Your SlideShare is downloading. ×
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Cimi
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cimi

735

Published on

Published in: Technology, Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
735
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. CIMI: Consortium for the Computer Interchange of Museum Information Sommaire : I. PRESENTATION GENERALE.............................................................................................................2 II. STRUCTURE GENERALE DU SCHEMA..............................................................................................4 a. RESSOURCE TYPE............................................................................................................................4 b. FORMAT..........................................................................................................................................5 c. TITLE................................................................................................................................................5 d. DESCRIPTION..................................................................................................................................5 e. SUBJECT AND KEYWORDS...............................................................................................................6 f. AUTHOR OR CREATOR.....................................................................................................................6 g. OTHER CONTRIBUTOR....................................................................................................................6 h. PUBLISHER......................................................................................................................................7 i. DATE................................................................................................................................................7 j. RESOURCE IDENTIFIER.....................................................................................................................7 k. SOURCE...........................................................................................................................................8 l. RELATION.........................................................................................................................................8 m. LANGUAGE....................................................................................................................................8 n. COVERAGE......................................................................................................................................9 o. RIGHTS MANAGEMENT..................................................................................................................9 III. PRESENTATION DETAILLEE DE DEUX DESCRIPTEURS ESSENTIELS...............................................10 IV. EXEMPLES ET CONTEXTE D’UTILISATION....................................................................................13 Exemple 1 : Application du format CIMI pour la notice d'une sculpture: .......................................14 Exemple 2 : Application du format CIMI pour la notice de la diapositive représentant cette même sculpture: .........................................................................................................................................14 Exemple 3 : Application du format CIMI pour la notice de la diapositive, numérisée, représentant cette même sculpture: .....................................................................................................................15 V. BIBLIOGRAPHIE..........................................................................................................................23 VI. NOTES........................................................................................................................................24
  • 2. I. PRESENTATION GENERALE Qu’est ce que le CIMI? Le projet CIMI (Consortium for the Computer Interchange of Museum Information) est un consortium international, principalement nord-américain (US et Canada), constitué de 16 organismes membres qui ont accepté de chercher ensemble des solutions aux problèmes associés à l'échange électronique d'information muséale afin de faciliter la diffusion de l'information numérique. En diffusant les résultats de ses travaux sur une grande échelle et en encourageant la collaboration, le CIMI est devenu le point central des efforts déployés par les musées pour trouver la façon la plus efficace d'échanger de l'information par voie électronique. Le CIMI vise à réaliser un réseau d'accès à la documentation culturelle créée par les musées. Ce consortium réalise le projet CHIO (voir lexique), qui partage certains objectifs du projet AQUARELLE (voir lexique): accès à des bases de données muséales à travers le protocole Z39.50 (voir lexique). Le CIMI a été créé en 1990 pour encourager l'utilisation de standards en testant l'utilité des nouvelles technologies au sein de la communauté des musées. Le CIMI est élaboré à partir des éléments du Dublin Core (voir tableau des éléments Dublin Core si dessous). Par exemple, le RCIP (Réseau canadien d'information sur le patrimoine) est membre du CIMI (Consortium for the Interchange of Museum Information). En 1998 et 1999, le RCIP a participé à un banc d'essai du CIMI sur les métadonnées, qui portait sur la création et l'utilisation de métadonnées afin de faciliter la recherche d'information muséologique sous forme électronique. Plus précisément, le projet a porté sur les métadonnées de la norme Dublin Core en tant qu'outil de description des collections d'un musée et sur la manière d'exploiter cette norme pour la recherche de ressources dans un environnement informatique en réseau tel que celui du Web. Le travail du CIMI est concentré autour d’un environnement de recherche et développement où les musées peuvent collaborer. Voici quelques travaux importants, actuels et passés, du CIMI : o Le projet CHIO (Cultural Heritage Information Online — Information en ligne sur le patrimoine culturel) et le banc d'essai du protocole Z39.50 o La DTD XML SPECTRUM o Le banc d'essai Handscape o Le projet de collecte de métadonnées Le CIMI a également produit le: o CIMI Guide to Best Practice: Dublin Core Dublin Core Metadata Initiative Eléments du Dublin Core sur lesquels s’appuie le CIMI :
