Your SlideShare is downloading. ×
25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

25 ans de rapprochement interculturel décodés au travers de ses archives (2)

133
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
133
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Le 6 mars 2013/GB
  • 2. 1993 avrilDès 1993un constats’impose:CDN est l’épicentremulticulturelde Montréal
  • 3. 1993 avrilDès 1993le rapprochementinterculturelest unenécessité
  • 4. 1994 septembre Déjà à la recherche de volontaires
  • 5. 1995 avrilLe médiumc’est le massageinterculturel
  • 6. 1995Musa voyait déjàla situationdans son ensemble
  • 7. Une vision très exacte et très précise1995 du rapprochement interculturel; le métissage des valeurs et des attitudes
  • 8. 1995 juin à 1995 ( premiers 6 ans) Ressources= 4 puis 8 bénévoles Réorientation: 1 . Faire feuOn a privilégié d’abord de tous boisactivités inter-communautés avec approche plus individualiséeRythme trop exigeant pour 2. La clef dules ressources disponibles succès c’est les bénévoles
  • 9. 1995 juinFaire feu de tous bois:i.e.1. Développerun sentimentd’appartenancecommunautaire2. Utiliser le loisircomme leviermultiplicateur pouraccroître l’autonomieet l’auto-prise en chargedes nouveaux arrivants
  • 10. 1996 décembreOn investiauprès des familleset des enfantsOn développela formule desloisirsinter-communautés
  • 11. 1997 octobre 1. 2. En 1997 on vise successivement 2 cibles Éveiller l’intérêt des communautés 1. et du Conseil d’Administration 2. Accroître le confort des communautés et la connaissance du Québec
  • 12. 1997 octobreExemple d’activité visant à accroîtrela connaissance du Québec en 1997
  • 13. 1997 novembre 1997; exemple d’activité de communication visant à éveiller l’intérêt des communautés et du Conseil d’Administration
  • 14. Côte des Neiges aux 110 langues1998 octobre voir le dossier papier ci joint
  • 15. Janvier 1999On se consolidedavantageadministrativementparlantet à l’intérieur del’arrondissementon privilégieles tables deconcertationet d’échanges entreorganismes
  • 16. 1999 Des prix sont décernésDans le domainedu rapprochement interculturel
  • 17. 1999 maiFrancisation : la concertationdemandebeaucoup d’énergies
  • 18. 2000 Mai Dans le grand Montréal on observe en 2000 2 visions communautaires qui se distancient l’une de l’autre 1. Sociale basée sur une recherche de liens et dvlpt de racines dans la société d’adoption(option retenue par le CCLCDN) vs 2. Politique basée sur des revendications à la recherchede reconnaissances et de droits
  • 19. 2000 MarsEn 2000 on vise toujoursles 2 mêmes ciblesqu’en 1997 touten consolidant les réseauxde soutien• interne (Internet)• et externes (Tables de concertation)
  • 20. 2000 octobrePar contre les actionssont désormaisconsolidées à l’intérieurde programmes formelsdistincts etcomplémentaires
  • 21. 2000 octobre En 2000 on constate aussi deux choses: 1. le travail des bénévoles est toujours aussi riche et valorisant 2. le caractère très interculturel du quartier saute toujours aux yeux
  • 22. L’Atelier démultiplicateur (bénévoles x participants x pays d’origine x thémes 38 bénévoles x 177 participants x 55 pays x 30 thèmes = 11 097 000 apprentissages2001 novembre
  • 23. Janvier 2002
  • 24. Avril 2002
  • 25. 2002 septembre
  • 26. Février 2003
  • 27. Été 2003 On peut désormais investir dans la réflexion stratégique et dans la planification
  • 28. 2003 MarsQui pense stratégie,agit à long terme,qui agit à long termedoit transmettre sonacquis et son savoir,puis permettrel’apprentissagede l’esprit et l’adoptiond’attitudes fécondes
  • 29. 2003 octobre 1/2
  • 30. 2003 octobre 2/2
  • 31. 2003 printemps
  • 32. Décembre 2003On essaie de nouvellesformules d’intelligencecollective
  • 33. Fév 2004 On essaie de nouvelles formules d’intelligence collective; les résultats de la formule sondage (formule plutôt passive et impersonnelle) sont peu probants….
