Your SlideShare is downloading. ×
0
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
La ménageriedugorgu
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

La ménageriedugorgu

707

Published on

Les Bêtes Gadzarts de tous les temps

Les Bêtes Gadzarts de tous les temps

Published in: Entertainment & Humor
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
707
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La ménagerie du Gorgu
  • 2. Les bêtes de KINaux Corsos d’AIXMontage du PIONCE sur une idée de LARBI, qui a réuni les photos et les informations reçues de nombreux Gadzarts 150/154 Clic
  • 3. Ce diaporama est un bestiaire.Il présente l’histoire des bêtes.Vous y trouverez des photos, des chansons et des anecdotes. .
  • 4. Le Carnaval dAix, dabord spontané, a été organisé à partir de 1889, par le Comité du Carnaval. Il sest déroulé sans interruption jusquen 1940 puis a été repris en 1945. Il a définitivement disparu vers 1970. Il y eut encore quelques tentatives de reprise mais la vie moderne la complètement éliminé.Chaque année, les associations, groupes, corporations de la ville, présentaient un char. Les Gadzarts avaient le leur, qui représentait un animal, réel ou imaginaire : la Bête Clic
  • 5. Par un avancement automatique, vous trouverez toutes les Bêtes dans l’ordre chronologique Pour commencer, cliquer ci dessous Mais vous pouvez accéder directement à chaque Bête par un clicsoit par date de Carnaval, soit par nom de Bête Pour terminer, vous pourrez consulter quelques anecdotes ou le texte des chansons
  • 6. Crocodile – Carnaval de 1926
  • 7. Caméléon - Carnaval de 1927
  • 8. Tortue - Carnaval de 1928
  • 9. Alfred le Pingouin - Carnaval de 1929
  • 10. Balthaz’Arts - Carnaval de 1930
  • 11. Léon’arts - Carnaval de 1931
  • 12. Dimétridon - Carnaval de 1932
  • 13. Dragon à deux têtes - Carnaval de 1933
  • 14. Monstre du Loch Ness - Carnaval de 1934
  • 15. Six-Reines - Carnaval de 1935
  • 16. Le Dragon - Carnaval de 1936
  • 17. Photos non retrouvées 1937 et 1938
  • 18. Dragon ailé - Carnaval de 1939
  • 19. Kinosaure – Carnaval de 1946
  • 20. Le KINARIEN - Carnaval de 1947
  • 21. Le Tumbefloc - Carnaval de 1948
  • 22. Mythofum’s - Carnaval de 1949
  • 23. Kathrynosaure - Carnaval de 1950
  • 24. Chloé - Carnaval de 1951
  • 25. Shoe-Shoe - Carnaval de 1952
  • 26. Zalopin - Carnaval de 1953
  • 27. Grondinette - Carnaval de 1954
  • 28. Betsapée – Carnaval de 1955
  • 29. Triviathan – Carnaval de 1956
  • 30. Minouroué – Carnaval de 1957
  • 31. Le Lentinorin – Carnaval de 1958
  • 32. Trasybule – Carnaval de 1959
  • 33. Hachecette – Carnaval de 1960
  • 34. Le Louphoque - Carnaval de 1961
  • 35. Dimitron - Carnaval de 1962
  • 36. Chladomonas – Carnaval de 1963
  • 37. Patamidon - Carnaval de 1964
  • 38. Kifilotap’s - Carnaval de 1965
  • 39. Sdjbangocéphale – Carnaval de 1966
  • 40. Kyrampofon - Carnaval de 1967
  • 41. Bédiguas – Carnaval de 1968
  • 42. Taladale - Carnaval de 1969
  • 43. Estoufegary - (pas de carnaval en 1970)
  • 44. Kroquenzyme - Carnaval de 1971
  • 45. Orcéphale – Bête des promos 187 et 188
  • 46. Kin’O’Krok’Pek’S - Carnaval de 1989
  • 47. Et maintenant, révisons les chansons qui accompagnaient ces Bêtes sur le Cours MirabeauChlamidomonas Kyrampofon TumbeflocChloé Lentinorin Shoe-ShoeGrondinette Minouroué SjhbangocéphaleHachecette Mythofum’sKathrynosaure Thrazybule ZalopinKifilotap’sChansons sans livret Pour accéder à une chanson, faire un Clic sur son titre
  • 48. Chansons sans livret Patamidon Clic Dimitron Clic
  • 49. Triviathan I II Un jour las de sa prison de nuages Du temps heureux où la porte restait ouverte Fuyant léclair, il sévade et sélance Négligemment dans le Champ dOff tu entras Ce bon génie, petit fils de la Provence Au grand soleil tu dormis dans lherbe verte. Sautant, riant, surprenant les habitants A ton réveil tu connus les petits Gadz. Jambe à son cou, se gare de lorage Ils livitèrent à visiter KIN Dans la garigue, espérant le beau temps. Les ateliers et la Cité πeρ. Refrain III Triviathan, tu cries, tu ronronnes à tue-tête Quelques biffus et quelques litres de fine Tu te dandines au milieu du Corso en fête Ont échauffé notre gai Triviathan De tes trois chefs, tu effraies les enfants Honteusement, dun ivrogne il a la mine Très gentiment, tu égaies les parents Dans lescalier par la rampe il descend, Mais les petits Gadz taquins, aujourdhui sont en Devant le Pips, il est passé sévère tête Mais il zigzague sur le cours Mirabeau. Car leur dragon poussif affole la kermesseIls lont choyé, gâté, dorloté et dans leur monome il est (?) Clic
