• Like
il monumento e la memoria
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

il monumento e la memoria

  • 418 views
Published

Progetto etwinning scuola Boggio Lera catania

Progetto etwinning scuola Boggio Lera catania

Published in Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
418
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1.
    • Le monument et la mémoire
    • Description du projet:
    • Le monument : expression artistique, culturelle dans le temps;
    • le situer dans l'espace et dans le temps dans le but de découvrir ses caratéristiques et de partager le patrimoine européen.
    • Partenaires: 
    • El-Nasser Experimentale des langues (Egypte)
    • Lycee professionnel d`economie"G.S.Rakovsky" (Bulgaria)
    • Liceo Scientifico "Boggio Lera“ (Italy)
    • Age des élèves:11-17 ans
    • Langues utilisée:français
    • Participants:enseignants et élèves
    • Disciplines impliquées:Langues étrangères-
    • art- géographie-histoire .
    le projet Medtwinning
  • 2.
    • Développer le sens esthétique à travers l’observation et l’analyse des monuments
    • Découvrir l’emplacement géographique des monuments
    • Confronter des périodes historiques,artistiques,culturelles
    • Développer les compétences communicatives et linguistiques
    • Faire des recherches, lire et produire des textes de nature différente
    • S’approcher de la culture et civilisation des pays partners
    objectifs
  • 3.
    • Supports utilisés  : Power point, vidéo, photo, dessin, chat, e-mail,blog,
    • Produits des élèves  :
    • - Images et photos des monuments choisis
    • - Présentation et description des monuments sous différents points de vue
    • - Adoption d’un monument des pays partners pour l’intégrer dans sa propre culture
  • 4.
    • 1- Contact avec les partenaires et choix du sujet du projet
    • 2- Inscription des 3 membres du projet:
    • Italie-Egypte-Bulgarie
    • 3- Formation de l’équipe de travail
    • 4- Division des é l è ves en groupes
    • 5- Distribution des taches
    • 6- Faire des chats avec les partenaires
    • 7- Echanges d’informations et de documents avec les partenaires
    • 8- Faire des vidéos appels
    • 9- Création d’un blog
    Démarche Démarche
  • 5.
    • Nous avons 16 / 18 ans et nos intérêts sont surtout la musique, le cinéma, les sorties avec les amis et les sports .En effet il y a des personnes qui font de la natation, de la danse (moderne, classique, du ventre), de l’équitation, qui vont au gym et qui se dédient à la musique en jouant de la guitare et du piano .Nous étudions trois langues étrangères : anglais, français et espagnol. Nous sommes très ouverts aux initiatives qui concernent les échanges linguistiques parce que nous aimons faire la connaissance des autres personnes et en plus nous sommes très curieux d’apprendre les façons de vivre des autres cultures. Nous avons déjà fait un échange avec des Français et ç’ a été formidable : nous continuons encore aujourd’hui nos contacts ! C’est pourquoi nous sommes très contents de pouvoir vous conna î tre .
    Quelques élèves
  • 6.
    • Catane est située sur la côte orientale de la Sicile, sur la mer Méditerranée, entre les villes de Messine, au Nord, et de Syracuse, au Sud aux pieds du volcan Etna. Elle a été fondée au VII siècle par des colons grecs provenant de Naxos. Elle a été conquise par les Romains en 263 av. J.C , au début du Xème siècle Catane est sous la domination islamique. En 1071 après J.C.au Moyen Age, les Normands occupent Catane et le Grand Comte Roger fait construire la Cathédrale.
    • Après la Sicile est sous la domination suédoise et, en 1239, Frédéric II fait construire le château Ursino et fonde la première Université qui a été transformée en résidence par la Cour aragonaise.
