rhinoplastie en algérie

8,873 views
8,694 views

Published on

Présentation sur les rhinoplasties au 3é Congrès Algérien de Chirurgie plastique esthétique et chirurgie des brulés à Oran algérie

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
8,873
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3,390
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

rhinoplastie en algérie

  1. 1. LES RHINOPLASTIES Dr MADJOUDJ Chirurgien Plasticien Alger
  2. 2. La rhinoplastie est une chirurgie du nez. Elle peut se faire pour des raisons esthétiques afin d’effacer une disgrâce ou pour des raisons fonctionnelles ( gène respiratoire) ou pour les deux . Le nez est au centre du visage. Il est en harmonie avec le reste de la face .C’est quand cette harmonie est rompu et qu’elle pose problème on parle de dysharmonie. Cette dysharmonie peut être due à une disgrâce isolée du nez ou être la conséquence d’autres malformations du visage.(front , mâchoire, défaut projection des malaires…) d’où un examen minutieux de toute la face.
  3. 3. INTERET DE LA QUESTION Population a majorité jeune très attentive à son apparence ,la demande de rhinoplastie ira en croissant parallèlement au niveau de vie de la population. il y a une diversité de disgrâces appelant à de nombreuses techniques chirurgicales, qu’on doit maitriser, pour une correction parfaite. c’est une chirurgie rigoureuse, ne tolérant pas des imperfections. Un examen et un planning rigoureux sont indispensables
  4. 4. GENERALITES
  5. 5. Nez et culture : Le nez est un symbole dans certaines sociétés. Dans nos sociétés arabo-musulmane le nez symbolise l’honneur(nif). Sa mutilation pendant la guerre de libération était une sanction pour les désobéissants. On continue à voir des mutilations pour des problèmes d’honneur.
  6. 6. Nez et préjugés La forme du nez peut être source de préjugés sur la personnalité de l’individu. Le nez retroussé est perçu comme signe de personnalité combative. Le nez évasé comme signe de personnalité violente…
  7. 7. Variations ethniques Les flux migratoires au cours de l’histoire ont conduit à des variations très diverses. Plusieurs formes de nez peuvent se voir , schématiquement on peut distinguer: • Le nez caucasien : – petit nez irlandais – nez fin et droit des scandinaves – nez long français • Au Moyen Orient . – il y a une prédominance de nez concave ou nez crochu • En Extrême-Orient : – le nez est évasé avec des narines oblique • les Noirs Africains : – la structure osseuse très enfoncée avec des narines verticales (nez négroïde) • En Algérie il y a une répartition géographique des disgrâces et le cas typique est le « nez dit kabyle » caractérisé par une bosse très importante.
  8. 8. RAPPEL ANATOMIQUE
  9. 9. RAPPEL PHYSIOLOGIQUE
  10. 10. EXAMEN DU PATIENT
  11. 11. Il ne peut y avoir d’avis sur une photo de nez comme le demandent les patients sur internet. La consultation est indispensable. La prise de photos est indispensable et médico-légale. Les photos permettent une meilleure étude pour le planning. Essayer de cerner la personnalité du patient et sa vraie motivation.
  12. 12. On examine : • le patient tète nue, sans lunettes ,sans casquette ou foulard. L’examen du nez : • La pyramide externe et la disgrâce sont analysés ainsi que les éléments de la face. • Le front par rapport au nez : un front trop en arrière , des os de la face non développés accentuent la proéminence du nez.
  13. 13. • Un maxillaire supérieur trop avancé augmente la projection de la pointe du nez. • Une augmentation ou diminution du menton accentue la dysmorphie du nez… • Examen de la fonction respiratoire en demandant au patient d’inspirer et d’expirer, • Examen au speculum de la cloison nasale et des cornets et du reste de fosse nasale.
