Synthèse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Synthèse

on

  • 556 views

Ce diaporama reprend les différents axes abordés dans ce blog.

Ce diaporama reprend les différents axes abordés dans ce blog.

Statistics

Views

Total Views
556
Views on SlideShare
480
Embed Views
76

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 76

http://dsaa.apinc.org 76

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Synthèse Synthèse Presentation Transcript

  • LE BLOGCe blog sera un outil et un support detravail, dans le cadre du cours de gestion. Ilabordera les aspects économiques et logisti-ques de la profession de designer.L’objectif de ce blog est de simuler unecréation d’entreprise dans le domaine dudesign. Il permettra de définir le secteurd’activité de cette entreprise, les services oules biens qu’elle proposera et les élémentsqui la constitueront. Il permettra ensuitede définir et chiffrer les investissementsainsi que le statut de l’entreprise.Ce blog permet également d’expliquernotre définition du design et du designer,ainsi que ses besoins et ses outils, comme laveille informationnelle. L’outil blog permetde faire évoluer ces définitions.
  • DÉFINITIONS DU DESIGNJe vais vous proposer une définition du autour de l’activité humaine. pect sensible et l’aspect économique. Cettedesign, qui s’enrichit de mes lectures et Le design englobe toute création réalisée définition est commune à tous les domai-de mes expériences. Elle n’est pas figée et dans un but précis. Il est le maître mot de nes qui touchent au design.évolue constamment. l’art appliqué. Cet art peut être appliqué Selon ce mode de fonctionnement, le desi-J’ai choisi de commencer par cette alchimie à beaucoup de choses mais pour être de- gner questionne toujours l’existant et neétymologique entre dessin et dessein, qui sign il aura toujours un objectif et un but. doit accepter aucun proposition formelles’applique à tous les champs du design. La notion d’art différencie le designer de ou fonctionnelle comme acquise. Il remetOn peut définir le design comme le dessin, l’ingénieur et de l’exécutant et la notion de tout en question pour innover et trouverdans le sens de forme, pour un dessein, fonction ou de contrainte le distingue de des solutions toujours mieux adaptées à undans le sens de but ou intention. C’est-à-di- l’artiste. monde qui change. Il crée et invente desre, une forme élaborée dans un but précis. Le designer est quelqu’un qui s’inscrit réponses au service de destinataires aux-Cette intention englobe un destinataire dans son temps et dans l’actualité. Il étudie quels il s’adresse. Cet aspect l’inscrit danset un cahier des charges fonctionnelles et attentivement le contexte et l’environne- une démarche d’innovation permanente. Ilesthétiques, fictifs ou non. C’est la fonction ment dans lequel il évolue pour l’analyser apporte des solutions innovantes qui ne sequi, à mon sens, différencie le design de de manière pertinente. Le projet découlera cantonne pas à son domaine. Cette démar-l’art. Le design sans destinataire et sans de cette analyse et lui permettra de s’in- che est définie comme du design global.contrainte s’apparente à de l’art, mais cette tégrer dans une globalité. Le projet se lit Un designer ne travaille jamais seul, unefrontière est discutable. toujours dans un ensemble, sans lequel il grande partie de son travail consiste à com-Le design est une jeune discipline qui se n’a pas lieu d’être. La réflexion du designer muniquer son projet. Il est en relation aveccherche. Le design d’objet, par exemple, est répond à des problématiques et des besoins un commanditaire puis après la conceptionné avec la révolution industrielle. L’indus- tout en amenant une proposition formelle. il sera en relation avec un fabricant et untrie a progressivement remplacé l’artisanat. Le design n’est pas juste un dessin. Tout distributeur. Pour suivre un projet jusqu’àL’artisan remplissait la fonction de dessi- le travail du designer consiste à mettre en sa réalisation, il doit connaître les techni-nateur