    • En 1669 la lave de l’Etna envahit Catane et en 1693 le tremblement de terre détruit la ville, dans cette période on a la reconstruction de la ville avec beaucoup de palais et de monuments. La ville se trouve à l’intérieur des remparts de Charles V, divisée en quartiers prestigieux, où habitent les classes les plus aisées et dans lesquelles les institutions ont leur siège, et en quartiers pauvres habités par les déshérites : à l’est se trouvent tous les riches avec ses beaux édifices, ses grandes places et ses fantastiques églises, à l’ouest il y a les pauvres qui achètent des terrains à bas prix où construisent leurs maisons modestes. Pendant le XIXème siècle, il y a un accroissement économique et démographique de la ville.
    Un peu d'histoire.. Les thermes Achilliane
  • 7. Catania, ville aux mille visages.
    • A tous les touristes qui veulent visiter Catane on propose deux grands ‘itinéraires’ . A ceux qui aiment la nature la ville offre les fantastiques plages de la mer sicilienne et le parc de l’Etna à travers les différents ‘sentiers nature’ qui montrent des paysages typiques, comme la ‘sciara’, c’est-à-dire un endroit où l’ on peut voir les vielles coulées laviques  . Ceux qui aiment l’histoire peuvent visiter le centre de Catane, avec la place du Dôme, les églises et tous les monuments qui témoignent le passage de différentes populations , surtout les grecs et les romains.
    • Catane est très importante pour sa vivacité artistique et culturelle avec la présence de musées et de bibliothèques.
    • Une chose très particulière est la tradition des marionnettes, appelées aussi ‘pupi’, qui racontent l’histoire des paladins de France
  • 8.
    • Che bedda Catania, Catania di notti iu sentu ca u cori m'abbatti chiù forti ndè strati, ndè chiazzi e intra i cuttigghi Catania fà a matri e annaca i so figghi poi l'alba d'argentu s'ammisca cò mari Catania è a genti ca si usca u pani ma quannu s'arrobba e si isunu i manu Catania s'incazza e diventa vulcanu. Catania è 'na pupa, capiddi castani, labbra carnusi e l'occhi ruffiani e quannu mi sapi luntanu du iorna ca so vuci d'angilu mi rici torna Catania umiliata, trattata cche peri s'attrucca e si pettina pe' furasteri e quannu c'ancontra du ziti filici Catania romantica li binidici Musica, c'è musica Catania abballa restu ca vucca apetta a taliarla chi bellu pettu chi formi, Catania ca non dormi Musica, chi musica Catania sona e si ndò menzu qualchedunu stona fa 'na battuta schirzusa, Catania è spiritusa.
    • Catane est une poupée,aux cheveux châtains,
    • Lèvres charnues et les yeux fripons
    • et quand elle sait que je suis loin
    • avec sa voix d’ange elle me dit « reviens ».
    • Catane humiliée, maltraitée
    • Elle se maquille, elle se peigne pour les étrangers
    • Et quand elle rencontre deux fiancés heureux
    • Catane romantique les bénit.
    Catania
  • 9.
    • Che bedda Catania, Catania di notti cu attracca, cu vivi e cu fa cosi storti Catania è pueti, finomeni e geni gilusa picchì pi nuautri ci teni Catania cò Suli macari ndo nvernu Catania figghiozza do Patri Eternu si porta a braccettu l'amicu liotru fra uduri di chiummu, di zagari e citru Musica, c'è musica Catania canta tutti cò saccu sta passannu a Santa varda Catania che lesta, cu l'abitu da festa. Musica, chi musica Catania ardita o stadiu soffri e vinci a so partita stanca ci abbruciunu l'occhi, s'appinnica nde scogghi. Catania da guerra, Catania urricata, distrutta e pì setti voti rinata non c'entrunu i sordi, non c'entra a furtuna Catania ndo Munnu ci nnè sulu una.