  • 3. Élément Élément (anglais) Commentaire 1. Titre (métadonnée) Title Titre principal du document 2. Créateur (métadonnée) Creator Nom de la personne, de l'organisation ou du service à l'origine de la rédaction du document 3. Sujet (métadonnée) ou mots clés Subject Mots-clefs, phrases de résumé, ou codes de classement 4. Description (métadonnée) Description Résumé, table des matières, ou texte libre. Raffinements : table des matières, résumé 5. Éditeur Publisher Nom de la personne, de l'organisation ou du service à l'origine de la publication du document 6. Contributeur Contributor Nom d'une personne, d'une organisation ou d'un service qui contribue ou a contribué à l'élaboration du document. Chaque contributeur fait l'objet d'un élément Contributor séparé 7. Date (métadonnée) Date Date d'un évènement dans le cycle de vie du document 8. Type de ressource Type Genre du contenu 9. Format Format Type MIME, ou format physique du document 10. Identifiant de la ressource Identifier Identificateur non ambigu : il est recommandé d'utiliser un système de référencement précis, afin que l'identifiant soit unique au sein du site, par exemple les URI ou les numéros ISBN. Raffinement : Is Available At 11. Source Source Ressource dont dérive le document : le document peut découler en totalité ou en partie de la ressource en question. Il est recommandé d'utiliser une dénomination formelle des ressources, par exemple leur URI 12. Langue (métadonnée) Language 13. Relation (métadonnée) Relation Lien avec d'autres ressources. De nombreux raffinements permettent d'établir des liens précis, par exemple de version, de chapitres, de standard, etc. 14. Couverture (métadonnée) Coverage Couverture spatiale (point géographique, pays, régions, noms de lieux) ou temporelle 15. Droits (métadonnée) Rights Droits de propriété intellectuelle, Copyright, droits de propriété divers • LEXIQUE : Projet CHIO = (Cultural Heritage Information Online — Information en ligne sur le patrimoine culturel). Le projet CHIO, qui s'est déroulé en deux phases, a été mené par le
  • 4. CIMI (Consortium for the Interchange of Museum Information — Consortium pour l'échange d'information muséologique) afin de démontrer la mise en œuvre du protocole Z39.50 et de SGML pour la recherche et l'extraction d'information muséologique structurée. Au cours de la première phase du projet CHIO, le CIMI a procédé à une étude qui a permis de définir les points d'accès du CIMI, un ensemble d'attributs communément utilisés pour l'extraction d'information muséologique. À partir de ces points d'accès, le CIMI a créé une DTD (définition de type de document) spécifique pour un contenu muséologique. Cette DTD du CIMI « correspond à un système accepté par la communauté muséale pour le codage de textes en SGML et constitue un cadre pour les travaux futurs que le CIMI ou tout autre organisme du patrimoine culturel pourrait entreprendre pour appliquer SGML à de l'information muséologique ». Au cours de la seconde phase du projet CHIO, les points d'accès du CIMI ont servi à la création d'un profil Z39.50 (le profil du CIMI) destiné à la recherche et à l'extraction d'information muséologique. Le CIMI a ensuite mis à l'épreuve ce profil dans un banc d'essai et l'a développé davantage. En 1998, le profil du CIMI a été de nouveau mis à l'épreuve dans le cadre du projet européen Aquarelle. La version actuelle du profil du CIMI résulte de l'harmonisation du profil original utilisé dans le projet CHIO et du profil mis au point pour le projet Aquarelle. Projet Aquarelle = projet, qui a débuté en février 1996 et qui se terminera en janvier 1997, a pour but de mettre en place des logiciels permettant la consultation de plusieurs bases de données et de documents appartenant à de grandes institutions culturelles en Europe, comme la Commission royale des monuments historiques en Angleterre ou l'Institut pour la documentation du ministère des biens culturels en Italie. Protocole Z39.50 = protocole de communication informatique client-serveur pour rechercher à travers un réseau informatique des informations dans des bases de données. Il est surtout utilisé par les bibliothèques pour interroger simultanément plusieurs catalogues. Son évolution est coordonnée par la Bibliothèque du Congrès des États-Unis dont une agence spécialisée anime le ZIG (Z interest group).Ce protocole a donné lieu à la norme américaine ANSI/NISO Z39.50 et aux normes ISO 23950. Depuis 2001, les programmes SRU et SRW ont l'ambition de retranscrire les procédures pour les rendre conformes à celle du Web. Le produit est appelé provisoirement Zing (Z new generation). SRU (Search & Retrieve via URLs) emploie des techniques REST pour transcrire les requêtes Z39.50 dans une seule URL. De son côté, SRW (Search & Retrieve via Webservices) emploie une encapsulation SOAP pour réaliser le même style de travail. Dans les deux cas, les résultats sont mis en forme sous formats XML.), documentation des collections d'objets sous forme de documents SGML conformes à une DTD spécifiques, etc. II. STRUCTURE GENERALE DU SCHEMA a. RESSOURCE TYPE
  • 5. Interprétation du CIMI Cette zone précise la nature de la ressource mais précise aussi s’il s’agit d’une œuvre primaire ou d’une œuvre secondaire. Indications du CIMI DC.TYPE aide à décider des valeurs d’autres éléments. Afin de faciliter la recherche au sein des collections et des différentes disciplines des musées, il est important de renseigner DC TYPE à partir de la liste de termes contrôlés suivante : http://purl.org/dc/documents/working_drafts/wd-typelist.htm. Exemple - Pour une peinture: Image/ Objet physique/ Œuvre primaire/ Création de l’homme b. FORMAT Interprétation du CIMI Mentionner dans cette zone les propriétés de la ressource qui nécessitent l’emploi d’outils spécifiques pour afficher ou accéder à cette dernière (ne pas mentionner les outils eux- mêmes). Exemple - Pour une vidéo : VHS c. TITLE Interprétation du CIMI Nom donné à la ressource. Le Dublin Core ne différencie pas le titre et le non de l’objet. Ainsi, il est possible de combiner les zones DC TITLE et du DC SUBJECT pour spécifier le titre. Recommandation du CIMI : - S'il existe un titre connu, le mentionner dans DC TITLE. - S'il n'existe pas de titre et qu'il y a un nom d'objet, mentionner le nom d'objet dans DC TITLE. - S'il existe un titre connu et un nom d'objet, mentionner le titre dans DC TITLE et le nom de l'objet dans DC SUBJECT. Pour les objets culturels; le nom de l'objet peut également être repris dans DC TITLE. Exemple - Lorsqu’il y a plusieurs titres : Mona Lisa La Joconde d. DESCRIPTION Interprétation du CIMI Description de la ressource. Résumé ou informations qui caractérisent le contenu des documents visuels.