et de fabricant mais pas forcément forme ce dessin et à le réaliser (dans le sens ques de fabrication et le vocabulaire qui luicelle de concepteur. La production en série de rendre réel) de manière pertinente. Ça est lié. Il a un rôle de coordinateur entre leset l’automatisation des tâches a exigé une ne se limite pas à une forme, ceux sont différents acteurs du projet.réflexion sur la fabrication de l’objet en des matériaux adaptés au projet, durablesamont, et le métier de designer s’est déve- et viables économiquement. Cette réalité À travers sa production, le designer a uneloppé progressivement. dans lequel évolue et se réalise le projet est posture sociologique, il transmet un cer- source de contraintes. L’élaboration d’un tain point du vue sur le monde. Ses choixÀ l’heure actuelle, le métier de designer est projet de design n’est pas « le tout est possi- formels, fonctionnels et matériels tradui-très vaste, il regroupe de nombreux domai- ble » comme pour un artiste. La gestion des sent son positionnement sur des sujetsnes. Le design peut concerner des images, contraintes fait partie intégrante du métier comme le développement durable. L’éthi-des objets, des espaces, des sons, des ma- de designer, ceux sont elles qui influencent que tient une place importante et inhéren-tériaux, des services … la liste est longue. et font évoluer le projet. Le design est une te au métier de designer.Les domaines d’intervention tournent tous adéquation entre la forme, la fonction, l’as-
  • DESIGNER TEXTILEAprès 3 mois passés en DSAA design textile, lequel le designer s’inscrit dans une globa- ligents) suivant les applications du textile.je découvre peu à peu la forme et la direc- lité. Il peut également avoir une approche plustion que peut prendre le métier de designer Le designer textile a des compétences général et plus critique sur la création entextile. J’expérimente l’aspect technique et techniques. Il est qualifié en tissage sur des analysant ce qu’il s’y passe dans le cadre deconceptuel de ce métier. métiers à tisser manuels ou mécaniques, la presse ou des bureaux de tendances. en maille avec le tricot machine, le tricot Cette pratique du design textile peutDans designer textile, il y a évidement Jacquard et le tricot main, en broderie, en être lié avec d’autres formations et doncle mot designer. C’est un métier qui fait impression avec la sérigraphie, l’impression d’autres compétences comme le stylisme,partie de la grande famille du design. Ce numérique ou l’impression transfert, ou le design graphique, le design produit oumétier touche à la création et surtout à la encore en teinture. le design d’espace. La valeur ajoutée sera,conception que ce soit d’un bien ou d’un Le designer n’aura pas forcément à utiliser à mon sens, de l’ordre du sensible et deservice. L’élaboration d’un projet doit être directement ces compétences mais elles lui la pluridisciplinarité qui lui permettronten lien permanent avec l’actualité dans serviront à communiquer avec des techni- d’avoir une vue d’ensemble.laquelle il s’inscrit et le destinataire auquel ciens qui réaliseront ses produits. Il connaîtil s’adresse. L’idée de conception induit une donc le vocabulaire spécifique à l’industrieétude et une réflexion sur la pertinence et ou l’artisanat avec lequel il travaille et il estla valeur d’un projet. Le designer ne fait capable de fournir les documents néces-pas pour faire, il questionne et remet en saires à la réalisation de ses produits. Cescause les acquis pour améliorer un produit compétences seront aussi utiles au momentet toujours innover. Il mène des réflexions de la conception, elles lui permettrontcouplées à des compétences qui inscrivent d’évaluer la faisabilité du projet.le projet dans un ensemble. Le designer Un designer textile peut avoir une appro-textile est avant tout un concepteur et un che graphique en travaillant sur des motifscréateur, ses compétences techniques sont ou des gammes de couleur dans le domainedes outils de communication et de réalisa- de l’habillement, de l’ameublement ou detion pour ses projets. Je pense que le métier l’architecture. Il peut aussi s’intéresser aude designer textile ne se cantonne pas à textile en lui-même en travaillant sur desun matériau. Le textile est un prétexte, il matières, des mises en forme, des touchersamène une sensibilité particulière à travers et des fonctionnalités ( cf les textiles intel-
