Dossier mini 2015

1,424 views
1,330 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,424
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
20
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Dossier mini 2015

  1. 1. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ...
  2. 2. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... BALISES QUI Emmanuel Lefrais, 31 ans, skipper professionnel. Uncoureuràl’avenirprometteur… QUOI Le skipper recherche des partenaires pour disputer les saisons 2014-2015 Objectif: la victoire,surla prestigieuse Transat 6,50 en 2013, la plus populaire des courses au large après le Vendée Globe et la Route du Rhum. OÙ Unedouzaine de courses au départ des principaux ports de la côteAtlantique, maisaussivers l’Angleterre, l’Espagne, l’Irlande, les Canaries et les Açores. En 2015 unetransatmythiquevers la Guadeloupe. QUAND COMMENT COMBIEN De début 2014 à fin 2015, vous, voséquipes, vos clients, vospartenairesdécouvrirez les exigences et les sensations de la course en solitaire, afin de pouvoirpartager au mieux la Transat 6,50. Votre entreprise donnera son nom et ses couleurs au monocoque. En échange Emmanuel Lefrais sensibilisera vos équipes, vos partenaires à l’univers du large (conférences, newsletters, vidéos...). Il organisera des événements aux départs et arrivées des courses, ainsi que des sessions de navigation à l’inter-saison. Un budget de fonctionnement d’environ 50K€ par saison.
  3. 3. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... P o r t r a i t Emmanuel Lefrais Un jeunemarintaillé pour gagner... Depuistoujours, le cœurd’Emmanuel Lefrais bat au rythme des marées. Ce Breton a en effet passé sa vie au bord de l'eaudans un environnementanimé par la passion vélique. A seulement 31 ans, il ne compte plus le nombre de milles déjà engrangés et les victoiresobtenuessurplusieurs circuits. Emmanuel est un battant et il le sait. Et c'est pour étanchersasoif de performance, qu'ilchoisittrèsvite de courir les océans et de faire de sa passion un métier. Titulaire d’un Brevet d’EtatVoile Habitable et du Capitaine 200 Voile, cela fait maintenant plus d’unedizained’annéesqu’Emmanuelestinvestiprofessionnellementdans le secteur du nautisme. Tantôtformateur, tantôt skipper/convoyeur, iltravailleégalementcomme entrepreneur dans des chantiers et sur la préparation de bateaux courses tel la Solitaire du Figaro ou encore la Route du Rhum. C'estdécidé, il se lance dans la course au large pour aller au bout d'un rêvequ'ilentretientdepuislongtemps: courir la Transat 6.50. Fort d’unesolideexpérience et riche d’un savoir faire polyvalent, il dispose de tous les atouts pour meneràbien son projet. Nous n'avons pas finitd'en entendre parler. La concurrence n'auraqu'àbien se tenir, Emmanuel a le mors aux dents ! Inshore • Championnatd’hiver 2012/2013 sur Grand Surprise “EcoleRochelaise Habitable” (5ème) •SpiOuest France 2011 sur A35 “Tibabane” (20ème) •Championnatd’hiver SRR 2010/2011 sur A35 “Tibabane” (3ème) •Championnat de France Monotypie 2009 surLongtze “Lufthansa” (2ème) •Kinsale Yacht Club Championship 2009 surSalona 45 “Meridian” (7ème) • Grand Prix ÉcoleNavale 2007 surMumm 30 “Côtesd’Armor” (4ème) • Grand Prix AtlantiquesurMumm 30 “Côtesd’Armor” (2ème en 2007 et 9ème en 2006) •SpiOuest France surMumm 30 “Côtesd’Armor” (3ème en 2007 et 2006) • National Équipage 2006 sur Figaro 2 “Medevent” (15ème) •Trophée des multicoques 2005 sur Multi50 “Stalaven” (1er) •Plusieures régates en Class 8 et IRC Offshore • Cowes-Dinard 2011 sur J122 “Pen Azen” (4ème) • Mini Fasnet 2011 sur le 464 “Baker-Tilly/AG2R La Mondiale” (12ème) • Cowes-Dinard 2007 sur Mumm 30 “Côtes d’Armor” (1er) • Tour de France Voile 2006 sur Mumm 30 “Côtes d’Armor” (6ème) Match Race •Sélective de bassin Atlantique 2010 avec “Layline Sailing Team” (1er) • Round Robins bassin Atlantique 2010 avec “Layline Sailing Team” (6ème) • Entrainement 2010/2011 avec le Pôle France La Rochelle Palmarès