  • 6. Recommandations du CIMI Insister sur les informations contextuelles et les associations courantes de lieux, personnes et événements. Mentionner les techniques, le matériel et les moyens utilisés pour la création de la ressource. Exemple - Pour une peinture: Roy Lichtenstein, American (1920-1997) Interiors No. 2 1990 oil on canvas 48 inches X. 68 inches gift of Magnanimous N. Pious e. SUBJECT AND KEYWORDS Interprétation du CIMI Mots-clés du thème ou du concept de la ressource, aussi bien des termes représentant des associations significatives de personnes, de lieux, d’événements ou toutes autres informations contextuelles. Recommandation du CIMI Il est conseillé d'utiliser un vocabulaire contrôlé issu du Getty's Art & Architecture Thesaurus. Exemple - Pour un film: Film/Titanic/Iceberg/Bateau/Paquebot/Catastrophe/Naufrage/Atlantique du Nord/Guggenheim [Solomon R. Guggenheim était un passager du Titanic] /Drame historique/Award film américain /Oscar/Effets spéciaux f. AUTHOR OR CREATOR Interprétation du CIMI Personne ou organisation qui est à l’initiative ou qui a conçu l’œuvre. Par exemple, l’auteur d’un document écrit, l’artiste, le photographe, l’illustrateur d’une ressource visuelle ou le fondateur d'une institution. Recommandation du CIMI Pour la description d'un catalogue en ligne, utiliser le nom de l'institution qui détient les ressources. Exemple - Pour un artiste: Beuys, Joseph g. OTHER CONTRIBUTOR Interprétation du CIMI Personne ou organisation non mentionnée dans DC CREATOR parce que leurs contributions à la ressource est indirecte. Par exemple, le rédacteur ou le traducteur. Cette zone est aussi
  • 7. utilisée pour indiquer les mécènes, bienfaiteurs et sponsors. Pour des spécimens naturels, le préparateur peut être entré ici. Exemple - Pour un restaurateur de photographie: Tuma, Dorothy, MFA h. PUBLISHER Interprétation du CIMI Personne ou organisation responsable de rendre la ressource disponible ou de la présenter. Par exemple, un lieu de dépôts, d’archives ou un musée. Cette zone inclut également les personnes qui apportent un soutient financier ou législatif permettant de maintenir la ressource disponible, comme un conseil historique municipal ou un conseil d'administration. (Note : les bienfaiteurs des ressources sont inscrits dans DC.CONTRIBUTOR.). Mentionner aussi les distributeurs et d'autres agents importants dans le processus de distribution. Exemple - Pour un site web commercial hébergeant une galerie virtuelle: Algonquin Systems, Inc i. DATE Interprétation du CIMI La date associée à la création ou à la mise en service de la ressource. Ce n'est pas nécessairement la même que dans DC COVERAGE, qui se réfère à la date ou à la période du contenu intellectuel de la ressource. Pour des spécimens naturels, la valeur sera celle associée à la détermination, observation ou collection du domaine. Lorsque plus d'une valeur est présente, utiliser les éléments du DC.DESCRIPTION pour relier les dates avec leurs valeurs respectives des éléments des DC.CREATOR et DC.TITLE. Recommandations du CIMI Se référer aux recommandations définies par la norme ISO 8601 (format date et heure), W3C Technical Note : http://www.w3.org/TR/NOTE-datetime. Format date: YYYY-MM-DD. Exemple - Pour une peinture : Renaissance italienne 1250/1325 j. RESOURCE IDENTIFIER Interprétation du CIMI Un texte ou une série de chiffres qui identifient la ressource. Recommandations du CIMI URL, ISBN, numéro de catalogage, nom de l'organisation…
  • 8. Exemple - Pour une organisation virtuelle telle que le CIMI: http://www.cimi.org Consortium for the Computer Interchange of Museum Information k. SOURCE Interprétation du CIMI Information sur une ressource dont découle directement la présente ressource. Recommandations du CIMI DC.SOURCE se distingue de DC.RELATION par le lien direct qu’elle entretient avec une ressource dont elle fait partie. Il est conseillé d’utiliser une valeur du titre ou du nom de la ressource parente ou un identifiant afin de discerner facilement la ressource primaire. Exemple - Pour un squelette grandeur nature de dinosaure en fibre de verre : Squelette original d’un Diplodocus au Musée Carnegie l. RELATION Interprétation du CIMI Lien avec d’autres ressources en rapport avec la ressource enregistrée. Utilisé pour décrire des liaisons significatives dans la hiérarchie, y compris le lien immédiat entre un objet original et un objet secondaire. Ces relations peuvent être du type : fait partie de, fait référence à, est crée à partir de… Exemples - La ressource est un état ou une édition d'une autre ressource: Est la version de… - Pour la version anglaise d’une chanson : Est la version de « Quelqu’un que j’aime », « Quelqu’un qui m’aime » m. LANGUAGE Interprétation du CIMI La langue du contenu intellectuel de la ressource, à ne pas confondre avec la langue de l’enregistrement Dublin Core ou celle du titre. "Le contenu intellectuel" peut être représenté par du texte ou du son. Recommandations du CIMI Liste de terme d'abréviations de langue : 1766 RFC à : ftp://ds.internic.net/rfc/rfc1766.tx. Si la langue n'est pas mentionnée dans cette référence, expliquez-le clairement. DC LANGAGE ne peut s’appliquer aux spécimens naturels. Exemple - Pour les paroles d'une chanson: fr