  • VEILLELe métier de designer s’inscrit dans le qui a déjà été fait, pour des soucis de léga- publient des projets actuels qu’ils jugentdomaine de la création. C’est un domaine lité mais aussi d’évolution de la société. intéressants, ils traitent à la fois de jeu-en perpétuelle évolution, qui se renouvèle nes artistes émergents comme de grandessans cesse et voit apparaître constamment J’organise ma veille en différentes étapes. firmes multinationales. Cela me permet dedes choses nouvelles. Pour rester en adéqua- Il y a la veille continue qui consiste à s’in- découvrir des artistes ou designers dont jetion avec son environnement, le designer former régulièrement sur des sujets très vais par la suite suivre le travail.doit coller au plus près l’actualité. Cette diverses. Et il y a la veille ponctuelle qui estidée de nouveauté est très importante. plus ciblée et concerne un sujet précis à Au sein de cette veille artistique, il y a cePour créer quelque chose de nouveau, il un moment donné. La seconde peut tout à que j’appelle la veille image. Nous évo-faut d’abord être sûr que ça n’existe pas fait alimenter la première. La veille est un luons dans une société dans laquelle nousdéjà, ce qui demande une connaissance de outil il ne suffit donc pas de récolter des côtoyons un nombre infini d’images. Par-l’histoire mais aussi de l’actualité. On voit informations, il faut les choisir, les trier, les ticulièrement, dans le domaine des artsapparaître depuis quelques temps le prin- classer et les analyser. visuels, la culture de l’image est très im-cipe de veille qui consiste à suivre ce qui se portante. Je me rend donc régulièrementpasse dans différents domaines. Internet, La veille continue est constituée de plu- sur des blogs d’images de provenance trèsde par son immédiateté, favorise grande- sieurs choses et Internet est évidemment variée. J’essaie de prendre du recul sur cetment ce travail d’information. Peu importe un très bon moyen pour la collecte d’infor- ensemble d’images et de dégager des axesla branche dans laquelle on est, la veille est mations. et des thèmes récurrents et transversaux. Jeun outil de travail indispensable et particu- regarde ces images, j’enregistre celles quilièrement dans les domaines concernés par Il y a tout d’abord la veille artistique. m’intéresse, je les classe ensuite par thèmel’innovation, dont le design fait partie. Le Je suis inscrite à différentes newsletters de ou catégorie. Je constitue une sorte de col-designer n’est pas dans une bulle, il s’ins- designers et d’artistes dont j’apprécie le lection dont le sujet me paraît pertinent.crit et travaille pour la société travail, mais aussi à celles de marques. Ces Ces dossiers d’images peuvent constituer cedans laquelle il évolue. newsletters me permettent de connaître les qu’on appelle des « tendances ». Ces ima-Cette veille a différentes fonctions, elle travaux récents de ces acteurs. ges viennent nourrir mes projets et monnourrit le designer et son travail, elle lui Dans le même principe je suis abonnée aux univers graphique. Il se produit des aller-re-permet de capter l’air du temps et de s’ins- flux RSS de blogs traitant de l’actualité du tour entre mes projets et les thèmes en liencrire dans une évolution collective, elle lui design, de l’art et de l’architecture comme que je construis.permet également de ne pas reproduire ce trendsnow.net ou dezeen.com. Ces sites Au sein de cette veille artistique, il y a une