  • 50. Grondinette Refrain Viens avec nous joyeux et fier Car près de toi senvolent toutes nos peines Sur le Mirabs, nos rires clairs Nos chansons et nos cris sélancent dans les airs Gronde, gronde, Grondinette, Aujourdhui cest la fête Gronde, gronde, Grondinette Et parles-nous de ton lointain passé I III Ce fut un jour béni par le Gorgu Je fus saisi, étant tout jeune enfant, Que Grondinette aux gadzarts apparut. Par des gadzarts de lère du fer blanc Amis chantons sa tendre histoire Et depuis ce temps je sommeille Et avec joie allons tous accueillir Jai dû errer et par monts et par vaux, Ce beau dragon si plein de souvenirs Avant déchouer au dégueuls des πeρ Qui savance couvert de gloire Qui mont fêté au grand soleil Ii IV Tpi qui vécus chez les monstres marins Je ne voudrais vous faire aucune peine Où le silence régnait en souverain Mais lon ma dit tant de bien des sirènes Ne crains -tu pas les bruit dorage Que je brûle de les connaîtreDis-nous comment les hommes te surprirent Je garderai des gadzarts dici bas Pour tarracher à cet immense empire Un souvenir qui ne périra pas Et pour toffrir ce sarcophage Et reviendrai un jour peut-être..
  • 51. Hachecette Hachecette II IVIV Un jour dans la Provence ensoleillée, Un jour dans la Provence ensoleillée, Alors les petits Gadz lui firent la fête Alors les petits Gadz lui firent la fête Un Gadz vint ààKIN se promener Un Gadz vint KIN se promener Gentiment elle approuvait de la tête Gentiment elle approuvait de la têteVers les Ats cherchant ses beaux souvenirs, Vers les Ats cherchant ses beaux souvenirs, Au grand amphi elle vint sinstaller Au grand amphi elle vint sinstaller IlIlse mit subitement ààfrémir se mit subitement frémir Afin dattendre la grande journée. Afin dattendre la grande journée. IlIlvenait de voir un monstre dantan venait de voir un monstre dantan Les πeρ préparèrent sa sortie Les πeρ préparèrent sa sortie Par la lourde ouverte ààdeux battants. Par la lourde ouverte deux battants. Au milieu de lenthousiasme et des cris. Au milieu de lenthousiasme et des cris. IIII VV Née de quelques zaloeils abandonnés, Née de quelques zaloeils abandonnés, Aujourdhui le carnaval bat son plein Aujourdhui le carnaval bat son plein Sous un toür la bête était cachée Sous un toür la bête était cachée Hacecette sort dans le clair matin Hacecette sort dans le clair matin Un méchant Pouet ici lenferma Un méchant Pouet ici lenferma Elle brille sous le soleil ardent Elle brille sous le soleil ardent Parce que jamais elle ne pensa. Parce que jamais elle ne pensa. Tandis que pointent ses énormes dents Tandis que pointent ses énormes dents Mais le petit Gads sut lapprivoiser Mais le petit Gads sut lapprivoiser Mais les Gadz ne voulant la laisser fuir Mais les Gadz ne voulant la laisser fuir Et vite lui rendit la liberté. Et vite lui rendit la liberté. Dansent longtemps pour lui faire plaisir. Dansent longtemps pour lui faire plaisir. III III Refrain Refrain IlIlcrut quelle était partie pour toujours crut quelle était partie pour toujours Hachecette viens parmi nous Hachecette viens parmi nous Retrouver ses compagnes et ses amours Retrouver ses compagnes et ses amours Monstre au cœur plein de courroux Monstre au cœur plein de courroux Et pourtant un triste retour de DKL Et pourtant un triste retour de DKL Ses yeux lancent des éclairs, Ses yeux lancent des éclairs, IlIlrevit le gigantesque animal. revit le gigantesque animal. Sa gueule envoie le tonnerre Sa gueule envoie le tonnerre La bête avait cherché son bienfaiteur La bête avait cherché son bienfaiteur Mais nous pouvons le jurer Mais nous pouvons le jurer Et venait lui témoigner son bonheur. Et venait lui témoigner son bonheur. Hachecette nest pas mauvais Hachecette nest pas mauvais IlIlaade tous la sympathie de tous la sympathie Car toujours ililnous sourie. Car toujours nous sourie.
