Noël devient une fête commerciale avecl’apparition des marchés de Noël et la diversité des jouets. Les repasfamiliaux sont plus ou moins respectés selon les familles. A minuit,tous le monde se souhaite joyeux Noël et ouvre leurs cadeaux.
  • 4. Les origines de la saint Sylvestre sont multiples et perdent dans lanuit des temps. Les origines païennes se sont mélangées auxorigines religieuses.La fête du nouvel an trouve son origine à Rome. La nuit précédent le1er Janvier, les romains faisaient un long repas qui leurs permettaitd’attendre l’arrivée de la nouvelle année. Selon la tradition, plus lenombre de plats servis au cours de ce repas étaient grand, plusl’année serait prospère et abondante. Cette tradition a rayonné aurythme de la colonisation romaine.Le 31 décembre, c’est le réveillon de la saint Sylvestre . Il est detradition d’organiser l’attente de la nouvelle année dans l’abondanceet dans la joie avec des mets variés et riches comme du foie gras, duchampagne. Durant la soirée, danses et lancés de cotillons sontorganisés. A minuit, on se souhaite la bonne année en s’embrassantsous le gui ( cela porte bonheur). Puis, on s’offre les étrennes,cadeau de nouvelle année. Dans la rue, des concerts de klaxonsainsi que de feux d’artifices se font entendre.
  • 5. Le réveillon
  • 6. L’épiphanie était à l’époque une fête romaine célébrant le dieu desSaturnales. Le principe était que les esclaves prennent la place de leurmaitre pendant une journée à condition de recevoir la fève.Cette fête a été reprise par les chrétiens pour célébrer la venue desrois Mages, venus adorer la naissance du christ. Cette fête estcélébrée en famille, entre amis et même dans les entreprises pour sesouhaiter la bonne année le 6 janvier. Les galettes sont de diverssaveurs : Frangipane, chocolat, fruits et même pate sablée.