  • veille plus intellectuelle ou du moins plus important pour lui d’être en phase avec cel-théorique. J’alimente cette veille par des le-ci. Il me semble important d’élargir sesconférences faite par des conférences, en connaissances à d’autres domaines, d’allery assistant directement dans les bibliothè- y puiser des choses et de ne pas se canton-ques ou centres d’art ou bien en écoutant ner au petit milieu de la création qui neles podcasts de ces conférences, comme par peut pas fonctionner en circuit fermé.exemple sur le site internet de l’institut Pour cela je réalise une veille d’actuali-français de la mode. tés. J’écoute France inter tous les jours etDans cette veille artistique il n’y a évidem- j’essaie de lire la presse quotidienne ré-ment pas qu’internet. Il y aussi la veille de gulièrement pour me tenir au courant ceterrain qui regroupe les salons profession- qui se passe en France et dans le monde, etnels, les expositions et autres manifesta- ensuite analyser ces informations pour lestions. Je consulte régulièrement la presse transposer à mon domaine d’intervention.spécialisée comme Intramuros, étapes, Ça me paraît important dans le sens où leframe et d’autres magazines auxquels j’ac- designer ne crée pas pour lui mais pour descède dans les bibliothèques. Ces magazines individus qui ont des besoins, qui plus estsont des mensuels, bimensuels ou trimes- qui évoluent. Je pense que pour identifiertriels, ils traitent donc de l’information ces besoins, il faut appréhender tout ce quiavec plus de recul que les publications sur se passe autour de soi.internet. Les magazines constituent unebibliographie moins abondante mais plusriche et de meilleure qualité. Ceux sont dessujets choisis dont l’analyse est structurée,les articles sont rédigés par des profession-nels contrairement à internet où l’on peuttrouver beaucoup d’amateurs.Comme je l’expliquais précédemment, ledesigner s’inscrit dans une société et il est
  • PROJET D’ENTREPRISEJ’ai choisi de réorienter mon projet de être fabriqués sur commande et en modèlesimulation de création d’entreprise dans le unique.cadre du cours de gestion. Je souhaite tra- Dans le cadre de cette entreprise j’ai choisivailler sur quelque chose de plus personnel d’opter pour un circuit court. Les objetset de plus proche de ma pratique. sont conçus et réalisés au même endroit, ceJe souhaite que de cette entreprise s’inscri- qui réduit les délais et permet un mode deve dans le domaine de l’accessoire textile. conception plus empirique. Le produit estLe champ d’intervention sera plus précisé- fabriqué par le designer, distribué en bou-ment le bijou textile. tique de type dépot-vente et acheté par leJ’ai réalisé en 2008 un projet de bou- client. Il n’y a qu’un intermédiaire entre lecles d’oreilles en laine qui illustre bien designer et le client, qui peut même ne pasce champ d’investigation. Ces boucles exister dans le cadre de la vente par inter-d’oreilles, réalisées en crochet dans diffé- net. Cela permet d’avoir des retours sur lesrentes couleurs, se portent en pendant à produits et de faire évoluer la gamme enl’intérieur et s’enfilent sur les oreilles lors- fonction de ça. Cela permet aussi de faireque l’on sort dehors quand il fait froid. J’ai des pièces uniques sur commande, sansaussi réalisé une version collier de projet. surcoût de production. Je pense que cette proximité entre le designer et le client estLa création d’accessoires textiles dans le un atout pour l’entreprise et une valeurcadre de mon entreprise s’inscrira dans la ajoutée pour le produit. C’est un systèmecontinuité de ce travail. qui peut être viable à petite échelle pourL’activité de cette entreprise consistera à des prix de vente assez élevés. C’est à monconcevoir et à réaliser plusieurs modèles sens une alternative non négligeable en cede bijoux textiles déclinables. Ces bijoux qui concerne la jeune création française etseront de l’ordre du collier, du col, des particulièrement dans ce contexte de délo-boucles d’oreilles, du bracelet ou de la calisation. On met en valeur une concep-ceinture. Ils seront réalisés sur place avec tion et une production locale, plus prochedes techniques textiles comme le crochet, du client, on promeut le « made in France »le tricot ou la couture. Ils pourront donc et le « hand made ».
