Your SlideShare is downloading. ×
Presentazione Tardi
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Presentazione Tardi

1,330
views

Published on

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,330
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1.  
  • 2. “ C’était la guerre des tranchées” Jacques Tardi
  • 3. 1) Résumé
  • 4.
    • Cet ouvrage, écrit par Jacques Tardi est un roman graphique nous narrant le quotidien des soldats entre 1914 et 1918, dans un ordre absolument pas chronologique. Comme dans tout roman graphique, il y a un scénario, et des personnages récurrents( des soldats…) à qui il arrive des aventures.
  • 5.
    • Ici, le scénario, c’est la guerre ; et les personnages, divers soldats. On a ici des scènes sans rapport entres elles, des soldats différents. Mais il y a toujours un point commun : ils sont embourbés dans une guerre dont ils ne voulaient pas. Il n’y a ni « héros », ni « personnage principal » ; mais comme le dit l’auteur dans son Avant-propos, : « un gigantesque et anonyme cri d’agonie. » .
  • 6.
    • L’ouvrage reste cependant du coté français, mais cite les autres nationalités. Il donne aussi une place aux hommes des colonies qui ont été « conviés » à la « fête » , car tous avaient leur place dans les tranchées, cadre de ce gigantesque massacre.
  • 7. 2) Analyse graphique
  • 8.  
  • 9.
    • Cette œuvre étant malgré tout historique, les images se doivent d’être réalistes et peuvent choquer de part les giclées de sang et les corps déchiquetés.
  • 10.
    • Le fait que la bd entière soit en noir et blanc souligne le coté morne de cette guerre, l’absence de vie. Ce choix de l’auteur transmet une sensation d’oppression, d’angoisse et plonge le lecteur dans l’ambiance de la guerre. L’absence de couleur renvoie aux documents imagés filmés à l’époque, c’est en quelques sortes un documentaire.
  • 11.
    • Malgré tout, les soldats sont humanisés car ils ont tous des traits spécifiques, un caractère précis qui les rend ordinaires. L’auteur veut ainsi montrer que ces horreurs auraient pu nous arriver, c’aurait pu être nous. On a l’impression d’avoir affaire à des faits réels et que ces personnages de fictions ne le sont pas vraiment. On ressent la volonté de reproduire avec exactitude ces horreurs.
  • 12.
    • On trouve toujours une part dramatique dans l’image avec les visages torturés et les corps déformés qui apporte la mort au sein dans chaque vignette.