  4. 4. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... Caractéristiques Techniques Longueur 6,50 m Maître Bau 3,00 m Tirantd’eau 1,60 m Déplacement 975 Kg Lest 430 Kg Hauteur sous barrot 1,42 m Bi-safrans Insubmersible Catégorie B Voiles Grand Voile 25 m2 Génois 18 m2 Solent 12 m2 Spi Max 70 m2 Bout dehors Orientable Le mini 6.50 estunecatégorie de bateaux composée de deuxsous-catégories, les prototypes et les séries, qui courent en même temps maissur des classementsdifférents Véritablesluges de carbone, les prototypes sontdepuistoujours le banc d'essai pour les Imoca du Vendée Globe (ex: quillependulaire) et font l'objet de recherchespoussées par de nombreuxarchitectesnavals. Les sériessontidentiques aux conceptions de prototypes mais avec unejauge plus stricte en ce qui concerne le matériel et le développementafin de réduire les budgets et le différentiel de vitesse entre les bateaux. L e B a t e a u Unevictoiresur la Transat 6.50 ! L'objectif de sesdeuxprochainessaisonssur le circuit Mini estclair : Une place de podium sur la prochaine Transat 6.50 ! Un objectifà la hauteur de la méthode et des moyensqu’ Emmanuel Lefrais met à la disposition de son projet.  Un entraînementintensifsur le bassinatlantique au seind'une structure professionnelle, Unepréparation technique optimum et performante,  Des séances de préparation physique et mentale,  Des courses en équipagesurdifférents bateaux.  Un parcoursqualificatif de 1'000 millesnautiques en solitaire.  Un minimum de 1'000 millesnautiques en course tous les ans. Bien avant de s'alignersur la ligne de départ de la Transat 6.50, Emmanuel comptebienviser le podium de chacune des courses des saisons2014 et 2015:
  5. 5. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... La Transgascogne Juillet2015 Mini Fasnet Juin2014-2015 Select 6.50 Avril2014-2015 Les Sables – Les Açores Août2014 Maisaussi: Demi-Clé 6.50 Avril 2014-2015 UK FastnetMai 2014-2015 Trophée Marie-AgnèsPéronJuin 2014-2015 Chrono 6.50Juillet 2014-2015 L e s C o u r s e s
  6. 6. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... L A T R A N S A T La Transat 6.50 (anciennementappelée Mini-Transat) estune course transatlantique en solitaire et sans assistance, àbord de voiliers de 6,50 m, créée en 1977 par Bob Salmon et organiséetous les deux ans. La traversées'effectue en deuxétapes, avec uneescaled'unedizaine de jours aux Canaries, avant de rejoindredorénavant Pointe àPitre en Guadeloupe.Cetterégateconstituel'apogée du parcours de la Classe Mini. 36 ans après la première édition, la 19ème transat 6.50partira le 13 octobre 2013deDouarnenez pour rallier Pointe àPitre en Guadeloupe. 