  • 52. Mythofum’s Clic Elle boit du gin et du whisky Lit les classiques, a des amants, Si vous savez cette chanson, Notre Mythofum’s sort d’un vieux Si vous la chantez sans façon, couvent Ce gai vieil animal roi du carnaval Rire, chanter, aimer la vie, Vous trouvera soyez en surs, C’est toute sa philosophie, Un petit coin au paradis, Buvez phéno, bossez la fum’s Sans peine ni souci. Nous dit la Mythofum’s Si vous voyez un soir la Mythofum’s, La bête passe et repasse, Rue de la Chine marchant clopin-clopant, Et se prélasse devant les badeaux, Soyez gentils, discrets, pleins de Tout le long du cours Mirabeau tendresse, Car Mythofum’s doit affronter la presse, De Rabelais et de Villon, Et nous gadzarts au rythme des Mais non d’Euclide ou de Platon, chansons Elle fait son régal Montrons joyeux aux aixois étonnés Crane dans les bals, La Mythofum’s du carnaval Elle jouit de son plaisir, La Mythofum’s tendre et pamée, Car elle sait qu’elle doit mourir, C’est là notre dernière créationLa Mythofum’s aura vécu au prochain carnaval.
  • 53. SHOE-SHOE 151-154 CLICUn jour un pauv’ petit gadz’art Mais nous sommes tous En bon pêcheur il l’attrapa de KIN courageux pour KINSentant ici sa mort prochaine à KIN Voyant sa douleur et sa peine Partit un matin au hasard Aussi l’appel d’une fontaine Son cœur s’émut il l’emmenaDes cannes à pêche sur son dos Suffit à notre grand ?????????? Pour défiler dans le corso Cours Mirabeau Pour stopper presque subito Cours Mirabeau La roy’s, le Rex et le Rialto Cours Mirabeau Et tous nos amis les badauds En le voyant si tôt Le Roi René frémit en bout Lui tirant leur chapeau Restèrent tout pantois Et crie coquin maraud Il y a de quoi Courage pour une fois Chantaient à pleine voix En bon François Bonheur et joie Le Gadz décontracté Le gadz décontracté Chantait et sifflotait Le gadz décontracté Chantait et sifflotait Mais il ne savait pas chantait et sifflotait On se rappellera Que Shoe-Shoe était là Mais il ne savait pas De Shoe-Shoe ici-bas Son bonnet bien trop bas Que Shoe-Shoe était là Le gadz’art l’adora Son enfant sous un bras Toute usée raplapa Puis son fils l’adopta Et son pépin D’avoir dansé ici bas Et c’est très bien Dans l’autre main dans le casin’s Pour une bonne fin
  • 54. CHLOÉ CLIC Chloé vivait au fond des mers Chloé nous a conté ses peines Mais lasse des flots et de londe, Chassée par tous les poissons flics Elle voulut mettre pied à terre Non vraiment elle neut pas de veinePour visiter les merveilles du monde. Avec ces gens qui règlent le trafic Cest ainsi quil y a 8 jours Ils lui intentèrent un procès Nous laperçûmes dans la cour Invoquant de nombreux excès Criant à qui voulait lentendre Notamment des excès de vitesse Mais pourquoi me font-ils attendre. Depuis elle ne veut plus quon la presse. Refrain Les pierrots lont emmenée Chloé nous dit avoir souffert Au carnaval à la fête Les vexations les plus mordantes Et nous avons promené Elle eut une blessure amère Cette brave et bonne bête Un coup de harpon à la pointe ardente Pour se balader en ville Elle a repris goût à la vie Elle sest coquettement pomponnée Et chez les gadzarts bons garçons Elle nous suit sans se faire de bile, Vous la voyez, elle est raviePipe au bec et sur le chef un 8 reflets. Et vient avec nous sans façon
