Verbatim conférence de presse usap du 7 mai 2014
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Verbatim conférence de presse usap du 7 mai 2014

on

  • 158 views

 

Statistics

Views

Total Views
158
Views on SlideShare
158
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Verbatim conférence de presse usap du 7 mai 2014 Verbatim conférence de presse usap du 7 mai 2014 Document Transcript

  • Le flou sur la situation d'Alain Hyardet est en fait lié à la renégociation du contrat de Marc Delpoux. Ce sera lui le futur directeur du rugby. F.R. "Pour l'instant trois semaines". Quel est la durée de l'engagement d'Alain ? F.R. "Concernant le prix des places, je ne veux pas brader l'USAP. En revanche, compte tenu de nos finances difficiles, nous allons faire un effort pour ceux qui s'engagent tout de suite". F.R. "La brasserie et les boutiques ont été sortis du budget USAP. La brasserie va rouvrir le 1er juin pour des raisons de bail. Sur le budget, l'essentiel est constitué par les salaires : ça fait partie des discussions qui ont déjà commencé avec des baisses de salaires de l'ordre de 40 %". F.R. à propos des sponsors : "Aviva nous faisait déjà des problème et dispose d'une clause de dédit en cas de D2. Au plan local, nous avons reçu des assurances mais j'attends des confirmations". Le "conseilleur du président" a choisi un pull bleu azur, de la couleur du maillot du club. C'est manifestement lui qui doit reconstruire très rapidement le projet sportif du club. Alain Hyardet décrit une équipe composée de joueurs jeunes, disponibles pour le rugby. F.R. : "Biarritz, dans son malheur, a eu le temps de préparer la suite. En quinze jours, nous devrons avoir défini les grandes lignes". Sylvain Deroeux : "Il est important de recréer au sein du club les conditions de la remontée. Plus nous y arriverons plus les chances de remonter seront importantes". F.R. "Alain sera chargé de construire un groupe homogène". F.R. "On va essayer de faire en sorte que nous ayons des buteurs toute l'année. Que Hook et Allan s'en aillent pendant trois mois, ce n'est plus possible". A.H. "Il faut que les gens qui jouent ici ressentent la différence qu'il y a ici". A.H. "Ce qu'il y a de plus terrible c'est d'avoir un joueur fidjien qui vient au stade simplement pour prendre sa douche".
  • A. Hyardet : "Les gamins que nous avons formés, il faut qu'ils jouent. Et à Perpignan, pas à Narbonne ou à Paris". F. Rvière :"Nous avons un très bon centre de formation. Nous voulons restaurer notre filière de formation. Ce sera le travail d'Alain". F. Rivière : "Vous l'avez bien compris, je souhaite un vrai directeur en charge du sportif dans ce club. Et deux entraîneurs sur le terrain. Ce qui veut dire que la configuration du poste qui était celui de Marc Delpoux ne sera pas renouvelé". F. Rivière : "Je ne pense pas qu'il soit possible de continuer avec des hommes qui ont connu une telle désillusion. Maintenant, nous sommes dans un monde de droit et il faut en tenir compte". Question à François Rivière : "Souhaitez vous que Marc Delpoux continue ?" Les questions ont permis de préciser la situation : en fait Alain Hyardet devrait être le futur manager. La fonction de conseiller semble être une façon de gérer la transition sur le plan légal jusqu'à l'officialisation de sa fonction. "Non, les temps ont changé. On ne peut pas faire du réchauffé". Une question sur la reconstitution du tandem de 1998 avec Alain Teixidor. "Ceux qui ont envie de s'inscrire dans ce projet là seront les bienvenus". "Ma mission : fixer les objectifs, donner un projet de jeu, partager des valeurs". "On parle de valeur : il faut qu'on soit authentiques. Il faut être cohérents par rapport à ce qu'on fait. Il faut qu'on fasse preuve d'engagement. Il faut faire preuve d'une grande humilité car nous serons chaque semaine l'équipe à battre". "Notre projet de jeu : une conquête qui tienne la route. Une agressivité et une défense retrouvées. Il faut avancer sur tous les points d'impact : c'est l'ADN de ce club". Vous pouvez réagir sur le sondage ci-dessous. "Quels vont être nos objectifs : remonter, aujourd'hui, tout le monde veut le faire. Il faut créer les conditions : discipline, sérieux, implication"
  • "Il n'y a aucun endroit comme ici : je me souviens d'un quart de finale à Brutus où Gérard Majoral avait dit : Messieurs, vous ne portez pas un maillot mais un drapeau. Les gens d'ici m'ont touché". "On était passé à l'époque de deux entraînements par semaine à deux par jour, sans parler argent mais de rêve". Alain Hyardet : "Bonjour à toutes et à tous. J'ai quitté ce club ça fait pas mal de temps, en 1999, où j'avais vécu une première reconquête". Alain Hyardet va prendre la parole pour donner sa feuille de route. François Rivière, Alain Hyardet, Sylvain Deroeux et Luc Lacoste vont désormais répondre aux questions. "Un lieu sera ici consacré à l'histoire de notre club afin d'être porteur de notre identité". View slide
