Limites des skin expanders
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Limites des skin expanders

  • 5,458 views
Uploaded on

communication sur les limites des skin expanders

communication sur les limites des skin expanders

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
5,458
On Slideshare
1,585
From Embeds
3,873
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
7
Comments
0
Likes
0

Embeds 3,873

http://www.chirurgieesthetiquealgerie.com 3,863
http://translate.googleusercontent.com 6
http://webcache.googleusercontent.com 2
res://ieframe.dll 1
http://www.google.fr 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Limites des skin expanders Dr Madjoudj Chirurgien Plasticien Alger
  • 2. Introduction
    • les skins expanders ont révolutionné la chirurgie des séquelles de brulures, de traumatisme … Mais ils ont leurs limites comme le montrera la présentation qui suit.
  • 3. HISTORIQUE
    • les skins expanders ont révolutionné la chirurgie des séquelles de brulures, de traumatismes…
    • Utilisé pour la première fois par Nurman en 1957 pour la reconstruction de l’oreille avec un matériel rudimentaire, elle tomba dans l’oubli.
    • 20 ans après RADOVAN au USA reprit la technique avec des prothèses en silicone et un tube de remplissage.
    • Introduite en France en 1983
  • 4. Les prothèses se caractérisent par:
    • Les formes :
      • Elles sont rondes , en croissant ou rectangulaires ( les plus utilisées).
      • L’apparition de prothèses cylindriques a amélioré le gain des surfaces d’expansion en longueur permettant de faire de grands lambeaux de translation. Elles permettent de diminuer les risques de désunions
      • La publication il ya quelques années sur de prothèses en expérimentation qui se remplissent par osmolarité après leur pose reste un espoir.
    • Volume  :
      • quelques cc à 1l
    • Systèmes de remplissage:
      • valves incorporées abandonnées
      • valves à distances en sous cutanées (les plus utilisées)
      • valves externes
  • 5.  
  • 6. Rappel de la technique opératoire
  • 7. EXPANDERS AU NIVEAU DU CUIR CHEVELU
    • Le cuir chevelu reste la meilleure indication avec les meilleurs résultats.
    • L’incision par rapport à la prothèse peut être perpendiculaire, car ainsi elle diminue les désunions.
    • Elle peut être parallèle et longue.
    • Les Incisions sont courtes et discontinues dans les prothèses cylindriques.  
  • 8. Mise en place de la prothèse :
    • 1ér temps : La cavité doit être ample.
    • La dissection en sous galéale instrumentale et manuelle
    • La concavité de la voute crânienne limite la dissection de la poche.
    • La forme de la prothèse est le plus souvent rectangulaire, cylindrique ou en croissant dans la région occipitale
    • Volume de la prothèse : de quelques cc à un litre
    • Drainage sur drain de Redon
  • 9. Rythme du remplissage
    • 2é temps : Le remplissage au sérum salé commence dés cicatrisation de la plaie opératoire(15 jours environ).
    • Au début il s’effectue au rythme d’une fois par semaine ,rythme qu’on portera à 2 fois par semaine en fonction de la tolérance de la peau.
  • 10. Volume de remplissage
    • au début on injectera 10% de la capacité de la prothèse puis on augmentera le volume de remplissage.
    • L’indicateur de la limite du remplissage est la douleur, la tension excessive de la peau et sa décoloration.
    • La limite de volume : on peut aisément doubler voire tripler la capacité de la prothèse sans qu’elle éclate
    • La durée du remplissage est de 2 à 4 mois selon l’importance du placard .
  • 11. 3é temps ablation du placard et mise en place du lambeau
    • C’est un temps hémorragique.
    • la mise en place du lambeau:
    • Les divers lambeaux utilisés sont:
    • Le lambeau d’avancement qui peut être limité
    • Le lambeau de translation qui apporte plus de tissus.
    • Le lambeau de transposition.
    • Le lambeau axial centré sur un pédicule vasculaire.
    • Il faut favoriser les lambeaux axiaux qui permettent des lambeaux longs et larges.
  • 12. Les questions
    • Attitude vis-à-vis de la poche.
    • Les incisions:
    • Les incisions de la poche d’exclusion augmentent elles sans risque la surface de tissu à utiliser?
    • Y a il un risque à décoller le bord interne de cette poche ?
    • Après hémostase rigoureuse le drainage est il systématique au niveau du cuir chevelu?
  • 13. Les questions
    • SUTURE :
    • En 2 plans
    • On a incriminé les fils résorbables dans la rétraction du lambeau.
    • Fil non résorbable ou fils d’acier diminuent ils la rétraction?
    • On utilisera le fils de nylon sur la peau car c’est les mieux tolérés
  • 14. Cas cliniques
  • 15. Expanders au niveau du cuir chevelu
  • 16.  
  • 17.  
  • 18.  
  • 19.  
  • 20.  
  • 21.  
  • 22. Dos et bras
  • 23.  
  • 24. Membres inferieurs
  • 25.  
  • 26.  
  • 27.  
  • 28. Cas particuliers
  • 29.  
  • 30.  
  • 31. Pouquoi nous parlons de limites ?
    • La technique du skin expander est une méthode très lourde tant sur le plan technique que pour le patient.
    • Il y a souvent discordance entre la surface expansé et le gain de peau lors de l’intervention.
    • le praticien doit tenir compte des incidents (infection, désunion, exposition de la prothèses..) et de l’insuffisance des résultats dans certains cas (multiplication de cicatrices disgracieuses couverture insuffisante du placard..) avant de se lancer dans cette technique.
  • 32.
    • On privilégiera les techniques simples (excision- sutures multiples, lambeaux, greffes de peau totale ) chaque fois qu’on le pourra.
    • Une attention particulière doit être portée au siège de l’expansion sachant que la distension de la peau a ses limites au niveau des parties suivantes:
    • la face externe des cuisses,
    • des parties distales des membres inférieurs,
    • de l’abdomen.
  • 33. Conclusion
    • Les lambeaux libres et les lambeaux perforants malgré leurs aspect de pièce rapportée ne représentent-ils pas une alternative à l’expansion cutanée ?
    • Le débat est ouvert…
  • 34. Alternative: Lambeau de transposition
  • 35.
    • Cette présentation est disponible sur mon site:
    • www.chirurgieesthetiquealgerie.com
    Je vous remercie…