Cours alcool et grossesse IFAS
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Cours alcool et grossesse IFAS

on

  • 846 views

Diaporama à l'attention des étudiants aides soignants de l'IFAS d'Annecy. ...

Diaporama à l'attention des étudiants aides soignants de l'IFAS d'Annecy.
Module : Santé publique
Quels sont les risques de la consommation d'alcool pendant la grossesse, quels est le rôle des soignants dans cette situation ?

Statistics

Views

Total Views
846
Views on SlideShare
846
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Cours alcool et grossesse IFAS Cours alcool et grossesse IFAS Presentation Transcript

  • Alcool et Grossesse Diplôme d‘Etat d’Aides Soignants, IFAS Annecy Dr Gi!es Prudhon Chatelain, Unité d’Addictologie, CHRA 26 Avril 2013lundi 1 avril 2013
  • PLAN Une consommation à risque Zéro alcool : un message obsolète ? Peu de place pour les médicaments Le rôle du soignant : informer sans culpabiliserlundi 1 avril 2013
  • PLAN Une consommation à risque Zéro alcool : un message obsolète ? Peu de place pour les médicaments Le rôle du soignant : informer sans culpabiliserlundi 1 avril 2013
  • Une consommation à risque Syndrome d’alcoolisation foetal Troubles cognitifs et comportementaux Autres anomalieslundi 1 avril 2013
  • Syndrome d’Alcoolisation Foetal www.semainesgrossesse.com Première cause de handicap mental d’origine non génétique 1 à 5 enfants vivants sur 1000 (1) 4 à 8 sur 1000 à la Réunion (2) Tableau clinique associant des anomalie de la face, un retard de croissance et un retard mental Anomalies définitives (3)lundi 1 avril 2013
  • Dysmorphie cranio-faciale face allongée www.semainesgrossesse.com petites fentes palpébrales épicanthus ensellure nasale marquée philtrum long et convexe lèvre supérieure fine et vermillon oreilles basses implantées et mal ourlées micro/retrognathisme (2)lundi 1 avril 2013
  • Atteintes système nerveux central anomalie du développement cérébral agénésie du corps caleux retentissement neuro-sensoriel retard de développement psycho-moteur troubles du comportement déficit intellectuel variable (4)lundi 1 avril 2013
  • Quelques notions supplémentaires Présent chez 5% des grossesses soumises à 50g OH par jour de manière régulière (5) Facteurs influençant la survenue du SAF : âge maternel, tabagisme (1; 5) Risque de récidive accrue en cas de persistance de la consommation (6)lundi 1 avril 2013
  • Troubles cognitifs et comportementaux troubles de l’apprentissage troubles du comportement (7) diminution des compétences sociales comportement addictif (4)lundi 1 avril 2013
  • Autres anomalies Neurologiques : épilepsie, troubles cérébelleux, troubles de coordination Cardiaques : CIV, CIA, tétralogie de Fallot Squelettiques : Fente labio-palatine, clinodactylie, luxation de hanche, scoliose Rénales : rein en fer à cheval, hydronéphrose Génitales : cryptorchidie Auditives : surdités Oculaires : strabisme, troubles de la réfraction (4)lundi 1 avril 2013
  • PLAN Une consommation à risque Zéro alcool : un message obsolète ? Peu de place pour les médicaments Le rôle du soignant : informer sans culpabiliserlundi 1 avril 2013
  • Zéro alcool : un message obsolète Une notion de seuils Des facteurs confondants Un discours à l’efficacité limitéelundi 1 avril 2013
  • Une notion de seuils plus de 5 unités d’alcool par jour : risque de SAF (5) plus de 4 unités par jour : risque de convulsions plus de 2 unités par jour : risque de troubles cognitifs et comportementaux (8) moins de 2 unités par jour : pas de trouble cognitif prouvé (9) moins de 1 unité par jour : études discordantes, mais rassurantes en général, pas d’augmentation du risque de MFIU (9) Peu d’éléments probants concernant le «Binge drinking» (10) Vulnérabilité foetale accrue entre 2 et 4 mois de grossesse (9)lundi 1 avril 2013
  • Des facteurs confondants Tabac +++ (9; 10; 11) facteurs socio-culturels âge nutrition drogues médicaments (9)lundi 1 avril 2013
  • Un discours à l’efficacité limitée Campagne de l’INPES de 2006 message simple : Zéro alcool pendant la grossesse ! (12) Supposition quant à son efficacité (13) Basé sur des données alarmantes mais de faible niveau de preuves (9) Sensibilité au message aléatoire en fonction du milieu socio-professionnel et niveau d’instruction L’expérience des proches est prépondérante (14)lundi 1 avril 2013
  • PLAN Une consommation à risque Zéro alcool : un message obsolète ? Peu de place pour les médicaments Le rôle du soignant : informer sans culpabiliserlundi 1 avril 2013
  • Peu de place pour les médicaments Eviter un syndrome de sevrage alcoolique L’aide au maintien de l’abstinence : deux situationslundi 1 avril 2013
  • Eviter un syndrome de sevrage Manifestation clinique de la dépendance physique Période à risque : Arrêt brutal de la consommation (hospitalisation, voyage, maladie...) Conséquences graves, parfois mortelles (Délirium Tremens, convulsions...) A évoquer devant : anxiété, agitation, tremblements, sueurs excessives, hallucinations, altération de la consciencelundi 1 avril 2013
