Evolution de la langue française

  • 325 views
Uploaded on

COURS MASTER

COURS MASTER

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
325
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
5
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Evolution externe de la langue française Master 2/ 2013-2014
  • 2. Introduction • Pour expliquer l'évolution d'une langue, on distingue deux sortes de facteurs : • des facteurs internes : des mécanismes de changements proprement linguistiques, dus aux modifications et au réaménagement des systèmes, • des facteurs externes : les événements historiques, les modifications de la société, des techniques, etc.,
  • 3. Histoire • Langue romane • langue royale, devenu une langue juridique et administrative, ensuite langue de toute la France et du monde francophone • longue réforme du français promue par des académiciens et des groupes d’intellectuels (la pléiade) • XVI-XVII: français classique • XVIII: français moderne
  • 4. Influences • Des mots d'origine germanique ont pénétré le français par le biais de l'anglais, du néerlandais et de l'allemand • Ex. boulevard (XIVe s) du moy. néerl. « bolwerc »; « nord »/« sud » (XIIe s) du vieil anglais), • Les parlers germaniques ont eu des influences phonétiques • Apparition des voyelles [e, eu, è, u, Ɔ], la semivoyelle [w], de [h] expiré • L’accent au milieu du mot entraine la chute de la voyelle finale
  • 5. Emprunts • Mots en rapport avec divers domaines • butin, effrayer, éperon, épieu, galoper, garder, gars/garçon : guerre • émoi, épanouir, haïr, honte, orgueil : sentiments • broyer, cruche, flan, gâteau, gaufre, soupe : nourriture • blanc, bleu, blond, brun, fauve, gris, sale : les couleurs
  • 6. • L'ancien français emprunte aussi plus de 270 mots à l’arabe
  • 7. dérivation • • • • • Suffixes: -ard : chauffard, trouillard, criard -ange : mélange Préfixes: mé(s) : méfiance, médisance
  • 8. Syntaxe • • • • • Influence de la syntaxe germanique Contrairement aux autres langues romanes: Présence du pronom sujet devant le verbe Inversion du sujet dans la phrase interrogative Adjectif antéposé au nom
  • 9. La graphie • Introduction de la minuscule • La combinaisons de lettres pour transcrire un seul son « ch », « ph » • Toutes les lettres étaient attachées jusqu’à la renaissance avec l’invention de l’imprimerie.
  • 10. • Au moyen âge: deux événements influencent la langue • Les croisades: emprunts à l’arabe de termes techniques, médecine, chimie, mathématiques • La traduction latine • Le XVI-XVII S. : forte influence italienne (carnaval) espagnole (cacao, conquête du Mexique) portugaise (ouragan, tornade des Antilles) • XVIII S. : ouverture vers le monde anglo-saxon
  • 11. Internalisation • Au XVIII S, le français était la langue de l'Europe. • C’était la langue de la diplomatie, de de l’art , des sciences et des techniques. • Grand concurrent : l’anglais • La mondialisation s’intensifie depuis 1970 : promotion de l’anglais
  • 12. Sauvegarde du français • l'Académie française : le rapport sur les rectifications de l’orthographe 1990(il faut attendre 2008 pour que cela soit pris en compte par l’enseignement) • Le 7 janvier 1972 : le décret no 72-9 relatif à l’enrichissement de la langue française : commissions ministérielles de terminologie pour l’enrichissement du vocabulaire français • Le 4 août 1994 : la loi Toubon : imposer l'utilisation du français dans nombre de domaines particulièrement dans les services publics, (affichage, travail, enseignement etc.)
  • 13. Dynamique sociale • Qu'est-ce que le Français standard ? « Il s'agit d'une vue de l'esprit. On se comporte comme s'il existait une variété de langue neutre homogène et stable, en quelque sorte un "bon usage" du français. En fait le degré 0 n'existe pas. » • L’évolution du français est indissociable de la dynamique de la société.
  • 14. Français des livres, français des rues • « Le français ordinaire qu’on apprend à l’école • Le français des rues qu’on n’apprend pas qui vient tout seul, pousse sur les trottoirs, dans les cités, les cours d’école, sur les écrans de télévision et dans les casque de baladeurs et qui s’impose à tous » Pascale CERTA le français d’aujourd’hui
  • 15. • « on a péta un seucai et on a fait un doura jusqu’à Ripa » • « On a volé une voiture et on a fait un tour jusqu’à Paris »
  • 16. • La langue de la rue est métissée comme les cités. • Le langage des jeunes est mixte, communs à tous, étrangers résidant en France, Français d’origine étrangère et Céfran (français de souche).
  • 17. • La langue des cités devient tchatche. • La langue des jeunes est un code qui assure l’identification et l’appartenance à un groupe. • Elle est basée sur le cryptage: détourner, modifier, inventer des mots pour se différencier des adultes
  • 18. Les tics de langage fixent l’air du temps • Expressions mises à la mode par le cinéma, la chanson, la publicité, … • Expressions reprises, répétées jusqu’à l’usure • « ça craint », « t’as qu’à croire », « j’te raconte pas », « c’est la galère », « j’te dis pas »
  • 19. Les NTIC Un véritable phénomène social • • • • • • La naissance d’un alphabet spécifique SMS Texto Signes graphiques, abréviations, K7, à+ émoticons  , , :-D (rire), :-@ (hurlement) Ponctuation : … (sous-entendu) !!!!! (excitation)