16 05-12 3è

283 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
283
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
29
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

16 05-12 3è

  1. 1. Ex. 3, p. 169, livre de grammaireA) ELLE PRÉTEND QU’ELLE VOUS A /M’A / NOUS A DÉJÀ RÉPONDUB) ILS AFFIRMENT QU’ILS LEUR ONTFAIT UNE REMISE DE 10%C) IL RECONNAÎT QU’ON LE LUI AVAITEXPLIQUÉ EN RÉUNION.D) ELLE CERTIFIE QUE LE CLIENT NELES A / NOUS A TOUJOURS PAS PAYÉE) IL ASSURE QUE LA COMMANDE NELUI EST PAS ENCORE PARVENUE.F) IL CONSTATE QU’ON NE L’A PASINFORMÉ DU CHANGEMENT…
  2. 2. G) ELLES CONFIRMENT QU’ON NELEUR A / NOUS A PAS DONNÉ DECONSIGNES CLAIRESH) ILS SOUTIENNENT QU’ILS NOUSL’ONT VENDUE AVEC UNE GARANTIED’UN AN.Ex. 5, p. 169, livre de grammaireA) ELLE A DIT QU’IL FALLAIT REFUSERCES DISCRIMINATIONS QUI, DANS LEMONDE DU TRAVAIL, FRAPPENT LESFEMMES.
  3. 3. B) ELLE A DIT QU’ELLE CROYAIT, ELLE,POSSIBLE…C) ELLE A DIT QUE LE CO-DÉVELOPPEMENT DEVAIT RESPECTERLE POTENTIEL …D) ELLE A DIT QU’EN AFRIQUE ELLESASSURAIENT 98% DU TRAVAIL DE LATERRE MAIS BÉNÉFICIAIENT …E) ELLE A DIT QUEL’ALLONGEMENT DELA DURÉE DES COTISATIONSPÉNALISAIT TRÈS FORTEMENT…F) ELLE A DIT QU’EN POITOU-CHARENTES ELLE SE BATTAIT POURQUE LES FILLES NE RESTENT PAS …
  4. 4. G) ELLE A DIT QU’ON FINANÇAIT DESFORMATIONS QUALIFIANTES ET DESRECONVERSIONS POUR DES FEMMESQUI CHOISISSAIENT / CHOISISSENTUN MÉTIER D’HOMMEH) ELLE A DIT QUE 50% DESDEMANDES DE PRÊTS BANCAIREESPOUR CRÉER UNE ACTIVITÉ ÉTAIENTPRÉSENTÉES PAR DES FEMMES MAISSEULEMENT 28% ABOUTISSAIENT
  5. 5. Ex. 9, p. 173, livre de grammaireA) IL M’A DEMANDÉ OÙ J’AVAIS DORMIB) IL M’A DEMANDÉ SI J’AVAIS ENTENDUQUELQUE CHOSEC) IL M’A DEMANDÉ CE QUE J’AVAIS FAIT …D) IL M’A DEMANDÉ COMMENT J’ÉTAIS RENTRÉE…E) IL M’A DEMANDÉ POURQUOI JE N’AVAIS PASTÉLÉPHONÉF) IL M’A DEMANDÉ SI D’AUTRES PERSONNESQUAND LES CRIS ONT ÉCLATÉG) IL M’A DEMANDÉ QUI AVAIT OUVERT LAPORTE DE …H) IL M’A DEMANDÉ QUAND J’AVAISRENCONTRÉ MONSIEUR …
  6. 6. Ex. 6, p. 172, livre de grammaireELLE M’A DEMANDÉ SI J’ÉTAIS BIEN SAGE, CEQUE J’AIMERAIS FAIRE QUAND JE SERAIS PLUSGRAND, ET SI JE VOULAIS GOÛTER QU’ELLEAVAIT DANS SON SAC. JE LUI AI RÉPONDU QUEJE NE TRAVAILLAIS PAS MAL, QUE J’ÉTAIS ASSEZSAGE, QUE JE VOULAIS DEVENIR AVIATEUR ETQUE SI ELLE AVAIT DES BONBONS, MOI, J’ENVOULAIS BIEN

×