  • 10. La cathédrale de Catane
    • La cathédrale fond le style normand, aragonais,baroque et néo-classique. Elle a été construite entre 1078 et 1093 par le Comte Roger le Normand comme une église- forteresse, détruite par le tremblement de terre de 1693 elle a été reconstruite en plusieurs reprises. A l'intérieur il y a trois nefs riches d'importants témoignages de l'histoire de Catane et de la dévotion pour Sainte Agathe . On y trouve la tombe du musicien catanais Vincenzo Bellini ;les absides de la cathédrale rappellent les grandioses édifices du Moyen Age, l’abside de droite abrite la chapelle de Sainte Agathe, délimitée par une grille en fer forgé, avec ses reliques. Dans la sacristie une grande fresque , attribuée au peintre Platania, représente Catane pendant l’éruption de 1669 et on peut voir le château Ursino entouré de la lave.
  • 11.
    • On aime la cathédrale de Catane surtout parce qu’elle symbolise de manière très charmante la beauté de notre ville pour son architecture et pour sa majesté à travers sa structure massive et élégante.
    • Une fois par an notre patronne Sainte Agathe sort de ses portes et rend suggestive et merveilleuse la cathédrale de Catane.
    A propos de.... A propos de....
  • 12.
    • La Piazza Duomo a une forme de quadrilatère et est le centre de la vie urbaine où se trouvent la Cathédrale, l’Hộtel de ville et des palais aristocratiques, monuments civile set religieux qui marquent la synthèse architectural entre les pouvoirs civils et ecclésiastiques. La grandiose Cathédrale domine la place.
    • Près de la cathédrale se trouve la “Porta Uzeda” construite en 1696 et dédiée à Francesco Paceco, duc de Uzeda. Pour définir le style architectural des monuments de la place on utilise le terme “baroque”, cette période fut pour la Sicile une sorte de Renaissance.
    • Au centre de la place il y a , la fontaine de l’Éléphant, érigée en 1736 par Vaccarini, qui a voulu représenter la mémoire historique de la ville .Au centre de cette fontaine, dont l’harmonie reflète diverses cultures, il y a l’éléphant en pierre de lave et en haut l’obélisque égiptien et les emblèmes du culte de la vierge martyre Sainte Agathe, patronne de la ville. On l’appelle “Liotru”, parce que rappelle un catanais cultivé Eliodore qui a vécu pendant la période bizantine
    La place du Dome
  • 13. Fiume Amenano
    • L'Amenano est un fleuve de la Sicile Orientale qui se jette dans le Golfe de Catane. A présent son parcours est souterrain et il débouche en correspondance du centre de la ville de Catane à la fontaine de l' Amenano dans la place du Dôme. Le peu de fontaines anciennes rappellent qu'il glissait en plein air, probablement divisé en plusieurs bras jusqu'à 252 A.C. et qu’il alimentait le lac de Nicito.
    • L'Amenano était considéré comme le dieu des Grecs et apparaît souvent sur les pièces de monnaies du cinquième siècle représenté comme le dieu Fluvial Amenano sous la forme d'un taureau à la tête humaine. La lave de l'Etna de 1669 couvrit une partie de la ville et enterra aussi le lac de Nicito et ses 36 canaux.
  • 14.
    • Je crois que c’est une chose unique pour une ville avoir un fleuve souterrain qui la traverse…
    • La fontaine de l’Amenano a son importance historique et mythologique : elle se trouve dans la place du Dôme et elle est aussi connue comme ‘l’acqua o linzolu’ parce que la cascade d’eau de cette fontaine est pareille à un drap.
  • 15.
    • Commencé dans la deuxième moitié du XVIème siècle, il comprend des espaces destinés à la vie de moines, le riche musée archéologique, la bibliothèque ,qui comptait déjà au XVIIIème siècle 27.000 volumes, un jardin botanique de deux hectares environ. Depuis 1977, le monastère est le siège de l’Université de Catane (facultés des lettres et philosophie) restauré sur par l’architecte Giancarlo De Carlo.
    • Dans la bibliothèque on peut admirer la salle de Vaccarini, où il y a la fresque le trionfo delle scienze e delle arti . La façade de l’édifice est un exemple de baroque catanais, à l’intérieur on a découvert une route d’époque romaine.