  • 55. KathrynosaureKathrynosaure ne fais donc pas la têteNous t’emmenons sur le cours Mirabeau Amis, viens t’elle des neiges ensoleilléesNe vois tu pas qu’aujourd’hui c’est la fête Ou bien vient elle d’un lac mystérieuxEt des gadzarts que tu es le joyau ? Ou d’un pré clair parmi l’herbe mouillée ?Kathrynosaure, oublie tous tes tracas, tes ennuis, Non tout cela manque vraiment de sérieux !Viens avec nous dans la foule effacer tes soucis Amis la Bête vient d’un conte de fée,Et en monôme allons égrener nos rires D’un live ouvert ayant pu s’échapper,Chantons, chantons, c’est la gaité qui nous Nous la surprimes encore toute mouillée,inspire. Dans la Rotonde s’étant presque noyée. Emerveillés par sa grâce légère Son air très tendre et ses yeux prometteurs, Musique de Michel Chatanier Bien poliment les Pierrots l’invitèrent Paroles de: Au carnaval à la place d’honneur. Michel Chatanier André Renard Non, non ,vraiment leur répondit la Bête Claude Riaux Non, non, vraiment car marcher je ne Bernard Ricard puis Tous d’Aix 48 C’est pour cela que notre demoiselle Nonchalamment se pavane en son lit. CLIC
  • 56. Lentinorin Refrain Lorsque ses yeux charmants, Joyeux, rieurs, altiers, Vous convient poliment à le saluer Saluez, Aixois et Aixoises, Ce cher Lentinorin Qui dans cette belle parade, Reconnaissant, suit ce long serpentin. I III Sous le beau ciel de Provence Quand tu tdandines en cadence, Après une divine coudée (?) Les petits Gadz émerveillés, Radieux Lentinorin savance Joyeux, fêtent le jour de chance La mine fière, noble et décidée, Qui chez les πeρ te vit entrer. Gentiment mais plein dallant, Dès cmoment, plus de tourments, Il descend des Arts et Métiers. Tu as apporté la gaité. II IV Au lendemain de fusance Auprès des bêtes mythiques, Avec lespoir de liberté Tu peux paraitre surannéNos chansons joyeuses sélancent Adieu animaux fantastiques,Le long de ton cortège enchanté Devant toi ils ont fui à jamais Et lentrain de nos refrains Et plus tard malgré les ans,Par ton long règne est déchainé. Ton souvenir durera longtemps.
  • 57. Chlamidomonas Monstre enchanteur, ô Chlamidomonas Elle fut pourtant je crois bien élevée Venu des airs, te voici parmi nous Ah chers amis savez vous Depuis longtemps déjà on te pourchasse Pour la garder parmi nous Mais jusqu’ici tu t’es joué de nous Nous sommes prêts à lui sacrifier tout Aujourd’hui tu es là Beau dragon reste avec nous Les Pierrots sont en émoi, Ta marraine est éplorée Ils vont ce soir te présenter aux aixois Elle a bien peur de te perdre à tout jamais Et tu vas être le roi En ce jour de Mardi Gras Quand toute la ville frémira de joie Refrain Chlamidomonas Le Mirab’s qui connaît tous tes ancêtres Qui t’a donné ce nom D’aussi léger n’a rien vu défiler Une fée qui passe Et les aixoises penchées à leur fenêtre Oh ! oh ! Moi je crois bien que non En sont restées aussi toutes étonnées Oh ! bête volage Les fontaines sidérées Tu caches ton secret Vont à peine murmurer De sur ton nuage Pour mieux te voir les arbres se sont penchés Tu souris dans te dévoiler. Mais tu souris jovial La reine du carnaval Avec toi cette nuit doit ouvrir le bal.Mais Chlamidomonas notre bêteLe croiriez vous, parle de s’envolerTrop capricieuse, elle n’en fait qu’à sa tête
  • 58. Le Toumbéfloc C’est moi la grose bête, Toumbéfloc, Courtezoigne C’est moi la grosse bête La bébête au poil ras.Elle était née de la dernière pluie,Elle n’avait pas l’air bien tragique. Sur le Mirab’s elle nous a bien suivisOn l’a trouvée par un hasard fortuit Elle veut parcourir toute la villeEn se rendant en gymnastique. Et au milieu des chansons et des crisEn vain, elle maniait la patte Elle va d’un petit pas tranquille.Ca y est, dit-elle, je deviens cul-de-jatte Elle quittera demain ce beau paysAidez moi donc à m’en tirer. Et plus légère qu’un plume, Elle partira sur un rayon de lunePouvez vous me tirer de là Pour retourner au paradisQu’elle nous dit la grosse bêtePouvez vous me tirer de là Haï Ho, Haï hoMoi toute seule je ne peux pas. Il fait si bon la haut Au mileu des petits oiseauxPendant trois jours, nous avons tous rapé Haï ho, Haï hoPour dégager l’énorme bête. Mais elle se souviendraCe fut en vain, l’arbre n’a pas cédé De l’amitiés de tous les gadz.Et la défaite fut complèteAlors ses cris nous ont tous attendris Toumbéfloc, ToumbéflocEt nos coeurs n’étant pas de marbre La bête elle se tirePour l’amener nous avons coupé l’arbre Toumbéfloc, ToumbéflocNous vous la présentons ici. La bête elle a FC
