Dossier presse - le champ de l'oubli
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
948
On Slideshare
889
From Embeds
59
Number of Embeds
4

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 59

http://www.atelierdupremieracte.fr 37
http://www.lionelcourtot.fr 12
http://desmotsdunjour.fr 9
http://t3s-events.blogspot.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Le Champ de lOubli, une chronique française Dossier de presse Le Champ de lOubli Une chronique française Écrit et mis en scène par Lionel Courtot Cie l’Atelier du Premier Acte Contacts PresseAtelier du Premier Acte / tel : 06.87.28.48.72 / atelierdupremieracte@gmail.com 14 boulevard Clémenceau, 67000 Strasbourg Informations Pratiques Site internet : http://atelierdupremieracte.free.fr / www.lionelcourtot.fr Création juillet 2011 28 janvier 2012, Fossé des Treize, Strasbourg 4 et 5 février 2012, Dublin, Irlande 1
  • 2. Le Champ de lOubli, une chronique française Le Champ de l’Oubli Texte et mise en scène Lionel Courtot Direction d’acteur et création lumière Boutros El Amari Chorégraphie Louise Crivallero Coralie Drutinus Distribution Michaël Lefèvre Jules Lucie Martinez Paulette Philippe Merckel P’tit Louis Nicolas Marlot Eugène Christophe Muller André Valentine Royaux Hélène Christopher Wack Pierre Quentin Bauer Gaston Lucie d’Argy Marie Sophie-Lou Egloff Marguerite Morgane George Marthe et Lucienne Florian Hambourier Baptiste Aline Hoffmann Françoise Louise Huriet Jeanne Marion Keller Solange Technique Michaël Lefèvre Gaël Lichtwer Contacts PresseAtelier du Premier Acte / tel : 06.87.28.48.72 / atelierdupremieracte@gmail.com 14 boulevard Clémenceau, 67000 Strasbourg Informations Pratiques Site internet : http://atelierdupremieracte.free.fr / www.lionelcourtot.fr 2
  • 3. Le Champ de lOubli, une chronique française LE CHAMP DE L’OUBLI Drame passionnel sur fond de guerre, Le Champ de l’Oubli met en scène un village français sous l’Occupation, dresse le portrait de ce que furent les préoccupations de l’époque, et raconte, à travers le destin de quelques familles, le drame national…Le Champ de l’Oubli met en scène un village français confronté au destin de la nation.La France, les Français, n’étaient pas prêts, à l’aube des années trente, à revivrel’hécatombe de la Première Guerre Mondiale. Le traumatisme est tel que personne nesonge alors à engager une nouvelle guerre avec l’Allemagne. Pourtant… La France,réputée la première armée du monde en 1939, se prépare durant les huit mois de ladrôle de guerre à une bataille qui durera… six jours ! En moins d’une semaine, lapuissance française est ridiculisée et le pays tout entier s’apprête à entrer dans lacollaboration avec l’ennemi que lui propose le Maréchal Pétain, le héro de Verdun.C’est dans cette période sombre de l’histoire de France que se joue le destin d’unvillage français, marqué par les événements terribles qui feront le drame historique.Chronique française qui débute à l’été 1936 et s’achève en novembre 1944, la pièceraconte le destin de trois familles confrontés aux événements tragiques. Trois histoiresd’amour qui croisent le destin du pays et subissent les affres de l’horreur. Troisdestinées différentes, imprévisibles comme le fut le sort de la nation, mais quiracontent, témoignent, émeuvent et bouleversent. « Les morts sont restés là-bas, pour hanter les consciences futures… La folie fait l’homme,elle sculpte notre destin. Le courage seul permet la survie, dans ce monde effrayant. Je n’ai cessé d’imaginer le moment où je poserais ma tête sur tes seins nus, et que d’une caresse rassurante, tu me dises : « repose toi mon chéri, tout cela n’est qu’un mauvais rêve… » 3
