• Like
  • Save
Presentacion frances2
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Presentacion frances2

on

  • 724 views

 

Statistics

Views

Total Views
724
Views on SlideShare
723
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

1 Embed 1

http://www.blogger.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Presentacion frances2 Presentacion frances2 Presentation Transcript

    • Universidad de Buenos AiresInstituto Libre de Segunda Enseñanza Proyecto de Frances Système educatif français et argentin Alumnas: Ant Nudman, Melina Bonifacini, Valentina Grisolia, Agustina Menalled, Dana Division: 4to 4ta
    • FRANCE
    • Système Educatif français
    • l’école maternelle est destinée aux enfants qui ont entre 2 et 6 ans. Gratuite, elle accueille 23 % des enfants de 2 ans et la quasi-totalité des enfants de 3 à 6 ans. Elle constitue un élément important du système éducatif français qui se donne pour but dassurer léveil et la socialisation des jeunes enfants.Lécole maternelle est destinée aux jeunes enfants de 3 (parfois 2) à 5 ans. Elle comprend traditionnellement trois classes : la petite. la moyenne et la grande sections, et compte aussi parfois une très petite section pour les enfants de moins de 3 ans. Sa fréquentation est optionnelle, laccueil des enfants nétant obligatoire quà partir de 6 ans. Elle est ouverte à tous les enfants résidant en France, indépendamment de leur nationalité.Bien que facultative, lécole maternelle française accueille environ 23 % des enfants de deux ans, 95 % des enfants de trois ans et la quasi-totalité des enfants de quatre et cinq ans. Les classes de très petite petite, moyenne (MS) et grande sections forment le « cycle des apprentissages premiers ». Depuis la Loi dorientation de 1989, la classe de grande section appartient à la fois au « cycle des apprentissages premiers » se déroulant à lécole maternelle et au « cycle des apprentissages fondamentaux » qui regroupe aussi le cours préparatoire et le cours élémentaire 1re année de lécole élémentaire.Juridiquement, les écoles maternelles ne sont pas des établissements publics autonomes. Elles nont pas de budget de fonctionnement comme les établissements publics locaux denseignement, collèges et lycées. Le personnel enseignant, ainsi que les aides-éducateurs et assistants déducation, dépendent de lÉducation nationale. Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles dépendent de la mairie. La commune a la responsabilité des bâtiments et finance les dépenses matérielles.Les enseignants appartiennent aux mêmes corps - celui des instituteurs (catégorie B) aujourdhui en extinction et celui des professeurs des écoles (catégorie A) - que ceux exerçant dans les écoles élémentaires. Les écoles maternelles sont regroupées avec les écoles élémentaires au sein de circonscriptions dirigées par un Inspecteur de lÉducation nationale (IEN). Celui-ci procède, entre autres tâches, à lévaluation des enseignants des écoles de sa circonscription. La législation impose la présence dun agent territorial spécialisé des écoles maternelles pour chaque classe de maternelle (les municipalités restant libres dapprécier le taux de classes par ATSEM). Cependant, une ATSEM pour deux classes étant la norme la plus souvent utilisée, parfois, on trouve un de ces agents de catégorie C dans chaque classe pour assister lenseignant. Ces titulaires du CAP petite enfance sont des agents territoriaux, salariés de la commune dimplantation de lécole, qui sont chargés dassister les enseignants dans les activités pédagogiques (sans jamais les remplacer), daider les enfants dans leurs activités de la vie quotidienne (repas, hygiène...) et daider à la préparation (ou à la remise en état) matérielle des activités.Si le directeur nest pas le supérieur hiérarchique du personnel enseignant, il est souvent président de la coopérative de lécole à laquelle cotisent les parents - de façon volontaire et sans obligation - et la mairie et qui, avec un budget limité, permet de financer des projets.