  • 59. Loufoque I III Sur la banquise ensoleillée, Loufoque pense à son pays Un animal nous est né Et à sa douce otarie Et par ses parents il est abandonné. En soupirs notre animal point ne tarit. Depuis Ève cet orphelin Tous les πeρ en cœur A KIN il trouve enfin Lamusent pendant des heures Quelque trois cents parrains. Pour étancher ses pleurs. Refrain Refrain Loufoque rit et fait rire Loufoque rit et fait rire Aussi tous les petit sGadz De même tous les Aixois Tous le regards tu attires Sur le Mirabs on peut le dire Avec tes beaux apparats Quici tu sèmes la joie Tu as passé un hiver Et cours te plonger dans londe Chez les élèves engourdis Quenfant jadis tu quittas A réchauffer latmosphère Lentement vers la Rotonde Par mille plaisanteries Loufoque tu conduis tes pas. II IV Les petits Gadz tont adopté Aujourdhui cest le carnaval Car il sait se faire aimer On a couché lanimalIl ne fait que sauter, rire et plaisanter Sur un char et en ce jour de festival Et ce bel animal marin Le Mirabs verra défiler A lappui du sous-marin Suivi des Gadz enchantés Car il fait tout très bien Un grand phoque alité.
  • 60. Kifilotaps Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3Dès que le taps aura sonné Tu chanteras cent fois par jour Tout le carnaval plein de vie Inexorable la RKL Les heures de joie, les heures de peine Applaudit les gadzarts qui chantent Près de la Méditerranée Le début et la fin des cours Car jamais encore il ne vit Vont séteindre les cigales Et lanimal vint à KIN Une créature si touchante Un pierrot qui allait rentrer Mais les pierrots à temps perdu Et ce soir quand elle rentreraAu pied des pins à rencontré Le zaloeuillèrent tant et plus Même si le taps lui tend les bras Une chrysalide endormie Et lui ajoutèrent tant dappats Elle nous quittera sans retardEt lui a dit "sois notre amie" Quelle même ne se reconnut pas En chantant sans fin les gadzarts. refrain 1 refrain 2 Refrain 3 Kifilotaps tu as chanté Kifilotaps est devenue Kifilotaps tu vas chanter Tout lété Plus connue Tout lété Kifilotaps que vas-tu faire Kifilotaps pourquoi ces yeux Kifilotaps tes chants rythmèrent Cet hiver Cette queue et ce beau dard Notre hiverKifilotaps vient dans le taps Ce museau noir Kifilotaps triste est le Taps Les pierrots ty feront une Tu les dois à lhumour des gadzarts Car tu vas téloigner du Mirabs place
  • 61. Kyrampofon Refrain Kyrampophon quel drôle de nom KIN cest la vie de château Et quelle allure, cré non de non Tu deviens une petite-bourgeoise Un hippocampe quauraient tordu Evidemment on se gauloise Des petits gadz pas trop menus Quand tu nous montes des bateaux Tu as une mine décontractée Cest si facile de romancer Et tu sembles nous demander Quand on a beaucoup voyagé Si tout se vous voulait me chatouiller Et tu nous laisse dans le doute Ayez du tact dans le contact. De Tahiti jusquà KIN il y a de la route Nous tavons découverte ici Aujourdhui tu défiles en tête A la fin des grandes vacances Les fums tenvient, certaines râlent Décontracté avec aisance En voyant ce Corso en fête Et tu taies installé sans souci Une fleur dont tu formes les pétales Parmi nous en plein dans KIN Et la tige une sinusoïde Tu continuais à te bronzer Souple distinguée mais sévère Mais tu es resté à KIN Ils te soutiennent, ils sont solidesCar tu trouvais le terrain de camping bien Les chevaliers du bataillon de Cythère. exposé