  • LE LIEUJe souhaite démarrer cette entreprise au de candidature. Il faut y exposer son projet que résident, ils organisent des événementssein d’un incubateur d’entreprises. Il s’agit professionnel en expliquant ce que l’on ponctuels comme les boutiques éphémèresd’une structure d’accompagnement de pro- attend de cette résidence, notre projet aux ateliers de Paris ou le PEAH aux villa-jets de création d’entreprises. Ces organis- d’activité, le matériel nécessaire à cette en- ges des créateurs. Ces événements permet-mes peuvent apporter un local de travail, treprise et nos attentes concernant l’accom- tent de vendre des choses, de rencontrer ledes conseils de gestion, de comptabilité et plissement de ce projet professionnel et en public et les clients potentiels. En plus depour tout ce qui concerne les démarches matière d’accompagnement. Les personnes ça vient s’ajouter le réseau important deadministratives, des formations ou des sélectionnées bénéficient de ces services professionnels dans lequel s’inscrivent cesfinancements. Les ateliers de Paris font pendant un an. Il existe différentes struc- organismes. D’une part en interne, être ré-partie de ces structures. « Situés au coeur tures de ce type en France et à l’étranger, sident dans ce genre de structures permetdu Faubourg Saint-Antoine, les Ateliers de comme notamment le village des créateurs de rencontrer d’autres créateurs, qui ontParis création/innovation sont dédiés au situé passage Thiaffait à Lyon. Cette struc- d’autres savoir-faire, d’autres manières dedéveloppement des entreprises de création ture propose des services similaires, et en travailler et avec qui on peut être amenerdans les secteurs des métiers d’art, de la plus, un centre de ressources avec une mise à collaborer. Ces créateurs ont eux mêmemode et du design. » à disposition des logiciels créatifs. Ces logi- leur réseau, ce qui peut nous permettreL’incubateur met à disposition des services ciels sont un outil de travail indispensable d’élargir le notre. D’autre part, ces structu-d’accompagnement et un local à des tarifs et dont le coût s’élève à 2 749,60 € TTC. Ce res ont une certaine notoriété auprès desavantageux, 7€/m€ les 6 premiers mois et qui représente un investissement de taille. professionnels, elles constituent souvent12€/m€ les 6 mois suivants. Cette structure L’accès à ces logiciels permet donc de faire une bonne carte de visite et un gage des’adresse en particulier aux jeunes diplô- une économie non négligeable la première qualité dans la création. Ces structures sontmés des écoles d’art et d’arts appliqués année. soutenues par les institutions locales ouayant un projet de création d’entreprise Il y a une autre dimension, moins matériel- nationales et sont gérées par des person-dans leur branche. Les jeunes créateurs le mais tout aussi importante, qui m’encou- nes qui connaissent le milieu et qui fontsont sélectionnés sur dossier et au cours rage à choisir ce genre de structures. C’est partie d’un réseau important. Ces lieuxd’un entretien. Les critères de sélection la visibilité qu’elles apportent à un artiste ont une dimension sociale importante, laporte sur la motivation des créatifs, leur ou un créateur. Ces organismes ont tou- présence d’une dizaine de créateurs créentmaîtrise technique évaluée par des profes- jours une salle d’exposition pour les artis- une atmosphère propice à l’échange et à lasionnels et leur richesse créative. Le dossier tes résidents, ils ont un site internet mis à création. Ces rencontres constituent uneà fournir est important, il est constitué jour régulièrement avec une page pour cha- part importante pour le bon départ et led’un portfolio commenté et d’un dossier bon déroulement d’une entreprise.
