Le passé surcomposé: un présent (presque)  comme les autres? Louis de Saussure Université de Neuchâtel Bertrand Sthioul Un...
Cas de figures de base présentés par les grammaires <ul><li>1. En proposition subordonnée </li></ul><ul><ul><ul><li>Conjon...
Cas particuliers <ul><li>Subordination inverse </li></ul><ul><ul><li>(5) A peine avons-nous eu dîné que mon mari a proposé...
Une forme ou deux formes? <ul><li>Pourquoi penser que le psc en isolation est une  autre  forme? </li></ul><ul><ul><li>Le ...
Approches temporelles <ul><li>Un certain nombre d’approches privilégient le lien avec un moment du passé : </li></ul><ul><...
Approches aspectuelles  <ul><li>Guillaume : PSC = présent biextensif </li></ul><ul><li>Cornu décrit le psc en isolation en...
Approches aspectuelles: problèmes <ul><li>1. Grande fréquence des verbes d’état dans ce type d’emplois </li></ul><ul><li>(...
Notre hypothèse <ul><li>Le psc en isolation n’est pas une forme différente des autres formes du psc </li></ul><ul><li>Il s...
psc avec pertinence à R <ul><li>(2) Quand la France a eu réalisé son programme révolutionnaire, elle a découvert à la Révo...
psc avec pertinence à S <ul><li>Demande à tirer une inférence pertinente à S </li></ul><ul><li>(4) Elle ne veut plus prend...
psc avec pertinence à S E S  <ul><li>Le psc  en isolation demande de tirer une/des inférence(s) sur la base de 2 prémisse...
 
Le psc en usage d’antériorité <ul><li>(1) Après qu’ils ont eu causé un instant en tête-à-tête, la duchesse lui a dit… (Dum...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Le Passé surcomposé: un présent (presque) comme les autres

1,284

Published on

2006. On the overcomposed past in French. Presentation delivered at the 7th colloquium Chronos, University of Antwerp, Sept. 2006. Louis de Saussure and Bertrand Sthioul

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,284
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
13
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • LOUIS On est partis sur 1 dble hyp: qu’il n’y a qu’un seul psc en fr malgré un ensemble de phénomènes variationnels, et que le rôle pragmatique primitif du psc était de dénoter une situation présente, un peu comme le pc. Nous nous sommes en fait aperçus que les choses sont en fait nettement plus complexes.
  • BERTRAND 1a – conj. Simul 1b – conj. Consécution 2a – durée nécessaire à l’acomplissement 2b – situeur temporel
  • BERTRAND
  • BERTRAND D’ailleurs, on remarque un certain flottement chez les locuteurs franco-provençaux dans la formation de l’auxiliaire: il est eu parti, il a été parti // Il a été compétent. On part de l’hyp qu’il ne s’agit que d’une forme.
  • BERTRAND Ancienne polémique: arguments diachroniques et diatopiques, morphologiques (forme de l’auxiliaire), sur la place de l’insertion de l’adverbe (à préciser), sur lesquels nous n’entrons pas en matière, mais nous reviendrons bien entendu sur cette question de savoir s’il s’agit, pour le psc en isolation, de la même forme ou d’une autre forme que les autres emplois du psc.