    LE MONASTERE DES BENEDICTINS
  • 16. LE MONASTERE ET L’EGLISE DE SAINTE CLAIRE
    • L’église de Santa Chiara a été construite en 1760 sous la direction de la sœur Maria Cesarea Coco, sur les restes d’une ancienne église dédiée à San Lorenzo. Elle donne sur la via Garibaldi et le grand monastère des clarisses s’ouvre à côté de l’église. La particularité de cette église est la façade couronnée d’une splendide loge circulaire dans laquelle les sœurs se réunissaient pour assister aux processions qui se déroulaient le long de la rue.
  • 17. L’église de Saint Agathe à la prison
    • L’église de Saint Agathe est construite sur les remparts espagnols (les remparts de Charles V) du XVIème siècle qui délimitaient la ville de Catane. Selon la tradition dans ce lieu a été emprisonnée saint Agathe avant qu’elle subisse le martyre. L’église présente des éléments relatifs à des siècles différents : la façade remonte au XVIII siècle parce qu’elle a été construite après le tremblement de terre du 1693 par Francesco Battaglia qui a réintégré dans la structure baroque le portail roman de la Cathédrale écroulée après le tremblement de 16693.Sur le maître-autel il y a une peinture de Bernardino Niger qui s’appelle le « Martyre de Sant’Agata ». Sur le coté droit de l’autel du Crucifix, il y a deux plaques de lave avec l’empreinte des deux pieds de la Sainte laissées sur le seuil de la prison le 31 janvier 251. L’église conserve aussi le couvercle de la caisse dans laquelle les reliques de Saint Agathe ont été transportées de Constantinople.
  • 18. La Collegiata
    • Elle a été construite au début du XVIIIème siècle par Antonio Amato. L’église, en retrait par rapport à la rue, repose sur un podium surélevé précédé d’un large escalier. Elle a un charme unique dû à sa façade dominée par les cloches.
    • Elle est divisée en deux ordres et décoreé avec des colonnes en pierre de lave et des pilastres blancs. Dans l’église il y a aussi un précieux orgue doré, avec des gravures du XVIIIème siècle.
  • 19. L’église de San Benedetto
    • Cette église a été protagoniste des passions et des désaccords qui ont animé la période de la reconstruction de Catane après le tremblement de terre de 1693.
    • Sur les murs de l’église on peut voir les fresques avec les histoires de San Benedetto exécutés par Giovanni Vaccarini de Messine entre 1726 et 1728.
    • Les sœurs bénédictines habitent aujourd’hui le monastère, où elles ont une école religieuse. A l’aube du 6 février , les sœurs concluent les fêtes de S.Agata entonnant un chante de louange qui précède le retour du « Fercolo » de la Sainte dans la Cathédrale.
  • 20. Via Crociferi
    • La Rue Crociferi est caractérisée par le style baroque sicilien du XVIIIème siècle. On peut y voir les édifices enrichis de sculptures, escaliers et de portails en bois.
    • Dans cette rue on a tourné beaucoup de films comme par exemple IL BELL’ANTONIO en 1960. Les églises en pierre blanche ,les cloîtres et les grilles en fer qui se trouvent dans cette rue ont été aussi le lieu où on a tourné le film STORIA DI UNA CAPINERA de François Zeffirelli, inspiré du roman de G. Verga.
  • 21.
    • Rue Crociferi et l’Eglise de San Benedetto
    • La rue Crociferi et l’église de San Banedetto sont, au niveau historique,deux des principaux symboles du centre ville de Catane et de la période de la Renaissance.
    • J’aime cette rue avec ses églises pour l’importance qu’elle a dans la ville de Catane et pour ses citoyens et parce que j’aime les films qui ont été réalisés et tournés ici .
  • 22.
