Module 1 - Formation des doctorants

1,762 views

Published on

Exploiter, mettre en forme ses ressources documentaires et diffuser
Formation de 3h

Published in: Education

Module 1 - Formation des doctorants

  1. 1. Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)MODULE 1 / EXPLOITER, METTRE EN FORME SES RESSOURCES DOCUMENTAIRES ET DIFFUSER
  2. 2. Pourquoi êtes-vous là ? Infos pratiques concernant la formation Lieu : auditorium de la BUSQY Dates : Orientation sciences : - lundi 21 mai à 14h : module 1 - mercredi 30 mai à 9h30 : module 2 Orientation SHS : - mardi 22 mai à 14h : module 1 - jeudi 31 mai à 14h : module 2 - jeudi 21 juin à 9h30 : module 1 - mercredi 4 juillet à 14h : module 2 Contacts : amelie.church@uvsq.fr et magalie.le-gall@uvsq.fr Où trouver les supports des formations ? www.slideshare.net/magalielegall Présentation du contenu des deux modules Module 1 : Exploiter, mettre en forme ses ressources documentaires et diffuser Les enjeux de l’IST, bibliométrie, Open Access et archives ouvertes, la question des droits d’auteur La mise en place de Star à l’UVSQ Produire sa bibliographie avec Zotero Module 2 : Explorer, organiser, partager, veiller Optimiser sa navigation sur le web, les moteurs de recherche Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé) scientifiques, outils et ressources disciplinaires Connaître et utiliser les outils web 2.0 pour son activité de recherche : blogosphère et réseaux scientifiques, outils de partage de signets (Delicious et Diigo), outils de veille (alertes, agrégateurs et fils RSS)
  3. 3. Pourquoi êtes-vous là ? (suite) Prendre conscience des enjeux de l’IST Enjeux sur la carrière des chercheurs Enjeux économiques 4 éditeurs se partagent plus de 50% du marché Coût à l’UVSQ en 2011 : 450 000€ pour les revues électroniques Pour se faire une idée : http://www.library.vanderbilt.edu/jcosts Enjeux de conservation, de signalement et de diffusion : Star Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  4. 4. Pourquoi êtes-vous là ? (suite) Les retours de l’enquête effectuée auprès de 620 doctorants en Bretagne (2007-2008) Formation reçue en méthodologie de la recherche documentaire : 67,5 % des doctorants n’ont reçu aucune formation à la recherche documentaire au cours de l’ensemble de leur cursus universitaire Ressources documentaires les plus utilisées : 96 % utilisent les moteurs de recherche, 65 % utilisent le catalogue de la bibliothèque Ressources documentaires rarement ou jamais utilisées : 94 % n’utilisent jamais ou rarement les blogs, 77 % : les archives ouvertes (HAL…), 71 % : le catalogue SUDOC, 62 % : les bases de données (Medline, Francis, Pascal…) Utilisation des moteurs de recherche : Google Scholar : 37 % Outils avancés de recherche et de traitement de l’information : 98 % ne connaissent pas ou n’utilisent pas les moissonneurs OAI, 97 % : les plate formes de partage de signets, 63 % : les outils de veille (alertes, RSS…) Connaissance des circuits de l’information scientifique : 53 % connaissent la notion de facteur d’impact Outils et modalités de rédaction et de diffusion de la thèse et des publications scientifiques : 83 % ne connaissent pas les modalités de publication électronique de la thèse, 82 % ne savent pas déposer un document dans une archive ouverte, 82 % n’utilisent pas ou ne connaissent pas les feuilles de style, 79 % n’utilisent pas ou ne connaissent pas le guide de Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé) rédaction des thèses, 65 % n’utilisent pas les logiciels de gestion bibliographique, 51 % ne connaissent pas les règles de la propriété intellectuelle
  5. 5. Tous droits réservéspar Tis (Source : Lathèse nuit gravementà la santé)1 / LES ENJEUX DE L’IST
  6. 6. Le circuit classique de l’édition scientifique Chercheur Propose un article Lu et validé par un reviewer Edition de la revue par un éditeur Publication dans une revue Accès via identifiant sur le portail Abonnement par les institutions documentaire de l’institutionCopyright : The Big Bang Theory