  • 9. n. COVERAGE Interprétation du CIMI Pas d’interprétation requise. Cette zone définit les informations temporelles et spatiales du contenu intellectuel de la ressource. Recommandations du CIMI Norme ISO 8601 (Date et Formats de Temps, basé sur ISO8601), W3C la Note Technique: http://www.w3.org/TR/NOTE-datetime. Cette norme spécifie le format AAAA-MM-JJ. Si la date complète est inconnue,seuls le mois et l'année (AAAA-MM) ou l'année (AAAA) peuvent être utilisés. Ce profil stipule aussi l'utilisation d'un slash pour séparer des dates exprimant. Exemple - Pour un événement historique: 1998-01T11:15/1998-01-11T16:23 Australie Perth o. RIGHTS MANAGEMENT Interprétation du CIMI Informations sur la gestion des droits ou sur l'utilisation de la ressource. Une déclaration concernant l’accessibilité, les conditions de reproduction, le détenteur des droits d’auteur (du copyright), et/ou les marges de crédit. L'absence de DC.RIGHTS dans un enregistrement n'implique pas que la ressource n'est pas protégée. Exemple - Pour une cassette vidéo : Autorisation pour utilisation privée seulement. Copie, reproduction et diffusion publique strictement interdites.
  • 10. III. PRESENTATION DETAILLEE DE DEUX DESCRIPTEURS ESSENTIELS RESOURCE TYPE Définition d’après le Dublin Core Cet élément permet de renseigner la catégorie de la ressource, par exemple, une page d’accueil, une nouvelle, un poème, un rapport technique… Afin de faciliter l’interopérabilité le type doit être sélectionné dans une liste de termes contrôlés. Interprétation du CIMI Cette zone précise la nature de la ressource mais aussi s’il s’agit d’une œuvre primaire ou secondaire ou d’une création de l’homme ou de la nature. Recommandations du CIMI DC.TYPE aide à décider des valeurs d’autres éléments. Afin de faciliter la recherche au sein des collections et des différentes disciplines des musées, il est important de renseigner DC TYPE à partir de la liste de termes contrôlés suivante : http://purl.org/dc/documents/working_drafts/wd-typelist.htm (lien inactif). - Texte - Image - Son - Ensemble de données - Logiciel - Ressource interactive - Service - Collection - Objet physique - Événement Ou, un de ces autres termes : - Personne - Lieu Et la liste suivante de valeurs concernant le musée : - Ouvre primaire (original) ou œuvre secondaire (surrogate) - Création de la nature (natural) ou création de l'homme (cultural) La présente liste de valeurs pour cet élément n'est pas adéquate pour répondre aux besoins de la communauté muséale. Par exemple, les personnes, les organisations et les lieux sont tous classifiés comme des objets physiques. Ainsi, CIMI ajoute deux nouveaux termes : personne et lieu. La liste ne pouvant être exhaustive, nous retrouvons ici les termes nécessaires pour retrouver la ressource correctement. Le CIMI recommande de renseigner au moins trois valeurs et, par souci de cohérence, dans l'ordre présenté ci-dessus bien qu’il soit complètement arbitraire.
  • 11. Exemples de valeurs - Pour une peinture: Image/ Object physique/ Œuvre primaire/ Création de l’homme - Pour une photographie: Image/ Œuvre secondaire/ Object physique/ Création de l’homme - Pour une exposition virtuelle Texte/ Image/ Son/ Ressource interactive/ Œuvre primaire/ Collection/ Création de l’homme - Pour un spécimen naturel: Objet physique/ Ouvre primaire/ Création de la nature - Pour une représentation théâtrale en direct: Événement/ Œuvre primaire/ Création de l’homme - Pour une montagne : Lieu/ Œuvre primaire/ Création de la nature - Pour un édifice: Object physique/ Ouvre primaire / Création de l’homme FORMAT Définition d’après le Dublin Core Cette zone permet d’enregistrer le format des données et éventuellement, les dimensions (taille, durée) de la ressource. Le format est utilisé pour identifier le logiciel et éventuellement le matériel qui pourrait être nécessaire pour voir ou exploiter la ressource. Pour l'interopérabilité, le format devrait être choisi dans une liste prédéfinie. Interprétation du CIMI Mentionner dans cette zone les propriétés de la ressource qui nécessitent l’emploi d’outils spécifiques pour afficher ou accéder à cette dernière (ne pas mentionner les outils eux- mêmes). Recommandations du CIMI Les objets numériques doivent répondre au format MIME (type/sous type) tel qu’il est spécifié à cette adresse : http://www.isi.edu/in-notes/iana/assignments/media- types/media-types. DC.FORMAT peut aussi être utilisé pour décrire le statut ou la disposition de la ressource (la ressource est-elle visible à l'œil humain ou, un dispositif est-il nécessaire pour la visualiser ?). DC.FORMAT ne devrait pas être utilisé pour décrire les restrictions par rapport aux accès et usages de la ressource, cela est traité dans l’élément DC.RIGHTS. DC.FORMAT peut être utilisé pour décrire les dimensions. Par exemple, les dimensions d'une œuvre d'art. Les techniques, les matériaux et les moyens utilisés, cependant, ne devraient pas être décrits ici mais plutôt dans DC.DESCRIPTION. DC.FORMAT.
