Journal   el watan du 27.06.2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Journal el watan du 27.06.2012

on

  • 8,248 views

 

Statistics

Views

Total Views
8,248
Views on SlideShare
8,248
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Journal   el watan du 27.06.2012 Journal el watan du 27.06.2012 Document Transcript

  • ■ EURO-2012El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Mercredi 27 juin 2012 Espagne-Portugal pour la finale et pour la gloire ÉDITION DU CENTREN° 6597 - Vingt-deuxième année - Prix : Algérie : 15 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com LIRE EN PAGE 26 TOMATE INDUSTRIELLE Réouverture ■ Huit unités viennent de v bénéficier d’un soutien BADR, allant du financier de la B rachat de leurs dettes auprès des de huit usines autres banques à l’attribution campagne de crédits de ca permettant perm d’acquérir la matière d’a première auprès des pre agriculteurs ag ■ La filière emploie environ 140 000 en travailleurs. Les tra huit unités h ont nécessité chacune un investissement d’environ 200 milliards de centimes et disposent d’une d capacité de 750 t/ c jour. PHOTO : D. R. LIRE L’ARTICLE DE ALI TITOUCHE EN PAGE 7 PRATIQUE ILLÉGALE LE DGSN, ABDELGHANI HAMEL, L’A AFFIRMÉ HIER DE CHIRURGIE DENTAIRE CINQ SYRIENS «LE TERRORISME DANS ARRÊTÉS À ALGER ■ Des praticiens étrangers non diplômés exercent en LES VILLES EST NUL» ■ Le DGSN omet de signaler que le toute impunité dans les marchés, les cafés et autres commerces à travers le pays ■ Le conseil de l’Ordre terrorisme a frappé tout récemment deux des dentistes s’est constitué partie civile et dénonce villes à grande densité de population, la prolifération de ces «praticiens» étrangers. Tizi Ouzou et Bouira ■ M. Hamel est LIRE L’ARTTICLE DE DJAMILA KOURTA EN PAGE 5 également revenu sur son projet de retraitCONTRIBUTION Par Tarek Mira de la police des stades. LIRE L’ARTICLE DE K. SACI EN PAGE 3 Quelle Constitution AFFAIRE DU PORT D’ALGER et quel processus PHOTO : B. SOUHIL DEUX POLICIERS ET UN CIVIL de légitimation ? LIRE EN PAGE 6 SOUS MANDAT DE DÉPÔT LIRE L’ARTICLE DE SALIMA TLEMÇANI EN PAGE 3 PUBLICITÉ
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 2 L’ACTUALITÉABDELKADER CHERRAR. Membre du Comité central du FLN«Belkhadem manœuvre pour l’organisation d’une élection présidentielle anticipée» Propos recueillis par cles du pouvoir pour barrer la route rentrer dans les rangs ? et aux revendications des couches les Omar Berbiche à Belkhadem dans la perspective de Nous avons le temps pour nous. plus défavorisées de notre société. Le la prochaine présidentielle. Où est la Chaque jour, Belkhadem suscite de FLN est et doit rester le grand parti du Lors de la dernière session du Co- vérité dans tout cela ? nouveaux mécontentements. Que dira- peuple qu’il a été. Il ne faut pas oubliermité central du FLN, le secrétaire Personne ne nous instrumentalise, t-il demain, lorsque le remaniement du que Belkhadem et certains membres dugénéral du parti, M. Belkhadem, a op- personne ne nous dicte quoique ce gouvernement aura lieu, aux soixante- bureau politique qui le soutiennent en-posé au mouvement de redressement, soit. Il y avait un mécontentement, des dix personnes auxquelles il a promis un core ont été membres du CC du temps duqui réclame son départ de la tête du questionnements sur la gestion uniper- portefeuille ? Déjà, la grogne touche les parti unique. Belkhadem était lui-mêmeparti, le plébiscite qu’il aurait obtenu sonnelle du parti. Il y eut un mouvement députés membres du CC écartés de l’en- membre du BP en 1990. Par ailleurs,du CC par des voix que vous contestez. organisé de contestation qui a vu le jour cadrement des structures de l’APN dont le FLN a toujours été traversé par desPeut-on revenir succinctement sur les il y a presque deux ans. Par contre nous au moins cinq postes ont été réservés par courants, y compris du temps du partipéripéties de ce vote ? PHOTO : D. R. sommes déterminés à le déboulonner du lui-même à des hommes d’affaires. En unique. Aujourd’hui, il y a une sainte Il n’y a eu ni vote, ni ouverture de la poste de SG qu’il usurpe et lui barrer la un mot comme en cent, nous sommes dé- alliance de tous les courants pour sortirsession, ni constitution du bureau de la route de 2014, même s’il utilise tous les terminés et ses menaces de nous exclure Belkhadem. Il n’a autour de lui que lesession. Il est entré par la force, utilisant Abdelkader Cherrar stratagèmes pour se maintenir et nous su- n’y changeront rien. courant opportuniste.plus d’une centaine de personnes étran- bodorons qu’il est prêt à lancer toutes ses De nombreux caciques du parti Faut-il mettre le FLN au musée pourgères au CC, son groupe du CC se tenait postes de ministres, d’ambassadeurs, de forces pour créer une crise et obliger le dont certaines figures ont fait les préserver le FLN de Novembre commeuniquement sur la tribune, il a exhibé une sénateurs. Il a aussi menacé les plus vul- président à organiser l’élection présiden- «beaux jours» du parti unique se le réclament beaucoup de nationalistesfeuille que personne n’a pu lire ni vérifier nérables, des fonctionnaires notamment tielle anticipée début 2013. Belkhadem retrouvent dans un même combat et qui plaident pour interdire l’utilisa-le contenu sous les cris d’«irhal». Il était et des cadres d’institutions et d’organis- est aujourd’hui hors contrôle. Il n’est mu animent pour certains d’entre eux le tion du sigle du FLN et sa mémoirenoir, rapetissé, recroquevillé entre ses mes publiques. Malgré cela, les défec- que par son ambition de devenir prési- mouvement de redressement après pour des ambitions de pouvoir ?baltaguia qui essayaient de l’applaudir et tions ont été marginales, vite comblées dent. Il n’obéit qu’à sa stratégie de prise être tombés en disgrâce aux yeux de la Je ne pense pas que le vrai FLN aitde le plébisciter. Devant l’incapacité de par d’autres membres du CC écœurés par de pouvoir et il est décidé à entrer en direction actuelle du FLN. Quelle peut terminé sa mission libératrice et dese faire entendre et de retourner la salle les méthodes de Belkhadem. rébellion contre le président lui-même. être la crédibilité d’un tel attelage hé- construction de l’Etat national juste auà son avantage, il a déclaré la levée de la Pour certains analystes, la résur- Maintenant si d’autres personnes ou téroclite aux ambitions et sensibilités moment où il opère sa mue pour devenirséance et a quitté la salle. rection à la dernière réunion du CC groupes de personnes sont ravis de voir aussi divergentes ? un parti démocrate et démocratique. Plus Le mouvement de redressement a de Belkhadem que les animateurs déchoir Belkhadem, tant mieux pour eux Ils sont membres du CC. Il s’agit d’an- tard, ça sera une autre question. Il est vraimontré des signes de division après les de votre mouvement donnaient pour ! Nous, nous ne voyons que l’intérêt de ciens moudjahidine qui donnent au mou- qu’entre le FLN des masses populairestravaux du CC et la reconduction de politiquement fini et hors course est notre parti. vement sa caution et sa légitimité, même et un FLN de Belkhadem au serviceBelkhadem à la tête du parti. Reposi- le signe évident d’un puissant soutien Quel avenir à présent pour le mou- s’ils sont des figures du parti unique. Ce d’une caste de nantis et de milliardaires,tionnements opportunistes… dont bénéficierait le secrétaire géné- vement de redressement après les sont eux qui nous relient au mouvement de la corruption et de l’argent sale, le Certains membres du CC ont quitté le ral du parti de la part de Bouteflika. résultats obtenus par le FLN sous la national et aux valeurs de Novembre préserver des faussaires et des usurpa-mouvement avant la date du CC. Il faut D’autres estiment que votre mouve- direction de Belkhadem aux dernières dont s’est départi Belkhadem qui veut teurs serait une obligation et un devoirdire que Belkhadem a usé de la politique ment n’a rien de spontané et qu’il est législatives et la messe dite au CC en sa faire du FLN un parti ultra-libéral tour- de mémoire vis-à-vis de la génération dede la carotte et du bâton, promettant des à son tour instrumentalisé par des cer- faveur ? Allez-vous rendre les armes et nant le dos aux attentes, aux aspirations Novembre. O. B. ANDRÉ PARANT, NOUVEL AMBASSADEUR SITUATION SÉCURITAIRE AU SAHEL DE FRANCE EN ALGÉRIE Rencontre des chefs des services «Une nouvelle impulsion aux relations de renseignements africains La crise sahélo-sahélienne n’en finit pas de le Mali vit une crise sans précédent, entre les deux pays» susciter rencontres et réunions au sommet. Après le bal diplomatique qui a animé Alger dont les risques de débordements aux pays frontaliers ne sont pas à écarter. ces dernières semaines, une rencontre des Ahmed Ouyahia a souligné, dans sonL eExcellencedonner une «nouvelle impulsion» et Son nouvel ambassadeur de France en Algérie,était venu de André Parant, a indiqué que le moment une français. Pour M.Parant, la relation entre l’Algérie et la France est «unique par la force et la densité des liens historiques, politiques, économiques et humains qui services de renseignements et de sécurité africains a eu lieu hier avec la présence du allocution d’ouverture des travaux, le rôle «primordial» du Comité international des«nouvelle ambition» à la relation entre l’Algérie et la existent entre nous». «Elle est aussi essentielle de par Premier ministre, Ahmed Ouyahia. Il s’agit services de renseignements et de sécuritéFrance. «Le moment est venu de lui donner (relation notre capacité à résoudre ensemble un certain nombre de la 9e session du Comité international des africains (CISSA) dans la préservation dealgéro-française) une nouvelle impulsion, une nou- de défis communs, dont dépendra très largement notre services de renseignements et de sécurité la paix et de la sécurité en Afrique. «La africains (CISSA), qui a vu aussi la présence préservation de la souveraineté de nosvelle ambition et de lui conférer toute l’envergure mais avenir», a ajouté M. Parant qui a souligné que cette du président de la Commission africaine, pays et des acquis de nos indépendancesaussi la sérénité et la chaleur qui conviennent», a dé- relation «mérite, par conséquent, toute notre attention Jean Ping, et du directeur général sortant demeurent une quête permanente et uneclaré M. Parant à la presse à l’issue de l’audience que et tous nos efforts ». «Au moment où l’Algérie célèbre du CISSA, Mohamed Atta El Moula Abbès, préoccupation de tous les instants», alui accordée, avant-hier, le président de la République, le 50e anniversaire de son indépendance, il est temps et du chef des services de renseignements indiqué M. Ouyahia, ajoutant que le rôle duAbdelaziz Bouteflika. «Comme je l’ai dit au président d’encourager la mise en œuvre de ce partenariat d’ex- turcs. Sous le thème «Travaillons ensemble CISSA est «primordial dans la préservationBouteflika, représenter la France en Algérie est à la ception dont le président Bouteflika a souvent parlé, pour faire face aux défis sécuritaires de la paix et de la sécurité en Afrique, eufois un grand honneur et une lourde responsabilité. Je notamment dans le message qu’il a adressé à M. Fran- nationaux, régionaux et continentaux grâce égard à la définition des menaces, leurcrois, en effet, que la relation entre les deux pays ne çois Hollande immédiatement après son élection» à la à l’ancrage historique et à la solidarité», anticipation et leur neutralisation» par cese compare à aucune autre», a poursuivi le diplomate tête de l’Etat français. cette 9e session intervient alors que comité. R. P.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 3 L’ACTUALITÉ AFFAIRE DE L’AGENT QUI A TIRÉ SUR LE DGSN, ABDELGHANI SON COMMISSAIRE AU PORT D’ALGER HAMEL, L’A AFFIRMÉ HIER Deux policiers et un civil «Le terrorisme dans les villesplacés sous mandat de dépôt est nul» e directeur général de la Sûreté nationale, le gé- ● L’affaire de la tentative d’assassinat du commissaire du port d’Alger connaît un nouveau rebondissement ● Deux agents relevant de la brigade de la police des frontières, dont l’auteur des tirs, ainsi qu’un civil ont été placés sous mandat de dépôt ● L’enquête interne ouverte L néral-major Abdelghani Hamel, a indiqué, hier à Alger, que «le terrorisme dans les villes est nul». Le DGSN, qui répondait aux questions des journalistes lors d’un point de presse tenu en marge des journées par la Sûreté nationale s’intéresse au climat de travail dans le service de la victime. d’information sur les activités de la sûreté de wilaya uelques semaines après vase». Selon nos sources, le d’Alger, a rappelé les efforts fournis par les servicesQ l’incident qui a failli coûter la vie (vers lafin du mois de mai dernier) au policier aurait essuyé un refus à sa demande de congé intro- duite après sa mutation au poste de sécurité dans la lutte antiterroriste, particulièrement dans le volet qui concerne le recrutement dans les villes au profit des groupes terroristes. «Les jeunes citadins ne rejoignent plus les groupes terroristes», a-t-il précisé.commissaire principal, chef de de la Pêcherie. «Le commis-la brigade de sécurité du port saire a refusé, mais le policier M. Hamel a indiqué par ailleurs que la couverture sécu-d’Alger, les premières décisions a estimé qu’il était en droit de ritaire du pays a atteint actuellement 70%.de la justice commencent à tom- prendre une semaine après plus Il a souligné cependant que «l’Algérie reste encore enber. Ainsi, le juge d’instruction de 4 mois de travail. Voyant que deçà du standard international en matière de couverturedu tribunal de Sidi M’hamed l’agent insistait, le commissaire sécuritaire des citoyens» qui prévoit un policier pourprès la cour d’Alger a placé sous lui demande de démissionner, en 250 habitants, affirmant que son «secteur œuvre à at-mandat de dépôt un civil et deux lui exigeant de déposer l’arme teindre cet objectif».policiers de la BFM (brigade de service après l’avoir accusé Concernant la lutte contre le trafic de drogue, M. Hamelde la police des frontières ma- de corruption. En colère, l’agent dira : «La lutte contre le trafic de stupéfiants ne s’arti- PHOTO : B. SOUHILritimes) du port d’Alger, dont a sorti son arme et l’a pointée cule pas uniquement sur la mise hors d’état de nuire desl’auteur des tirs qui ont ciblé le sur son officier. Fort heureu- individus et autres dealers qui sont impliqués, ou sur lescommissaire principal, le bles- sement, les coups qu’il a reçus quantités de drogue saisies. Nous visons également danssant grièvement. n’étaient pas mortels», rappor- notre démarche de lutte la neutralisation et le déman-Selon des sources proches du tent certains policiers témoins, tèlement des réseaux.» M. Hamel a estimé par ailleurs C’est au port d’Alger, au niveau de la PAF, que l’incident a eu lieu que «l’étendue des frontières algériennes et la situationdossier, c’est la thèse de la cor- précisant : «Trop d’intérêts sontruption qui a été retenue contre conditions de travail dans les- peine quelques jours après, une en jeu et le geste de notre col- géographique du pays proche d’une zone de transit dele policier auteur de la tentative quelles ils exercent, précisant note du chef de service (n°5057/ lègue n’est en fait qu’une suite stupéfiants ont permis aux éléments de la Sûreté natio-d’homicide. Et c’est à ce titre à ce titre que l’enquête interne SN/DPF/1BFM/SEC), exclut les logique du climat de tension que nale de se forger sur le terrain».que le corrupteur, à savoir le menée actuellement par l’Ins- agents résidant à Alger, Blida et nous subissons.» M. Hamel est revenu également sur la question du retraitcivil, a été inculpé et placé sous pection générale des services Tipaza, de leur droit à une per- La Direction générale de la de la police des stades. Il a démystifié la démarche enmandat de dépôt. (IGS) «ne s’est pas arrêtée au mission d’une semaine, après Sûreté nationale a réagi par la rendant à sa simple proposition : «Nous essayons de billet de 1000 DA». 45 jours de travail. Pourtant, un communiqué, ou plutôt une convaincre les pouvoirs publics afin qu’ils adhèrent àCORRUPTION OU Elle a pris en compte les cir- ce droit nous a été consacré, mise au point, adressée à la cette opération.» Et d’ajouter : «La Sûreté nationale estCONDITIONS DE TRAVAIL constances dans lesquelles a rappelé le 24 avril dernier dans rédaction du journal, juste après prête à assurer à titre gratuit au sein des établissementsDIFFICILES ? eu lieu l’incident, ainsi que les un télégramme (n° 35644/SN/ la publication des témoignages relevant de la DGSN, la formation d’agents chargés dePourtant, plusieurs collègues du raisons qui ont poussé le jeune DRH/SDP/SECT) du DGSN et de certains de ses fonctionnaires la sécurité dans les stades, si la Fédération algériennepolicier auteur des tirs affirment policier, père de deux enfants, diffusé à tous les services. Il sur le climat de tension. de football (FAF), la Ligue algérienne de football ou lesque «l’acte de ce dernier en réa- à user de son arme de service. a été clairement indiqué que La DGSN a nié tout lien entre présidents de club le demandent», a-t-il souligné. Il alité trouve ses raisons ailleurs «L’IGS s’est intéressée surtout tout fonctionnaire quels que l’incident et les conditions de également précisé dans le même contexte que la DGSNque dans une affaire de cor- aux conditions socioprofession- soient son grade et son lieu de travail dans lesquelles exercent prendra en charge «le versement d’une prime de per-ruption et quelle corruption ? nelles dans lesquelles exerce le résidence doit bénéficier d’un ses employés. manence aux agents formés, qui assureront la sécuritéUn billet de 1000 DA qu’aurait personnel de la brigade de la repos d’une semaine après une Selon le général-major Hamel, dans les stades, ce qui va créer de nouvelles opportuni-perçu le mis en cause». Selon police des frontières maritimes période de travail de 45 jours». patron de la police, l’auteur de tés d’emploi». A une question sur la prise en charge so-eux, «la hiérarchie veut à tout du port d’Alger», notent nos Pour nos sources, l’incident qui la tentative d’homicide a été ciale des fonctionnaires de la Sûreté nationale, le DGSNprix justifier l’incident par la interlocuteurs. Ils ne manquent a failli coûter la vie au commis- pris la main dans le sac dans une a affirmé que «le secteur œuvre à assurer les meilleurescorruption alors que tout le pas de rappeler que «malgré le saire Lahleb Mustapha, chef de affaire de corruption et lorsque conditions socioprofessionnelles des éléments de lamonde sait que les raisons d’un drame qui a secoué leur service, la brigade de sécurité du port son responsable l’a muté, il a police». Le général-major Abdelghani Hamel a visitétel drame sont ailleurs». Cer- la situation ne s’est pas pour d’Alger, «n’était que la goutte réagi en tirant sur lui. les stands des différentes directions où il s’est enquis destains officiers dénoncent les autant améliorée. D’ailleurs à d’eau qui a fait déborder le Salima Tlemçani moyens et méthodes de travail des unités. K. Saci LICENCIEMENT DU PRÉSIDENT DU SNAPSY Les syndicats autonomes ripostent ● Pour les syndicats autonomes, le président du Snapsy, M. Keddad, est «victime» d’un licenciement «abusif». a Coordination des syndicats autonomes suspendu de ses fonctions, pour des motifs «fo- (Snapest). «Le pouvoir à travers ses canaux décrétées de manière abusive et les poursuitesL pour la défense de la liberté syndicale a décidé de se constituer en bloc pourriposter contre «la transgression, sans précé- mentés dans un dossier vide», comparaîtra le 4 juillet prochain devant le conseil de discipline. «C’est une insulte pour la République et pour d’autorité ne prône l’ouverture que face à une menace d’explosion. C’est ce que nous avons eu à travers le discours prônant l’ouverture contre les syndicalistes ont atteint des «degrés inacceptables» depuis deux ans. Les ponctions sur salaire et autres «punitions» ont constituédent, de toutes les libertés syndicales garanties tous les algériens», soutient Malik Rahmani, au lendemain de l’éclatement des émeutes de l’arme trouvée par le ministre de la Santé pourpourtant par la Constitution». La suspension coordinateur national du Conseil national des janvier 2011, mais cette ouverture est vite écarter les syndicats autonomes du débat réelde M. Keddad, président du Syndicat national enseignants du supérieur (CNES). abandonnée, une fois les promesses faites sans sur le devenir de la santé publique.des psychologues, de son poste de travail, après La suspension de M. Keddad n’est motivée par suite et le front social calmé.» Abondant dans le même sens, docteur Lyèsavoir participé au sit-in du 29 mai dernier, «est aucune faute professionnelle pour mériter une Les représentants syndicaux estiment aussi Merabet, du Syndicat national des praticiensla goutte qui a fait déborder le vase», lancent telle sentence. que les membres du gouvernement, qui ont fait de santé publique (SNPSP), estime que le véri-les représentants des syndicats autonomes for- La liste des motifs invoqués ne renvoie à aucu- preuve de complicité pour «casser les syndi- table enjeu est d’étouffer toute voix concernantmant cette coordination. ne faute ni dépassement. «C’est plutôt la par- cats autonomes», «jouent avec le feu». le dossier des pénuries de médicaments et lob-Après deux rencontres, les membres de cette ticipation à des activités syndicales qui motive En dépassant les lignes rouges, comme vient bies qui font des pressions et le détournementcoordination ont convenu de riposter par des la mesure de la tutelle qu’aucun responsable de le faire le ministère de la Santé, ce sont de malades ainsi que la mise à mort du secteuractions de protestation. «Nous rendrons pu- ne revendique d’ailleurs», explique M. Ked- tous les travailleurs et toute la société qui se de santé publique. «C’est la maffia du médica-blics le calendrier et la nature de ces actions dad. «C’est un recul sans pareil sur les acquis sentent méprisés et humiliés. «On n’accorde ment qui doit être inquiétée, pas les syndica-avant jeudi», annonce Messaoud Amraoui, du pluralisme syndical. Les méthodes de ré- pas l’impunité à ceux qui ont vidé les caisses listes», lâche M. Keddad. A souligner que lessecrétaire national chargé de la communica- pression auxquelles est fait appel aujourd’hui publiques puis suspendre un syndicaliste pour syndicats ont déjà adressé des requêtes écritestion de l’Union nationale des personnels de sont dignes de celles des années 1970 sous le motif d’absence», lance un autre conféren- à la tutelle et aux responsables du secteur de lal’éducation et de la formation (Unpef), lors parti unique», estime Meziane Meriane, secré- cier. Docteur Yousfi, président du Syndicat santé. Une lettre ouverte sera également adres-d’un point de presse animé, hier, par les repré- taire général du Syndicat national autonome national des praticiens spécialistes de santé sée au premier magistrat pour l’interpeller sursentants des syndicats à Alger. Khaled Keddad, des professeurs du secondaire et du technique publique (SNPSSP), rappelle que les sanctions cette situation de «pourrissement». F. Arab
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 4C O L L O Q U E I N T E R N AT I O N A L E L WATA N
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 5 L’ACTUALITÉ PRATIQUE ILLÉGALE DE LA MÉDECINE DENTAIRE BOURSES RÉSIDENTIELLESCinq dentistes faussaires DE FORMATION À L’ÉTRANGER syriens arrêtés à Alger Les explications du ministère de ● Selon le président de l’Ordre des chirurgiens-dentistes, des confrères et des patients ont déjà signalé la présence de dentistes faussaires dans plusieurs villes du pays. inq dentistes faussaires l’EnseignementC de nationalité syrienne, quatre hommes et unefemme, ont été arrêtés, diman- supérieurche et mardi, par les services e ministère de l’Enseignement supérieur dément formel-de sécurité niveau de la daïrade Bab El Oued pour pratiqueillégale de la médecine den- L lement ce qui a été rapporté par la presse sur le mode de sélection de professeurs bénéficiaires de bourses résiden- tielles de formation à l’étranger. Selon un communiqué transmistaire. Le premier a été arrêté, à notre rédaction, le programme national exceptionnel (PNE),dimanche dernier et mis sous dédié aux enseignants en finalisation de thèse de doctorat,mandat de dépôt et il sera pré- est «un programme d’excellence mis en œuvre depuis 2005».senté demain devant le juge au Pour la session 2012, le ministère assure que «la Commissiontribunal de Aïn Benian. nationale de la formation et du perfectionnement à l’étrangerPris en flagrant délit par un (CNFPE) a fait appel à 24 professeurs experts couvrant les dis-chirurgien-dentiste, mem- ciplines des enseignants candidats à une formation résidentiellebre du conseil de l’Ordre des à l’étranger». Il précise que les experts sont choisis en fonctionchirurgiens-dentistes d‘Alger, de leur très grande expérience dans le domaine de l’expertisealors qu’il proposait ses ser- spécifique au PNE et hors PNE. «L’expertise scientifi- PHOTO : B. SOUHILvices à des citoyens à Bab ElOued sur la place publique. que n’est pas une simple for- Pour la session 2012, laLe pseudo-dentiste a dû aban- malité comme l’ont pensé tutelle assure que «ladonner sa valise à outils conte- certains candidats, non re- Commission nationalenant des aiguilles, des pinces à tenus. Elle vient en dernièreextraction, le produit anesthé- phase en tant que phase la de la formation et du La profession n’est pas suffisamment organisée et contrôlée pour éviter l’intrusion de faussairessique, porte-empreinte, arra- plus importante du proces- perfectionnement àche-couronne et du composite, cafés et des boutiques à travers bleau de l’Ordre tout en étant gravité pour la santé des ci- sus de sélection visant à l’étranger (CNFPE) a faitlorsque le membre du conseil le pays. Selon le président à jour dans les cotisations. toyens algériens qui s’adon- évaluer l’aspect scientifique appel à 24 professeursde l’Ordre des chirurgiens- de l’Ordre des chirurgiens- Les articles 204, 205 et 180 nent à ces soins clandestins. du dossier de tout candidat experts couvrantdentistes l’invite à le suivre au dentistes, docteur Adoun, des du code de déontologie médi- La valise abandonnée par ce à la formation résidentielle àcommissariat où une plainte a confrères et des patients ont cale des chirurgiens-dentistes Syrien montre bien que le l’étranger», a-t-on souligné les disciplines desété déposée. déjà signalé la présence de ces sont explicites et sanctionnent matériel utilisé est loin d’être dans le même communiqué. enseignants candidatsQuatre autres, dont une fem- faussaires dans plusieurs villes sévèrement ce type de prati- conforme aux normes. Le ministère de l’Enseigne- à une formationme, ont été arrêtés également du pays et aujourd’hui ils sont que. Le conseil de l’Ordre est L’utilisation d’un matériel uni- ment supérieur a relevé dans résidentielle à l’étranger»hier matin à Bab El Oued. Ils à Alger dans des marchés et tout aussi ferme à propos des que sur plusieurs personnes ce sillage que le programmeseront présentés aujourd’hui des commerces. prothésistes algériens qui se sous-entend bien la proliféra- en question «ne saurait endevant le procureur. Le conseil substituent aux chirurgiens- tion de maladies telles que les aucun cas être réduit à une distribution de bourse sans privi-de l’Ordre des dentistes, qui DE SIMPLES PROTHÉSISTES dentistes et prodiguent des hépatites B et C, le HIV sida, légier une évaluation scientifique rigoureuse répondant auxs’est constitué partie civile, Le docteur Adoun précise que soins», a-t-il averti. etc. Ainsi, le conseil de l’Ordre normes du standard international comme cela a été toujours misdénonce la prolifération de ces charlatans dentistes sont Il précise qu’il s’agit d’un exer- des chirurgiens-dentistes lance en avant de façon très appuyée».ces praticiens étrangers non plutôt des prothésistes alors cice illégal de la profession qui un appel au citoyens afin d’être Aussi, insiste-t-on, l’évaluation des candidats a été axée priori-diplômés et hors circuit de la que le code de déontologie est est sévèrement sanctionné par vigilants et ne pas se laisser at- tairement sur la dimension scientifique du projet. Le ministrechirurgie dentaire qui prati- clair à ce sujet. «Ne peut prati- la loi. Il met en garde contre tirer par des charlatans motivés souligne également que «chaque candidat s’est vu accorder lequent cette médecine en toute quer la médecine dentaire que ces pratiques frauduleuses qui par le seul souci du gain facile. temps nécessaire pour s’exprimer librement afin de présenterliberté dans les marchés, les les diplômés et inscrits au ta- pourraient être d’une grande Djamila Kourta son projet, expliquer ses objectifs de recherche, clarifier son objet de recherche, présenter l’état d’avancement de son projet et faire part de la manière dont sera organisé son séjour au sein SURVEILLANCE ET CORRECTION DU BAC des universités ou des laboratoires étrangers d’accueil». Cette évaluation a permis, selon le ministère, de relever des caren- ces relatives notamment à la méconnaissance de la littérature Le CLA série les points noirs récente de recherche, méconnaissance des approches les plus pertinentes par rapport à l’objet de recherche et absence d’une e Conseil des lycées d’Algérie fait état ganisation qui devra induire une baisse du fait constamment dans l’opacité et la liste démarche méthodologique claire. «En plus de ces carences liéesL de plusieurs anomalies ayant entaché ledéroulement de l’examen du baccalauréat. volume de surveillance par enseignant. Si le nombre de candidats est passé de 25 par noire est toujours fonctionnelle, accuse le CLA. «Des dizaines d’enseignants ayant au projet scientifique lui-même, certains candidats, ayant des thèmes de recherche très différents, allaient être codirigés par«Contrairement aux déclarations officiel- salle à 20, il n’en demeure pas moins que des activités syndicales et bénéficiant le même chercheur de grade inférieur à celui des directeurs deles, le baccalauréat ne s’est pas déroulé les couleurs de brouillons pratiquement d’une longue expérience pédagogique sont thèse algériens», relève-t-on. A ces insuffisances soulignées sedans les meilleures conditions, notamment identiques ont rendu la surveillance plus écartés au profit d’autres», enchaîne le greffe l’absence de laboratoires spécialisés sur lesquels devaientpour les enseignants qui ont dû assurer ardue et jeté un certain discrédit sur la cré- CLA qui voit dans la décision du ministre s’adosser ces recherches. R. S.jusqu’à 8 heures de surveillance par jour, dibilité du baccalauréat. La restauration de l’Education nationale d’ouvrir les cen-ce qui a engendré de sérieux malaises n’a pas été en reste, la boîte de la ‘honte’ tres de correction aux parents d’élèves etparmi les surveillants souffrant de mala-dies chroniques.» persiste dans la majorité des centres de surveillance : chocolat, fromage, thon pen- aux syndicats une manière de s’assurer «un effet médiatique». La Chronique Maurice TarikLes conditions de travail durant les épreu- dant 5 jours de grandes chaleurs», peut-on M. Benbouzid mesure-t-il réellement sa Maschino prend des vacances.ves de cet examen décisif ont provoqué le lire dans un communiqué diffusé par le portée et les dérives que cela peut engen-mécontentement des enseignants déployés même syndicat. drer, à savoir «pression de toutes sortes Elle reprendra au mois de septembrepour la surveillance. «Les horaires conti- Concernant les corrections du baccalauréat, sur les correcteurs et remise en cause de prochain. A bientôtnus remettent en cause l’efficacité des le constat est le même depuis des années : la franchise inaliénable des centres de cor-surveillances et nécessitent donc une réor- l’élaboration des listes de correcteurs se rection», s’inquiète le CLA. F. A. Société Alger Centre-ville (transit) cherche Déclarant en douane - Niveau déducation générale : bac ou plus - Diplôme : Déclarant en douane PUBLICITÉ - Expérience : 3 à 5 ans - Maîtrise de loutil informatique indispensable. —————————————— Envoyer CV par fax au 021 63.56.74