  14. 14. La peau une attention particulière lui est portée. Une peau fine rend les résultats du planning plus fidèles. l’œdème et les phénomènes cicatriciels sont moins importants. Les résultats à long terme sont meilleurs. Une peau grasse est de bien moins pronostic. Les phénomènes cicatriciels sont plus importants avec un épaississement de la peau altérant les résultats. C’est en analysant tous les éléments de la face qu’on arrivera à définir un plan pour une correction satisfaisante.
  15. 15. PRINCIPAUX CAS RENCONTRES • La bosse et le gros nez sont souvent les motifs de consultation les plus fréquents . • La résection isolée de la bosse expose à un échec de l’intervention . Il faut le plus souvent remodeler le nez dans les trois dimensions hauteur, longueur et largeur. • Les nez déviés nécessitent un temps osseux et cartilagineux en même temps appelé septorhinoplastie. • Un nez large et enfoncé est souvent une séquelle d’un traumatisme. Il nécessite la plupart du temps une greffe osseuse pour remonter le dorsum. • La chirurgie de la pointe isolée est d’indication rare avec un résultat insatisfaisant car le plus souvent un temps osseux est nécessaire. • Chirurgies secondaires (reprises) • Chirurgie de reconstruction après mutilation. • Parfois un geste complémentaire sur le menton ou sur les os de la face est nécessaire pour rééquilibrer le nez. Tels sont les principaux cas que nous rencontrons.
  16. 16. DIFFERENTES RHINOPLASTIES
  17. 17. RHINOPLASTIE DE REDUCTION • Nez avec bosse et hypertrophie sont les cas les plus courants • Anesthésie : générale ou locale sous sédation. • Infiltration de la pyramide et de muqueuse septale a la xylocaine adrénalinè • Voie fermée intersepto -collumellaire et intercartilagineuse • Voie sous muqueuse pour la résection de la bosse osteo catilagineuse • Diminution des alaires • Diminution de la portion antero inférieur du septum • Ostéotomies médianes et latérales • Fermeture ses incisions avec diminution de la muqueuse septal antérieur au besoin. • Attelle : éviter le plâtre .il y a sur le marché des attelles métalliques et thermo gonflable plus légères et qu’on peut ajuster quand l’œdème diminue. • Problème du méchage : s’il n’y a pas se saignement particulier et qu’il n’y eu de septoplastie j’évite de mécher. Ceci donne un meilleur confort au patient. • Ablation de l’attelle au 8éme jour.
  18. 18. CAS CLINIQUES
  19. 19. Rhinoplastie d’alignement Souvent secondaire à un traumatisme . Toute la pyramide nasale est déviée ou seule la partie cartilagineuse du nez. Il est rare de pouvoir aligner un seul élément. Il faut le plus souvent pratiquer une rhinoseptoplastie
  20. 20. Rhinoplastie dans le syndrome de Binder
  21. 21. Rhinoplastie post traumatique Leur réparation ne nécessite pas tout le temps une greffe osseuse. On essayera d’utiliser des techniques de rhinoplastie avec ostéotomie et utilisation des os ou cartilages prélevés lors de la rhinoplastie (La bosse, septum….). Les greffons sont prélevés sur la crête iliaque, de plus en plus on prélève l’os clavarial (crane).
  22. 22. Rhinoplastie secondaire • Elles ont pour cause le plus souvent des fautes techniques lors de la première intervention ou à une mauvaise évaluation de la réaction cutanée au niveau de la pointe, ou les deux à la fois
  23. 23. Reconstruction Suite à des lésions traumatiques, cancéreuses, brulures… Le lambeau frontal est le plus utilisé.
  24. 24. Nez de fente
  25. 25. Nez de fente Séquelles très courantes des fentes ,Le traitement est très difficile et les résultats sont souvent loin des attentes du patient.
  26. 26. Nez de fente
  27. 27. Cas particuliers
  28. 28. Cas particuliers
  29. 29. Je vous remercie… Cette présentation est disponible sur mon site: www.chirurgieesthetiquealgerie.com

×