  • 12. Exemple de valeurs - Pour un album vinyle: 45 tours vinyle record/ 37 minutes - Pour une cassette vidéo: VHS - Pour la page d'accueil d'un musée: Html/texte - Pour une image numérique: Jpeg
  • 13. IV. EXEMPLES ET CONTEXTE D’UTILISATION Comme nous l'avons vu, les champs du Dublin Core servent de base pour le CIMI ; ils ont été adaptés dans le but de décrire au mieux des éléments provenant d'un contexte muséal, plus complexes que des documents textuels, des enregistrements audio ou filmiques. L'avantage du CIMI sur le DublinCore est de pouvoir renseigner chaque champ avec plusieurs données descriptives en créant des sous-champs, permettant ainsi d'ôter toutes ambiguïtés. En effet, un objet muséal par exemple, peut être un objet original et physique, mais il peut s'agir également de sa représentation sur une photographie argentique ou bien encore la numérisation de cette dernière. Suivant cet exemple, les champs ne seront pas renseignés identiquement et particulièrement pour les champs « TYPE », « FORMAT », « CREATOR », « DATE ». Les trois exemples suivants illustrent la précision de description d'un objet muséal grâce au format CIMI par le biais des métadonnées.
  • 14. Exemple 1 : Application du format CIMI pour la notice d'une sculpture: <?xml version=”1.0” ?> <dc-record> <type>image</type> <type>physical object</type> <type>original</type> <type>cultural</type> <format>overall 354 x 618 x 162"</format> <title>Spoonbridge and Cherry</title> <description>Claes Oldenburg and Coosje van Bruggen, SPOONBRIDGE AND CHERRY (1985-1988), stainless steel, painted aluminum, Collection Walker Art Center, Gift of Frederick R. Weisman in honor of his parents, William and Mary Weisman, 1988</description> <subject>sculpture</subject> <subject >Pop art</subject> <creator>Oldenburg, Claes</creator> <creator>van Bruggen, Coosje</creator> <contributor>Lippincott, Inc.</contributor> <contributor>Merrifield-Roberts, Inc.</contributor> <contributor>Paul E. Luke, Inc.</contributor> <publisher>Walker Art Center</publisher> <date>1985/1988</date> <identifier>wac88.385</identifier> <relation>IsPartOf Walker Art Center, Minneapolis, Minnesota, USA</relation> <relation>IsReferencedBy http://www.artsconnected.org/search/art.cfm? id=713&dbowner=wac&item=1&from_search=1&search_term=cherry</relation> <rights>Walker Art Center</rights> </dc-record> Exemple 2 : Application du format CIMI pour la notice de la diapositive représentant cette même sculpture: <?xml version=”1.0” ?> <dc-record>
  • 15. <type>image</type> <type>physical object</type> <type>surrogate</type> <type>cultural</type> <format>4 x 5 color transparency</format> <title>Transparency of Spoonbridge and Cherry</title> <subject>Spoonbridge and Cherry</subject> <subject>sculpture</subject> <subject >Pop art</subject> <subject>Oldenburg, Claes</subject> <subject>van Bruggen, Coosje</subject> <creator>Halvorson, Glenn</creator> <publisher>Walker Art Center</publisher> <identifier>wac88.385 transparency</identifier> <source>Spoonbridge and Cherry</source> <source>wac88.385</source> <relation>IsFormatOf wac88.385</relation> <rights>Walker Art Center</rights> <rights>Copyright retained by the artist</rights> </dc-record> Exemple 3 : Application du format CIMI pour la notice de la diapositive, numérisée, représentant cette même sculpture: <?xml version=”1.0” ?> <dc-record> <type>image</type> <type>physical object</type> <type>surrogate</type> <type>cultural</type> <format>image/jpeg</format> <title>Digital Image of Spoonbridge and Cherry</title> <subject>Spoonbridge and Cherry</subject> <subject>sculpture</subject> <subject >Pop art</subject> <subject>Oldenburg, Claes</subject> <subject>van Bruggen, Coosje</subject>
  • 16. <creator>Economon, Barb</creator> <publisher>Walker Art Center</publisher> <date>1998</date> <identifier>wac_786g.jpg</identifier> <source>Transparency of Spoonbridge and Cherry</source> <source>wac88.385 transparency</source> <relation>IsFormatOf wac88.385</relation> <relation>IsFormatOf wac88.385 transparency</relation> <rights>Walker Art Center</rights> <rights>Copyright retained by the artist</rights> <rights>http://www.walkerart.org/resources/res_pc_frame_restrictions.html</rights> </dc-record>
