Café du numérique interfaces innovantes

  • 1,143 views
Uploaded on

Les améliorations récentes des interfaces d'interrogation des catalogues et quelques axes prometteurs pour des développements futurs. Qui peut être le moteur de ces améliorations ? La balle n'est-elle …

Les améliorations récentes des interfaces d'interrogation des catalogues et quelques axes prometteurs pour des développements futurs. Qui peut être le moteur de ces améliorations ? La balle n'est-elle pas plus dans le camp des bibliothèque que dans celui des développeurs ou des web agencies ?

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,143
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
25
Comments
0
Likes
3

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. MINE DE L’ENSSIB CAFÉ DU NUMÉRIQUE INTERFACES INNOVANTES DINTERROGATION DES CATALOGUESENSSIB, Villeurbanne Marc Maisonneuve, Tosca consultants8 novembre 2012
  • 2. Les (anciennes) interfaces d’interrogation des catalogues2 Tosca consultants
  • 3. Les (anciennes) interfaces d’interrogation des catalogues3 Version dégradée de la recherche professionnelle → maîtrise de notions ténébreuses comme le sujet, la vedette, l’accès, le booléen… → taux de silence redoutable Des consignes inintelligibles (par défaut, l’opérateur de recherche est « et »…) On ne voit rien du document que la notice est censée décrire : pertinence du document ? incitation à la découverte ? Peu d’aide au choix (critique, recommandation…) Tosca consultants
  • 4. Les (anciennes) interfaces d’interrogation des catalogues4  Ces interfaces étaient adaptées à la recherche d’un document précis dont les références étaient déjà connues par l’utilisateur.  Elles demandaient effort et persévérance dans les autres cas. Elles n’essayaient pas de promouvoir la lecture (et moins encore l’image de la bibliothèque !).  Elles visaient probablement une élévation de l’usager : un apprentissage bibliothéconomique lui était imposé… mais pour son plus grand bien. Tosca consultants
  • 5. Les récentes évolutions des interfaces d’interrogation des catalogues : l’opac de nouvelle génération5 Une consigne implicite : cela marche comme Google ! Tosca consultants
  • 6. Les récentes évolutions des interfaces d’interrogation des catalogues : l’opac de nouvelle génération6 Tosca consultants
  • 7. Les récentes évolutions des interfaces d’interrogation des catalogues : l’opac de nouvelle génération7 Conçu pour les usagers des bibliothèques, s’affranchissant complètement des notions d’accès et ne nécessitant aucune connaissance bibliothéconomique pour un premier usage : une recherche à la Google Du bruit peut-être mais surtout pas de silence ! Différents angles de vision des résultats de recherche et permettant la restriction à des sous-ensembles de ces résultats : les facettes Des stratégies de rebond : le nuage de mots Un tri des résultats par niveau de pertinence. Des contenus enrichis : extrait du document, biographie, contenus associés, critiques, recommandations La parole à l’usager : commenter un document, lui attribuer Un modèle : une note, rédiger une critique, lui attribuer un mot clé… Version courte : Une recherche à la Google, avec facettes, nuage de mots et fonctions Web 2.0. Tosca consultants
  • 8. Les récentes évolutions des interfaces d’interrogation des catalogues : l’opac de nouvelle génération8 Écran de saisie de la requête : dépouillé, sans proposition de choix d’accès… Une recherche à la Google Écran d’affichage des résultats : facettes et nuage de mots 2 modes de présentation des résultats Je prends connaissance des résultats, en m’intéressant Je feuillette les résultats à leur présentation synthétique : les facettes 3 décision de poursuite : restreindre, rebondir, recommencerJe décide de restreindre lesrésultats en choisissant Je décide de relancer une nouvelle requête J’abandonne etl’occurrence d’une facette en sélectionnant un terme qui me semble passe à une pertinent dans le nuage de mot nouvelle requête Tosca consultants
  • 9. Les récentes évolutions des interfaces d’interrogation des catalogues : d’autres approches9 L’opac de nouvelle génération ne répond pas au besoin de feuilletage et plus largement au besoin de découverte de l’usager qui n’a pas un mot précis à rechercher. Les systèmes de gestion de bibliothèque commencent à générer des listes XML/HTML des nouvelles acquisitions par domaine et par genre littéraire et niveau de public… ….à condition que ces informations figurent dans la notice ! Autre solution mise en œuvre des nuages de mot proposés en amont de toute recherche D’autres techniques interviennent notamment pour la présentation graphique des résultats et parfois pour la découverte d’une Tosca consultants ensemble limité de références. Voir par exemple Amaznode.