  • PROJET TECHNIQUETout au long de mes études dans le secteur à 140€/mois les 6 premiers mois et à 240€/ En complément de cet ordinateur j’utili-artistique je me suis constituée une sorte mois les 6 suivants pour un local de 20 m€. serai un écran périphérique 24 pouces àde « trousseau » pour pouvoir être autono- 149,90 € TTC pour travailler sur des chosesme quand je n’aurai plus accès aux moyens Je vais tout d’abord faire le point sur le plus précises et plus longues comme de lamis en place par l’école. J’ai donc déjà ac- matériel graphique et technique dont j’ai mise en page ou de la création de motifsquis la plupart du matériel graphique, cela besoin pour que le choix du mobilier en sur ordinateur. J’aurai besoin d’un disquem’a permis d’échelonner l’investissement résulte. Au niveau informatique je travaille dur externe de 500 Go à 99,90 € TTC pouret de ne pas avoir à tout acheter à la fin de actuellement sur un ordinateur macbook sauvegarder mon travail. Pour les différen-mes études. 13 pouces à 1149 € TTC. C’est un ordinateur tes étapes de la conception je travaillerai entrée de gamme qui permet de faire tour- avec un scanner A4 à 109,90 € TTC pourPour créer mon entreprise il me faut tout ner les logiciels de création sans problème. numériser mes illustrations et croquisd’abord un lieu. Comme je l’expliquais Il comprend tous les logiciels apple dont un préparatoires pour pouvoir éventuelle-dans mon article « création d’entreprise_le logiciel de traitement de texte (pages), un ment les retoucher. J’utiliserai un appareillieu », je souhaite commencer ce projet agenda électronique (ical), un navigateur photo reflex entrée de gamme à 419 € TTCdans le cadre de l’incubateur des atelier de internet (safari) et un gestionnaire d’adres- pour prendre des photos de bonne qualitéParis. Cet organisme sélectionne des jeunes ses email (mail). Cet ordinateur est un des de mes productions destinées à des publi-créateurs et met à leur disposition un ate- moins chers de la gamme, il constitue un cations ou des dossiers de présentations.lier en plein centre de paris (quartier bas- bon rapport qualité/prix. Son poids ( 2,2kg J’utiliserai une imprimante A4 couleurtille) à des tarifs préférentiels, ainsi qu’un ) et sa taille me permettront de l’emme- jet d’encre à 95,90 € TTC, très performanteaccompagnement pour la gestion, la comp- ner facilement sur les salons ou pour des pour l’impression de photos. Pour alimen-tabilité et les demandes de subventions. entretiens avec les clients. Cet ordinateur ter ce matériel j’aurai besoin d’environ unJ’envisage de m’installer dans un atelier de est indispensable à mon entreprise. Il me set de 4 cartouches couleur et noir&blanc20 m€. Cette taille me paraît adaptée pour permettra de travailler sur les logiciels de tous les 3 mois que je fais recharger pourinstaller tout mon matériel qui, cela dit, ne création et d’aller sur internet pour effec- 20 € TTC, ainsi qu’une ramette de papier A4comprend pas de machines volumineuses, tuer ma veille créative, technologique et de 500 feuilles à 4,90 € TTC pour un an.et pouvoir stocker les matières premières informationnelle, pour chercher et démar-et mes productions. Les 6 premiers mois de cher des clients et pour gérer la diffusion Pour la création par ordinateur j’envisagerésidence le loyer est de 7€ / m€ et les 6 mois de mon travail à travers mon site internet d’acheter la creative suite 5 design pre-suivants il est de 12€/ m€. Ce qui correspond et mes blogs. nium. Son prix s’élève à 2 749,60 € TTC.