  • 17. Tableau comparatif de trois notices décrivant trois objets ayant comme point commun le sujet représenté, par champ CIMI : Champ CIMI Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Commentaires TYPE <type>image</type> <type>physical object</type> <type>original</type> <type>cultural</type> Traduction : Le document est une image, un objet physique, un objet primaire et crée par l'homme <type>image</type> <type>physical object</type> <type>surrogate</type> <type>cultural</type> Traduction : Le document est une image, un objet physique, un objet secondaire et crée par l'homme <type>image</type> <type>physical object</type> <type>surrogate</type> <type>cultural</type> Traduction : Le document est une image, un objet physique, un objet secondaire et crée par l'homme Le champ « TYPE » permet de préciser la nature de l'objet à décrire. Ici, on fait bien la différence entre l'objet primaire (la sculpture) et l'objet secondaire dérivant de l'objet primaire ou secondaire (respectivement la diapositive et l'image numérique). FORMAT <format>overall 354 x 618 x 162"</format> Traduction : Les dimensions de l'œuvre totale sont de 354x618x162 inches <format>4 x 5 color transparency</format> Traduction : Les dimensions de la diapositive sont de 4x5 cm et elle est en couleur <format>image/jpeg</format> Traduction : Le format de l'image numérique est en jpeg Le champ « FORMAT » permet de préciser ici s'il s'agit d'une œuvre partielle ou non, les caractéristiques de l'image (couleur, noir et blanc), le support de l'image. Il se peut que l'on précise également les dimensions d'un objet (hauteur, longueur, largeur, profondeur) TITLE <title>Spoonbridge and Cherry</title> Traduction : Le titre de l'œuvre est S »poonbridge and Cherry » <title>Transparency of Spoonbridge and Cherry</title> Traduction : Le nom de la diapositive est « Spoonbridge and Cherry » <title>Digital Image of Spoonbridge and Cherry</title> Traduction : Le nom de l'image numérique est « Spoonbridge and Cherry » Le champ « TITLE » est le titre de l'objet à décrire, sa légende. Lorsqu'il s'agit d'un objet secondaire, il est impératif de l'indiquer dans le titre afin de ne pas le confondre avec l'objet primaire (Exemple 2 : « Transparency of... » ; Exemple 3 : « Digital image of... »)
  • 18. Champ CIMI Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Commentaires DESCRIPTION <description>Claes Oldenburg and Coosje van Bruggen, SPOONBRIDGE AND CHERRY (1985-1988), stainless steel, painted aluminum, Collection Walker Art Center, Gift of Frederick R. Weisman in honor of his parents, William and Mary Weisman, 1988</description> Traduction : On nous informe sur les auteurs, le titre de l'œuvre, ses dates de réalisation, les matériaux qui la composent, son lieu de conservation et son contexte de création. Le champ « DESCRIPTION » permet de décrire l'objet et d'insérer des éléments que l'on ne pourrait mettre dans d'autres champs par exemple. Si l'exemple 2 avait été un reportage vidéo sur cette œuvre, on aurait pu y inclure les différentes séquences, s'il y avait eu une interview et de qui, par exemple. SUBJECT <subject>sculpture</subject> <subject >Pop art</subject> Traduction : Les mots-clés sont « sculpture » et « Pop Art » <subject>Spoonbridge and Cherry</subject> <subject>sculpture</subject> <subject >Pop art</subject> <subject>Oldenburg, Claes</subject> <subject>van Bruggen, Coosje</subject> Traduction : Les mots-clés reprennent le titre de la sculpture représentée sur la diapositive, sa nature (« sculpture »), son affiliation dans un mouvement artistique (« Pop art ») et les auteurs de cette sculpture (« Oldenburg, Claes » et « van Bruggen, Coosje »). <subject>Spoonbridge and Cherry</subject> <subject>sculpture</subject> <subject >Pop art</subject> <subject>Oldenburg, Claes</subject> <subject>van Bruggen, Coosje</subject> Traduction : Les mots-clés reprennent le titre de la sculpture représentée sur l'image numérique, sa nature (« sculpture »), son affiliation dans un mouvement artistique (« Pop art ») et les auteurs de cette sculpture (« Oldenburg, Claes » et « van Bruggen, Coosje »). Le champ « SUBJECT » peut également être appelé mots-clés. Le nombre de termes n'est pas restreint et il n'obéit à aucun thésaurus même s'il est conseillé d'en utiliser un. Un traitement particulier est à réserver pour les objets secondaires afin de bien les dissocier de l'objet primaire qu'elles représentent. En effet, dans les exemples 2 et 3, les auteurs sont bien identifiés dans le champ « CREATOR » comme étant les auteurs de l'objet à décrire et non pas les auteurs de l'objet représenté. On reprend par conséquent dans ce champ le titre de l'objetreprésenté ainsi que ses auteurs et les termes utilisés pour le décrire.