84 concurrents, de 14 nationalitésdifférentes, effectuerontainsi 4 000 milles, soit environ 7 500 kilomètres. Importance et renommée La Classe Mini, trèsdécriéeàses débuts en raison de la prise de risqueénormeinduite par la si petite taille des bateaux, s'estpeuàpeuimposéecomme un passage quasi obligatoire pour les futursgrands skippers. C'estunevéritableécole de la course au large et en solitaire. La difficulté de cettetransatlantique oblige le skipper àêtreautonome et polyvalent pour faire avancer son bateau. De nombreuxgrandsnoms de la voile contemporainesontpassés par la Classe Mini : LoïckPeyron et son frère Bruno Peyron, Jean-Luc Van Den Heede, Marc Thiercelin, Yves Parlier, Laurent Bourgnon et son frère YvanBourgnon, Isabelle Autissier, Michel Desjoyeaux, Ellen MacArthur, Roland Jourdain, Marc Guillemot, Thomas Coville, Lionel Lemonchois, et biend'autres… « C'est la Mini Transat qui m'adonné le goût du large. Je ne l'oublieraijamais. » disait Ellen MacArthur. Esprit de la Transat 6.50 Jean-Luc Van Den Heede, deuxième de la Transat 1979 en parlaitainsi : « En dehors des tours du monde, je ne connais pas une course aussi extraordinaire. Il y a autant de vainqueurspossiblesque de concurrents au départ. » La Mini Transat a étécréée pour réagir face au gigantisme des courses transatlantiques qui sontorganiséesdepuis les années 70. Dansl'esprit de Bob Salmon, ils'agissait de renouer avec l’aventure des premières transatlantiques, tellesqu'ellesétaientvécues par ÉricTabarly par exemple. Ainsi, les concurrents de la Mini Transat ne disposentque du minimum technique indispensable pour traverserl'Atlantique. Depuisquelquesannées, GPS et VHF sontautorisés (jusqu'alors, le sextant était encore le seulmoyen de navigation autorisé) maisles skippers ne disposent pas de routagemétéo par satellite, contrairementà la plupart des autres courses transatlantiques. Les marinsn'ontaucun contact avec la terre, ilsn'ont pas le droit de demander une assistance au risque d'être disqualifiés. Chaque Mini possèdeunebalise satellite de positionnement et d'appel de détresse en dernier recours. Aussi, les voiliers se doivent d'être insubmersibles. Pour assurer leursécurité en haute mer, des voiliersappelés « bateaux accompagnateurs » veillent au milieu de la flotte tout au long du parcours. Le règlement en exige 1 pour 12 Minis. Les bateaux utiliséssontallégés au maximum. Les marins courant en Classe Mini sontgénéralement des « as de la bidouille » qui ontconçu, préparé et amélioréseulsleur bateau.
  7. 7. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... Un engouement médiatique grandissant Alain Zeitoun, directeur de Timex France : "On ne fait pas mieuxmédiatiquementque la voile, rien de plus beau, de plus frappant. C’est un support idéal, qui offresuffisammentd’espace pour mettre en valeur la marque.” Des retombéesmédiatiques en constante progression(chiffres de la Transat 6.50 Charente Maritime - Bahia 2009 au 31.10.2009) 3000 Environ sujetsparustoutepresseconfonduedontl’Équipe, Le Monde, Le Figaro, Libération, Ouest France, Sud-Ouest, Le Midi Libre…ainsiquedans la presseinternationale. A noter. + de 60 dépêches AFP et des sujetsdans Le Monde, Le Figaro, Libération, l’Équipe, 20 Minutes, un suiviconséquent de la pressequotidiennerégionale avec la quasi- totalité des plus grandstitres (Ouest France, Voix du Nord, Sud-Ouest, Le Télégramme de Brest, le Courrier de l’Ouest, Nord Eclair, Le Havre Libre…). Des articles réguliersparaissentdans la pressespécialiséestellesque Voiles &Voiliers, Bateaux, Voiles Magazine, Course au large… 700 Plus de 700 interventions sur la Transat 6,50 Charente-Maritime - Bahia et des sujetsquotidienssur des radios régionales du réseau France Bleu, Nostalgie, Virgin,… +35h A noter. Des sujetssur France Inter, France Info, Europe 1, très bon suivi des France Bleu Régions : Nord, Loire Océan, BreizIzel, Haute Normandie… 150 Plus de 150 sujets TV sur la course (hors rediffusion