• Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
4,122
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
504
Comments
0
Likes
3

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Université Mohammed Premier Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda Département Génie Télécommunications & Réseaux Rapport de stage Rédigé par : Jalila Karrout Vendredi 31 août 2007 Responsables : Ing Mohammed Dinouri 29/30 Lot. Attaoufik, Imm. CBI Ing Bomba Diof Sidi Maârouf 20190 - Casablanca - Maroc Maître du stage : cbi@cbi.ma Ing Youness Fikhar Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco
  • 2. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20071
  • 3. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20072 Remerciements Nous tenons tout d’abord à remercier CBI, et plus particulièrement M. Mohamed Dinouri et M. Bomba Diouf pour nous avoir offert l’opportunité d’effectuer notre stage au sein de la division Télécommunication ‹‹Datacom›› au département Support Technique et Logistique de la CBI. La qualité de leurs suivis et l’autonomie qu’ils nous ont accordé nous a permis de bénéficier d’un stage cohérent et très enrichissant. Nous adressons notre reconnaissance envers M. Youness Fikhar notre encadrant de stage pour son suivi. Nous exprimons également toute notre gratitude à l’équipe technique, en l’occurrence Mr Badr Bakkali et Mr Rachid Khafi qui nous ont aidé de prêt á avancer et surtout réaliser l’objectif pratique de notre projet. Ces personnes savent allier entrain et professionnalisme pour constituer une équipe dynamique et efficace.
  • 4. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20073 Présentation de l’entreprise La CBI (Compagnie Bureautique Informatique), entreprise 100% marocaine a été fondée en 1970 sur la base d’un contrat de distribution avec TOSHIBA pour OFFICE AUTOMATION et RUF pour les machines mécanographiques. Depuis sa création, l'offre globale solutions (produits et services) de CBI est restée centrée sur les technologies de l'information et n'a cessé de s'enrichir en intégrant les innovations technologiques afin de pouvoir répondre aux besoins de ses clients et d'être toujours en avance dans un monde en perpétuelle mouvance. L'offre solutions de la CBI couvre des produits et des marchés complémentaires (bureautique, informatique, systèmes d'information, télécommunications, Internet/Intranet) mais toujours orientés vers les nouvelles technologies et les outils de productivité. Cette offre, constituée de produits de haute technologie leaders sur leurs marchés et construite grâce à des partenariats très étroits avec les fournisseurs internationaux (prises de participations, contrats, partenariats, etc.), représente une consolidation continue de savoir- faire et de compétences. La CBI répond aux besoins du marché grâce à ses équipes propres et aux partenariats internationaux ou locaux passés avec les acteurs majeurs du marché. Aujourd’hui la CBI est structurée en 4 pôles (business units): 1. Pôle Bureautique 2. Pôle Informatique 3. Pôle Intégration Systèmes 4. Pôle Réseaux et Télécoms La division Réseaux et Télécoms ,ou CBI Networks ,dans laquelle nous avons été intégré a été impliquée très tôt dans la conception et la mise en place de réseaux privés chez des clients prestigieux. Elle a suivi l’évolution technologique en maintenant en permanence un savoir-faire et une compétence de très haut niveau. La plupart des ingénieurs et techniciens intervenants dans les projets d’étude et de déploiement de réseaux sont certifiés par les fabricants des matériels utilisés et ont plusieurs années d’expérience sur le terrain. Au fil des années, CBI Networks a su développer des partenariats avec les leaders mondiaux du secteur. C’est avec eux qu’elle intervient sur l’ensemble des projets qu’elle développe. La
  • 5. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20074 veille technologique permanente ainsi que les relations avec ses partenaires sont une garantie de la qualité des solutions proposées et de leur adéquation aux objectifs définis par les utilisateurs. A ces divisions s’ajoute une unité administrative et logistique qui supporte l’ensemble des activités de l’entreprise. Fin 2002, un centre de formation a également été mis en place de manière à avoir une structure permanente avec les équipements les plus modernes pour la formation aussi bien interne qu’externe. Les principales activités de la CBI sont : • La mise en œuvre • L’assistance technique • La formation • L’intégration système • La maintenance
  • 6. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20075 Présentation du stage La société CBI adopte une optique de travail qui consiste à mettre en place une solution permettant de généraliser la téléphonie sous IP au niveau du siège ainsi que les différentes agences. C’est dans cette perspective que nous avons cerné notre travail durant les huit semaines de notre stage du 05/07/2007 au 31/08/2007 au sein de la division Télécommunication ‹‹Datacom›› au département Support Technique et Logistique de la société CBI afin de mieux s’adapter à la technologie utilisée pour pouvoir offrir dans le futur proche une solution bien adaptée au besoin de l’entreprise. Dans un premier temps, nous avons du nous familiariser avec l’équipe et leurs méthodes de travail. Puis nous avons du procéder à une phase de documentation sur la téléphonie sur IP et le plus souvent en anglais sur la solution Cisco IP Telephony et les différents protocoles utilisés sur la plateforme de test. Nous nous sommes longuement documentés sur les mécanismes utilisés et sur quel type d’équipements leurs implémentation étaient possible. Nous avons eu l’occasion de rencontrer des techniciens aussi que des ingénieurs réseaux pour parfaire nos recherches. Par la suite, ces connaissances acquises nous ont permis de réaliser nos maquettes de test. A ce moment là, nous avons eu en charge de configurer des équipements réseaux tels que des routeurs, des commutateurs et d’installer et configurer d’autres équipements qui constituent la base de la téléphonie sur IP. Enfin nous avons testé le fonctionnement de tous ces équipements via le fonctionnement des téléphones IP.
  • 7. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20076 Table des matières Remerciements……………………………………………………………………………. 2 Présentation de l’entreprise ……………………………………………………………... 3 Présentation du stage ……………………………………………………………………..5 Introduction ………………………………………………………………………………7 I. Généralités sur la Téléphonie sur IP (ToIP) ………………………………………...8 1. Les avantages et Les inconvénients de la ToIP …………………………………….8 1.1. Avantages…………………………………………………………………………8 1.2. Inconvénients……………………………………………………………………10 2. fonctionnement technique…………………………………………………………..11 2.1. La VoIP…………………………………………………………………………...11 2.2. Les codecs………………………………………………………………………...13 2.3. Les protocoles…………………………………………………………………….14 3. Equipements………………………………………………………………………...18 4. Qualité de service (QoS)…………………………………………………………….21 5. Solutions adaptées à la ToIP………………………………………………………...22 II. Présentation de la solution Cisco pour la téléphonie IP……………………………....23 1. Architecture AVVID……………………………………………………………. ….23 2. Cisco Call Manager Express (CCME)………………………………………………24 2.1. Avantages ………………………………………………………………………. ..24 2.2. Le choix hardware ………………………………………………………………...25 2.3. Le choix software………………………………………………………………….25 3. Cisco Call Manager (CCM)……………………………………………………………26 3.1. Fonctions assurées par le CCM……………………………………………………27 3.2. Plates formes supportant le CCM………………………………………………. ...27 4. Gamme des IP Phones Cisco…………………………………………………………..28 5. Les différents scénarios de déploiement……………………………………………….28 5.1. Site centralisé…………………………………………………………………….. .29 5.2. Multi site centralisé ……………………………………………………………….30 5.3. Multi site avec traitement d’appels distribué………………………………………31 III. Installation et configuration de CCME ………………………………………………..32 1. Maquette de test……………………………………………………………………...32 2. Installation de CCME………………………………………………………………..33 3. Définition des paramètres du réseau…………………………………………………35 4. Configuration des paramètres téléphoniques………………………………………...39 5. Configuration des IP Phones dans le routeur CME………………………………….40 6. Configuration de l’IP Communicator dans le routeur CME…………………………40 7. Configuration du téléphone analogique……………………………………………...41 IV. Configuration de CCM………………………………………………………………….43 1. Réalisation de la Maquette …………………………………………………………..43 2. Configuration de CCM………………………………………………………………44 Conclusion……………………………………………………………………………………61 Table des figures……………………………………………………………………………..62 Annexe………………………………………………………………………………………..63 Références……………………………………………………………………………………66
  • 8. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20077 Introduction A l’heure actuelle, les gains des entreprises en production sont influencés par les systèmes de communication qu’elles possèdent : plus on aura accès à l’information et d’une manière plus rapide, plus on aura de bénéfices. A cet effet une diversité de moyens de communication se présente dans son bureau : téléphones, boite de messagerie électronique, boite de messagerie vocale, fax…etc. L’enjeu est de réussir à faire converger le réseau informatique de données et le réseau téléphonique actuel tout en garantissant la facilité d’administration, la sécurité, la qualité de service et en optimisant les coûts de communications et d’investissement. La téléphonie sous IP (ou Telephony Over IP : ToIP) apparaît aujourd’hui comme une solution accessible au sein des PME (petite et moyennes entreprises), des grandes entreprises et des multinationales. Tenant compte les opportunités offertes par la téléphonie IP, la société CBI a mis en place au niveau siège et agences une solution reposant sur l’architecture Cisco AVVID (Architecture pour la Voix, la Vidéo et l’Intégration des Données).D’où notre grand intérêt à y effectuer notre stage qui a commencé le 5 juillet et s’est achevé le 31 août 2007. En effet ce stage a été l’opportunité pour nous d’avoir une idée générale sur la ToIP, d’appréhender la solution Cisco IP Telephony et de s’adapter à son environnement technologique. En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique le séjour passé au sein de la société CBI, il apparaît logique de présenter à titre préalable l’organisme d’accueil et d’envisager le cadre du stage, puis de donner une vision générale sur la téléphonie sous IP ainsi que sur la technologie Cisco IP Telephony. Ensuite il sera précisé les principales activités qui ont constitué notre mission qui a pour objectifs : • La réalisation d’une maquette d’étude avec la solution Cisco Call Manager Express (CME). • La réalisation d’une autre maquette avec cette fois-ci l’implémentation du Cisco Call Manager. Pour finir, nous conclurons en faisant un bilan sur ce que cette expérience professionnelle a pu nous apporter au cours de cette période de stage.