  • 19. Champ CIMI Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Commentaires CREATOR <creator>Oldenburg, Claes</creator> <creator>van Bruggen, Coosje</creator> Traduction : Les auteurs de cette sculpture sont les artistes Claes Oldenburg et Coosje van Bruggen. <creator>Halvorson, Glenn</creator> Traduction : L'auteur de cette diapositive, le photographe est Glenn Halvorson. <creator>Economon, Barb</creator> Traduction : L'auteur de cette image numérique (documentaliste ou autre) est Barb Economon. Le champ « CREATOR » indique l'auteur de l'objet à décrire. Il peut être selon les cas, un artiste, un documentaliste, un photographe, un observateur, le découvreur d'un objet, d'un spécimen,... CONTRIBUTOR <contributor>Lippincott, Inc.</contributor> <contributor>Merrifield-Roberts, Inc.</contributor> <contributor>Paul E. Luke, Inc.</contributor> Traduction : Les organismes ayant participés, collaborés à cette sculpture sont « Lippincott», « Merrifield-Roberts » et « Paul E. Luke ». Le champ « CONTRIBUTOR » indique les personnes, organismes, tiers ayant participés de près ou de loin à l'élaboration de cet objet. Ici, pour l'exemple 1, il s'agit certainement de mécènes, de sponsors. Si l'exemple 3 avaient été le résultat d'une grande campagne de numérisation d'un fonds et que l'on avait fait appel à un tiers pour financer cette campagne, le nom de ce financeur aurait très certainement figuré dans ce champ. PUBLISHER <publisher>Walker Art Center</publisher> Traduction : Le Walker Art Center est responsable de cette sculpture <publisher>Walker Art Center</publisher> Traduction : Le Walker Art Center est responsable de cette sculpture. <publisher>Walker Art Center</publisher> Traduction : Le Walker Art Center est responsable de cette sculpture. Le champ « PUBLISHER » indique la personne, l'organisme responsable de l'objet décrit. Si par exemple, une personne désire voir la diapositive faite par M. Glenn Halvorson, il devra se renseigner auprès du Walker Art Center.
  • 20. Champ CIMI Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Commentaires DATE <date>1985/1988</date> Traduction : La sculpture a été conçue entre 1985 et 1988 Traduction : On ne connait pas la date de prise de vue de cette diapositive. <date>1998</date> Traduction : La date l'image numérique (résultat de la numérisation de la diapositive) est « 1998 ». Le champ « DATE » indique la date de création de l'objet décrit. Si une ou plusieurs dates (hors date de création) rentrent en compte dans la description, on privilégiera leur présence dans le champ « DESCRIPTION ». La restitution des données dans ce champ est normalisée. IDENTIFIER <identifier>wac88.385</identifier> Traduction : Le numéro d'inventaire de la sculpture est « wac88.385 ». <identifier>wac88.385 transparency</identifier> Traduction : Il s'agit de la diapositive représentant l'œuvre dont le numéro d'inventaire est « wac88.385 ». <identifier>wac_786g.jpg</ide ntifier> Traduction : Le numéro d'inventaire de l'image numérique est « wac_786g.jpg ». Le champ « IDENTIFIER » indique l'identifiant de la ressource. Ici, il s'agit d'un numéro d'inventaire mais il pourrait s'agir d'un lien URL ou DOI par exemple. SOURCE <source>Spoonbridge and Cherry</source> <source>wac88.385</source> Traduction : Cette diapositive dérive de l'œuvre « Spoonbridge and Cherry », dont le numéro d'inventaire est « wac88.385 ». <source>Transparency of Spoonbridge and Cherry</source> <source>wac88.385 transparency</source> Traduction : Cette image numérique dérive de la diapositive représentant l'œuvre « Spoonbridge and Cherry ». Le numéro d'inventaire de cette diapositive est « wac88.385 ». Le champ « SOURCE » indique la ressource dont l'objet décrit est dérivé. Il est essentiel en ce qui concerne les objets secondaires puisqu'il permet de faire un lien avec l'objet primaire. Ici, l'exemple 2 devient un objet primaire pour l'exemple 3 alors qu'il est l'objet secondaire de l'exemple 1.