  • "Je suis certain que Perpignan peut avoir un club de rugby de haut niveau. La condition, c'est de jouer un bon rugby. Et je dit aux supporters : venez, vous aurez le rugby dont vous avez envie". "Les associations de supporters seront associés à l'augementation de capital du mois de juin". "Je m'adresse aussi aux actionnaires. Le total de mon implication de ma holding et de 3,9 millions d'euros à ce jour. Mais je ne veux pas être le seul actionnaire de ce club et pour que mon projet soit partager, il faut que les actionnaires suivent". "Je m'adresse aussi à mes partenaires : ils m'ont apporté des messages de soutien, je souhaite que ce soutien se concrétise". "Je voudrais terminer par un appel à la participation de tous. Nous commençons aujourd'hui la campagne d'abonnement avec un signal financier particulier pour ceux qui nous apporterons un soutien rapide. Je fais un appel aux abonnés et aux supporters : j'ai besoin de vous. Sans vous ce club n'existera plus". "J'ai demandé à Sylvain Deroeux une nouvelle définition de la politique d'accueil, de réception et d'animation. Je voudrais que ce club puisse mettre en place une intervention télévisuelle dès la fin du match." "Avec Alain Hyardet, nous allons demander aux joueurs de s'engager sur un contrat de confiance". "L'engagement se fera aussi sur un critère de discipline : sur le terrain, à l'entraînement et en dehors, notamment l'été". A noter qu'Alain Hyardet est dans la salle et devrait prendre place sur la table pour répondre aux questions. "Je veux une équipe combative et qui fasse profil bas : notre descente est un traumatisme. Que les joueurs, c'est un message que je leur fais passer, n'hésitent pas trop longtemps. Sous huit jours, les joueurs qui n'auront pas confirmer leur volonté de rester et d'en découdre n'auront plus leur place". "Je veux une équipe de combattants et ce sera dans les engagements du club". "Notre nouvelle équipe devra être au niveau des exigences de la D2. La mêlée, le buteur, l'ailier marqueur. C'est tout le point qui est fait actuellement par Alain Hyardet aujourd'hui à mes côtés". View slide
  • "Les départs confirmés : les deux Tao, Guitoune, Lopez..." "J'ai reçu des messages de soutien de la France entière. Phlippe Saint-André m'a aidé et je l'en remercie". "Concernant le budget : à partir de ce jour, je prends l'engagement que l'USAP ait un budget de dépense inférieur à son budget de recette. Les dépenses seront contenues en dessous de la barre des 10 millions". "Les deux pôles, communication et développement d'un côté, sport de l'autre, seront sous la responsabilité et il n'y aura plus de dilution de responsabilité". "La préparation physique sera confiée à un spécialiste reconnu en France et sera connu sous quinze jours". "Ce qui veut dire que Patrick Arlettaz n'en sera pas. Nous en avons discuté hier après- midi avec lui". "Sous le directeur du sport, Grégory Patat s'occupera des avants. Nous choisirons avec Alain Hyardet en entraîneur pour les arrières". Le président Rivière confirme le départ de Marc Delpoux. Alain Hyardet a été entraîneur de l'USAP de 1996 à 1999. Il a notamment conduit le club en finale en 1998. "Je fais toute confiance à Alain Hyardet pour m'aider à cette tâche". "J'ai décidé de prendre comme conseiller au sport Alain Hyardet". "La personne qui sera chargé du sport sera désignée sous trois semaines".
  • Nouvel organigramme pour le club : une directiona dministrative commerciale sous la direction de Sylvain Deroeux" "Sponsoring : 8,3 millions d'euros de recette. Nous avons réussi à maintenir ce niveau et on remercie tous nos partenaires et notamment nos collectivités locales. Par suite des difficultés des entreprises, nous perdons 20 % de baisse chaque année et il faut les reconquérir. Nous avons à ce jour 280 partenaires locaux". "La baisse de la fréquentation des stades de rugby _20% inquiète la Dnacg. A l'USAP, baisse des abonnés de 10 % et de la billetterie de 5%. On a probablement le plus grand nombre d'abonnés de Top 14, 8000". "Les mauvaises performances ont coûté un million d'euro". "Dépenses entre 16 et 16,5 millions d'euros". "Sur le plan financier, cette saison le total de recette est de 14,5 millions d'euros, un de moins que la saison précédente". "Il va y avoir ce sujet chronique de la discipline à l'USAP à régler". "Concernant la discipline, il y a deux fois plus de cartons jaunes en D2 qu'en Top 14. Mais ceux qui ont le plus de cartons jaunes sont les derniers du classement". "Le D2 c'est de la défense mais aussi de l'attaque". "La ProD2 est un sujet d'attaque : le nombre d'essais marqué est le double de celui de Top 14". "Deux élémens d'informations sur la ProD2. La défense est un élément primoridiale, trois des quatre premières défenses sont en tête du classement".
  • "En attaque 80 % de nos essais ont été inscrits par Sofiane Guitoune en 13 matches joués seulement". "Sur 14 clubs nous sommes classés 10e en nombre de fautes, derniers pour le nombre de cartons. 12e défense et dernière en terme d'essais encaissés. C'est contraire à l'ADN du club". "Dans l'ensemle 55 % de notre score en première mi-temps, 45 % en deuxième. Il y a donc eu un réel sujet de concentration et de préparation physique". "En mêlée, nous avons 75% de réussite sur introduction contre 80 % à nos adversaires. Nous avons perdu plus de mêlées". "Notre contre en touche a également été efficace". "Manque de concentration, indiscipline, antijeu. Touches : 83 % des lancers conservés contre 81 % aux adversaires". Il dresse un bilan de la saison : "- notre possession du ballon a été maîtrisé : 52 % - 376 fautes par match contre 323 à nos adversaires. - une moyenne de plaquage manqués de 15 % contre 5 à 10 % pour nos adversaires". "Une histoire, une culture et un jeu. Je souhaite que notre club revienne à ses fondamentaux. C'est l'essentiel du projet que je vous présente aujourd'hui". "Reconquête de notre territoire, de nos finances, de nos valeurs." "Jamais je n'ai envisagé de renoncer. Avec Luc Lacoste et Sylvain Deroeux, nous travaillons depuis 70 heures à travailler sur la reconquête". "Je voudrais donner un caractère solennel à cette intervention. On vit un véritable traumatisme pour ce club et cette région".