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 6 CONTRIBUTION Quelle Constitution et quel processus de légitimation ? et les normes constitutionnelles. La réalité est en faveur du changement. Rien ne se donne en démocratique qui ne tienne pas compte de ce Par Tarik Mira (*) autrement moins reluisante que ce vœu secret. termes de droits et libertés, tout s’arrache. C’est critère. La sécularisation peut revêtir différentes Elle est précédée de signes plutôt inquiétants : ce rapport de forces à construire en faveur du formes et ne peut être abordée exclusivement - stock symbolique lié à la guerre d’indépendan- changement qui peut aiguiser les contradictions sous le prisme de la laïcité française. L’histoire es problèmes politiques majeurs de l’Algé- ce inaltérable pour favoriser le parti du FLN ; internes du système pour l’imploser ou le faire de l’islam à travers les âges, l’organisation an-L rie sont l’absence de liberté et de légitimité dans l’exercice du pouvoir. Les différentsrégimes qui se sont succédé depuis 1962 se sont - élections destinées plutôt à l’extérieur qu’à l’intérieur ; - opacité dans l’organisation du scrutin, dont le secret qui entoure le fichier électoral national évoluer. Il me paraît que la construction de ce rapport de forces est d’abord et principalement interne au pays mais, à l’heure de la globalisa- tion et de l’émergence d’une opinion publique cestrale de notre pays en particulier et du Ma- ghreb en général et l’expérience turque en cours sont à disséquer de manière sérieuse pour ne pas s’enfermer dans un discours univoque. Lereposés sur la répression de tout désir d’émanci-pation de la société et sur des légitimités – his- est symbolique de cet état de fait. mondiale grâce, notamment, à internet, il est plus important est d’arriver à la séparation destorique, révolutionnaire et électorale – usurpées Les constats énumérés ci-dessus sont révéla- très utile d’impliquer cette dernière. Par ailleurs, champs politique et religieux.et/ou dévoyées. Mais les évolutions au plan teurs que la prochaine Constitution connaîtra les pouvoirs autoritaires craignent sérieusement Le monde est en pleine évolution et des tendan-national et international appellent maintenant les mêmes tripatouillages que l’ensemble de ses pour leur image de marque vis-à-vis de l’exté- ces lourdes sont en train de se dessiner qui sontà un changement constitutionnel qui prenne devancières. Le régime vit désormais sur deux rieur ou la perception de leur gouvernance au à la fois supranationale et infranationale.en charge les exigences citoyennes et démo- rentes : niveau international qu’il faut prendre en consi- L’expression de la citoyenneté trouve son effica-cratiques. On voit, en particulier, comment en - la rente symbolique liée à la lutte de Libération dération cette caractéristique dans l’évaluation cité au plus bas de l’échelon, car la gestion de laTunisie, au Maroc et en Egypte la question de la nationale malgré l’irruption du multipartisme. et l’instauration du rapport de forces. La lutte cité possède ses propres spécificités. L’Algérie aréforme de la Constitution a cristallisé les luttes En d’autres termes, la légitimité démocratique en faveur du changement démocratique réside hérité de la colonisation son schéma administra-politiques dans des conditions qui interpellent n’a pas supplanté la légitimité historique par d’abord dans la capacité des forces se réclamant tif le plus jacobin de la planète. Notre pays a toutquant à la possibilité de faire aboutir les aspira- ailleurs usurpée ; de cette idéologie à conjuguer leurs efforts pour récusé du colonialisme, sauf ce modèle d’or-tions démocratiques. - la rente pétrolière qui garantit l’achat de la traduire leur projet de société en termes consti- ganisation politico-administratif. Il est, à notreL’une des missions dévolues à la nouvelle APN paix sociale pour quelque temps encore. tutionnels. Le premier combat se situe dans sens, obsolète et pas représentatif des nouvellesest de doter l’Algérie d’une loi fondamentale. Cette manière de faire est de garantir la péren- l’explicitation de la notion de démocratie qui revendications, aspirations et nécessités régio-L’importance de cet enjeu fait surgir sponta- nité du système au moins pour la génération de n’est pas réductible à une technique arithmé- nales qui peuvent s’exprimer sur l’immensité denément une multitude de questions. Pourquoi la lutte de Libération nationale qui confirme, tique. Un grand constitutionnaliste américain notre pays. La Constitution démocratique doit,le pouvoir a-t-il choisi le cinquantenaire de une fois de plus, qu’il y a un rapport patrimonial définissait la Constitution démocratique par là encore, consacrer la liberté et l’égalité dans lal’indépendance pour tenter de renouveler sa lé- entre cette classe dirigeante et l’Etat. Les agis- la garantie offerte aux minorités en termes de gestion des territoires. La loi fondamentale doitgitimité ? Cette APN est-elle légitime à jouer ce sements ainsi développés n’ont pas permis tout protection. trouver la juste articulation des compétences en-rôle constituant ? Quel contenu revêtira la future renouvellement générationnel, y compris au Il faut partir du diptyque définitoire de la dé- tre le pouvoir central et les pouvoirs des régionsConstitution et pour quel (s) objectif(s)? sein du système. Les déboires de Ouyahia et, à mocratie – liberté et égalité – pour donner de la à définir. L’expérience de la lutte de LibérationA peu de choses près, les mêmes questions se un degré moindre, de Amar Ghoul – spolié de sa charpente idéologique à la Constitution démo- nationale avec six ensembles stratégiques a étéposent aux forces patriotiques et démocratiques, victoire électorale à Alger, selon plusieurs sour- cratique. Les droits et libertés doivent être au probante.à l’intérieur ou en dehors des institutions. Et, ces – sont significatifs de ce blocage psycholo- centre de notre préoccupation constitutionnelle, La question linguistique, au-delà des problèmespartant, sont-elles capables de proposer, voire gique aux conséquences politiques certaines. dont l’Etat de droit est le pilier. Cependant et identitaires qu’elle soulève, doit être traitéed’imposer un processus de légitimation crédible Ces méthodes déjà éprouvées décrédibilisent la sans être arbitraire, ce dernier peut consacrer à l’aune des deux notions constitutives de laavec un socle constitutionnel incontestable ? promesse d’un changement constitutionnel. l’inégalité. Prenons par exemple trois cas typi- démocratie. L’égalité de traitement entre lesLe processus de légitimation et le contenu de Toute instauration de Constitution est précédée ques de la discrimination que l’on retrouve dans langues arabe et tamazight est le minimum pourla Constitution étant intimement liés, l’un et d’un processus de légitimation. différents pays musulmans, à titre partiel ou rattraper le temps perdu et renforcer l’intégra-l’autre peuvent rapidement mettre en évidence On peut juger la crédibilité et la volonté de global, selon les législations judiciaires : tion nationale. Restera l’épineuse question del’objectivité démocratique de toute démarche changement politique au regard de ce proces- - supériorité de l’homme sur la femme ; l’armée.ou l’inverse. sus. Il en existe une multitude entre octroi et - supériorité du croyant sur le non-croyant ; Dans un processus de légitimation à mettre enC’est à ces interrogations et à d’autres, notam- conquête de droits. - supériorité du maître sur l’esclave. place, l’armée est obligatoirement partie pre-ment à comment traduire notre projet de société Les expériences de par le monde montrent Si ces critères juridiques sont consacrés consti- nante de celui-ci étant donné son rôle important,en termes juridico-constitutionnels, que nous l’existence de voies multiples qui peuvent tutionnellement par la logique du nombre, l’Etat même dissimulé, dans la vie publique. Et puis,voulons réfléchir ensemble, sans exclusive et arriver à leur but sans passer nécessairement de droit ne se référera qu’au respect de la hié- ce processus n’a de crédibilité que s’il associeen toute liberté, sans rejeter la moindre contri- par la Constituante qui est considérée comme rarchie des normes, dont la loi fondamentale est les forces antagoniques pour trouver la normebution à caractère académique mais avec, avant la voie d’excellence puisque le peuple est im- l’expression suprême. Alors, l’inégalité en droit équitable afin de se parler et de dégager lestout, le souci d’un échange à caractère politique. pliqué directement en élisant ses constituants. est consacrée et, la citoyenneté écrasée. D’où voies et les moyens d’un changement. Cepen-Ce débat imposé par l’agenda politique national Cependant, cette dernière n’est pas exempte de cette nécessité absolue et impérative d’adosser dant, le changement constitutionnel démocra-et eu égard à l’enjeu considérable qu’il recèle reproches à l’image du dévoiement qu’elle a aux libertés la notion d’égalité. L’une ne va pas tique ne peut être équivoque sur le futur rôle den’est, nous espérons, que la première rencontre, subi dans notre propre pays en 1963, entraînant sans l’autre. La liberté et l’égalité sont les deux l’armée et des services de renseignement, à sa-dans cet espace de réflexion et de propositions un détournement durable de la souveraineté assises juridiques et philosophiques de la démo- voir leur mission de défense du territoire et de laque nous vous suggérons, avant d’aborder populaire. cratie politique. sécurité de l’Etat sous les ordres du pouvoir po-d’autres thématiques constitutives de la vie Ce fait majeur n’a cessé de tourmenter la vie Par ailleurs se pose la question de la garantie de litique démocratiquement élu. C’est la citoyen-politique. publique algérienne où l’exercice du pouvoir la loi. L’une des premières pistes à explorer est neté – droits et devoirs envers l’Etat – qui scelle est confisqué par des techniques électorales au d’analyser s’il faut maintenir ou non le Conseil notre pacte social du vivre-ensemble – dontCe premier débat est scindé en deux communi- service du parti unique et de ses ramifications constitutionnel. Dans le cas de son maintien, il l’égalité juridique est la norme des normes. Lacations* : postérieures. A la base, il y a un traitement iné- faut changer les critères de désignation de ses citoyenneté agissante doit être le guide de notre- Quel processus de légitimation pour une galitaire entre les forces politiques inféodées au membres ainsi que le mode de saisine qu’il faut combat pour l’émergence de l’Etat de droit quiConstitution démocratique ? système et les forces hostiles à celui-ci. élargir au peuple sous certaines conditions. A appliquera la même loi pour tous. Celle-ci n’a- Quel contenu pour une Constitution démocra- Un processus de légitimation crédible se jauge défaut, il faut trouver une institution équiva- de valeur transcendante que si elle met en scènetique ? par l’émission et la mise en place d’un certain lente. De toutes les façons, la règle d’or en la l’égalité et la liberté. T. M.* Les deux communications avec l’introduction nombre de conditions qui sont diverses et va- matière et de l’équilibre général du fonctionne- (*) Député indépendantdu modérateur ne dépasseront pas une heure. riées, dont trois me semblent décisives : ment institutionnel et politique est la séparationLe reste est consacré au débat. La conférence- - la mise en place d’une commission électorale des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif etdébat est animée par un militant du MDS et un représentative et indépendante ; le judiciaire. L’autre volet de la Constitutionanimateur de l’Initiative pour la refondation - la mise à disposition exclusive pour cette mis- démocratique est la sécularisation de l’exercice Laboratoire pharmaceutiquedémocratique (IRD). La manifestation a eu lieule samedi 23 juin de 10h à 13h, au 67, bd Krim sion électorale des ministères de l’Intérieur et politique. La sécularisation des institutions est international recrute de la Justice entre les mains de la commission l’une des priorités pour l’accomplissement duBelkacem (ex-Télemly), Alger. électorale ; - accréditation en nombre suffisant d’observa- projet démocratique. Ce sera un combat de lon- gue haleine qui est cependant l’une des pierres à AlgerQUEL PROCESSUS DE LÉGITIMATIONET QUELLE CONSTITUTION ? * teurs nationaux et internationaux pour l’ensem- ble du processus électoral, selon les standards angulaires du pacte social et du vivre-ensemble. Se soustraire à cet idéal, c’est permettre à l’an- • Un chef de produits • Une secrétaireMa communication traitera de l’ensemble des internationaux. Le cas tunisien peut servir tithèse démocratique de triompher. Il n’y a pasquestions contenues dans le texte de présen- d’exemple. aujourd’hui dans le monde une Constitutiontation. J’essayerai d’énumérer un minimum Il faudrait ensuite définir les mécanismes dede critères indispensables à la réussite de tout régulation d’accès au pouvoir : à Chlef et Oranprocessus de légitimation et enfin sur quel socle - l’égal accès aux médias et plus, globalement,de valeurs, fondements et principes doit reposer la garantie du pluralisme politique; • Un visiteur médicalune Constitution démocratique. - l’égale disposition des moyens de l’Etat pourL’une des missions dévolues à la prochaine APN l’ensemble des compétiteurs. Un minimum d’un (01) an d’ex-est de doter le pays d’une nouvelle Constitution. D’autres conditions peuvent être émises mais périence est requis pour chacunLes premières questions : pourquoi maintenant l’essentiel me paraît dans la mise en place de ga- de ces postes.et pourquoi cette procédure ? ranties pour un scrutin libre et le non-usage dePour la première question, il y a d’abord les la violence. Ce sont ces deux critères qui peu- Envoyer CV + lettreapparences et ensuite la réalité. Les apparences vent faire adhérer l’opinion publique à l’entre- de motivation par email à :sont évidentes. Cinquante ans après l’accession prise constituante, mais, à tous égards, il ne peutde l’Algérie à la souveraineté internationale, il exister de processus crédible et sincère s’il n’est recrutpharmdz@gmail.comest temps de renouveler le personnel politique pas précédé d’un rapport de forces politiques
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 7 ÉCONOMIE FILIÈRE TOMATE INDUSTRIELLE L’EXTERNALISATION DES ACTIVITÉS Réouverture de huit usines DES ENTREPRISES NATIONALES ● Cette opération de sauvetage des conserveries de l’Est s’inscrit dans le cadre de la décision d’assainir les dettes fiscales des entreprises en difficulté, selon le PDG de la BADR, Boualem Djebbar. L’obstacleU ne décision salutaire, celle de financer la réouverture des unités de transforma- de la loi surtion de la tomate de l’est du pays,en souffrance depuis plusieursannées des suites de l’accumu- la monnaielation de diverses dettes. L’Etat adécidé, par le biais de la Banque et le créditde l’agriculture et du dévelop-pement rural (BADR), de mettre es ambitions de développement hors paysla main à la poche et graisser lemoteur à l’arrêt des conserveriesen question.Huit unités viennent de bénéfi- L du privé algérien restent inhibées par les dispositions de la loi sur la monnaie et le crédit qui ne lui permettent pas d’investir à l’étranger.cier d’un soutien financier de la Le problème, porté déjà par les opérateursBADR, allant du rachat de leurs économiques nationaux à la connaissance desdettes auprès des autres ban- pouvoirs publics, est reposé à la faveur de la PHOTO : D. R.ques à l’attribution de crédits de visite, lundi à Béjaïa, du ministre ducampagne permettant d’acquérir Commerce, Mustapha Benbada.la matière première auprès des Spécialisée dans la transformation et laagriculteurs. La finalité tend à fabrication de carton ondulé, l’entreprisejoindre les deux bouts de la filière Une unité de conservation de la tomate industrielle à l’Est Général Emballage, installée dans la zone: son amont agricole qui pourvoit par la rouille pendant plusieurs M. Djebbar, PDG de la BADR, plants de tomates. S’il est vrai que industrielle de Taharacht, à Akbou, a desaux besoins des industriels et son années ne cesse de revendiquer, il s’agit d’une stratégie qui tend les performances de la filière sont difficultés à répondre à l’offre d’un opérateuraval agroalimentaire cultivé par depuis le début des années 2000, à prendre en charge toute une indéniables durant ces dernières français, le centre PSA de Peugeot à Poitiers.ceux-là mêmes. le concours des banques et des filière intégrée qui est celle de années (voir l’article de Lyes «Peugeot veut mettre un intrant algérien dansContacté hier par nos soins, le pouvoirs publics pour se remettre la tomate industrielle. Celle-ci a Mechti), la concrétisation des les produits qu’il exporte vers l’Algérie et onPDG de la BADR, Boualem sur les rails. vu une dynamique se créer dans objectifs de l’autosuffisance et nous a exigé d’être alimentés à flux tendu»,Djebbar, nous a expliqué que Ces unités étaient victimes, dans le mileu de ces acteurs grâce à de l’exportation suppose, d’après explique à El Watan Bessa Mohamed, directeurcette opération de sauvetage des les années 1990, d’une perte de un rapprochement amorcé entre Mohamed Laïd Benamor, qu’il y de la communication.conserveries de l’Est s’inscrit change qui a entraîné un impor- agriculteurs et industriels. ait un consensus, une foi et une Pour satisfaire l’exigence de Peugeot, Généraldans le cadre de la décision tant préjudice sur le capital inves- Mohamed Laïd Benamor, prési- conviction à tous les niveaux. Emballage doit disposer de son propre relaisd’assainir les dettes fiscales des tissement injecté par les opéra- dent du CIC et PDG du groupe C’est-à-dire que la course à logistique sur le continent européen, au mieuxentreprises en difficulté. teurs. Le chiffre d’affaires de ces portant le même nom activant, l’échalote ne doit pas primer sur en France.Pour le cas des huit conserveries conserveries tournait autour de entre autres, dans la transforma- les objectifs nobles de limiter Seulement, la loi algérienne sur la monnaie etqui viennent mettre du beurre 15 milliards de dinars avant que tion de la tomate, a qualifié de les importations anarchiques qui le crédit ne permet pas le transfert de la devisedans les épinards, celles-ci ont les moteurs grippent sous l’effet «salutaire» la décision prise par portent préjudice au budget de pour financer un tel investissement.vu leurs dettes rachetées par la des difficultés financières. l’Etat d’insuffler la vie dans ces l’Etat et au secteur productif. Les Interpellé sur cet obstacle, Mustapha BenbadaBADR, en bénéficiant par le unités. patrons ayant bénéficié du plan demême concours d’un rééche- INVESTISSEMENT se montre sensible au désarroi des opérateurs Cependant, il faudra, d’après sauvetage de l’Etat en faveur deslonnement sur plusieurs années. DE 200 MILLIARDS lui, que ces unités «s’inscrivent conserveries craignent justement nationaux.Mieux encore, la BADR vient Elles ont nécessité chacune un dans la démarche de combiner que cette volonté capote sous les «Un certain nombre de problèmes nous a étéd’ouvrir une ligne de crédit de 4 investissement d’environ 200 des jointures entre les différents pieds des importateurs. posé et parmi eux la possibilité d’investir àmilliards de dinars au bénéfice milliards de centimes et dispo- acteurs de la filière afin que soit Pour la campagne 2012, des l’étranger dans des plateformes commercialesde ces unités de transformation sent d’une capacité de 750 t/ réalisé enfin l’objectif de faire contrats entre industriels et agri- pour pouvoir s’installer dans les pays cibles. Ilde tomates. jour. C’est une réelle opération barrage aux importations, attein- culteurs sont en phase de signatu- se trouve que la loi sur la monnaie et le créditL’objectif étant de financer l’ac- de sauvetage de toute une filière dre l’autosuffisance en la matière re. Le redémarrage des huit uni- ne le permet pas actuellement», confirme-t-il.quisition de la matière première qui vient d’être décidée par les et aller dans un futur proche vers tés de transformation permettra Les opérateurs nationaux sont donc orientésauprès des agriculteurs par le pouvoirs publics. Cette filière l’exportation». de faire travailler environ 5000 vers ce que l’on considère à Général Emballagemoyen d’un crédit fédératif à emploie environ 140 000 tra- Pour cela, il est impératif de par- agriculteurs en amont et de créer d’«un expédient» : louer les services d’untaux bonifié de 0%. Cet appareil vailleurs, si l’on se réfère aux venir à pourvoir l’amont (surfa- des centaines d’autres emplois en logisticien dans le pays cible. Pour leproductif qui s’est vu envahir estimations de ses acteurs. Pour ces cultivées) en 300 millions de aval. Ali Titouche paiement, le ministre explique : «On a demandé à la Banque d’Algérie d’autoriser les opérateurs de payer les prestataires De bonnes récoltes en perspective étrangers de services rendus à l’international. L’entreprise peut le payer sur son compte devises qui a été renforcé par la quote-part, revenant à l’entreprise, de 20% après avoir été ● En dix ans, des milliers d’hectares de surfaces cultivables ont été perdus de 10%.» et plusieurs conserveries ont fermé, faute de soutien. «C’est une solution transitoire», reconnaît le ministre du Commerce qui a son avis a campagne 2011-2012 pour la filière de la filière. Celle-ci, bien que réalisant un rapport aux années précédentes. S’agissantL tomate industrielle augure de bonnesperspectives, selon les prévisions des res- chiffre d’affaires annuel de 52 milliards de dinars et assurant 30 000 emplois directs du rendement, il devrait «avoisiner, voire dépasser les 500 quintaux à l’hectare, selon «personnel» sur le sujet. «Il faut accompagner les entreprises qui atteignent des tailles critiques à franchir le pasponsables du secteur de l’agriculture. Réuni et indirects, ne s’est pas totalement remis la variété de semence», a estimé le même vers l’international et leur permettre d’engagerhier à Alger, en présence du ministre de des préjudices causés par les importations responsable. Bien que pouvant atteindre des investissements à l’étranger afin que lesl’Agriculture et du Développement rural, massives de double et triple concentré de les 11 000 hectares, la surface cultivable opérateurs s’engagent à rapatrier leursle comité interprofessionnel de la filière a tomates, en particulier en provenance de réservée à cette culture a néanmoins pro- dividendes.indiqué qu’il s’attend à une production de Tunisie. gressé ces dernières années, passant de 2300 C’est ce que font tous les pays du monde. Nousl’ordre de 400 000 tonnes de tomate fraîche, En dix ans, des milliers d’hectares de sur- hectares l’année dernière à 3300 hectares avons des entreprises capables de s’installeravec un rendement moyen de 300 quintaux faces cultivables ont été perdus et plusieurs actuellement. en Afrique, dans des pays arabes même enà l’hectare. conserveries ont fermé, faute de soutien. Le La wilaya d’El Tarf, qui assurait, jusqu’au Europe. Il faut les aider à franchir ce pas pourCette récolte, en progression par rapport à rééchelonnement des dettes des transfor- début des années 2000, 50% de la pro- pouvoir donner cette occasion à notre paysl’année écoulée, devrait servir en majorité mateurs et l’adoption, à partir de l’année duction nationale et en exportait même en d’avoir des ressources en devises horsà l’activité de transformation industrielle passée, de mesures prises pour faciliter Russie et en Libye, compte trois unités de hydrocarbures», dit Mustapha Benbada(près de 40 000 tonnes de double concentré l’accès des agriculteurs aux semences, aux transformation industrielle dont celle d’El qui prend exemple sur les étrangers, dont lesde tomates) qui reprend dans les quatre engrais et aux différents crédits agricoles, Bousten, dans la commune de Besbès,wilayas de l’est du pays (Annaba, Guelma, ont permis à la filière de se «formater» et de considérée comme le premier producteur Chinois qui «viennent et créent des sociétésSkikda, El Tarf), où les unités industrielles remonter la pente. C’est le cas dans la wi- national de tomate de conserve. Toutes ces commerciales en Algérie en important leursont toutes repris du service, après que les laya d’El Tarf où l’on s’attend, cette année, à performances sont à inscrire au palmarès de produits» à la faveur de la législationautorités concernées aient réglé les problè- une campagne exceptionnelle. la wilaya qui a évité le pire après avoir subi algérienne et de celle de leur pays.mes ayant conduit à leur fermeture durant Selon M. Labadlia, président de la Chambre de graves dommages suite aux dernières Depuis 2008, Général Emballage exporte versles trois dernières années. régionale de l’agriculture, la production de inondations ayant affecté, en février dernier, la Tunisie un produit fini que sa direction ditIl n’en demeure pas moins que les produc- tomate fraîche devrait atteindre cette année plusieurs exploitations agricoles. Pas moins souhaiter pouvoir le finir sur place.teurs continuent à se plaindre du non-ac- pas moins de 1,7 million de quintaux, alors de 750 hectares de tomate industrielle et En 2011, elle exporté pour plus de 100 millionscompagnement de la part des transforma- que celle de tomate industrielle, 1,8 million 1300 hectares de céréales ont été ainsi dé- de dinars, soit une progression de 110%teurs, peu impliqués dans le développement de quintaux, en nette augmentation par claré sinistrés à 100%. Lyes Mechti par rapport à 2010. K. Medjdoub
