Your SlideShare is downloading. ×

Compte-rendu Ivry Port

462
views

Published on

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
462
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Quartier Ivry portDate et lieuJeudi 9 juin 2011 de 18h30 à 20h30 à la Maison de la citoyenneté Jean-Jacques Rousseau (grande salle).Participants - D. Mayet, Maire Adjoint délégué au développement urbain ; - E. Loichot, conseillère municipale déléguée en charge des Ecoquartiers ; - P. Martinez, conseiller municipal délégué au commerce et à l’artisanat ; - J. F. Lorès, directeur du développement urbain ; - C. Courty-Chasseau, responsable du service renseignements d’urbanisme/droit des sols ; - J. Spiro, élue référente ; - T. Rosset Maire Adjoint délégué à l’habitat ; - G. Moog conseiller municipal ; - Sarah Yadass référente service vie des quartiers - Cabinet Indiggo …..30 habitants étaient présents à cette première réunion publique consacrée au lancement de la révision du Plan Local d’Urbanisme.
  • 2. Introduction de Daniel MayetIl précise que c’est la première rencontre sur la révision du Plan local d’urbanisme (PLU). Elle n’a pas pour objectif de régler la question demain,puisque le PLU sera adopté au conseil municipal de juin 2013, ce qui laisse du temps.Ce soir, les services présentent le bilan du PLU adopté en 2004, avec les projets qui ont été réalisés.Il précise que le PLU est la traduction d’une orientation politique ; c’est l’outil de mise en application des décisions politiques.Ensuite, il y aura des rencontres thématiques, comme pour Ivry Confluences, puis d’autres rencontres régulières comme celles de ce soir, pouréchanger plus sur le fond, par rapport à quel avenir pour Ivry demain, quelle ville on veut pour les 15/20 ans à venir, sachant que le PLU peutévoluer au fur et à mesure du temps et qu’en même temps il y a un travail sur des chartes qui sont liées au PLU : la charte Ecoquartier, sous laresponsabilité d’E. Loichot, conseillère municipale déléguée aux Ecoquartiers, la charte des espaces publics, sous la responsabilité de C.Duchêne, adjointe au Maire et la charte Habitat, sous la responsabilité de T. Rosset, adjoint au Maire, qui existe déjà et aussi le PLH (programmelocal de l’habitat)Toutes ces chartes seront prises en compte dans le cadre du PLU.Ce soir, l’objectif est plutôt d’échanger sur la base du bilan qui va être présenté.
  • 3. 1ère partie : Présentation du bilan et des perspectivesUne présentation détaillée est réalisée. Elle débute par une définition introductive du PLU, pour expliquer le rôle et la composition du principaldocument d’urbanisme communal. Un rappel des orientations retenues pour l’élaboration du PLU de 2004 est fait. Ensuite, un bilan del’application de ce PLU est réalisé, thématique par thématique : - population & habitat, - emploi & développement économique, - équipements, - déplacements, trame verte et bleue, - espaces publics.Cette analyse complète permet de tirer les premières conclusions pour ébaucher les principes généraux de la révision du PLU : nouveaux générauxobjectifs en termes de population et d’emplois, intégration du scénario du PLH, des chartes, des contraintes supra-communales... C’estl’occasion pour le bureau d’études Inddigo de présenter la démarche et le contenu du projet de la Charte Ecoquartier.Pour terminer, un zoom sectoriel concernant le bilan du PLU de 2004 est réalisé sur le quartier Ivry-Port.
