Thermographie d'Ivry sur Seine (mode d'emploi)

2,259 views
2,187 views

Published on

Mode d'emploi de la Thermographie aérienne infrarouge
de la Ville d’Ivry.

Published in: News & Politics
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,259
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1,094
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Thermographie d'Ivry sur Seine (mode d'emploi)

  1. 1. mercredi 5 mai 2010
  2. 2. InterAtlas 2010 Formation 1 - Prise de vues 2 - Process 3 - Résultat 4 - Interprétationmercredi 5 mai 2010
  3. 3. InterAtlas 2010 1 - Prise de vues Il n’a pas plu 48h avant le vol. acquisition La température n’a pas dépassé 5° C. La prise de vues s’est déroulée en 1 jours de 5 h à 6 h 30 du matin... Heure UTC 2010-03-03 : 03:58 / 05:34 Lacquisition a été réalisée avant le lever du soleil et après la mise en route du chauffage urbain soit entre 5 h et 7 h du matin. La prise de vues a été effectuée à 50cm le pixel soit à une échelle du 1/2000°mercredi 5 mai 2010
  4. 4. InterAtlas 2010 1 - Prise de vues acquisition Notre avion a volé à environ150 noeuds soit 1,852 * 150 = 277,8 km/h 580 clichés ont été acquis sur votre territoire avec notre caméra Thermique Infrarouge Jenoptik IR-TCM 640. Lacquisition s’est déroulée avec un Piper PA 34 F-GETQ. C’est un avion bi-moteur équipé pour La caméra thermique (focale de 30mm) la prise de vues aérienne. et capture la chaleur (rayonnement électromagnétique) dans le spectre infra rouge moyen.mercredi 5 mai 2010
  5. 5. InterAtlas 2010 2 - Process contrôle terrain Nous avons mesuré la température du sol et de l’air avant et après le vol. La prise de vues a été effectué à environ 600 m d’altitude. La température capturée est donc celle que la caméra perçoit à cette altitude; il faut donc calibrer cette dernière avec des points de contrôle de température pris au sol. Ici le photographe mesure la température au sol avec un thermomètre infrarouge. !mercredi 5 mai 2010
  6. 6. InterAtlas 2010 2 - Process développement Un cliché fait 640 x 480 pixels et représente au sol 320 m x 240 m sur le terrain Les photos acquises sont en niveau de gris où chaque pixel représente un niveau de chaleur. ! Plus la couleur du pixel est blanche plus il fait chaudmercredi 5 mai 2010
  7. 7. InterAtlas 2010 2 - Process développement Plusieurs combinaisons de couleur sont possibles, mais il est d’usage de représenter le froid par du bleu et le chaud par du rouge. Il est ensuite possible daffecter des fausses couleurs à chaque pixel pour une représentation plus confortable sur le plan visuel. La plage couleur va du bleu - FROID - au rouge - CHAUD -mercredi 5 mai 2010
  8. 8. InterAtlas 2010 2 - Process calage Chaque pixel révèle maintenant une coordonnée et une température réelle Nous avons fusionné les 580 photos en une seule et l’avons calé à la réalité, nous avons ainsi obtenu une orthophoto thermique de l’ensemble du territoire. Orthophoto thermique ouverte dans un visualisateur - IA-Viewermercredi 5 mai 2010
  9. 9. InterAtlas 2010 2 - Process classification La classification a donc été réalisée à partir de cette orthophoto thermique en Spectre des niveaux de gris sur la base d’un spectre températures allant de -4°à +8°, valeur max et min de l’ensemble du chantier.mercredi 5 mai 2010
  10. 10. InterAtlas 2010 2 - Process Ici, on remarque les effets de bord de certains immeubles, sans doute à bordure métallique. classification Pour ce faire, nous avons utilisé le cadastre pour analyser la valeur des pixels inclus dans chaque emprise de bâtiment. Pour remédier à ce problème, nous avons volontairement réduit l’emprise de chaque bâti pour obtenir une analyse plus pertinentemercredi 5 mai 2010
  11. 11. InterAtlas 2010 2 - Process discrétisation Le résultat reste indicatif car nous ne capturons que la chaleur qui séchappe des toitures, au maximum 50% des déperditions totales d’un bâtiment Une fois les valeurs des pixels obtenues pour chaque bâtiment 50% nous avons créé 5 classes de discrétisation allant du plus froid au plus chaud. 13% 25% 7% Il faut également prendre en compte lenvironnement qui peut influencer le résultatmercredi 5 mai 2010