  • 4. Le Champ de lOubli, une chronique française « La politique, mon gamin, c’est comme tout, ça passe. Un jour, on rangera ce qui nous arrive dans un tiroir, on appellera cela l’Histoire. On la jugera avec horreur, sans la saisir, sans la comprendre pour ne pas l’avoir vécue ; et on prendra le détachement des gens qui savent tout pour dire, « ils étaient fous »... »Une immersion dans lHistoireL’idée de ce spectacle est née d’une envie, voire d’un besoin de se replonger dans lepassé récent de la France pour comprendre sans juger, pour se souvenir avec émotionde ce que furent ces années sombres qui virent le pays basculer de la liesse de 1936 àl’horreur de la guerre. Ce spectacle interpelle le spectateur dans un souci d’objectivité,par un réalisme certain, une atmosphère lourde de sens et sans complaisance, pourque le souvenir demeure. Œuvre pédagogique, donc, même si la dimensiondramatique de cette chronique historique préserve toute sa théâtralité.La création d’un tel spectacle est un immense travail, pour une jeune troupe dontl’engagement est total et l’investissement passionnel. En se plongeant aux sources duChamp de l’Oubli, les comédiens, comme les spectateurs, revivent, avec une émotioncertaine, l’histoire d’une nation, celle de leurs ancêtres, de leur famille… leur proprehistoire !Comprendre sans juger,L’investissement du spectateurLe Champ de l’Oubli met en scène un village français confronté au destin de la nation.Le regard porté ne se veut pas juge, mais plutôt témoin, triste et désabusé, d’unesombre époque, où les héros ne furent que de simples gens, perdus au milieu demonstres inconscients de l’être. Qu’aurions-nousfait à leur place ? Nul ne saurait répondre sansparaître un brin présomptueux. C’est pourquoi ilimporte de revenir sur ce qui s’est passé avantpour saisir les causes, comprendre sans juger,partager des émotions, des doutes légitimes, et despeurs trop justement fondées… La vie est uncombat de tous les jours. La guerre, la fuite enavant par les armes, le combat de trop… Face àl’histoire, aux événements tragiques, l’amour prend de multiples formes, il évoluecomme change les hommes, mûrit comme vieillissent les hommes… Que faire lorsqu’iln’y a plus ni espoir ni honneur ? Telles sont les intentions de ce spectacle qui montreavant tout ce que fut la France au jour de sa débâcle, et qui présente l’errance politiqueet existentielle de tant de Français perdus dans le néant de leur propre Histoire. 4
  • 5. Le Champ de lOubli, une chronique française DOSSIER DE PRESSE"On ne la voit pas, la guerre, mais elle est demi-teintes, les ambiguïtés, les zonespartout présente. Au bistro et dans lalcôve, sur floues. Dans ce petit village à lécart dele chemin de lécole et en famille : la guerre tout, cest la grande tragi-comédie desdes rêves et celle des intérêts, la guerre des fureurs humaines qui est montrée, jouée,cœurs et celle des souvenirs. Difficile de sy chantée, dansée. Lionel Courtot a duretrouver, au village, quand tombent les talent, il dévoile lindévoilable, légalebombes à lautre dans toute lEurope et que complexité intérieure du salaud et duclaquent les slogans à la radio, plus meurtriers héros. Nul relativisme pourtant dans sonque les balles. Titre de la pièce, sur les balcons propos sur cette guerre qui a vu culminerde la Seconde Guerre mondiale, nous plonge les pires abominations, mais la volontéau cœur de la guerre sans jamais la montrer. dentrer dans le mystère humain, avecTout est suggéré, tout résonne, tout pénètre en intelligence et cœur. Ses comédiens,profondeur, les horreurs et lémotion, les amateurs comme professionnels, ont latrêves et lespoir. Une vingtaine de jeunes gens beauté aveuglante des ressuscités. Sa piècejouent tous les rôles, crient, sabandonnent, sort les "années noires" des conventions dugesticulent. Cest la France qui se résigne documentaire comme de celles decomme celle qui dit "non", avec toutes les lépopée, elle invite à la méditation mais aussi à la jubilation, comme une danse sans fin sous les lampions et les feux dartifice, quand coule le vin, rient les filles et scintille la liberté."Bernard ReumauxEditeur - Journaliste 5
  • 6. Le Champ de lOubli, une chronique française 6