  • BERTRAND Séduisant, on était partis de ça, MAIS correspond pas à réalité linguistique
  • BERTRAND Conséquence de l’hyp cornu = le psc n’autoriserait que des verbes téliques
  • LOUIS (vais un peu modifier la dia)
  • LOUIS Le psc peut d’abord communiquer l’émergence d’un état résultant à R comme pertinent en elle-même (1a) = sert à communiquer quand la France a découvert etc.. Dans les exemples (2), les compléments servent à signaler les conditions de cette émergence (vite ou quelques temps après). En (6), au sein d’une séquence narrative, c’est l’émergence de la « fin » qui est signalée; le FR standard a tendance à ne plus accepter que des verbes aspectuels comme finir , ce qui rend difficile des cas comme « Ils ont eu peint le mur », cas dont il nous semble que des locuteurs franco-provençal l’accepteraient. Dans tous ces exemples, le psc permet de situer R, demande à construire R. En (6) et (9), on a des psc en principale sans complément de temps, mais nous les classons pragmatiquement selon leur pertinence à R. (Borne car S absolument non pertinent: La relation de EPSILON à S n’est pas pertinente). Diff PC avec 2a: vite qualifie ici la terminaison de l’accomplissement alors que avec PC vite qualifie le procès de griser lui-même Enrichissement pragmatique: FIN du procès + état résultant (Concurrence avec le PA = même problème que PC antérieur // PS, on ne peut pas traiter cette question en détail ici, et on veut éviter de prendre une position rigide sur ce point: l’alternance benvenistienne entre histoire et discours nous semble ici tout de même à prendre en compte)
  • LOUIS Le psc peut également demander à tirer l’inférence d’une situation pertinente à S, et on va s’y attarder un peu. C’est typiquement le cas des psc que nous avons déjà appelé des psc « en isolation » même si certains peuvent être, comme on l’a vu, peuvent pointer sur R (dia précédente).
  • LOUIS La pertinence de mentionner E, et de ne pas simplement dire « il ne mange plus / il ne mange pas » réside précisément dans l’inférence d’une conséquence de E à S. N.B. : Le PC exprime quant à lui une situation découlant de E, et non pas de non-E. « Il a plu » ne communique pas qu’il a cessé de pleuvoir.
  • LOUIS A – R est donné ou construit
  • Arguments de principe Après qu’il a = prag à Après qu’il a eu // Quand il a pas égal à Quand il a eu Après que = pas de possibilité de récupérer d’etat résultant (après commande le fait de mettre une forme composée Ce qu’on voit avec l’infinitif puisque non « Après boire » mais « Après avoir bu » = boire + autre chose; pas nécessaire de récupérer un état résultant Le subj passé utilisé par locuteurs de français standard ayant des résistances au psc, et que la pc ne fonctionne pas pour des raisons sémantiques. Le PQP comme l’IMP = tps anaphoriques, dénotent une situation vraie à R impossible car ouvre un état non borné alors que après que évidemment demande un procès borné. Le PA disqualifié pour raisons compliquées… Rester évasifs
  • Le Passé surcomposé: un présent (presque) comme les autres

    1. 1. Le passé surcomposé: un présent (presque) comme les autres? Louis de Saussure Université de Neuchâtel Bertrand Sthioul Université de Genève CHRONOS 7 ANVERS SEPT 2006
    2. 2. Cas de figures de base présentés par les grammaires <ul><li>1. En proposition subordonnée </li></ul><ul><ul><ul><li>Conjonction exprimant la consécution </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>(1) Après qu’ils ont eu causé un instant en tête-à-tête, la duchesse lui a dit […] (Dumas cité par Damourette et Pichon) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Conjonction exprimant la simultanéité </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>(2) Quand la France a eu réalisé son programme révolutionnaire, elle a découvert à la Révolution toute espèce de défauts (Renan cité par Grevisse) </li></ul></ul><ul><li>2. En proposition indépendante, lié à un complément de durée exprimant le délai d’accomplissement </li></ul><ul><ul><li>(3) Ce petit vin nouveau […] a eu vite grisé tous ces buveurs de bière (Daudet cité par Grevisse) </li></ul></ul><ul><li>3. En isolation (régional) </li></ul><ul><ul><li>(4) Elle ne veut plus prendre que du lait. Pourtant, elle a eu mangé. Mais depuis le mois de septembre, elle ne mange plus. (D&P) </li></ul></ul>