  • Ce pack comprend plusieurs logiciels de compléter le mobilier que je possède déjà. la fabrication de mes objets. Les quantitéscréation indispensables à ma pratique : Je m’installerai un coin bureau avec une ne seront pas très importantes, étant donnéPhotoshop qui me permettra de faire de la planche de 2 m X 75 cm posée sur 2 tré- que je ferai du bijou textile, ce qui nécessiteretouche photo, Illustrator pour créer des teaux et un fauteuil de bureau. Cet es- beaucoup moins de matières premièresmotifs et des illustrations par ordinateur, pace sera destiné à la conception, le plan que la création de vêtement. Il me faudraIndesign pour mettre en pages les livrets de travail sera assez grand pour pouvoir donc des petites quantités mais une grandede présentation, CV et cartes de visite, travailler sur l’ordinateur, dessiner à plats, diversité de matières premières allant duDreamweaver pour mettre à jour mon site faire des recherches de matières et poser tissu, à la laine au fil, aux accessoires deinternet et acrobat professionnel pour lire la machine à coudre. Je souhaite installer bijoux comme des attaches de boucleset assembler des pdf. une autre planche de 1m50 X 1m 50 posée d’oreilles ou des chainettes. Le choix de cesPour la création graphique j’aurai besoin sur 2 tréteaux, cette table sera destinée à la dernières découlera de la conception desde carnets, de stylos, de feutres et de découpe. J’aurai besoin d’une étagère pour projets. Je me constituerai un petit stockcrayons de couleur pour toute la phase cro- ranger la documentation, les livres et les type suivant mes inspirations d’une valeurquis du projet. magazines et pour stocker mes productions de 100€ chez un détaillant ( marché saint finales ainsi qu’un meuble de stockage pierre) pour les premiers essais.J’ai aussi besoin de matériel technique lié pour la matière première. Le matériel deau textile. J’utiliserai une machine à cou- dessin sera stocké dans un petit meuble àdre janome semi professionnel à 489 € TTC, tiroir et le matériel graphique ( scanner,accompagné du petit matériel de couture imprimante) sur une table basse à proxi-qui va avec ( ciseaux, mètre..etc). J’aurai mité du bureau. J’installerai également unbesoin d’un fer à repasser rowenta à 89,90 € miroir à pied pour pouvoir faire les essaya-TTC et d’une table à repasser à 29,90 € TTC ges, qui constituent une étape importantepour travailler le tissu, ainsi que tout le dans l’élaboration d’un objet. Il me fautmatériel de tricot comme des aiguilles ou aussi une petite lampe de bureau pour êtreun crochet. bien éclairé, ainsi qu’une bouilloire et 2 tasses de thé.Pour meubler cet atelier j’envisage de mefournir chez IKEA pour avoir du mobi- Au niveau des besoins viennent ensuitelier neuf à bas prix. Ces achats viendront toutes les matières premières nécessaires à
  • RÉCAPITULATIF DES INVESTISSEMENTS investissements montant HT montant TTC Le local les 6 premiers mois 840 € les 6 mois suivants 1440 € Le mobilier : une chaise de bureau 59,90€ un bureau 29,90€ + 8,90 € X 2 une table de découpe 29,90€ + 8,90 € X 2 2 tables basses 4,90 € X 2 une lampe de bureau 4,90 € étagère billy 39,90 € petit meuble à tiroir meuble de stockage 19,90 € miroir à pied 4,90€ une bouilloire 9,90 € 2 tasses à thé 2,90 X 2 Le matériel graphique : macbook 13 pouces 1149,90 € un disque dur externe 500 Go 99,90 € un appareil photo reflex Canon 419 € un écran 24 pouces Acer 149,90 € un scanner A4 Epson 109,90 € une imprimante A4 couleur jet d’encre canon 95,90 € un set de 4 cartouches 80€/an ramette de papier A4 pour l’imprimante 4,90 € la creative suite 5 design prenium 2749,60 € 3 carnets + stylos 8,85€ + 6 € pochette de 20 feutres+14 crayons de couleur 3,40 + 2,70 Le matériel technique : machine à coudre 489 € fer à repasser rowenta 89,90€ table à repasser 29,90€ matériel de tricot + les matières premières 100€ budget technique prévisionnel 6 547,20 € 8 143,20 € matériel déjà acquis 2 275,20 € 2 830 € ( le matériel souligné reste à acquérir ) investissement réel 4 272 € 5 313 €