    • Lécole élémentaire est lécole qui accueille les enfants à partir de six ans, âge auquel commence linstruction obligatoire en France. Cependant, lécole élémentaire représente pour beaucoup dentre eux la suite de la maternelle, avec laquelle elle forme lécole dite primaire. LÉcole publique est gratuite et laïque. Elle a obligation daccueillir les enfants habitant dans la zone qui lui est attribuée par la carte scolaire, quils soient de nationalité française ou pas. Elle accueille aussi des enfants dont le handicap a été reconnu par la MDPH situés hors carte scolaire, lorsquils ne trouvent pas de structure daccueil dans lécole la plus proche, école dite de rattachement (cest le cas principalement pour les élèves accueillis en CLIS). Lobjectif principal de lécole élémentaire est denseigner aux enfants les savoirs fondamentaux : lapprentissage de la lecture (lire), de lécriture (écrire) et du calcul (compter) est bien sûr prioritaire. Les activités déveil (activités artistiques et ludiques) y restent importantes, surtout dans les premières classes.Limportance des différents enseignements varie progressivement selon les cycles, qui sont eux-mêmes subdivisés en années et qui sont les suivants : Cycle II : cycle des apprentissages fondamentaux -Première année: Grande section de maternelle ou GS (5 ans). - Deuxième année : Cours préparatoire ou CP (6 ans). - Troisième année : Cours élémentaire 1re année ou CE1 (7 ans). Cycle III : cycle des approfondissements - Première année : Cours élémentaire 2e année ou CE2 (8 ans). - Deuxième année : Cours moyen 1re année ou CM1 (9 ans). - Troisième année : Cours moyen 2e année ou CM2 (10 ans).
    • Collège: À 11 ans, les enfants rentrent au collège (qui est formellement connu sous le nomde collège denseignement secondaire, ou CES), qui est géré par un principal. Chaquecollège a son propre conseil détablissement, qui est composé de personnel administratif etde représentants de professeurs, de parents, délèves et des autorités locales. Ses tachessont de faire des recommandations sur lenseignement et dautres sujets importants pour lavie de lécole.Les années scolaires sont organisées sur une base trimestrielle (période trois mois), lesélèves étant évalués par le conseil des professeurs à la fin de chaque trimestre. Cetteévaluation est particulièrement important puisque elle détermine quelles futures étudeslélève pourra faire et quel type de baccalauréat il pourra choisir. Les associations desparents/délégués des parents jouent également un rôle important dans la déterminationdes futures études des étudiants.Il est commun que dans un conseil de classe, il soit décidé quun élève redouble une annéede collège, bien que cela ne puisse se faire sans la permission des parents. Si les parentsne sont pas daccords, ils peuvent faire appel de la décision, mais si ils perdent leur appel,ils doivent attendre la décision de la commission dappel.Quelques collèges offrent des internats, bien que ce nest plus aussi commun que ça létait;les arrangements sont similaires à ceux des internats dans les lycées.Les quatre années détudes au collège sont numérotés de la 6ème à la 3ème et sontdivisés en deux cycles de deux ans.
    • Collège Cycle d’Orientation: Les deux dernières années de collège (quatrième et troisième) sont appelées le cycle dorientation carCycle d’Observation : Les deux les élèves peuvent choisir certaines matières et peuvent ainsipremières années de collège (sixième décider quelle sera la future orientation de leurs études. Leset cinquième) sont appelé cycle étudiants suivent un tronc commun denvirons 25 heures de cours, qui sont obligatoires et qui reprennent les mêmesdobservation, et les étudiants y suivent matières que dans le cycle dobservation. En plus de cesun programme commun. Il y a en matières, les étudiants doivent choisir une seconde languegénéral 24 heures de cours par (option obligatoire) et peuvent choisir des options facultativessemaine, qui incluent du français, des comme une langue régionale ou une langue morte (comme lemathématiques, une langue étrangère, latin ou le grec). Les décisions sur les études futures sont prisesde lhistoire, de la géographie, de à la fin de la troisième (vers 14 ans), quand les examens ont été passés pour décider quels élèves vont aller au lycée etléconomie, de léducation civique, des passeront le baccalauréat et lesquels iront dans un lycéela physique chimie, de la biologie et de professionnel ou partiront en apprentissage.la géologie, de la technologie, de lart La quatrième et la troisième technologique offrent unplastique et de éducation physique et enseignement plus pratique aux étudiants, qui correspond à unesportive (EPS). Trois heures de façon moins académique dapprendre. Les étudiants quisoutiens sont également mises en atteignent lage de 14 ou 15 ans et qui nont pas atteins le niveau nécessaire pour passer en quatrième rejoignent desplace dans des matières choisies par le classes Pré-professionnelles de Niveau/CPPN. Il y reçoivent descollège (souvent du français, des cours supplémentaires et une aide spéciale, en particulier enmathématique ou la langue étrangère) français et en maths, pour leur permettre de pouvoir continueret dépendent des besoins individuels leurs études. Une autre possibilité est lentrée dans une Classesdes étudiants. À la fin de la cinquième, Préparatoires à l’Apprentissage/CPA.les étudiants passent dans le cycle À la fin de la dernière année de collège, les étudiants passent un examen écrit appelé brevet des collège en français,dorientation ou redoublent leur mathématiques et en histoire géographie. Le brevet estcinquième. lexamen dentrée au lycée, bien quun échec au brevet nempêche pas les étudiants de continuer leurs études.
