Support atelier du 14 décembre 2011

951 views

Published on

3) Quel développement pour Ivry ?
Mercredi 14 décembre 2011 à 19h à l'espace Gérard Philipe

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
951
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
238
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Support atelier du 14 décembre 2011

  1. 1. Plan Local d’Urbanisme Ivry –sur−Seine y « Quelle place pour l’humain dans le développement d’Ivry ? » 06/12/2011 / /
  2. 2. Présentation – 30 minutes– Introduction – désignation d’un rapporteur– Etat des lieux - les premiers constats du diagnostic : • Démographie / Habitat • Economie / Commerces • Equipements / ServicesTravail thématique – 1 h15– Compte tenu de cet état des lieux quelles sont vos attentes pour le développement d ’Ivry sur Seine ? Ivry-sur-SeineRestitution – 15 minutes– Restitution des propositions sur chaque thématique
  3. 3. Vous soumettre les principaux constats du diagnostic pourfaire émerger des enjeux et préparer ainsi la construction duprojet autour d’une question centrale :« Comment replacer l’humain au cœur l l’h i de l’urbain ? »
  4. 4. Ivry/Seine,Ivry/Seine une attractivité retrouvée– 1975 – 1999 : une période de décroissance (perte de plus de 11 000 habitants) et un solde migratoire négatif (départ massif des habitants).– 1999 – 2008 : I r s r Seine reno e a ec la croissance ( 11 2%) et voit arriver Ivry-sur-Seine renoue avec (+ 11,2%) t it i de nombreux jeunes, étudiants ou actifs.– Une densité moyenne de population importante de 9 292 habitants/km².– En 2008, 73 8% des Ivryens habitaient déjà sur la commune il y a 5 ans : un 2008 73,8% maintien et une pérennisation de la population.
  5. 5. Ivry/Seine, un renouveau de la p p y population– Une population qui rajeunit : un taux de natalité assez haut (16%), un indice de jeunesse élevé (1,41 en 2008).– Une taille des ménages élevée (2,2) malgré l d U t ill d é él é (2 2) l é le desserrement des ménages : td é Nouveaux besoins générés par l’évolution des ménages– Des ménages aux revenus modestes : une forte proportion des employés et des ouvriers (54% des actifs en 2008) mais en baisse depuis 1999. 1999– Une augmentation du revenu médian dans le centre-ville, autour des stations de métro et du RER.
  6. 6. Ivry/Seine,Ivry/Seine un parc de logements à adapter– 1999 – 2008 : un parc de logements en forte augmentation (+ 2500).– Un parc ancien et vieillissant (80% d’avant 1975) q témoigne des besoins p ( ) qui g importants de renouvellement.– Un parc collectif largement dominant (89,4% en 2008).– Une forte proportion de locataires même si la part de propriétaires est en augmentation constante. t ti t t– Une majorité de logements de 2 et 3 pièces peu adaptés à l’augmentation des petits ménages (1 personne) et des familles nombreuses : un phénomène de sur-occupation. p
  7. 7. Ivry/Seine, le marché local du logement– A la vente : • Une offre dans le neuf au prix moyen de 4600€/m² ; • Une offre dans l’ancien concernant majoritairement des logements en collectif et dont les prix ont augmenté de 18% entre 2010 et 2011 (processus de valorisation immobilière en cours) ; • Des biens atypiques et quelques grands logements individuels ; • Des primo-accédants ivryens ou de jeunes couples parisiens.– A la location : • Moins de biens qu’à l’achat et uniquement des logements collectifs ; • Principalement des biens de petite taille (T1, T2, T3) ; • Une augmentation de 9 7% des loyers entre 2009 et 2010 ; 9,7% • Une demande (hors logement social) peu importante et constituée principalement d’étudiants qui ne parviennent pas à se loger sur le marché parisien.
  8. 8. Ivry/Seine, un parc social en évolution– 38,8% du parc de résidences principales est constitué de logements sociaux en 2008 (logements « ordinaires » appartenant à des bailleurs sociaux, structures d’hébergement, résidences pour étudiants et logements conventionnés dans le parc privé).– Le parc social représente plus de 50% des quartiers Parmentier - Gagarine, Centre – ville, Fort – Monmousseau, Curie – Hoche Le Galleu.– Le parc social est ancien (55% du parc date d’avant 1969) et présente des d avant signes de vétusté et des besoins en réhabilitation.– Depuis 2001, 3300 logements ont été réhabilités : une politique qui va être renforcée.– Une offre importante d’hébergement des publics spécifiques (maisons de retraite, foyers d’hébergement et d’accueil pour personnes handicapées, centre d’hébergement et de réinsertion sociale...).