    3. 3. Cas particuliers <ul><li>Subordination inverse </li></ul><ul><ul><li>(5) A peine avons-nous eu dîné que mon mari a proposé une promenade. (D&P) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Cas classé de manière variable selon les grammaires </li></ul></ul></ul><ul><li>En proposition indépendante, dans une séquence narrative </li></ul><ul><ul><ul><li>Avec situeur temporel </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>(6) Il a fallu la relever [=l’automobile]. A une heure du matin, nous avons eu fini. (D&P) </li></ul></ul><ul><ul><li>(7) Quelque temps après, il a eu évacué son lipiodol. (D&P) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sans situeur temporel </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>(8) Ils ont commencé chez vous. Ils ont eu fini. Ils sont allés ailleurs. (D&P) </li></ul></ul><ul><ul><li>(9) […] il a eu tout bouffé sa galette; alors il est revenu. (D&P) </li></ul></ul>
    4. 4. Une forme ou deux formes? <ul><li>Pourquoi penser que le psc en isolation est une autre forme? </li></ul><ul><ul><li>Le psc en isolation est rejeté par les locuteurs du français standard, c’est un psc provençal et franco-provençal (cf. par exemple Dauzat) </li></ul></ul><ul><ul><li>Le psc en isolation aurait une structure distincte du psc en usage standard </li></ul></ul><ul><li>(10) Dès qu’il a été parti, […] </li></ul><ul><li>(11) Il est eu parti. </li></ul><ul><li>Mais il y a des contre-arguments: </li></ul><ul><ul><li>Le rejet par le français standard se rencontre également dans un grand nombre de cas qui n’infirment pas l’identité de la forme (p.ex. l’imparfait préludique). </li></ul></ul><ul><ul><li>Les locuteurs de la zone franco-provençale maîtrisent l’ensemble des emplois. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le problème de l’auxiliaire se pose à l’intérieur du français standard aussi : </li></ul></ul><ul><li>(12) a - Après que je me suis eu promené… b - * Après que je m’ai été promené… (Beauzée) </li></ul><ul><li>(13) Après qu’il s’est eu rincé l’œil… (M. Aymé cité par Paesani) </li></ul>
    5. 5. Approches temporelles <ul><li>Un certain nombre d’approches privilégient le lien avec un moment du passé : </li></ul><ul><li>Beauzée : prétérit indéfini comparatif </li></ul><ul><li>Damourette & Pichon : bisantérieur </li></ul><ul><li>Benveniste : parfait d’aoriste en discours </li></ul><ul><li>Ce type d’approches conduit souvent à distinguer deux types d’emplois : </li></ul><ul><li>Benveniste : psc accompli d’aoriste / psc antérieur d’aoriste </li></ul><ul><li>Vet : psc implicatif / psc de l’antériorité </li></ul><ul><li>La combinaison du morphème « composé » avec lui-m ême mènerait ainsi à 2 types d’effets (accompli d’antérieur / antérieur d’antérieur) sans que ne soit envisagée la possibilité d’un « accompli d’accompli » </li></ul><ul><li>De tels modèles semblent incapables de décrire les emplois en isolation </li></ul>
    6. 6. Approches aspectuelles <ul><li>Guillaume : PSC = présent biextensif </li></ul><ul><li>Cornu décrit le psc en isolation en termes de biextensivité: </li></ul><ul><li>(14) Je l’ai eu apprise, cette poésie. </li></ul><ul><li>Wilmet (1997) : avoir eu mangé = phase extensive d’avoir mangé = « retrouver de l’appétit » </li></ul>Apprendre la poésie Avoir appris la poésie Avoir eu appris la poésie = savoir la poésie = non (savoir la poésie)
