Your SlideShare is downloading. ×
0
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Les approches développementales
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Les approches développementales

1,653

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,653
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
32
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Faculté d’éducation EDU 5873 : Théories du choix et développement de carrière Semaines 6 et 7 Les approches développementales,maturité vocationnelle et transitons scolaires Professeur André Samson, Ph.D., c.o.
  • 2. Plan de la présentation 1. Les concepts fondamentaux • 1.1 Les sources de l’approche • 1.2 Données historiques • 1.3 La carrière selon une perspective développementale 2. L’approche de Donald Super • 2.1 Développement de carrière et contextes • 2.2 Le concept de soi • 2.3 Le concept de maturité vocationnelle • 2.4 Les étapes du développement de carrière • 2.5 Les rôles de la vie • 2.6 Les propositions de Donald SuperSemaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 3. Plan de la présentation 3. La séquence de développement vocationnel •3.1 Maturité vocationnel et développement •3.2 L’exploration •3.3 La cristallisation •3.4 La spécification •3.5 La réalisation 4. L’indécision vocationnelle •4.1 Définition •4.2 L’ampleur du phénomène •4.3 Les causes de l’indécisions •4.4 Problématiques sociologiques •4.5 Les croyances erronées associées à l’indécisionSemaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 4. « Le processus d’aider une personne àdévelopper et accepter une image intégrée d’elle-même et de son rôle dans le monde du travail , de la vérifier dans la réalité et de la vivre d’une manière satisfaisante et pour le bénéfice de la société ». Donald Super Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 5. 1. Les concepts fondamentaux1.1 Les sources de l’approche Jean Piaget • Selon Piaget, chaque stade du développement intellectuel est à la fois nouveau par rapport au stade précédent et déterminé par ce dernier. • Piaget a une vision dynamique de la connaissance qui est liée à linteraction du sujet avec son environnement. • La connaissance ne se résume pas à une simple copie du réel car elle est indissociable de linteraction du sujet avec son milieu. • http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching/UVLibre/0001/bin66/textes/theoa.htm Erik Erikson • Il y aurait huit étapes de développement humain. • Chaque étape se concentre sur la résolution d’un conflit spécifique afin d’accéder l’étape suivante. • Selon Erikson, si le conflit d’une étape n’est pas résolue, il sera nécessaire d’y afin de le résoudre. • http://www.onlineportal.cc/Kids_and_Teens/EricksonsTheoryofHumanDevelopment_fr.html Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 6. 1. Les concepts fondamentaux1.2 Données historiques • C’est après 1945 que commence à émerger les approches développementales reliées au choix de carrière. • Ginzberg, Ginburg, Axelrad et Herma (1951) avancent l’hypothèse que le processus d’élaboration du choix de carrière débute vers l’âge de 11 ans et se conclue vers l’âge de 17 ans. Durant cette période, le jeune traverse trois étapes distinctes: (1) la phase fantaisiste; (2) la phase d’essai; (3) la phase réaliste. • Plus tard, Ginzberg (1984) a réfuté son hypothèse, mais réaffirme sa conviction que la carrière se développe tout au long de la vie. • http://www.extension.psu.edu/workforce/Briefs/OverviewCareerDev(Insert).pdf Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 7. 1. Les concepts fondamentaux1.3 La carrière selon une perspective développementale 1. La carrière est l’ensemble de toutes les occupations remplies tout au long de la vie et des moyens utilisées afin d’occuper ces fonctions. 3. La carrière évolue dans le temps. • Par exemple, la nature des motivations qui substente une carrière peuvent beaucoup évoluer. • Cette évolution est à la fois complexe et multidimensionnel. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 8. 2. L’approche de Donald Super2.1 Développement de carrière et contexte • Super accorde une grande importance au contexte qui entoure l’individu dans un processus de choix et de développement de carrière. Le contexte se décompose en deux aspects principaux le contexte familiale et le contexte économique. • 2.1.1 Le contexte familial • Selon Super, la famille est un contexte de vie multidimensionnels. dimension sociale, psychologique et économique. o Au plan des interactions vécues dans la famille, « l’enfant apprend à s’identifier à certains modèles ou tout simplement à les rejeter » (p.101). o Aussi le développement de l’enfant est influencé en fonction des possibilités et des ressources que sa famille lui offre. Bujold, C. et Gingras, M. (2000). Choix professionnel et développement de carrière ( 2e édition). Montréal : Gaétan Morin Éditeur. