Your SlideShare is downloading. ×
2012 morosite du_marche_des_logiciels_de_bibliotheque
2012 morosite du_marche_des_logiciels_de_bibliotheque
2012 morosite du_marche_des_logiciels_de_bibliotheque
2012 morosite du_marche_des_logiciels_de_bibliotheque
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

2012 morosite du_marche_des_logiciels_de_bibliotheque

1,488

Published on

2012 : morosité du marché des logiciels de bibliothèque / Marc Maisonneuve in Archimag, n°262, mars 2013. - (p. 30 - 33). …

2012 : morosité du marché des logiciels de bibliothèque / Marc Maisonneuve in Archimag, n°262, mars 2013. - (p. 30 - 33).
Compte rendu de l'enquête annuelle de Tosca consultants sur la diffusion des logiciels métier pour bibliothèque

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,488
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
69
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. [outils] 2012 : morosité du marché des logiciels de bibliothèque Plus volumineux en 2012, Services, BiblioMondo France, SirsiDynix, sont celles d’Aesis Conseil (161 postes) le marché des logiciels de Cadic Services, GFI Progiciels, Ex Libris de Kentika (375 postes) de Dip Systèmes France, AFI, Infor France, CRDP Poitou- (450 postes) d’Infor France (500 postes) gestion de bibliothèque Charentes, C3RB Informatique, Décalog de Décalog (793) , d’AFI (925 postes), souffre pourtant une et Archimed. Ces 14 éditeurs détiennent d’Archimed (2.000 postes) et de Biblio- nouvelle fois d’une baisse 86 % des parts de marchés, les 30 autres Mondo (2.617) qui fait migrer les anciens entreprises se partageant moins de 7 mil- clients d’Ineo Media System sur ses en valeur. Il est toujours lions de chiffre d’affaires. propres produits. partagé entre quelques Si le montant du marché est relativement assez grands éditeurs et fiable car il s’appuie en grande partie sur n bibliothèques municipales de très petits, avec des l’examen des comptes publiés par les en- treprises, le volume des ventes résulte de Les bibliothèques municipales ont retenu ventes très disparates selon la compilation de données déclaratives, 929 logiciels ou services en ligne, soit les types d’établissement. correctes dans l’ensemble, mais avec par- 78 % des ventes en volume (voir gra- Une nouvelle génération fois des chiffres arrondis généreusement phique 2). Au total, 17 entreprises inter- par des commerciaux peu scrupuleux. À viennent dans ce secteur. AFI et C3RB de produits pourrait cette première difficulté, s’ajoute la com- annoncent le même total de 214 produits bouleverser le paysage. plication qu’introduit le développement vendus, talonnant Décalog qui déclare du Saas (Software as a service) et plus 220 ventes. Viennent ensuite Microbib 1. nouvelle baisse généralement de la vente sous forme d’un (91 produits diffusés aux bibliothèques l abonnement. Ainsi pour mieux évaluer municipales), Archimed (43), Crescendo e marché 2012 des logiciels de ges- l’évolution en volume, il est prudent d’éli- Systèmes (28), Infor France (24), Biblio- tion de bibliothèque connaît une miner tous les abonnements annuels qui Mondo France (18), BibLibre (14), Biblix nouvelle baisse à 38 millions d’eu- représentent plus justement l’état du parc Systèmes (13), Aesis Conseil (11), SirsiDy- ros alors que le volume des ventes de clientèle que les nouvelles ventes réali- nix (9), Amanager (7), AJLSM (5), Segi- semble croître très fortement avec sées dans l’année. Une fois cette correction log (3), PuntXarxa (1) et le laboratoire 1 845 solutions livrées contre 1 429 l’an effectuée, le volume des ventes constatées Document numérique et usages (1). passé (voir graphique 1). À l’aune du chiffre en 2012 tombe à 1 199 logiciels. Les logiciels libres continuent