Activité des applications mobiles de Météomédia vs. The Weather Network
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Activité des applications mobiles de Météomédia vs. The Weather Network

on

  • 1,588 views

Pelmorex (propriétaire de TWN/MM) nous a dévoilé l’activité de leurs applications mobiles du mois de mars 2010. Nous en avons tiré deux constats. ...

Pelmorex (propriétaire de TWN/MM) nous a dévoilé l’activité de leurs applications mobiles du mois de mars 2010. Nous en avons tiré deux constats.

1-La météo apparait populaire et utile sur le mobile.

2- Il se dresse deux portraits assez différents des types de téléphones intelligents, au Québec et dans le reste du Canada.

Statistics

Views

Total Views
1,588
Views on SlideShare
1,285
Embed Views
303

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

8 Embeds 303

http://horizonsrecherche.wordpress.com 292
http://www.slideshare.net 3
http://webcache.googleusercontent.com 3
http://www.netvibes.com 1
http://www.lmodules.com 1
url_unknown 1
http://feeds.feedburner.com 1
http://www.linkedin.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • One plus the other -

Activité des applications mobiles de Météomédia vs. The Weather Network Activité des applications mobiles de Météomédia vs. The Weather Network Presentation Transcript

  • APPLICATION MOBILE DE WEATHER NETWORK / MÉTÉOMÉDIA PORTRAIT DE L’ACTIVITÉ PAR TYPE D’APPAREIL
  • INTRODUCTION
    • Une des applications mobiles la plus populaire au Canada est certes celle de Météomédia (MM) et son penchant anglophone The Weather Network (TWN).
    • Dans le cadre d’une récente analyse pour un client de Cossette Média, Pelmorex (propriétaire de TWN/MM) nous a dévoilé des données sur l’activité de leurs applications mobiles au mois de mars 2010. Nous en avons tiré deux constats.
      • La météo nous apparait très populaire (donc utile) sur le mobile.
        • Au mois de mars, Pelmorex comptait plus de 1.6 millions d’applications « actives » et au-delà de 60 millions de pages vues, soit une moyenne quotidienne de 1,2 consultations par usager.
      • Il se dresse deux portraits assez différents des types de téléphones intelligents au Québec et dans le reste du pays.
        • Nous tentons d’illustrer ces différences dans l’analyse qui suit.
    Source: Pelmorex, March 2010
  • TYPES D’APPAREILS
    • La moitié des applications MM sont sur un i-phone contre moins du tiers (29%) pour TWN. En anglais, 70% des usagers sont Blackberry.
    • Dans les deux cas, les i-phone représentent une plus grande part des pages vues que des applications actives (73% c. 51% au Québec), ce qui signifie que l’application i-phone est utilisée plus souvent que le Blackberry.
    Source: Pelmorex, March 2010 Pages vues par jour par usager: Tous: 1.2 i-Phone: 1.9 Blackberry: 0.9 Android: 1.0
  • IMPORTANCE DU QUÉBEC Source: Pelmorex March 2010
    • Des toutes les applications téléchargées, MM n’en représente que 8% alors que 88% sont de langue anglaise (TWN).
    • Cependant, MM s’accapare une bien plus grande part des applications actives sur les i-phones et téléphones Android, signalant une surreprésentation de ces appareils au Québec.
  • IMPORTANCE DU QUÉBEC Source: Pelmorex March 2010
    • Des toutes les applications téléchargées, MM n’en représente que 8% alors que 88% sont de langue anglaise (TWN).
    • Cependant, MM s’accapare une bien plus grande part des applications actives sur les i-phones et téléphones Android, signalant une surreprésentation de ces appareils au Québec.
  • APPLICATIONS VS. SITES MOBILES
    • Pour chacune des deux marque (MM et TWN), les deux plateformes jouissent d’un popularité similaire, soit environ 150K usagers par platforme en francais et 1.5M par plateforme en anglais.
    • Par contre, on note une implication (pages vues par visiteur unique) beaucoup plus importante (près de 10 fois) pour les applications mobiles que pour les sites mobiles. C’est vrai en français come en anglais.
  • CONCLUSION Source: Pelmorex March 2010
    • Le Québec semble légèrement sous-représenté dans l’adoption des applications mobiles.
    • Le Québec est par contre surdéveloppé dans l’adoption d’applications sur appareil de type touch screen tels le i-phone et surtout les téléphones Android.
    • Les applications mobiles créent davantage de « loyauté » ou d’implication de l’auditoire que les sites mobiles.
    • Les opérateurs d’applications possèdent énormément de données qui permettent de mesurer leur propre performance mais aussi d’évaluer la progression du marché de la mobilité au Canada.
      • Nous pouvons en apprendre beaucoup si ceux-ci acceptent de partager l’information.
      • Il serait pertinent de créer une coalition qui agrégerait les données des opérateurs de sites et d’applications mobiles pour en produire des rapports syndiqués disponibles aux acteurs du marché.