  7. 7. La parabole d’Harnad (1/2)1. Un jeune chercheur ayant tout juste obtenu son doctorat annonce fièrement à sa mèrequ´ vient de publier son premier article. Elle lui demande combien il a été payé. Il grimace, ilrépond : « Rien » et se lance alors dans une explication longue et compliquée...2. Un chercheur de la même université repère cet article. Il se rend à la bibliothèque pourl´obtenir. On lui répond : « Nous ne sommes pas abonnés à cette revue, trop chère pour nous(notre budget d´ abonnements, de droits, de prêt et de reproduction est déjà largementdépensé) ».3. Un étudiant, dans la même université, voit le même article cité sur le Web. Il clique sur lacitation. Le site de l´éditeur demande un mot de passe : « Accès refusé : seules lesinstitutions autorisées et ayant souscrit un abonnement ont accès à la revue. »4. L´étudiant perd patience, s´ennuie et clique sur Napster pour mettre la main sur la versionMP3 de son CD favori et se consoler ainsi de ses malheurs.
  8. 8. La parabole d’Harnad (2/2)5. Des années plus tard, la titularisation [recrutement] du docteur du point 1 est envisagée.Ses publications sont bonnes, mais pas assez citées ; leur « impact sur la recherche » n´estpas suffisant. Titularisation refusée.6. Le même scénario se répète lorsqu´ essaie d´ il obtenir des crédits de recherche. Sesrésultats scientifiques n´ pas eu un impact suffisant. Trop peu de chercheurs les ont lus, onts´ sont inspirés et les ont cités. Financement refusé. en7. Il essaie alors d´écrire un livre. Les éditeurs refusent de le publier : « On n´ vendrait pas enassez d´ exemplaires car il y a trop peu de BU ayant suffisamment d´ argent pour en payer leprix (leurs budgets d´ achat sont limités par le coût annuel, sans cesse croissant, de leursabonnements, droits et prêts). »8. Il essaie de mettre ses articles sur le Web, en accès libre, afin d´augmenter leur impact[visibilité]. Son éditeur menace de le poursuivre, ainsi que son fournisseur d´ accès, pourviolation du copyright.9. Il demande à son éditeur : « Qui le copyright est-il censé protéger ? ». Son éditeur luirépond : « Vous ! » Qu’est-ce qui ne va pas dans cette histoire ?
  9. 9. Résoudre l’anomalie Distinguer textes en accès payant et textes en accès libre Littérature de recherche scientifique ≠ ensemble des écrits Recherche non pas de droits d’auteur mais d’un impact Distinguer revenus (provenant de la vente des publications) de l’impact (provenant de l’utilisation des publications) La vente des articles constitue un obstacle au revenu de la recherche et des chercheurs L’impact est une forme de « revenu » qui est soumis à des critères de visibilité La plupart des institutions n’ont pas les moyens de payer = articles inaccessibles = impact perdu Distinguer la protection du copyright contre la plagiat (qualité de l’auteur) et contre le piratage (vol du texte) Aspects très différents confondus car c’est la littérature payante qui a toujours servi de modèle Protection contre le vol de la qualité d’auteur (plagiat) essentielle pour la littérature en accès payant comme en accès libre Protection contre le vol du texte (piratage) voulue par les auteurs de littérature payante n’est pas voulue par les autres Distinguer l’auto-publication (à compte d’auteur) et l’auto-archivage (après évaluation par les pairs) L’auto-archivage de recherches fait l’objet d’une évaluation par les pairs Distinguer les pré-publications non évaluées des publications après évaluation Les AO ne sont pas seulement des archives d’e-prints Possibilité d’archiver toutes les étapes de la recherche : versions embryonnaires, soumission pour évaluation, versions ultérieures corrigées, commentaires Source : HARNAD, Stevan. Lecture et écriture scientifique “dans le ciel” : Une anomalie post - gutenbergienne et comment la résoudre (2001).