leur percée d’affaires 2012, les grands éditeurs du sec- auprès des collectivités avec des ventes teur sont ceux dont les ventes dépassent produits les plus vendus significatives enregistrées par BibLibre, un million d’euros : OCLC, Biblibre, PMB Aesis Conseil et AJLSM. Le marché des Apparaissent alors les produits les plus gestionnaires d’EPN semble connaître un vendus en 2012 : des opacs (online pu- renouveau avec le remplacement des pro- repères blic access catalog) de nouvelle généra- duits Ineo Media system par ceux de Bi- tion (103 exemplaires d’AFI Opac 2.0, blioMondo, la montée en puissance d’Aesis les conditions 107 exemplaires d’Opac3D de Décalog) et Conseil et le début de diffusion du produit de l’enquête des systèmes de gestion de bibliothèque espagnol Aula X de PuntXarxa. Les biblio- (42 exemplaires d’AFI Nanook et 54 exem- thèques devraient tirer profit de l’arrivée Enquêté réalisée en janvier 2013 par Tosca plaires d’AFI Pergame Web 2.0, 73 exem- de nouveaux concurrents dans ce secteur. Consultants auprès de 44 fournisseurs de plaires de Microbib, 170 exemplaires de progiciels métier ou de services en ligne pour l’une ou l’autre des versions d’Orphée). nbibliothèques gestion de bibliothèque. n Si l’on examine la taille des configura- départementales de prêt tions vendues c’est-à-dire le nombre total à www.toscaconsultants.fr/logiciel.htm de postes informatiques correspondant Les bibliothèques départementales de aux ventes 2012, les meilleures ventes prêt ont comme précédemment retenu les30 archimag n° 262 mars 2013
  • 2. offres d’Archimed (8 ventes d’Ermes Por- n bibliothèques d’université Les catalogues des fournisseurs totalisenttail) et de C3RB (1 Orphée BDP et 2 POM), aujourd’hui 146 offres - pour 142 pro-mais se sont également tournées vers les Si l’on se limite à la diffusion des logi- duits différents, certains produit openproduits d’Infor France (1 référence V- ciels en laissant de côté les abonnements source se trouvant au catalogue de plu-Smart) et de Décalog (1 Karvi). Les BDP à des services en ligne (416 abonnements sieurs fournisseurs - se répartissant entreont désormais un choix plus large qu’au différents référencés par Ebsco Informa- 64 logiciels en diffusion traditionnellecours de ces dernières années. tion Service et 5 par Swets Information (cession de droit d’utilisation et installa- Services) et les 54 références du CRDP tion sur matériel du client ou d’un tiers),nbibliothèques de comité de Poitou-Charentes, les bibliothèques 66 logiciels en diffusion mixte (cessiond’entreprise d’université n’ont acheté que 77 produits de droits d’utilisation ou abonnement à en 2012, se répartissant de la manière un service en ligne) et 16 offres d’abon-Les bibliothèques de comité d’entreprise suivante : Ex Libris France (23 produits nement à des services en ligne. L’offrese sont tournées vers les offres de Décalog vendus), BibLibre (14), OCLC (12), Infor semble basculer sur le mode Saas à un(8 produits vendus), de Microbib (2 produits France (7), SirsiDynix (6), Kentika (4), rythme très soutenu. Les bibliothèquesvendus) et de Kentika (1 produit vendu). GB Concept (3), AJLSM (3), le laboratoire d’école (BCD et CDI), les bibliothèques Document numérique et usages (2), JLB d’université et les bibliothèques spécia-n bibliothèques d’école Informatique (2) et Archimed (1). lisées, principales clientes du CRDP de Poitou-Charentes, d’Ebsco InformationLes bibliothèques d’école, BCD et CDI, nbibliothèques spécialisées Service et de Swets Information Servicescontinuent de plébisciter les produits du et autres types de client ont déjà largement opté pour le modeCRDP de Poitou-Charentes, commerciali- Saas alors que les bibliothèques munici-sés principalement sous forme