  • 9. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20078 I. Généralités sur la ToIP Suite à la numérisation des conversations téléphoniques et à la pénétration toujours plus grande des réseaux de données, une communication voix est devenue peu à peu une application de transfert de données parmi d'autres. Suivant cette logique, de plus en plus d'utilisateurs, notamment les entreprises, optent pour le remplacement d'une partie ou de la totalité de leur réseau téléphonique traditionnel par un réseau informatique de données. La téléphonie sur IP, service de téléphonie en IP (terminaux et serveurs), exploite un réseau de données IP pour offrir des communications vocales à l’ensemble de l’entreprise sur un réseau unique voix et données. 1. Les avantages et les inconvénients de la ToIP 1.1. Avantages Pour un opérateur ou une entreprise privée possédant son propre central téléphonique analogique ou digital, il existe de nombreux avantages à remplacer ce central traditionnel par un serveur de téléphonie IP. Parmi lesquelles on cite : Réduction des coûts Les entreprises dépensent énormément d'argent en communications téléphoniques. Le prix des communications voix sur IP est dérisoire par rapport à des communications traditionnelles. En particulier, plus les interlocuteurs sont éloignés, plus la différence de prix est intéressante. Au delà de ces opportunités de réduction des couts de communication, la ToIP permet : • Une optimisation des coûts d'exploitation avec une seule équipe pour gérer la voix et la donnée. Une « prise unique » pour le poste de travail. • Une réduction du coût de câblage. "Une réduction des coûts de câblage de 33 à 50% pour un nouveau site" (source : International Engineering Consortium). • Une rationalisation des liaisons et des abonnements opérateurs. Des mécanismes de compression permettent d'optimiser la bande passante (utilisation des mêmes liaisons pour transporter la voix et les données entre les sites distants). Disponibilité et mobilité Le plus souvent, dans chaque local d'une entreprise, une seule ligne de téléphone est disponible. De plus, cette ligne est souvent associée à l'employé qui occupe le local.
  • 10. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.20079 En utilisant un Sofphone sur une station de travail ou poste téléphonique IP, chaque employé est accessible via son identifiant unique dans l'annuaire de l'entreprise, peu importe le local dans lequel il se trouve. En effet, sa ligne téléphonique "le suit" et n'est plus physiquement associée à un lieu unique. En matière de mobilité interne, on constate que: • il n'est plus nécessaire de manipuler les connexions physiques au PABX ou de changer le numéro de téléphone associé à un poste téléphonique lorsque celui-ci est déplacé, • les utilisateurs sont disponibles au travers d'un annuaire unique, que ce soit dans l'entreprise, une de ses filiales ou à travers le monde (voyageur fréquent), • les utilisateurs ont l'opportunité d'associer leurs lignes avec n'importe quel poste de téléphone IP disponible, • etc. Flexibilité Les solutions de téléphonie sur IP sont conçues pour assumer une stratégie de migration à faible risque à partir de l’infrastructure existante. La transition de la solution actuelle vers la téléphonie sur IP peut donc s’effectuer en douceur. De plus, la communication par Internet offre la gratuité des communications intersites ainsi qu’une facilité d’intégration des sièges distants. Également, les standards ouverts (interopérabilité) permettent de changer de prestataire et d’interconnecter du matériel de fournisseurs différents. La convergence facilite l’intégration avec le système l’information et simplifie l’infrastructure. Simplification de la gestion des réseaux voix, données et vidéo En positionnant la voix comme une application supplémentaire du réseau IP, l’entreprise ne va pas uniquement substituer un transport opérateur RTC à un transport IP, mais va également simplifier la gestion des trois réseaux (voix, données et vidéo) par ce seul transport. La téléphonie IP permet ainsi de contrôler les réseaux de communication de données et de voix à partir d’une interface unique sur Internet. Les services à valeurs ajoutées Par-delà les fonctionnalités classiques de téléphonie, la solution de téléphonie sur IP permet d’aborder de nouveaux services au départ de l’écran du téléphone comme la possibilité de disposer d’un annuaire constamment remis à jour et d’accéder à diverses sources d’information en ligne. Aussi avec la messagerie unifiée, tous les systèmes de communication (vocale, e-mail, fax, fixe ou mobile) sont regroupés en un seul système ; ils peuvent être consultés tous à la fois à partir d’une simple interface graphique depuis un ordinateur
  • 11. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200710 personnel ou un téléphone portable. De plus, une solution de téléphonie sur IP est la première étape pour mettre en place un centre de contact ;dans un tel environnement, les collaborateurs disposeront de tous les outils de communication pour personnaliser l’accueil de leurs clients, rechercher dans une base de données les informations les concernant et exploiter toutes les fonctionnalités nécessaires pour répondre à leurs attentes. 1.2. Inconvénients Evolution ne rime pas toujours avec progrès. Il en va de même avec la ToIP. L’utilisation de cette technologie procure certes des avantages mais également des inconvénients. En effet, lorsqu’on parle de téléphonie IP, quelques problèmes restent à régler. Les principaux inconvénients de la téléphonie IP sont les suivants : Fiabilité et qualité sonore Un des problèmes les plus importants de la téléphonie sur IP est la qualité de la retransmission qui n’est pas encore optimale. En effet, des désagréments tels la qualité de la reproduction de la voix du correspondant ainsi que le délai entre le moment où l’un des interlocuteurs parle et le moment où l’autre entend peuvent être extrêmement problématiques dans le milieu professionnel. De plus, il se peut que des morceaux de la conversation manquent (des paquets perdus pendant le transfert) sans être en mesure de savoir si des paquets ont été perdus et à quel moment. Technologie émergente et constante évolution des normes La technologie IP n.est pas encore mature : des nouveaux standards de téléphonie IP sont annoncés presque à chaque mois. Cependant, même si des gros progrès ont été faits et qu’elle est à présent utilisable, la téléphonie IP demeure une technologie émergente sujette à de nombreuses évolutions qui risquent d’avoir des impacts à chaque fois sur le CRC. Dépendance de l’infrastructure technologique et support administratif exigeant Les centres de relations IP peuvent être particulièrement vulnérables en cas d’improductivité de l’infrastructure. Par exemple, si la base de données n.est pas disponible, les centres ne peuvent tout simplement pas recevoir d’appels. La convergence de la voix et des données dans un seul système signifie que la stabilité du système devient plus importante que jamais et l’organisation doit être préparée à travailler avec efficience ou à encourir les conséquences. Cette nouvelle technologie étant difficile à intégrer, le choix du partenaire devient déterminant afin de permettre la maîtrise de l’installation après l’intégration. Il devient important pour toute organisation, avant de s’y lancer, de considérer certains éléments selon leurs besoins spécifiques et d’éviter de le faire pour être à la mode. Il faut
  • 12. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200711 prendre en considération que la qualité sonore sera différente (un peu comme quand les cellulaires numériques sont arrivés) et que cette technologie dépend d’Internet (légers délais à prévoir, pannes, etc.). Attaque de virus et vol Bien que la téléphonie IP offre plusieurs avantages aux organisations, le manque de maturité de cette technologie émergente pose incontestablement de nouvelles problématiques sur le plan de la « sécurité ». Alors que les entreprises étaient habituées à la fiabilité quasi totale des réseaux voix traditionnels, les réseaux VoIP sont soudainement exposés aux mêmes virus et attaques de pirates que ceux des bases de données. Les attaquants parvenant à accéder à un serveur ToIP peuvent également accéder aux messages vocaux stockés et au service téléphonique pour écouter des conversations ou effectuer des appels gratuits sur votre compte. Si un serveur ToIP est infecté par un virus, vous risquez de ne plus avoir accès à votre service téléphonique. Le virus peut également infecter d’autres ordinateurs connectés au système. 2. Fonctionnement technique La ToIP utilise le principe de la transmission de paquets constitués par le regroupement d'éléments binaires obtenus eux-mêmes par numérisation et codage des signaux de parole, les données étant, par définition, numériques. L'adressage accompagne chaque paquet pour assurer un acheminement convenable au travers du réseau jusqu'au terminal destinataire qui reconnaît son identité. Par ailleurs la signalisation, elle aussi véhiculée dans l'étiquette accrochée à chaque paquet, ouvre une session jusqu'à sa fermeture et transmet les informations de sonnerie, d'occupation, de raccrochage, etc. La signalisation respecte des protocoles qui font souvent l'objet d'améliorations. La technologie ToIP repose totalement sur un transport VoIP. La mise en œuvre de la VoIP offre là une première brique de migration vers la téléphonie sur IP. 2.1. La VoIP La voix sur IP (en anglais Voice over IP : VoIP) est une technologie de communication vocale en pleine émergence, et dont la première version, appelée H323, a vu le jour en 1996. Elle fait partie d'un tournant dans le monde de la communication. En effet, la convergence du triple Play (voix, données et vidéo) fait partie des enjeux principaux des acteurs de la télécommunication aujourd'hui.
  • 13. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200712 De nombreuses années en arrière, nous avons découvert qu'il était possible de transmettre un signal à une destination éloignée sous forme de données numériques. Avant la transmission, il faut numériser le signal à l'aide d'un CAN (convertisseur analogique- numérique). Le signal est ensuite compressé en format adaptée à la transmission. Il sera ainsi transmis, et, pour être utilisable, doit être transformé à nouveau, par le récepteur, en un signal analogique, à l'aide d'un CNA (convertisseur numérique-analogique). La VoIP fonctionne ainsi, par numérisation de la voix et transmission dans des paquets de données, Par la suite, ces paquets doivent être acheminés dans le bon ordre et dans un délai raisonnable pour que la voix soit correctement reproduite. Le format numérique est plus facile à contrôler : on peut le compresser, le router, le convertir en un nouveau format meilleur, et ainsi de suite ; nous avons également découvert que le signal numérique est plus tolérant au bruit que l’analogique. Les réseaux TCP/IP sont des supports de circulation de paquets IP contenant un en-tête (pour contrôler la communication) et une charge utile pour transporter les données : la VoIP s'en sert pour traverser le réseau et arriver à destination. « IP est le protocole spécifique à Internet, qui se charge de transmettre les données sous forme de paquets. L’envoi de ces paquets est réalisé en fonction des adresses de réseaux ou de sous- réseaux qu’ils contiennent ». Pour comprendre le traitement de la voix analogique (signaux électriques) en signaux binaires, voici un synoptique explicatif : Figure1 : Synoptique de traitement de la voix analogique en signaux numériques Explications du synoptique : La bande voix qui est un signal électrique analogique utilisant une bande de fréquence de 300 à 3400 Hz, elle est d'abord échantillonné numériquement par un
  • 14. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200713 convertisseur puis codé sur 8 bits, puis compressé par les fameux codecs ( il s'agit de processeurs DSP ) selon une certaine norme de compression variable selon les codecs utilisés, puis ensuite on peut éventuellement supprimer les pauses de silences observés lors d'une conversation(un mécanisme appelé VAD, pour Voice Activity Detection (Détection de l‘activité de la voix)), permet de réduire la bande passante consommée en détectant les silences produits lors d‘une conversation entre deux personnes qui se cèdent la parole à tour de rôle. En effet Il est chargé de détecter lorsque l'interlocuteur parle et de couper la transmission le reste du temps. Lorsque cette coupure est totale, il s'ensuit un silence de mort dans le combiné, faisant penser que la liaison est interrompue. Etonnant donc au premier abord, c'est la raison pour laquelle on rajoute un bruit de fond artificiel, dit bruit de confort. Cela permet de gagner quand même environ 30% de bande passante. Ensuite ensuit le signal numérique est habillé RTP, UDP et enfin en IP. Une fois que la voix est transformée en paquets IP, ces petits paquets IP identifiés et numérotés peuvent transités sur n'importe quel réseau IP (ADSL, Ethernet, Satellite, routeurs, Switch, PC, Wifi , ... etc.) 2.2. Les codecs En complément à la numérisation, le signal numérique est compressé pour diminuer le débit nécessaire. La compression fait partie de la couche applicative de la pile OSI correspondant à la VoIP. Les techniques de compression / décompression numérique, peu utilisées en téléphonie traditionnelle, ont largement profité de l'essor de la téléphonie mobile et de la nécessité d'économiser des ressources fréquentielles rares. Certains terminaux IP- PHONES n'acceptent qu'une partie ou même un seul codec, tout dépend du modèle de terminal et du constructeur. Différents standards sont utilisés selon les débits réels disponibles et les besoins: Voici un tableau correspondant aux différents Codeurs/Décodeurs (Codec), les débits correspondants et la qualité sonore associée : Figure 2 : Différents codecs avec les débits et le score MOS associés.