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 9 ALGER INFO ALGER MÉDINA AUX PINS MARITIMES PONT AMÉRICAIN (KHRAICIA) Le pôle commercial et de LES ODEURS NAUSÉABONDES loisirs opérationnel le 5 juillet IMPORTUNENT LES HABITANTS ● Le centre commercial et de loisirs, constitué d’un hypermarché et d’un gigantesque aquaparc es habitants de la localité Pont américain, dans la commune offre l’inestimable avantage d’être bien desservi en moyens de transport. L de Kheraïcia, endurent le martyre à cause d’odeurs nauséa- bondes dégagées par l’oued qui traverse cette localité. Depuis les premières chaleurs de cette saison, tout le périmètre est devenu infect et insupportable. Les eaux usées et les déchets abandonnés dans ce cours d’eau rendent la vie des résidants insupportable. Même les automobilistes de passage en cet endroit sont obligés de se pincer le nez pour ne pas respirer ces odeurs insupporta- bles. Le Pont américain, faut-il le préciser, est de plus en plus fré- quenté par les Algérois. Outre les résidants, nombreux sont ceux qui se sont installés dans cette localité, ainsi que les automobilis- tes qui traversent cette route menant vers plusieurs communes de l’ouest d’Alger. Une raison pour laquelle des travaux de désin- fection et de réhabilitation sont plus que nécessaires. D’ailleurs, de nombreux habitants ont exprimé le vœu de voir les autorités publiques se décider pour en finir avec cette source de nuisance. «Cet oued est un véritable danger pour la santé publique», dira un habitué des lieux. Un autre estime qu’il s’agit d’un «nouvel oued El Harrach qui risque d’empoisonner la vie des habitants». D. G. PHOTO : K. SAMI QUARTIER MERIDJA (SAOULA) UN CUL-DE-SAC Le centre commercial dispose d’un immense parking de 5000 places À DÉSENCLAVER ’est officiel, le centre des milliers de citoyens de phase de démarrage. Le cen- Des restaurants et diversesC commercial et de loisirs du grand projet urbainAlger Médina ouvre ses portes rompre avec la morosité et la tristesse qui affectent la capitale les jours fériés et à tre commercial et de loisirs, constitué d’un hypermarché et d’un gigantesque aquaparc, boutiques seront également mis à la disposition des visi- teurs, avec l’assurance d’une L es habitants de Meridja, dans la commune de Saoula, récla- ment le désenclavement de leur quartier. Pour les habitants, le quartier, qui s’est agrandi ces dernières années, est une «impasse». «Notre quartier est desservi par une seule voie àle 5 juillet prochain, nous a la sortie du travail. Ce grand qui seront ouverts au public, sérénité sur laquelle veille- sens unique. Nous n’avons qu’une seule route pour se rendreconfirmé Abdelouahab Ra- pôle commercial et de loisirs, offre l’inestimable avantage ront nuit et jour de nombreux au centre-ville de Saoula, situé à 3 km. Il suffit d’un petit cor-him, président-directeur géné- situé à proximité de la Foire d’être bien desservi en moyens agents de sécurité. Les ama- tège de voitures pour que tout bouchonne», constate un résidant.ral de la société Dahli en char- internationale et de l’hôtel de transport - tramway y com- teurs de jogging et de sports Le projet d’ouverture d’un tronçon routier vers Zouatna estge de la promotion du grand Hilton d’Alger, entre dans le pris - et de disposer d’un de plein air seront également faisable et aurait eu «l’accord de principe» des services duprojet. C’est un magnifique vaste programme d’aména- immense parking pouvant ac- servis par les longues pistes de ministère des Travaux publics. «L’ancien ministre des Travauxcadeau qui sera ainsi offert à gement de la baie d’Alger, cueillir jusqu’à 5000 véhicu- course et de promenades réa- publics, Amar Ghoul est venu au quartier lorsqu’il était enla capitale à l’occasion du 50e appelée à tirer la capitale vers les. Ce qui incitera, nous en lisées à cet effet. Les familles exercice et durant sa campagne pour les législatives. Il a pro-anniversaire de l’indépendan- la modernité, en mettant à sa sommes convaincus, les Algé- prendront certainement plaisir mis aux habitants de faire tout pour concrétiser le projet d’unece. Une capitale qui souffre, disposition toute la panoplie rois à sortir en famille pour à à fréquenter cet agréable es- route pour désenclaver cette partie de la ville», signalent lescomme on le sait, de l’absence d’équipements de commerce, la fois faire des emplettes au pace de détente et de loisirs habitants. Les autorités locales sont aussi priées de prendre àd’un grand pôle commercial de loisirs et de tourisme qui niveau de l’hypermarché et parfaitement sécurisé durant bras-le-corps le problème.Les habitants tiennent à mettre enet de loisirs en mesure de ré- lui font défaut. Certains de des magasins de luxe, prendre le mois de Ramadhan. Les avant les efforts du wali délégué de Bir Mourad Raïs «tou-pondre aux besoins de détente ces équipements (tours de bu- du bon temps dans l’Aqua- responsables en charge des in- jours disposé à répondre aux revendications des résidants».et de loisirs d’une population reaux, logements et hôtellerie parc ouvert H24 et à longueur frastructures, nous ont affirmé «Que ce soit une perturbation dans l’alimentation en électricitéqui en a été longtemps privée. de haut standing) sont en état d’année, ou tout simplement qu’ils se préparent d’ores et ou même une route dégradée, la réponse du wali est rapide etL’immense espace, spéciale- d’avancement de réalisation se promener en toute sécurité déjà au rush des gens afin de le toujours efficace. Nous l’en remercions. Nous voulons, pourment équipé et aménagé pour et d’autres (Marina, aménage- en bord mer et dans les espaces gérer du mieux possible. cette fois, qu’il facilite la concrétisation du projet», réclamentla circonstance, permettra à ment de oued Harrach etc.) en plantés d’oliviers centenaires. Nordine Grim les habitants. N. Iddir SUR LE VIF 24 HEURES INDIFFÉRENCE BACHEDJARRAH : donner un sens à leur vie. sans parler du service LE DÉSARROI DES ENFANTS Internet. Est-ce dû à la DE MOUDJAHIDINE ALGÉRIE TÉLÉCOM : vacation du fauteuil du SERVICE DÉPANNAGE ministre ou autre ? Des familles de moudjahidine EN DÉRANGEMENT sont marginalisées par les (M. Benhamadi n’est plus administrations locales, et Les clients d’Algérie Télécom ministre des PTIC, poste géré les exemples ne manquent (AT) se plaignent de par intérim par un collègue)», pas. La plus part des l’inaccessibilité du numéro s’interroge la même abonnée. Algériens issus des familles vert 12 mis à leur disposition par Algérie Télécom pour SÛRETÉ DE WILAYA: des anciens combattants, ont signaler les dérangements, JOURNÉES PORTES pu bénéficier de logements, depuis quelques jours. OUVERTES et pas nous», se plaint H. Achiri, un des membres d’une «A tout moment, j’appelle, ça Des journées portes ouvertes famille des moudjahidine, sonne toujours occupé. sur les activités de la sûreté dans une lettre adressée au Apparemment, ils ont de wilaya ont été lancées hier président de la République, décroché le combiné. J’ai à l’esplanade de Riad El Feth. dont El Watan détient une essayé d’appeler le 19 Des stands ont été réservés copie. (renseignement) pour aux différents services de la La famille Achiri vit dans des signaler cette anomalie, il y a sûreté, notamment, la situations lamentables et crie une voix (cassette) qui vous formation, la police PHOTO : EL WATAN sa colère en face des répond poliment pour ensuite scientifique, la police du responsables locaux. vous raccrocher au nez», métro, l’unité aérienne, la Ils sont 6 membres s’indigne une cliente cellule de démantèlement regroupés dans une petite d’Algérie Télécom. Les des explosifs, les moyens pièce, où des conditions sont abonnés de l’opérateur techniques etc.En dépit des textes de loi qui interdisent la mendicité. Cette femme opère indisponibles. Chaque jour, public ne sont jamais au bout Les organisateurs ont depuis 30 ans, ils souffrent le de leurs surprises. consacré un espace dédié àdans un embouteillage à quelques dizaines de mètres du barrage de police martyre. Le souhait de la «Depuis quelque temps, on l’apprentissage de lainstallé à l’Artisanat et du groupement de la gendarmerie (à Bordj El Kiffan) famille est de bénéficier d’un constate des dérangements à conduite et du code de la logement pour qu’ils puissent répétition du téléphone fixe, route pour les enfants.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 9 ORAN INFO LUTTE CONTRE LES STUPÉFIANTS SAINT CHARLES 7 CONSTRUCTIONS Des mesures pour la vente ILLICITES DÉMOLIES À LA CITÉ BRUIX des psychotropes en pharmacie ’opération de lutte contre les constructions illicites a repris L hier dans la commune d’Oran. Elle a touché 7 bâtisses avec plateformes illicitement érigées à la cité Bruix, dans le quartier ● Il ne se passe pas une journée sans que les services de sécurité, tous corps confondus, de Saint Charles (secteur urbain Ibn Sina). La démolition a interpellent des individus en possession de quantités de kif traité ou autres psychotropes. commencé à 6 h et s’est terminée aux environs de 11 h, sans difficulté : les propriétaires de ces bâtisses illicites avaient été avant le passage devant le avisés par la mise en demeure de cette opération. M.Fakha contrôle médical. «Cette me- Beneoumer, secrétaire général de la commune d’Oran, qui a sure est valable pour tous les supervisé cette opération en compagnie du maire d’Oran, a médicaments qui possèdent indiqué que «la commune a mis les moyens humains et maté- des propriétés de psychotro- riels nécessaires à cette opération». Détaillant ces moyens, il pes et appliquée pour tous avancera «que la commune a mobilisé 170 de ces agents, 17 les malades et même ceux camions, 2 chargeurs et un bulldozer». A chaque opération de qui dépassent les 75 ans», démolition, on note un renfort de la police ou de la gendarmerie, dira une pharmacienne. Avant selon le lieu. M.Fakha a fait savoir que «cette opération sera sui- d’ajouter que «même pour vie par d’autres, un programme ayant été élaboré à ce propos et les ordonnances servies, les touchant toutes les constructions illicites à travers la commune malades seront convoqués». d’Oran». Il confiera «qu’au courant de cette semaine, une autre A propos de consommation de opération de démolition touchera une soixantaine de construc- psychotropes, c’est toujours tions illicites au secteur urbain Sid El Houari, à Ras el Aïn». Les Oran qui occupe la 1ère place constructions illicites de «Coca», dans le secteur urbain Boua- dans l’Ouest du pays. Des mama, seront également rasées, selon notre interlocuteur. citoyens soucieux de leur santé Pour rappel, au début du mois en cours, 160 constructions illici- et de celle de leurs familles tes ont été démolies à la ferme Khemisti, également dans le sec- nous ont confié que, dans bon teur urbain Bouamama et plus de 250 constructions notammentPHOTO : DR nombre de quartiers à Oran, illicites ont été démolies à Haï El Emir Abdelkader ex-Saint la consommation de kif et de Rémy dans la commune de Sid El Chami. Ces constructions psychotropes se fait pratique- étaient érigées sur une terre agricole une exploitation indivi- ment au vu et au su de tout duelle, EAI. H. B. le monde. Une telle situation La direction de la Santé a instruit les propriétaires d’officine de ne servir aucune ordonnance risque sans doute d’avoir un comprenant des psychotropes avant le passage devant le contrôle médical effet d’entraînement car quand un adolescent grandit dans un SANTÉ PUBLIQUE l’instar d’autres ré- confondus, interpellent des nés accentuent les actions de tel environnement, le risque de QUATRE POLYCLINIQUES À gions du pays, la wi- laya d’Oran connaît une progression inquiétante de la individus en possession de quantités de kif traité ou autres psychotropes. Ainsi, plusieurs lutte contre ce phénomène. Dans le but de faire face à ces dépassements et préserver le céder à cette tentation dévas- tatrice est grand. Le fléau de la toxicomanie est souvent à SERONT BIENTÔT LIVRÉES consommation des stupéfiants. activités et campagnes de sen- pharmacien et la santé des ci- l’origine du banditisme, voire uatre polycliniques seront livrées au cours de ce second Il s’agit sans doute de l’un des fléaux les plus néfastes qu’en- sibilisation ont été organisées hier dans le cadre de la célé- toyens, la direction de la Santé de la wilaya d’Oran a instruit du grand banditisme. La ma- jorité des actes de criminalité a «Q semestre de l’année 2012», a indiqué M .Chergui, responsable de la planification au niveau de la Direction de la registre la région. Il ne se passe bration de la Journée mondiale les propriétaires d’officine de pour point de départ des lieux pas une journée sans que les de lutte contre la drogue. De ne servir aucune ordonnance où sont consommés les stupé- santé. «L’implantation de ces infrastructures sanitaires, selon services de sécurité, tous corps leur côté, les services concer- comprenant des psychotropes fiants. Cherifa K. notre interlocuteur, est située principalement à l’est de la wilaya, soit à Sidi Maarouf, Sidi Chahmi, Akid Lotfi et Hai Yasmine». Réalisées à hauteur de 10 milliards de centimes pour chaque projet, ces polycliniques sont achevées à 100%. «C’est un pro- LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL blème d’équipement qui retarde leur livraison. Un équipement en matériel médical, radiologique, de laboratoire, de bureaux et également d’un fauteuil dentaire», a-t-il précisé. La restitution des marchés hebdomadaires Concernant la construction du futur hôpital des grands brûlés, ce responsable a affirmé que les avis d’appel d’offres nationaux réclamée pour la réalisation de ce projet se sont avérés à cinq reprises infructueux. Cependant, poursuit-il, le cahier des charges pour la réalisation ors d’une réunion tenue à l’hôtel de quartier, du côté de Souk El Kettane, les restituer les marchés hebdomadaires. En L ville, présidée par le chef de la Sûreté de wilaya, M.Nouasri Salah, et le maire commerçants gênant les piétons et obs- truant l’accès à Souk El Kettane seront se tenant chaque jour de la semaine dans un secteur urbain, ces commerçants pour- de cette infrastructure hospitalière a été élaboré par la wilaya. Après le visa de ce document, les avis d’appel d’offres seront lancés. Pour rappel, l’hôpital des grands brûlés d’une capacité de d’Oran, M.Hasam Zine El Dine, il a été chassés. S’agissant des marchés informels ront travailler toute la semaine sans pour 120 lits sera situé en face de l’Etablissement Hospitalo-univer- décidé de mettre de l’ordre dans le com- qui seront totalement éradiqués, il a été autant gêner les autres. Seul le marché sitaire du 1er Novembre (EHU). Hadj Sahraoui merce informel, puisqu’il est impossible de invoqué celui se tenant dans le quartier hebdomadaire de Maraval, qui se tient l’éradiquer totalement, vu la conjoncture de Gambetta, à l’avenue d’Arcole. Les chaque mercredi, n’a pas été touché par actuelle, notamment le fait que des milliers occupants des trottoirs au centre-ville et la décision de gel prononcé par l’ex-wali de familles dépendent de cette activité informelle. Ainsi, les commerçants illicites aux Arcades de la rue Larbi Ben M’hidi seront également chassés. Pour donner une d’Oran. L’autre décision prise lors de cette réunion est l’intensification de la présence FÊTE DU 5 JUILLET qui occupent des lieux ne gênant pas la circulation des véhicules et le déplacement chance à tous ceux-là de travailler, il a été décidé, lors de la réunion sus citée, qui a re- policière dans les marchés de la ville afin d’assurer la sécurité des citoyens. Il a été UN HOMMAGE SERA RENDU des citoyens ne seront pas dérangés. Ces derniers pourront activer normalement, groupé des directeurs des secteurs urbains et de divisions communales ainsi que des question d’ouvrir des postes de police dans les grands marchés de la commune d’Oran, AUX FUSILLÉS DE LA FORÊT ceci à l’exemple des commerçants in- formels de M’dina J’dida. Dans le même officiers de la police et des représentants de commerçants, de solliciter le wali pour à l’exemple du marché de Sidi Okba et de Souk El Kettane. Hafida B. DE CANASTEL n vibrant hommage sera rendu le 5 Juillet prochain par le U Secteur Urbain d’El Menzah aux groupes de fusillés com- FACTURES DE CONSOMMATION D’EAU posés de moudjahiddine et de fidayîn qui ont été arrêtés et em- prisonnés à Oran durant la lutte armée de libération nationale. Ils Un nouveau dispositif pour les vacanciers ont été exécutés sommairement et certains ont été brûlés par les soldats de l’armée coloniale ou les groupes terroristes de l’O.A.S dans le site boisé de Canastel, à l’Est d’Oran. n nouveau dispositif destiné à la communauté algérienne Ce qui les contraignait à passer une partie de leurs vacances à Selon le délégué du secteur urbain M. Houari Bendjelloul, U installée à l’étranger et relatif au payement des factures va entrer en vigueur, à partir de cette semaine. Il s’agit de la for- courir à droite et à gauche pour régulariser leur situation. «Avec la formule ECOSOLDE, ces clients vont bénéficier d’un contrat l’hommage et les cérémonies de recueillement prévus le 5 juillet s’inscrivent dans de la célébration du 50ème anniversaire de mule «ECOSOLDE» qui va permettre aux clients de l’entreprise d’abonnement spécialement conçu pour eux, pour payer unique- la Fête de l’Indépendance. Elle sont organisées conjointement n’occupant leurs foyers que quelques mois dans l’année de ne ment ce qu’ils ont consommé durant leur séjour avec la possi- par l’A.P.C d’Oran, la wilaya, la Direction des moudjahidine, la plus se soucier des problèmes de coupure d’eau à défaut de bilité de faire un acompte annuel pour couvrir divers frais fixes famille révolutionnaire. payement. En effet, plusieurs personnes résidant à l’étranger sur leur facture (redevances gestion, qualité, économie de l’eau, Par ces cérémonies, a indiqué M. Houari Bendjelloul, «il s’agit ou hors de la wilaya d’Oran avaient la désagréable surprise de abonnement…) Ceci, en plus de la réception de leur facture par d’un devoir de mémoire pour cette génération et rendre, par la ne pas trouver l’eau dans les robinets à leur arrivée à la maison, mail et consultation des consommations par un simple appel même occasion, un vibrant hommage aux martyrs de la révolu- à cause du cumul des factures impayées durant leur absence. téléphonique». A.Yacine tion de Novembre 54». T. K.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 11 KABYLIE INFO ZAOUIA SIDI BAHLOUL (AZAZGA ) AÏT AISSA OUZIANE DIX JOURS SANS EAUColloque sur Cheikh Arezki L ’eau potable se fait rare dans les villages et hameaux de la commune de Maâtkas, notamment Aït Aissa Ouziane, Be- rkouka, El Bir, Iâkouchène, Arkouv Azgagh et Thakhribt. Dès Cherfaoui le début de la saison estivale, la sécheresse frappe les robinets. Cela fait plus de dix jours qu’aucune goutte d’eau n’a coulé dans les foyers. Des démarches ont été entreprises par les comités de villages mais elles n’ont pas abouti, selon les villageois, qui ne ● De nombreux universitaires présenteront des communications sur le parcours croient plus aux promesses sans lendemain. Tous les ans et à la même période, dans ces régions reculées de la commune, ce du cheikh érudit. liquide vital n’arrive dans leurs foyers que pour quelques heures n colloque sur l’imam de la zaouia de Sidi Abde- seulement pendant la nuit. Cette fâcheuse situation a péna-U érudit, Gazou Arez- ki, plus connu sousle nom de Cheikh Arezki rahmane El Ilouli. Outre les conférences, le programme élaboré par l’association re- lisé les ménages par des dépenses supplémentaires, induites par l’achat des citernes d’eau, les déplacements en camionnette vers d’autres lieux où l’eau coule à flot. Les villageois s’insurgent sur la manière avec laquelle l’eau est rationnée. «Nous protestonsCherfaoui (1877-1944), est ligieuse du village Cheurfaorganisé mercredi et jeudi à N’bahloul, en collaboration énergiquement contre cette manière de procéder par les respon-la zaouïa de Cheurfa N’Ba- avec la direction des affaires sables. Certains villages sont bien servis pendant que d’autreshloul (Azazga). Plusieurs religieuses de la wilaya de ne le sont pas. Des citoyens lavent les routes et les trottoirs alorsconférences traitant de la vie Tizi Ouzou prévoit d’autres que nous, nous n’avons pas de quoi étancher notre soif. Leset du parcours théologique activités comme les chants services de l’ADE doiventt partager cette quantité d’eau dansde ce penseur ayant enseigné religieux et un récital de l’équité où chacun aura sa part», dit un citoyen d’El Bir. A. I.pendant 11 ans à Al-Azhar poésie en kabyle par Boula-(Egypte), une des principalesuniversités d’étude de l’islam rias Mohand. Cheikh Arezki Cherfaoui est né en 1877. AÏT AGGOUACHAdans le monde arabe, sont auprogramme de cette rencon- Dès son enfance, son père le fait entrer à la zaouïa du MISE EN SERVICEtre parrainée par le ministre village Cheurfa N’Bahloul,des affaires religieuses.Le Dr Meftah Khelifat de où il apprit par cœur le Co- ran. Ensuite, il fréquente la DU GAZ LE 20 AOÛT près des arrêts dus aux oppositions et à des contraintes rele-l’université de M’sila abor-dera la conjoncture politico zaouïa Ahmed Bendris dans la localité d’Illoula. Plus tard, A vant du relief, le projet de raccordement au gaz naturel des communes d’Ait Aggouacha, de Larbaâ Nath Irathen et d’Aitsociale et culturelle durant il se rend à Alger pour étu-l’ère de Cherfaoui. Une autre dier à l’école Thaâlibia, où il Oumalou, lancé par la Direction de l’industrie et des minescommunication ayant pour côtoie le savant cheikh Ab- (DMI) de Tizi-Ouzou vient de redémarrer. Sur les lieux, l’onthème l’histoire et la société delkader El Béjaoui. Il rejoint a constaté que la pose des conduites de transport du gaz a étéau temps de ce personna- alors la mosquée El Azhar du finalisée jusqu’au poste de détente situé au lieudit Azeru Lvaz, PHOTO: D. R.ge sera présentée par Dr Si Caire où il obtint en 1921 une où les équipements nécessaires ont été installés par l’entrepriseYoucef Mohamed. distinction internationale et Cosider depuis le 14 juin courant, apprend-on.Le Dr Mohamed Arezki d’autres titres d’études supé- Le président de l’APC d’Ait Aggouacha nous apprend que laChouitem s’intéressera, pour rieures. distribution du gaz vers le chef-lieu communal, les villages Ait Le colloque aura lieu au village Cheurfa Bahloul Mimoun, Agouni, Ait Mohand, Ait Mehand, ainsi que pour lasa part, à la situation sociale En 1933, après avoir accompliet culturelle entre 1871 et le Hadj, il regagne l’Algérie ville de Larbaâ Nath Irathen, chef-lieu de daïra, s’effectuera le Cherfaoui. S’ensuivront une ront animées par les profes- 20 août prochain, à l’occasion de la célébration du 56e anniver-1945 en Algérie en général série de témoignages d’élè- seurs Mohamed El Hadi El pour poursuivre son parcourset en Kabylie plus particuliè- d’enseignement, d’éducation saire du Congrès de la Soummam et de la journée nationale du ves et de condisciples du Hassani, Mohand Amokrane moudjahid. Le raccordement au réseau du gaz naturel du villagerement. défunt et des conférences et Mohand Arezki Ferad. et de diffusion du savoir reli-L’écrivain et penseur Moha- gieux au niveau de la zaouïa Azouza s’effectuera à partir de la ligne de distribution de la portant notamment sur l’acti- De son côté, Mohamed Sa- commune d’Irdjen, a-t-on appris. Le wali de Tizi Ouzou a donnémed Salah Sedik reviendra vité de Cheikh Arezki au sein dek Ouali reviendra sur les Sidi Abderahmane El Illouli,dans son intervention sur la jusqu’à sa mort, le 27 décem- son accord de principe depuis le début mai dernier. L’étude de du mouvement national et sa efforts de Arezki Cherfaoui réalisation de ce projet est actuellement auprès des servicesvie et des aspects de la per- place dans l’association des dans la réforme de l’ensei- bre 1944, à l’âge de 67 ans.sonnalité de Cheikh Arezki Ahcène Tahraoui concernés de la Sonelgaz, selon le président du comité de vil- ulémas algériens. Elles se- gnement coranique au sein lage d’Azouza. Hamid Meradj BOUDJIMA Maâtkas, carrefour de la poterie LES LOCAUX DUL e festival annuel de la poterie s’est ouvert hier au chef-lieu commu- MARCHÉ COUVERT NONnal de Maâtkas (35 km au sud de TiziOuzou). La 3e édition s’étalera jusqu’au ATTRIBUÉS e marché couvert du chef-lieu de la commune de Boudjima,1er juillet prochain avec un programmeriche en activités, notamment une ex- L à 25 km au nord de Tizi-Ouzou, lancé il y a 10 mois par la direction de wilaya du commerce dans le cadre de l’opérationposition-vente des produits artisanaux,regroupant 75 artisans venus de huit «aménagement des marchés couverts», n’est toujours pas fonc-wilayas dont Tamanrasset, Ouargla, Sé- tionnel. Implanté sur le site de l’ex-Sempac, ce marché comptetif…. une dizaine de stands pour la vente de fruits et légumes, de vo-A cette occasion, un vaste panorama laille, ainsi que des espaces pour boucherie et une poissonnerie.d’activités, d’événements et d’exposi- A l’origine, ce marché devait contribuer à réduire un tant soittions a été mis en place par le commis- peu le taux du chômage dans la localité et permettre de délocali-sariat du festival. Outre l’exposition ser les commerçants non réguliers tout en régularisant l’activité PHOTO: EL WATANet le marché de la poterie, trois confé- commerciale en général au chef-lieu. Cependant, l’attributionrences-débats thématiques, deux galas des locaux au profit des exploitants commerciaux accuse tou-artistiques ainsi que la cuisson et du jours du retard, en raison notamment des lenteurs administrati-vernissage des produits sont prévus pour ves dans l’estimation des prix des locaux.égayer le quotidien des participants. Le maire de Boudjima estime à ce propos que l’opération «re- 75 artisans sont présents à ce rendez-vous lève de la direction des domaines qui devrait fixer en la mise àPour ce faire, les organisateurs ont choisile CFPA, l’unique site réservé pour la On doit préserver ce rendez-vous annuel autres. Les trois communications sur la prix des locaux», déplore-t-il. Ces retards pénalisent surtout lescirconstance. pour les générations futures» Le chef de résistance culturelle des potières et des jeunes chômeurs en quête d’un emploi et génèrent en mêmeC’est dans ce lieu que l’ouverture solen- la daïra de Maâtkas dira de son côté que peuples de l’Afrique du Nord seront ani- temps des manques à gagner pour la commune. Farid Guellilnelle du festival s’est déroulée en présen- «l’Etat a inscrit quatre projets de mai- mées par M. Dahmani et Mme Amamra.ce des autorités locales et du directeur dela culture de Tizi Ouzou. Dans l’allocu- sons de l’artisanat à travers la wilaya Durant la semaine culturelle et com- El Watan de Tizi Ouzou. La région de Maâtkas merciale, deux galas artistiques sont aution d’ouverture, M. Mustapha Meziani, bénéficiera d’une maison de l’artisanat programme, animés par Rabah Asma etle commissaire au festival a déclaré : «A tant attendue par la population locale, Ali Amran sur la place de la mairie. Bureau de TIZI OUZOUcette occasion, nous célébrons un dou- qui sera construite incessamment.» En somme, les organisateurs comptentble événement, le 50e anniversaire de Encore une fois, cette édition sera faire de ce festival un moyen pour pro- Pour toutes vos annonces publicitaires :l’indépendance de l’Algérie. Ce festival l’occasion propice aux artisans de com- mouvoir auprès du public, dans une op- Boulevard Amena Mahieddine, Lotissement Hasnaoua.local de la poterie de Maâtkas est une mercialiser leurs produits de poterie, tique pédagogique et culturelle, le travail N°1 (axe école paramédicale - stade du 1er Novembre).occasion pour tisser des liens entre les de céramique, de vannerie ; mais aussi de l’argile, la transmission et le partage Tél./Fax : 026 21 76 86citoyens des différentes régions du pays. des bijoux et des robes kabyles entre des compétences. Amar Ikkour