d’abonne- Hors CRDP de Poitou-Charentes (293 pro- pales demeurent encore très attachées àment avec 6 321 exemplaires d’un produit duits), Ebsco Information Service la diffusion traditionnelle des produits.de la gamme BCDI et 4 566 exemplaires (179 abonnements) et Swets Information Les modes de financement des outilsd’e-sidoc, un véritable outil de décou- Services (33 abonnements), les biblio- informatiques des collectivités, qui béné-verte. Si les chiffres des autres fournis- thèques spécialisées ont choisi 157  pro- ficient de subvention à l’investissementseurs sont beaucoup plus modestes, cela duits : JLB Informatique (26 produits), et qui peinent davantage à mobiliser destient également au mode de calcul, car il Kentika (25), GB Concept (22), Décalog budgets de fonctionnement, expliquents’agit des ventes nouvelles et non d’abon- (18), Cadic Services (15), Dip Systèmes (11), probablement en grande partie cette si-nements. Microbib annonce 7 références Amanager (8), AJLSM (8), BiblioMondo tuation ; l’autre facteur étant la présencede Microbib-Novalys Monosite, Décalog France (5), BibLibre (5), Microbib (4), Ar- d’une offre locale de petits systèmes dont2 références d’e-Paprika et de l’Opac3d. chimed (4), VTLS Europe, SL (2), Naoned les éditeurs n’ont pas toujours l’enver-Le laboratoire Document numérique et Systèmes (2), le laboratoire Document nu- gure pour imposer à leurs clients un nou-usages réalise quant à lui une expérimen- mérique et usages (1) et Ex Libris (1). veau modèle économique qui se traduittation portant sur l’adaptation de Visual par une facturation récurrente.Catalog aux besoins de 11 lycées de l’aca- 2. d’où viendront lesdémie de Paris, en intégrant à ce logiciel systèmes de gestion de dualitédes fonctions collaboratives d’indexation bibliothèque nouvellematière et systématique. génération ? Sans trop caricaturer la situation, nous sommes face, d’une part, à une offre por- tée par des fournisseurs internationaux qui optent massivement pour le modèle économique associé au mode Saas et qui sont suivis par quelques grands éditeurs nationaux (public ou privés) et, d’autre part, à une offre de fournisseurs natio- naux de taille plus modeste qui privi- légient une diffusion traditionnelle. Tosca Consultants Va-t-on rester dans cette dualité ou le marché basculera-t-il massivement vers 0 1 2 3 4 5 6 0 7 8 9 0 2 1 00 00 00 00 00 00 00 00 00 00 01 01 01 le modèle économique que choisissent é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 é2 ch ch ch ch ch ch ch ch ch ch ch ch ch les grandes entreprises du secteur ? r r r r r r r r r r r r r Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma Ma L’adoption du code de catalogage RDAGraphique n°1. Évolution du marché en valeur (chiffres en M€ courants).  archimag n° 262 mars 2013 31
  • 3. [outils]  L’un des aspects positifs d’une telle évolu- sont en moyenne de très petite taille – en (Ressources : Description et Accès) par tion serait de voir le marché français rede- comparaison avec les bibliothèques nord- les trois bibliothèques nationales des venir attractif pour des fournisseurs qui américaines – vont-elles vraiment avoir États-Unis dès 2013 pourrait favoriser s’en sont aujourd’hui un peu détournés - les moyens humains et financiers d’implé- menter les FRAD dans leurs nouveaux sys- tèmes de gestion de bibliothèque ?  