  • 4. 2ème partie : Echange avec les participantsUn habitant souhaite la mise à disposition du document présenté. Les comptes rendus seront mis en ligne, mais aussi transmis aux personnes qui ont laissé leurs coordonnées. Les documents seront également consultables à l’espace Gérard Philipe et sous forme de panneau, ainsi que mis à disposition des élus référents de quartier qui pourront, s’ils le souhaitent, organiser des réunions pour discuter du bilan.Un habitant préconise de le mettre sur une borne interactive, plutôt que sur des panneaux à Gérard Philipe.Les stations Vélib ne sont pas très utilisées. Pourquoi n’y a –t-il pas autolib à Ivry ?Ce n’est pas le choix qui a été retenu. Le Vélib, c’est la réduction de l’utilisation des voitures et du CO². Elles sont aussi destinées à changer leshabitudes, les comportements des gens et développer les modes actifs. L’autolib, c’est la fausse bonne idée car qui dit autolib dit circulation, besoin en stationnement. Nous sommes pour le développement des transports en commun et des modes actifs. C’est le choix qui a été fait. La charte Ecoquartier et la charte des espaces publics vont dans ce sens. Maintenant, il peut y avoir des ajustements pour les stations Vélib. Il existe une station autopartage. Pour les pistes cyclables, elles ont un coût et il n’est pas possible de tout faire en même temps. De plus, la charte des espaces publics est en cours d’élaboration. Sur la piste cyclable Paris/Ivry, il y a eu débat avec les habitants sur le choix de son passage. Il va y avoir de nouvelles réunions avec les habitants pour que tout le monde y trouve sa place. Pour Vélib, c’est comme à Paris, les gens descendent facilement les rues, mais ils ne les remontent pas. Il faut donner la parole aux habitants, dans le cadre des assises ; qu’il y en ait le plus possible qui puissent s’exprimer.
  • 5. renseignementsA qui s’adresser pour obtenir des renseignements sur le projet du 23 rue Denis Papin ? Vous pourrez les obtenir auprès du service renseignements d’urbanisme ou de la réfèrente de quartier.Dans quel secteur d’activités ont été créés les emplois ? Dans le secteur tertiaire essentiellement. Le secteur tertiaire ne regroupe pas que du bureau. Ce peut être aussi des bureaux d’études. C’est le cas, par exemple, de la SNC-Lavalin qui s’est installée dans la ZAC Bords-de-Seine ou un pôle bancaire ou une société pharmaceutique comme la société Kindel rue Truillot face à la cité Gagarine ou encore la centrale d’achat des magasins Leclerc dans la ZAC Port, ou la zone Mure. Le commerce a réussi à se maintenir.Où en est-on du projet de marché dans le quartier ? Et les petits commerces ? Quand on s’est habitué à un commerce, il ferme. Il n’y a pas de est-presse. Sur les marchés, une étude va être menée au 2ème semestre 2011 pour remettre tout à plat, tant les lieux que les horaires et pour permettre d’intégrer l’idée d’un marché sur Ivry Port et répondre à la demande des habitants. Aujourd’hui, un marché c’est surtout une attractivité économique. Or, il n’y a pas, actuellement, de lieu déterminé comme attractif sur le plan commercial sur Ivry port. Cette réflexion est donc engagée dans le projet Ivry Confluences. Concernant le petit commerce, un dispositif appelé FISAC a été mis en place. Il permet de mobiliser des moyens financiers à la fois de la ville et de l’Etat. C’est une aide financière apportée aux commerçants pour qu’ils puissent effectuer des travaux dans leur commerce, et notamment la devanture. Un commerçant est engagé dans cette démarche. Il s’agit de Claudie Fleurs. Les travaux vont être faits cet été. La subvention obtenue est de 40 % des travaux soit 8 000 €. Pour l’obtention de la subvention, il est imposé de rendre les locaux accessibles aux personnes à mobilité réduite. Pour l’instant, 4 commerçants se sont engagés dans la démarche. Pour communiquer sur ce dispositif, un manager de commerce va être recruté par la ville.