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 11 TLEMCEN INFO TRAFIC DE DROGUE ECHANGES CULTURELS ET SPORTIFS Près de 35 tonnes de résine de NANTERRE SE RAPPROCHE DE MAGHNIA cannabis saisies en six mois ● Près de 35 tonnes de résine de cannabis ont été saisies par les différents services(Gendarmerie, GGF, Douanes, stups) sur la bande frontalière ouest, depuis le début janvier. Jamais une telle quantité n’a été interceptée par le passé. ourquoi alors cette invasion inexo- dis sans exagération, la bande frontalière raisons multiples, comme la complicité etP rable, en cette période, des nar- (Béchar-Maghnia-Marsat Ben M’hidi) ou la négligence et enfin, cette année, la PHOTO : C. BERRIAH cotrafiquants sur cette partie de est quasiment une passoire. La preuve, moisson a été fructueuse». Notre interlo-l’Algérie ? Question à laquelle des ob- toutes les quantités prises l’ont été après cuteur estime, également, que «À Oujda,servateurs au fait de ce dossier tentent de avoir franchi la «barrière», parfois même dans le Maroc oriental, il y aurait 100répondre. «A Ketama, région du nord du à plusieurs kilomètres du tracé frontalier, tonnes de résine de cannabis qui attendentroyaume, près de 80 000 hectares produi- et puis, laissez-moi vous dire que la dro- d’être acheminées vers le territoire algé-sent annuellement 100 000 tonnes de kif gue qui passe entre les mailles du filet est rien. Je peux même vous dire que tous les ne délégation de la municipalité de Nanterre, à sa tête lebrut, engendrant près de 2 milliards dedollars de revenus, tous les ans. C’est un dix fois plus importante que celle qui est saisie». jours, les producteurs de ketama envoient 100 quintaux/jour dans l’Est marocain U maire, M. Patrick Jarry, s’est rendue à Maghnia. D’em- blée, l’édile, très sympathique, a tenu à préciser, avec un tonbusiness considérable», souligne, d’em- où est stockée toute cette drogue en atten-blée, Moussa, criminologue. Mais pour- ÉNORME QUANTITÉ dant de la fourguer à notre pays». Et de d’humour : «Honnêtement, les visages que je vois à Nanterre, jequoi cette énorme quantité aujourd’hui Le spécialiste enchaîne : «La crise qui s’interroger : «Ce qui me taraude l’esprit, les vois ici et j’ai l’impression que je n’ai pas changé de ville.»? s’interroge-t-on. «À vrai dire, cela ne sévit au Maroc a incité les producteurs c’est qu’on n’arrête très rarement les C’est que cette ville du département des Hauts-de-Seine abritedate pas d’aujourd’hui, le trafic de la protégés à écouler leur marchandise aux convoyeurs. A chaque fois, ils disparais- une communauté importante de Maghnaouis. «Je connais lesdrogue ne s’est jamais arrêté, sauf que Algériens avec des facilités déconcertan- sent à la faveur de la nuit en abandonnant Algériens depuis que je vais à l’école. Nanterre, qui a épouséles barons ont opté pour l’extrême ouest tes, comme le fait de payer une fois le kif leur chargement». Dans cette histoire toutes les causes justes et nobles, ne serait pas cette ville, s’il n’ydu pays pour deux raisons essentiel- arrivé à destination (Libye, Europe…). Et compliquée, les barons, les vrais, on ne avait pas tous ces migrants», ajoute-t-il. Jumelée avec Tlemcen,les, d’abord, le Sud algérien, qui était puis, les barons n’ont pratiquement que les voit pas. L’ostentation vient de leurs Nanterre reste un espace ouvert : «Ma venue à Maghnia est uneperméable, ne l’est plus, depuis que les cette partie de l’Algérie (W. de Naâma et proches, mais bon ! La «route de l’Unité», promesse que j’avais donnée l’année dernière au vice-présidentautorités algériennes, en raison des ré- Tlemcen) pour faire passer les stupéfiants. comme on l’appelle des deux côtés de la de l’APC de cette ville quand nous avions accueilli leur jeunevolutions en Tunisie et en Libye particu- Il y a aussi le fait que nos frontières, de frontière, porte bien son nom, sauf qu’elle équipe de football». Cette visite pourrait-elle être un préludelièrement, ont serré la vis. Ensuite, et je le ce côté-là, sont mal surveillées pour des pue l’odeur de la zetla. C. B. à d’autres échanges plus importants entre les deux cités ? «Je crois que cette visite est une opportunité pour un partenariat dans différents domaines. Apprécions le soleil, la présence de nos amis, l’avenir ne peut être que prometteur entre nous». Pour sa part, M. Benamar Djedid, maire de Maghnia, a affirmé : PRÈS DE 2 TONNES DE KIF SAISIES À NADROMA «Le maire de Nanterre a tenu sa promesse. Il a répondu à sa communauté de Maghnia. Notre souhait, aujourd’hui, c’est de jumeler notre ville à celle de M. Jarry. Nous avons beaucoup deDécidément, l’année 2012 procédé à la saisie de 2 084 piégés, ces derniers ont pris drogue en l’espace de choses en commun». M. Ahmed Djemaï, originaire de Maghnia,semble être celle des kg, soit près de 2 tonnes de la fuite. S’ensuivit alors une seulement 21 jours. résidant à Nanterre et membre associatif très actif, s’est expriméstupéfiants dans cette résine de cannabis, sur la course-poursuite qui «Nous avons des en ces termes : «Je ne peux qu’être heureux. Je suis dans mapartie ouest du pays, tant route de Nedroma. aboutira à l’interception de informations précises sur ville natale, à quelques mètres de la maison parentale. Cetteles saisies se font Selon une source de la deux véhicules de marque les trafiquants et leurs visite est bénéfique à plus d’un titre. Nous avons beaucoup dequasiment tous les jours par subdivision des Douanes, Renauld 25. programmes, d’où la choses à faire entre nous». Concernant Rachid Tayeb, du conseildifférents services de lutte agissant sur une Les conducteurs ont pris la vigilance de nos éléments», municipal : «Je suis heureux d’être dans la ville accueillante etcontre les stupéfiants. Dans information, les tuniques poudre d’escampette. Pour affirme un responsable de la chaleureuse de nombreux de mes amis de Nanterre. J’espèrela nuit de lundi à mardi, vers grises ont dressé un guet- rappel, la Douane de Douane. Mais qui arrêtera qu’on bâtira des projets ensemble». Pour Magali Fricaudet, res-2 h 30, les éléments de la apens aux trafiquants. Maghnia a réussi à mettre la les barons ? ponsable du service des relations et coopération avec le monde,Douane de Maghnia ont S’apercevant qu’ils étaient main sur 8 tonnes de C. B. «Maghnia est une ville sympathique. Notre souhait, c’est d’éri- ger des tréteaux dans plusieurs domaines entre nos deux villes». La délégation chaleureusement accueillie a visité plusieurs réa- lisations de Maghnia, comme la piscine olympique, l’auberge BANDE FRONTALIÈRE de jeunesse et la galerie d’art. C. Berriah Le général major Boustila en visite de travail FESTIVAL NATIONAL e général-major Ahmed Boustila, com- il procèdera à l’inauguration d’une autre postes avancés ont été réalisés dans le ca- DU HAWZIL mandant de la Gendarmerie nationale,s’est rendu, avant-hier, dans la wilaya de infrastructure similaire et une autre à Sidi Mechhour, disposant des mêmes moyens dre d’un plan d’urgence concernant l’édi- fication de 70 postes avancés et 14 postes 20 ASSOCIATIONSTlemcen où il a d’abord inspecté un posteavancé à Marsat Ben M’hidi, considéré sophistiqués, ainsi que du siège d’une brigade de la Gendarmerie nationale de d’observation le long de la zone frontalière relevant du 2ème Groupement régional de AU RENDEZ-VOUScomme une infrastructure modèle puis- Boukanoun et d’une section de sécu- la Gendarmerie nationale dans la région a 6ème édition duque disposant de moyens ultramodernesà infrarouge permettant de renforcer les rité implantée sur le tronçon de l’autoroute Est-Ouest. Selon le commandant du grou- Ouest du pays. Pour information, 66 cen- tres de ce type sont déjà opérationnels L Festival national de musique hawzi a étécontrôles nocturnes. Sur les mêmes lieux, pement de la Gendarmerie nationale, ces depuis quelque temps déjà. C. B. ouverte, avant-hier, au palais de la culture Ab- delkrim Dali d’Ima- ma. «Cette édition, a CHETOUANE indiqué un des organi- sateurs, verra l’entrée en compétition des Les habitants de Aïn El Hout en colère meilleures associations musicales activant actuellement dans le domaine de la musique andalouse hawzi». Parmi les 20 as- sociations qui prennent part à ce festival (25 juin-3 juillet), on as d’attendre la tenue des autorités ont dévié la circula- sables, énumèrent les griefs Nous en avons marre d’êtreL promesses des élus pour unmeilleur cadre de vie, les habi- tion vers la zone industrielle. Une solution palliative qui n’a qu’ils retiennent contre les pouvoirs publics. «Nos routes marginalisés». Un élu rétor- quera que «l’APC n’a pas de note, «Nassim el andalous» d’Oran, «El Andaloussia» de Sidi Bel Abbès, «Nedjm Kortoba» de Constantine, «El Fakhardjia» d’Alger, «El Fen wel Adab» de Blida et «Salma» de Tlemcen,tants d’Aïn El Hout, dans la pas empêché le grand embou- ne sont pas bitumées, l’éclai- budget suffisant pour pallier entre autres. Par ailleurs, cette édition, qui rendra hommage aucommune de Chetouane, ont teillage. «Il nous est difficile rage public, on ne sait pas ce toutes ces carences, mais nous grand poète Ben Messaieb, verra la participation d’artistes pro-fini par monter au créneau : de rejoindre le campus», ont que c’est. Nos enfants n’ont faisons tout pour satisfaire fessionnels de la chanson andalouse, comme Benmrah, Daliladimanche, les manifestants, affirmé des étudiants dont le aucun espace pour jouer, nos concitoyens». En début Mekadder, Leila Borsali, Omar Belkhodja et Mansouri Lahbib.des jeunes en majorité, ont bus était paralysé au milieu comme cela se fait dans tou- d’après-midi, la route a été Le jury est constitué des artistes Dib El Ayachi, Hakem Smail,fermé la route nationale 22, d’une centaine de véhicules. tes les localités de la wilaya. rouverte à la circulation après Toufik Benghabrit et Chafik Hadjadj. Parallèlement aux soiréescoupant ainsi leur bourgade Les protestataires, qui disent Les autres structures, comme que les autorités locales ont musicales, et comme cela est de coutume, il est programmé desdu reste des autres localités de n’avoir que ce moyen pour le centre de santé, ne fonc- promis de satisfaire leurs do- tables rondes, des conférences et des expositions sur la musiquela wilaya. Prises de court, les attirer l’attention des respon- tionnent pas comme il faut. léances. C. B. andalouse. Chahreddine B.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 13 RÉGION EST DES ONG AU CHEVET DES ENFANTS À CONSTANTINE TÉBESSA Les aviculteurs L’autisme, une pathologie de Hammamet montent au créneau encore taboue L es coupures intempestives du courant électrique enregistrées dans la wilaya de Tébessa durant les 72 dernières heures, ont causé des dégâts considérables dans plusieurs ● L’entourage, notamment familial, doit adopter un ensemble de comportements emprunts de poulaillers, notamment dans la commune de Hammamet, à 18 km du chef-lieu, a-t-on appris de considération et de respect vis-à-vis de l’enfant autiste, qui l’aideraient à le sortir de son isolement. source sûre. Ainsi plusieurs centaines de poussins es journées d’échanges du centre Ali For Aba, l’utilisation ont péri à cause des pannes dans les couveuses et D scientifiques sur la prise en charge des enfants autistes, suivies d’une formation au profit continue de processus d’appren- tissage ayant donné des résultats probants, comme par exemple la le manque d’aération dans les poulaillers. Devant cette situation, une dizaine d’aviculteurs, voyant leur production endommagée, ont exprimé leur colère et mécontentement du fait qu’ils ne peuvent des parents, des professionnels méthode dite ABA/VB, du savant de la santé et de la solidarité ont Skinner, essentiellement basée sur pas être remboursés par la société de distribution été organisées au centre national l’approche comportementale pra- d’électricité (SDE). Plus grave encore, ces de formation des personnels spé- tique en tant que traitement global aviculteurs ne sont pas assurés. Ils menacent cialisés des établissements pour et opérant dont l’objectif est l’ap- de poursuivre en justice la SDE, si elle ne les handicapés (CNFPH), du 23 au prentissage des fonctions utilisées rembourse pas. Lakehal Samir 26 juin en cours à l’initiative de dans la vie de tous les jours qui l’association Wafa pour les en- fants autistes. Dans ce projet, aide à éliminer progressivement l’agressivité et autres troubles du BORDJ BOU financé par l’Union européenne et le programme concentré plu- comportement. Les parents et les praticiens que ARRÉRIDJ PHOTO: D.R. riacteurs algérien de l’association Djoussour, l’accent a été mis sur nous avons approchés se sont dits extrêmement satisfaits de cet ate- Intoxication alimentaire la nécessité absolue d’apprendre à l’entourage immédiat de l’enfant lier. Une psychologue clinicienne a déclaré à ce propos que cette de 17 élèves d’une école L’autisme est en augmentation exponentielle dans le monde autiste- surtout les parents et la cellule familiale- un ensemble de elle a acquis un diplôme supérieur des autres dans leur perception du méthode est absolument révolu- tionnaire, et qu’il faut vraiment s’y coranique comportements à adopter vis-à-vis d’enseignement des enfants en monde, mais ils sont extrêmement investir au vu de l’augmentation n couscous offert par un bienfaiteur aux élèves de celui-ci pour l’aider à déve- lopper ses fonctions sensorielles, difficultés mentales. Dynamique, optimiste et chaleureuse, elle nous doués.. Nous savons maintenant que par exemple Beethoven et exponentielle de cette pathologie dans le monde, que d’aucuns U de l’école coranique Bachir Ibrahimi de la cité du 5 juillet, à Bordj Bou Arréridj, a failli engendrer un cognitives et linguistiques. A ce a livré quelques-unes de ses im- Einstein étaient autistes.» Selon imputent aux mutations environ- drame, lundi soir, en provoquant une intoxication sujet, l’exemple du centre libanais, pressions: «Contrairement à l’idée elle, aux USA, actuellement il nementales, à une hygiène de vie alimentaire à 17 personnes qui l’ont consommé. Ali For Aba, de diagnostic com- répandue en milieu médical sur y aurait un cas d’autisme sur 88 anarchique et à de nouvelles habi- Les victimes, âgées entre 14 et 30 ans, souffrant de portemental, d’apprentissage et l’impossibilité de guérison com- naissances/an. tudes alimentaires. Par ailleurs, la maux de tête et de douleurs abominales ont toutes de développement continu pour plète, nous avons utilisé des tech- Le centre libanais propose un présidente de l’association Wafa, été conduites aux urgences de l’hôpital Bouzidi autistes, est édifiant. Sa respon- niques anglaises et américaines programme dense et soutenu, au Mme Badia Boufama, a tenu à sou- Lakhdar. Alertés, les services concernés se sont sable, Dr Chafica Mansour Ghar- qui nous ont permis d’aider beau- quotidien, avec diverses techni- ligner que ces formations sont dis- déplacés sur les lieux pour enquêter sur l’origine bieh, a passé trois jours à orienter coup d’enfants (4 sur 10 s’en sor- ques d’apprentissage et de prépa- pensées aux personnels de santé de cette intoxication et prendre des échantillons l’assistance (parents et personnel tent) à accéder à une vie normale ration à travers des activités visant gratuitement. Elle lance, en outre, des nourritures consommées pour procéder à leurs intéressé) sur le travail titanesque et même à faire des études. Cette l’éveil des facultés intellectuelles un appel aux autorités afin qu’el- analyses. A. D. effectué au niveau de ce centre maladie est considérée comme de ces enfants, sous toutes leurs les dotent ces enfants d’un local de réputation mondiale. Maman taboue dans les sociétés arabes. formes. L’hôte du pays du Cèdre plus adapté à leurs besoins. elle-même d’un enfant autiste, Ces enfants sont juste différents a expliqué via des scènes filmées Farida Hamadou MILA BISKRA La production de céréales estimée à La reine des Ziban en quête de sa couronne 1, 9 million de quintaux a seconde édition de la Journée nationale la route de Batna et enfin, il a inauguré deux selon lui, «rendra à la reine des Ziban sa cou- L du tourisme, placée sous le slogan «Les mé- dias, miroir de l’Algérie touristique», a été autres hôtels implantés à Biskra en intra-mu- ros. La wilaya de Biskra n’a sans doute pas été ronne d’antan». Le tourisme local, durement touché par les événements des années 1990 au célébrée, ce lundi, à Biskra, en présence du désignée par hasard pour accueillir cette mani- même titre que les autres régions du pays, tente ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Smaïn festation. Carrefour de grandes civilisations qui de remédier à l’accumulation des lacunes. Bis- Mimoune¨en visite de travail et d’inspection. ont chacune laissé des empreintes, elle aspire kra dispose de seulement 1100 lits, la moyenne Outre l’inauguration, à la maison de la culture à redevenir un pôle touristique d’excellence. nationale par wilaya étant de 1800 lits. de Biskra, d’une exposition sur les richesses Mais en a-t-elle les moyens ? «Il ne manque H. Moussaoui touristiques, artisanales, architecturales et à Biskra que la mer.», résume Hakim Yahia, archéologiques de la wilaya, tenue, le premier directeur du tourisme de Biskra. Celui-ci, responsable du secteur a posé la première pierre de deux hôtels et s’est enquis de l’état conscient des défis que son secteur doit relever, assure que tout est fait pour permettre un envol Explosion de colère d’avancement des travaux d’un troisième sur du tourisme local, national et international, qui, à Ouled DjellelPUBLICITÉ ier, des dizaines d’habitants d’Ouled PROLIPOS ENTREPRISE DE PRODUCTION DES CORPS ET DÉRIVÉS, H Djellel, seconde commune de la wilaya de Biskra en population, située à 100 km au W ilaya agricole par vocation, Mila, marque d’un exercice à l’autre, des points s’agissant des BASÉE A AIN M’LILA sud-ouest du chef-lieu, ont laissé exploser leur performances agricoles. Ainsi donc, la direction des colère juste après l’affichage d’une liste de 493 Services agricoles (DSA) table sur une production RECRUTE POUR LES BESOINS DE SON SIÈGE de 1 900 000 q de céréales (toutes variétés bénéficiaires de logement socio-locatif (LSL). DES CADRES SUPERIEURS DANS LES DOMAINES : Une partie des protestataires a bloqué la circu- confondues), comparativement à l’année 2011 qui a lation sur la RN46A, traversant l’aggloméra- enregistré une moisson de l’ordre de 1. MANAGEMENT QUALITÉ (1 poste), 2. CHIMIE : microbiologie (1 poste), tion, avec des pierres et des pneus auxquels ils 1 700 000 q. Dans le même sillage, le secteur de spécialité traitement des eaux (1 poste), chimie industrielle (6 postes), ont mis le feu, une autre a pris d’assaut le siège l’agriculture prévoit une récolte de 35 000 q de 3. FINANCES ET COMPTABILITÉ (3 postes) de la daïra pour demander une entrevue avec légumes secs contre 30 000 en 2011. Concernant les les responsables tandis qu’un troisième groupe cultures maraîchères et la pomme de terre, la DSA Conditions exigées : compte engranger respectivement 865 000 et 510 de ces mécontents, pour le plupart des jeunes, •Diplôme universitaire dans la filière, 000 q, alors que la production en 2011 relative à ces sont allés occuper les logements qui sont atten- •5 ans d’expérience au minimum, dans un poste similaire, dus depuis 7 ans et pour lesquels la commis- deux segments était dans l’ordre de 770 000 et 445 •Disponibilité immédiate. sion d’étude et d’attribution a épluché plus de 000 q. Selon des statistiques officielles, la Salaire selon compétence, 1 800 demandes. Les services de police ont dû production agricole au niveau de plusieurs filières Transmettre C.V+lettre de motivation à l’adresse suivante : intervenir pour déloger ses indus occupants et est en nette expansion. Il s’agit notamment de B.P N°81104300 Ain M’lilaOu par Fax au n°032 45 26 95 imposer un périmètre de sécurité autour de ces l’oléiculture, des viandes rouges et blanches et de constructions. Les responsables locaux ont ren- la branche laitière. Cette dernière ambitionne une Ou par email à : prolirecrute@hotmail.fr collecte de 102 millions de litres contre 96 millions contré des représentants des protestataires mais Date limite d’envoi des candidatures, le 07 juillet 2012 l’année d’avant. Au plan du soutien de l’Etat, une jusqu’à l’heure où nous mettions sous presse, Il ne sera répondu qu’aux candidatures jugées intéressantes. rien n’a filtré de cette rencontre et le climat res- aide de 1,10 milliards de dinars a été consentie aux tait tendu. H. M. agriculteurs. M. Boumelih
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 13 KABYLIE INFO CONCOURS DU MEILLEUR ÉCRIT SUR L’ENVIRONNEMENT À BÉJAÏA Hammam Sillal : Reprise La plume des lycéens des travaux à la station thermale mise à contribution ● Ainsi, c’est une sélection de 22 textes (en langue arabe et en français) que doit classer le jury composé A l’arrêt, depuis maintenant dix mois, pour des raisons de complément d’étude et de règlement de menues questions liées au foncier, les travaux de réalisation du d’enseignants, de journalistes et de présidents d’associations connues pour être particulièrement présentes complexe thermal dans la protection de l’environnement. à Hammam sillal, commune de Tifra, ont repris ces derniers e concours de la meilleure L contribution sur la probléma- tique de la pollution, organisé par l’APC de Béjaïa, vient de livrer jours au grand bonheur de la population locale. «Beaucoup sont ceux qui ont cru que le projet va tomber à ses résultats. Ouverte encore cette l’eau, et c’est le cas de le dire, année uniquement aux lycéens, cette parce qu’il est implanté à même deuxième édition a gagné en parti- le lit de l’oued. On est content cipation par rapport à la première. Et ce en dépit d’une programmation du redémarrage des travaux.» à l’orée des examens. Ainsi, c’est nous déclare, réjoui, un citoyen une sélection de 22 textes (en langue de la région. arabe et en français) que doit classer À son lancement déjà, il y a plus le jury composé d’enseignants, de d’une année, des citoyens, au journalistes et de présidents d’asso- courant des aléas ciations connues pour être particuliè- entrepreneuriaux et des rement présentes dans la protection tracasseries administratives, de l’environnement. ont prédit que la livraison du Outre les critères formels de la projet ne se fera jamais dansprésentation, d’une composition du les délais.type journalistique, de la correction Cette longue interruption desde la langue, ont été déterminants travaux leur a donné raison.la consistance de l’information, la «Les questions à l’origine de lapertinence des solutions préconisées cessation des travaux sontet la mesure de l’impact. La lecture avivé par les sonorités que Rabah, tera, comme première inspiration de de protection de l’environnement. maintenant aplanies, et ledes écrits a révélé dans leur majorité musicien de l’ex groupe Ithrane, l’initiative prise la municipalité de L’ONU prend le relais à l’échelle projet suit maintenant sonune préoccupation générée par les soustrayait de son synthétiseur pour Béjaïa, l’action du sénateur texan planétaire par la mise en place en cours normal» précise à cedécharges sauvages et l’incivisme. gratifier les invités de belles ballades Nelson Gaylord, le 22 avril 1970, 1972 du PNUD. La suite, c’est tout propos, le président de l’APC deAvec la solution proposée du tri musicales. Le hale du matin a laissé en faveur de l’environnement. Pro- simplement le premier sommet de Tifra. B. B.sélectif, les potaches exhortent les place à un temps radieux, tempéra- bablement alerté sur la pollution la Terre de Stockholm, en 1972,élus, l’administration et le tissu as- ture douce et brise de mer, l’auditoire d’origine pétrolière rongeant sa ré- reconduit tous les 5 ans. Le 5è pro-sociatif à mener assidûment et de ne peut alors, dans une telle ambian- gion, il arrache la programmation grammé en août prochain à Rio. Tifra :concert un combat de sensibilisation.La cérémonie de remise des prix ce, qu’un peu plus apprécier la lecture des contributions des deux lauréats, à l’université du Texas des travaux de recherche sur la dépollution et Le concours organisé par l’APC de Béjaïa suivra-t-il exemple Préparatifss’est déroulée en fin d’après-midijeudi 14 juin sur le parvis de Bordj Sarah Mehidi et Akour Mohamed Reda. la protection de l’environnement. Avec à la clef une récompense pour sur cette formidable péripétie pour gagner en envergure ? C’est tout le pour le 50eMoussa, le fort abritant le musée De son côté, Khalef Bouchtaoui, le meilleur travail. Cette initiative a mal qu’on lui souhaite, à condition anniversaire dede Béjaïa. membre du jury, fera un exposé sur pour corollaire la même année l’insti- qu’un bilan autocritique soit dressé.Le décor médiéval est plaisamment la motivation du concours. Il rela- tution aux USA de l’agence nationale R. Oussada l’indépendance A quelques jours du TEXTE DE LA LAURÉATE DU CONCOURS DE L’APC cinquantenaire de l’Indépendance nationale, l’ambiance est l y a quelques années seu- Béjaïa, la bougie à rallumer ! les carreaux de leurs voitures propres déchets. Tichy, El la ville puisse retrouver son ganisons nous en groupes et aux préparatifs des festivités commémoratives au centreI lement, Béjaïa avait un toutautre teint. Infortunés sont lancent qui une peau d’orange qui des graines d’olives. Ain- Maghra…. étaient bel et bien les endroits favoris pour se éclat et qu’on puisse respirer de nouveau l’air pur et éthéré nettoyons ces plages qui font fuir les touristes afin de leur culturel Hami Arezki. En collaboration avec l’APC, le groupe scout Thiziri de Tifra,ceux qui n’ont pas eu l’aubai- si, tout espace est propice au détendre et se délasser ; tou- d’autrefois. redonner leur éclat d’antan. affilié à l’association desne de côtoyer cet univers où dépôt de détritus. Ici et là, nos tefois de par cette pollution D’abord, nous devons au plus Il est fort propice de pré- anciens scouts, initiateur devibraient les bruits pesants quartiers sont ensevelis sous qui prend une ampleur dé- vite éradiquer certaines de voir des sanctions envers tous cette action, met les bouchéesde la nature. Nous étions une couche abjecte d’ordures. mesurée, nos plages sont de nos habitudes dont le jet de ceux qui ne respectent pas doubles pour réussir cetteenchantés par ce lustre dont Les regards et les bouches moins en moins fréquentées. déchets n’importe où. Com- les horaires fixés pour le célébration. Les réjouissancesnous nous vantions d’ailleurs d’égout se trouvant dans no- Rien n’a été épargné : voyez portons nous dehors comme dépôt des ordures. De plus, qui s’étaleront du 3 au 10 juilletdes années durant. Mais tout tre ville débordent. Les eaux si nous étions à l’intérieur de leur ramassage par les tra- auront comme principalecela fait désormais partie du usées s’écoulent le long des nos maisons. Nous prenons vailleurs communaux doit se tendance, selon le responsablepassé. Mon cœur est si affligé chaussées, laissant se répan- soin de nos demeures et nous faire régulièrement. On doit du groupe, la glorification dede voir cette gloire qu’est dre une odeur nauséabonde ignorons que la nature est alors mettre en œuvre plus notre révolution etnotre ville s’évanouir dans qui empuantit l’atmosphère. prioritaire. Arrêtons de jeter d’ouvriers et de moyens. De l’établissementle néant. De fait, les insectes et même nos ordures par les terrasses. la sorte, le taux de chômage des liens d’amitié entre laAujourd’hui, l’homme a bien les rongeurs, comme les sou- Que nous coûterait-il de se sera plus ou moins réduit. Il jeunesse du pays.des priorités et l’assouvisse- ris et rats, sont partout. donner la petite peine de est également essentiel de Dans ce cadre d’ailleurs, lement des désirs passe devant. Rien n’est plus charmant à les jeter à l’endroit adéquat, procéder à la restauration des groupe scout Baba Saad deA titre d’exemple, les gens ne mon sens que de contempler pour un environnement plus bouches d’égout. Il serait tout Ghardaïa et l’associationjettent leurs ordures ména- le soleil couchant en train de agréable, plus sain, plus sûr aussi nécessaire de mettre culturelle Essalam de Bounouragères qu’après le départ des moirer la mer et d’admirer ? Laissons ces fleurs si bel- en place des panneaux mon- y sont invités et prendront partcamions de ramassage. Nos l’éclat de ce bleu transcen- les, sublimes s’épanouir car trant les déchets pouvant être aux activités festives.poubelles débordent ainsi, dés dant variant par intermitten- ce sont, tout comme nous, recyclés et insister auprès Projection de documentairesle matin. Attirés par l’odeur ce. Cependant, les plages ont des êtres vivants. Pensons des autorités pour le tri des ayant trait à la guerreinfecte qui s’en dégage, tous aussi été rudement affectées à organiser des campagnes déchets en mettant en place d’indépendance, visitestypes d’insectes y pullulent. par les actes irresponsables ce qui est advenu de l’Oued de sensibilisation dans les des poubelles de détritus re- guidées de différents sitesPlus que le non respect par le de l’homme. La couleur des Soummam. Ce n’est plus une écoles, à travers les quartiers, cyclables et d’autres pour les historiques, chantscitoyen des horaires du dépôt plages est conjuguée avec source d’eau mais plutôt une et apprenons aux autres ce déchets non recyclables. patriotiques, conférences-des ordures, même l’endroit celles des déchets que nous source de répugnance et d’in- qu’encoure la ville si elle Si nous adoptons de telles débats, représentationsapproprié semble échapper à y jetons. famie sans pareille. perdure dans cet état. Lan- mesures, soyons sûrs que no- théâtrales, expositions…. Lecelui-ci. Des sacs en plastique, des Face à de telles transgres- çons-nous des défis pour les tre Bougie retrouvera rapide- programme d’activité concoctéEn effet, nous voyons quoti- emballages ou des cigaret- sions, il n’y a pas lieu d’être quartiers les plus propres de ment sa flamme et scintillera par les organisateurs se veutdiennement des scènes d’in- tes jonchent le sable doré et passif : nous devons agir au la ville. Plantons des arbres de nouveau, comme naguère. généreux. «Nous allons fêtercivilité condamnables : des l’enlaidissent. Les vacanciers plus vite. pour élargir les espaces verts MEHIDI Sara,gens qui jettent leurs déchets ne se donnent même plus Des actions concrètes doi- et freiner les glissements de élève de 2e AS maths, dignement cet anniversaire»par le balcon, d’autres par la peine de ramasser leurs vent être entreprises afin que terrain et les érosions. Or- lycée Annani, Béjaïa signale le responsable du groupe. B. B.