Chap 14 La Structure De Financement

  • 3,039 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
3,039
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Chapitre 16 – La structure de financement Plan  Les financements internes et externes  Le financement par capitaux propres  Le financement par dette  Marché parfait et neutralité de structure de financement (proposition de Modigliani-Miller)  Réduction des coûts, gestion des conflits d ’intérêts et création de nouvelles opportunités  Cinq exemples  Structure de financement et choix d ’investissement 1Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 2. Financements internes et externes  Financement interne  Issu des activités de la société  Financement externe  Recherche de fonds auprès de prêteurs ou d’investisseurs 2Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 3. Financement par capitaux propres  Les capitaux propres :  ce qui reste après paiement de toutes les dettes  Actions : créance de dernier rang sur les actifs  Actions ordinaires : droit de vote, à l ’information, aux résultats et à valeur résiduelle des actifs en cas de liquidation.  Actions privilégiées : versent plus de dividendes mais refusent certains autres droits.  Stock-options  Droit d’achat d ’actions à un prix fixé d ’avance  Droit aux salariés d ’avoir des parts de la société 3Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 4. Financement par dette  Des formes diverses et variées  Emprunts auprès d ’établissement financiers ou de marchés financiers, mais aussi dettes fournisseurs, crédit bail…  des paramètres communs, mais des dispositions particulières  capital, taux d ’intérêt, échéance, modalités de paiement...  Trois dettes particulières  Dette sécurisée (avec caution / avec collatéral)  Crédit-bail  Engagements de retraite 4Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 5. Neutralité de la structure de financement dans un marché parfait  Présentation de la proposition de Modigliani-Miller (1958) :  Définition d ’un marché parfait  Pas de fiscalité  Pas de coût d ’émission pour les emprunts sur les marchés ou les augmentations de capital  Les investisseurs peuvent emprunter aux mêmes conditions que l ’entreprise  Les conflits d ’intérêt sont réglés sans engendrer des coûts supplémentaires 5Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 6. Neutralité de la structure de financement dans un marché parfait  La proposition de Modigliani-Miller (1958) :  « Dans un environnement parfait, la valeur totale de la société est indépendante de son mode de financement. »  Exemple  Nibdette financée essentiellement par actions :  Résultat d ’Exploitation (RE) = 10 millions distribués en dividendes.  Prix de l ’action = 100 euros.  Chouïadette financée par actions et obligations:  obligations au nominal de 40 millions à 8% par an => 3.2 millions d ’intérêts.  Résultat Net = Résultat d ’Exploitation (RE) - 3.2 millions.  Total des versements = RE - 3.2 + 3.2 = RE = 10 millions.  Prix de l ’action = 100 euros. 6Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 7. Distribution de probabilité des RE et BPA  BPANibdette = RE/ 1 million d ’actions  BPAChouïadette = (RE - 3.2 millions) / 600 000 actions. BPA Nibdette RN Chouïadette BPA Chouïadette Performance des sociétés RE (en millions) (1 million dactions) (en millions) (600 000 actions) Mauvaise 5 5 1,8 3 Normale 10 10 6,8 11,33 Croissante 15 15 11,8 19,67 Moyenne 10 10 6,8 11,33 Ecart type 4 6,81 Bêta 1 1 1,67  Le BPAChouïadette est plus élevé dans des conditions économiques favorables et inversement.  CONCLUSION : sur un marché parfait, le choix d ’une structure de financement n’a pas d ’importance. La richesse des actionnaires ne sera pas affectée par le niveau de la dette de la société 7Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 8. Décision de financement et création de valeur  Le monde réel n ’est pas parfait : imperfections de toutes sortes  Trois catégories de choix de financement  Choix de structure de financement pour une réduction des coûts ou réglementations.  Réduction de conflits d ’intérêts.  Augmentation des actifs financiers à disposition des partenaires 8Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 9. Réduction de coûts : impôts et subventions  Économies d ’impôts  Chouïadette  Résultat d ’Exploitation réparti, dans l ’ordre entre: créanciers financiers, Etat et actionnaires.  La valeur de marché est maximisée si la société s ’endette: économies d ’impôts sur intérêts (car déductibilité).  Subventions  Augmentation immédiate des fonds propres. 9Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 10. Réduction de coûts : coûts de faillite  Les coûts de faillite augmentent au fur et à mesure que la dette augmente Impact du ratio dendettement sur le cours de laction Nibdette Cours de laction 90 80 70 60 50 40 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 Ratio dendettement  Nibdette: endettement pour racheter ses actions => sert à valoriser l ’action jusqu ’à un certain point. 10Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 11. Gestion des conflits d ’intérêts  Coûts d ’agence  Conflits dirigeants - actionnaires : le free cash-flow  Tentation d ’investir dans des projets qui n ’augmentent pas la richesse de l ’actionnaire (VAN < 0).  Conflits actionnaires - créanciers financiers  Les actionnaires ont peu d ’incitation à limiter les pertes de l ’entreprise en cas de faillite. Les dirigeants vont avoir tendance à entreprendre des projets risqués pour augmenter la richesse des actionnaires au détriment des créanciers. 11Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 12. Création de nouvelles opportunités  La société peut créer de la valeur en changeant les caractéristiques de son passif sans toucher à ses actifs.  Exemple: Plan d ’épargne entreprise 12Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 13. Les décisions de financement en pratique  Emprunts auprès d’amis ou de la famille  Crédit-bail  Augmentation de capital  Obligations à bons de souscription d ’actions  Escompte et mobilisation de créances  Affacturage 13Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 14. Structure de financement et choix d ’investissement  Exemple - Société Sakélight  Imposition à 30% , dette sans risque à 8%.  Valeur de marché actuelle = 1 milliards d ’euros (80% en capitaux propres et 20% en dettes financières sans risque)  Investissement dans un nouveau satellite  Dépense d ’investissement = 100 millions  Cash-flows futurs = 20 millions par an  Coûts de maintenance = 5 millions par an  Taux de rentabilité 10% (financement par capitaux propres)  VAN du projet ? 14Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003
  • 15. Méthodes de financement  Financement sur les fonds propres  CF d ’exploitation = (1-0.3) x (20-5) = 10.5 millions d ’euros  VA des CF = 10.5 / 0.1 = 105 millions d ’euros  VAN = 105 -100 = 5 millions  Méthode de la VAN ajustée  VAN ajustée = VAN du projet sans endettement + VAN des économies d ’impôts sur la dette = 5 + 0.3 x 0.2x VA ajustée = 11.7 millions.  Méthode des cash-flows pour l ’actionnaire  Cash-flow pour l ’actionnaire = CF d ’exploitation - frais financiers nets d ’impôts = 89.36 - 77.66 = 11.7 millions  Méthode du coût moyen pondéré du capital  Là encore, VAN = 11.7 millions 15Bodie Merton - Chapitre 16 www.escp-eap.net/publications/bmt © Christophe Thibierge - 2003