  10. 10. L’information scientifique en mutation Elle est loin la relation épistolaire entre chercheurs… 1963 : mise en place de l’ISI qui créé le Science Citation Index Augmentation du nombre de chercheurs et explosion du nombre de publications Hyperspécialisation de la science Une nouvelle façon de diffuser l’IST Internet rend aujourd’hui presque tout disponible immédiatement Multiplication des outils de recherche Accès personnalisés A noter : fort déséquilibre entre les Sciences humaines et sociales et les Sciences dures Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  11. 11. Mais… Un marché dit « inélastique », situation de monopole de fait « The cost of knowledge » : augmentation excessive des coûts d’abonnement aux revues Dans les années 90 : Serial pricing crisis + 258% en 16 ans Des institutions qui peinent à suivre Janvier 2012 : le boycott d’Elsevier et de Springer par plus de 11 000 chercheurs rejoints par l’Université de Harvard Le poids écrasant des « Big Four » Elsevier Springer Thomson-Reuters (Web of Science) Wiley-Blackwell Lenteurs des délais de publication Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  12. 12. Et pour les chercheurs… La bibliométrie : très critiquée mais indispensable Classement de Shangaï, Facteur H, Eigenfactor, Scimago, Facteur G,… Nécessaire face à l’hyperspécialisation de la science Les financeurs de la recherche doivent pouvoir voir où va leur argent Besoin d’indicateurs pour évaluer la qualité scientifique de son travail Or, il s’agit plutôt d’une évaluation de la notoriété de son travail (au mieux), voire de la notoriété de la revue (au pire) Listes de revues de l’AERES par disciplines : évaluation des laboratoires selon ces listes 2001, Rapport de l’Académie des Sciences « Du bon usage de la bibliométrie pour l ’évaluation individuelle des chercheurs » Utiliser les outils les moins biaisés pour le domaine disciplinaire concerné La loi du « publish or perish » La perte du droit d’auteur abandonné à l’éditeur de la revue Tous droits réservés par Matthew Henry Hall (2004)
  13. 13. « Ni les auteurs, ni le comité éditorial, ni les experts nesont rémunérés par les éditeurs ; souvent, même, lesauteurs, ou plutôt leurs employeurs (université, institutsde recherche, entreprises…) doivent payer les revuespour « participer aux frais d’impression ». Cesorganismes doivent également payer leursabonnements, souvent très coûteux : ils n’est pas rarequ’une revue coûte plus de 4000 euros par an. De plus,les éditeurs exigent généralement que les auteurs etleurs employeurs cèdent tout droit sur les articles, aupoint parfois de ne pas avoir le droit de les mettre enligne sur leur propre site Web professionnel !Comme la recherche publique, mais aussi une partieimportante de la recherche privée, est financée par lecontribuable, cela veut dire que celui-ci paye trois fois(recherche, publication, abonnement) pour undocument qui in fine n’appartient plus à la collectivité. »David Monniaux, chercheur au CNRS et professeur à l’EcolePolytechnique, dans une tribune intitulée « Le racket de l’éditionscientifique », publiée sur Sciences.blogs.liberation.fr, le 19 octobre. Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  14. 14. D’où le mouvement de l’Open AccessLa voie verte (green OA) La voie dorée (gold OA)= archivage et libre accès aux pré-publications et = revues en ligne qui publient des articles enpost-publications des chercheurs dans des accès ouvert (ex : revues.org, DOAJ, Persée)archives ouvertes (ex : HAL) Certains droits réservés par lionej (Source : Flickr) Tous droits réservés par Gambastyle (Source : Flickr)