  • 15. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200714 La norme G.711 est assez peu utilisée à cause de sa demande en débit (pas de compression du signal numérique) mais continue toutefois à servir de référence car sa qualité est élevé (MOS : 4,1). La norme G722, connue également sous l’appellation SB-MICDA (Modulation et Codage Différentiel Adaptatif à Sous-Bandes), propose trois niveaux de débits : 64, 56, ou 48 kbit/s. Ses principaux avantages sont de coder le spectre sonore jusqu’à 7000 Hz et d’être très rapide. Les normes G.723.1 sont des normes particulièrement adaptées aux transmissions bas débits puisqu’elles fonctionnent à 6,4 kbps ou 5,3 kbps. La contrepartie est une moindre qualité (scores MOS respectivement de 3,9 et 3,7). Avec les normes de la famille G723, G729 est le codec le plus utilisé pour la VoIP. Il fonctionne à un débit de 8 kbps et obtient un score MOS de 3.9, ce qui correspond à la qualité téléphonique. Comme G723.1, il ne permet pas la transmission des signaux fax ou fréquences vocales (DTMF, Dual Tone Multi Frequency). La qualité d’un codec est mesurée de façon subjective en laboratoire par une population test de personnes. Ces dernières écoutent tout un ensemble de conversations compressées selon les différents codecs à tester et les évaluent qualitativement selon l'appréciation suivante, donnée par une échelle appelée MOS: Excellente 5 ; Bonne 4 ; Correcte 3 ; Pauvre 2 ; Insuffisante 1 ; Médiocre 0. 2.3. Les protocoles Protocoles de transport Le transport de la voix sur IP met en jeu de nombreux protocoles de couches inférieures à celle qui contient l‘information voix parmi lesquels TCP, UDP et RTP. Les protocoles de transport classiquement utilisés pour transporter les données sont TCP et UDP. Le protocole TCP assure un bon contrôle de l‘intégrité des informations transportées (mécanismes d‘accusé de réception) mais n’est pas particulièrement performant en termes de délais. UDP est un protocole plus simple que TCP, présentant, de ce fait, de meilleures performances moyennes car il permet l’envoi de paquets sans contrôle de réception (pas d‘acquittement). Le transport de la voix répond à des exigences différentes de celles relatives au transport de données, à savoir des fortes exigences de délais, sans garantie aussi forte de fiabilité (la
  • 16. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200715 perte de quelques paquets voix est en effet « compensable » par des algorithmes de correction d‘erreurs et par l‘oreille humaine). Le protocole répondant à ces exigences est le protocole RTP (Real Time Protocol), utilisé pour les flux temps réel encapsulés dans des paquets UDP. o UDP La couche, UDP, consiste à formater très simplement les paquets (l’assemblage des données en paquets se fait au niveau de la couche IP, chaque paquet commence par un en-tête indiquant le type de trafic concerné, ici du trafic UDP). Si l’on restait à ce stade, leur transmission serait non fiable : UDP ne garantit ni le bon acheminement des paquets, ni leur ordre d’arrivée. o RTP / RTCP (Real Time Protocol/Real Time Control Protocol) Pour palier l’absence de fiabilité d’UDP, un formatage RTP est appliqué de surcroît aux paquets. Il consiste à ajouter des entêtes d’horodatage et de synchronisation pour s’assurer du réassemblage des paquets dans le bon ordre à la réception. RTP est souvent renforcé par RTCP qui comporte, en plus, des informations sur la qualité de la transmission et l’identité des participants à la conversation. o RSVP (Resource Reservation Setup Protocol) Les protocoles RTP/RTCP permettent de régler les problèmes aux extrémités. Ce sont des protocoles de bout en bout comme TCP qui ne traitent pas les problèmes liés à l'augmentation du trafic et au comportement des routeurs pour la résolution de cette congestion. Depuis 1989, des propositions ont été faites au sein de l’IETF (organisme orienté Internet. Les normes sont ouvertes et l'obtention de leurs spécifications est gratuite). Pour offrir une qualité de service adaptée aux besoins de l'application. Le protocole RSVP a été adopté. Protocoles de signalisation Il existe divers protocoles de signalisation et d'échanges de paramètres de communication. On citera par exemple: o H.323 Le protocole H.323 existe depuis 1996 et a été initié par l'ITU (International Télécommunication Union), un groupe international de téléphonie qui développe des standards de communication. Il est utilisé pour l’interactivité en temps réel, notamment la visioconférence (signalisation, enregistrement, contrôle d’admission, transport et
  • 17. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200716 encodage).C’est le leader du marché pour la téléphonie IP. C’est en fait une « ombrelle », c'est-à-dire un regroupement de protocoles tels que: • H.225.0, protocole utilisé pour décrire le signal d'appel, le type de media (audio ou vidéo), le type de paquet, la synchronisation et le format de message • H.245 est le protocole de contrôle pour les communications multimédia, il décrit les messages et les procédures utilisées pour ouvrir et fermer les canaux de l'audio, de la vidéo ou des datas • H.450 décrit les services supplémentaires utilisés dans la communication • H.235 décrit la sécurité utilisée dans la communication H323 • H.239 décrit le double flux utilisé lors des vidéoconférences, généralement pour les vidéos en • direct ou les présentations. Une communication H.323 se déroule en cinq phases : • Établissement d’appel • Échange de capacité et réservation éventuelle de la bande passante à travers le protocole RSVP (Ressource reSerVation Protocol) • Établissement de la communication audiovisuelle • Invocation éventuelle de services en phase d’appel (par exemple, transfert d’appel, changement de bande passante, etc.) • Libération de l’appel. Quant aux avantages de ce protocole, on cite : • Il existe de nombreux produits (plus de 30) utilisant ce standard adopté par de grandes entreprises telles Cisco, IBM, Intel, Microsoft, Netscape, etc. • Les cinq principaux logiciels de visioconférence Picturel 550, Proshare 500, Trinicon 500, Smartstation et Cruiser 150 utilisent sur IP la norme H.323. • Un niveau d'interopérabilité très élevé, ce qui permet à plusieurs utilisateurs d'échanger des données audio et vidéo sans faire attention aux types de média qu'ils utilisent. o SIP (Session Initiation Protocol) SIP est né en 1999 sous l’égide de l’IETF (Internet Engineering Task Force), la principale organisation internationale définissant les standards d’Internet. C’est un protocole de signalisation appartenant à la couche application du modèle OSI. Son rôle est d’ouvrir, modifier et libérer les sessions. L’ouverture de ces sessions permet de réaliser de l’audio ou
  • 18. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200717 vidéoconférence, de l’enseignement à distance, de la voix (téléphonie) et de la diffusion multimédia sur IP essentiellement. Un utilisateur peut se connecter avec les utilisateurs d’une session déjà ouverte. Pour ouvrir une session, un utilisateur émet une invitation transportant un descripteur de session permettant aux utilisateurs souhaitant communiquer de s’accorder sur la compatibilité de leur média, SIP permet donc de relier des stations mobiles en transmettant ou redirigeant les requêtes vers la position courante de la station appelée. Enfin, SIP possède les avantages suivants : • SIP est un protocole plus rapide. La séparation entre ses champs d'en-tête et son corps du message facilite le traitement des messages et diminue leur temps de transition dans le réseau. • Nombre des en-têtes est limité (36 au maximum et en pratique, moins d'une dizaine d'en-têtes sont utilisées simultanément), ce qui allège l'écriture et la lecture des requêtes et réponses. • SIP est un protocole indépendant de la couche transport. Il peut aussi bien s'utiliser avec TCP qu’UDP • De plus, il sépare les flux de données de ceux la signalisation, ce qui rend plus souple l'évolution "en direct" d'une communication (arrivée d'un nouveau participant, changement de paramètres...). La simplicité, la polyvalence(compatibilité avec de nombreux médias), la rapidité et la légèreté d'utilisation, tout en étant très complet, du protocole SIP sont autant d'arguments qui pourraient permettre à SIP de convaincre les investisseurs et que SIP remplace progressivement H.323,malgré le fait que ce dernier était complètement implémenté dans le monde de la VoIP avec quelques année d’avance . De plus, ses avancées en matière de sécurité des messages sont un atout important par rapport à ses concurrents. o MGCP (Media Gateway Control Protocol) SIP et H323, pour pouvoir être utilisés seuls, nécessitent l’un comme l’autre des téléphones capables d’interpréter des sous-protocoles de contrôle d’appel et de contrôle de médias. Autrement dit, ces terminaux doivent contenir suffisamment d’ “intelligence” pour savoir par eux-mêmes, par exemple, que lorsqu’un appel arrive, ils doivent sonner, ou que lorsque l’utilisateur décroche ils doivent émettre une tonalité. Le problème est que si, dans une entreprise, pour une infrastructure donnée, on veut un comportement un peu différent, des téléphones purement SIP ou H323 pourraient être “trop intelligents pour comprendre”. Ainsi, si l’on veut que l’arrivée d’un appel sur le poste d’un directeur se contente d’afficher sur
  • 19. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200718 l’écran le nom de la personne qui appelle mais déclenche une sonnerie sur le téléphone de l’assistante, la programmation SIP ou H323 des terminaux, trop évoluée, ne permettrait pas de le faire facilement. Ces téléphones se comportent un peu à la manière d’appareils photos autofocus dont on ne pourrait pas débrayer les automatismes. C’est pourquoi la plupart des entreprises préfèrent mettre moins d’intelligence dans les téléphones pour pouvoir définir plus finement leur comportement à partir du commutateur. On parle dans ce cas de protocole à stimulus. MGCP est le protocole à stimulus utilisé en VoIP, aux côtés des protocoles SIP ou H323. o SCCP (Skinny Client Control Protocol) Le H.323 étant trop rigoureux pour certaines utilités de la téléphonie IP (comme le renvoi d’appel, le transfert, la mise en attente), Cisco a mis en place ce protocole beaucoup plus léger qu’est le SCCP (il utilise le port 2000). L’avantage de Skinny est qu’il utilise des messages prenant très peu de bande passante c’est pourquoi il est utilisé pour les communications entre les téléphones IP et le Call Manager ainsi que pour contrôler une conférence. 3. Les équipements IPBX OU PABX-IP Premier élément indispensable à la création d'un réseau téléphonique IP : le central. C'est l'élément clé chargé de centraliser les communications et les services, un rôle que les anciens PABX remplissaient. Sur un réseau IP, ce rôle est confié à un PABX équipé d'une carte IP, d'où le nom d'IPBX. Les serveurs de communication remplissent également cette fonction en ajoutant une couche supplémentaire car ils séparent le serveur du reste du matériel. Modèle Constructeur Type S8300 Avaya IP pur, orienté grand comptes et PME S8700 Avaya IP pur, plus de 36 000 lignes dont 12000 postes IP, orienté grand comptes NBX 100 3com PABX-IP, de 10 à 120 postes NBX V5000 3com PABX-IP, de 50 à 1000 postes VCX V7000 3com PABX-IP compatible SIP, gère jusqu'à 50 000 postes Gamme MCS 7800 Cisco IP pur, de 1 à 3 000 postes Call Manager Cisco PABX-IP, de 1 à 30 000 postes Succession 6500 Communication Server EADS Telecom PABX-IP, jusqu'à 2 000 postes Mitel 3300 Integrated Communications Platform Mitel PABX-IP, de 30 à 30 000 postes Mitel SX-200 Integrated Communications Platform Mitel PABX-IP, de 20 à 100 postes MD 110 Ericsson PABX-IP, plus de 300 postes