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 9. 2. L’approche de Donald Super 2.1 Développement de carrière et contexte2.1.1 Le contexte familial• Selon Bujold et Gingras (2000), Donald Super a identifié quatre zones où la famille exerce une influence dans le développement et le choix de carrière de l’enfant. Ces zones ou champs sont: Bujold, C. et Gingras, M. (2000). Choix professionnel et développement de carrière ( 2e édition) . Montréal : Gaétan Morin Éditeur. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 10. 2. L’approche de Donald Super2.1 Développement de carrière et contexte2.1.2 Le contexte économique http://faculty.tamu-commerce.edu/crrobinson/512/archway.htm Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 11. 2. L’approche de Donald Super2.2 Le concept de soi Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 12. 2. L’approche de Donald Super2.2 Le concept de soi Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 13. 2. L’approche de Donald Super2.2 Le concept de soi Le concept de soi vocationnel se développe à partir de nombreux éléments: • La croissance physique et cognitive. • L’observation du travail. • L’identification avec des adultes qui travaillent. • L’environnement général. • L’ensemble des expériences. Bujold, C. et Gingras, M. (2000). Choix professionnel et développement de carrière ( 2e édition) . Montréal : Gaétan Morin Éditeur. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 14. 2. L’approche de Donald Super2.2 Le concept de soi2.2.1 Actualisation du concept de soi . Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 15. 2. L’approche de Donald Super2.3 Le concept de maturité vocationnelle Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 16. 2. L’approche de Donald Super2.3 Le concept de maturité vocationnelle Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 17. 2. L’approche de Donald Super2.3 Le concept de maturité vocationnelle Est-ce que l’individu se sent responsable de son choix de carrière? Est-ce qu’il est réaliste dans ses choix? Est-ce que le jeune a une certaine connaissance du milieu du travail ? Est-ce qu’il développe une certaine stabilité au niveau de ses intérêts? Est-ce que son concept de soi est relativement stable? Est-ce qu’il a démontré un sens de l’autonomie dans ses responsabilités? Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 18. Lieu de travail Connaissance du marché du tavail Intérêts Valeurs Individu Aptitudes PersonnalitéSemaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 19. 2. L’approche de Donald Super2.4 Les étapes du développement de carrière L’enfant s’identifie à plusieurs personnes. Ses aspirations sont plutôt basée sur une certaine rêverie. À cette étape se greffe des tâches d’adaptation. La période transitoire qui conduit à un choix définitif et à un travail stable. La carrière se développerait selon un processus ordonné et prévisible. L’individu se fait une place et s’y établi. S’associe des tâches spécifiques.Stade du déclin http://faculty.tamu-commerce.edu/crrobinson/512/Supers%20Maxicycle.htm http://faculty.tamu-commerce.edu/crrobinson/512/Life%20Stage%20Recycling.htm Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 20. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, maturité vocationnelle et transitons scolaires
  • 21. 2. L’approche de Donald Super2.4 Les étapes du développement de carrière • Selon le modèle de Super le passage d’une phase à l’autre impliquerait l’accomplissement de tâches : Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 22. 2. L’approche de Donald Super2.5 Les rôles de la vie Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 23. 2. L’approche de Donald Super 2.5 Les rôles de la vie•Pour Super (1990), • Ce rôle est associé à • Les activités de • Contexte ou état de • Tout le champ l’étude ne se limite pas à une fonction vie qui sollicite un contexte formel. loisir varient en d’activité qui rémunérée. importance et en l’énergie et recouvre le travail•Il est certain que les Bénévolat • Ce type d’occupation nature selon l’âge l’engagement de études poursuivies dans l’individu. bénévole. un contexte institutionnel peut être assumé au occupent une place moment où de la personne. • Ce rôle varie • Par ce genre Famille importante chez les l’individu est en âge • Surtout au jeune d’activités, Travail beaucoup selon Loisirs Étude jeunes en âge d’être de prendre des âge et à la retraite, l’âge. l’individu se met scolarisés. - responsabilités ou ce rôle risque • Le rôle assumé par au service d’une•L’importance accordée à ce rôle a tendance à d’accomplir une d’occuper une l’adolescent qui organisation de diminuer vers l’âge tâche quelconque. place importante accepte de participer type adulte. • Ce rôle prend dans la vie de la aux tâches communautaire et•Par contre, l’éducation normalement de ménagères diffère (formelle ou informelle) l’importance avec personne. grandement de participe d’une constitue aujourd’hui une l’âge et décroît à l’adulte qui assume manière réalité pour beaucoup particulière à la d’adultes qui décident de l’approche de la la responsabilité poursuivre leur retraite. d’une famille poursuite du bien formation. entière, d’un parent commun.