  • 21. Champ CIMI Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Commentaires RELATION <relation>IsPartOf Walker Art Center, Minneapolis, Minnesota, USA</relation> <relation>IsReferencedBy http://www.artsconnected.org/sea rch/art.cfm? id=713&dbowner=wac&item=1&fr om_search=1&search_term=cher ry</relation> Traduction: La sculpture fait partie du Walker Art Center, à Minneapolis, dans le Minnesota, aux USA. Elle est citée par l'adresse URL indiquée. <relation>IsFormatOf wac88.385</relation> Traduction: La diapositive reproduit « wac88.385 » (autrement dit la sculpture dont le numéro d'inventaire est « wac88.385 »). <relation>IsFormatOf wac88.385</relation> <relation>IsFormatOf wac88.385 transparency</relation> Traduction: L'image numérique reproduit « wac88.385 » (autrement dit la sculpture dont le numéro d'inventaire est « wac88.385 ») et « wac88.385 transparency » (autrement dit la diapositive représentant la sculpture). Le champ « RELATION » permet de faire référence à une ressource apparentée à l'objet décrit. Il est particulièrement utile pour l'objet secondaire puisqu'il fait apparaître l'objet primaire dont il est un dérivé. RIGHTS <rights>Walker Art Center</rights> Traduction: Les droits appartiennent au Walker Art Center <rights>Walker Art Center</rights> <rights>Copyright retained by the artist</rights> Traduction: Les droits appartiennent au Walker Art Center mais il faut également mentionner l'auteur de la diapositive. <rights>Walker Art Center</rights> <rights>Copyright retained by the artist</rights> <rights>http://www.walkerart.org/ resources/res_pc_frame_restric tions.html</rights> Traduction : Les droits appartiennent au Walker Art Center, mais il faut également mentionner l'auteur de l'image numérique et on nous dirige vers la base de données image du musée pour avoir les crédits supplémentaires (indiqués à la fin de la notice) Le champ « RIGHTS » indique le ou les copyrights à respecter pour l'objet décrit. On voit que les copyrights différent selon qu'il s'agisse d'un objet primaire ou secondaire.
  • 22. Les différentes recherches effectuées ne nous ont pas permises de connaître le champ d'action actuel du CIMI, s'il est toujours utilisé ou non et par quels organismes en particulier. Notons, qu'au début des années 90, les organismes suivants avaient adoptés le CIMI pour échanger leurs données : • Getty Art History Information Program • Research Libraries Group • Canadian Heritage Information Network • Eastman Kodak Company • Corbis Media • Museum Informatics Project at U.C.-Berkeley • University of California Office of the President - division of Library Automation • Smithsonian Institution-National Museum of American Art • National Gallery of Art, Washington, DC, the UK • Museum Documentation association • RAMA consortium • Victoria and Albert Museum • Coalition for Networked Information • Canadian Museum of Civilization .
  • 23. V. BIBLIOGRAPHIE • Webographie : BEARMAN, David, PERKINS, John. « Standards Framework for the Computer Interchange of Museum Information ». In CNI. Coalition for Networked Information, [en ligne]. Washington : CNI, 2009 [Consultée le 20.03/2009]. Disponible sur : http://www.cni.org/pub/CIMI/framework.html CONSORTIUM FOR THE COMPUTER INTERCHANGE OF MUSEUM INFORMATION. « Guide to best practiice : Dublin Core ». In CiteSeerX. CiteSeerxbeta, {[En ligne]. Pennsilvanie : The Collego of Information Sciences and Technology, 2007. [Consultée le 20/03/2009]. Disponible sur : http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/summary?doi=10.1.1.24.5255 CROFTS, Nicholas. Museum informatics : the challenge of integration [en ligne]. Sciences économiques et sociales. Genève : Faculté des sciences économiques et sociales, 2004, 248p. [Consultée le 20/03/2009]. Disponible sur : http://doc.rero.ch/lm.php? url=1000,40,3,20070417104901-BX/these-CroftsN.pdf JONES-GARMIL, Katherine. Museum in the information age. Ichim [En ligne]. 1995, vol.2. [Consultée le 20/03/2009]. Disponible sur : http://www.archimuse.com/publishing/ichim95_vol2/jones-garmil.pdf MOEN, William E. « The CIMI Profile: Z39.50 Application Profile Specifications for Use in Project CHIO ». In Library of Gongress. Library of Gongress, [en ligne]. Washington : Library of Congress, 1999. [Consultée le 20/03/2009]. Disponible sur : http://www.loc.gov/z3950/agency/profiles/cimi2.html MOEN, William E. « Z39.50 Specifications ». In University of North Texas. University of North Texas, [En ligne]. Denton : UNT, 1999. [Consultée le 20/03/2009]. Disponible sur : http://www.unt.edu/wmoen/projects/CIMI/HarmonProfile2.htm#7.4.3.5. The Abstract Record Structure for the Retrieval Record RESEAU CANADIEN D'INFORMATION SUR LE PATRIMOINE. « Normes relatives aux métadonnées pour le catallogage des collections de musée ». In Réseau Canadien d'Information sur le Patrimoine. Normes générales pour la recherche de ressources, [En ligne]. Canada : RCIP, 27/04/2002. [Consultée le 20/03/2009]. Disponible sur : http://www.rcip.gc.ca/Francais/Normes/metadonnees_recherche.html
  • 24. VI. NOTES Le présent document est en partie une traduction du document anglais « Guide to Best Practice : Dublin Core » du Consortium For The Computer Interchange of Museum Information, en cela la traduction que nous en avons fait ne se veut pas irréprochable. Nous avons choisi de laisser les quinze intitulés des éléments du schéma en anglais afin de ne pas dénaturer le sens premier de ces éléments. Ainsi, lorsque les intitulés de ces éléments sont cités dans le texte, ils apparaissent en anglais généralement sous la forme DC TYPE, DC FORMAT… en référence à l’élément Dublin Core mentionné. Aussi, si certain mot sont repris en anglais ils apparaissent en italique.

×