  9. 9. Enjeux démographie et habitat : j g p Programme Local de l’Habitat : rattraper le niveau démographique des années 1960 (63 000 habitants en 2018) en construisant 1100 logements ES locatifs sociaux 1522 logements en accession à la propriété et 270 logements sociaux, TRAINTE locatifs privés intermédiaires > production de 350/400 logements/an de 2012 à 2014 puis, production de 500 logements/an de 2014 à 2017.CONT OIN : 3000 l logements/an sur l’ t / l’ensemble d périmètre d t 460/ bl du é i èt dont 460/an pour I Ivry. Porter à connaissance de l’Etat : relancer l’offre de logements à Ivry > production de 500 logements/an. Desserrement des ménages ménages. Réhabilitation du parc. Maintenir les populations actuelles sur la commune. JECTIFS Offrir la possibilité aux Ivryens d’effectuer un parcours résidentiel complet sur le territoire. Préserver la mixité sociale.OBJ Adapter le parc de logements à l’arrivée de nouvelles populations. Intégrer les nouveaux enjeux du développement durable.
  10. 10. Une population active importante– Une population active en augmentation (+ 1,51%/an entre 2000 et 2008). 1 51%/an 2008)– Le taux d’activité communal est de 0,51 : indicateur du dynamisme démographique et de l’attractivité de la commune.– L’évolution de la population active occupée entre 1999 et 2008 montre que : • La part des « cadres et professions intellectuelles supérieures » a augmenté de 4% ; • La part des « professions intermédiaires » a augmenté de 3% ; • La part des employés a diminué de 2% ; • La part des ouvriers a diminué de 3%.
  11. 11. Des emplois qui augmentent rapidement– Un pôle d emploi départemental diversifié : d’emploi • 33 417 emplois en 2008 à Ivry grâce à un tissu économique local dynamique et volontariste (+2,73% d’emplois/an en moyenne entre 2000 et 2008) ; • Plus de 200 sièges d’activités (France Télécom, Look Voyages, SNCF...).– Une exception départementale : une surreprésentation des secteurs de la construction et de l’industrie, secteurs très consommateurs d’espace.
  12. 12. UnU espace économique métropolitain et d activités é i ét lit i t des ti itédiffuses dans le tissu urbain– Une présence d’activités économiques concentrées dans le quartier Ivry Port, sur les quais de Seine et à proximité des voies ferrées.– En dehors de ces espaces, des activités sont réparties dans le tissu urbain : la commune a une structure très hétérogène et mixte. mixte– La présence du Port Autonome de Paris avec des activités de logistique et liées au bâtiment.
  13. 13. Des commerces présents sur l’ensemble de la ville– Des commerces diversifiés et présents sur l’ensemble du territoire communal.– 2 cœurs commerciaux majeurs : le centre ville historique et Ivry Port Gambetta. Gambetta– Une influence commerciale des territoires voisins : Paris avec Italie 2, Chinagora à Alfortville...– Un centre ville qui perd de sa fonction commerciale.
  14. 14. Enjeux économie et commerces : Territoire de l’ORSA : site prioritaire et structurant dans le développement régional dans le SDRIF 1994 et 2008. g ES TRAINTE OIN : maintenir un emploi pour un actif sur l’ensemble du périmètre > Créer 1000 emplois/an. Porter à connaissance de l’Etat : rappelle les enjeux suivants :CONT > C f t l positionnement d l’OIN au sein d l’Îl d F Conforter le iti t de i de l’Île-de-France ; > Accroître sa visibilité ; > Impulser une redynamisation économique et urbaine en liant le développement à la promotion sociale des habitants. Tendre à l’équilibre entre offre résidentielle et développement des activités économiques tout en préservant la mixité sociale.OBJECTIFS Répondre aux besoins des entreprises locales et pérenniser l’économie de p p p proximité. Répondre aux besoins métropolitains en permettant l’accueil d’activités innovantes et à haute valeur ajoutée. Valoriser la filière logistique et fluviale ainsi que les industries liées. è é Veiller à la cohérence entre développement économique et accessibilité.
  15. 15. Des équipements nombreux à optimiser– 31 établissements scolaires à l capacité résiduelle suffisante mais à la ité é id ll ffi t i adapter pour anticiper sur les évolutions de la population liées aux nombreux projets en cours.– Une offre riche et diversifiée en équipements culturels (centre d’art ( contemporain, médiathèque, complexe cinématographique, salles de musique, théâtre...) mais concentrée sur le centre ville.– De nombreux équipements sportifs (2 piscines, 4 stades, 4 gymnases, 4 complexes sportifs 6 plateaux d évolution) et une union sportive sportifs, d’évolution) dynamique (35 sections et plus de 6000 adhérents).– Des équipements de santé.
  16. 16. Enjeux é iE j équipements et services : t t i Anticiper les besoins futurs en favorisant les programmes de réalisation d équipements d’équipements nouveaux et d’extension d’équipements existants d extension d équipements existants. Veiller à la cohérence entre le développement des équipements et l’accessibilité.
  17. 17. C’EST À VOUS !Quelles remarques et quels commentaires sur ces constats ?Quels sont les enjeux majeurs selon vous ? Quelles Q ll sont les priorités ? tl i ité

×