    7. 7. Approches aspectuelles: problèmes <ul><li>1. Grande fréquence des verbes d’état dans ce type d’emplois </li></ul><ul><li>(15) Je l’ai eu sue, cette poésie </li></ul><ul><li>(16) J’ai eu su ce à quoi correspondait le backtick, mais j’ai oublié (Google) </li></ul><ul><li>2. Les procès téliques mènent généralement à une interprétation itérative </li></ul><ul><li>(17) On a eu mis de l’eau sur les chaises - on a eu enlevé la poignée de la serrure (Carruthers) </li></ul>
    8. 8. Notre hypothèse <ul><li>Le psc en isolation n’est pas une forme différente des autres formes du psc </li></ul><ul><li>Il s’inscrit donc comme une sortie parmi d’autres de la procédure encodée par le psc « en général » </li></ul><ul><li>Notre position pragmatique consiste </li></ul><ul><ul><li>à considérer des emplois plus ou moins pragmatiquement enrichis en fonction des impératifs de pertinence </li></ul></ul><ul><ul><li>plutôt que partir d’une description abstraite a priori fondée sur la pure morphologie ou opérer des classements sur l’unique base d’observations grammaticales / syntaxiques </li></ul></ul><ul><li>On va considérer deux types d’interprétation pour le psc: </li></ul><ul><ul><li>La pertinence à R </li></ul></ul><ul><ul><li>La pertinence à S </li></ul></ul>
    9. 9. psc avec pertinence à R <ul><li>(2) Quand la France a eu réalisé son programme révolutionnaire, elle a découvert à la Révolution toute espèce de défauts (Renan cité par Grevisse) </li></ul><ul><li>(3) Ce petit vin nouveau […] a eu vite grisé tous ces buveurs de bière (Daudet cité par Grevisse) </li></ul><ul><li>(7) Quelques temps après, il a eu évacué son lipiodol (Damourette et Pichon) </li></ul><ul><li>(8) Ils ont commencé chez vous. Ils ont eu fini. Ils sont allés ailleurs (Damourette et Pichon) </li></ul><ul><li>(9) Il a eu tout bouffé sa galette, alors il est revenu. </li></ul><ul><li>Exprime l’antériorité (E) par rapport à une autre antériorité (R) plus l’émergence d’un état résultant à R </li></ul>E R S 
    10. 10. psc avec pertinence à S <ul><li>Demande à tirer une inférence pertinente à S </li></ul><ul><li>(4) Elle ne veut plus prendre que du lait. Pourtant, elle a eu mangé. (D&P) </li></ul><ul><li>(18) Oui, j’ai des attaques de panique, non, je ne suis pas dépressive (je l’ai eu été, par contre… l’un pouvant entraîner l’autre) (Google) </li></ul><ul><li>(19) Il a l’habitude de jouer au plus haut niveau, puisqu’il a eu été 63 e mondial (Google) </li></ul><ul><li>(20) J’ai eu aimé Murat, mais j’ai l’impression qu’il tombe dans la facilité (Google) </li></ul>
    11. 11. psc avec pertinence à S E S  <ul><li>Le psc en isolation demande de tirer une/des inférence(s) sur la base de 2 prémisses : </li></ul><ul><li>E n’est pas le cas à S </li></ul><ul><li>La situation E (état ou habitude) a été le cas à un moment quelconque du passé </li></ul><ul><li>Inférence: E est une potentialité de S. </li></ul><ul><li>(4) avoir eu mangé (régulièrement) = [ne pas manger à S ET manger a été le cas avant S] DONC être capable d’être (à nouveau) mangeur </li></ul><ul><li>(18) avoir eu été dépressif = [ne pas être dépressif à S ET être dépressif a été le cas avant S] DONC être sujet à la dépression ou aux conséquences de la dépression </li></ul>R
    12. 13. Le psc en usage d’antériorité <ul><li>(1) Après qu’ils ont eu causé un instant en tête-à-tête, la duchesse lui a dit… (Dumas cité par Damourette et Pichon) </li></ul><ul><li>Exprime l’antériorité par rapport à une autre antériorité (signalée par le procès en principale) </li></ul><ul><ul><li>Le PC ou le PQP, ou le PA seraient ici problématiques </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Après qu’ils ont causé un moment, la duchesse lui a dit… </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>? Après qu’ils avaient causé un moment, la duchesse lui a dit… </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>? Après qu’ils eurent causé un moment, la duchesse lui a dit… </li></ul></ul></ul>E R S
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×