  • 20. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200719 Succession Communication Server 2000 Nortel Networks PABX-IP OmniPCX Office Alcatel PABX-IP, de 6 à 236 postes OmniPCX Enterprise Alcatel PABX-IP, de 150 à 5 000 postes OmniPCX Office Compact Edition Alcatel PABX-IP, dedié TPE, de 6 à 20 postes Figure 3 : Exemple de PABX-IP de certains constructeurs Passerelle (Gateway) Les passerelles VoIP assurent le lien entre une infrastructure équipée de téléphones non IP avec un réseau IP. Ce type de commutateur remplit des fonctions avancées de téléphonie et évite aux entreprises des frais importants de renouvellement de matériel. Passerelles Modèle Constructeur Caractéristiques VG 248 Cisco Supporte 48 appareils analogiques Gateway G700/G600/G350 Avaya S'adapte en cascade en fonction du besoin client Succession 6500 Media Gateway EADS Telecom Fast Ethernet 10/100MB, réseaux sans fil, jusqu'à 228 terminaux MD110 Extension Gateway Ericsson S'adapte en cascade, produit orienté grands comptes Succession Multiservice Gateway 4000 Nortel PME et grands comptes Succession Media Gateway 9000 Nortel Grands comptes Figure 4 : Exemple de passerelles de certains constructeurs Commutateurs /Switch Sous le terme commutateur IP sont regroupés tous les dispositifs liant une ligne analogique à une ligne numérique. Contrairement aux passerelles, les commutateurs ne disposent pas de fonctions avancées mais ils sont mieux adaptés pour relier de petits sites distants à moindre coût. Commutateurs / switch Modèle Constructeur Caractéristiques C360 Avaya PowerEthernet 24/48 ports C460 Avaya PowerEthernet, chassis d'extrémité, ATA 186 Cisco Adaptateur pour téléphone analogique, port RJ-45 Ethernet 10/100 ATA 188 Cisco Adaptateur pour téléphone analogique, 2 ports RJ-45 Ethernet 10/100, 2 ports RJ-11 Webswitch 2000 Ericsson Switch WLAN Figure 5 : Exemple de commutateurs de certains constructeurs
  • 21. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200720 Téléphones Les téléphones restent un équipement indispensable de la téléphonie sur IP. Selon les architectures, des téléphones classiques pourront être utilisés, des téléphones IP (IP phones), des téléphones logiciels embarqués sur l’ordinateur de l’utilisateur (softphones) ou encore des terminaux mobiles pour réseau WiFi (WiFiphones) ou mixte WiFi / GSM. Voici quelques modèles de téléphones IP de certains constructeurs : Figure 6 : Exemple de téléphones IP de certains constructeurs Les caractéristiques d'un poste IP sont: • le remplacement de la prise téléphonique (RJ11) par une prise réseau (RJ45), • le remplacement de l'interface analogique ou numérique du poste téléphonique avec le réseau par une interface de protocole IP, • le remplacement du protocole de signalisation téléphonique traditionnel par un système de voix sur IP, • le remplacement du combiné téléphonique par un nouveau ayant les caractéristiques précitées ou encore par un logiciel pouvant être installé sur un ordinateur (muni d'un casque et d'un micro). Lorsque la ligne de téléphone est remplacée par une ligne d'accès à un réseau privé d'entreprise (LAN) ou à Internet, il va de soi que le poste téléphonique traditionnel ne peut y être directement connecté. Trois options sont possibles: • un logiciel de téléphonie (soft phone): le logiciel permettra les communications à partir de chaque poste informatique où il est installé, • un téléphone compatible avec la ligne de données (hard phone ou IP phone): il permettra les communications à partir de chaque prise du réseau où il est connecté, Les téléphones IP Modèle Constructeur Gamme IPPhone 7900 Cisco Gamme 4600 Avaya Gamme M400 EADS Telecom Gamme M700 EADS Telecom Gamme 5200 Mitel Gamme Dialog 4400 Ericsson Gamme IP Phone 2000 Nortel Alcatel IP touch Alcatel Alcatel e-Reflexes Alcatel
  • 22. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200721 • un adaptateur pour téléphone traditionnel: via cet adaptateur, le combiné téléphonique traditionnel permettra les communications à partir de chaque prise du réseau où l'adaptateur est connecté. Autres équipements Pour compléter la solution, on trouve fréquemment des équipements complémentaires comme une console d’administration pour le superviseur du réseau, un serveur de taxation, un pare-feu (indispensable), un serveur de messagerie vocale ou messagerie unifiée, etc. 4. Qualité de service (QoS) Le terme QoS (acronyme de « Quality of Service », en français « Qualité de Service ») désigne la capacité de véhiculer dans de bonnes conditions un type de trafic donné, en terme de disponibilité, débit, délais de transit, taux de perte de paquets….Son but est ainsi d’optimiser les ressources du réseau et de garantir de bonnes performances aux applications critiques. En téléphonie IP on remarque certaines problématiques principalement liées à la qualité sonore : l’écho, les sifflements (causés par les logiciels visant à corriger l’écho) à un temps de réaction lent et à la perte de paquets. Les principaux critères permettant d'apprécier la qualité de service sont les suivants : Le délai de latence : il s'agit du « délai de réponse » du réseau. Il est la somme : o Du temps de traversée du réseau o Du délai nécessaire à la création du paquet IP (échantillonnage, compression, habillage...) o Du temps nécessaire pour émettre le paquet sur l'interface réseau. Plusieurs facteurs influent sur la latence : la bande passante disponible, son occupation (trafic), les algorithmes de sécurisation (qui ont tendance à introduire des délais supplémentaires), etc. Trop de latence introduit des blancs dans la conversation qui font perdre son côté naturel. Pour l’éviter, il convient de bien dimensionner les réseaux (LAN et WAN) en amont. Il s’agit aussi de définir les bonnes priorités, de manière à être sûr que la voix pourra toujours passer, quel que soit le trafic data à un instant t. La gigue : La gigue est le phénomène provenant de la variation de la latence. A certains moments, la latence peut être faible, et la voix peut être restituée avec un effet “temps réel” satisfaisant. Puis, une congestion temporaire du réseau peut augmenter le délai
  • 23. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200722 d’arrivée des paquets, produisant un effet de parole hachée désagréable et rendant la conversation difficile à comprendre. Une solution pour éviter cela est la mise en mémoire tampon, c’est-à-dire la mémorisation préalable d’un certain nombre de paquets avant restitution sonore. L’ennui, c’est que ce processus (appelé en anglais bufferisation) tend à augmenter les délais de bout en bout, altérant là encore l’aspect “temps réel”. Les Codecs voix utilisant des mécanismes de compensation de retard, il est primordial que la variation du délai de latence soit connue et bornée. La perte et le déséquencement des paquets : Lorsque les buffers (mémoires) des différents éléments du réseau IP sont congestionnés, ils « libèrent » automatiquement de la bande passante en se débarrassant d’une certaine proportion des paquets entrants, en fonction de seuils prédéfinis. Aussi les paquets peuvent arriver dans le désordre avec une perte d’information ne permettant pas de les réordonnancer correctement. Si aucun mécanisme performant de récupération des paquets perdus n’est mis en place (cas le plus fréquent dans les équipements actuels), alors la perte de paquets IP se traduit par des ruptures de la conversation et une impression de coupure de la parole. Parmi les solutions mises en oeuvre pour lutter contre ce problème, l’émission redondante des paquets, l’analyse de leur intégrité et la mise en oeuvre de processus d’interpolation pour remplacer les valeurs manquantes. A noter que les valeurs optimales couramment admises pour la VoIP sont: o Délai de latence (aller simple) < 100ms (considéré acceptable jusqu'à 200ms) o La gigue doit être elle inférieure à 40ms (considéré acceptable jusqu'à 75ms) o Le taux de pertes doit être inférieur à 1% (considéré acceptable jusqu'à 3%) 5. Solutions adaptées à la téléphonie sur IP Il existe plusieurs solutions de téléphonie sur IP : Solutions propriétaires : Cisco(CCME,CCM), 3Com, Netcom, Alcatel, Avaya, Etc…
  • 24. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200723 Solutions open source : Asterisk. Comme CBI adopte la solution Cisco pour la téléphonie IP nous avons opté pour cette solution afin de mettre en œuvre le Cisco Call Manager et le Cisco Call Manager Express. II. Présentation de la Solution Cisco pour la téléphonie IP Les solutions Cisco de téléphonie sur IP reposent sur l’architecture AVVID (Architecture for Voice, Video and Integrated Data).Le système ToIP est composé principalement d’un ou plusieurs Call Manager (CCM) et /ou d’un Call Manager Express (CCME) s’il s’agit d’une petite ou moyenne entreprises (PME), des IP-Phones, fax et autres terminaux analogiques et d’une passerelle VoIP (Gateway VoIP). Les caractéristiques de la téléphonie Cisco apportent des services à valeur ajoutée aux postes de travail et aux téléphones, permettant aux entreprises d’améliorer leur productivité et d’augmenter la satisfaction des clients. 1. Architecture AVVID Cette architecture flexible, basée sur les standards de l’industrie, permet aux entreprises d’exploiter pleinement tous les bénéfices des technologies Internet, tout en réduisant le coût total d’utilisation du réseau. AVVID réunit différents types de terminaux, téléphones, systèmes de communication, d’interconnexion, commutateurs et services pour proposer une solution complète. Figure 7 : L’architecture AVVID Elle se présente sous un modèle de quatre couches :
  • 25. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200724 - Infrastructure: permet de transporter les informations entre les différentes machines du réseau. Elle est composée de routeurs, switches et voice gateways. - Call Processing : permet de router les appels entres les différents composants. - Applications : permet d’assurer des services téléphoniques complémentaires. - Client : permet à l’utilisateur final d’utiliser les services mis en service. 2. Cisco Call Manager Express (CCME) Cisco Call Manager Express est une solution intégrée à la plate-forme logicielle Cisco IOS (Internetwork Operating System) et qui permet le traitement d’appel sur les téléphones IP de Cisco. Grâce à elle, chaque routeur d’accès multiservice de Cisco peut offrir des fonctionnalités analogues à celles d’un combiné multi lignes ou d’un commutateur privé (PBX) pour permettre le déploiement d’une solution économique de communication IP haute fiabilité dans les petites et moyennes entreprises. Cisco Call Manager Express réalise une solution peu coûteuse, fiable et aux multiple fonctionnalités pour des déploiements allant jusqu'à 240 utilisateurs. Figure 8 : Exemple d’architecture exploitant le CCME 2.1 .Avantages Le CME permet de bénéficier de plusieurs avantages tels que : L’accueil des clients est amélioré par le standard automatique qui les oriente rapidement vers le bon interlocuteur. Les données et la téléphonie sont traitées sur la même plateforme.