  15. 15. Que sont les Archives Ouvertes ? Historique 1991 : naissance de la 1ère AO, ArXiv 2002 : Budapest OAI 2003 : Déclaration de Bethesda et Déclaration de Berlin 2009 : Berlin 7 à Paris Définition : désigne un réservoir de données issues de la recherche scientifique et de l’enseignement, et dont l’accès sur Internet se veut ouvert, sans barrières Que trouve-t-on dans les AO ? preprints (pré-publications) postprints (post-publications) Publications, communications, colloques, rapports, études, thèses, HDR, … concerne 15% des articles publiés annuellement (soit environ 1,5 millions) entre 1000 et 1700 réservoirs d’AO existent (dont Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé) moins de 40 en France)
  16. 16. Les craintesPourquoi certains chercheurs sont frileux… Un document en libre-accès ne vaut pas grand-chose Réputation de l’équipe en jeu Dépôt sans retrait Je vais me faire piller mon travail Ne pas céder à la psychose du plagiat Il est beaucoup plus facile de piller un texte qui dort sur les rayonnages d’une bibliothèque Logiciels de détection du plagiat Je ne pense pas que mon éditeur soit d’accord Fichier ROMEO, fichier JULIET, Addendum Creative Commons Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  17. 17. Les atouts des AO pour le chercheurEt le laboratoire ! Accès libre et gratuit Une plus grande visibilité des publications (et du nombre de citations) Une diffusion immédiate des résultats de la recherche Un archivage à long terme Pousser à l’émergence de nouvelles mesures d’impact Le dépôt sans retrait assure la responsabilisation des dépôts et donc le niveau scientifique évite les utilisations scientifiques frauduleuses garantit la stabilité des dépôts et des adresses Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé) laisse néanmoins le droit à l’erreur scientifique
  18. 18. L’Archive Ouverte la plus réputée : ArXiv Initialement développée par Paul Ginsparg en 1991 comme une archive pour les prépublications de physique Est une archive de prépublications électroniques darticles scientifiques dans les domaines de la physique, des mathématiques, de linformatique, des sciences non linéaires et de la biologie quantitative Le terme « e-print » a été adopté pour décrire les articles disponibles sur arXiv.org Plus de 700 000 documents Contenu exclusivement en anglais Tous droits réservés par Elido Turco Gigi (Source : Flickr)
  19. 19. Les plateformes nationalesHAL : la plateforme nationale = Hyper Articles en Ligne Archive Ouverte multidisciplinaire Créée en 2001 par le CNRS et gérée par le CCsd (Centre pour la Communication scientifique directe) Le dépôt dans HAL est automatiquement versé dans ArXiv lorsque l’article traite de l’un des domaines couverts par ArXivTEL = Thèses en Ligne Archive Ouverte des thèses de doctorat et habilitations à diriger des recherches (HDR) Multidisciplinaire Créée en 2000, cette AO est une plateforme dépendant de HAL Possibilité de déposer à la fois dans STAR et dans TEL… Tous droits réservés par yecheng0071 (Source : Flickr)
  20. 20. Les archives institutionnelles (sciences dures) Archimer (Ifremer) Archive de l’Observatoire de Paris Collection de Centrale Lyon CERN Document Server CITHER (sciences de l’Ingénieur) Crystallography Open Database DUMAS (archives des mémoires d’étudiants) HAL-CEA (Commissariat à l’énergie atomique) HAL-EMSE (Ecole des mines de St-Etienne) HAL-IN2P3 (Inst. Nat. De Phy. Nucléaire et de Phy. Des particules) HAL-INSU (Inst. Nat. Des sciences de l’univers) HAL-Pasteur IRIS (Université des sciences et technologies de Lille) LARA (rapports scientifiques et techniques français) NUMDAM (mathématiques) Science2Share (Danone Research) … Archivage et valorisation des productions scientifiques des institutions (universités, grandes écoles,…) Tous droits réservés par Woodacus (Source : Flickr)