Ne serait-il pas plus raisonnable d’envi- Bibliothèques spécialisées et autres clients sager une implémentation des FRAD dans 13 % les seuls systèmes des agences bibliogra- Bibliothèques d’université phiques avec un mécanisme informatique 6% à définir (type web service) permettant Bibliothèques d’école de solliciter les données d’autorité lors de 1% l’affichage d’une notice ou même en phase Bibliothèques départementales de prêt 1% de recherche ? Une telle possibilité semble Bibliothèques de comité d’entreprise adaptée aux besoins d’un grand nombre de 1% Tosca Consultants bibliothèques françaises ; les difficultés à Bibliothèques municipales traiter pour y parvenir sont nombreuses, 78 % ne serait-ce que l’adaptation des outils de production de l’information biblio- Graphique n°2. Ventilation des ventes par secteur (hors CRDP graphique dont sont équipées les deux de Poitou-Charentes, Ebsco Information Service, Swets Information Services). agences bibliographiques nationales. Mais quelle alternative peut-on sérieu- un mouvement rapide de réinformatisa- fermeture de bureau en France ou forte sement envisager ? Alors que les biblio- tion des bibliothèques américaines, plus réduction d’effectif avec en contrepartie des thèques font face à une crise du public, ou moins contraintes de s’équiper d’un interventions s’effectuant depuis l’étranger va-t-on demander aux agents des biblio- système supportant les modèles de don- et dans la langue choisie par le fournisseur ! thèques de consacrer plus de temps au nées qui sont au cœur du nouveau code De nouvelles solutions seront proposées et signalement de leurs collections et à la de catalogage : les FRBR et les FRAD. le choix s’élargira de manière significative. création d’autorités ? Pour une fois, les Si les agences bibliographiques fran- conditions semblent converger pour çaises - BNF pour la lecture publique, n second scénario que se bâtissent de grands projets de Abes pour l’enseignement supérieur – mutualisation. L’Abes y travaille déjà, à adoptent également assez rapidement Les besoins des bibliothèques fran- la demande des établissements utilisant RDA, les FRBR et les FRAD, les biblio- çaises deviennent très spécifiques, les ses services, avec la préparation d’un sys- thèques françaises seront également éditeurs nationaux sont les mieux pla- tème de gestion de bibliothèque mutua- incitées à se rééquiper. cés pour préparer des solutions adap- lisé. La BNF pourra-t-elle rester à l’écart tées à ces particularités. d’un tel mouvement et l’État laisser les n premier scénario L’adoption de RDA par les pays euro- bibliothèques de lecture publique et les péens ne fait guère débat. Chacun y vien- bibliothèques scolaires trouver seules les Les besoins des bibliothèques françaises dra tôt ou tard, de manière groupée ou en solutions techniques pour l’implémenta- continuent d’être à l’image des ceux des ordre dispersé. Tout cela ne préjuge pas tion des FRBR et des FRAD ? Je ne peux autres bibliothèques du monde occidental, du scénario d’adoption de RDA. De mon même pas l’imaginer. n la position des entrewprises internationales point de vue, deux possibilités extrêmes se renforce. sont envisageables. Marc Maisonneuve Les entreprises internationales du secteur,  L’adoption de RDA s’effectue dans [marc.maisonneuve@toscaconsultants.fr. bénéficiant de l’antériorité de l’adoption la continuité sans changer l’articulation à www.toscaconsultants.fr] de RDA aux États-Unis, auront alors un entre les bibliothèques et les agences système prêt à l’emploi qu’elles pourront bibliographiques : chacun dispose de ses (1) Environ 10 000 BCD et CDI, 15 600 lieux de proposer en mode Saas uniquement aux propres outils et l’on continue de récupé- lecture publique selon le ministère de la Culture : bibliothèques françaises. La menace pour rer si l’on en a envie des notices dont le à www.culturecommunication.gouv.fr/ les entreprises françaises est de se laisser chargement fait l’objet de traitements par content/download/39884/320567/file/ distancer par leurs rivales internationales lot comme aujourd’hui. La richesse des Biblioth%C3%A8ques%20municipales%20 faute d’avoir suffisamment anticipé les FRBR et la complexité des FRAD posent synth%C3%A8se%202010.pdf investissements nécessaires à la réécriture tout de même question. Les 28 000 à Il faut y ajouter quelques milliers de bibliothèques des systèmes de gestion de bibliothèque. 30 000 bibliothèques françaises (1) qui spécialisées et de bibliothèques d’université.32 archimag n° 262 mars 2013
