Your SlideShare is downloading. ×
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
50 ans d'intercommunalité
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

50 ans d'intercommunalité

988

Published on

Published in: Technology, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
988
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Ramassage des ordures ménagères – 1951 Cl. Musée d’Art et d’Histoire de Chambéry Ramassage des bacs à ordures ménagères – 1997 Cl. Chambéry métropole Le traitement des déchets est l’un des problèmes à l’origine de la création du SIAURC. Le ramassage des ordures ménagères est assuré à partir de 1963 par les services techniques de la ville de Chambéry dans l’ensemble des communes du syndicat. En 2001, le personnel de la collecte passe de la ville de Chambéry à Chambéry Métropole
  • 2. Puits Joppet, essais de pompage – 1957 – Cl. Ville de Chambéry/Chambéry métropole Pour faire face aux besoins en eau potable dans l’agglomération chambérienne, le puits Joppet, construit à Chambéry, est mis en service en 1958. Il est alimenté par pompage par la nappe souterraine de la Leysse. Son réservoir se trouve sur les coteaux de Mérande. Il alimente aujourd’hui la rive droite de la Leysse et la partie basse de la ville de Chambéry.
  • 3. Stations de traitement des eaux usées et des déchets – 1965 – Cl. Chambéry métropole Les stations de traitement des eaux usées et des déchets sont les premières grandes réalisations du SIAURC, situées à Bissy. Au premier plan, l’usine de traitement des déchets, équipée d’un broyeur à marteaux, réduit environ 60/65 tonnes de déchets par jour lors de sa mise en service en 1964. Son activité cesse en 1977 avec la nouvelle usine. Au second plan, la station de traitement épure les eaux usées des communes du syndicat dans les 3 bassins de décantation. Les boues issues de la station sont mélangées aux ordures ménagères pour produire du compost. Elle sera agrandie et modernisée en 1975 puis en 2000.
  • 4. Le centre d'échanges de bus devant la mairie de Chambéry – 1967 – Cl. Bulletin municipal de Chambéry L’organisation des transports urbains dans l’agglomération chambérienne est prise en compte par le SIAURC dès 1966. Le syndicat fixe la politique des transports mais l'organisation des circuits et les horaires sont laissés à l’appréciation des transporteurs. Le syndicat prend la compétence « Transport » en 1979 et crée le STAC. Il fixe un réseau cohérent en fonction des besoins de chacun. La gestion du réseau est confiée à une société privée par une convention de délégation de service public, qui a encore cours aujourd’hui. Boulevard de la colonne – Avant 1980 – Cl. Mairie de Chambéry
  • 5. Afin d’améliorer l’état sanitaire du lac du Bourget, le CISALB (comité crée par le SIAURC et le SILB) engage dés 1974 d’importants travaux d’assainissement avec la construction de la galerie de rejet des eaux épurées au Rhône. Les eaux traitées des stations de Chambéry et d’Aix-les-Bains sont ainsi déversées hors du bassin versant du lac du Bourget. Cette galerie ne sera mise en service qu’en 1980 en raison de nombreuses difficultés techniques. Début des travaux de la galerie de rejet des eaux épurées au Rhône – 1976 – Cl. CISALB
  • 6. Conseil communautaire, élection de Jean Fressoz – 1978 – Cl. Dauphiné Libéré Le conseil communautaire élit le président de l’intercommunalité ainsi que les membres du bureau et statue sur les grands projets de l’agglomération. Il est composé d’un nombre de délégués, élus par les communes, qui a varié en fonction des périodes. Il se réunit actuellement tous les deux mois environ.
  • 7. Construction de la Voie Rapide Urbaine, côté Cassine – 1980 – Cl. Ville de Chambéry Dès la première moitié des années 1970, le syndicat est impliqué dans la construction de la Voie Rapide Urbaine (VRU) et sa prise en charge financière. Une convention, votée au comité syndical en juillet 1975, fait passer le syndicat du statut d’intermédiaire financier à celui de co-financeur, malgré les contestations de certains élus. Cette voirie d’intérêt communautaire sera inaugurée en 1982.
  • 8. Vue de l'usine d'incinération – 1982 – Cl. Chambéry métropole Usine d'incinération : construction du 3 e four – 1994 – Cl. Chambéry métropole L’usine d’incinération des ordures ménagères, équipée de deux fours, est inaugurée en 1977. L’incinération remplace donc le broyage des ordures, technique utilisée jusqu’alors. Mais dès la fin des années 80, l’augmentation du tonnage des déchets pousse le syndicat à envisager la modernisation et l’agrandissement de l’usine. En 1995, un troisième four est mis en service. De nouveaux travaux sont entrepris sur cette installation depuis 2005 pour sa mise en conformité avec de nouvelles normes européennes et l’augmentation de sa capacité de tonnage.
  • 9. Patinoire de Buisson rond – 1990 – Cl. Ville de Chambéry La piscine et la patinoire de Buisson Rond sont construites en 1970 et 1971. La patinoire, découverte à l’origine, est couverte en 1991. A partir de 1992, le SIAC intègre une nouvelle compétence en prenant en charge les dépenses et investissements des équipements sportifs d’agglomération. En 2000, le personnel de ces deux installations passe de la ville de Chambéry à Chambéry métropole. Piscine de Buisson rond – 1983 – Cl. Ville de Chambéry
  • 10. Déchetterie de Bissy – 1987 – Cl. Chambéry métropole Au début des années 80, le syndicat intercommunal doit faire face à l’augmentation de la production de déchets et à la fermeture annoncée de la décharge du Viviers-du-Lac. C’est dans ce contexte que sont créées quatre déchetteries sur le territoire de l’agglomération entre 1986 et 1990 : Bissy, la Ravoire, Chambéry-le-Haut et Saint-Alban-Leysse.
  • 11. Nettoyage manuel d'un collecteur d’eaux usées – 1985 – Cl. Ville de Chambéry / Chambéry métropole L’entretien des égouts visitables s’effectue de façon manuelle par les égoutiers. Le travail est difficile dans ces collecteurs sombres et parfois étroits où l’air est vicié et humide. La pelle, tirée en surface et poussée par l’égoutier, récupère les gravats qui se déposent dans le fond des égouts. Ceux-ci sont mis dans des seaux et remontés par les hommes restés en surface. Le curage des réseaux d’assainissement se mécanise mais les opérations de nettoyage manuel sont encore nécessaires aujourd’hui, notamment dans le centre ancien de Chambéry. La sécurité des agents a été nettement améliorée par un équipement spécifique.
  • 12. Piste cyclable, avenue des Ducs de Savoie – 1990 – Cl. Mairie de Chambéry En juillet 1981, le SIAC demande à la D.D.E d'actualiser le 1e schéma directeur "deux roues", élaboré en 1977 à la demande du syndicat afin de mettre en évidence les itinéraires les plus urgents à aménager et d'en évaluer les coûts. En effet, les élus s’interrogent sur la prise de compétence « pistes cyclables" dans l’agglomération. Celle-ci sera adoptée en 1983.
  • 13. Puits des Iles – Années 1990 Le Syndicat s’est préoccupé très tôt de la question de l’eau potable. Le puits des Iles, situé à la Motte-Servolex, est le premier réalisé par le syndicat. Mis en service en 1970, il complète le dispositif existant constitué par le puits Pasteur, le puits Joppet et plusieurs réservoirs. Le SIAC acquiert la compétence « eau potable » en 1978. Il construit ensuite d’autres ouvrages, dont le puits de Saint-Jean-de-la-Porte, inauguré en 1995.

×