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 13 RÉGION OUESTRELIZANE KERARMA (MASCARA) SIDI LAKHDARPerpétuité (MOSTAGANEM)pour un tueurLe présumé auteur du meur- Les habitants réclament Un réseautre survenu en mars 2011dans le territoire de SidiM’hamed Benali (ex-Re- l’amélioration de faussairesnault), un jeune de 32 ans ré-pondant aux initiales D.M., a de leur cadre de vie démanteléété condamné à la perpétuité e procureur de la République près le tribunal de Mostaga-par le tribunal criminel prèsla cour de Relizane. Le drameest survenu, selon le procèsd’accusation, lorsqu’une ● Des citoyens du douar Kerarma ont exprimé leur ras-le-bol quant au déficit en éclairage public et aux perturbations signalées L nem a mis derrière les barreaux quatre personnes pour «tra- fic de devises». Les informations parvenues à la Sûreté de wilaya ont indiqué que des personnes se sont spécialisées dans le dans l’alimentation en eau potable. trafic de devises au niveau de la localité de Sidi Lakhdar située àaltercation s’est déclenchée une soixantaine de kilomètres du chef-lieu de Mostaganem. Suiteentre les deux «amis» qui aux recherches menées par la brigade financière de ladite Sûreté,étaient en état d’ivresse. quatre personnes ont été arrêtées en possession une somme deDans sa plaidoirie, la dé- 820 000 DA et 6 000 euros, des passeports, deux cartes d’iden-fense a tenté d’orienter la tité, des cartes magnétiques d’Algérie Poste, des cartes bancairesqualification de l’affaire sur et un livret d’épargne. Après interrogatoire, il s’est avéré que lesles coups et blessures ayant documents saisis servent de garantie pour les prêts, afin de faireentraîné la mort sans l’inten- bénéficier les prétendants aux visas d’un pécule bancaire. Lestion de la donner. Évoquant passeports des intéressés ont été retenus par la brigade pour lesle nombre de coups assénés raisons de l’enquête. A. Taouià la victime et les circonstan-ces du crime, le représentantdu ministère public a requisla peine capitale. I. B. AÏN TEMOUCHENTSept morts Alerte à la poussièresur les routes des carrières ! PHOTO : SOUAGen deux joursEn moins de trois jours,sept personnes ont trouvéla mort sur les différentsaxes routiers de Relizane. Ledernier drame s’est produit Vue sur le douar Kerarma à Bouhanifiace dimanche sur la RN aulieudit «Zaouïa», à la sortie es habitants du douar Ke- ras-le-bol quant à la situation sont entassées un peu partoutEst de Oued Djemaa, unelocalité située à 13 km à l’Estde Relizane. Bilan : quatremorts. Une journée avant, L rarma, dans la commune de Bouhanifia, à 20 km de Mascara, réclament l’amé- déplorale qu’ils endurent au quotidien. «Cela fait long- temps que la population souf- dans les différents coins de ce hameau. Selon nos interlo- cuteurs, «en ces moments de lioration de leur cadre de vie fre de la dégradation du cadre grandes chaleurs, les odeurs PHOTO : KALIdeux jeunes âgés d’une tren- qui ne cesse, selon eux, de se de vie dans ce douar qui n’a qui se dégagent des déchargestaine d’années sont décédés dégrader. Lors de notre dépla- pas eu sa part du programme sauvages sont insupportables.lorsque leur véhicule s’est cement, dimanche dernier, des de développement», signale un Cette situation représente unrenversé dans un ravin sur le citoyens que nous avons ren- habitant. véritable danger pour la santéCW 90 reliant Oued Djemaa contrés sur les lieux ont soule- des enfants dont certains souf- as moins d’une dizaine de carrières d’agrégats sont implantéesà Zemmora. Au centre-villede Relizane, un homme a étémortellement fauché par un vé de nombreuses préoccupa- tions, notamment le déficit en DES CHEMINS IMPRATICABLES frent de problèmes d’allergie respiratoire». Les citoyens P sur les flancs de Djebel Dehar El Menjel situé entre Terga et El Maleh et sur le bord d’un mamelon entre l’ex-Rio Salado et éclairage public et l’insalubrité Et d’ajouter qu’«à cause de sollicitent l’intervention des Chabat El Laham. Toutes sont situées dans un périmètre d’une di-motocycliste alors qu’il tra- publique. Les perturbations si- la dégradation des chemins, autorités locales, surtout que zaine de kilomètres de rayon. Certains jours de forte demande surversait la route. I. B. gnalées dans l’alimentation en les propriétaires des moyens «les dizaines de requêtes qui le gravier, des norias de camions de tous tonnages encombrent la eau potable et autre problèmes de transports, notamment les ont été adressées aux respon- RN2. Ajoutés à ceux qui transportent le sable des cordons dunaires relatifs à l’absence des actes taxis, refusent de pénétrer sables locaux (chef de daïra et du littoral, les bris de pare-brise des voitures légères ne manquentLes bureaux de propriété des habitations dans plusieurs quartiers, car maire) pour l’amélioration de pas, les bâches des bennes n’étant pas généralement sérieusementd’attache ont été également abordés par les ruelles sont impraticables». la situation n’ont jamais été fixées. Mais s’il n’y avait que ces désagréments, cela serait moin- les plaignants. Des citoyens Côté hygiène, il faut souligner prises en considération». dre mal car il y a les poussières que dégagent les carrières. Elles ned’Algérie Poste de ce douar ont exprimé leur que les décharges sauvages A. Souag sont pas un cadeau pour la nature et les cultures environnantes. Lesen souffrance traînées de poussières les jours de vent s’étalent sur des kilomè- tres. Pour les humains, l’exposition entraîne à la longue la mortelleCréés dans les zones éparses silicose alors que pour les vastes champs de céréales et de vignes,pour rapprocher les services BÉCHAR le dépôt de poussière sur les feuilles entrave la photosynthèse etde la poste du citoyen, cer- donc le bon développement des plants.tains bureaux d’Algérie Postesouffrent d’un manque crianten personnel. «En plus de Des cadres en charge A Béni-Saf, la cimenterie, qui causait les mêmes désagréments, est en passe d’ici septembre, assure-t-on, de faire cesser ses émanations poussiéreuses. Elles ont déjà été réduites à 80% de cel’absence de commodités, cesantennes manquent d’entre-tien et de moyens de climati- de l’insertion en formation qu’elles étaient. Un troisième filtre à manche est en cours d’instal- lation pour les faire cesser totalement. A la direction de l’industrie et des énergies, on s’en lave les mains. Le ministère accorde lessation», a noté un autre. Des ’Agence de développe- désormais percevoir, à partir titres miniers pour les carrières mais pour ce qui est des nuisancesusagers déplorent le déficiten liquidités. «Nous sommes L ment social (ADS) a or- ganisé hier au siège de l’ex- Les méthodes du mois de juillet prochain, leur paiement par mode CCP. qu’elles génèrent c’est, indique-t-on, la direction de l’Environne- ment qui possède les instruments de coercition. A cette direction, de gestion desappelés à répondre à une for- CFA de Béchar une journée programmes Selon les cadres de l’ADS, la on explique qu’on s’est aperçu qu’aucune carrière de granulat oute demande et nous sommes d’étude et de formation des journée d’étude vise essentiel- autres, une soixantaine en tout à travers la wilaya, ne possédait unesouvent privés de liquidités», cadres chargés de la gestion d’insertion de l’ADS, lement, dans son ensemble, la autorisation pour activer, ce qui est une obligation s’agissant d’éta-se plaint un fonctionnaire. du programme du dispositif qui sont restées modernisation des méthodes blissements classés. L’on est actuellement à assainir cette situation.Du côté de la direction, l’on de l’Emploi et d’Insertion. jusqu’ici en retrait, de gestion des différents pro- Et les émanations de poussières ? Là, explique-t-on, c’est plusaffirme que toutes les caren- Le regroupement régional, seront modernisées grammes de l’Agence, restée compliqué. A la cimenterie, l’investissement consenti ne serviraces sont recensées et qu’un auquel ont participé les ca- grâce à l’introduction jusqu’ici en retrait, grâce à pas qu’à protéger son environnement puisqu’il va lui permettre deprojet de restructuration est dres de l’ADS, les commu- l’introduction de l’outil infor- récupérer une bonne partie de sa production qui partait en pous-en vue. «Notre objectif est nes, DAS et les wilayas de de l’outil informatique. matique. Les résultats atten- sière. Par contre, pour ce qui est des carrières de granulat, c’est unede bien servir nos clients et Tindouf, Adrar, Béchar et dus par les nouvelles métho- dépense sans contrepartie pour elles puisque leur poussière, c’estpour ce faire, nous devons Nâama, a consisté en l’expli- des de gestion modernes sont des déchets. Mais peut-on parler véritablement d’investissement,mettre nos employés dans de cation de nouveaux logiciels la rapidité dans le traitement un investissement lourd, lorsqu’il s’agit de seulement réaliser unmeilleures conditions, à com- relatifs à l’application des différents programmes de l’information, l’efficacité, la fiabilité des don- forage et d’arroser ? Arroser les pistes qu’empruntent les camionsmencer par le renforcement d’insertion des diplômés, du programme DAIS, nées statistiques et leur mise en œuvre à tous les et éviter toute exploitation lorsqu’il y a du vent à moins d’arroserdes bureaux par un personnel et programme TUP HIMO (travaux d’utilité pu- niveaux (wilayas-régional-national), assurent les lors de l’extraction et du concassage. Ou mieux encore, de nequalifié», a précisé un cadre blique à haute intensité de main-d’œuvre). Ainsi, intervenants à cette journée d’étude. concasser que la roche au lieu de la livrer au concassage mélangéede la poste. I. B. les agents insérés dans ce programme pourront M. Nadjah à de la terre. M. Kali
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 14 I N T E R N AT I O N A L E POINT DE VUE REPÈRE La crise syrienne Egypte : le succès de perdants devenue complexe Quarto : tous les éléments liés à l’ancien tations arborant le slogan : «Assfine ya raïs» Par Mohammed Larbi régime par des intérêts colossaux, politiques (Désolé président…) Moubarak, bien sûr . Par le Docteur et financiers, protégé par une police politique Ce monde est encadré et manipulé par des chappant désormais à l’ONU, le conflit syrien prendrait Mohieddine Amimour Ex-ministre de la Communication connue de sa férocité, utilisant une milice mercenaire de «baltaguias», hommes de main destinés aux sales besognes. La démarche utilisée par le HCFA était l’éter- tortionnaires de la police politique, toujours en place, grâce à une certaine complicité quelque part dans le système. Elle est animée par une haine viscérale contre E des proportions inattendues si le contexte actuel venait à se dégrader davantage, impliquant non seulement le voisin turc, mais les alliés de ce dernier, qui ont donné hier le ton sans faire dans la nuance au sujet d’une question pour le nel mot d’ordre : diviser pour régner, sans les manifestants et donne l’impression d’agir moins controversée. Il s’agit de l’avion de combat turc abattu écarter les bonnes intentions de protéger l’Etat sous la bonne protection de qui vous savez. vendredi par la défense syrienne, en territoire international, et sauver la nation. Le grand perdant n’est pas le général Chafiq, selon Ankara, mais dans l’espace syrien, selon Damas. Et si On a fait en sorte que la situation sécuritaire bien que celui-ci ait perdu le fauteuil prési- hier l’Alliance atlantique, réunie en urgence, et en vertu de soit dégradée au point de paralyser les activités dentiel. l’article quatre du Traité de l’Alliance, a pris fait et cause pour commerciales et touristiques qui alimentent Les grands perdants sont tous ceux qui la Turquie et condamné le tir syrien, la chose devient autre et le budget quotidien du petit peuple, vivant au n’avaient pas osé prendre position par un d’une toute autre nature, selon la Russie. «Nous considérons jour le jour. choix averti entre le choléra et la peste, selon la cet acte comme étant inacceptable et nous le condamnons dans L’ensemble de jeunes contestataires a été formule entendue jadis chez nous en 1991, et les termes les plus forts (...) Les Alliés ont exprimé leur fort agacé par la lassitude du pouvoir à l’égard des ressuscitée chez eux en 2012. soutien et leur solidarité avec la Turquie», a ainsi déclaré sonPHOTO : EL WATAN anciens tortionnaires, il a été provoqué par la Lâcheté, mauvais calcul ou prudence exagérée, secrétaire général. valse gouvernementale qui ressemblait à un ça ne change en rien la conclusion, car la neu- Pourtant, soutiennent des experts russes, l’avion turc testait la moulin qui tourne à vide, ne donnant que du tralité passive est toujours une myopie politi- défense anti-aérienne syrienne pour le compte de l’OTAN et sa bruit assourdissant. que, doublée d’un astigmatisme bien avancé. destruction a montré l’efficacité des systèmes russes dont est Résultat, des manifestations, des manifesta- Le choléra était un danger réel à un moment équipée la Syrie. La question deviendrait autre, et il n’y aurait tions et encore des manifestations. donné de l’histoire de l’humanité, mais il plus lieu de parler d’incident. L’histoire contemporaine en est ’enseignement à tirer des élections égyp- Petit à petit, c’était le ras-le-bol populaire, et est devenu très facile à l’éradiquer, grâce au L tiennes confirme que le Haut conseil des forces armées (HCFM) a très bien manœuvré pour maîtriser l’Egypte de l’après- des réactions épidermiques commencent à faire tache d’huile qui s’étend sur l’ensemble du territoire. vaccin, et avant tout, à une hygiène très simple de vie. Ce n’est pas le cas avec la peste. malheureusement jalonnée, et tous ou presque ont été suivis d’une guerre. Plus que cela, et cela devrait laisser la place aux experts, ou à des sources supposées indépendantes, Damas maintient sa version des faits et précise même que l’avion Moubarak. Un autre élément s’est ajouté à la marmite Le premier des grands perdant est Hamdine abattu «s’est abîmé dans les eaux territoriales syriennes», ce En février 2011, l’objectif était simplement bouillonnante. Sabbahi, le militant nassériste, qui a obtenu qui, de l’avis des spécialistes, serait facile à vérifier. d’en finir avec un régime moribond qui tentait Les dirigeants des Frères musulmans n’ont pas la troisième position au premier tour, incitant Quelle que soit la réalité des faits, tout indique une accen- de survivre avec un clonage à la syrienne. compris le jeu, se croyant plus malins, ils sont ainsi des millions à le suivre. tuation de la tension. En ce sens, le Premier ministre turc, Mais, Gamal Moubarak n’avait pas les mêmes tombés dans le piège. L’homme qui incarnait la gauche clairvoyante a Erdogan, a prévenu hier que «les règles d’engagement des liens organiques et sentimentaux avec l’éta- Leur succès électoral avait sur leurs dirigeants croisé les bras au deuxième tour. forces armées turques ont désormais changé. Tout élément blissement. le même effet hallucinant que nous avons subi Il n’avait pas la lucidité de Abou El Foutouh ni militaire qui posera un risque et un danger de sécurité à la L’armée a très bien profité du soulèvement po- en 1991. la maniabilité de Aymen Nour. frontière turque venant de la Syrie, sera considéré comme une pulaire contre le chef de l’Etat octogénaire et a Avec une arrogance inouïe, ils ont multiplié Hamdine pouvait agir comme Le Pen en Fran- cible» militaire. Il dira aussi que «ce dernier événement mon- commencé à remodeler la scène politique. leurs gaffes au point où ils ont mobilisé l’en- ce, qui a préféré soutenir un candidat de gauche tre que le régime d’El Assad est devenu une menace claire et Le HCFA devait manœuvrer avec quatre for- semble des intellectuels contre leur mouve- pour abattre son ennemie stratégique. proche pour la sécurité de la Turquie, comme pour son propre ces. ment. Si le troisième candidat égyptien avait pris peuple». Ce qui veut dire que son pays doit tout faire pour s’en Primo : une masse populaire convaincue que Le grincement des dents en Egypte est devenu position pour Moursi (la même conclusion prémunir, ou encore éliminer cette menace qu’aucune partie ne c’est l’armée qui a protégé la «révolution» et comme le bourdonnement de l’oreille chez un s’applique à Amr Moussa), le président choisi pourrait supporter il est vrai. Mais comment et désormais avec qui attend qu’elle fasse le grand nettoyage du hypertendu. Le HCFA suivait la situation de aurait une majorité très confortable qui lui fa- qui, avec l’implication de l’OTAN qui vient en toute logique pays. très près. ciliterait la navigation dans les eaux troubles où de manifester son soutien à un de ses membres. La réunion La confusion, entre l’armée et le conseil, est L’ensemble du peuple, encouragé, voire ma- les requins l’attendent à chaque mouvement. d’hier s’est tenue en vertu de l’article quatre prévoyant que tout imposée au point où chaque critique du dernier nipulé par les médias bien connus chez nous, On aurait épargné au peuple une tension inu- pays membre peut porter une question à l’attention du Conseil sera traitée comme une insulte à l’armée, vain- commence à manifester une certaine nostalgie tile, qui pouvait aller trop loin. quand il estime que son intégrité territoriale ou sa sécurité est queur d’octobre 1973. au calme, même morbide, de l’ancien régime. Le nouveau président sera moins vulnérable au menacée. L’article suivant, le fameux article cinq, consiste en Secundo : une force bien structurée formée Les acrobaties politiques de 16 mois ont en- chantage de la contre-révolution, qui essayerait un engagement militaire aux côtés de l’Etat membre en cas par des islamisants, souvent diabolisés ensuite fanté le dilemme des élections du juin 2012. de faire de lui un président de paille. d’attaque extérieure. Ce qui est par ailleurs inquiétant, c’est harcelés par le régime. Cette force a pris le train Un coup d’œil rapide sur la place politique On ne doit pas oublier qu’une bonne majorité l’absence de perspective de règlement par la voie diplomati- des évènements en marche et qui était prête à égyptienne, après l’annonce officiel du résultat de chrétiens a voté pour Chafiq ainsi qu’un en- que. Celle évoquée depuis quelques jours et qui consiste en négocier un «deal» avec le HCFA. des élections présidentielles, montre que le semble remarquable d’intellectuels. une réunion internationale à Genève, paraît bouchée. L’ONU Je dois souligner ici le rôle d’avant-garde joué grand gagnant est le HCFA. Les abstenants sont donc responsables de indiquait hier qu’elle n’avait toujours pas reçu de confirmation par les jeunes islamisants qui se sont montrés Le deuxième gagnant est la contre-révolution l’écart modeste entre les deux candidats, et de la conférence en question qui pourrait avoir lieu le 30 juin. rebelles face à leurs dirigeants en joignant les qui a arraché une place remarquable de parte- Chafiq serait en mesure de prétendre que c’est «Sur la réunion hypothétique du 30 juin, elle reste hypothé- manifestants dès les premiers jours, voire les naire politique. lui la véritable opposition. tique, c’est-à-dire que nous n’avons aucune confirmation», premières heures. Il ne faut pas perdre de vue que cette contre- Il me semble que Sabbahi, que j’estimais s’est contentée de dire une fonctionnaire des Nations unies. Ce Tertio : une force hétéroclite, mais unifiée par révolution est constituée par des centaines beaucoup, a perdu toute perspective d’être une qui veut tout dire, et surtout chasser le peu d’optimisme, ou le le tsunami populaire, constituée par des frag- de milliers de mercenaires presque illettrés, partie de la future équipe présidentiel. préjugé favorable qui lui a été accordé. Bien que qualifiée de ments des partis qui vivaient en marge de la mobilisés par les hommes d’affaires qui ont fait Donc, c’est une occasion presque manquée décisive, cette réunion sur l’avenir de la Syrie a été souhaitée vie politique, se contentant des miettes laissées fortune grâce à l’ancien régime. pour une réconciliation historique entre le cou- par l’émissaire international, Kofi Annan, et elle devait ras- par les MoubaraK, et qui cherche maintenant à Les anciens «militants» du Parti national de rant islamique et l’ensemble des nasséristes. sembler les cinq membres permanents du Conseil de sécurité profiter de la situation en jouant sur les contra- l’ancien président servaient comme commis- C’est dommage, mais restent les enseigne- de l’ONU, et des Etats de la région dont l’Iran. Tout serait donc dictions entre la barbe et la casquette, celle-ci saires politiques de tout ce «ghachi». ments à tirer de ce tourbillon appelé, à tort ou à remis en cause. Qui y a intérêt ? M. L. trouvera en eux des partenaires nécessaire. C’est cela qui explique les contre-manifes- raison, le Printemps arabe. M. A.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 15 I N T E R N AT I O N A L E ALORS QUE L’OTAN L’A ASSURÉE DE SON SOUTIEN La Turquie avertit le régime syrien ● La destruction par l’armée syrienne d’un chasseur turc a servi d’étincelle à une guerre froide. Pour le moment… a Turquie a prévenu hier qu’elle riposterait solidarité», a déclaré le secrétaire général deL à toute violation de sa frontière par la Sy- rie, où des combats d’une violence inéditese déroulaient autour de positions de la Garde l’Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen, à l’issue de la réunion. L’attaque contre l’avion turc est un «exemple supplémentaire du méprisrépublicaine dans la périphérie de Damas. des autorités syriennes pour les règles interna-De son côté, l’OTAN, réunie d’urgence à tionales, la paix et la sécurité, ainsi que pour laBruxelles à la demande d’Ankara à la suite de la vie humaine», a-t-il encore estimé, sans évoquerdestruction en vol d’un de ses avions de combat l’option militaire. Selon des experts spécialiséspar la Syrie vendredi, a jugé cet incident «inac- russes cités par l’agence d’Etat Ria Novosti, leceptable» et exprimé son «soutien et sa solida- F4 Phantom abattu testait la défense antiaériennerité» à la Turquie. syrienne pour le compte de l’OTAN et sa des-Dans le même temps, l’armée syrienne affron- truction a montré l’efficacité des systèmes russestait des rebelles à 8 km du centre de la capitale, dont est équipée la Syrie.à Qoudsaya et Al Hama, autour de positions de Le vice-Premier ministre turc, Bülent Arinç,la Garde républicaine, corps d’élite chargé de avait souligné lundi qu’un avion de sauvetagela sécurité de Damas et de ses banlieues, selon en mer turc avait en outre essuyé des tirs syriensl’Observatoire syrien des droits de l’homme alors qu’il menait des recherches pour retrouver(OSDH). les pilotes du F4 Phantom.Lors d’un discours devant le Parlement, le Il a menacé d’interrompre les exportations PHOTO : DRPremier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, d’électricité de la Turquie vers la Syrie en repré-a violemment condamné le régime syrien et sailles, même si cela pourrait affecter la popu-affirmé que «les règles d’engagement des forces lation civile déjà éprouvée par plus de 15 moisarmées turques (avaient) désormais changé». Discours du Premier ministre, Tayyip Erdogan, devant le Parlement turc de violences. Damas avait accusé auparavant«Tout élément militaire qui posera un risque Ankara de vouloir «attiser» la crise et mis enet un danger de sécurité à la frontière turque une menace claire et proche pour la sécurité de son avion, a ajouté M. Erdogan, en précisant garde contre toute «agression» contre le territoirevenant de la Syrie, sera considéré comme un de la Turquie comme pour son propre peuple». que son pays continuerait de soutenir le peuple syrien, assurant «ignorer» la nature de la ciblecible» militaire, a-t-il affirmé. Voyant dans la Il a affirmé que le F4 Phantom avait été abattu syrien jusqu’à la chute de la «dictature cruelle» abattue. L’Iran, allié de Damas, a indiqué hierdestruction de son avion en plein vol un «acte en mission d’entraînement dans l’espace inter- en place à Damas. vouloir user de ses «bonnes relations» avec lahostile» et une «attaque lâche du régime (du pré- national et non dans l’espace syrien, comme Turquie et la Syrie pour régler le dossier, qu’ilsident Bachar) Al Assad», il a souligné que cet l’affirme Damas. La Turquie ripostera «en temps «MÉPRIS POUR LES RÈGLES a qualifié de «très délicat». Pendant ce temps,événement montrait que ce régime était «devenu opportun» et avec «détermination» à la chute INTERNATIONALES» les membres du nouveau gouvernement syrien Dans le même temps, l’OTAN s’est réunie à la prêtaient serment devant le président Al Assad, demande de la Turquie, qui a invoqué «l’article selon la télévision syrienne. 4 du traité» de l’Alliance prévoyant que tout pays A travers le pays, les violences ne faiblissaient Près de 60 morts en une journée membre peut porter une question à l’attention pas, faisant au moins 15 morts, d’après l’OSDH, Le bilan des violences survenues hier à travers la Syrie s’élève à au moins 30 civils et 24 du Conseil quand il estime que son intégrité dont six dans les combats entre l’armée et les re- membres des forces gouvernementales, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme territoriale ou sa sécurité est menacée. «La sé- belles près de Damas. La veille, elles avaient fait (OSDH). Parmi ces victimes, l’ONG dénombre 10 morts dans des combats entre armée curité de l’Alliance est indivisible. Nous sommes 95 morts, en majorité des civils, selon la même syrienne et rebelles à 8 km du centre de Damas, autour de positions de la Garde républicaine, aux côtés de la Turquie dans un esprit de forte source. R. I. corps d’élite chargé de la sécurité de la capitale et de ses banlieues. Ces combats ont débuté à l’aube et se sont poursuivis jusque dans l’après-midi autour des positions de la Garde républicaine à Qoudsaya et Al Hama, à 8 km de la place des Ommeyyades, le cœur de Damas, a déclaré le président de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane. L’agence officielle Sana a annoncé pour sa part que des «dizaines de terroristes» avaient été tués dans les combats à Al Hama et que «d’autres terroristes» avaient été arrêtés. «Les groupes terroristes armés ont attaqué les citoyens et les forces de l’ordre et coupé l’ancienne route reliant Damas à Beyrouth. Ils ont érigé des barrages (...) pour faire passer les armes (...) vers Al Hama», a indiqué Sana, annonçant la saisie de «roquettes RPG, mitrailleuses, et obus de mortier». APS APRÈS L’EXTRADITION D’AL BAGHDADI EN LIBYE Plénière exceptionnelle du Parlement tunisien e président de l’Assem- nales de défense des droits deL blée constituante tuni- l’homme, pour qui cette ex- PUBLICITÉsienne, Mustapha Ben Jaafar tradition viole les principesa annoncé hier une réunion de droit international et hu- PHOTO : DRplénière exceptionnelle de manitaire, elle a aussi provo-l’Assemblée vendredi pro- qué une crise au sommet dechain pour évoquer l’extra- l’Etat tunisien, la Présidencedition controversée de l’ex- affirmant n’en avoir pas étéPremier ministre libyen vers avertie.Tripoli. «Plusieurs élus nous Le président Moncefont fait part de leur souhait Marzouki, qui s’était déclaréde tenir une séance excep- opposé à l’extradition de M.tionnelle pour discuter de L’ancien Premier ministre libyen Mahmoudi, en tout cas avantl’extradition d’Al Baghdadi Al Baghdadi Al Mahmoudi les prochaines élections li-Al Mahmoudi. Nous allons byennes, n’avait pas signétenir cette séance dans les plus brefs délais cette le décret d’extradition. La Présidence a publiésemaine en présence des parties concernées, dimanche un communiqué au vitriol contre lec’est-à-dire le gouvernement et la Présidence», gouvernement, accusé d’avoir «outrepassé sesa déclaré M. Ben Jaafar. Il a ensuite précisé que prérogatives», mais M. Marzouki ne s’est pascette séance aurait lieu vendredi en présence du encore directement exprimé.chef du gouvernement Hamadi Jebali. Il n’a pas Pour sa part, le parti de gauche Ettakatol, dirigéindiqué si le président Marzouki serait présent. M. Ben Jaafar, a jugé que l’extradition avait étéL’ancien Premier ministre libyen, détenu depuis décidée par «le gouvernement tunisien légitime».neuf mois en Tunisie, a été extradé dimanche en Le parti islamiste Ennahda, qui domine l’Assem-catimini sur décision du chef du gouvernement, blée et le gouvernement, est allié avec Ettakatoll’islamiste Hamadi Jebali. Vivement contestée et le Congrès pour la République (CPE, gauchepar plusieurs organisations locales et internatio- nationaliste) dont est issu M. Marzouki. R. I.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 17 C U LT U R E CINQUIÈME FESTIVAL INTERNATIONAL DU DIWAN CONCOURS NATIONAL DES CONTES DU PATRIMOINE Manu Dibango «Nous visons la collecte des contes afin de les et Fatoumata Diawara archiver» Tamanrasset à Alger en juillet De notre envoyée spéciale ■ Comment préserver et promouvoir le patrimoine saharien ? Comment inciter les ● Fanfaraï, un groupe formé de musiciens algériens, marocains et européens vivant en France, va populations jeunes et moins jeunes à activer dans lancer la cinquième édition du Festival international du diwan d’Alger le 8 juillet prochain, au ce sens ? Ce sont là, entre autres, les théâtre de verdure, Saïd Mekbel, à l’Office Riad El Feth, à Alger. préoccupations des responsables du Festival culturel international d’Abalessa-Tinhinan pour les arts de l’Ahaggar (Fiataa). C’est dans cette optiqueL e festival se déroulera au même endroit jusqu’au 14 qu’un concours national des contes et légendes du juillet. «Fanfaraï est une fan- patrimoine saharien a été organisé en marge du fare qui fait dans la mu- Fiataa qui avait eu lieu du 14 au 19 février dernier, sique maghrébine avec une à Tamanrasset. Les six lauréats ont été approche et des arrangements récompensés, jeudi dernier, et la cérémonie demodernes et festifs. La chanteuse Samira remise des prix s’est déroulée à la maison de laBrahmia sera également sur scène la première culture Dassine de la wilaya de Tamanrasset, ensoirée», a précisé Zoheir Bouzid, directeur présence des autorités locales, à leur tête le waliartistique du festival. La deuxième partie de Saïd Meziane. Les trois premiers prix, d’une valeurla soirée d’ouverture sera assurée par l’artiste de 200 000 DA chacun, ont été attribués à Chérifguinéen Ba Cissoko, un des maîtres connus Abdelmadjid (conte en arabe), Fatiha Bouhasdu Kora. Il sera pour la première fois accom- (conte en français) et Bettane Tedj (conte enpagné avec une section cuivre. Ba Cissoko a targui). Les lauréats du deuxième prix :participé, en 2008, à l’album, In the name of Belguendouz Yacine Mohammed, Zidane Yacine etlove : Africa celebrates U2, produit en hom- Laroussi Brahim se sont vu remettre un chèquemage à Bono, leader du groupe rock irlandais d’une valeur de 100 000 DA chacun, pour leursU2, connu pour ses actions humanitaires. contributions écrites dans les trois langues. PHOTOS: D.R.Le Maroc sera présent avec la troupe Oulad Le personnage qui a épaté l’assistance et suscitéEl Hal d’Essaouira (cette ville abrite chaque stupéfaction et ire du wali est le jeune Bettane Tedjdébut d’été un festival international de gnawi) âgé d’à peine 17 ans. Ce jeune originaire de laet le Mâalem Hassan Boussou et son big band. Petite Kabylie a été récompensé pour un conte«La première partie des soirées sera consacrée Manu Dibango écrit en tamashek. Un prix que les Tamanrassetisau traditionnel. Pour la deuxième partie, nous en Europe. Avant Alger, Fatoumata Diawara gérien en aura une idée le soir du 14 juillet. n’ont pu décrocher. Tedj, ce jeune très timide, asouhaitons que le public découvre l’évolution animera un concert au Festival du jazz de Ensuite, place à Manu Dibango, le saxopho- appris la grammaire targuie et a défié les gens dede cette musique devenue universelle», a Vienne aux côtés de Oumou Sangaré, autre niste et chanteur camerounais revient à Alger la région qui croient que le Festival des arts deprécisé Zouheir Bouzid. Les troupes lauréates chanteuse malienne qui était l’une des invitées après sa participation au deuxième Festival l’Ahaggar est l’apanage des Touareg. Invité àdu Festival national du diwan de Béchar (qui du dernier Festival d’Essaouira. Le guitariste culturel panafricain(Panaf’) de 2009. « Nous donner son avis, le wali n’a pas caché sa colère ets’est déroulé du 18 au 24 mai 2012) sont pro- togolais, Peter Solo, fera, lui aussi, le dépla- essayons de donner une dimension universelle son mécontentement, ne comprenant pasgrammées en première partie des spectacles. cement à Alger. Cet artiste, qui a fréquenté à ce festival et ne pas se limiter au tradition- l’indifférence et le désintérêt de la population de laIl s’agit d’El Waha de Béchar, de Diwane El pour un temps le milieu londonien du gospel, nel. En tant que concept, le diwan a existé et région face à une telle activité qui les concerne enBahdja d’Alger et de Nora Gnawa de Béchar. a connu dès son âge les pratiques tradition- existera dans différentes cultures. A partir premier lieu. «Où sont les jeunes de Tamanrasset.