  • 26. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200725 La configuration et l’administration sont centralisées sur un équipement unique. La convergence des réseaux de voix et de données rentabilise leurs coûts d’opérations, de mise en oeuvre, et de maintenance. Un interlocuteur unique vous conseille pour votre réseau de données et votre réseau de téléphonie. L’administration et la maintenance peuvent se faire à distance L’évolution vers une architecture de téléphonie centralisée est possible sans aucune remise en cause des investissements La téléphonie Cisco vous offre la mobilité des postes : vous pouvez déplacer les téléphones sans avoir à les reconfigurer. 2.2. Le choix hardware (matériel) Le choix de la plate forme matérielle dépend de deux critères, le nombre d’utilisateur à connecter et les services à assurer. Figure 9 : Plates-formes supportées par le CCME La solution CCME peut être intégrée sur une multitude de routeurs Cisco comme le montre la figure ci dessus. 2.3. Le choix software (logiciel) Le choix de la version de CME dépend de la version de Cisco IOS du routeur.
  • 27. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200726 Figure 10 : Versions des CME Ce tableau représente la matrice de compatibilité entre les versions IOS (système d’exploitation d’interconnexion) Cisco, les versions CME et celles de CME GUI (interface Web). 3. Le Cisco Call Manager (CCM) Le Cisco Call Manager est un logiciel de traitement d’appels qui ajoute des fonctions de téléphonie aux réseaux locaux d’entreprise et aux périphériques réseau tels que les téléphones IP, les passerelles voix sur IP (VoIP) et les applications multimédia. Grâce à l’interface de programmation d’applications (API) ouverte du Call manager, les services de voix et de données tels que ceux proposés par la messagerie unifiée, les conférences multimédia, les centres de contact de collaboration et les répondeurs vocaux interactifs, peuvent enfin interagir avec les solutions de téléphonie sur IP. On peut gérer environ 7500 téléphones IP par serveur Call Manager. Le Call Manager peut opérer dans une architecture centralisée ou distribuée. L’architecture distribuée est réalisée par une construction d’une grappe (cluster) afin d’assurer la disponibilité du Call Manager et d’éviter sa surcharge pour éviter le blocage partiel ou total du réseau téléphonique de l’entreprise. Le modèle en grappe permet une évolution de 1 à 30.000 Téléphones IP pour une grappe.
  • 28. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200727 3.1. Fonctions assurées par le CCM Traitement d’appel:il assure le routage, l’établissement et la clôture d’appels. Il permet aussi d’assurer les services de taxation. Signalisation : Call Manager assure toute la signalisation entre tous les éléments téléphoniques pour établir et terminer un appel. Administration du plan de numérotation : Le plan de numérotation permet au Call Manager de router un n° de téléphone vers la destination requise. Administration de services téléphoniques: Call Manager permet d’assurer des fonctionnalités téléphoniques telles que la mise en attente, les transferts d’appel, les conférences. Services d’annuaire: Call Manager utilise le DC Directory comme annuaire LDAP. Cet annuaire gère l’authentification et les autorisations des utilisateurs. Cependant Call Manager peut être intégré à un annuaire d’entreprise de type Active Directory. Interface de programmation pour applications externes: Call Manager contient une interface de programmation permettant de s’interconnecter avec des applications externes telles qu’une console opératrice, un centre d’appels. 3.2. Plates formes supportant le Call Manager Call Manager est installé sur un serveur respectant le standard Cisco. Pour cette raison, Cisco a collaboré avec 2 constructeurs, HP et IBM pour créer les Cisco Media Convergence Server (MCS). Le call Manager peut être installé sur les plates formes suivantes : Figure 11 : Les plates formes supportant Cisco Call Manager
  • 29. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200728 4. Gamme des IP-Phones Cisco Figure 12 : Gamme des IP-Phones Cisco Les téléphones utilisés sont des modèles haut de gamme : ils supportent XML, HTML et java. Ils sont configurables pour se connecter à des services externes (annuaire, météo, actions, …). Ils possèdent les principales fonctionnalités de la téléphonie classique (transfert, renvois, affichages du numéro) et intègre la fonction de la main libre… Voir annexe : Les téléphones Cisco. 5. Les différents scénarios de déploiement Pour assurer un haut degré de disponibilité, il est nécessaire d’installer un cluster de CCM. Figure 13 : Un cluster CCM
  • 30. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200729 Un cluster de CCM est composé d’au moins 2 serveurs partageant une même base données et travaillant ensemble afin de supporter un groupe d’équipements téléphoniques. Le Publisher est le serveur maître qui a les droits d’écriture dans les bases de données. Le Subscriber est le serveur esclave qui a que les droits de lecture. Il est possible d’avoir au maximum dans un cluster 1 Publisher et 8 Subscriber (restrictions SQL).Lorsqu’on modifie un paramètre CCM, la modification est écrite dans le Publisher puis ce dernier réplique la modification vers les Subsribers du cluster. En cas de défaillance du Publisher les Subscriber stockent les tickets d’appel dans leurs bases CDR (Call Détail Record) et mettront à jour celle du Publisher lorsqu’il redeviendra opérationnel. L’avantage de cette architecture distribuée se traduit par une disponibilité maximale du système, un partage de charge et une évolutivité incomparable. Il existe plusieurs types de déploiement supporté par Cisco. Chaque type diffère en fonction de 3 critères : le trafic véhiculé à travers le WAN, la localisation du traitement d’appel et la taille du déploiement. 5.1. Site centralisé Figure 14 : Site centralisé Dans ce modèle, toutes les ressources ainsi que tous les équipements sont localisés sur le même site. Tous les appels externes passent par le réseau public (PSTN) via des passerelles voix. Le lien WAN ne sert qu’à véhiculer le trafic data. Ce modèle est utilisé pour un nombre inférieur à 30 000 IP Phones sur un même site.
  • 31. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200730 5.2. Multi site centralisé Figure 15 : multi site centralisé Ce modèle implique plusieurs sites rattachés à un site central au travers d’un lien WAN. Le routage des appels ainsi que tous les traitements se font sur le site central. Pour éviter de surcharger le WAN et dégrader la qualité des conversations, il est nécessaire d’utiliser le mécanisme Call Admission Control (CAC). Ce processus de contrôle d’admission des appels permet de maintenir la qualité de service (QoS) de la voix à son meilleur niveau lors de la traversée de liaisons WAN congestionnées. Combiné au mécanisme Automated Alternate Routing (AAR), il reroute automatiquement les appels sur le réseau téléphonique public (PSTN) lorsque la bande passante disponible sur les liens WAN est insuffisante. L’inconvénient de cette architecture centralisée est que si la liaison WAN( Wide Area Network) manque entre le site éloigné et celui centralisé qui loge le Call Manager, les appels supplémentaires de la voix ne peuvent pas être traités par le site éloigné. On a besoin donc d’ajouter autres liaisons spécialisées entre le site centralisé et celui éloigné .Cependant, cette solution n’est pas financièrement faisable. Le SRST présente ainsi une solution permettant au site éloigné de continuer à fournir la connectivité de la voix dans l’absence du lien WAN. Les liaisons WAN disponibles sont les suivantes : Multi Protocol Label Switching (MPLS) Virtual Private Network (VPN) Voice and Video Enable IPSEC VPN (V3PN) Liaison spécialisée (LS) Frame Relay
  • 32. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200731 ATM 5.3. Multi site avec traitement d’appels distribué Figure 16 : Multi site avec traitement d’appels distribué Un modèle multi site avec traitement d’appels distribué comporte un ou plusieurs processus de traitement d’appel sur chaque site. Un site avec traitement d’appel peut être : Un site unique avec un traitement d’appel géré par Call Manager ou autre Plusieurs sites centralisés vu par le réseau comme un seul site Un PBX connecté à un routeur VoIP. Ce modèle permet à chaque site d’être complètement indépendant. En cas de défaillance du lien WAN, chaque site ne perd aucune fonctionnalité ou service. Les appels sont simplement redirigés vers le PSTN. Le Gatekeeper est un dispositif chargé d’autoriser ou d’interdire l’accès au réseau et d’allouer une certaine bande passante à un appel. Il fait également la traduction entre les adresses IP et les numéros de téléphone dans l’entreprise, et route les appels. Dans notre cas c’est un routeur H.323 permettant de réaliser le mécanisme de contrôle CAC (Call Admission Control) ainsi que des résolutions de numéros de type E.164. Le processus de contrôle d’admission des appels (Call Admission Control – CAC) permet de maintenir la qualité de service (QoS) de la voix à son meilleur niveau lors de la traversée de liaisons WAN congestionnées, et reroute automatiquement les appels sur le réseau