  • 10. Les 5 axes d’amélioration des interfaces d’interrogation des catalogues10 Si on laisse de côté ces interfaces graphiques, généralement adaptées à la découverte d’un ensemble limité de références, quelles peuvent être les améliorations apportées aux interfaces d’interrogation des catalogues ? 1. Intégrer le besoin de feuilletage 2. Mieux prendre en compte les attentes des internautes 3. Réaliser des interfaces plus humaines, moins froides 4. Adapter l’interface à l’accès nomade 5. Enrichir les possibilités de navigation grâce au web sémantique Tosca consultants
  • 11. Les 5 axes d’amélioration des interfaces d’interrogation des catalogues11 1. Intégrer le besoin de feuilletage Les nouvelles interfaces doivent prendre en compte la diversité des modes d’accès : o à partir d’une référence bibliographique précise o à partir d’une idée plus ou moins bien formulée de recherche o sans idée précise mais en limitant le domaine de la recherche (un livre en gros caractères, un roman policier finlandais, un roman du terroir, ce qui sort beaucoup…) Les nouvelles interfaces doivent exploiter les richesses des catalogues des bibliothèques : Dewey, cotation, langue originale du document, sujet … mais aussi et surtout genre littéraire, public et niveau de lecture Tosca consultants
  • 12. Les 5 axes d’amélioration des interfaces d’interrogation des catalogues 12 2. Mieux prendre en compte les attentes des internautesBesoin d’immédiateté dans Adoptezune communication de service et laisser de côté lal’échange communication institutionnelleBesoin d’anonymat, de protection Incitez l’internaute à s’identifier en lui proposant des services quides données personnelles répondront à ses centres d’intérêt (diffusion sélective d’information !)Des ergonomies accessibles à Proposez des outils dépouillés, avec peu de fonctions, deschacun interfaces adaptés aux primo-utilisateurs Utilisez des termes du langage courant, proposez des aides (vidéo)Un accueil prévenant à l’utilisation et de la médiation lorsque cela devient trop compliquéUne offre de services simples à Simplifiez les règles de gestion (prêt, réservation…)utiliser Tosca consultants
  • 13. Les 5 axes d’amélioration des interfaces d’interrogation des catalogues 13 3. Réaliser des interfaces plus humaines, moins froidesÉcrivez comme vous Adoptez une communication adaptée aux réseaux sociaux et à un échangeparlez s’effectuant sur un pied d’égalité Une belle image vaut mieux qu’un long discours. Plus de catalogue sans extraitPrivilégiez l’image du document primaire, sans la jaquette…Communiquez en Mettez à profit la vidéo (pour le mode d’emploi de l’outil ou de la bibliothèque commevidéo pour les commentaires sur les documents avec par exemple des vidéos de l’auteur)Interrogez les Les suages apprécient-ils les outils mis à leur disposition ? les trouvent-ils facilesusagers utiliser ? efficaces ?...Mettez en valeur les Valorisez les commentaires, leurs critiques,usagers leurs recommandations… Tosca consultants
  • 14. Les 5 axes d’amélioration des inter- faces d’interrogation des catalogues14 4. Adapter l’interface à l’accès nomade 6 milliards de portables http://techno.lapresse.ca/nouvelles/mobilite/201210/11/01- 4582309-le-monde-compte-6-milliards-dabonnes-a-un-service- cellulaire.php Des études sur les attentes prioritaires des usagers pour l’accès mobile aux bibliothèques http://www.thedigitalshift.com/2012/02/mobile/the-state-of- mobile-in-libraries-2012/ Réalisez des applications mobiles et proposez un accès spécifique à votre portail ! Tosca consultants
  • 15. Les 5 axes d’amélioration des interfaces d’interrogation des catalogues15 5. Enrichir les possibilités de navigation grâce au web sémantiqueL’adoption d’un modèle de données - les FRBR - qui ne soit plusspécifique aux bibliothèques ouvre deux possibilités nouvelles.o Les bibliothécaires récupéreront les données produites par les éditeurs, les producteurs, les auteurs... afin d’automatiser la constitution du catalogue et d’en enrichir les Ne reste qu’à adopter contenus. un nouveau code deo Le public disposera automatiquement de toutes les catalogage (type RDA) et informations disponibles sur le Web relatives à une œuvre, à bâtir des référentiels à un auteur... universels de noms deLes bibliothèques vont ainsi pouvoir se doter d’outils qui leur personne, d’œuvres…permettront de faire jeu égal Amazon etGoogle Livres. Tosca consultants
  • 16. Merci de votre attention !16 Service de veille sur les mutations des bibliothèques disponible sur ou par fil RSS http://twitter.com/statuses/user_timeline/74480543.rss Toutes les coordonnées sont en page veille : http://www.toscaconsultants.fr/veille.htm Tosca consultants