•Il s’agit d’un rôle qui a dans le besoin et ce, tendance à être de moins qu’il soit jeune ou en moins associé avec vieux. l’âge. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 24. 2. L’approche de Donald Super2.5 Les rôles de la vie http://www.mindtools.com/pages/article/newCDV_95.htm Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 25. 2. L’approche de Donald Super2.6 Les propositions de Donald Super Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 26. 2. L’approche de Donald Super2.6 Les propositions de Donald Super Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 27. 2. L’approche de Donald Super2.6 Les propositions de Donald Super Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 28. 2. L’approche de Donald Super2.6 Les propositions de Donald Super Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 29. 3. La séquence de développement vocationnel3.1 Maturité vocationnelle et développement • La maturité vocationnelle implique une connaissance de soi, de son environnement et des conditions qui prévalent sur le marché du travail. • C’est la synergie entre ces trois éléments qui favorise la prise de décision en fonction d’une activité professionnelle et la réussite de la transition études-travail. • Selon certains chercheurs de la recherche pour développer et atteindre ce niveau de maturité, il importe d’accomplir quatre tâches développementales (Pelletier et Bujold, 1984; Leclerc, 2001). 1. L’exploration. 2. La cristallisation 3. La spécification 4. La réalisation Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 30. Exploration Cristallisation Spécification Réalisation•Durant ces deux premières •Le jeune construit, précise les •Le jeune poursuit L’élève entreprend l’étape où il •années, le jeune explore les contours de son image l’approfondissement de sa donne forme à son projet.différents domaines d’activités. personnelle. connaissance de soi. •C’est la période d’élaboration•C’est l’époque des possibilités, Il est plus en mesure de • •Il établit un lien entre une vison d’un projet et de sonde l’imaginaire, de déterminer ce qui lui plaît et ce plus réaliste de ce qu’il est et une accomplissement.l’identification à des modèles. qu’il aimerait faire. connaissance ajustée de la réalité sociale et économique. •L’actualisation de son choixLe jeune peut s’imaginer dans• •Il est capable d’une certaine implique, par exemple,différentes situations ou rôles. distance par rapport à lui-même •C’est à la jonction de ces l’élaboration d’un plan afin et de questionner ses choix et les différentes données qu’il établit d’atteindre ses objectifs.•Il commence à se percevoir valeurs qui l’inspirent. un choix précis et qu’il parvientcomme un acteur de sa vie. à établir un équilibre entre ce Le jeune utilise des habiletés de • •Il établit des liens entre les qu’il désire et ce que la société nature à mobiliser son esprit•Il s’agit d’une phase où le jeune réalités du marché du travail et lui offre. d’entreprise, de débrouillardise,est encore plus ou moins réaliste, ses propres orientations. de persévérance, de créativité etimpressionnable et instable. •Au terme de cette étape, le jeune un certain savoir faire bien ancré La réflexion doit être large et ne • devrait normalement arrêter son dans la réalité. pas se limiter à quelques choix professionnel occupations bien déterminées. •À cette étape finale, l’aide des intervenants spécialisés dans le •Son choix devrait idéalement se counseling d’orientation est limiter à des grands domaines souvent nécessaire. d’activités. •Il peut s’agir d’un soutien individuel ou en petits groupes. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 31. Réalisation L’étape du choix Spécification Spécifier ses Planifier le préférences chemin à parcourir Cristallisation Classifier et Évoluer vers un Établir une regrouper les différents choix professionnel stratégie pour métiers précis réaliser son choix Exploration Explorer les Déterminer ses Prévoir des diverses champs d’intérêts en choix de rechange composantes de fonction des domaines son identité professionnels personnelleÉveilInitier Explorer sonPermettre le rêve milieuAmorcer la Découvrirdécouverte de soi différents métiersSemaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 32. 