  • 62. Minouroué Cest par un jour de printemps Aussitôt à son travail Que les pierrots découverts Minoué a découvert Samusant dans les primevères La souris à son bercail Minouroué tout souriant Et lui a joué un airSa gaie frimousse et ses manières polies Cest après une bien jolie poursuiteOnt fait jaillirent de nombreuses boutades Que le gros chat malin à ramassé Que Minou a très bien accueillies La grande queue du petit rat en fuite Simposant roi de la rigolade Consommant la sa fin méritée Car il aime plaisanter Par ce quil est un peu gazé Le charmant Minouroué Ce super Minouroué Cest son solide appétit Refrain Et son goût pour la viande crue Allez petit gag debout cest la fête Les petits rats et les souris Tout réjoui et à grands cris Que les Pierrots ont aperçu Le grand soleil heureux le répète Se souvenant de leurs luttes épiques La joie mon ami est entrée à KIN Entre une souris un peu trop affamée Adieu les peines cest de la veine Qui renversant toute la boutique Que ce matou, gros gaulois soit reçu Ils ladoptèrent rempli de gaité Minouroué, Minouroué Car il aime bien manger Soit roi ici, vieux joufflu. Le charmant Minouroué
  • 63. ZALOPIN 151-155 I II III Aujourd’hui dans notre cité Tu fus jadis le compagnon Oh mes amis laissez moi rire Semant partout notre gaîté De l’ancêtre de Cromagnon Votre histoire et les souvenirs Libérant notre poésie Dis nous donc si à l’âge de pierre Que m’ont laissé ma tendre enfance Dans un souffle de fantaisie L’homme chassait au lance pierre. N’ont pas la moindre ressemblance Avec orgueil accompagnons Tout en dormant sur vos peaux d’ânes Et l’animal clignant un peu Zalopin ce petit mignon ???? les repas et l’amour De ses énormes petits yeux Qui sauta plusieurs millénaires Chantiez vous cette nostalgie S’écria perpétuez ma racepour nous connaître et pour nous Au bon vieux temps de votre vie En couvant l’œuf qui me remplace plaire Refrain Refrain Refrain Zalopin tu souris Zalopin sitôt dit Zalopin soit gentil Aurais tu bien compris ? Disparut et surpris Oublie tous tes soucis Ta grosse tête tangue ???????????????graine Conte nous tes aventures Ne tires donc pas la langue D’où les gadz non sans peine Et que sur ta figure Raconte gentiment |bis Sortiront l’animal |bis Un sourire enjôleur |bis Le temps de tes 20 ans |bis du prochain carnaval |bis
  • 64. Sjhbangocéphale CLIC Chapitre Refrain Petit zaloeil. Pourquoi pas au pays de Grèce Pour sesbaudir, elle choisit, oh quelle détresse ! Le Mont Athos où tous ces gros Patamidonsamidon Lui préfèrent à son endroit lenvers du trop Sjhbangocéphale,Sjhbang, Sjhbang Petit zaloeil ? Pourquoi pas chez les petits morps ? Court aux beaux mâles, pas mal. Emoustillés les pygmées deviennent ses cops Cuisse légère, lœil polisson Mais trop pressés, ils se firent bel et bien repassés Ben mon cochon, Pendant 3 ans y demeurèrent tout coincés Vin de caveau Une deuxSentons bon, lèvres de femmes et sable Car il est vrai que ce nest pas un rien chaud Davoir passé 3 ans dans ce lieu de tourments Un beau matin sest fait coincée Une deux Par une ceinture de chasteté, oh ! Mais cest pas fini, maligne gueuse Petit zaloeil ont déserté la terre entière Va chercher petit zaloeil La larme à lœil, lavanie remplit les paupières Elle suivra à KIN en y faisant vœux Petit zaloeil, tout fut sauvé grâce au MT. 8 petits à lœil touffu mais grâce aux moteurs
  • 65. ANECDOTES1 - Histoire2 – Process modèle 3- Origine des Noms de Bêtes Pour accéder à une rubrique, cliquer sur son titre
  • 66. A l’origine, les chars traditionnels étaient construits sur les remorquesagricoles et trainés par des tracteurs tout aussi agricoles. Vers 1930,les gadzarts acquirent un châssis de camion sur lequel était construitla Bête. Leur char était ainsi « automobile ».Ce châssis eut une longue vie puisqu’il était encore en service dans les années 50.• Chaque année, le châssis était entièrement mis à nu. Il ne restait que le moteur, la transmission, et le siège pour le conducteur. Avance manuelle