  • 4. les progiciels commercialisés au 1er janvier 2013 Logiciel Logiciel également également Licence libre disponible Licence libre disponible Le fournisseur Ses progiciels Le fournisseur Ses progiciels ou open source sous forme ou open source sous forme d’abonnement d’abonnement à un service à un service Aesis Conseil WebKiosk Oui Ever Team Flora MediaKiosk Oui OpenFlora Oui Agence Française AFI Nanook Oui Oui Module Flora compatible Informatique (AFI) Pergame Major + Micro Oui avec OpenFlora AFI Pergame Web 2.0 Oui Oui Ex Libris France Aleph 500 Oui AFI Opac 2.0 Oui Oui Rosetta AFI Multimédia Oui Oui Primo Oui AJLSM Pleade Oui Sfx Oui Notix Oui bX Oui Amanager YooLib Oui* Alma Oui Archimed Aloès et Aloès BDP Oui GB Concept Alexandrie Oui Infodoc Oui GFI Progiciels absysNet Ermes Portail Oui Infor France V-Smart Ermes EPN Oui Iguana Watchdoc V-Link MobiLitté Oui* V-Sources Libflypro V-insight Assistere Xthèques Innovative Interfaces Sierra Oui Xopac France Millennium Oui As-Web ResearchPro As-Abonnements Encore Synergy Oui As-Ouvrages ERM Web-Enquêtes WebBridge LR BibLibre Koha Oui JLB Informatique JLB-Net Bibliothèques Oui AFI Opac 2.0 Oui JLB-Net Portail Oui Drupal/Drupac Oui Kentika Kentika V2 Full Web + Biblio, Oui Omeka Oui Full text, PDF Review Piwik Oui Laboratoire Document Visual Catalog WebKiosk Oui numérique et usages Drupac / ERM Oui (université de Lorraine) BiblioMondo France PortFolio Oui Logiq Systèmes Co-Libris 6 Oui Concerto Oui Co-Libris Web Oui Zone Oui OPAC Web InMedia Oui Co-Libris 7 Oui InMagazine Oui Médial Belink Solution Gedidoc MondoPC Oui Gediweb Oui Biblix Systèmes Biblix Net Microbib Microbib-Novalys Monosite C3rb Informatique Orphée Média Oui Microbib-Novalys Multisites Orphée BDP Oui Microbib-Webiblio Orphée Micro Oui WebOne Orphée Premier Oui Portail Web POM pour Joomla Oui Naoned Systèmes Mnesys Archives Oui POM Oui Mnesys Portail Oui* BOM/NOM OCLC WorldShare Management Oui* Cadic Services Cadic Intégrale Oui System Consortium ORI-OAI ORI-OAI Oui Contentdm Oui CRDP de Poitou-Cha- BCDI 2011 Collége-Lycée Oui QuestionPoint Oui rentes BCDI 2011 Agricole Oui EZproxy Oui BCDI 2011 Spécial Oui License Manager Oui BCDI 3 Ecole Progilone Koha Oui e-sidoc Oui PuntXarxa (Aplicacions Aula.X Oui Multimedia Interactives) BCDI Web Segilog Milord Crescendo Systèmes Cassiopée Standard SirsiDynix Symphony Oui Cassiopée Evolution Horizon Oui Cassiopée InterCo SirsiDynix Porfolio Oui Progiciel Cassioweb Enterprise Oui Décalog Carthame Director’s Station Oui Paprika CS2 Web Reporter Oui e-Paprika Oui eResource Central Oui Karvi Oui Oui Swets Information SwetsWise ERM Oui* EPM Services SwetsWise Access & Oui* Opac3d Discovery e-Sézhame Tamil Koha Oui Sézhame2 Oui Portor Oui Dip Systèmes e-Dip Ready Oui Tod Oui e-Dip Portail Oui VTLS Europe, SL Virtua Oui e-Dip OAI Vital Oui e-DIP Biblio Oui Chamo Oui e-Dip SPOOL, e-Dip Mail MozGo Oui e-Dip ISI, e-Dip DSI, e-Dip Oui Visualizer Oui PubliWeb Vortex Oui Ebsco Information Service Ebsconet ERM Essentials Oui* Fastrac Ebsco A-to-Z Oui* légende : * uniquement LinkSource Oui* Ebscohost Integrated Search Oui* Ebsco Discovery Service Oui* Ebsconet Usage Conso- Oui* lidation Ebsconet Subscription Oui* Management Ebscohost Research Oui* Database eBooks on Ebscohost Oui* Ebscohost Collection Oui* Manager archimag n° 262 mars 2013 33

×