• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Sublime enluminure (3)
 

Sublime enluminure (3)

on

  • 2,408 views

 

Statistics

Views

Total Views
2,408
Views on SlideShare
2,408
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
15
Comments
5

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

15 of 5 previous next Post a comment

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • @nikkitta Merci beaucoup pour votre commentaire. J'apprécie beaucoup la couleur comme expression d'une énergie essentielle, alors quand j'ai vu ces Béatus, j'ai trouvé ça extraordinaire. Non, je n'ai pas lu Mon nom est rouge de Pamuk, mais je crois que ça va me plaire beaucoup. Amitiés de Bordeaux France.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • J l ai télécharge et les couleurs sont magnifiques avec un tres bon texte
    J aime, as tu lu Mon nom est rouge? de Pamuk?
    Amities de l Argentine
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • @michaelasanda Merci beaucoup pour votre commentaire si gentil. Bonne journée à vous.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Une belle présentation. J'ai vraiment beaucoup aimé. Merci pour ce beau travail et....Félicitations !!!!!!!!!!!
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • La couleur des textes a été modifiée lors du téléchargement. il vaut mieux télécharger ce fichier pour retrouver les couleurs originales.. it would be better you download this file cause of font's color problem.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Sublime enluminure (3) Sublime enluminure (3) Presentation Transcript