  • 67. Les gadzarts construisaient une armature formée de poutrelles et cornières,qui s’accrochait sur le châssis. L’armature différant avec le dessin de la Bête,les points d’accrochage sur le châssis étaient différents, de sorte que celui-ci était percé d’une quantité de trous dont le nombre croissait chaque année. En général, la structure n’était pas calculée, mais les gadzarts demandaient quand même conseil au professeur de construction. Le plus actif d’entre eux, dans les années 60, fut le Poups’. A titre de récompense, en 1964, son épouse fut sacrée marraine de Patamidon.
  • 68. Squelette de Lentinorin – Carnaval de 1958
  • 69. Il sagissait dun châssis nu, de camion léger, typique des années 1920 0 1930. La marque ? Saurer, Somua ou Latil ? Il avaitun moteur à 4 cylindres ultra classique, à soupapes latérales et allumage par magnéto, d’une vingtaine de chevaux. Leréservoir dessence était en charge et alimentait le carburateur par gravité. La boîte à 3 vitesses était séparée et entraînéepar un embrayage à cloche et à garniture conique en cuir, déjà obsolète en 1930. Les suspensions étaient, bien sur, àessieux rigides et ressorts à lames semi-elliptiques. Andriussi 150-154Jai effectivement piloté cet engin pour nos sorties, avec beaucoup de plaisir et même un peu de fierté, et aussi pas mal dedifficultés. L’embrayage chauffait tellement dans nos nombreuses manœuvres, toujours très compliquées quil se mettait àpatiner très souvent. Ile moteur démarrait à la manivelle (facile à tourner car il ny avait presque plus de compression) etconsommait autant dhuile que dessence à tel point quil fallait en rajouter plusieurs fois, moteur en marche, pendant unesortie. Latmosphère à lintérieur, chargée de vapeurs dhuile brûlée, était bleue et tellement épaisse quil fallait allerrespirer par les trous percés dans les parois pour le guidage, pour ne pas tomber dans les pommes ! Charlade 152-154
  • 70. Quelques difficultésLe conducteur avait un champ visuel très réduit et les gadzarts quiaccompagnaient la Bête le guidaient à la voix, ce qui occasionnait souvent denombreuses manœuvres imprévues et des sorties de trajectoire.Parmi les incidents lors des sorties en ville, le plus récurrent était que lemoteur chauffait : le radiateur étant insuffisamment refroidi par la vitesse del’air, les gadzarts puisaient de l’eau aux nombreuses fontaines du Cours pourrefroidir le radiateur. Un peu plus gênant : lors dune sortie de Bédigas (1968)un roulement dune roue arrière a grippé en plein Mirabs. Le retour à KIN aété long et laborieux !Et il arrivait que malgré la sollicitude de chacun, la Bête ne puisse plusavancer. Tous se groupaient alors pour la pousser. Comme par exemple ……
  • 71. Comment remplacer un moteur de 20 chevaux par 10 gadzarts
  • 72. Il exista des Bêtes plus élaborées, témoin Shjbangocéphale (carnaval 1966)Dans la Bête, il y avait quelques gadz courageux : - le conducteur, complètement aveugle, mais guidé de lextérieur par un gadz qui marchait à coté, liaison micro-écouteur par fil. - celui qui alimentait la soufflerie en confetti - celui qui gérait le son avec un magnéto à bande, ampli et HP. Car la Bête hurlait et geignait :. CLIC
  • 73. Comme les paquebots ou autres objets symboliques, les Bêtes étaient baptisées avantde quitter KIN.En général, le rôle du parrain était quelqu’un de la Strass, gnass, professeur, voireSous-directeur (cas de la Bête de la promo 59).Pour la marraine, on trouvait toujours quelqu’unde disponible dans la gent féminine qui entouraitles gadzarts. C’était à elle qu’était dévolu le soinde jeter la bouteille de champagne afin de lacasser. Mais la « peau » de la Bête étant degrillage et papier journal, elle était souple. Pourêtre sûr que la bouteille se casse, on cachaitgénéralement une gueuse de fonte derrièrel’endroit où la bouteille devait atterrir.