    • Placé au centre de la ville, avec l’entrée principale sur la rue Etnea, le jardin Bellini appartenait au prince Paternò de Biscari et a été acheté par la municipalité de Catane en 1883 en l’ouvrant au public. Le jardin s’ètend sur une surface de 70.000 mètres carrés et à l’entrée il y a un escalier qui mène à une grande vasque où nagent des cygnes élégants. De ses deux collinettes on peut admirer la ville, la mer et le spectacle majestueux du volcan Etna. Des kiosques, des statues et des bustes de personnages célèbres sont situés à l’intérieur : le buste de Bellini se trouve à l’entrée. Il y a beaucoup de plantes exotiques subtropicales parmi lesquelles les palmiers, les platanes etc. En été on peut y assister à des concerts ou à des spectacles.
    Jardin Bellini Jardin Bellini
  • 23.
    • Le jardin Bellini est dédié a Vincenzo Bellini, le musicien le plus important de Catane.
    • Quand je pense aux jardins Bellini, je retourne à mon enfance quand, avec mes parents, je jouais sur le vert, maintenant je vais aux jardins avec mes amies pour courir , faire du sport ou seulement pour passer des moments tranquilles.
    • C’est le poumon vert de la ville où il y a la possibilité de respirer de l’air pur.
    A propos de...
  • 24. PALAIS BISCARI
    • Le palais Bìscari est un splendide exemple de demeure du XVIIIe siècle. I1 a été édifié par Vincenzo Paterno, prince de Biscari, puis restructuré au XVIIIe ,après le terrible tremblement de terre de 1693.Le prince Biscari était connu par sa noblesse, sa richesse et sa culture. Quelques salles du palais ont été décorées selon les modes et le goût les plus actuels ; dans la Galerie des Oiseaux les long de murs sont disposées des miroirs et de consoles en alternance, des portes et de panneaux avec de représentations d’oiseaux. À l’intérieur du grande palais on peut voir l’amour pour la nature et pour les arts. La salle des fêtes est décorée en style rococò ;on peur voir des représentations des paysages napolitains et des fresques qui évoquent la gloire de la famille Biscari. Le palais est encore aujourd’hui habité par les descendants et ses salons sont utilisés souvant pour des manifestations de prestige de caractère culturel.
    • Un célèbre visiteur du palais fut Johann Wolfang Goethe mais aussi Munther qui écrit « Il mérite d’être connu pour la noblesse de son caractère, sa passion pour les antiquités, l’histoire naturelle et ses œuvres,comparables à celles des Romains, construites pour l’embellissemet et l’intérêt de Catane, sa patrie ».
  • 25. LE Château Ursino
    • Le château est organisé selon un plan rectangulaire, avec de larges tours circulaires à chaque coin. Dans la cour carrée on peut voir un escalier de style gothique catalan et des pièces archéologiques comme des sarcophages, des colonnes et des obélisques d’époques differéntes ; en plus on peut voir des témoignages de l’architecture du XIIIème siècle dans les salles du côté ouest.
    • Le château fut érigé entre 1239 et 1250 par le roi Frédéric II de Souabe et sous la direction de l’architecte Riccardo da Lentini. Entre la fin de 1200 et les premiers années de 1400, il fut la résidence officielle de la cour et des souveraines et après le XV siècle est devenu la siége du Parlement. Du siècle XVII le château est devenu une prison (sur le portail du côté sud de la cour sont gravés des graffitis de prisonniers) .
  • 26.
    • Le château s’élevait sur un promontoire léché par la mer, mais, à cause de l’éruption volcanique de 1669, aujourd’hui il se trouve bien loin de la mer de quelques centaines de mètres. Il a aussi résisté au tremblement de terre du 1693. De 1930 à 1934 il fut restauré et aujourd’hui il abrite le Musée Municipal de Catane, où on peut trouver les plus importants vestiges antiques et artistiques de la ville. Parmi les plusieurs ouvres exposées on trouve aussi des objets de la collection privée du Prince de Biscari ( une de les plus riches et importants familles de Catane).
    LE Château Ursino
  • 27.