type Eurosport, Equipe TV, Infosport…) +30h30 Diffusion du 13’ chronologiqueprévusurdifférenteschaînes TV (PlanèteThalassa, TV Breizh, Sport +…) A noter. Deux JT de TF1 de 20h00 ; des sujetsdansStade 2 et Télématin (France 2), Tout le Sport (France 3), surInfosport, Eurosport, LCI, L’Equipe TV, TV5… Suivi de France 3 Régions : Atlantique, Poitou-Charentes, Nord, Bretagne, Pays de Loire… 40 000 Connexions par jour sur le site officiel de la Transat 6.50 et au total 9 000 000 pages ontétéconsultées. Des outils de relations presseprofessionnels Uneprésencemédiatique quantitative et qualitative estassurée par l'équipe deOrganisationDouarnenez Courses. Uneéquipe de quatrepersonnesdontune en charge des Relations Presse France, unepersonne des RP internationales,… Conférences, communiqués, dossiers de pressesontmis en place et diffusés pour assurer uneprésenceoptimaledansl'ensemble des médias. Sur l'édition 2009, 69 journalistesontétéaccrédités au service de presse de la course dontunetrentained’étrangers au moment du départ, Uneéquipe de production d’images TV était en charge de produire les images vidéos de la course : 2 faisceaux TV envoyés (départ et arrivéeà Bahia) et un 13’ documentaireproduit par Sea Events. Un espacepresseétait en place sur le site de la course avec logos, visuel, dossier de presse, communiqués, photos et sons libres de droit en téléchargements.
  8. 8. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... Les Valeurs véhiculées par le Projet p r o j e t maîtrise des risques esprit d’équipe fédérateur exigence partage t r a n s a t Courage d’entreprendre motivation audace préparation défi s k i p p e r aventure humaine émotions compétition passion dépassement de soi b a t e a u innovation performance sécurité sensation respect environnement
  9. 9. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... • Respect de l’environnement et utilisation d’éléments naturels. Ecover • Réussite d’une performance en mariant la nature et la technologie. Ecover • Le goût du défi, de la compétition, de l’effort, le plaisir de l’aventure humaine. Aréas • Un sport sain, propre, qui véhicule des valeurs d’esprit d’équipe, de défi ainsi que des images fortes. Brossard • Des émotions, du plaisir, des projets. Bretagne Lapins • Partage de grands moments d’émotion. Cultisol • La prestation de services, telle que Telekurs la conçoit, présente de nombreux points commun avec la régate: elle nécessite une préparation méticuleuse en amont, doit être abordée avec engagement et ne réussit que grâce à une forte capacité d’adaptation. Telekurs Group • Degrémont s’inscrit dans une logique de soutien et d’accompagnement des jeunes talents.  Créez vos opérations de communications internes et externes,  Valorisez votre image de marque,  Renforcez votre notoriété,  Présentez vos produits et services,  Développez et fidélisez vos réseaux et clients,  Fédérez et motivez vos collaborateurs,  Marquez votre différence. Un instrument de communication efficace Valeurs défendues par les sponsors dans la classe Mini La voile exacerbe les passions : Un engouement formidable de la part du grand public et des médias, Une véritable aventure humaine, Une épreuve sportive pure, Une joute technologique. L'exemple de l'entreprise PRB dans le Vendée Globe 2001, Un ratio sur investissement de 6.25 sur 2 ans, Une croissance annuelle de son chiffre d'affaire de 15% (dont 1/3 dû à la voile), Des retombées publicitaires multipliées par 10, Plus de 140 citations dans la presse lors de l'épreuve.