«Nous donnons une chance à nos troupes de nelles du vaudou. Des pratiques qui ne sont de là, nous avons développé une vision de Je ne vois pas pourquoi je prends la peine d’assisterse produire dans des conditions techniques pas loin de la culture gnawie. Les Sénégalais programmation», a indiqué Zouheir Bouzid. à une cérémonie dans une salle à moitié vide»,de qualité et dans les normes internationales de l’Orchestra Baobab animeront l’une des Mourad Chouihi, commissaire du festival, a, s’est plaint le wali avant de se ressaisir et dede lumières et de son», a noté Zoheir Bouzid. soirées du festival. Véritable Buena Vista pour sa part, souligné, dans un communiqué lancer: «Je considère inadmissible et insenséTiti Robin, le guitariste français connu pour Social Club de l’Afrique, l’Orchestra Baobab de presse à Alger, que la cinquième édition qu’aucun candidat de Tamanrasset ne figure sur lases musiques d’inspiration turque, indienne fait dans la fusion entre latin jazz, mélodies du Festival international du diwan est placée liste des lauréats, qui sont tous originaires d’autreset gitane, sera l’autre invité du festival. «Titi ouest africaines, sonorités maghrébines et sous le signe du 50e anniversaire de l’in- wilayas», regrette le wali. Tout en admettant que laRobin sera accompagné par des musiciens soul. La soirée de clôture sera consacrée à dépendance de l’Algérie. «Des /rencontres culture aussi riche que diversifiée de notre pays n’amarocains. Il y aura du gumbri et de l’ac- deux monstres de la musique africaine. Il y seront animées par des universitaires autour pas de limite territoriale, le wali pense que les genscordéon. Il s’agit d’une nouvelle expérience aura d’abord, l’auteur-compositeur, Tony de l’histoire et du parcours de la musique de Tamanrasset doivent s’organiser pourmusicale que le public aura à découvrir », a Allen. Ce grand batteur, qui a assuré pendant diwan. Ces rencontres permettront de collec- s’approprier ce festival, qui a été initialement créésoutenu le directeur artistique de la manifesta- dix ans la direction artistique du célèbre Fela ter et de partager des données importantes à pour préserver le patrimoine culturel de cettetion. Sera sur scène également la chanteuse et Anikulapo Kuti, maître incontesté de l’afro la pérennité et à la conservation de ce patri- importante région. Dans sa lancée, le wali,guitariste malienne Fatoumata Diawara, une beat, vient de développer un nouveau projet moine national», a précisé Mourad Chouihi. visiblement gêné, s’est senti obligé de dire qu’ilvoix connue désormais sur la scène jazz-pop musical avec les Américains. Le public al- Fayçal Métaoui n’a pas de contentieux avec la ministre de la Culture Mme Khalida Toumi : «Nous ne voulons pas d’une culture in vitro. L’Etat a mis le paquet pour la2e EDITION DE L’ÉTÉ EN MUSIQUE D’ALGER réussite de cet évènement culturel, et c’est aux gens de la région de s’y mettre et de s’impliquer pour assurer sa continuité», observe le wali, demandantFaites de la musique ! avec insistance aux natifs de la région de s’impliquer directement s’ils veulent pérenniser le legs des Imouhagh, qui constitue une bonne partie de la mosaïque de la culture nationale dans toutes Le mois de juillet sera très festif. Et pour cause ! Du 2 au 18 juillet, Alger accueillera, pour la deuxième ses variétés et couleurs. De son côté, le fois, l’événement estival L’Eté en musique. Et ce, au grand bonheur des jeunes et anciens. commissaire du festival, Farid Ighil Ahriz, a expliqué que le concours en question était national ous le haut patronage du ministère de la gypsy-latino, beat kabyle, andalou, hawzi, chaoui, et a un objectif bien précis : il s’agit de collecter des S Culture, L’Eté en musique se déroulera au Théâtre de verdure, L’Esplanade et à la salle Ibn Zeydoun dépendant de l’Office Riadh El staïfi, gnawi, R’n’b, rap et afro-beat avec Yous- soufa ( Congo) ou Melissa Nkundo (Cameroun). CHEB BILAL S’AFFICHE données authentiques des contes qui se rapportent à la tradition orale et au patrimoine culturel afin de les mettre à la disposition des spécialistes notamment des anthropologues avant Feth(OREF). Soit deux semaines dédiées à la mu- sique algérienne, maghrébine, africaine et world. De front, une autre fête est prévue aussi, le 4 de les archiver : «A Tamanrasset, la société est de Il y en aura pour tous les goûts. L’on peut citer juillet. C’est celle de l’indépendance (5 juillet tradition orale, il faut reporter ces contes sur Ali Amrane, 113, Cherifa Luna, Tunisiano, Yous- 1962). Aussi, l’Esplanade de l’OREF verra le papier. Il s’agit aussi d’ouvrir la voie à ceux qui soufa, Lounis Aït Menguellet, Gypsy Mundo, El passage d’une pléiade d’artistes algériens, maro- veulent écrire des contes, en prenant en Ferda, Edey, Ithebalen, Melissa Nkundo, Ouled cains et tunisiens. Les têtes d’affiche sont : Cheb considération l’aspect imaginaire», explique Farid Haoussa, Samir Toumi, Hakim Salhi, Salim Bilal, Mascotte (Tunisie), H-Kayen( Maroc), Ighil Ahriz. Pour sa part, le président du jury, Kamel Chaoui, Triana D’Alger, Kader Japonais, Hassiba Cheb Redouane, Hacen Daddi, Hasna Bécharia, Saïdoun, a précisé que le choix des 6 heureux Amrouche, Taoues Arhab, Mohamed Lamine, Rabah Asma, Polyphène, Cheb Miloud, le groupe lauréats a été fait dans la transparence parmi plus Cheb Khalass, Bariza, Cheb Akil, Cheb Arafat, Transadelica… Bref, une célébration nationale- de 70 candidats (29 contes en arabe, 21 en français Cheb Anouar ou encore Cheba Zahouania. Une ment et musicalement juvénile. et 21 en tamazight).La chanteuse Cherifa Luna fête déclinant la diversité de la musique. Du raï, K.Smail Nabila Amir
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 18 I D É E S - D É B AT S ASSASSINAT DE BOUDIAF Cher père, 20 ans déjà ! dirigeants influents, au moment de «l’acte iso- peut-être pu t’éviter de subir une rafale d’une de Boudiaf n’est ni à vendre ni à acheter et que lé», ont quitté ce monde. Ils sont certainement quarantaine de balles, dans le dos, à ton âge s’il était achetable, ses assassins ne lui auraient Par Nacer Boudiaf dans un monde où l’assassinat, l’injustice et ; alors que tu n’avais jamais demandé à venir pas réservé toute une rafale - qui ne leur a rien l’acte isolé n’ont pas de place ni de protecteur. occuper le fauteuil tant convoité. Ou alors, coûté - mais coûté beaucoup aux Algériennes oilà déjà vingt ans que habitué à frap- Sur un autre registre, notre armée ne veut plus comme il est ironiquement colporté dans les et Algériens qui avaient vu en toi l’espoir. ParV per dans le dos, le système, par soldat interposé, un membre du Groupe d’in-tervention spéciale, nous dit-on, muni d’un de l’appellation «Grande muette», mais elle ne parle jamais de ton assassinat. Sur ce sujet, elle demeure parfaitement muette. Mais pour milieux populaires : «C’est un système qui protège l’assassin et non la victime.» Des éclaircissements à ce sujet seront les bien- ailleurs, l’Algérie s’apprête à célébrer le 50e anniversaire de «l’indépendance confisquée», quelques jours après le 20e anniversaire du jourordre de mission isolé de son groupe, a été faire exception, le général Khaled Nezzar a venus, car le peuple est avide de connaître la où le système a décidé de te confisquer la vie.chargé d’exécuter ton lâche assassinat, le 29 publié récemment un livre, dont un chapitre vérité. Par ailleurs, une pétition-test vérité a On va danser et chanter. On va faire éclater desjuin 1992, qualifié d’«acte isolé», par la justice t’est consacré. Je t’en ai choisi ces passages été lancée par mes soins, sur la Toile, en fé- feux d’artifice pour avoir réussi à confisqueralgérienne. Depuis lors, beaucoup d’encre et : «Lorsque, le 29 juin 1992, le général Toufik vrier dernier. Elle a eu plus d’un millier de l’indépendance au peuple et à confisquer lade sang ont coulé en Algérie. Avec de l’en- me téléphona pour m’apprendre qu’on venait signatures en quelques jours, malgré toutes vie de l’homme qui a rédigé l’Appel du 1ercre, je n’ai pas cessé d’interpeller, dans des d’attenter aux jours de Mohamed Boudiaf, un les embûches savamment orchestrées par le Novembre 1954, préparé la réunion des 22 etlettres ouvertes publiées par nos quotidiens grand froid me saisit, puis un vertige… Pour- système pour la bloquer. Cependant, il y a lieu coordonné les préparatifs du déclenchementnationaux, tous les responsables algériens au quoi aurions-nous tué Mohamed Boudiaf ?... de t’avouer que dans mon livre, je n’ai pas été de la révolution. Pour revenir au fameux livresommet de l’Etat, au moment de «l’acte isolé». Lorsque les prisonniers de Serkadji s’étaient «tendre» avec tes amis, notamment Ali Haroun du général Nezzar, il me semble opportun de teJe leur ai écrit pour rejeter la théorie de l’acte révoltés, tous les responsables, je dis bien et Ahmed Djebar. C’est Ali Haroun lui-même faire part de ce passage : «On a dit que l’assas-isolé et pour revendiquer la vérité. Je n’ai ja- tous, n’eurent qu’un souci : préserver la vie qui s’en est plaint, à l’un de nos médias. Alors sinat de Mohamed Boudiaf a été commanditémais eu de réponse. J’ai même publié, en juin de Lembarek Boumaârafi, l’assassin. Et pour que l’année dernière, il a déclaré que ton assas- par une mafia politico-financière craignant les2011, un livre sur la question. Je n’ai jamais eu cause.» Nous voilà donc édifiés. Ce passage sinat est un «acte isolé», il a même changé la foudres de l’Incorruptible venu au pouvoir…de réponse. Mais depuis lors, certains ont tiré nous informe que c’est le général Toufik qui date de la commémoration, quelle prouesse ! Il Le président Boudiaf s’était rendu à l’évidenceleur révérence. Tout récemment, le premier téléphona au général Nezzar pour lui appren- pensait peut-être que les instigateurs de «l’acte que la corruption n’était pas le fait de quel-président de l’Algérie indépendante est venu te dre qu’on venait de commettre «l’acte isolé». isolé» ont été tendres avec toi en te fracassant ques ‘’barons’’ du système retranchés dansrejoindre au cimetière d’El Alia, mais sa tombe Aussi, le général Khaled Nezzar, au nom de le dos, le crâne, le thorax et les jambes avec des redoutes inexpugnables, mais le résultata été creusée sur le côté opposé à celui de la l’armée, s’interroge : «Pourquoi aurions-nous des grenades et des rafales. Bien sûr, je ne de la dévalorisation de la notion d’Etat et dutienne. C’est normal, dans toute ta vie, Ben tué Mohamed Boudiaf ?» La question reste m’attends pas à ce que Ali Haroun ait un cœur désordre moral qui en a découlé.» Tels sontBella n’a jamais été de ton côté, mais toujours entière. Mais le plus terrible, dans ce passage, tendre pour avoir des remords de t’avoir livré les propos du général Nezzar, tels que produitsdu côté opposé. N’a-t-il pas eu l’indécence de c’est qu’il nous apprend qu’à la mutinerie de à une fin aussi tragique, qui ne fait que peser dans son livre L’Armée algérienne face à lat’envoyer, en plein mois de juin 1963, dans un Serkadji, tous les responsables - je dis bien la suspicion sur les maîtres de Ali Haroun. désinformation. Je le remercie de t’avoir qua-fourgon à Adrar, pour t’enterrer vivant dans tous - n’avaient qu’un souci : préserver la vie Pour sa part, M. Ghozali, Premier ministre au lifié d’Incorruptible, avec un «I» majuscule.une cave, alors que tu l’avais très décemment de ton présumé assassin. J’espère que dans son moment de «l’acte isolé», quelques jours avant Il est regrettable, cependant, qu’un Etat, nonreçu à la présidence de la République. Quel- prochain livre, il nous répondra à la question : la campagne électorale du 10 mai, avait pro- seulement laisse son chef d’Etat incorruptibleques mois avant sa mort, c’était au tour du pourquoi tant de soucis des responsables pour posé ses services pour répondre, entre autres, tomber facilement devant un «acte isolé», maisdéfunt général Larbi Belkheir, ministre de préserver la vie de ton présumé assassin et pas de l’assassinat de Mohamed Boudiaf. Lui qui ne fait rien pour rétablir la vérité sur son lâchel’Intérieur, le général Smaïl Lamari, le général le moindre effort pour préserver celle du chef m’avait accusé de faire de ton sang un fonds assassinat.major Mohamed Lamari, tous responsables et de l’Etat à Annaba. Quelques efforts auraient de commerce, je lui ai alors rappelé que le sang N. B. Peut-on sauver le FLN ? parti, spécialement pour cette expé- sade et identique sabordage exécutés palais d’El Mouradia. Le ridicule ne dépendance nationale, il se trompe dition punitive, pour mâter les mem- par ses milices de dobermans et bri- tue pas, il est fermement convaincu, lourdement, car les vaillantes forces Par Chemsedin Boudjedra bres du comité central contestataires gands de pitbulls, pour renverser la par son aveuglement, que cela est novembristes et janviéristes ne sont et casser les militants récalcitrants, légitime direction du FLN en 2003. réalisable, croyant dur comme fer pas éteintes encore. Elles sont vigi- Cadre-militant du FLN pour taire leurs revendications et C’est le préambule de la confiscation avoir levé les éventuels obstacles lantes et veillent au grain pour faire étouffer leur voix. Une bataille ran- annoncée du parti de ses honnêtes et qui peuvent surgir sur son chemin, barrage aux ambitions démesurées e parti FLN prend l’eau de par- gée s’en est suivie en un honteux intègres militants et le début de son en premier lieu, la marginalisation et de cet islamo-nationaliste et arrivis-L tout, et c’est le feu ravageur quiprendra le relais en place et lieu spectacle bas de gamme, d’affron- tements physique et verbal de chif- isolement sous les bottes d’une caste de nouveaux-venus, de carriéristes, l’exclusion, antérieurement déjà, des vrais militants et les moudjahidine, te-apprenti-tyran. Elles sont debout et il les trouvera sur son chemindans les prochains jours, au vu de fonniers et d’un vacarme d’insultes de prédateurs et d’affairistes et, bien devenus, à ses yeux, une quantité né- pour le déboulonner de sa chaisel’anarchie et du désordre répétés, des et vulgarités, rien que pour assouvir entendu, sans oublier les inévitables gligeable, de minuscules «fantômes usurpée et de sa fonction spoliée,assauts guerriers, des complots et in- sa soif du pouvoir, se maintenir éternels retourneurs de veste, pour du passé», appartenant désormais comme un illuminé psychopathe àtrigues dont il est la cible et la proie. coûte que coûte comme un gourou le séquestrer dans la forteresse des aux archives de l’histoire ancienne. faire disparaître à jamais. D’ores etCette situation risque tout bonne- à la tête du temple sacré et glorieux magouilles comme un trophée pour Décidément, il a perdu tout sens des déjà, ses jours sont comptés, et lesment de faire sombrer la maison FLN avec la perspective de conti- s’en servir et un butin pour l’asservir réalités, au point qu’il se voit porter prémices de cette chute brutale sonthistorique du prestigieux FLN dans nuer impunément et sans contrainte en passe-droit et fonds de commerce sur les épaules comme un conqué- réunies. Visiblement, les balises del’agonie d’une mort certaine, sa do- à faire dévier le parti de sa vocation lucratif à outrance. Voilà un homme rant, et ne semble pas remarquer le vérité sont dressées et les repèresmiciliation au cercueil de la honte et initiale, de sa ligne historique et sans statut d’envergure militantiste, vide qu’il a créé autour de lui, se d’approche allumés vers un atterris-l’humiliation et son rangement dans originelle, pour l’enfoncer encore à part son soudanais turban et son retrouvant seul comme un intrus sage forcé et sa perte sans retour auxles tiroirs de l’oubli des causes ratées plus dans les ténèbres de l’inconnu somalien qamis, qui n’a aucun passé au siège central à Hydra, du fait oubliettes du passé. Ainsi, les som-ou inachevées. Cela ne fait aucun des lendemains, et l’embourber dans avec la révolution, ni de près ni de qu’il est statutairement déshabillé de bres pages de cet épisode noir serontdoute, devant les conséquences du les tourbillons des aventures poli- loin, aucunement participé ou servi toute légitimité pour diriger et parler tournées. Elles resteront gravéesconstat scandaleux et condamnable tiques douteuses et malveillantes. dans la lutte de libération nationale, au nom du FLN, puisque la majorité dans la mémoire comme un cauche-auquel vous a conviés Belkhadem et — alors que son âge à l’époque, des membres du Comité central, ins- mar de passage de l’histoire du parti,ses supplétifs, lors de la tenue de la FOIRE D’EMPOIGNE lui imposait l’accomplissement de tance suprême du parti lui a retiré sa mais clouées au fer rouge, sur lesession houleuse du comité central, On ne peut nullement rester de ce devoir sacré de nationaliste —, confiance, et destitué de son poste menton de son auteur à jamais.les 15 et 16 juin. Avant l’ouverture marbre devant ce spectacle de foire se retrouve propulsé en haut de la de secrétaire général. Seulement, et C. B.de la session, narguant son monde, d’empoigne et cette lugubre et in- hiérarchie pyramidale du FLN, sans contre toute attente, il persiste dansil a sonné le clairon et transformé fâme démonstration de force et contre-partie de service rendu, aussi son entêtement et au mépris desla salle de réunions en un vaste insensible face à cette provocation minime soit-il pour l’Algérie et le statuts à prétendre le contraire, en IDÉES-DÉBATSchamp de bataille et un terrain de blasphématoire à la mémoire des parti. Il n’est pas surprenant alors se faisant plébisciter par une mino- A NOS LECTEURSconfrontation, signifiant ainsi, à qui martyrs de la guerre de Libération que cette inattendue et fulgurante rité d’individus qui lui sont aux or- En raison des contraintes liées à la pagina-veut l’entendre, qu’il est l’unique nationale et indifférents à la trahi- accession au sommet du parti le dres, et des nouveaux députés élus, tion et pour une meilleure lisibilité desmaître à bord et que pour lui, seule son aux sacrifices des authentiques plus prestigieux de l’Algérie lui a n’ayant pas la qualité de membres textes, les contributions adressées à lala violence tient lieu d’argument po- moudjahidine encore vivants, qui fait perdre la raison et le contrôle de du comité central, visant ainsi et en rubrique «IDÉES DÉBATS» ne devrontlitique, les agressions comme mode assistent médusés et révoltés devant soi-même au point qu’il a cru qu’il toute impunité à enfoncer le FLN pas dépasser les 6000 signes, l’équivalentde gestion et la voyouterie comme l’état de décomposition morale et peut avoir plus et en grand, poussant dans la crise et sa folle croisade en se de 4 feuillets saisis en Word.La rédactionchemin des urnes. Et pour concré- patriotique dans lequel se trouve ainsi son opportunisme devenu par frayant désespérément des passages sera contrainte de ne pas publier les textestiser dans les faits son diabolique aujourd’hui, sous le règne de l’usur- la force des choses dangereux, à en force vers l’implosion certaine, dépassant cette norme. L’exclusivité descomplot de coup d’Etat organique, contributions est exigée. Une photo de pateur Belkhadem, le novembriste croire en son âme et conscience, le suicide collectif, le blocage total l’auteur et une courte biographie sontil a poussé l’indécence à faire usage FLN de 1954. Belkhadem, le char- qu’il peut utiliser le FLN comme et la paralysie quasiment générale de souhaitées. A la demande de leurs auteurs,de la violence et l’intimidation, en latan-arriviste, peut être fier de son une serpillère pour nettoyer ses l’ensemble des structures organiques les longues contributions peuvent êtremobilisant des dizaines de bus, en odieux coup de barbouzes, et se van- pieds, et paillasson pour essuyer ses du parti. Si la peur de se voir éjecter publiées dans l’édition électronique d’Elprovenance de plusieurs wilayas, ter sans retenue de triomphalisme — savates, et monter narquoisement les le conduira à faire ces choix pour Watan. Nous demandons de la compré-remplis de vigiles et de «baltaguia» qui n’est pas son premier d’ailleurs plus hautes marches du pouvoir, et assassiner mortellement le FLN, à hension et de la discipline à nos lecteurs.recrutés et payés sur le budget du — à l’image de sa précédente croi- prendre aisément et sans difficulté le la veille du 50e anniversaire de l’in-
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 19 E S PA C E D E S L E C T E U R SLe refus PréjudiceN ous casded’injusticepubli- portons à la connais- Déception uites aux maintes agressions subies de la part des sance l’opinionque un pourlequel nous avons sollicitétous les responsables et auto- J e suis un citoyen jouissant de toutes ses facultés mentales, de toute sa raison. Un citoyen tions, tortures et exécutions, ces mêmes forces coloniales s’étaient emparées du terrain et en avaient avoir une vie humble et honnête et assurer le quotidien familial. Où sont donc passées les idéaux de No- S autorités locales de la commune de Aïn El Turck, je vous prie de bien vouloir m’accorder Monsieur le wali de vous exposer les faits et l’injustice qui ne font que s’aggraver davantage et particulièrement de la partrités pour la réparation par patriote convaincu, inflexible, dis- fait un vignoble. A l’indépendance vembre 1954. Les droits élémentai- du chef de daïra et du P/APC. Après avoir obtenu desles services de l’Agence na- cipliné et respectueux de lois et et sous la présidence du défunt res à une vie décente au travail à la autorisations concernant l’exploitation d’un site de ma-tionale du patrimoine minier règlements régissant la société ci- Houari Boumediène, le terrain fut santé à l’expression libre, franche et nège au sein du jardin public ,en date du 5 avril 2012 ,et(ANPM), du ministère de vile algérienne. Aussi, je viens récupéré et versé à la révolution loyale? C’est pourquoi, je vous prie suite à des travaux qui ont duré plus de trois mois, néces-l’Energie et des Mines. respectueusement et avec honneur agraire, puis vite abandonné. En de bien vouloir envisager : sitant des investissements très importants, ce manège estEn effet, nous sommes un solliciter votre appréciation de la 2008, de nouvelles dispositions -soit de m’autoriser provisoirement effectivement opérationnel depuis le jeudi 7 juin 2012.groupe de jeunes qui s’est situation insupportable que je vous règlementant le domaine foncier à exploiter mon local (restaurant), Grand fut mon étonnement d’apprendre, ce même jour,constitué en coopérative pour décris. Fils de chahid, père de 4 en- sont venues bouleverser la situation en attendant la réalisation du projet fants, dont 3 scolarisés, sans emploi (décret 08/15 du 20/ juillet 2008), contenu dans le Pos n° 12 de la com- que ce manège devra être évacué dans l’immédiat avecl’exploitation d’une carrière l’arrêt des travaux de tout mon personnel de la pizzeria ni ressource aucune, je suis déses- la nouvelle APC a refusé alors de mune de Tichy et dans le cadre du-artisanale d’extraction de la et du manège et ce, avec des menaces et des injures de péré. En 1992, j’ai été attributaire, régulariser ma situation, ce qui quel on pourra me recaser (une pro-pierre de taille. la part de ces autorités. Connaissant parfaitement votre par l’APC en place, d’une assiette fait qu’aujourd’hui je me trouve messe d’attribution d’un autre localAprès introduction d’un dos- de terrain de 100 m2, autorisation en pleine tourmente, puisquayant à usage commercial dès lors qu’il sens de justice et d’équité, je vous prie, monsieur lesier en bonne et due forme m’a été notifiée légalement pour investi toutes mes économies dans est prévu dans ledit projet l’instal- wali, de bien vouloir prendre les mesures nécessaires quidun terrain d’exploitation y construire un local (restaurant) le projet. Au risque de me répéter, je lation d’une cafétéria-restaurant. s’imposent à l’encontre de ces personnes et de me faireen question et pour lequel délimitée par un fonctionnaire des ne conteste pas le bien-fondé du re- -soit encore de me dédommager des rétablir dans mes droits. En ma qualité de femme, ne sa-nous avons opté, nous avons services techniques et un membre jet conforme à la loi évoquée, mais frais effectués pour la construction chant ni à qui madresser ni à qui me plaindre, je continuereçu un avis favorable aux élu, se trouvant sur une superficie compte tenu du droit qui m’a été du local et me proposer un autre de subir quotidiennement un préjudice moral et physiquefins d’exploitation avec la appartenant au arch des Aït Amrous reconnu en 1992 légalement et offi- emplacement autorisé, d’autant que d’une extrême gravité.délivrance d’un titre minier dont faisait partie ma famille, ter- ciellement, il est tout aussi logique l’Algérie est sur le point de fêter le Mme Ouzouigh Aliaportant le n° 6166 article du rain englobant Afalou, Tichy, Tas- et raisonnable d’en tenir compte 50e anniversaire de l’indépendance Jardin public ex-terrain de Camping ,23 septembre 2009. Mais sift, Bacaro et les flancs monta- et d’envisager une dérogation qui du pays) et mon espoir est grand 30101 Aïn Turcklors d’une inspection des gneux. Pour mémoire, il convient me permettrait de subvenir aux et que votre autorité de ministre,agents de la police des mi- de signaler la révolte et le combat besoins de ma famille. Mes multi- chef du gouvernement ne ménageranes (avril 2010) , ils ontdécelé une erreur de relevé des Aït Amrous contre l’occupant en 1889, avec un grand nombre de ples correspondances adressées à l’APC, à la daïra et la commission pas ses compétences, sa grande bienveillance et ses sentiments hu- Bonne notetopographique commise par blessés ainsi que 19 morts dont 3 de recours de wilaya sont demeu- manitaires pour aider une famillel’expert géomètre agréé parle ministère de l’Energie et membres de ma famille. De même en 1954 et 1962, la répression des rées sans réponse, témoignant de l’indifférence, du désintéressement dans le désarroi et une inquiétude des lendemain, sans nom. B ien souvent, présente pouretfélicitermême.agents etune fois l’occasion se dans nos administrations vous êtes reçus n’importe comment mal des Pour ledes Mines, car le périmètre forces coloniales n’a pas épargné et du mépris des préoccupations H. Kertous faire avec un réel plaisir et reconnaissance. Je voudraisoctroyé est implanté sur un la région, multipliant les arresta- des citoyens qui n’aspirent qu’à Béjaïa féliciter pour leur dévouement leur professionnalisme etterrain agricole (EAL n°10) leurs compétences les agents techniciens de l’Actel Darabritant une ferme. El Beïda du service haut débit. J’ai nommé BousserineAyant constaté cet état defait, nous avons fait appelaux services d’un autre ex- Pauvre village ajmayt d’antan, jusqu’aux limites du siècle dernier, Omar et Melle Guasmi. Qu’ils trouvent ici toute ma re- connaissance. D. Bendriss lequel toute union serait illusoire) pour satisfaire les be-pert agréé par le MEM pourla détermination des coor- T était l’autorité suprême. Elle administrait la société soins respectifs à chaque quartier, dans des délais respec-données exactes du périmètreréellement exploité par notre dans toutes ses actions et préservait la cohésion du village. Afin de sauvegarder un cadre de vie serein, Tajmayt in- tables et réhabiliter l’esprit d’entraide sociale. -Projet en perspective : nuls. Rien, si on exclut l’intention Erreur préjudiciablecoopérative. tervenait dans les affaires des particuliers lorsqu’elle était de ne plus renouveler l’abonnement à Berbère télévision.Pourtant de l’étude effec-tuée, il nous a été délivré un sollicitée et s’imposait d’elle-même dès qu’une situation entre individus dégénérait, ainsi que dans tout ce qui Economie, obscurantisme, xénophilie, normalisation ? Le motif nous échappe, mais ne nous laisse pas indifférents. P ropriétairerue Benaziza, jecommercialà situédestituer chell, à la d’un magasin à Cher- me retrouve actuellement victime de poursuites judiciaires visant meconstat précisant la délimita- est référent à la structure globale du village (concret et L’on ne peut que supputer. L’attente et la passivité étant de ma propriété, acquise par acte de propriété certifié ettion du terrain. abstrait). La réaction qu’elle provoquait en tant que cataly- les attributs de lincompétence, nous n’osons même plus notifié. Cela en sachant que je pratique mon activité deSur ce, nous avons adressé seur, qualité que leur conférait leur notabilité, confrontait espérer. Tout comme les seigneurs et colons d’antan ne se manière légale grâce àun registre du commerce et par-une requête à M. Le prési- les protagonistes et permettait ainsi de résoudre ou cana- préoccupaient que des taxes et dimes, les comités de nos dessus tout je n’ai à mon compte aucun crédit impayé.dent du conseil de l’ANPM/ liser tout problème pouvant générer une discorde entre jours se soucient en priorité des abonnements annuels. Aujourd’hui et à ma grande surprise, je me retrouve avecMEM, individus ou engendrer une éventuelle scission remettant Finances réservées pour couvrir les frais de logistique du une décision de justice qui m’ordonne de vendre monafin dapporter les correctifs en cause l’unité du village. comité et d’enterrement des citoyens. local aux enchères. Monsieur-Ie-Président, en dépit desen conformité avec les rele- Or, nous assistons de nos jours à une métamorphose A propos d’enterrement nous conclurons ce constat par la nombreuses procédures judiciaires faites pour lever cevés topographiques effectués (phénomène dû à l’affiliation aux structures associatives condamnation d’une inadmissible caution au détriment de préjudice, je n’ai pas pu trouver de solution. Le litigeet nous permettre d’activer - Bien des choses sont à dire à ce sujet, mais là n’est pas le la cohésion: dans lequel je me retrouve, ne me concerne en aucunedans de bonnes conditions. propos). L’honorable Tajmayt s’est mue en banal comité -Harmonie du village : absence manifeste de la majeure façon. En raison d’une erreur commise par l’expertMais quelle a été notre sur- (il est plus séant d’admettre qu’elle a été transformée afin partie des citoyens (80%, voire plus) y compris les mem- désigné par le tribunal afin d’évaluer le magasin pour d’annihiler la relation au passé, à notre l’histoire, pour des bres du comité, ainsi que le représentant de l’APC (coha- l’ouverture de la vente aux enchères; il a été assigné partprise de recevoir un avis raisons non avouées, mais pas très difficile à comprendre) bitant du village et qui auparavant s’affichait ostensible- de la justice afin d’évaluer une propriété, autrement ditdéfavorable de la part de cet dont la mission, au lieu de jouir des