  • 74. Comment fabriquer une Bête ? Processus opératoire modèleExemple choisi : Orcéphale
  • 75. Récupérer un véhicule inapte ……… …… à tout autre usage
  • 76. Le décomposer en ses divers éléments
  • 77. Triompher modestement de la difficulté
  • 78. Sur la surface libérée,disposer une structure de base
  • 79. Rajouter les éléments qui définissent l’enveloppe
  • 80. Tendre du grillage à poulespour définir la forme extérieure
  • 81. Recouvrir le tout de papier journal
  • 82. Penser à prendre une clé de 19pour réviser la mécanique
  • 83. Commencer alors à peindre ……….. à partir du bas(c’est plus facile)
  • 84. ….. et laissez le travail difficile et périlleuxaux spécialistes
  • 85. Laissez une surface libre pour permettre au conducteur d’éviter les fontaines du Mirab’s
  • 86. Mettez un point final à la peinture , et même …… plusieurs points
  • 87. Terminez l’œuvreen beautépar un baptême officielafin de ……….
  • 88. présenter enfin la Bête aux aixois admiratifs.
  • 89. Origine des noms des BêtesAu début, les Bêtes n’avaient pas de nom, puis on leur en attribua un comme Alfred lePingouin. Mais faisant preuve d’imagination, les gadzarts trouvèrent des noms enrapport avec l’école comme Balthaz’arts (1930) ou Léon’Arts (1928). Puis, ilsutilisèrent la racine KIN (comme KINosaure par exemple). Mais il fallut trouverd’autres noms.Les plus particuliers, car l’origine n’est pas immédiate sont les suivants, avec leurorigine. ShjbangocéphaleDans largot de lépoque, lexpression "sjhbang" ou "schbang", signifiait en gros "jen aimarre, ça suffit comme ça !". On pouvait sutiliser à la fin dun travail, dune révision...ou pour couper court aux paroles dun cops quon n’avait pas envie dentendre ... EstoufegaryExpression provençale courante qui correspond au français « étouffe-chrétien ».L’accent tonique est sur la syllabe « ga ». KathrynosaureLe gadzarts chargé de faire le dessin préliminaire, le montre à son père qui s’exclame :on dirait ta mère ! Il rapporte cela à ses coprom’s qui lui demandent : comments’appelle ta mère ? Elle s’appelle Catherine. La promo choisit alors le nom deKathrynosaure.
  • 90. 1926 Recherche par année de Carnaval 19671927 1934 1946 1953 1960 19681928 1947 1954 1961 1969 19351929 1948 1955 1962 1970 19361930 1937 1949 1956 1963 19711931 1938 1950 1957 1964 19871932 1939 1951 1958 1965 19881933 Guerre 1952 1959 1966 1989 1940/45
  • 91. Alfred le Pingouin Recherche par Nom Orcéphale Balthaz’arts Dragon Ailé Kyrampofon Patamidon Bédiguas Dragon 2 têtes Kroquenzyme Sdjbangocéphale Betsapée Estoufegary Lentinorin Shoe-Shoe Léon’arts Sixreines Caméléon GrondinetteChlamidomonas Hachecette Louphoque Taladale Chloé Kathrynosaure Tortue Crocodile Kifilotap’s Minouroué Trasybule Dimétridon Kin’O’Krok’Pek’s Triviathan Dimitron Kinarien Monstre du Loch-Ness Tumbefloc Dragon Kinosaure Mythofum’s Zalopin
  • 92. FIN du Que tous ceux qui ont fourniles documents et qui ont permis de le construire diaporama soient ici remerciés Mais en a-t-on, là, vraiment fini ? Non, car nous resterons toujours disponibles pour toute correction, amélioration et mise à jour qu’on nous demandera : chansons, anecdotes… Ce n’est que la Version 2, datée du 14 Mars 2013 larbi@kin50.fr pionce@kin50.fr

×