  • 34. 2004 avrilMais les résultats de laformule inter-activeentre personnessont riches et probants
  • 35. Août 2004 : Réflexion Mission On a enfin une vision claire et précise de l’objectif que le programme cherche à atteindre
  • 36. 2005 novembreUne nouvelle formuleest donc mise à l’essai…Les Lundis Québécois
  • 37. Avril 2006 : La vie au centre Mais les formules d’antan sont encore d’actualité et importantes
  • 38. Décembre 2006 On commence à avoir beaucoup de vécu
  • 39. Janvier 2007 On a une mission mais elle est difficile à formuler même si on continue à avoir beaucoup de vécu
  • 40. Avril 2007 On élargit les horizons intellectuels et on reconnaît l’apport formidable des bénévoles
  • 41. 2007 mai Les lundis Québécois investissent le plan culturel
  • 42. 2008 octobreLes lundis Québécoisinvestissent ;la poésie,le social,l’histoire,la langue française,les apports culturels
  • 43. 2008 octobreMarie Claudece programme de jumelagea-t-il survécu jusqu’à nos jours ??
  • 44. Avril 2009 Les leçons à en tirer sont ?
  • 45. Avril 2009 Une formule gagnante
  • 46. Décembre 2009La reconnaissance par les Pairs
  • 47. Voici un des textes 2009 mailes plus importantsCDN• Village urbain mosaïque Le Centre• Épicentre Communautaire interculturel est perçu comme de Montréal un oasis• Défi pour accueillant et les Québécois de souche sécurisant en plein désert équipé d’un L’identité réseau avec Québécoise un moteur de moderne recherche n’est plus convivial, seulement Québécois et locale et planétaire pure laine. Elle s’enracine désormais dans les structures et L’intégration réseaux du est le résultat quotidien et final recherché du du village rapprochement global. interculturel : un défi perpétuel complexe.
  • 48. 2009 marsL’expérience des lundis Québécoisest une activité de rapprochementféconde, les bénévoles enretirent eux aussi des bénéficestangibles
  • 49. Fév 2012Les ateliers deConservation françaiseavec leurs thèmesmultiplescontribuentfortementau rapprochement:Ils sont populaires.
  • 50. Depuis 2009 le message est désormais clair et cohérent, mais il est multiple… Il faudrait un énoncé plus simple, plus accessible et percutant !
  • 51. Questions/réponses sur 25 ans d’activités de rapprochement interculturel :Depuis quand ?• Le centre communautaire est enraciné dans le quartier depuis 1976• Le programme de rapprochement interculturel qui s’y est développé par paliers dans la pratique et par la réflexion s’insère maintenant au sein d’une vision globale, équilibrée et cohérente; une mission exigeante, complexe et très bien construite.• Son résultat c’est l’intégration sociale moderne.• Des activités multiples centrées sur les personnes et leurs apprentissagesPourquoi ?• Une démarche qui s’impose dès le début en raison du caractère interculturel prédominant à Côte des Neiges véritable épicentre multiculturel de Montréal ,80 cultures y parlent 110 langues.Par qui et pour qui ?• Plus de 700 bénévoles et 25 700 personnes touchées par le programme de rapprochement interculturelComment ? au moyen de plusieurs leviers efficaces et populaires• L’utilisation de l’accueil , du loisir et des programmes formels• L’apprentissage personnalisé et gratuit du français au moyen de thématiques variées• L’apprentissage du Québec, de sa dynamique, de ses valeurs et de ses richesses (97e lundi Québécois le 25 mars 2013, le 100ième en 2013)• La formation à l’animation et à la lutte contre le racisme• Un réseautage au sein des ateliers/comités communautaires de l’arrondissement