bienfaits d’une doc- ment), à plusieurs enterrements d’enfants du village, sous par la présidente du tribunal de Cherchell, pour soumet-organisme sans aucun argu- trine progressiste, s’effiloche comme « peau de chagrin» prétexte, jamais révélé ouvertement (hypocrisie oblige) tre le local à une vente aux enchères. Cependant et vu quement valable, sachant que et met à nu un négativisme suppléé d’atrophie. d’appartenance religieuse n’ayant pas droit de cité. le local en question (endetté à la banque) se trouve justel’erreur n’est pas de notre fait Nous en donnons pour exemple le comité qui nous Le droit de culte reconnu par toutes les nations, y compriset qu’elle a été commise par à côté du mien (mon local), l’expert a évaluér le mauvais concerne, en l’occurrence «l’assemblée de Tassoukit » qui la nôtre, n’est pas encore admis dans certaines contrées local autrement dit ma propriété, d’où la décision del’expert chargé du dossier, persévère dans la conduite absentéiste héritée des récentes dogmatiques, réfractaires et rétrogrades. Quand biennous avons à plusieurs repri- vente aux enchères. assemblées ayant régi la cité durant ce début de siècle. même ce motif peut sembler vraisemblable, il n’aura à Monsieur président, premier juge du pays, je m’adresse àses (3 fois) porté cette affaire Pour étayer nos remarques, nous citerons, entre autres, nos yeux aucune valeur humaine et ne sera jamais comp-auprès des structures concer- vous afin de résoudre cette tourmente judiciaire, car que quelques manquements à différents devoirs. Devoirs tabilisé au profit d’une foi digne de ce nom tant que la j’ai frappé à toutes les portes sans résultat. Je vous inter-nées et les réponses toujours auxquels les membres se sont astreints volontairement compassion sera une vertu.avec le même avis. pelle afin d’intervenir et d’arrêter la vente «injustifiable» ou par obligation morale (obligation instaurée, à tort, par Reposez en paix, vous qui souffritent liniquité durant de mon local commercial. Cette injustice, résultat dePar cette attitude et l’obsti- un mode de représentativité contraignant tous les rési- votre existence et qui de surcroît furent affligés d’ostra-nation à ne pas reconnaître malversation, m’a fait tomber les bras et m’a laissé sans dants adultes à assumer ce rôle durant un mandat de trois cisme en rendant l’âme à l’omniprésent, omniscient et ressources. Chemini Hakimal’erreur et la corriger, il pé- années, sans tenir compte des aptitudes et critères quali- miséricordieux à qui nous rendons tous grâce commenalise plusieurs familles que Rue Benaziza, Cherchell tatifs afférents à cette responsabilité). Tajmayt ou comité, chacun sait, comme chacun peut. Amen. Le comité ne doitla carrière artisanale de l’ex- qu’importe l’appellation, il n’en demeure pas moins que pas s’immiscer dans les libertés individuelles, d’autanttraction de la pierre de taille l’assemblée, par le biais de ses membres, doit (individuel- plus qu’il a fourni le matériel, les matériaux nécessairesreste leur seul gagne-paindans une région qui n’offre lement et collectivement) veiller à: - La salubrité du village : nos routes, chemins et pistes sont et prit en charge les frais des sépulture. Ce comportement en porte-à-faux explique l’absurdité de la contradiction, Recourspas d’autres choix. parasités par des dépotoirs à ciel ouvert. Une vulgarité en mais duquel, malheureusement, l’on ne sait que déduire:Dailleurs dans un temps quin’est pas lointain, des jeunes progression, car impunie, sévit dans les places publiques, créant un climat d’insécurité des biens et des personnes «volonté délibérée» ou «acte irréfléchi». Des deux l’une sent plus mauvais que l’autre. J eMeradprisel’Algérie libre et serviceatteinteunune lourde suis de en charge par le je suis maladie: une embolie pulmonaire avec de cardiologie du Pr. d pronosticde cette région (Biban Mes- dans l’indifférence totale. Des batailles rangées, rappelant Le comité gagnerait beaucoup, et nous bien plus, en sévère, ce qui m’a confiné au lit en me limitant au strictbah) ont tenté la traversée les temps anciens, où, armes blanches et fléaux causant s’acquittant de ses responsabilités sans dépasser les préro- minimum de mes mouvements physiques. La commissionde la mer sans y parvenir des blessures meurtrières ne fontt pas même sourciller les gatives déterminées par sa mission. Mission, entre autres, médicale nationale qui a siégé le 20 juin 2012 ma refusé(rapporté par la presse en son membres du comité. qui consiste à s’opposer à toutes forme d’inquisition d’où des soins à l’étranger, en l’occurrence la chirurgie de l’en-temps). - Union du village : divers quartiers (à différentes pério- qu’elle vienne ou, tout au moins la dénoncer, à la limite ne dartériectomie qui se fait en France. Je tiens à rappeler Les membres des) dépourvus d’eau, d’électricité, d’assainissement, de pas la cautionner. que mon dossier a été présenté à la commission du 20 juin de la Coopérative El pistes adéquates, d’infrastructures culturelle et sanitaire, Brisez vos carcans, sortez de vos citadelles, soyez présent 2012 signés par les Pr. Merad, et Benkhedda le directeur Kherba etc. n’ont suscité de la part des assemblées, hormis des sur le terrain, crevez les abcès putrides, nos plaies ne gué- du CHU de Sidi M’hamed. Mme Nedjmaoui Hadjer Sidi El Abed Mellakou, réclamations écrites et démarches administratives, aucun riront que mieux. Sce Cardiologie Pr Merad Tiaret sentiment ou d’élan de solidarité (élément essentiel sans Fadma et Menssour Amrouche CHU Sidi M’hamed, Alger
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 23 JEUX - DÉTENTEHORIZONTALEMENT : 1.Paralysés des deux membres Quinze sur 15 N° 3237 Mots Croisés N°3236inférieurs 2.Arme de trait. Ville de fouilles. Site irakien 3. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNICurium. Useraient de subterfuges 4.Détesté. Cale. Ecime. Surla Tille 5.Langue. Résine. Première dame 6.Rivière dEthiopie. 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Symbole chimique. Dent 7.Mèche rebelle. Strontium. Garni- I 2ront un voilier 8.Elle vie de revenus annuels. Baie nippone II9.Bribe. Terrain fermé par une clôture 10.A lintérieur de. 3 IIIRuminant. Points opposés. Foutu 11.Règle darchitecte. Pièce 4 IVdun appartement. Anciens impôts 12.Tonneaux. Envoyée pai- 5 Vtre. Apparaisses 13.Fin de verbe. Affective. Cruelle 14.Replisecret. Père de Jason. Etain 15.Fatiguât. Amas. Manche de 6 VIpongiste. Agent de liaison. VII 7 VIIIVERTICALEMENT : 1.Mammifère ongulé de grande taille. 8 IXMordu 2.Equipai un navire. Descriptions imagées 3.Rubi- 9 Xdium. Convenable. En plus. Terme de Psy 4.Rivière de Suisse. 10Ancienne monnaie allemande. En toutes taxes. Petit projecteur HORIZONTALEMENT5.Mesures des pluies tombées. Deux, romain 6.Frustres. Bra- 11 I- Célèbre. II- Ecueil glacé - Entre deux options. III-meraient 7.Saison. Mercure. Vague 8.Administre. Vieille. Pos- 12 Danse - Note. IV- Dans - Flocons blancs. V- Tous les che- mins y mènent - de la famille. VI- Elément d’un cercle -sessif 9.Après Alma. Religieuses 10.Arrêt de développement Qui se fait à la dérobée. VII- Limite - Court cours. VIII- Baiedes insectes. Ecueil 11.Canal organique. Déesse de la Chasse 13 nippone - Œufs de pou. IX- Plancher des vaches -12.Issu. Constellation. Samarium 13.Dénué desprit. Euro- Touche. X- Epoque - Lieu de délices. 14péennes 14.Quatre, romain. Précède le pas. Hirondelle de mer VERTICALEMENT 1515.Cadeau. Cesse. 1- Don fait avec générosité. 2- Ménager. 3- Produit fixant - Pauvreté. 4- Bois. 5- Essence exotique - Un peu zinzin. SOL. QUINZE SUR 15 PRÉCÉDENT : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.FUMIGATION. STOP 2.AVALISER. APAISE 3. 6- Loyauté. 7- Argent - Lieu de lapins. 8- A la langue qui1.FANTASTIQUE. SOU 2.UV. OLE. EGOUT 3.MAPPEMONDE. EL 4. PETA. AA. SIR 4.TOP. MAISONS 5.ALEA. ETIER. INDE 6. fourche - Possessif. 9- Monarque - Petit trait. 10- Berné -ILE. APPARTENIR 5.GITE. IP. OO. EDEN 6.ASA. ETREINDRE 7.TE. SEMPITERNEL 7.OPPRIME. OS 8.IENA. EN. ROBUSTE 9.DROITE. Ne pas consentir.ETEINT. SAC 8.IRA. IRM. EO. GE 9.AMENER. NORMES 10.NA. ARE. UELE 10.ETON. ONT. TRAC 11.EE. DE. ORNAIT 12.GENER. GRAINEOUTRAGE 11.PSI. LOBE. NI. SA 12.SAISI. SULTANS 13.TIRONS. 13.SOLIDES. MG. CO 14.OU. RE. AGEES. ELU 15.UTE. NOCES. SOLUTION N° 3235SERIE. ET 14.OS. ND. UT. AT. CLE 15.PENSER. ETC. SOUS. ACTES. HORIZONTALEMENT I- PERPLEXITE. II- INDUIRE - UN. III- CD - REG. IV- HETEROGENE. V- EVE - ATELE. VI- NETS -Biffe Tout N° 3237 ALEVIN - ARBITRE - BOITE - BRINDILLE - ESSES. VII- ERREURS - SA. VIII- ALE - EN. CHAUMIERE - COMMOTION - DECATHLON - IX- TUS - LASERS. X- ER - NES - TUE.H E R E I M U A H C L O D S N RÈGLE DU JEU DECEPTION - ETRANGER - FOURNEAU -E A R E S S E R R E R R R A O Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT FROMAGE - GARANT - GRAINE - HAIE -P L I E I N M O S N I D A U I liste que vous retrouverez 1- PICHENETTE. 2- ENDEVER - UR. 3- RD - TER- dans la grille, en utilisant HOBEREAU - INDIVIDU - INSOMNIE - TRAS. 4- PURE - SEL. 5- LIERA - UELE. 6- ERGO-E I L E F R O M A G E U P V T LEOPARD - LOCAL - MILIEU - MINABLE - TER - AS. 7- XE - GESSES. 8- GELS - NET. 9- TU - tous les sens possibles. LesB N N I L A C O L A A R O E P NEES - RU. 10- ENTE - SASSE. lettres qui nauront pas été ORDURE - OURAGAN - PINGRE - PROPRIETEN O I G D T A R D E L E E T E cochées serviront à former - REDACTION - RESSERRER - SAUVETTE -O R I A R N I M N G N E L T C le mot défini ci dessous. STATION - TARD - TOIT Fléchés Express N° 3237L E U T R E I R A A A R V E E câble marin lettre expertH D D M E G U R G R E I C I D DÉFINITION orner quelconque inconnu àT A I I O O A A B G T O I T N chevalier médecin alcaloïde l’état civil Qui habite les traversinsA C V N F N R I N U E I L I M ambigu français toxique marécages (8 lettres)C T I A T U T A S T A T I O NE I D B O R R U A E R E B O H Solution Biffe ToutD O N L E T P R O P R I E T E précédent :L N I E E N O I T O M M O C E CHEVAUCHÉE nouure En vous aidant de la définition du mot encadré, com- sorte Tout Codé N° 3237 plétez la grille, puis reportez les lettres correspondant Définition aux bons numéros dans les cases ci-dessous et vous préposition du mot encadré découvrirez le nom d’un personnage célèbre.Alcaloïde extrait de l’opium. liquide de pied de sépia 1 2 1 3 4 5 6 7 8 9 5 10 amonceler vigne figé 11 12 13 5 7 2 5 7 2 14 5 15 fasse tort 16 9 7 14 12 3 5 7 1 4 12 urne 5 6 17 1 4 2 12 3 5 14 14 5 6 futur P glacier lever bateau 18 5 3 11 2 7 13 5 5 6 lient 5 19 9 4 5 20 7 1 2 5 X 19 7 20 5 15 15 7 11 1 7 2 lentille 5 6 15 5 17 12 15 14 6 5 14 fleuve gros côtier plaintes 2 1 14 7 18 5 6 5 17 7 12 14 7 4 5 5 11 15 5 14 5 15 versus 6 14 15 5 6 6 5 15 6 5 2 6 stable sujet pic imprécis drame 19 7 11 16 5 3 jaune 3 5 5 10 note SOL. TOUT CODÉ PRÉCÉDENT : CARAT - KARIN VIARD SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRÉCÉDENT : préfixe regimber novateurHORIZONTALEMENT : CAVALIERE / TENESMES / MURE / EUT / RI / ARLES / RETIRES /LAVE / ION / ELBE / COUT / EL / SENTI / AMENER / AM / FORE / ENEMA / ADN / TEST / SET.VERTICALEMENT : NATURELLEMENT / VERITABLE / EE / FANE / IVE / NOMS / LE / ARE /SE / AT / MISERE / CERF / EMULSION / OAS / CRETE / OUTARDE / ES / SENTIMENT. Jeux proposés par gym C Magazine
  • El Watan - Mercredi 27 juin - 24 TÉLÉVISION 16:20 Grey’s Anatomy 14:10 Comment ça va bien ! 15:45 Slam 17:15 Têtes à claques 16:20 Le Japon sauvage 14:15 Le pacte des sept grossesses La guérisseuse 15:00 Sport 16:30 Des chiffres et des lettres Le cross-check Le feu et la glace 16:40 Un dîner presque parfait 17:10 Secret Story Championnat d’Europe 17:10 Questions pour un 17:20 Les Simpson 17:05 Villages de France 17:45100 % mag 18:05 Money Drop 18:50 Mon rêve, ma médaille champion Maris et larmes 17:30 X:enius 18:45 Le 19 45 19:00 Journal 19:00 Journal 18:00 19/20 17:45 Infos soir 18:00 Les côtes de l’Irlande 19:05 En famille - Tracas et 19:33 UEFA Euro 2012 19:30 Image du jour 19:10 Plus belle la vie 19:10 Le grand journal 18:45 Arte Journal conflits 19:50 Série 19:35 Téléfilm 19:35 Magazine 19:55 Film 19:35 Film 19:30 Sport Les Experts- Garde des Un homme d’honneur - Incroyables expériences Voyez comme ils dansent Hallam Foe Euro 2012 - Demi-finale corps 1er mai 1993 Spéciale animateurs Une vidéaste française traverse La vie du jeune Hallam Foe ne le L’Espagne du coach Vicente Del Une jeune actrice meurt suite à L ’ancien Premier ministre Soirée présentée par Nathalie le Canada à bord d’un train. satisfait pas. ` Bosque et avec des joueurs ce qui semble être un accident de Pierre Bérégovoy, qui vient Simon et Jamy Gourmaud conçue Ce voyage l’amène à Les disputes avec son père et sa cadres comme Xavi Alonso, voiture avec un homme, en état d’essuyer une défaite législative autour d’expériences rencontrer la dernière compagne belle-mère s’enchaînent... Gerard Piqué et Cesc Fabregas, d’ivresse, qui la harcelait… sans appel,... impressionnantes et inédites… de... championne d’Europe en titre… 21:25 Les Experts -temps mort 21:15 The Closer : L.A. 22:05 Pièces à conviction 21:30 Un amour de jeunesse 21:10 Sergiu Celibidache 21:50 N.C.I.S. : enquêtes 22:20 New York, section Enquêtes prioritaires - Double Produits minceur : attention 23:20 Severn, la voix de nos Maestro furioso spéciales - La grenouille criminelle - Victime tranchant danger enfants 22:05 Bombay Beach 22:40 100% Euro 2012 ou bourreau 23:55 Des mots de minuit 23:20 Doc 24 01:15 Rencontres de cinéma 23:25 The Queen 23:45 Life on MarsLEGENDARY ACTION 21h35 DÉRIVE MORTELLE RTL9- 19h40 DEXTER - HORUS JIMMY - 21h10Un jeune garçon essaye de réunir sa mère et son grand-frère Traumatisée depuis son enfance, Amy ne supporte pas le Dexter décide de mettre la main sur Bruner, l’ex-codétenudont il est séparé, dix ans après la mort de leur père, une contact avec l’eau. Aussi, lorsque le beau Dan, un ancien de Boyd Fowler, qui pourrait bien être l’un des agresseurslégende du catch. camarade de lycée, les invite, elle et son mari James, à passer de Lumen, et de l’éliminer avant qu’elle ne s’en charge elle-Bon étudiant mais sans réel talent athlétique, l’adolescent quelques jours sur son yacht, elle préférerait refuser. Mais même. Il renonce au dernier moment s’apercevant qu’il portedécide d’intégrer l’équipe de catch de son lycée dans l’espoir depuis la naissance de leur fille Sarah, Amy et James n’ont guère un bracelet électronique. Dexter, qui a convaincu Lumen dede réunir sa famille… eu l’occasion de se divertir. Ils finissent donc par accepter... retourner dans sa famille, l’accompagne à l’aéroport..S.O.S. VOL 534 AB1 19h40 ICÔNE FRANCE 4 - 19h35 DR QUINN, FEMME MÉDECIN - GULLI 22h55Un avion en partance pour les Etats-Unis a déjà deux heures de Russie, de nos jours. En pleine période de récession, un Lorsque Myra annonce son intention de démissionner, Hank,retard. A l’intérieur de l’appareil se trouvent des personnalités attentat prétexte au vol d’un virus mortel retentit dans l’usine fou de rage et passablement éméché, déambule au hasard desdiverses et variées : un couple en lune de miel, un joueur de foot chimique du richissime industriel, Komarov, unique candidat rues de Colorado Springs en tirant des coups de revolver auanglais émigrant en Amérique, un quinquagénaire acariâtre, un de droite au poste présidentiel. A deux semaines des élections, hasard.policier qui «accompagne» un meurtrier... Suite au retard du vol, cet incident ravive les velléités nationalistes de Komarov qui Retrouvé inanimé, Hank est transporté d’urgence auprès du Drla compagnie doit trouver un nouveau copilote en urgence… gagne du terrain sur son rival, le général Nikolaïev… Quinn. Myra est à son chevet… 15:15 Ma drôle de vie 14:40 Animal Armageddon 15:40 Mr Bean 16:50 Un gars, une fille 15:15Tellement 15:40 Pour l’amour du risque Aristocratie et jeunesse dorée L’apocalypse des dinosaures 16:00 Caméra café 18:40 Ma famille d’abord fashion week Jonathan Hart Junior 16:05 Ma drôle de vie 15:35 Un monde en miniature 17:50 Déformations Un papa en or 17:00 Tellement fashion week 16:40 Pour l’amour du risque Comment s’organiser quand on ? 16:30 C à dire ?! professionnelles 19:05 Ma famille d’abord 18:25 Telerealite Jeux meurtriers 17:05 Monk à la ferme 16:45 C dans l’air 18:30 La grande anthologie de Un voyage d’enfer Les anges de la téléréalité 17:45 Morandini ! 17:55 Un tueur nommé Monk 19:00 Un jour au zoo l’humour 19:30 Soda 4 - Club Hawaï 19:00 Very Bad Blagues… 19:45 Divertissement 19:35 Magazine 19:40 Film 19:50 Magazine 19:35 Documentaire 19:50 Magazine Le bêtisier de l’été La maison France 5 Les oiseaux se cachent Enquêtes criminelles : le Jean Charles de Tsunami, ouragan, séisme : Et pour fêter dignement le Stéphane Thebaut poursuit son pour mourir magazine des faits divers Castelbajac, de l’art a la Jusqu’où notre planète ira- début des vacances estivales, voyage estival en terres ibériques Ralph hérite de Mary Carson la Il est 19h15 lorsque John mode sans contrefaçon t-elle Sandra Lou et les équipes à Ribeiras, où l’on peut gestion de l’église ainsi que tous Szablewski, appelle la «Petit prince de la mode, il est Ces dernières années, les du Bêtisier de l’été proposent un apprendre aussi à s’abriter du ses biens. Son ambition prend gendarmerie complètement devenu le grand ordonnateur catastrophes naturelles n’ont bêtisier soleil et à trouver des idées… alors le dessus sur... affolé... d’histoires au pays des images... jamais été aussi nombreuses... 21:30 Florence Foresti : 20:25 Silence, ça pousse ! 22:55 Paris Dernière 21:45 Enquêtes criminelles : le 20:30 Chantal Thomas-rêves… 22:30 Langue de bois s’abstenir Motherfucker 22:50 Sur les volcans du monde 23:55 Rive droite magazine des faits divers 00:10 Les anges de la téléréalité 23:15 Morandini ! 23:15 Fan des années 80 - 1985 Afrique de l’Est, les volcans 00:55 Laurent Lafitte : comme 02:10 Musique 4 - Club Hawaï 00:30Théâtre 01:15 Les filles d’à côté géants son nom l’indique Tendances 02:15 Sport - Poker 02:00 Voyage au bout de la nuit
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 25 L’ÉPOQUEON VOUS LE DIT MORT DE «GEORGES» LA TORTUE LES VIEILLESLes pompiers s’installent HABITUDESsur l’autoroute Est-Ouest Unique survivant et symbole ONT LALe premier poste de secours de la Protection civile, à des Galapagos PEAU DUREl’échelle nationale, est entré en service, dimanche dernier. Ilest posté sur l’autoroute Est-Ouest, à hauteur de la localité Tipasa se fait ● Les causes officielles du décès de la tortue, dont l’âge était estimé à plus de 100 ansde Bourached (ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla), a-t-on appris auprès de l’attaché de presse de cette institution. — elles peuvent vivre jusqu’à 180 ans — demeurent pour l’instant inconnues belle pourL’installation de cette structure, longtemps attendue par les ● Seule certitude, il était le dernier représentant de son espèce. Bouteflikausagers de l’autoroute, s’inscrit dans le cadre de la a mort de «Georges le so-célébration du cinquantenaire de l’indépendance nationale,a indiqué la même source. Une nouvelle qui tombe à pointnommé pour rassurer les nombreux utilisateurs de ce tronçonautoroutier, où plusieurs accidents y ont été enregistrés. A L litaire», une tortue géante centenaire, marque la fin de son espèce sur l’archipel équato- Comme à l’accoutumée, à la veille de la cérémonie de remise des grades auxsignaler encore que le poste en question est doté de tous les rien des Galapagos, mais aussi un officiers stagiaires deéquipements nécessaires pour une intervention rapide et symbole de la lutte pour la repro- l’AMIA de Cherchell, onefficace. duction de cet animal, après trois assiste à une décennies d’efforts menés en vain transformation radicaleLa DGSN prête à assurer par des scientifiques. L’unique survivant de l’espèce de tous les décors qui jalonnent le parcoursla formation des agents chargés «Geochelone abigdoni», décou- du président vert il y a 30 ans sur une desde la sécurité dans les stades îles de cette réserve naturelle Bouteflika. Démolition des ralentisseurs (dos-La sûreté nationale est disposée à assurer la formation «à isolée dans l’océan Pacifique, a d’âne, ndlr) construitstitre gratuit» des agents chargés de la sécurité dans les poussé son dernier soupir diman- sous la pression desstades, suite à la décision de retrait des éléments de la che. «Son état de santé était bon citoyens ; disparitionpolice, a affirmé hier le directeur général de la sûreté (...) Rien ne présageait une telle de tous lesnationale (DGSN), le général major Abdelghani Hamel. «La chose», a confié, inconsolable, commerçants qui sesûreté nationale est prête à assurer à titre gratuit, au sein des Washington Tapia, un biologiste sont installésétablissements relevant de la DGSN, la formation d’agents du Parc national des Galapagos, illicitement le long dechargés de la sécurité dans les stades si la Fédération dans un entretien à l’AFP. Les la route ; nettoyage etalgérienne de football (FAF), la Ligue algérienne de football causes officielles du décès de la désherbage des abordsou les présidents de clubs le demandent», a souligné M. tortue, dont l’âge était estimé à de la route nationale ;Hamel. Il a précisé dans ce contexte que la DGSN prendra en plus de 100 ans - elles peuvent élagage descharge «le versement d’une prime de permanence aux vivre jusqu’à 180 ans - demeurent arbres ; éradication desagents formés qui assureront la sécurité dans les stades, ce PHOTO : D. R. pour l’instant inconnues. trous (nids-de-poule) ;qui va créer de nouvelles opportunités d’emploi». Seule certitude, il était le der- trottoirs peints ; nier représentant de son espèce. autant d’effortsQuatre Saoudiens décapités «C’est l’extinction totale d’une solution en repérant dans une île du naturaliste britannique, Char- consentis afin que le espèce de plus sur la planète etpour meurtre un message aux êtres humains : volcanique voisine des tortues les Darwin. regard du Président ne subisse pas lesQuatre Saoudiens condamnés à mort pour meurtre et un ne pas être responsable de ses ac- femelles génétiquement proches. Classées au patrimoine mondial désagréments desSyrien pour trafic de drogue ont été décapités au sabre, tions peut avoir des conséquences Mais après 15 ans de cohabita- de l’humanité de l’Unesco depuis diverses pollutions. Leshier, en Arabie Saoudite, a annoncé le ministère saoudien fatales», a commenté le biolo- tion, les tentatives de reproduc- trois décennies, les îles Galapa- chefs de daïra et lesde l’Intérieur. Khaled Ben Saïd Al Asmari avait été reconnu giste. Comment expliquer la dis- tion ont échoué invariablement, gos, situées à 1000 km au large P/APC concernés par lecoupable du meurtre d’un compatriote qu’il avait poignardé parition de ces tortues ? Selon les même à travers l’insémination de l’Equateur, en abritent entre passage du présidentà mort à la suite d’une dispute, a précisé le ministère dans un experts, ses principaux prédateurs artificielle. «Nous ne savons pas 30 000 et 40 000, représentant de la Républiquecommuniqué cité par l’agence officielle SPA. Il a été exécuté à n’étaient autres que les pirates avec exactitude les raisons pour une dizaine d’espèces. s’attellent nuit et jour,Abha, dans la région d’Assir (Sud), selon la même source. Trois qui écumaient la région durant lesquelles le ‘‘Solitaire’’ n’a pas Celle de «Georges» est la qua- en mobilisant lesautres Saoudiens, Hussein Chweikhat, Abdel Aziz Ben Has- les XVIIIe et XIXe siècles et en pu être fécondé», confesse M. trième à avoir définitivement dis- travailleurs et leurssen Al Maâtouq et Hussein Ben Ibrahim Al Maâtouq, avaient avaient fait l’un de leurs mets de Tapia. Ultime hommage, «Geor- paru. Ironie de la situation ou moyens matériels, àété condamnés à la peine capitale pour vol avec effraction et choix. Après la découverte de ges» fera son entrée dans le Livre petite touche d’espoir, son décèsmeurtre, a indiqué le ministère dans un deuxième communi- mettre dans un état «Georges», les scientifiques ont Guinness des records et sera survient alors qu’une étude de normal les espaces,qué. Ils ont été décapités à Qatif, dans la province orientale. recherché un autre représentant embaumé. l’université américaine de YalePar ailleurs, le ministère a annoncé la décapitation de William juste pour ces de l’espèce, non seulement dans Les tortues géantes, dont le poids a annoncé, en janvier dernier, la moments furtifs d’uneHattoum, un ressortissant syrien, pour avoir introduit des pilu- les Galapagos, mais aussi dans peut atteindre près d’une demi- découverte d’une espèce de tor-les de drogue dans le royaume.Il a été exécuté dans la région journée du mois de les parcs zoologiques du monde. tonne et mesurer plus de 1,80 m, tues des Galapagos, la «Chelonoi- juin, de chaque année.de Jawf (Nord). sont célèbres pour avoir inspiré la dis elephantopus», qu’on croyait Sans succès. En 2008, les cher- L’environnement est cheurs ont pensé avoir trouvé la théorie de l’évolution des espèces éteinte depuis 150 ans.La grippe H1N1 aurait fait remis à neuf, le temps du passage du15 fois plus de morts CENTRE D’ENSEIGNEMENT INTENSIF DES LANGUES À ALGER Président. L’anarchie et l’impunitéLa grippe H1N1 aurait fait, en 2009, 15 fois plus de morts queles chiffres avancés jusqu’à présent et basés exclusivementsur des examens de laboratoires, estime une étude publiée,hier, par la revue médicale spécialisée The Lancet Infectious On apprend le coréen reprennent leurs droits, dès le départ de la délégation ● Le Centre d’enseignement intensif des langues, de l’université présidentielleDiseases. Alors que l’OMS faisait jusqu’à présent état de 18 vers Alger. L’unique500 décès dus au virus H1N1, confirmés avec des tests en d’Alger 2, dispense pour la première fois, depuis avril dernier, point positif, pour cettelaboratoire, entre avril 2009 et août 2010, une nouvelle étude des cours de langue coréenne au grand bonheur des intéressés. année 2012, c’est le faitmodélisée avance une fourchette comprise entre 151 700 et ls sont pas moins de 55 élèves à suivre des cours de la Corée, comparée à celle de l’Algérie, suivi de la575 400 morts pour les victimes de la grippe H1N1 contractéelors de la première année, qui a suivi la circulation du virus I coréen dispensés par le professeur Bohyn Kim. Il s’agit du premier cours officiel de la langue coréenne projection d’un film coréen intitulé Frères de sang, réalisé, en 2004, par Kang Je-Gyu . que le président Bouteflika empruntera pour la première fois ladans les différents pays. «Il s’agit d’une des premièresétudes à fournir des estimations globales du nombre des à Alger, soutenu par le projet gouvernemental de la Avec ce programme, les présents ont pu découvrir voie express qui relieradécès provoqués par la grippe H1N1 et contrairement à Corée, en l’occurrence, par le ministère de la Culture, certaines similitudes entre l’histoire de la Corée et de Alger à Cherchell.d’autres estimations, elle inclut des estimations pour les du Sport et du Tourisme, et ce, selon la convention l’Algérie, à travers la colonisation, la guerre entre le Quant aux autoritéspays d’Asie du Sud-Est et d’Afrique, où les données sur la entre l’université d’Alger 2 et l’université Pai Chai, Sud et le Nord. Bohyn Kim explique qu’à travers le locales des APC demortalité associée aux grippes sont limitées», note Fatimah en Corée. Bohyn Kim est convaincue que les jeunes film sur la guerre de la Corée, «le 25 juin est le jour Douaouda, Fouka, BouDawood, du Centre de contrôle et de prévention des maladies Algériens sont nombreux à s’intéresser à la culture où a commencé cette guerre féroce, nous voulions Ismaïl, Khemisti, Aïnd’Atlanta (CDC), qui cosigne l’étude avec plusieurs autres et à la langue coréenne. «Ce cours, explique-t-elle, montrer aux étudiants le passage que la Corée a Tagouraït, Tipasa etchercheurs… est ouvert à la demande croissante d’un fan-club de connu jusqu’à aujourd’hui. Je leur ai donné une peti- Nador, elles ont été K-POP des Algériens. Si cette année, uniquement te idée sur notre histoire. Ils sont jeunes, et l’avenir de épargnées par la HORAIRES Fedjr………… 03: 28 deux classes ont été constituées, il n’en demeure pas l’Algérie est entre leurs mains. J’étudie personnelle- corvée du mois de juin, DES PRIÈRES Dohr…………. 12:51 moins que le nombre de classe augmentera lors de la ment la littérature algérienne au master chez nous, et grâce à la mise en Asser………...16:43 prochaine session, en septembre prochain.» la société algérienne, ses traditions et sa religion me service de cet Alger et ses Samedi dernier, lors de la clôture de cette première passionnent depuis toujours, et j’aimerais échanger important projet du environs Maghreb…….20:16 session des cours de coréen, les élèves ont eu droit à ces passions avec ces jeunes Algériens», conclut-elle secteur des travaux Icha………..... 21:59 une présentation de l’histoire du temps moderne de d’un ton passionné. publics. M’hamed H. El Watan - Le Quotidien Indépendant Site web : http://www.elwatan.com E-mail : admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi Yahia, Hydra. Tél :023573258/59 Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 Les manuscrits, photographies ou tout Édité par la SPA “El Watan Presse” au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar - Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- autre document et illustration adressés publication : Omar Belhouchet Place du 1er Mai - Alger. Imprimerie Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. ou remis à la rédaction ne seront pasDirection - Rédaction - Administration Maison de la Presse : Tél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : rendus et ne feront l’objetTahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er R.C : N° 02B18857 Alger. Société de distribution El Khabar. d’aucune réclamation. Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan Reproduction interdite de tous articles Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) sauf accord de la rédaction.