  12. 12. InterAtlas 2010 2 - Process résumé Chaîne de production + + = Prise de vues Photo thermique Bâti cadastre Discrétisationmercredi 5 mai 2010
  13. 13. InterAtlas 2010 3 - Résultat atlasmercredi 5 mai 2010
  14. 14. InterAtlas 2010 3 - Résultat statistiques L’analyse révèle environ 30% de forte déperdition de chaleur, classe orange et rouge. 3,84% 11,28% 15,39% 35,17% 34,32%mercredi 5 mai 2010
  15. 15. InterAtlas 2010 3 - Résultat avertissement Conclusion Le résultat final offre une interprétation de la déperdition de chaleur suffisante pour un usage de sensibilisation, les thermicartes constituent ainsi un excellent moyen permettant de procéder à un premier niveau d’analyse. Cependant cette première analyse se devra d’être complétée par des études sur le terrain afin de pouvoir cerner de façon précis l’identification pertinente d’un éventuel problème de déperdition de chaleur révélé par les thermicartes.mercredi 5 mai 2010
  16. 16. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure Bleu ⚠ Analyser lenvironnement, le bâtiment est il chauffé ? Les résultats de Type de bâtiment discrétisation en bleu sont individuelle collectif/industrie justes dans l’ensemble car hormis les structures structure du bâtiment métalliques et en verre il y béton métallique / verre a peu dinfluence extérieure pouvant CONTROLER dégrader cette plage de discrétisation.. OK émission de chaleur faiblemercredi 5 mai 2010
  17. 17. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure Bleu sans déperdition de chaleurmercredi 5 mai 2010
  18. 18. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement Vert ⚠ Prendre en compte la complexité du bâtiment, y a-t-il des structures froides ? Type de bâtiment individuelle collectif/industrie A partir de la classe en vert il structure du bâtiment faut vérifier lenvironnement béton métallique / verre car la végétation peut commencer à influencer les résultats. environnement standard végétation CONTROLER OK émission de chaleur limitéemercredi 5 mai 2010
  19. 19. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement Vert bâtiment à déperdition limitéemercredi 5 mai 2010
  20. 20. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement + cadastre Jaune ⚠ Attention à la végétation qui peut surchauffer lenvironnement Type de bâtiment individuelle collectif/industrie Vérifier lenvironnement en structure du bâtiment plus de la structure des béton métallique / verre bâtis car la végétation peut commencer à influencer les résultats. environnement standard végétation CONTROLER OK émission de chaleur limitéemercredi 5 mai 2010
  21. 21. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement + cadastre Jaune bâtiment à déperdition moyennemercredi 5 mai 2010
  22. 22. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement + cadastre Orange ⚠ Attention un cadastre erroné peut engendrer de graves erreurs ! Type de bâtiment collectif/industrie individuel structure du bâtiment A partir de la classe métallique / verre béton orange il devient obligatoire de contrôler environnement l’exactitude du cadastre. Végétation standard cadastre erroné juste CONTROLER OK émission de chaleur importantemercredi 5 mai 2010
  23. 23. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement + cadastre Orange bâti à déperdition importantemercredi 5 mai 2010
  24. 24. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement + cadastre + détails Rouge ⚠ Attention à bien prendre en compte les cheminées, les bouches de ventilation... Type de bâtiment collectif/industrie individuel La classe rouge demande structure du bâtiment une attention particulière métallique / verre béton car ici un simple détail peut faire basculer environnement l’interprétation. Végétation standard cadastre erroné juste CONTROLER OK émission de chaleur importantemercredi 5 mai 2010
  25. 25. InterAtlas 2010 3 - Interprétation Structure + environnement + cadastre + détails Rouge bâtiment à déperdition très importantemercredi 5 mai 2010

×