  21. 21. Les archives institutionnelles (SHS) HALSHS Sciences de l’information : E-LIS, Archivesic Economie : RePEc Psychologie : CogPrints Archivage et valorisation des productions scientifiques des institutions (universités, grandes écoles,…) Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  22. 22. Les étapes du dépôt 3 cas : dépôt spontané, recommandation de dépôt, obligation de dépôt Dépôt par un des auteurs (accord des autres auteurs obligatoire) ou par une personne autorisée Différents formats de fichiers acceptés Fichiers annexes acceptés Dépôt automatique dans ArXiv lorsque le domaine correspond ManuHal : http://ccsd.cnrs.fr/support.html Création d’un compte de déposant nécessaire au préalable Rubrique « Comment déposer » sur Formadoct Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  23. 23. Explorer les Archives Ouvertes ROAR : consulter les plateformes de libre-accès dans le monde, visualisation de la quantité de dépôts par plateforme OpenDOAR : répertoire des réservoirs d’Archives Ouvertes OAIster Scientific Commons Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  24. 24. La question des droits d’auteur Le cadre français Les droits liés au dépôt d’une thèse Les licences Creative Commons « On passe d’une situation où tout est interdit sauf ce qui est permis à une autre où (presque) tout est permis sauf ce qui ne l’est pas ». (Jean-Pierre Lardy, 2008) Editeurs et archives ouvertes : comment ça marche ? Le fichier de référence créé par le consortium Sherpa : ROMEO Propose une analyse de la politique suivie par chaque éditeur pour chaque titre de périodique Des éditeurs classés selon un code de 4 couleurs : vert (le plus libéral), bleu (que des postprints), jaune (que des preprints), blanc (open access ignoré) Héloïse, le fichier français : http://heloise.ccsd.cnrs.fr/ JULIET : le fichier qui précise la politique des bailleurs de fonds institutionnels par rapport aux éditeurs en vue des AO Conférence filmée URFIST « Droits d’auteurs, propriétés et brevets » Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé) http://urfist.enc.sorbonne.fr/veille-et-recherche/rencontres- scientifiques/rencontres-urfist/conference-du-14-avril-2011
  25. 25. Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé) Tous droits réservés par DinosaursAreNot Dead (source : Flickr)2 / STAR
  26. 26. STAR : signalement des thèses électroniques,archivage et recherche Disparition des exemplaires imprimés déposés à la BU Même processus pour la conservation et la diffusion Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  27. 27. STAR : stockage / diffusion Une thèse saisie dans Star est définitivement conservée au CINES (Centre Informatique National de l’Enseignement Supérieur) version d’archivage de la thèse La version de diffusion peut être différente de la version d’archivage : diffusion d’une partie de la thèse, ou pas de diffusion car thèse confidentielle version de diffusion de la thèse Pour la diffusion, l’UVSQ a choisi de recourir à la plateforme de diffusion de l’ABES : signalement par le portail des thèses, le sudoc et le site de la BU, qui renvoient en lien vers le fichier diffusé par l’ABES c’est vous qui décidez des droits de diffusion Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  28. 28. STAR : mise en œuvre Passerelle entre Doctobase et Star : les informations saisies dans Doctobase alimenteront automatiquement le début de la chaîne Star Pour vous ça ne change rien : vous remplissez doctobase, et donnez le fichier (format PDF) au service des thèses Vous complétez et signez la convention de diffusion Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  29. 29. Utiliser une feuille de style Avoir un document structuré : Titres, parties, sous-parties, table des matière Pouvoir y faire des modifications sans souci Une fois les dernières corrections faites (post- soutenance) : enregistrement en pdf Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  30. 30. L’instant démago… Soit on n’est présent sur le net, soit on ne l’est pas Accessibilité, diffusion et visibilité accrues de votre recherche universitaire Si on ne l’est pas, on n’existe pas Il y en a plein d’autres comme vous : la publication scientifique n’est pas une denrée rare Si un autre chercheur traite du même sujet que vous et le met en ligne, il prendra date Il est important de sortir de la pression artificielle due à une mauvaise interprétation du droit d’auteur Depuis quelques mois, montée en flèche des embargos sur des thèses non confidentielles et ce, parfois jusqu’à 10 ans ! En mettant en ligne l’intégralité d’un travail, on se protège Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)