4. L’indécision vocationnelle4.1 Définition Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 33. 4. L’indécision vocationnelle4.2 L’ampleur du phénomène Bujold, C. et Gingras, M. (2000). Choix professionnel et développement de carrière : théories et recherches. Montréal : Gaétan Morin. Conseil supérieur de l’Éducation (2002). Au collégial, l’orientation au cœur de la réussite.Québec : Gouvernement du Québec. http://www.uquebec.ca/capres/docs/Construction-projet-professionnel-USherbrooke.pdf Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 34. 4. L’indécision vocationnelle4.3 Les causes de l’indécision Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 35. 4. L’indécision vocationnelle4.3 Les causes de l’indécision Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 36. 4. L’indécision vocationnelle4.4 Problématiques sociologiques Semaines 6 et 7 : Les approches développementales et la maturité vocationnelle
  • 37. 4. L’indécision vocationnelle4.5 Les croyances erronées associées à l’indécision (Falardeau, 2003) Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 38. 4. L’indécision vocationnelle4.5 Les croyances erronées associées à l’indécision (Falardeau, 2003) Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 39. 4. L’indécision vocationnelle4.5 Les croyances erronées associées à l’indécision (Falardeau, 2003) Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 40. 4. L’indécision vocationnelle4.5 Les croyances erronées associées à l’indécision (Falardeau, 2003) Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 41. 4. L’indécision vocationnelle4.5 Les croyances erronées associées à l’indécision (Falardeau, 2003) Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 42. 4. L’indécision vocationnelle4.5 Les croyances erronées associées à l’indécision (Falardeau, 2003) Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 43. « Décider c’est passer duconditionnel à l’indicatif,de l’imaginaire au réel, dela délibération à l’action. Moment de crise et de résolutions ». Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 44. 5. Les transitions scolaires5.1 Faire un choix Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, et la maturité vocationnelle
  • 45. 5. Les transitions scolaires5.2 Les signes du malaise Piste de solution Éviter de prendre des décisions impulsives qui peuvent être inspirées par la crainte de l’inconnu et la difficulté à s’adapter à un nouveau contexte de vie. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, maturité vocationnelle et transitons scolaires
  • 46. 5. Les transitions scolaires5.2 Les signes du malaise Pistes de solution •Il est quelques fois difficiles •Crainte de ne pas avoir fait le d’assumer ses choix, car ils bon choix professionnel. impliquent une forme de renoncement. • Aucun projet professionnel n’est •Les buts à atteindre demeurent porteur d’une certitude absolue. imprécis, les objectifs professionnels sont nébuleux. • Le choix d’un projet professionnel peut être remis en •Difficulté à se percevoir sur le question de temps à autre et ce, surtout durant les périodes plus marché du travail. stressantes. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, maturité vocationnelle et transitons scolaires
  • 47. 5. Les transitions scolaires5.2 Les signes du malaise Pistes de solution • Importance de développer une •Doute que les choix d’études sont réellement certaine tolérance par rapport à l’aboutissement d’une réflexion personnelle. Impression que le contexte familial ou social a l’incertitude. joué un rôle trop important. • Importance d’identifier •Sentiment de ne pas partager les mêmes goûts, clairement ce qui cause la remise les mêmes valeurs, les mêmes objectifs que ses en question. pairs. Impression de solitude et d’isolement. • S’ouvrir à un professionnel ou une personne de confiance afin de •Situations de conflit avec les professeurs connaître un autre point de vue. et/ou les pairs, baisse de la qualité de vie et augmentation du stress. Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, maturité vocationnelle et transitons scolaires
  • 48. 5. Les transitions scolaires Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, maturité vocationnelle et transitons scolaires
  • 49. 5. Les transitions scolaires5.3 Le malaise en chiffresRecherche faite auprès des étudiant(e)s de l’Université d’Ottawa par Jean-Luc Daoust, Spécialiste en persévérance scolaire Semaines 6 et 7 : Les approches développementales, maturité vocationnelle et transitons scolaires

×