  • 7. Le Champ de lOubli, une chronique française Repères biographiques L’Atelier du Premier Acte mène depuis plusieurs années une action culturelle à vocation universitaire. C’est ainsi que 15 comédiens issus de l’Université de Strasbourg, d’écoles de commerce ou du Conservatoire d’Art Dramatique de Strasbourg, ont été sélectionnés pour vivre une formidable aventure… Lionel Courtot AUTEUR ET METTEUR EN SCENELionel Courtot, docteur en ethnologie, enseigne à lUniversité de Strasbourg, à lUFRdes Arts du Spectacle. En parallèle, il poursuit une intense activitéartistique où le théâtre trouve une place de choix. Après avoirdirigé la Compagnie de lHermine et monté une tournée autourdune adaptation de la légende de la ville dYs, dont il est lauteur,il anime aujourdhui lAtelier du Premier Acte, avec lequel il meten scène ses propres créations. Il participe durant deux saisons àlémission Contre-Jour, comme critique de théâtre, sur RadioJudaïca. Depuis 2009, Lionel Courtot a également réalisé quatrecourts-métrages. En août 2011, il publie le Sang des Abattoirs auxEditions du Signe et monte sa société de production : Des Motsdun Jour.Boutros El AmariDIRECTEUR DACTEURS Boutros El Amari a été formé à lEcole Régionale dActeur à Cannes, où il a travaillé notamment avec George Lavaudant, Bernard Sobel et Rajdel Mitrovitsa. Il a ensuite travaillé trois ans avec Hélène Cinque au Théâtre du Soleil. Boutros a également mis en scène plusieurs spectacles et joué au cinéma dans « Renaissance » de Christian Volkman. Boutros est professeur de théâtre au Conservatoire du Grand Nancy depuis Janvier 2008 7
  • 8. Le Champ de lOubli, une chronique françaiseLouise Crivallero Coralie DrutinusCHOREGRAPHE CHOREGRAPHEDébute au CNR de Strasbourg en 1994 Coralie Drutinus se forme auprès deet obtient le diplôme d’études Christiane de Rougemont en dansechorégraphiques « Classique et afro-américaine, et découvre dans lecontemporain » en 2005. cycle de formation les danses d’Afrique de l’Ouest. Depuis 1996, elle danseActuellement étudiante à l’Université de dans la Cie Norma Claire dans lesStrasbourg de Strasbourg, Louise créations suivantes : 1996 Afrique djigu,prépare un Master en Arts du Spectacle 1998 Vies d’ébène, 2000 Juste un Zesteet continue de se perfectionner dans d’amour, 2000 Sweetchwit, 2004 Et sidivers styles tels que le Jazz et le on se parlait ? Elle est assistantebaroque. chorégraphe dans la création Ti pei Loin Loin (2011) et participe aux événements initiés par Norma Claire en Guyane dont Danser la ville (éditions de 2003 à 2005) et les résidences chorégraphiques. En 2006, elle vient vivre à Strasbourg et rencontre Nathalie Boudet (Cie Immada) et la Face Cachée (2009) programmées aux Festival Strasbourg Méditerranée. Dans le cadre du cursus universitaire Arts du Spectacle, elle rencontre Lionel Courtot qui lui propose de créer les parties chorégraphiques s’intégrant dans les créations théâtrales « Le meilleur des mondes… possibles ! » en 2009, et « Le Sang des Abattoirs » en 2010. 8
  • 9. Le Champ de lOubli, une chronique françaiseEN PRATIQUE...• DuréeLe spectacle dure environ 1h45 et comprend un entracte• PublicCe spectacle est tout public à partir de 8 ans•En intérieurPour ce spectacle, un noir salle est souhaitable•Conditions techniquesFond de scène uni noir.Une scène de 8m x 6m.Une fiche technique complète est disponible.Le spectacle est sonorisé.• Conditions financièresNous contacter pour les tarifs et les devis.AUTRES ACTIVITES DE L’ATELIER DU PREMIER ACTECréations théâtrales  Le Grand Jour création Temple Neuf 2008  Le Meilleur des mondes…possible ! création PréO 2009  Le Sang des Abattoirs création PréO 2010  Présentation du livre «Le Sang des Abattoirs» à l’Aubette le 24 septembre 2011 dans le cadre des Bibliothèques IdéalesCourts-métrages  Seuls - mars 2009  Abîmes - Juin 2009, projeté à l’UGC Ciné Cité de Strasbourg dans le cadre du Marathon vidéo organisé par TV Campus  Les portes du Paradis - Mai 2010, projeté le 30 mai 2010 à l’UGC Ciné Cité de Strasbourg dans le cadre du Marathon vidéo organisé par TV Campus  Une Vie de Chien - septembre 2010, projeté le 11 Septembre 2010 à l’Odyssée, à Strasbourg dans le cadre du Marathon vidéo Inglorious Filmakers 9