    • Le lycée actuel correspond principalement aux trois dernières années de lenseignement secondaire (seconde, première et terminale), pour des adolescents âgés, généralement, de 14-15 ans (début de la seconde) à 17-18 ans (fin de la terminale). Les enseignements au lycée aboutissent à des examens finaux et nationaux : le baccalauréat, le BEP ou leCAP. Néanmoins, un certain nombre de filières relevant de lenseignement supérieur, comme les BTS, les CPGE et les classes préparatoires au DCG, sont en partie prises en charge par les lycées. En 2008, il y avait :- 2 626 lycées denseignement général et technologique,- 1 687 lycées professionnels,- 218 lycées agricoles,- 6 lycées de la défense.Le nom vient du Lycée, un gymnase dAthènes près duquel Aristote enseignait. Lorigine de cette appellation serait due à la proximité dun sanctuaire dédié à Apollon Lykeios1.Lorganisation des cursus au sein des lycées français a été partiellement modifiée lors de la "réforme du lycée" créée par les ministères Darcos et Chatel de 2007 à 2009, et dont lapplication commencera à la rentrée 2010 pour les secondes, 2011 pour les premières et 2012 pour les terminales.
    • ÉTUDIER EN FRANCE Le système scolaire publique est complété par un réseau décoles privées, qui incluent denombreuses écoles internationales reconnues. Près de 15% des enfants français vont dansdes écoles privées, la majorité étant mixtes (léducation est presque exclusivement mixte).Lenseignement privé en France a un petit coté snob – et il est considérablement moins cherquen Angleterre par exemple. Les hauts standards éducatifs sont seulement dans lamoyenne avec cependant, une exceptions notable avec les grandes écoles, qui sont classéesparmi les meilleurs établissement déducation au monde. Les français sont fiers de leursécoles et napprécient pas quand létat y interfère, bien quil y ait des réformes presquecontinuelles du système éducatif. Les critiques du système éducatif français se plaignent des méthodes denseignement quisont trop traditionnelles et pas assez imaginatives, avec énormément dapprentissage parcœur. Les classes sont arrangées dans le style traditionnel, avec des tables en rang et lesélèvent passent beaucoup de temps à copier des informations. Ils laccusent également dêtreinflexible et de ne former que lesprit plutôt que dencourager lexpression et le développementpersonnel. Les écoles françaises mettent laccent sur le français (en particulier la grammaire),larithmétique et les sciences. Les écoles imposent généralement plus de discipline que cedont les enfants étrangers ont lhabitude (les professeurs peuvent utiliser toutes les méthodesdisciplinaire autres que la violence), ainsi que beaucoup plus de devoirs (et leur volumeaugmente avec lâge de lenfant) et cela peut devenir pénible
    • ARGENTINE
    • Système Educatif ArgentinNiveauInitial Niveau Polymodal Niveau Niveau d’ Supérieur Enseignement
    • Niveau Initial C’est ce quon appelle ailleurs la maternelle dans laquelle les enfants de trois à cinq ans peuvent débuté leur scolarité pré primaire. Seule la dernière année est obligatoire. Lespagnol est la seule langue utilisée. Niveau d’ Enseignement Ce niveau, pour les cinq à seize ans, est divisé en trois cycles de trois ans (neuf ans au total) et porte sur l’acquisition des compétences de base. Les langues enseignées sont lespagnol (langue denseignement) et langlais (à partir de la 3 EGB) ou le français. Il y a donc en tout dix ans d’école obligatoire.Nivea Polymodal Ce niveau (apparenté au secondaire dans dautres pays), nonobligatoire, est offert aux jeunes de 15 à 18 ans. Il correspond à un enseignementdestiné à préparer les jeunes au monde du travail: questions humanistes, sciencessociales, économie de l’entreprise et gestion des opérations, sciences naturelles,production des produits et services, communication, art et conception, etc. Niveau Supérieur Il comprend les écoles non universitaires de formation des enseignants, les instituts de formation technique pour tous les secteurs professionnels avec des programmes qui vont de deux à quatre ans, ainsi que tous les établissements universitaires.