  • 6. Ce dispositif est sur 3 tranches de 3 ans maximum. La 1ère tranche a été évaluée à 2 millions d’euros avec globalement 30 % de subvention, ce qui est énorme. Les marchés ont été intégrés dans le FISAC. En effet, le marché fait partie de l’offre commerciale à la fois pour la population et pour les salariés. Très peu de salariés connaissent l’offre commerciale. Un travail est aussi engagé avec la Chambre de commerce pour développer une conciergerie qui est un dispositif de services proposé aux salariés des entreprises avec l’objectif de faire travailler des commerçants, des artisans.Un habitant demande de quels outils disposent la ville pour opérer sur l’habitat ancien. Depuis 1997, la ville a mis en œuvre une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) sur Ivry Port destinée à aider, par un système de prêts et de subventions, les propriétaires bailleurs et les propriétaires occupants à intervenir sur leurs biens. En 1999, une OPAH a été engagée sur le quartier Mirabeau. A côté, vous avez d’autres actions qui ne sont pas quantifiables, de type restauration immobilière sur de grandes copropriétés en difficulté. D’autres actions sont également menées avec l’ANAH sur les copropriétés dégradées. Maintenant, avec les difficultés financières actuelles se pose la question de la poursuite de ces actions. Et aussi, quand on a des bâtiments très dégradés, comment peut-on agir par rapport aux questions thermiques et au développement durable. On risque d’avoir de grandes difficultés demain par rapport à ce qu’on appelle la précarité énergétique à savoir qu’on aura des bâtiments neufs économiques voire même qui produiront de l’énergie, et à côté des passoires thermiques avec des gens qui paieront de plus en plus cher l’énergie.Peut-Peut-on intervenir sur la ligne 125 et notamment sa régularité ? régularité La ville intervient régulièrement auprès de la RATP et du STIF. Ainsi, la ligne 325 qui venait jusqu’au métro Mairie d’Ivry a été détournée à la demande de la ville vers la grande bibliothèque quand la Banque de France s’est installée car il n’y avait pas de ligne de bus qui desservait le secteur. De même, la ville se bat pour le prolongement de la ligne 10 du métro jusqu’à la place Léon Gambetta ; c’est déterminant pour l’avenir du secteur.
  • 7. Sur la RD 5, la ligne 183 est une des lignes où il y a le plus de voyageurs (50 000/jours). Elle sera remplacée par un tramway à ‘horizon 2017. La question de l’argent se pose aussi. Le plan climat prévoit un certain nombre de mesures, mais qui va payer ? Si on veut que les choses se réalisent, cela ne se fera pas sans moyen financier. Certains Les logements sont de vraies passoires au plan énergétique. Ainsi, par exemple avec la reconstruction du 173 rue Marcel Hartmann, ensemble immobilier datant de 1932, les locataires vont faire des économies.Et la ligne 10 ? Entre 800 et 1000 étudiants vont venir sur le site du BHV. Une ligne de métro dans ce secteur réglera en partie la question des transports. Un vrai travail d’études a déjà été réalisé pour savoir où devait passer le métro. Ces études sont faites, pour l’instant, jusqu’à la place Léon Gambetta. Beaucoup d’élus sont inquiets avec le projet de grand Paris en matière de transport en commun. Il devait y avoir une meilleure cadence des trains. C’était une des priorités de la Région. Maintenant, est-ce que ça va pouvoir se faire d’un point de vue financier alors qu’il va y avoir un emprunt qui va être très coûteux ? Est-ce que ça va se faire au détriment de l’amélioration immédiate des lignes, notamment de la ligne C ? On ne sait plus. Là, il y a un vrai souci.Peut-Peut-être faut-il engager une action avec les habitants concernés mais au-delà d’Ivry car il n’y a pas que les Ivryens qui empruntent la ligne C. faut- au-Toutes ces questions sont liées. Le plan local d’urbanisme ne réglera pas tout sans des actions. Des ateliers et des rencontres vont avoir lieu dans le cadre des Assises qui permettront de débattre de toutes ces questions. Nous avons un peu de temps pour y travailler, mais le temps passe vite et les décisions que nous serons amenés à prendre au conseil municipal de juin 2013 donnent les perspectives de la construction de la ville au moins pour les 10 à 15 ans à venir. Même si le PLU a été adopté pour Ivry Confluences, il peut y avoir des modifications. Le PLU est aussi fait pour être modifié. D’ici 2020- 2025, il peut y avoir des évolutions. La ville ne s’arrête jamais, elle se construit tout le temps.
  • 8. Conclusion de Daniel MayetMonsieur Mayet conclut la rencontre en remerciant les participants.