    • Le château Ursino est un monument très important pour les catanais. Il représente la solidité d’un peuple capable de convivre avec un « Géant Gentil », le volcan Etna. Personne n’oubliera  jamais l’éruption qui a détruit Catane et son Château. En plus il est important du point de vue artistique car il contient un nombre  incomparable de chefs-d’œuvre de la collection de la famille Biscari .
    A propos de...
  • 28. Le théâtre romain
    • Le théâtre romain de Catane se trouve rue Vittorio Emanuele et il a été construit aux premiers siècles de l’empire romain sur le versant méridional de la colline de l’ancienne acropole.
    • La construction, en pierre de lave, a un diamètre de 104 mètres environ et pouvait contenir au moins 7000 spectateurs. La cavea , où les spectateurs s’asseyaient, était construite avec un mélange de blocs de pierre calcaire et de mortier de ciment, et divisé en neuf secteurs. Les sièges inférieurs de la cavea , réservés aux gens importants, étaient revêtus de marbre.
    • Les spectateurs accédaient au théâtre par les vomitoires. Les fouilles archéologiques, réalisés de 1980 à 2000, ont découvert la porte orientale de l’édifice scénique, le mur du pulpitum et la position de la porte centrale.
    • Beaucoup de fragments du théâtre romain sont dispersés dans la ville comme une plinthe, élément inférieur de la base d’une colonne, qui se trouve au château Ursino. Sur elle se trouvait peut-être le triomphe de la guerre de Marc Aurèle contre les Marcomans ou la campagne de Caracalla contre les Alamans.
    «  Quand je vois le théâtre romain , je pense à la force de ce peuple qui représente le prestige de l’histoire italienne  »
  • 29. L’Amphithéâtre
    • Au centre de la place Stesicoro il y a l’amphithéâtre romain qui est l’un des plus grands du monde (il pouvait accueillir environ 15.000 spectateurs).
    • Il remonte au milieu du II ème siècle ap. J. C. et il a été construit en pierre de lave (qui couvre le monument entier), en marbre (qui recouvre les sièges et le podium et qui décore le reste de la construction) et en briques (qui forment les murs).
    • Un escalier relie le niveau actuel de la place au niveau de l’ancien édifice.
    • Les travaux pour découvrir le monument, commencés par le prince de Biscari, sont achevés en 1904-1905 grâce à l’architecte F. Fichera. Aujourd’hui il n’y a qu’une certaine partie de l’édifice qui est visible: le premier couloir intérieur dont quelques sorties débouchent dans l’arène et quelques fragments des décorations de marbre.
  • 30.
    • Histoire 
    • En 1812 a été posée la première pierre de ce qui devait devenir, dans les intentions des Catanais, le "Grand Théâtre Municipal".
    • L'architecte Salvatore Zahra Buda a fait commencer les travaux terminés bien plus tard après beaucoup de péripéties.
    • Malheureusement les travaux, après un début prometteur, doivent être interrompus faute de financements.
    • L'inauguration a eu lieu le 31 mai 1890 avec Norma, le chef-d'oeuvre de Vincenzo Bellini.
    Le théâtre Bellini
    • Il est situé dans la place homonyme. Construit à partir d'un projet de l'architecte milanais Carlo Sada, le Théâtre Massimo Vincenzo Bellini a été inauguré en 1890.
    • Le style du théâtre est éclectique, style typique de la fin du XIXème siècle.
    • La façade est constituée par un corps central avec un porche à double file d’arcades.
    • A l’intérieur, le plafond est décoré par les fresques d’ Ernesto Bellandi avec des scènes tirées des œuvres de Bellini.
  • 31. La maison –musée de Vincenzo Bellini
    • Bellini a vécu 16 ans dans cette maison. Après il est parti pour Naples chez son grand-père qui lui a appris à composer des pièces musicales. On y garde un grand nombre d’objets personnels, des portraits du « maestro », ses manuscrits et partitions musicales. Il y a une statue de Bellini au centre de la Place Stesicoro le long de la rue Etnea.
  • 32.