    • l’artdes Béatus(les enluminures)
    • On appelle « Béatus » les manuscrits espagnols des Xe siècle et XIe siècle, où sont copiéslApocalypse de Jean (traduction latine intégrale) et les Commentaires de ce texte rédigés auVIIIe siècle par le moine Béatus de Liébana. Ces manuscrits sur parchemin, étaient richementenluminés.Béatus de Liébana était un moine du monastère de San Martín de Turieno (Région de Cantabrieen Espagne), il est mort en 798. Son commentaire de lApocalypse (en latin In Apocalypsin),(rédigé en 776, repris en 784 et terminé en 786) quon appelle le Béatus de Liébana fut ensuiteabondamment copié par d’autres moines dans d’autres monastères espagnols (surtout enCastille et Léon) : ce sont les fameux Béatus, copies fidèles à l’original du moine de Liébana.Le manuscrit a eu à son époque un impact considérable dans l’Espagne du 8ème siècle (occupéepar l’Islam), par sa portée théologique, mais aussi par sa dimension politique .Le Béatus, au départ était un texte méditatif destiné aux moines, puis il est devenu un texte derésistance chrétienne.Si le texte original de l’Apocalypse du nouveau testament visait Rome, la destruction de l’empireromain, les espagnols l’ont « adapté » à leur condition de pays occupé depuis 711, et où il étaitinterdit de pratiquer leur religion (les églises étaient détruites, les cloches et processionsinterdites).Comme il était impossible de s’opposer ouvertement, tout y est codé, symbolisé , « la Bête »n’est plus Rome, mais le califat, Babylone n’est plus Rome mais Cordoue.LApocalypse, qui avait été interprétée comme une prophétie de la fin des persécutionsromaines, devient lannonce de la Reconquête (la Reconquista).
    • L’art des Béatus va s’étendre en Espagne * sur un peu plus d’un siècle à partir de 930 . Ce sontdes moines qui reprennent le manuscrit intégral du Béatus de Liébana (l’Apocalyse et lecommentaire).Au départ, les enluminures sont intégrées au texte, puis avec le Béatus de l’Escurial (vers 950),elles seront encadrées, devenant « indépendantes » du texte mais le renforçant encore plus .Vers 960, la couleur devient intense, vive, lumineuse et rayonnante ; On voit notammentapparaitre les bandes horizontales de couleur, qui sont une « marque de fabrique » desBéatus .« C’est un art qui cherche à révéler une vérité d’ordre transcendantal, au-delà des apparences,et qui utilise des canons irréalistes; l’on ne représente pas la réalité sensible pour elle-mêmemais la représentation se veut être une explication ».*(le Béatus de Saint Sever en France, sera le seul réalisé au nord des Pyrénées).
    • « Le plus beau , le plus abouti est peut être le Béatus de Facundus, plus tardif et daté de 1047. Ilavait été commandé par le roi Ferdinand Ier et la reine Sanche.On y retrouve des procédés typiques, comme les yeux en amande, la tendance à représenter àla fois l’intérieur et l’extérieur d’un édifice, à montrer un objet simultanément sous plusieursangles. Les personnages flottent dans un univers sans profondeur spatiale , leur visage est vu deface, comme plusieurs parties de leur corps, la vraisemblance anatomique cédant le pas ausouci de projeter un plus grand nombre d’éléments sur la surface picturale. La saturation descouleurs, avec une dominance du rouge, de l’orange, du noir et du mauve, son intensité et sonirréalité sont maximales. Il y a de légers changements dans le dessin, les personnages ont deslignes plus allongées, moins massives, et le trait est plus souple».
    • Les principaux BéatusBéatus de San Millán de la Cogolla (vallée de lÈbre). Vers 930.Béatus de San Millán. Vers 950 / 955. El Escorial.Béatus de San Miguel de Escalada (près de León. Vers 960.Béatus de San Salvador de Távara. Vers 968 / 970. Peint par Magius, terminé après sa mort parson élève Emétérius.Béatus de Valcavado. Vers 970. Valladolid. Peint par Oveco pour labbé Semporius.Béatus de Rioja ou León. Vers 975. Cathédrale de La Seu dUrgell.Béatus de Távara. Vers 975. Cathédrale de Gérone. Peint par Emétérius (élève de Magius) et parla moniale Ende.Béatus de San Millán. 2e tiers du Xe siècle.Béatus de León. 1047. Peint par Facundus.Béatus. 1086. Cathédrale de El Burgo de Osma. Scribe : Petrus. Peintre : Martinus.Béatus de Saint-Sever (Landes). 1060 / 1070.Béatus de Santo Domingo de Silos. 1091 / 1109..
    • Béatus de Facundus« Le dragon donne sa puissance à laBête » Année 1047
    • Béatus de l’Escorial« Adoration de la Bête et du dragon » année 950
    • Béatus de Burgo de Osma « Les grenouilles » année 1085
    • Béatus de Facundus« La cinquième trompette. Les sauterelles setransforment en chevaux » 1047
    • Béatus de Facundus« La femme et le dragon » Année 1047
    • Béatus de Facundus« Le diable enchaîné en enfer » Année 1047
    • Béatus de Facundus« Le jugement dernier » Année 1047
    • Béatus de Facundus« Le jugement de Babylone réduite à unBrasier » Année 1047
    • Béatus de Liébana « Babylone »
    • Béatus de Liébana« La destruction de Babylone »
    • Béatus d’Urgell : « siège et prise de Jérusalem par Nabuchodonosor » . Année 975
    • Béatus d’Urgell« siège et prise de Jérusalem par Nabuchodonosor » Année 975
    • Béatus de Valladolid « la 5ème trompette : les sauterelles » Année 970
    • Béatus de Valladolid « Les quatre cavaliers » Année 970
    • Mappa Mundi
    • La Mappa Mundi (Mappemonde) de Béatus de Liébana est lune des principales œuvrescartographiques du Haut Moyen Âge.Elle fut élaborée vers 780 par le moine lui-même, se basant sur les descriptions dIsidore deSéville, de Ptolémée et des Saintes Écritures. Le manuscrit original a été perdu, il figurait dans leprologue du deuxième livre des Commentaires de lApocalypse de Béatus de Liébana. Lafonction principale de la carte était lillustration de la dispersion des Apôtres suite à laPentecôte.Dans cette mappemonde, la terre se présente comme un disque entouré docéans. La terre estdivisée en trois continents : Asie (demi-cercle supérieur), Afrique (quart de cercle inférieurdroit), Europe (quart de cercle inférieur gauche), qui correspondent respectivement auxterritoires des descendants des trois fils de Noé : Sem, Cham et Japhet. les masses continentalessont séparées par des cours deau ou des mers intérieures comme la Mer Méditerranée, le Nil,le Bosphore. Au centre du monde se situait Jérusalem, la ville sacrée du judaïsme et duchristianisme. Cette situation centrale de Jérusalem comme umbiculum mundi (nombril dumonde) était usuelle dans la cosmogonie chrétienne médiévalela forme ovale de la terre est divisée en trois parties par la Méditerranée, le Nil (ou la MerRouge), le Bosphore (ou le Danube). LEst (orient) est placé en haut de la carte.
    • Béatus de Facundus« Je suis l’Alpha et lOmega » Année 1086
    • Béatus de Cardena Une croix d’Oviedo avec sur lesbranches, les symboles de l’Alpha etlOmega »
    • Béatus de Valcavado (ou deValladolid) Croix d’Oviedo
    • Béatus de Facundus« les quatre cavaliers » Année 1047
    • Béatus de Facundus« le Christ porteur du livre de la Vie » Année 1047
    • Béatus de Facundus« Le cavalier fidèle et véritable. L’armée duciel » Année 1047
    • Béatus d’Urgell« l’agneau vainqueur du dragon etdu serpent » Année 975
    • Béatus de Liébana « l’arche de Noé »
    • Béatus de Liébana « le Christ »
    • Béatus de Facundus« La grande Théophanie » Année 1086
    • Béatus de Burgo de Osma « les chevaux infernaux » Année 1086
    • Béatus de Burgo de Osma « le Christ vainqueur » Année 1086
    • Béatus d’Urgell« Le Seigneur dans la nuée » Année 975
    • Béatus d’Urgell « le 7ème sceau » Année 975
    • Béatus de l’Escorial« moisson et vendange eschatologiques » Année 950
    • Béatus de l’Escorial : « Adoration divine et théophanie finale » Année 950.
    • Béatus de Facundus« La nouvelle Jérusalem » année 1047
    • Béatus de Saint Sever(Dans les Landes en France)
    • Photos du net. Bonne journée à tous ! Marcus. Le copyright des images et de la musique appartient à leurs auteurs.Béatus de San Millan