Propositions économiques et sociales pour la Tunisie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Propositions économiques et sociales pour la Tunisie

on

  • 237 views

Association des jeunes économistes tunisiens (AJET)

Association des jeunes économistes tunisiens (AJET)

Statistics

Views

Total Views
237
Views on SlideShare
237
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Propositions économiques et sociales pour la Tunisie Propositions économiques et sociales pour la Tunisie Document Transcript

    • Quelques propositions économiques et sociales pour la TunisieAvant de présenter nos propositions un état des lieux simpose :– Léconomie tunisienne demeure fragile avec des taux dinvestissements faibles et unecroissance négative.– Le pays connaît un chômage chronique, en hausse permanente– Les déséquilibres régionaux sont inquiétants– Les inégalités ne cessent de se creuser, donnant lieu à une réelle « fracture sociale »Ce que nous proposons, cest un plan daction pour la Tunisie afin de relancer léconomie et de faireface à la crise latente à laquelle nous sommes exposés. Ce ne sont pas de fausses promesses, maisdes mesures concrètes et réalistes. Nous voulons instaurer la confiance et lenthousiasme Nous voulons créer des emplois et améliorer le pouvoir dachat Nous voulons mettre notre pays sur une trajectoire de croissance qui profite à tous lestunisiens et non à un petit cercle de privilégiés.Afin de réaliser ces objectifs, nous défendons une économie citoyenne au service de tous lestunisiens et ce nest quainsi que nous pouvons redresser notre pays. Association des jeunes économistes tunisiens (AJET)
    • Combattre la corruption et promouvoir les principes de bonnegouvernance :« Nous devons lutter efficacement contre la corruption et le clientélisme pour construire un Etathonnête et impartial. » Créer un organisme indépendant dont la mission est de prévenir, de réprimer et de combattrela corruption. Cette structure sera également chargée de la diffusion des codes de bonnes pratiquesqui tiennent compte des normes internationales ainsi que de la formation et de lencadrementpériodiques des fonctionnaires. Instaurer des mesures qui obligent les hauts fonctionnaires de lEtat à déclarer leurpatrimoine personnel ainsi que leurs dettes et à fournir des copies de leurs déclarations de revenusainsi que celles de leurs conjoints, enfants et personnes à charge. Adopter, au sein de la fonction publique, des méthodes de gestion des ressources humainesqui assurent des changements daffectations réguliers et opportuns pour éviter que linsularité desfonctionnaires ne favorise les abus. Promouvoir la transparence et simplifier les procédures en matière de marchés publics. Pour lutter contre la discrimination et le népotisme, nous proposons de recourir aux CVanonymes pour les recrutements au sein du secteur public. Soutenir les ONG ainsi que les associations qui œuvrent en faveur de lintégrité et de latransparence. Encourager le débat public sur les problèmes de la corruption via de vastes campagnes desensibilisation à différents niveaux. Mettre en place des dispositions qui garantissent aux citoyens laccès aux informationsinhérentes aux dépenses électorales et au financement des partis politiques. Association des jeunes économistes tunisiens (AJET)
    • Lemploi, une priorité absolue« Pour créer un choc de confiance et favoriser lintégration des jeunes sur le marché du travail,100 000 postes demplois doivent être crées dici fin 2012. » Créer des emplois pérennes par une action volontariste de lEtat essentiellement dans les secteurs deléducation et de la santé, ce qui permettrait également de réduire les inégalités régionales en la matière. Mettre en place des programmes daccompagnement et dintégration pour la formation,lencadrement et le recyclage des chômeurs de longue durée. Encourager et promouvoir les projets au sein des secteurs intensifs en main dœuvre. Créer le « contrat des droits et des devoirs » qui permet aux chercheurs demplois depercevoir 200DT par mois, pendant un an, en effectuant des travaux dintérêt général et desformations qualifiantes. Instaurer le droit au premier emploi pour les jeunes diplômés sous le forme demploissubventionnés par lEtat ou de tutorat rémunéré. Mettre en place une vraie politique de soutien à la création de projets par les jeunesdiplômés à travers les crédits à taux zéro ainsi que des politiques daccompagnement,dencadrement et de formation. Améliorer le cadre de linvestissement et œuvrer à assainir le climat des affaires au moyende mesures appropriées, dont notamment la restructuration du secteur bancaire. Favoriser et soutenir la création demplois dans le secteur non marchand (ONG,associations…). Créer de nouvelles structures juridiques et économiques pour institutionnaliser le secteurinformel et favoriser sa migration vers la légalité ; à travers le développement du micro-crédit ainsique la mise en place de régimes dimposition adaptés. Association des jeunes économistes tunisiens (AJET)
    • La justice sociale et la dignité, au cœur de notre projet sociétal« Nous voulons réconcilier léconomique et le social. Nous privilégions une économie au servicedes citoyens et non linverse. » Pour loger les plus démunis, nous proposons de construire 10 000 logements sociaux dici lafin de lannée 2012. Face à la hausse des loyers, nous proposons de mettre en place des « allocations logement»en vue de réduire le coût du logement des ménages modestes jusquà 25%. Lutter contre la vie chère en mettant en place des politiques de contrôle des prix efficaceset en élargissant la liste des produits subventionnés. Pour une distribution plus juste des richesses nous proposons de réformer les tranches delIRPP en augmentant les quotas dexonération pour les revenus les plus faibles. Développer les services de santé en milieu rural à travers les incitations à linstallation pourle personnel médical et la mise en place de budgets régionaux pour améliorer la qualité des soins. Instaurer et renforcer la responsabilité sociale des entreprises (RSE) à travers la mise enplace dune charte nationale qui vise à assurer un meilleur compromis entre efficacité économique,obligations sociales et respect de lenvironnement. Promouvoir et développer le commerce équitable pour permettre aux petits producteursagricoles ainsi quaux artisans de se regrouper afin daugmenter leur volume de production etdaccéder à lexportation tout en réduisant le nombre dintermédiaires. LEtat doit par ailleurssengager à verser des primes aux groupements de producteurs permettant la réalisation de projets àcaractère collectif (achat déquipements, banques de semences, systèmes anti-érosion...). Développer la micro-finance pour lutter contre lindigence, en vue de fournir du travailau plus nécessiteux et non pas de lassistance. Nous proposons également de mettre en place desstructures dappui régionales pour accompagner les bénéficiaires de micro-crédits (conseil,formation, informations...). Association des jeunes économistes tunisiens (AJET)