  • Eviter un syndrome de sevrage Moyens non médicamenteux : informer, déculpabiliser, rassurer et conseiller (15) Moyens médicamenteux : Benzodiazépines dont l’efficacité est prouvée (16) Risque de fentes palatines controversé, risque de sevrage à la naissance en cas d’utilisation en fin de grossesse (17)lundi 1 avril 2013
  • Aide au maintien de l’abstinence DISULFIRAME à proscrire car potentiellement tératogène Très peu de données sur les autres traitements : prudence Ne pas interrompre le traitement si risque de rechute (9)lundi 1 avril 2013
  • PLAN Une consommation à risque Zéro alcool : un message obsolète ? Peu de place pour les médicaments Le rôle du soignant : informer sans culpabiliserlundi 1 avril 2013
  • Le rôle du soignant : informer sans culpabiliser La relation de confiance avant tout Dédramatiser Repérer parfois Toujours orienterlundi 1 avril 2013
  • La relation de confiance Position privilégiée des aides soignants : proximité du corps, temps au chevet, moments informels Situation intime, besoin de se confier Culpabilité par rapport au corps médical Les soignants à l’écoute et non pas juges (18) ADDICTION = PERTE DE CONTRÔLE Les femmes qui boivent NE SONT PAS des mauvaises mères !lundi 1 avril 2013
  • Repérer Signes de sevrage Comportement suspect Haleine Transmettre ses doutes à l’IDE ou au médecin tout en assurant la relation de confiancelundi 1 avril 2013
  • Dédramatiser 1 ou 2 épisodes de consommation importante dans le début de la grossesse : risque très faible pour l’enfant Consommation pendant la grossesse, même importante ne justifie pas une interruption de la grossesse Porte ouverte sur le dialogue et la prise en chargelundi 1 avril 2013
  • Orienter Informer : le rôle de tout soignant, une mesure efficace (9) Notions simples sur les risques, les possibilités d’aide, les consommations à risque Orienter : Sage Femme / Obstétricien Médecin traitant Consultations d’Addictologie hospitalière ou ambulatoire (Annecy : ELSA, ANPAA, Ecoute Alcool)lundi 1 avril 2013
  • Conclusion ADDICTION = PERTE DE CONTRÔLE Peu de risque si consommation faible Rôle d’écoute et d’information Relation de confiance et de proximité Et le tabac ... ?lundi 1 avril 2013
  • Bibliographie 1. de Chazeron et coll. Is Pregnancy the time to change alcohol consumption habits in France ? Alcohol Clin Exp Res 2008 ; 32 : 868-873 2. Repères sur le syndrome d’alcoolisation foetal à la Réunion, Observatoire régional de la santé, 2007 3. Bloch et coll. Faisabilité de la surveillance du syndrome d’alcoolisation foetale, France, 2006-2008. BEH 2009 ; 10-11 : 101-103 4. Mailard T. Le syndrome d’alcoolisation foetal, un handicap évitable. http://www.reunisaf.com 5. Ornoy A et Ergaz Z. Alcohol abuse in preganant women : effects on the fetus and newborn, mode of action and maternal treatment. Int J Environ Res Public Health 2010; 7 : 364-379 6. Mukherjee R et coll. Fetal alcohol syndrome : law and ethics. Lancet 2007; 369 : 1149-1150 7. Société Française d’Alcoologie. Les conduites d’alcoolisation au cours de la grossesse, Recommandations de la société française d’alcoologie, Paris 2002lundi 1 avril 2013
  • Bibliographie 8. Sun Y et coll. Bing drinking during pregnancy and risk of seizure in childhood : a study based on the danish national birth control. Am J epidemiol 2009; 169 : 113-132 9. Revue Prescrire. Grossesse et alcool. Consommation minime et irreguliere peut-etre sans risque. 2011; 337 : 837-844 10. Henderson J et coll. Systematic revue of the fetal effectsof prenatal bonge drinking. J Epidemiol Comunity Health. 2007; 61 : 1069-1073 11. Faben VB et coll. The relationship of drinking and birth outcome in a US national sample of expectant mothers. Pediatr Perinat Epidemiol. 1997; 11 : 167-180 12. INPES. Zéro alcool pendant la grossesse. septembre 2006 13. Méthodes et difficultés du repérage du mésusage de l’alcool. Spécificités des problèmes d’alcool chez les femmes, les jeunes, les personnes âgées. in Huas D et Rueff D «alcool et médecine générale» GM-santé, Neuilly sur Seine 2010 : 49-60, 107-119lundi 1 avril 2013
  • Bibliographie 14. Toutain S. Ce que les femmes disent de l’abstinence d’alcool pendant la grossesse en France. BEH 2009; 10-11 : 99-101 15. Revue Prescrire. Le syndrome de sevrage alcoolique, le prévoir, le prévenir, le repérer et le traiter. 2006; 275 : 592-601. 16. Ntais C et coll. Benzodiazépines for alcohol withdrawal. (Cochrane Review) (dernière révision 2005) In «The Cochrane Library» John Wiley and Sons, Chichester 2005 ; issue 4 : 101 pages 17. Diazepam. In «Martindale the complete drug reference» The Pharmaceutical Press, London. 53 pages 18. Templier R. La relation de confiance soigné-soignant. Mémoire de soutenance pour l’obtention du diplôme d’IDE. 2011. http://www.infirmiers.com/pdf/tfe-bertrand-schwartz.pdflundi 1 avril 2013
  • MERCI DE VOTRE ATTENTIONlundi 1 avril 2013