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 26 SPORTS DEMI- FINALES ARBELOA. Défenseur ESPAGNE - PORTUGAL Espagnol PHOTO : DRLa Roja regarde plus loin que Ronaldo «Un bel phique, les deux formations se connaissent bien, la plupart de par le passé et n’ayant pas encore eu affaire à une grosse cylindrée, affrontement» leurs cadres évoluant en Espa- gne et plus particulièrement au Real Madrid (Ronaldo, Pepe et hormis l’Italie au premier tour. Sans David Villa, forfait pour cet Euro, Del Bosque tâtonne avec Ronaldo Coentrao côté Portugal, Casillas, en attaque et a jusque-là alterné Le latéral droit de l’Espagne, Alvaro Arbeloa, Arbeloa, Ramos, Xabi et Albiol deux systèmes, avec ou sans a expliqué hier s’attendre à «un bel côté espagnol). Ce qui rajoute en- avant-centre de métier. Quelle core plus de piment à ce véritable sera cette fois l’option choisie affrontement» lors de la demi-finale derby. Pour autant, les tenants du ? Comme contre l’Italie et la Espagne-Portugal aujourd’hui à Donetsk titre martèlent depuis plusieurs France, le milieu Fabregas pour- avec son coéquipier au Real Madrid, Cristiano jours le même message : il n’est rait jouer les «neuf menteurs» Ronaldo, qu’il range «parmi les plus grands». pas question de faire de Ronaldo à la place d’un Fernando Torres une obsession. «Nous n’avons pour l’instant assez décevant au Vous allez affronter directement votre partenaire de rien prévu de spécial pour freiner poste d’avant-centre. club Ronaldo, avez-vous déjà réfléchi à comment défen- Ronaldo. Durant le match, nous Mais pour le reste, tout sera dre face à lui ? PHOTO : DR tenterons de le contenir comme à l’avenant : Casillas comme Nous savons tous quel joueur il est. Il a un style de jeu qui n’importe quel autre adversaire», ultime rempart face à CR7, Pi- exige toujours d’être plusieurs à son contact. Il te demande a expliqué Xabi Alonso. qué-Ramos comme sentinelles d’être en alerte en permanence, mentalement et physique-Ronaldo - Xabi, après le duel en Liga, c’est au tour du duel dans l’Euro de la défense et Xavi-Iniesta ment. Comme les plus grands joueurs, il te réclame de donner DÉJÀ AU MONDIAL 2010... dans la salle des machines. Côté le meilleur de toi-même. Tu sais déjà avant le match qu’il va y es champions du monde et page d’histoire, l’Espagne devraL d’Europe espagnols vont tenter d’atteindre une 3efinale d’affilée lors d’un grand d’abord museler celui qui est pour le moment la grande vedette de la compétition. Avec trois buts Info ou intox pour froisser l’ego de Ronaldo avant le match ? Le précédent affrontement entre les deux pays dans une phase finale portugais, Paulo Bento a démon- tré qu’il n’était pas un adepte du turn-over et devrait encore reconduire ce bloc compact et avoir des actions où il va te mettre en difficulté. Mais je pense que cela va être un bel affrontement. J’ai toujours aimé me confronter aux plus grands. Vous qui évoluez avec trois joueurs portugais au sein dutournoi face au Portugal de Cris- sur les six inscrits par son équipe, sert en tout cas de référence aux hermétique sur lequel nombre Real Madrid, avez-vous du mal à les considérer commetiano Ronaldo, «LA» star de la Ronaldo survole les débats avec Espagnols. En 8e de finale de d’équipes, à part l’Allemagne adversaires?compétition au sommet de son en point de mire un deuxième la Coupe du monde en 2010, lors du premier match, se sont Non, nous avons l’habitude en tant que joueurs internatio-art, ce soir à Donetsk en demi-fi- Ballon d’Or après celui décroché Ronaldo avait été inexistant et cassé les dents. Seule la défec- naux d’alterner entre club et sélection. S’ils sont mes amis ennale de l’Euro. L’objectif est sim- en 2008. Avec un tel joueur, capa- l’Espagne s’était tranquillement tion de l’attaquant Helder Pos- club, demain, ils seront tous mes adversaires. Ces jours-ci, jeple pour les joueurs de Vicente ble de gestes techniques inouïs et imposée 1-0 sur un but de Villa. tiga, va obliger le sélectionneur n’ai d’ailleurs pas été en contact avec Ronaldo. Nous nousDel Bosque : poursuivre leur in- bien décidé à offrir à son pays une Mais cette fois, l’ex-Mancunien portugais à modifier son onze battrons pour que l’Espagne parvienne en finale.solente domination sur le football deuxième finale dans un Euro est habité par une ambition qui lui de départ. Hugo Almeida devrait Décrivez-nous un peu l’ambiance de ce derby ibérique.international et rejoindre dans les après celui de 2004, la Roja peut donne des ailes, sortir de l’ombre logiquement le suppléer. Mais Portugal et Espagne sont un peu des frères ennemis, non ?annales la RFA, seule nation à se faire du souci d’autant que la de Lionel Messi et récupérer quels que soient les joueurs ali- Maintenant, nous avons de bonnes relations. Par exemple,avoir aligné trois finales de rang sélection portugaise fait preuve le titre officieux de «meilleur gnés, tous les regards devraient nous nous entendons mieux avec eux qu’avec par exemple laen l’espace de quatre ans, entre d’une discipline sans faille, entiè- joueur du monde». Le coup est converger vers Ronaldo, vérita- France. Mais il ne faut pas trop accorder d’importance à cela.1972 et 1976. Mais pour réussir rement mise au service du génial largement jouable, l’Espagne ble baromètre de cette demi-fi- A la fin, cela reste un match de foot. Au coup de sifflet final,cet exploit et écrire une nouvelle CR7. Outre la proximité géogra- paraissant moins souveraine que nale. AFP nous serons à nouveau amis. AFPYASMINA OMRANI. Heptathlonienne de la sélection nationale «Je veux conquérir l’Afrique» Entretien réalisé par Chafik B. dres, a une grande expérience internationale. Elle important en rai- tentera le tout pour le tout pour conserver son son des JO. titre. Maragaret, qui prendra sa retraite après les C. B. L’ancienne heptathlonienne de JO, entend enrichir son palmarès. Mon ambition l’équipe de France renforce l’élite est de conquérir l’Afrique dans les épreuves algérienne d’athlétisme. combinées. Allez-vous concourir dans d’autres épreu- Championne de France, Omrani ves ? est toute comblée de porter le J’aurais aimé viser d’autres po- PHOTO : VO2 maillot algérien. diums dans les concours du saut en hauteur ou longueur, mais Que ressentez-vous à la veille de votre pre- je dois me concentrermière participation à la CAN d’athlétisme à fond sur l’hep-sous le maillot de l’équipe d’Algérie ? algérienne espoirs. J’ai un autre frère Bilal qui tathlon. Car C’est une grande fierté pour moi et pour ma évolue à l’O Marseille. l’enjeu estfamille. Même si j’ai connu toutes les sélections A l’occasion de votre première sortie avec la plusfrançaises de cadette à senior. J’étais toujours sélection algérienne, quel sera votre objectifattachée à mes origines algériennes. Je suis née au Bénin ? PUBLICITÉen France mais mes parents sont originaires de Mon objectif principal est bien sûr le titre,Biskra et de Oued Athmenia (Constantine). mais aussi les minima pour les JO de Pourquoi avez-vous mis du temps pour choi- Londres. Au Bénin, le duel sera rudesir l’Algérie ? entre moi et la Ghanéenne Mara- Cela fait depuis deux années que j’avais formu- garet Simpson, championnelé le vœu d’opter pour mon pays d’origine, mais d’Afrique en titre demalheureusement la Fédération française d’ath- l’heptathlon. Cettelétisme (FFA) m’a bloquée. C’est le cas de le dernière, déjàdire. Au bout du compte pour obtenir ma lettre de qualifiée àsortie, j’ai dû faire un véritable forcing. J’avoue Lon-aussi qu’après cette lenteur administrative, leprésident de la Fédération algérienne d’athlé-tisme a intervenu auprès de la FFA. Cela apermis d’accélérer les démarches de malibération. Le choix de l’Algérie étaitpersonnel. Mon frère Abdelha-him, joueur professionnelau RC Lens, était lepremier à faire sonbaptême du feuavec la sé-lection
  • El Watan - Mercredi 27 juin 2012 - 27 SPORTSCHAMPIONNATS USM ANNABA CABBAD’AFRIQUE Les cadresD’ATHLÉTISMEDébut cette matinée L’accession comme rempilentau BéninLe coup d’envoi des 18es Championnats objectif pour Zermatten L e CABBA a cassé sa tirelire pour renforcer l’effectif en pré- vision de la prochaine saison avec de nouvelles recrues, mais égale- ment en préservant l’ossature ded’Afrique d’athlétisme sera donné ce matin Christian Zermatten, l’équipe tout en opérant un change-à 8h30, au stade Charles de Gaulle de le nouvel entraineur ment au niveau du staff technique.Porto-Novo (Benin). Lors de cette première de l’USMAn L’arrivée du coach Toufik Rouabahjournée, deux athlètes algériens entreront coïncide donc avec le recrutementen lice. Il s’agit du décathlonien Mourad de joueurs qui ont brillé la saisonSouissi et de Amina Ferguen sur le 100m précédente comme le portier Sidhaies. En l’absence de Larbi Bouraâda Ahmed Fellah (MCO), Mesfarchampion et recordman d’Afrique qui est (ASK), Chebira et Ali Guechi (US-engagé à la perche, Souissi aura fort à faire MAn) et Mohamed Felleni (Ahlyface au Sud-Africain Coertzen Willem qui Qatar). D’autres joueurs sont at-a totalisé cette saison 8244 points, et au tendus les prochains jours. Concer-Malgache Ali Kame, champion d’Afrique en nant les joueurs qui ont renouvelétitre des épreuves combinées. Sur 100m avec le club des Bibans, on citerahaies où la sénégalaise Faye Gnima (13’’18) Mansour, Hamouche, Bakhtaoui,est archi-favorite, Ferguen (13’’40) doit Mohamed Rabah, Abed, Belguerfi,se surpasser pour conserver sa médaille Guerbi et Bendahmane en atten-de bronze remportée à Naïrobi en 2010. dant Benchergui. Pour ce qui estLa triple sauteuse Baya Rahouli, qui ne PHOTO : DR des joueurs qui sont encore sousconcourra pour la finale de la discipline que contrat avec le CABBA, l’équipele 1er juillet, ne rejoindra qu’aujourd’hui le va sûrement garder Hamdadou,Bénin. L’Algérie est présente au Bénin avec Djerrar, Belkheir et Oudni. Maisseulement 15 athlètes (10 messieurs et 5 ollicité par Abdelhamid USMAn encore soumise à toutes ou qui n’ont jamais joué. D’autres le cas du gardien Ferradji restefilles).NIKE THE C. B. S Boudiaf pour assumer la fonction d’entraîneur et pour élaborer un programme de travail les fluctuations, affirme aborder au cas par cas. Il a par ailleurs révélé que le premier regroupement des joueurs ont perçu des centaines de millions avant de disparaître pour ne plus revenir. Cela ne se fera plus flou. La direction du club est liée avec ce joueur par un contrat d’une année avec un salaire mensuel de 140 millions, mais le gros bailleurCHANCE étalé sur toute la saison 2012-2013 au profit de la formation, Christian joueurs aura lieu à l’occasion du stage que la formation effectuera à à l’USM Annaba. Même s’il sera précédé d’un bon faire-valoir, tout de fonds (la wilaya) aurait exigé le Zermaten, le technicien suisse et Annaba du 8 au 23 juillet avec l’ar- joueur nouvellement recruté verra départ du portier pour continuer àFinale nationale nouvel entraîneur de l’USMAn, rivée de 8 joueurs franco-algériens. son salaire aligné sur celui de ses aider le club. Y. B. a animé une conférence au stade Résidant en France, ces derniers partenaires», a souligné Abdelha-les 29 et 30 juin Chabou. devront rallier l’annexe du stade du mid Boudiaf. JSK Il a affirmé être venu à l’USM 19 mai durant cette période pour La conférence de presse a été orga-«The Chance Algérie», lancé au mois demars dernier, tire à sa fin, avec la finale Annaba pour travailler au retour de l’équipe parmi l’élite. Un pari diffi- y effectuer les essais techniques préalables. «Quelle que soit la va- nisée à l’issue de la célébration du 40e anniversaire de la coupe d’Al- Le stage denationale programmée les 29 et 30 juinau stade de Hydra avec la participation cile à tenir quand on sait que l’US- MAn est confrontée à moult diffi- leur intrinsèque d’un joueur même sociétaire de l’équipe nationale gérie que la formation du regretté Hadj Boufermès avait décrochée Tunisie avancéde 50 jeunes joueurs. Celui-ci désignerale représentant de l’Algérie à la grande cultés dont la plus importante est d’ordre financière avec des créan- devra se soumettre à ce test, seul élément d’appréciation que nous en 1972 au stade du 5 Juillet. Pour la circonstance, la majorité des ac- de 3 joursfinale mondiale à Barcelone. Les 30 joueurs ciers très importantes et des tech- appliquerons. J’ai été étonné de teurs des deux équipes Hamra An-sélectionnés lors de la première journée, niciens et anciens joueurs n’ayant relever que nos prédécesseurs se naba-USM Alger avaient été une L’Italien Fabbro, le nouvel en-prendront part à la deuxième journée de pas perçu leurs salaires et autres permettaient d’accorder des salai- nouvelle fois réunie sur la pelouse traîneur de la JSK, est attendu lecette finale nationale, où le Jury désignera indemnités depuis des années. Un res de 600 000 DA et même plus à du stade Chabou refaite à neuf 3 juillet prochain à Tizi Ouzou.le gagnant de «Nike The Chance Algérie». aspect que Abdelhamid Boudiaf, des athlètes qui n’ont évolué que après plusieurs mois de travaux. Soit 24 heures avant d’entamerLe nom du gagnant sera annoncé, le 1er le nouveau président de la SSPA/ quelques minutes toute la saison Adnene D. son travail en Tunisie aux côtés dejuillet, par le parrain de l’évènement, Mourad Karouf comme adjointRabah Madjer, dans un point de presse mais aussi son complice, le prépa-qu’il animera aux côtés des organisateurs àl’hôtel Sofitel. T. A. S. ASO CHLEF rateur physique, Gianluca Foglio avec lequel il a déjà travaillé au MCA. Le stage débutera donc lePISCINE Sursaut de l’équipe face à Fès 4 juillet au lieu du 7 au niveau du centre de préparation de Hammam Bourguiba. S’agissant du prépara-DE KOUBA L a préparation qu’effectue l’ASO à Ifrane (Maroc) depuis une douzaine de jours tire à sa fin. La dé- le défenseur Aouamri. Si l’attaque a bien carburé, les autres compartiments ont contribué aussi à cette teur physique, nous avons appris qu’il n’assurera que la préparationCérémonie de fin légation chélifienne s’apprête à regagner le pays en prévision du match aller face à l’Étoile du Sahel, pour victoire, comme l’a reconnu le staff technique à l’is- sue de la rencontre. D’après Belhout; le groupe s’est d’avant saison en raison de ses engagements avec la sélection es-de saison vendredi le compte de la phase de poules de la Ligue des cham- pions d’Afrique, qui débutera le 7 juillet prochain au parfaitement repris après la défaite concédée à Meknès (3-0), samedi dernier, et a montré un meilleur visage, poirs de l’Italie. M. R. stade Mohamed Boumezrag. ce qui laisse entrevoir «un avenir prometteur pourL’association Environnement et progrèsorganise vendredi prochain une cérémonie Le stage a été ponctué de deux matchs amicaux li- vrés contre des formations de Ligue 1 du pays hôte. cette équipe». Sur le plan individuel, le coach Rachid Belhout a été JSMBen l’honneur des enfants qui pratiquentla natation sous ses couleurs à la piscine Ainsi, après le Maghreb de Meknès, les coéquipiers de Zaouèche ont donné la réplique, avant-hier, au MAS notamment séduit par la prestation des espoirs Farhi et Merzougui, dont on dit le plus grand bien. Dans l’en- Alain Michelde Kouba à partir de 9h30. C’est unetradition au sein de cette association de de Fès. La rencontre s’est terminée à l’avantage des protégés de Rachid Belhout, qui se sont imposés sur le semble, il a dressé un bilan particulièrement positif, es- timant que le groupe est sur la bonne voie et est capable reconduit pourclôturer l’année sportive par un grandrassemblement de tous les petits nageurs score de 3 à 1. Les buts ont été inscrits par le meneur de jeu, Mohamed Messaoud (auteur d’un doublé) et de relever le défi face à l’étoile du Sahel. Ahmed Yechkour une annéequi se verront offrir, à l’occasion, des omme attendu, les dirigeantscadeaux, présents et diplômes pour toutce qu’ils ont réalisé pendant l’année tantsur le plan scolaire que sportif. Grâce WA TLEMCEN C de la JSM Béjaïa sous la pré- sidence du Boualem Tiab ont ren-à son sponsor, Prima, l’association contré le coach Alain Michel oùEnvironnement et progrès pourra, encoreune fois, faire le bonheur des bambins L’opération recrutement bientôt close ils ont évoqué plusieurs points, notamment celui lié aux objectifs. ntamée depuis s une semaine déjà, l’opération rant porter les couleurs du WAT. Sur un autre registre et D’ailleurs le technicien français,en présence de leurs parents, bien sûr,conviés à la cérémonie. Le responsablede l’association, le très dynamique E de recrutement bat son plein avec, à la clé, la finalisation de contrats de trois nouveaux joueurs. concernant l’ossature du club, si la plupart des anciens joueurs ont rempilé après avoir négocié avec le pré- qui a renouvelé officiellement son contrat avec le club, puisqu’il aAbderrahim, souligne : «A travers ce type de Après Yabeun (JSMB), Benaï (USMH) et Benameur sident Yehla, le cas de Sidhoum demeure toujours en signé un contrat d’une année pourcérémonie tout à fait ordinaire, nous voulons (MCEE), viennent s’ajouter Kedjour (PAC), Hadji suspens, alors que Mebarki a prolongé pour une autre des objectifs bien précis, à savoirobtenir l’adhésion et l’implication des (USR Remchi), Meftah Chaâbane (JSK) et Hachem saison. Par ailleurs, l’ex-Sétifien Bentaleb a pris tout le aller à la phase de poules en Ligueenfants et jeunes nageurs à se surpasser (CRT) qui ont rejoint les rangs du Widad de Tlemcen. monde à contre-pied en allant signer au MC Oran alors des champions d’Afrique, et unedans le domaine sportif, mais aussi scolaire En revanche, le jeune Ziani, de l’équipe des U-21, a qu’il avait donné son accord de principe au président deuxième place au minimum enafin d’instaurer une forme d’émulation qui décidé de résilier son contrat à l’amiable pour rejoindre Yehla. Toutefois, les déclarations rassurantes de Bous- championnat ainsi qu’un parcoursleur sera bénéfique pour la suite de leur son club formateur, la JSM Béjaïa. Par ailleurs, nous sehaba devront réconforter le président tlemcénien honorable en Coupe d’Algérie. Parcarrière sportive et scolaire». La fête promet avons appris que le coach Amrani prévoit de donner puisque l’ex-milieu offensif du CRB se dit prêt à en- ailleurs, des joueurs africains sontd’être belle vendredi matin du côté de la cité une seconde chance aux joueurs non retenus lors des dosser de nouveau le maillot du club de ses premières attendus pour subir des tests à laBag à Kouba. K. G. essais. Ainsi, un ultime test sera accordé à ceux dési- amours. A. Habchi. reprise des entraînements. L. H.
  • ALGER 21° ORAN 22° CONSTANTINE 16° OUARGLA 28° 42° 35° 30° 35°El Watan Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Mercredi 27 juin 2012 COMMENTAIRE Mort si… Par Hassan Moali endant longtemps, l’Algérie aura servi à son P corps défendant de laboratoire d’expérimen- tation de l’islamisme politique. Le défunt Hassan II fut l’un des fans de ce feuilleton de mauvais goût qu’il avait à cœur de ne pas le voir jouer à domicile… Pour l’ancien monarque, la défaite aurait été inévita- ble pour son royaume bien-aimé. Il eut tout le temps de voir à l’œuvre à quoi ressemblerait une régence islamiste dans une Algérie qui dérapait dangereuse- ment. La sentence fut alors implacable : voilà l’exem- ple à ne pas suivre, l’erreur à ne pas commettre. Avait-il raison ? D’aucuns signent des deux mains. Preuve en est que le «laboratoire» algérien de l’isla- misme n’a pas vraiment fait des clones ni au MaghrebKHALIDA TOUMI PRÉVIENT CONTRE «LE SIPHONNAGE» ni ailleurs. Au Maroc, en Tunisie et même en Egypte, l’arrivée au pouvoir de ces faux prophètes des temps DE L’ARGENT PUBLIC PAR DES PRIVÉS modernes, avec comme seul projet : «Allah Akbar» (Dieu est grand), est perçue comme une mort subite. «Un danger guette le secteur Puis vint Morsi... Vingt ans plus tard, l’Egypte, Oum Eddounia devant l’éternel, étonne son monde et intronise un Frère musulman comme raïs. On est désormais dans la de la culture» phase II de l’expérimentation à 20 ans d’intervalle. Avec cette particularité pour les Egyptiens d’avoir, théoriquement, bien examiné l’évolution du «phéno- mène» en Algérie avant d’avoir tenté l’aventure «inK halida Toumi, ministre de la Culture, a ouverte- ment critiqué hier l’ini-tiative prise par l’APC de borer avec un secteur qui tra- vaille dans la clarté et la léga- lité : «Je crois à un système qui garantit un minimum de servi- vivo». Il faut en tout cas espérer que l’alchimie poli- tique égyptienne puisse éviter des malformations qui, s’ajoutant aux tares congénitales de ces mouvements,Annaba d’inviter la chanteuse ce public dans le domaine de la pourraient faire des dégâts.libanaise Elissa Khoury pour culture, particulièrement en Le monde, arabe notamment, est donc très attentif àcélébrer les festivités du 50e Algérie qui a subi une coloni- cette deuxième mise à l’épreuve grandeur nature deanniversaire de l’indépendance sation de peuplement décultu-de l’Algérie. rante de 132 ans.» Elle a noté l’islamisme politique. Rien ne dit que la solutionUn concert de l’artiste libanai- qu’il existe trois programmes Morsi va immanquablement échouer. Rien ne garantitse est prévu le 2 juillet au stade liés à la célébration du cin- non plus que les islamistes égyptiens vont éviter lesAbdelkader Chabou de quantenaire de l’indépendance. erreurs fatales de leurs «frères» algériens. Il est PHOTO : B. SOUHIL / ARCHIVESAnnaba. «L’argent public va Outre celui du ministère de la incontestable que le contexte se prête à merveilleêtre utilisé pour payer une Culture, il s’agit de ceux du pour ce courant qui a le vent en poupe. Comme lechanteuse qu’on ramène de ministère des Moudjahidine et présageaient les analystes, le Printemps arabe a vitel’étranger – et je n’ai rien de l’ENTV. été suivi d’un orage islamiste.contre l’étranger – à 9,5 mil- Elle a détaillé le programme de C’était quasiment une fatalité dans une sphère géo-lions de dinars. son département. Il s’agit graphique où les dictatures militaro-policières ontJe sais que la Banque d’Algé- notamment de la production cassé des décennies durant tous les ressorts de leursrie ne donnera jamais le quitus d’une trentaine de films etpour une telle opération. Alors Khalida Toumi, ministre de la Culture documentaires, l’organisation sociétés. Les «citoyens» des pays arabes avaient justecomment cela va être réglé ? mation (ONCI). Selon elle, des culture. Si on n’y prend pas d’une quarantaine de colloques le choix entre vivre sous la botte des militaires ou seCela veut dire qu’on va utiliser entreprises privées profitent du garde, cela va empêcher l’Etat et d’une vingtaine d’exposi- jeter dans les bras, pas forcément affectifs, des barbusla chkara. Et c’est un organis- programme des festivités du d’assurer la mission de service tions, l’édition et réédition de de tous poils. Un dilemme existentiel. Le résultat, onme public qui fait cela. L’APC cinquantenaire pour offrir des public et l’industrie culturelle 1001 titres dont une collection le voit aujourd’hui avec ce cercle islamiste qui cein-de Annaba, pour ne pas la services, location de matériel de se développer. Le danger est «Les trésors des musées d’Al- ture l’Afrique du Nord et qui vient de se refermernommer. Comment pouvez- notamment, en multipliant les lié à la tentative de certains gérie» et la production d’une avec la victoire de Morsi. De Rabat au Caire, en pas-vous développer l’industrie prix par 200 et 300%. «La opérateurs privés de siphonner quinzaine de pièces de théâtre. sant par Tunis et bientôt Tripoli, le feu vert est désor-culturelle. Et ce n’est qu’un règle de l’offre et de la deman- le budget de l’Etat sous pré- Le prochain Salon internatio- mais donné pour les islamistes. Seul Alger fait excep-exemple», a-t-elle déclaré hier de fonctionne lorsque les cho- texte que ces opérateurs ont nal du livre d’Alger (SILA), tion. Chez nous, ce courant est encore synonyme delors d’une conférence de presse ses sont nettes, transparentes et des liens particuliers avec ou prévu du 20 au 29 septembre,animée à la faveur du précises. Pas lorsque tout le dans certaines institutions. sera consacré à «50 ans d’édi- mort. Il appartient donc à Morsi – bien qu’escorté deforum «Maou’id maâ al kali- monde court derrière le siphon- C’est une vérité», a-t-elle tion algérienne». Nous revien- militaires – de prouver le contraire pour espérerma» (rendez-vous avec la paro- nage de l’argent public (…) appuyé. drons en détail sur ce pro- répandre son contre-exemple et recevoir la baraka dele) qu’organise l’Office natio- Depuis deux ou trois ans, un La ministre de la Culture a gramme dans notre prochaine son peuple et celle des peuples frères.nal de la culture et de l’infor- danger guette le secteur de la soutenu qu’elle préfère colla- livraison. Fayçal Métaoui POINT ZÉRO PROMOTION DU TOURISME NATIONALLe livre des équilibres Par Chawki Amari NOTRE JOURNALISTE KAMEL BENELKADI HONORÉ ’abord, des chiffres sur la balance. Mohamed Smaïn, 70 de cet énième procès inique ont-ils honte ? Savent-ils queD ans, moudjahid de la Wilaya V, militant 1er des droits de l’homme, sortant de 3 pontages, vient d’être empri-sonné pour 2 mois. Pour avoir dénoncé des agissements la honte est une invention humaine forgée pour réguler les relations sociales ? Non, ce qu’on appelle el hachma n’a hélas plus cours dans les sphères de décision parce que la honte La Journée nationale du tourisme a été célébrée cette année dans la ville de Biskra. La presse nationale a été à l’honneur puisque plusieurscriminels à Relizane. Cela se passe bien sûr en Algérie, terre s’inscrit dans une logique verticale, sur des rapports de supé- journalistes ont été honorés, dontde déséquilibres, et ne choque plus personne. D’ailleurs, le riorité-infériorité, en définissant l’importance des personnes notre collègue Kamel Benelkadifait d’en parler ne change rien, tant les procès arbitraires sont devant lesquelles l’on a honte. Personne, même s’il a violé sa pour sa contribution à la promotiondevenus la norme. Ce qu’il y a de particulier pourtant à soule- grand-mère après avoir ligoté son bébé au pare-choc arrière du secteur. Une distinction lui a étéver est que le communiqué du comité de soutien à Mohamed d’un J5 Alger-Sétif, ne peut avoir honte devant une fourmi remise par Smaïl Mimoune, ministreSmaïn, qui s’est dit à juste titre indigné, portait le titre : ou un champignon, même vénéneux. L’explication est là, si du Tourisme et de l’Artisanat. Le«Honte à l’Algérie». C’est effectivement une honte de plus, la justice n’a pas honte, c’est que les justiciables ne valent ministre a exhorté les journalistesmais qu’est-ce que la honte au fond ? D’où vient ce poids rien à ses yeux et aux yeux de ceux qui asservissent ce noble à s’organiser en association pour rayonner sur le planqui fait rougir ou se suicider, sentiment d’humiliation lié au concept (humain) de justice. Et donc, il ne peut y avoir de international. Rappelons qu’un supplément a été lancé parjugement de l’autre et de celui que l’on porte sur son acte ? honte. A défaut de rendre justice, les responsables devraient El Watan depuis fin mai et paraît chaque jeudi dans les kiosques.C’est une émotion complexe et la mieux partagée au monde, lire Wikipédia. Contrairement au fameux «Livre des équili- Une grande place est réservée au tourisme national.version sociale de la culpabilité. Justement, les responsables bres» de Ibn Jaber, c’est gratuit.