    • Le grand écrivain Giovanni Verga est né à Catane le 2 septembre 1840 . Dans sa maison sont conservés l’ameublement, les livres et les manuscrits du célèbre auteur de I Malavoglia et de Mastro Don Gesualdo . A Catane il y a une place qui porte son nom et au centre on peut admirer une barque avec un personnage représentatif du roman
    • I Malavoglia.
    La Maison-musée de Giovanni Verga
  • 33.
    • Tu tiene ‘o ffuoco ‘e l’Etna int’e vene,
    • tu si’ n’artista overo, n’ommo ‘e core
    • ‘ Na passione ‘e tutte; e,’ncopp’e scene,
    • Si nu’ castico ‘e Dio pp’o traditore.
    • Nu bàlzamo pe chillo che fa bene,
    • E n’ancora ‘e salvezza pp’o scrittore!
    • PASQUALE POZZILLO
    • ( poète dialectal napolitaine)
    • L’Etna nevoso,colonna del cielo
    • D’acuto gelo perenne nutrice;
    • mugghiano dai suoi recessi
    • fonti purissime d’orrido fuoco,
    • fiumi nel giorno riservano
    • corrente fulva di fumo
    • e nella notte rotola
    • rocce portando alla discesa
    • profonda del mare,con fragore.
    • PINDARO
    • “ Ode Pitica ”
    • Nell’incursione oscura,il timbro di una corda,
    • i fuochi e le melodie a Catania…
    • Nei giorni di lutto si amano più teneramente
    • Le canzoni risuonano con più dolcezza.
    • E maestosamente solitario
    • Il cono dell’Etna contro il cielo stellato
    • Dove si va dileguando la pallida
    • Leggermente rosea corona.
    • IVAN A BUNIN
    • “ Poesie e racconti ”
    • Dans l’incursion obscure, le timbre d’une corde,
    • Les feux et les mélodies à Catane…
    • Dans les jours de deuil on s’aime plus tendrement
    • Les chansons résonnent avec plus de douceur.
    • Et Majestueux , solitaire
    • Le cône de l’Etna contre le ciel étoilé
    • Où se dissipe la pâle
    • Couronne légèrement rose .
    • (traduction)
    Poésies sur Catane
  • 34.
    • Quel sens les monuments ont-ils aujourd’hui dans l’imaginaire des citoyens et de leurs communautés ?
    • Les monuments parlent, communiquent leur signification et leur histoire à ceux qui les observent afin qu’ils puissent avoir un sens; autrement ils restent toujours des pierres nues.
    • Ils ont une grande valeur ancienne que tous les gens doivent ressentir comme un bien culturel dans une société vouée à l’accumulation de biens matériels . Le bien culturel constitue l’identité d’un peuple , c’est un trait d’union entre le passé et le présent.
    • « Mais, quand d’un passé ancien rien ne subsiste après la mort des êtres, après la destruction des choses seules,plus immatérielles, plus persistantes , plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes , à se rappeler, à attendre sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir …l’édifice immense du souvenir. » ( Marcel Proust « A la recherche du temps perdu »).
    • C’est le souvenir qui nous donne la possibilité de communiquer avec le passé pour avancer dans l’avenir.
    le monument et le souvenir
  • 35. Connaitre, sauvegarder les monuments c'est posséder son identité culturelle Connaitre,sauvegarder les monuments c'est posséder son identité culturelle Medtwinning
  • 36.
    • Amato Michele, Amenta Ileana, Bellisai Giulia, Bonaventura Irene, Borgese Angela, Boschetti Marisol, Calì Ambra, Cipolla Soraya, Contrafatto Laura, Dell’ali Adina,
    • Di Pietro Veronica, Failla Laura, Gagliano Stefania,Gresta Federica, Innati Maria, Laneri Ambraluna, Lanzafame Andrea, Leo Martina, Massé Karine, Zirone Marika, Zumbo Manuel
    La responsable du projet: Maria Genchi Le directeur du lycée: M. Giovanni Torrisi Equipe de travail