    • ÉTUDIER EN ARGENTINEL’Argentine dispose d’un enseignement supérieur de qualité qui la place parmi lesplus compétitifs d’Amérique latine. Elle propose une offre assez large, qui couvredes domaines variés. Cependant, la science est son domaine d’excellence.L’organisation de l’enseignement La formation universitaire s’organise de la manière suivante : le grado (1er cycle) est quis’étudie en 5 ans. Les 2ème et 3ème cycles sont le posgrado dans lequel on peut étudier unemaestría (en 2 ans), un magister, une especialización ou un doctorado en 3 ans. A titred’exemple, la licenciatura est généralement reconnue en France comme correspondant à unniveau BAC+4 ou master 1. L’année universitaire est divisée en deux semestres, le premierde mars à mi juillet, et le seconde de mi août à fin novembre, mi décembre. Les universités argentines sont autonomes et formées de diverses facultés. Il existeenviron 40 universités publiques et 40 privées. Pour le cas des universités publiques, celles-cine font pas payer de frais de scolarité, seulement les frais d’inscription. Les établissementssupérieurs ne disposent pas de logements universitaires mais d’un service qui pourra vousorienter pour trouver où vous logerÉquivalences de niveaux d’étudesL’obtention du baccalauréat en France vous dispense de concours d’entrée à l’université. Ilpermet d’entrer en première année. Du fait de la grande autonomie des universités, chacuned’entre elles détermine le niveau de reconnaissance de votre diplôme. Ainsi, si vous voulezentrer en 2eme, 3eme, 4eme ou 5eme année il faudra prendre contact avec l’université devotre choix qui déterminera en quelle année vous pouvez poursuivrez votre formation.
    • • .La Maison de lArgentine est une institution qui se veut une espace de rencontresinternationales à travers déchanges dans les domaines académiques et artistiques,notamment, dans le cadre de la coopération entre lArgentine et la France. Sous ladirection du Ministère de lEducation de lArgentine, elle est une résidence pour lesétudiants, cherceurs, professionnels et artistes argentins qui ont été acceptés dansdes institutions académiques françaises pour réaliser des études prostuniversitaireset/ou de spécialisation.Au sein dune communauté pluriculturelle et plurinationale comme la parisienne et, enparticulière, celle de la Cité Universitaire, la Maison de lArgentine souvre commeespace de nombreuses expressions artistiques et scientifiques à travers de colloques,conférences, reportages, expositions, concerts et spectacles avec des esposants dedivers origines, domaines détudes et activités.
    • Résumé de lentrevue avec la Mme directeur (Mme Vilma Saldumbide):• Questions dorientation: - Quelle est limportance du français à l’ILSE? - Depuis quand on enseigne le français a l’ILSE ?• - Quels sont les examens internationaux offerts par linstitution? - Pourquoi que vous avez choisi le français et un autre? Le Français était très important dans le ILSE depuis sa fondation. En principe, les différentes pièces comme la bibliothèque, les laboratoires avaient des livres de littérature historique française exportée dEurope. Linstitution estime que lenseignement dune langue, non seulement apprendre à parler et à écrire, mais aussi lapprentissage dune nouvelle culture, la chose importante est de combiner culture et la langue, par conséquent, a été donné plus dimportance dans cette langue que la langue anglaise car nous avons donc 4 ans danglais, et 5 ans de français. Le premier chef du département de français était une figure importante car elle était diplômé de la méthodologie denseignement français. Elle se réarmer et le remaniement du programme de français et de lexcitation génératrice évaluation du modèle et de limportance dans cette langue. Et à partir de là ce département est formé par une combinaison de professeurs les plus importants. Pour souligner limportance de cette langue, linstitution fournit loccasion et le soutien logistique de cette langue pour se rapprocher de payer les examens internationale du DELF et du CLE. Pour conclure se demander pourquoi nous avons choisi français et pourquoi ne autres langues et nous sommes arrivés à la conclusion avec laide des mots du recteur que la langue est une culture, et cest très important car il est une langue parlée dans de nombreuses parties du monde cette culture comme nous lavons dit, était très important dans le monde et lILSE depuis le début, car elle est la base de nouvelles cultures.