  31. 31. Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)3 / PRODUIRE UNE BIBLIOGRAPHIE AVEC UN LOGICIEL
  32. 32. Les logiciels de gestion bibliographique À quoi ça sert ? - Collecter les références bibliographiques - Les organiser - Les citer - Les partager - Éditer une bibliographie, mise en forme Les logiciels - Gratuits : Zotero, Mendeley, Connotea... - Payants (mais avec des réductions pour les étudiants) : Endnote, Refworks… Comparaison - Définir ce qui vous paraît essentiel - Critères : capacité, organisation des références, fonctions de recherche, gestions des liens, sources, importation, formats, intégration dans les traitements de texte - Ce qui compte : votre usage Les formats - Formats de stockage/sauvegarde - Formats d’échange/exportation - Formats d’édition/styles
  33. 33. ZOTERO De l’albanais « zotëroj » : « qui acquiert, maîtrise » Produit par le Center for History and New Media (Washington D.C.) Une extension de Firefox / des pluggins pour Word et Open Office Libre et gratuit Gérer ses références en un endroit unique Générer une bibliographie Gagner du temps et de l’énergie Gestion des références Sauvegarde Sauvegarde Edition de bibliographie Partage et veille
  34. 34. Allez sur le site www.zotero.org Téléchargez Zotero et suivez les étapes d’installation Préférez la version stable à la version Bêta encore en construction Redémarrez Firefox Enfin, jouez à afficher (partiellement et en pleine page) et masquer Zotero dans votre navigateurNB : Zotero peut être utilisé (de façon limitée) / consulté même sans connexion internet
  35. 35. Quatre façons de collecter des références : Importer automatiquement via les sites « zotero-compatibles » : Gallica, Ebsco, BnF, Sudoc, Cairn, Jstor, Google Scholar, Google Books, HAL, TEL, Revues.org, You Tube, Flickr, Factiva, Amazon,… L’onglet « baguette magique » : importer un livre via son ISBN Créer manuellement une référence quand un site n’est pas compatible Récupérer les données d’un document PDF stocké dans « Mes documents »
  36. 36. Créer des collections et des sous-collections Associer des mots-clefs à ses références AnnoterOuOu
  37. 37. Créez votre compte personnel sur le site de ZoteroSynchronisez votre bibliographie avec le serveur ZoteroDeux bibliographies : une locale en bas de votre navigateur Firefox / une en ligne sur le site deZotero (que vous rendez publique ou non, au choix : Zotero settings/Privacy)
  38. 38. « Créer une bibliographie à partir de la sélection »Installer l’extension pour Word / Open OfficeUtiliser les styles de citation proposés par Zotero ou en télécharger d’autres ● Nouveauté : un nouveau style francophone (et anglophone) pour Zotero fondé sur la norme ISO 690 a été crééZotero People ou le réseau social des chercheurs ?Zotero Groups ou la possibilité de partager sa bibliographieZotero francophone, le site de référence sur le logiciel en français : http://zotero.hypotheses.org/
  39. 39. Sources • Formadoct : http://guides-formadoct.ueb.eu/ (notamment la partie sur les normes et formats) • Petites leçons de typographie, de Jacques André : http://jacques- andre.fr/faqtypo/lessons.pdf • Panorama logiciels gestion biblio (urfist) http://urfist.enc.sorbonne.fr/sites/default/files/file/docsab/Panorama_logiciels_bi bliographiques_mars2012.pdf
  40. 40. Merci de votre attention CC BY-NC-SA 2.0 amelie.church@uvsq.fr, magalie.le-gall@uvsq.fr Amélie Church Pro, Magalie Le Gall Pro magalielegall magalielegall BU_Versailles http://www.slideshare.net/magalielegall pour consulter et/ou télécharger cette présentation Tous droits réservés par Tis (Source : La thèse nuit gravement à la santé)

×