  • 33. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200732 téléphonique public (PSTN) lorsque la bande passante disponible sur les liens WAN est insuffisante. Les avantages de ce modèle de déploiement sont: • Coût des communications passées par le WAN entre les différents sites • Pas de perte de fonctionnalité en cas de rupture du WAN • Possibilité de gérer un très grand nombre de téléphones III. Installation et configuration de CCME Dans notre stage nous avons utilisé le routeur Cisco 2801 qui supporte 24 IP phones possibles et dans lequel nous avons installé notre Call Manager Express (CME) .Ce routeur est doté d’un IOS version 12.4 (9) T6 qui est compatible avec la version 4.0 (0) du CME, voir tableau de la figure 10. 1. Réalisation de la maquette Afin de procéder à l’installation il parait logique et à titre préalable de réaliser une maquette afin d’acheminer par la suite les différentes étapes de configuration que nous avons effectué. Figure 17 : Maquette de test du CCME
  • 34. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200733 Notre maquette est composée des éléments suivants : Routeur Cisco 2801 sur lequel nous avons installé le CME. Routeur Cisco 1751-V avec une carte VIC-2 FXS (jouant le rôle d’un adaptateur) et qui va jouer le rôle d’un site distant avec une liaison spécialisée. Switch Catalyst 2950 pour interconnecter le matériel. 2 IP Phones 7910. IP Communicator installé sur la machine. Téléphone analogique lié au routeur 1751-V par les interfaces FXS. L’IP Communicator est une application basée sur Windows et qui offre un support de téléphonie sur un ordinateur individuel. Cette application dote les ordinateurs des fonctions de téléphonie IP, en fournissant des appels de haute qualité de voix n’importe où les utilisateurs peuvent accéder au réseau de l’entreprise. 2. Installation du Cisco Call Manager Express (CCME) Pour installer CME, il faut tout d’abord télécharger des fichiers spécifiques et les installer sur le routeur Cisco 2801. Ces fichiers sous forme d’archive .tar sont : • Basic files : il regroupe l’ensemble des fichiers permettant d’exécuter CME. Les fichiers se trouvent dans une archive tar commençant par cme-basic-4.0.0.1.tar. • GUI files : permettant d’avoir une interface graphique de CME. Les fichiers se trouvent dans une archive tar commençant par cme-gui-4.0.0.1.tar. • Firmware files : permettant aux téléphones de démarrer et commençant par cmterm… P00… ou P79… ne copier que les firmware des téléphones utilisés. • MOH files : à diffuser lors des mises en attente, des transferts. Pour installer ces fichiers, on doit les extraire et les copier dans la mémoire flash du routeur par l’intermédiaire d’un serveur TFTP en invoquant les commandes suivantes : Pour rendre disponible les firmwares dans le serveur TFTP, on applique ces commandes : >Router # archive tar /xtract tftp://192.168.0.2/cme-basic-4.0.0.1.tar flash: >Router # archive tar /xtract tftp://192.168.0.2/cme-gui-4.0.0.1.tar flash: >Router # configure terminal >Router (config) # tftp-server flash:P00307020300.sbn
  • 35. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200734 >Router > enable // pour accéder au mode privilégié >Router # configure terminal //pour accéder au mode configuration. >Router (config) # ip http server //pour activer l’interface GUI avec //l’explorateur Web sur le routeur CME. >Router (config) # ip http path flash : //donne le chemin HTTP pour les fichiers HTML à la mémoire flash du routeur. >Router (config) # ip http authentification aaa //spécifie la méthode d’authentification //pour le serveur http > Router (config) # exit //pour retourner au mode privilégié L’interface graphique du CCME : Le CME fournit une interface Web GUI (Graphical User Interface) pour contrôler le système et les dispositifs téléphoniques en installant un fichier GUI. En particulier, la GUI facilite les additions et les changements courants liés aux utilisateurs, les services et les droits. Pour transférer les informations du routeur vers le PC d’un administrateur système ou d’un utilisateur, GUI utilise le protocole HTTP. La configuration du serveur HTTP passe par les étapes suivantes : L’administration système de GUI : Cette étape permet de définir un nom d’utilisateur et un mot de passe pour l’administrateur système. On peut accéder à l’interface graphique GUI par le browser web en entrant l’adresse IP du routeur : http://192.168.0.1/ccme.html comme le montre les figures ci-dessous : >Router> enable >Router # configure terminal >Router (config) # telephony-service //pour entrer en mode telephony-service >Router (telephony-service) # web admin system name username secret 0 passwd //définit // un nom d’utilisateur et un mot de passe pour l’utilisateur // système >Router (telephony-service) # dn-webedit // donne la possibilité d’ajouter les directory // numbers à travers l’interface graphique. >Router (telephony-service) # time-webedit //permet de régler l’heure sur les IP Phones à // travers l’interface graphique >Router (telephony-service) # end
  • 36. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200735 Figure 18 : Interface d’accès à la GUI Figure 19 : Interface GUI du CCME La figure 18 montre notre interface GUI après configuration des IP Phones.
  • 37. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200736 >Router> enable >Router # configure terminal >Router (config) # ip dhcp pool Voice //donne un nom pour le pool DHCP et permet // d’accéder au pool DHCP configuration >Router (config) # network 192.168.0.0 255.255.255.0 //spécifie l’adresse et le masque du // réseau >Router (config) # option 150 ip 192.168.0.1//spécifie l’adresse du serveur TFTP à partir de //laquelle les IP Phones téléchargent leurs fichiers // de configuration. >Router (config) # default-router 192.168.0.1 //spécifie l’interface du routeur que l’IP Phone //Utilise pour véhiculer e trafic >Router (config) # ip dhcp pool Data >Router (config) # network 192.168.10.0 255.255.255.0 >Router (config) # option 150 ip 192.168.10.1 >Router (config) # default-router 192.168.10.1 >Router (config) # end 3. Définition des paramètres du réseau Serveur DHCP La plate forme dispose d’un plan d’adressage avec un réseau 192.168.0.0/24 et deux VLANs Voix et Donnée (Voice et Data). L’adressage peut se faire de manière dynamique via un serveur DHCP, ou statique via les commandes IOS. Les étapes suivantes permettent de créer une plage d’adresses pour le serveur DHCP : Configuration des interfaces du routeur CME 2801 Le routeur 2801 dispose de deux interfaces FastEthernet pouvant être utilisées afin de se connecter au switch. Dans notre cas, nous avons utilisé une seule interface 0/0 pour transmettre le trafic de la voix et celui des données, l’accès à Internet se fera via la passerelle par défaut. Pour cela, nous avons créé des sous interfaces permettant de se connecter au switch à travers les VLAN. Ainsi, le routeur peut recevoir des paquets sur un VLAN et les transmettre à un autre VLAN. Nous avons donc besoin d’activer le protocole 802.1Q entre le switch et le routeur pour accomplir cette mission. Il faut pour chaque sous interface, attribuer une adresse IP appartenant au sous réseau du VLAN, une masque, une passerelle et spécifier l’encapsulation utilisée. Lors de la configuration nous avons défini la vitesse de transmission à « 100Mbit/s » et le mode de transfert en « full duplex ».
  • 38. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200737 Router> enable configure terminal interface FastEthernet0/0 // interface réseau encapsulation dot1q 1 native //pour créer une interface logique native ip address dhcp //pour affecter une adresse IP dynamique à cette interface speed 100 // vitesse de transmission full duplex // mode de transfert exit interface FastEthernet0/0.20 //pour créer une sous interface donnée encapsulation dot1q 20 //pour activer le mode trunks (type d’encapsulation dot1q) ip address 192.168.10.1 255.255.255.0 //pour affecter l’adresse ip 192.168.10.1 à cette interface exit interface FastEthernet0/0.100 //pour créer une sous interface voix. encapsulation dot1q 100 ip address 192.168.0.1 255.255.255.0 exit Figure 20 : Création des VLANs La figure 19 montre que le routeur et le switch sont connectés en mode TRUNK avec l’interface FastEthernet0/0 qui est divisée en sous interfaces pour chaque VLAN (20 pour la donnée et 100 pour la voix) créé dans le switch. Configuration des VLANs sur le Switch On va créer des VLANs dans le commutateur afin de séparer la voix et les données. Les étapes suivantes permettent la création des VLANs dans le switch : On crée les interfaces FastEthernet dans le switch comme le suivant : >Switch> enable >Switch # configure terminal >Switch (config) # VLAN 20 >Switch (config) # name DATA >Switch (config) # exit >Switch (config) # VLAN 100 >Switch (config) # name VOICE >Switch (config) # exit
  • 39. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200738 On doit attribuer des adresses IP aux VLANs crées : Switch> enable config terminal interface FastEthernet0/1 //pour accéder à l’interface FastEthernet0/1 du switch switchport access VLAN 100 //pour affecter le vlan 100 à l’interface FastEthernet0/1 switchport mode acess //pour activer le mode access interface FastEthernet0/2 switchport access VLAN 100 switchport mode acess interface FastEthernet0/3 // Ces commandes permettent la configuration switchport access VLAN 20 // de l’interface 0/3 connectée à l’IP communicator switchport trunk native VLAN 20 switchport mode access switchport voice VLAN 100 interface FastEthernet0/4 //c’est dans ce port que sera la liaison trunké switch-routeur switchport trunk encapsulation dot1q //pour choisir le mode d’encapsulation dot1q switchport mode trunk // pour activer le mode trunk full duplex speed 100 Switch> interface VLAN 20 ip address 192.168.10.1 255.255.255.0 interface VLAN 100 ip address 192.168.0.1 255.255.255.0 ip default-gateway 192.168.0.1 // adresse IP de la passerelle par défaut pour // accéder au réseau externe.