  10. 10. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... Un outil de relations publiques ! La voile est une opportunité pour l’entreprise de fédérer ses collaborateurs ainsi que l'ensemble de ses interlocuteurs autour d’une belle histoire. Bernard Blondel, directeur des ventes de Coca-Cola : "Aujourd’hui, une grande partie des contacts avec mes clients commence par deux mots de détente autour de la voile. Cet incontestable attrait du public pour la voile est une excellente entrée en matière dans la relation au client." Les similitudes avec le monde de l'entreprise sont nombreuses: prise de risque, stratégie, esprit d'équipe, performance, anticipation, situation de crise, technologies, environnement… Emmanuel Lefrais vous offre l'opportunité de bénéficier d'un projet autour duquel d'innombrables actions de relations publiques pourront être organisées en adéquation avec votre stratégie de communication :  Des animations spécifiques autour du bateau ou du projet (jeux, concours...),  L'organisation de sorties en mer pour vos interlocteurs et collaborateur,  Le suivi des départs de courses sur des bateaux accompagnateurs,  L'exposition du bateau sur des salons ou au sein de votre entreprise,  L'organisation de débats/conférences auprès de votre société ou de vos partenaires Un support de communication Sport très visuel, la voile est devenue au fil des ans un excellent vecteur de valeurs et de messages positifs. Devenir partenaire, c'est donner le nom de son entreprise au bateau et bénéficier de nombreux support de communication attachés au projet, en mer comme à terre... Le voilier (coque, voiles, mât, bôme... ), Des pavillons, voiles publicitaires, affiches..., Les vêtements de mer et autres tenues (ville, soirées...) Le véhicule d’assistance. Goodies Bien au delà de cela, Emmanuel Lefrais s'engage à devenir l'ambassadeur de votre marque en toutes circonstances.
  11. 11. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... Selon votre politique de communication, vous avez la possibilité d’arbitrer entre deux types de collaboration : Financement Partenariat: Dispositif le plus couramment utilisé, il permet au bénéficiaire du don d’offrir une contrepartie au donateur (notamment publicitaire). La part de la communication d'image varie suivant l’investissement. L’intégralité des sommes versées sont déductibles du bénéfice net imposable, sans plafond. Mécénat: Il se veut discret et n’autorise que certaines contreparties en nature (mise à disposition exceptionnelle des bateaux, événements particuliers). Le bateau courant la mini transat peut être baptisé par le donateur. Les dispositions fiscales du 3 août 2003 rendent ce type de partenariat très attractif. 60% des sommes versées sont directement imputables au montant de l’impôt sur les sociétés (dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires de l’entreprise bienfaitrice). Toutes les propositions sont étudiées au cas par cas Partenariat Mécénat Votre participation 30 000 € 30 000 € Économie d’impôt 10 000 € 18 000 € Coût réel de la participation 20 000 € 12 000 €
  12. 12. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... PARTENAIRE VIP (70% du budget) ou EXCLUSIF (100%)  Attribution du nom au bateau qui assure une excellente visibilité sur l’ensemble des médias.  Représentation sur tous les visuels: coque, voile, vêtements, site web, véhicule,…  Représentations publiques, séminaires, organisation de team building, inauguration du bateau,…  Communiqués de presse, newsletters, produits dérivés à votre marque, posters, banque image,...  Possibilité de s’exposer sur les villages de départ de course. PARTENAIRE PRESTIGE (à partir de 25% du budget)  Représentation à 25% sur tous les visuels: coque, voile, vêtements, site web, véhicule,…  Evenementiel, séminaires, inauguration du bateau,…  Communiqués de presse, newsletters, posters, banque image,... PARTENAIRE TECHNIQUE (contre fournitures)  Représentation sur plusieurs visuels: coque, site web, véhicule,… Communiqués de presse, newsletters, posters, banque image,...  Possibilité de s’exposer sur les villages de départ de course. Des formules de partenariats:
  13. 13. Un homme, un bateau, la passion de l'océan ... Venez traverser l’océan avec moi… Laurent Bourgnon, 2ème en 1987 : « C’est la vraie voile, celle que j’aime. Elle est accessible à tous. Avec un petit budget et une grosse volonté tu peux la disputer. Et puis surtout, l’ambiance est exceptionnelle. Entre les concurrents il existe une réelle amitié. On se parle, on se donne des conseils. Après, la voile perd cette fraîcheur .... » Emmanuel Lefrais +33 (0)6.55.77.62.97 manulefrais@gmail.com

×