  • 40. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200739 Protocole NTP (Network Time Protocol) : NTP permet de faire la synchronisation du routeur CME avec l’horloge dans le réseau. 4. Configuration des paramètres téléphoniques Ayant utilisé des IP phones de gamme 7910, la configuration sera comme le suivant : >Router> enable >Router # config terminal >Router (config) # tftp-server flash: P00405000700.sbn // permet au routeur CME de donner // aux IP Phones l’accès à ses fichiers par le serveur TFTP. >Router (config) # telephony-service // pour accéder au mode telephony-service. >Router (telephony-service) # max-ephones 6 // donne le nombre maximum d’ IP Phones // supportés par le routeur CME. >Router (telephony-service) # max-dn 10 no-reg primary // le nombre maximum d’extensions. >Router (telephony-service) # load 7910 P00405000700 // identifie le firmware compatible avec //chaque IP Phone. >Router (telephony-service) # ip source-address 192.168.0.1 port 2000 // identifie l’adresse et // le numéro du port que le routeur CME utilise //pour l’enregistrement des IP Phones. >Router (telephony-service) # user-locale FR // spécifie la langue d’affichage sur les IP Phones. >Router (telephony-service) # date-format dd-mm-yy //spécifie le format d’affichage de la date // sur les IP phones. >Router (telephony-service) # time-format 24 // spécifie le format d’affichage de l’horloge sur // les IP phones. >Router (telephony-service) # create cnf-files // donne la configuration des fichiers XML // nécessaires pour les IP phones. >Router (telephony-service) # transfer system full-consult // spécifie la méthode de transfert // d’appel. >Router (telephony-service) # reset all //mise à zéro de tous les IP Phones. >Router (telephony-service) # end enable configure terminal clock timezone pst () // permet de régler l’heure locale ntp server 192.168.0.3 // donne une adresse IP pour le serveur NTP telephony-service // pour entrer en mode telephony-service create cnf-files // donne la configuration des fichiers XML // nécessaires pour les IP phones restart all // permet de redémarrer tous les téléphones // associés au routeur CME end
  • 41. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200740 5. Configuration des IP Phones dans le routeur CME Ayant utilisé 2 IP-PHONE 7910, nous avons procédé par les configurer en définissant leurs adresses mac et en leurs donnant des noms différents : 6. Configuration de l’IP Communicator dans le routeur CME Nous avons utilisé les mêmes commandes pour configurer le logiciel IP Communicator : >Router> enable >Router # configure terminal >Router (config) # ephone-dn 70 dual-line //pour accéder au mode ephone-dn configurations, //et créer un directory number pour chaque IP Phone. >Router (config) # number 2003 //donne un numéro de téléphone associé à chaque ephone. >Router (config) # name jalila >Router (config) # exit >Router (config) # ephone 3 // pour accéder au mode phone configuration. >Router (config) # mac-address 0003.E369.9332 >Router (config) # type 7910 //spécifie le type de chaque IP Phone. >Router (config) # button 1:70 //associe un numéro de bouton à chaque extension (ephone-dn). >Router (config) # end >Router> enable >Router # configure terminal >Router (config) # ephone-dn 20 dual-line >Router (config) # number 2004 >Router (config) # name jalila >Router (config) # exit >Router (config) # ephone 2 >Router (config) # mac-address 0003.0D53.D313 >Router (config) # type CIPC >Router (config) # button 1:20 >Router (config) # exit >Router> enable >Router # configure terminal >Router (config) # ephone-dn 70 dual-line >Router (config) # number 2003 >Router (config) # name hajar >Router (config) # exit >Router (config) # ephone 2 >Router (config) # mac-address 0003.E369.9332 >Router (config) # type 7910 >Router (config) # button 1:30 >Router (config) # end
  • 42. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200741 La figure 20 représente l’interface de l’ IP Communicator Cisco que nous avons utilisé : Figure 21 : IP Comminicator 7. Configuration du téléphone analogique : Le but de cette configuration est de lier le routeur CME à un site distant dans lequel nous avons connectés un téléphone analogique afin de pouvoir communiquer avec les IP Phones connectés au CME. Ce site distant est représenté par le routeur 1751-V qui utilise une carte FXO pour faire la liaison avec le téléphone analogique. Configuration du routeur Cisco 1751-V : On crée un pool sur le routeur :
  • 43. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200742 On donne une adresse IP pour l’interface Serial0/0 : Puis le routage à distance avec le routeur CME : Puis le routage à distance avec le routeur CME : On définit le numéro de téléphone associé à l’interface port 2/1 : Puis on fait le mappage du numéro de téléphone destination et l’adresse IP associée du routeur distant (CME) : Configuration du routeur Cisco 2801 (CME) : On procède à l’adressage IP et le routage á distance avec routeur 1751 : ip dhcp pool DISTANT network 172.18.0.0 255.255.0.0 option 150 ip 192.168.0.1 default router 10.0.0.2 interface Serial 0/0 // l’interface serial du routeur CME nous avons //utilisé une liaison serial entre le routeur CME et le routeur 1750 ip address 10.0.0.2 255.255.255.252 //affectation d’une adresse IP et d’un masque // sous réseau dial-peer voice 1 pots destination-pattern 3000 port 2/1 dial-peer voice 2 voip destination-pattern 2... session target ipv4:10.0.0.1 //cette commande est ajouté car le téléphone analogique et //les ip phones ne sont pas dans le même réseau interface Serial0/3/0 ip address 10.0.0.1 255.0.0.0 ip route 172.18.0.0 255.255.0.0 10.0.0.2 ip route 192.168.0.0 255.255.255.0 10.0.0.1 // routage statique
  • 44. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200743 Puis on fait le mappage du numéro de téléphone destination et l’adresse IP associée du routeur distant 1751 : IV. Configuration de Cisco Call Manager (CCM) : Dans notre stage les deux serveurs Call Manager (Publisher et Subscriber) sont en cluster, mais nous avons utilisé juste le Publisher. Le Call Manager est installé sur une plate forme Windows serveur 2000, dans un serveur IBM. 1. Réalisation de la maquette : Maquette : Figure 22 : Maquette de test du CCM Pré requis : Microsoft Windows 2000 (SP4) ou supérieur (la machine ne de doit pas être contrôleur de domaine). Au moins 1 Go de mémoire vive est nécessaire. dial-peer voice 3 voip destination-pattern 3... session target ipv4:10.0.0.2
  • 45. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200744 3 à 4 Go d’espace disque (minimum). La machine virtuelle Java Microsoft (msjavx86.exe). L’installation du Call Manager étant déjà réalisée nous avons procédé directement à l’étape de la configuration .Voir les étapes de l’installation dans l’annexe. 2. Configuration de CCM : Paramétrage général du serveur A l'issue de l'installation de Call Manager les services suivant ont été installés : Par défaut tous ces services sont arrêtés et ne peuvent être gérés que depuis l’interface d’administration web Cisco Service Configuration. Viens s’ajouter à cela les services SQL. Les raccourcis suivants permettent de se loguer sur les différentes interfaces d’administration : Call Manager Administration permet l’administration global du serveur. Cisco Service Configuration permet comme nous l’avons vu plus haut le démarrage et l’arrêt des différents services.
  • 46. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200745 Après avoir lancer la console d’administration Call Manager Administration, on va à server dans le menu system : Figure 23 : Console call Manager Administration Puis on entre le nom du serveur et son adresse IP : Figure 24 : Configuration du serveur Mise en place des services offerts : On doit tout d’abord s’assurer que les services sont bien activés sur le Call Manager. Ceci se vérifie de la façon suivante :
  • 47. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200746 Depuis la page administration du Call Manager, on va à Application>Cisco Call Manager Service Ability>Tools>Service Activation>20.20.20.3 Figure 25 : Activation des services du Call Manager Cisco Call Manager Service : permet au serveur de participer à l’enregistrement des téléphones, au traitement des appels. C’est le service principal de Call Manager. Cisco TFTP : active un serveur TFTP sur le serveur. Le serveur TFTP a pour fonction de fournir aux téléphones leur configuration ainsi que des flux multimédia comme la musique d’attente (MOH) ou la sonnerie des téléphones. Cisco Messaging Interface : permet d’interfacer Call Manager à une messagerie externe utilisant SMDI (Simplified Message Desk Interface). Cisco IP Voice Media Streaming Application : permet au serveur d’agir en tant que pont de conférence, serveur de musique d’attente, Media Termination Point (MTP) and annonciator. Cisco CTI Manager : permet au serveur de supporter une intégration CTI (Computer Telephony Integration) et fournit le support de client TAPI (Telephony Application Programming Interface) ou JTAPI (Java Telephony Application Programming Interface). Cisco Telephony Call Dispatcher : permet de distribuer un appel à plusieurs téléphones en fonction de différents algorithmes. Cisco WebAttendant ou Auto Attendant nécessite ce service (TCD).
  • 48. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200747 Cisco MOH Audio Translator : permet de convertir les musiques d’attente du format MP3 ou WAV en format supporté par CCM. Cisco Real-Time Information Server (RIS) Data Collector : permet à CCM d’écrire des traces et alarmes dans une base de données. Il permet aussi d’envoyer des traps vers un serveur SNMP. Cisco Database Layer Monitor : surveille certains aspects de la base de donnée SQL telle que la Call Detail Record (CDR). Cisco CDR Insert : permet à Call Manager d’écrire les tickets CDR dans sa base locale et des les répliquer dans la base du Publisher à intervalle régulier. Cisco CTL Provider : fonctionne avec le client CTL (Certificate Trust List) pour passer le cluster du mode non sécurisé à celui de sécuriser. Cisco Extended Fonctions : apporte des fonctionnalités supplémentaires comme QRT (Quality Report Tool) et le rappel. Cisco Service Ability Reporter : génère les rapports journaliers suivants : statistiques des équipements, statistiques des serveurs, statistiques des services, nombre d’appels et alertes. Cisco WebDialer : permet à partir d’une page web d’utiliser la fonction click to dial. Cisco IP Manager assistant : permet de supporter la fonctionnalité IPMA (Patron Secrétaire). Cisco Call Manager Extension Mobility : permet de supporter la fonctionnalité Extension Mobility permettant la mobilité des abonnés. Configuration du Call Manager Group : Un Call Manager Group définit un groupe de Call Manager. Il peut contenir jusqu’à 3 CCM. Le premier serveur de la liste est le CCM primaire des téléphones utilisant ce Call Manager Group. Le deuxième est le serveur secondaire et le troisième est le serveur tertiaire. Le premier serveur est celui auprès duquel les téléphones s’enregistreront. Pour le configurer on va à System>Cisco Call Manager Group, puis on entre le nom et on sélectionne un serveur.
  • 49. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200748 Figure 26 : Configuration du Call Manager Group Figure 27 : Liste des groupes du Cisco Call Manager Configuration d’un Date/Time Group : Un Date/Time Group définit les paramètres horaires utilisés par les téléphones. Il permet de configurer le format de l’heure, le séparateur, le format de la date ainsi que le fuseau horaire.
  • 50. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200749 Figure 28 : Configuration d’un Date Time Group Figure 29 : Configuration des Date /Time Groups
  • 51. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200750 Configuration d’une Région Lors de la création d’une région, on doit définir le codec utilisé par les IP Phones à l’intérieur de la région et celui utilisé avec les autres régions. Le codec G711 consomme 64 Kbps sans entête (à utiliser sur un LAN). Le codec G729 consomme lui 8 Kbps sans entête (à utiliser via un lien WAN). Figure 30 : Configuration d’une région Figure 31 : Liste des régions
  • 52. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200751 Configuration du Device Pool : Un Device Pool est un contexte englobant un ensemble des règles et des services. Il permet de configurer des paramètres communs à des équipements sans avoir à les assigner à chacun individuellement. Les champs nécessaires à la création d’un Device Pool sont : - Device Pool name - Cisco Call Manager Group - Date/Time Group - Région Figure 32 : Configuration d’un Device Pool Figure 33 : Liste des Device Pools
  • 53. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200752 Configuration de la Location : Lorsque la communication est établie entre deux sites distants, on choisit le codec G729 qui alloue une bande passante de 24kbps par appel. Pour ça on va à System>Location Figure 34 : Configuration de la location Pour les Téléphones IP on peut choisir le type de Location qu’on veut comme l montre la figure suivante : Figure 35: Configuration de la location pour un IP Phone
  • 54. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200753 Configuration d’un Calling Search Space (CSS): Un Calling Search Space (CSS) est un ensemble des droits et privilèges à affecter aux partitions. Un équipement ne peut appeler que les terminaux se trouvant dans les partitions définies par son CSS. Ce dernier est défini par une liste de Partitions ordonnées. Une partition est un groupe d’extensions ayant des caractéristiques identiques. >>> Création de la partition : Dans le menu Route Plan on clique sur Partition et puis sur Add a New Partition et après sur Insert. Figure 36 : Configuration d’une partition Figure 37 : Liste des partitions
  • 55. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200754 >>> Création d’un CSS : Dans le menu Route Plan on clique sur Calling Search Space Figure 38 : Configuration d’un Calling Search Space (CSS) On peut configurer le CSS pour les différents téléphones ip enregistré sur CCM. Figure 39 : Configuration d’un CSS pour un IP phone
  • 56. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200755 Configuration d’un Automated Alternate Routing AAR: En cas de manque de la Bande passante, l’AAR (Automated Alternate Routing) bascule la communication vers le réseau RTC. C’est un type de routage automatique. Pour configurer un AAR, on applique ces étapes : On va à Route Plan>AAR Group>Add a new AAR Group, puis on clique sur Insert. Figure 40: Configuration d’un AAR Pour paramétrer l’AAR on va à Service> Service Parameters> Call Manager, puis on choisit True de la liste. Figure 41 : parametrage d’un AAR On peut configurer l’AAR pour les téléphones ip, comme le montre la figure suivante :
  • 57. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200756 Figure 42 : Configuration d’un AAR pour un téléphone IP Configuration de la Gateway H323 dans le CCM : Le rôle d’une gateway est de convertir un signal d’un format vers un autre. Une gateway voix est un routeur qui convertit les paquets voix en signaux numériques ou analogiques. Pour configurer la gateway on procède aux étapes suivantes : A partir de la page d’administration CCM, dans le menu Device, choisir Gateway Cliquer sur le lien « Add a new Gateway » et choisir « H.323 Gateway » puis cliquer sur Next. Dans le champ Device Name, saisir l’adresse IP de la gateway. Attribuer un Device Pool à la gateway. Cliquer sur Insert.
  • 58. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200757 Figure 43 : Configuration de la Gateway On ajoute une gateway de la façon suivante : Figure 44 : Exemple d’ajout d’une gateway L’interface suivante (voir figure 39) montre la liste des gateways utilisées :
  • 59. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200758 Figure 45 : Liste des gateways Configuration des Routes Pattern : Une Route Pattern correspond à un n° externe composé. C’est une séquence de digits et autres caractères alphanumériques. Avec la possibilité de créer des routes globales, le nombre de routes externes peut être fortement diminué. Par exemple la route 1XXX correspond à tous les n° compris entre 1000 et 1999. Figure 46 : Routage d’appel externe Quand un numéro composé ne correspond pas à un équipement enregistré sur le cluster, il est considéré comme un appel externe (ou off cluster). Dans ce cas, CCM cherche la route externe correspondante. CCM utilise le concept de Route Pattern ou Translation Pattern pour router l’appel vers la bonne destination. Pour configurer ceci dans Call Manager ; on va à Route Plan> Route Patterns/Hunt Pilots> Add a new Route Patterns/Hunt Pilots.
  • 60. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200759 Figure 47 : Configuration d’une route pattern Figure 48: Liste des routes pattern >>>Configuration du Switch catalyste : >Switch > enable >Switch # configure terminal >Switch (config) # vlan 100 >Switch (config) # name Voice >Switch (config) # exit >Switch (config) # vlan 200 >Switch (config) # name Data >Switch (config) # end
  • 61. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200760 >>> Configuration du Routeur 1751-V : >Switch > enable >Switch # configure terminal >Switch (config) # interface vlan 100 >Switch (config-if) # ip address 20.20.20.5 255.0.0.0 >Switch (config-if) # exit >Switch (config) # interface vlan 200 >Switch (config-if) # ip address 20.20.0.3 255.0.0.0 >Switch (config-if) # exit >Router> enable >Router # configure terminal >Router (config) # interface FastEthernet00.100 >Router (config-if) # encapsulation dot1q 100 >Router (config-if) # ip address 20.20.20.4 255.0.0.0 >Router (config-if) # exit >Router (config) # interface FastEthernet00.200 >Router (config-if) # encapsulation dot1q 200 >Router (config-if) # ip address 20.20.0.2 255.0.0.0 >Router (config-if) # exit >Router > enable >Router # configure terminal >Router (config) # telephony-service >Router (telephony-service) # dial-peer voice 3 pots >Router (telephony-service) # destination-pattern 3000 > (telephony-service) # port 2/1 >Router (telephony-service) # exit >Router (telephony-service) # dial-peer voice 1 voip >Router (telephony-service) # destination-pattern 2… >Router (telephony-service) # session target ipv4: 20.20.20.3 >Router (telephony-service) # exit
  • 62. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200761 Conclusion Nous vivons une formidable révolution culturelle à travers la téléphonie sur IP. Grâce à la convergence des réseaux voix, données, images, on communique différemment avec des technologies de plus en plus efficaces, multiples et abordables. Les avantages sont nombreux avec des retours sur investissement immédiats. Mais la mise en place de la ToIP en entreprise ne s’improvise pas. Ceci nécessite une réelle expertise dans plusieurs domaines ; La téléphonie classique, les réseaux IP, la sécurité, la mobilité et aussi une bonne connaissance du monde des opérateurs pour que l’entreprise puisse choisir une solution pertinente et cohérente. Ainsi CBI n’épargne aucun effort pour former une équipe téléphonie hautement qualifiée, avec laquelle nous avons eu la chance de passer notre séjour de 8 semaines. Ce séjour nous a permis de mieux connaître la technologie, de s’adapter à la solution Cisco, et de réaliser des parties d’installation et de configuration des différents composants de la solution en l’occurrence CCM et CME, afin de proposer dans le futur proche une solution adéquate au besoin de l’entreprise. D’un point de vue personnel, ce stage s’est avéré très passionnant. Il nous a permis de compléter nos acquis dans le monde des réseaux et de nous ouvrir aux technologies. La liberté d’action accordée par nos tuteurs a facilité notre intégration au sein de l’équipe Support Technique et Logistique et nous a conféré une autonomie. L'envergure du projet nous a amené à dialoguer avec plusieurs ingénieurs, techniciens et stagiaire de la CBI. Cet aspect nous a beaucoup apporté sur le plan humain. Enfin, nous avons acquis une méthode de travail et une capacité à faire face en cas de problèmes.
  • 63. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200762 Table des figures Figure 1 : Synoptique de traitement de la voix analogique en signaux numériques……….12 Figure 2 : Différents codecs avec les débits et le score MOS associés…………………….13 Figure 3 : Exemple de PABX-IP de certains constructeurs………………………………...19 Figure 4 : Exemple de passerelles de certains constructeurs……………………………….19 Figure 5 : Exemple de commutateurs de certains constructeurs…………………………….19 Figure 6 : Exemple de téléphones IP de certains constructeurs…………………………….20 Figure 7 : L’architecture AVVID…………………………………………………………...23 Figure 8 : Exemple d’architecture exploitant le CCME……………………………………..24 Figure 9 : Plates-formes supportées par le CCME…………………………………………..25 Figure 10 : Versions des CME………………………………………………………………..26 Figure 11 : Les plates formes supportant Cisco Call Manager……………………………….27 Figure 12 : Gamme des IP-Phones Cisco……………………………………………………..28 Figure 13 : Un cluster CCM………………………………………………………………………….28 Figure 14 : Site centralisé……………………………………………………………………..29 Figure 15 : multi site centralisé……………………………………………………………….30 Figure 16 : Multi site avec traitement d’appels distribué……………………………………..31 Figure 17 : Maquette de test du CCME………………………………………………………32 Figure 18 : Interface d’accès à la GUI………………………………………………………..35 Figure 19 : Interface GUI du CCME ………………………………………………………...35 Figure 20 : Création des VLANs…………………………………………………………….37 Figure 21 : IP Comminicator…………………………………………………………………41 Figure 22 : Maquette de test du CCM………………………………………………………..43 Figure 23 : Console call Manager Administration……………………………………………45 Figure 24 : Configuration du serveur…………………………………………………………45 Figure 25 : Activation des services du Call Manager………………………………………...46 Figure 26 : Configuration du Call Manager Group…………………………………………...48 Figure 27 : Liste des groupes du Cisco Call Manager………………………………………..48 Figure 28: Configuration d’un Date Time Group…………………………………………….49 Figure 29 : Configuration des Date /Time Groups…………………………………………...49 Figure 30 : Configuration d’une région………………………………………………………50 Figure 31 : Liste des régions…………………………………………………………………50 Figure 32 : Configuration d’un Device Pool…………………………………………………51 Figure 33 : Liste des Device Pools…………………………………………………………..51 Figure 34 : Configuration de la location……………………………………………………...52 Figure 35: Configuration de la location pour un IP Phone…………………………………...52 Figure 36 : Configuration d’une partition…………………………………………………….53 Figure 37 : Liste des partitions………………………………………………………………..53 Figure 38: Configuration d’un Calling Search Space (CSS)…………………………………54 Figure 39 : Configuration d’un CSS pour un IP phone……………………………………….54 Figure 40: Configuration d’un AAR………………………………………………………….55 Figure 41 : paramétrage d’un AAR…………………………………………………………...55 Figure 42 : Configuration d’un AAR pour un téléphone IP………………………………….56 Figure 43 : Configuration de la Gateway……………………….. …………………………..57 Figure 44 : Exemple d’ajout d’une gateway………………………………………………….57 Figure 45 : Liste des gateways……………………………………………………………….58 Figure 46 : Routage d’appel externe…………………………………………………………58 Figure 47 : Configuration d’une route pattern………………………………………………..59 Figure 48: Liste des routes pattern……………………………………………………………59
  • 64. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200763 ANNEXE Les téléphones IP Cisco
  • 65. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200764 Installation de Cisco Call Manager v4.0 : L’installation de Call Manager se fait en 3 étapes : - Hardware Detection: utiliser le CD Cisco IP Telephony Server Operating System Hardware Detection. Cette étape permet de au système d’identifier la plateforme utilisée. Si la plateforme n’est pas un MCS supporté, il n’est pas possible d’aller plus loin. - Installation de l’OS: utiliser le CD Cisco IP Telephony Server Operating System Installation and Recovery. Cette étape installe le système d’exploitation Windows 2000 Server. - Installation de Call Manager : utiliser le CD Cisco Call Manager 4.0. Cette étape installe l’application Call Manager ainsi que Microsoft SQL 2000. Insérer le premier CD d’installation (en ayant pris soin de couper le service antivirus au préalable). Entrer les informations concernant l'entreprise puis la clé d'installation : Choisir une installation complète du produit puis sélectionner une installation de type "Publisher" pour le premier serveur.
  • 66. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200765 Entrer par la suite les différents mots de passe pour l'administrateur Call Manager, l'administrateur MSSQL et l'annuaire Cisco Directory. L'installation dure ensuite entre 30 minutes et 1 heure.
  • 67. Rapport de stage : Téléphonie sur IP pour l’entreprise avec la solution Cisco Jalila Karrout, Hakim Akachar 31.08.200766 Références : Bibliographie : • Rapport Généralisation de la téléphonie sur IP au sein de la CBI siége et agences, M .Youness Fikhar. • Guy Pujolle, ‘’Les Réseaux’’, 3ème édition Webographie : • Cisco System, www.cisco.com • Frameip, www.frameip.com • www.voip-info.org • http://www.supinfo-projects.com • http://www.nseonline.fr • http://www.h323forum.org/papers/